Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Le coup d’état européen

Le coup d’état européen

Pour nous, la paille. Pour eux, le blé !

La fin d'une belle utopie.

Il est bien loin le temps glorieux où les peuples européens pensaient que la construction européenne était à leur service. Cette belle idée qu'on nous a présentée comme étant au service de la paix a depuis belle lurette dévié de ses nobles intentions. Les peuples ne sont rien, cette institution est vendue à une idéologie, phagocytée par des crypto-influenceurs (agents des Lobbys) qui agissent au nom d'intérêts particuliers et coupée totalement du contrôle démocratique.

Nous avons compris progressivement que ce vaste ensemble est exclusivement au service des puissances financières et économiques qui ont court-circuité les instances nationales afin d'établir des règles et des procédures en leur unique faveur. L'Europe est entièrement à la botte d'une idéologie libérale dans le plus total mépris des peuples et des particularités nationales.

Chaque directive est à ce titre un pas de plus vers l'asservissement des travailleurs et des consommateurs aux lois de la libre concurrence à outrance et du mépris des individus. Tout est fait pour favoriser la grande industrie, la mondialisation et la perte d'autonomie des états. Tout contribue à ôter le pouvoir aux gens pour en faire les otages d'une idéologie du profit pour quelques-uns.

Nous avons découvert l'effacement des procédures démocratique avec l'anéantissement du référendum. Qu'un peuple dise « Non ! » est totalement inconcevable. Immédiatement, on efface la décision souveraine en confiant aux escouades législatives, vendues à la pensée unique, le pouvoir de contredire son peuple.

Nous observons atterrés l'affaire Spanghéro. L'Europe est devenue un vaste marché de dupes, un espace de brigandage et de magouille. La circulation en tous sens des marchandises est destinée à tromper, à tricher, à frauder. Chacun se sert et au bout de la chaîne mafieuse, ce sont les consommateurs qui paient et qui trinquent. Quand dans le même temps, on dresse des obligations insurmontables au petit éleveur qui voudrait vendre sa production, au petit commerçant qui voudrait transformer lui même des produits locaux, on contraint les citoyens par le chantage financier à se plier au dictat de l'industrie agroalimentaire.

L'Europe permet encore, toujours pour favoriser les plus grosses structures, l'interdiction d'utiliser ses propres graines pour nos paysans, la suppression de l'insémination naturelle dans les élevages, l'utilisation des farines animales pour les nourrir les poissons, le retour discret des OGM dans nos assiettes … Aucune des décisions évoquées n'est prise dans l'intérêt du citoyen, tout est organisé pour engraisser les mêmes structures.

La logique est poussée encore plus loin. Les peuples sont de plus en plus frappés par des dépenses obligatoires dans tous les domaines. L'automobile, l'énergie, l'alimentation, la sécurité sont autant de domaines où des directives, des lois, des décrets imposent des normes qui sont toujours à la charge du pauvre cochon de payeur. Pendant ce temps, les règles fiscales sont volontairement si floues que la plupart des grandes sociétés échappent à l'impôt avec la bénédiction des règles communautaires.

Ne soyons pas trop sévères avec ces braves fonctionnaires européens. Ils ont la reconnaissance du ventre. Les allées du pouvoir bruxellois débordent d'émissaires secrets qui viennent défendre des intérêts particuliers. Industriels de tous poils : Tabac, pharmacie, agroalimentaire, automobile, bâtiment, énergie, … arrosent copieusement ceux qui sortiront des directives favorisant leurs noirs desseins.

Nous sommes pris au piège d'une structure mafieuse à l'échelle d'un continent. Nous ne disposons d'aucun levier pour modifier cette mécanique diabolique qui nous écrase et qui nous ponctionne. Nous perdons petit à petit tous nos acquis sociaux sous couvert d'une uniformisation qui porte un nom : coup d'état : dictature des marchés et des industries.

L'Europe est une immense arnaque. Les citoyens été exclus de tous les leviers de décision. De sujets, nous allons devenir objets avant que de passer à l'état d'esclaves. Rien ne peut inverser ce mouvement. Le coup d'état des élites européennes est en marche. Seule la rupture radicale, la sortie de ce coupe-gorge permettra de sauver ce qui peut l'être encore. Il est urgent d'agir au nom de notre souveraineté.

Sécessionnistement leur.

 Vidéo affligeante : 


Moyenne des avis sur cet article :  4.91/5   (44 votes)




Réagissez à l'article

45 réactions à cet article    


  • viva 19 février 2013 10:07

    Il est bien d’évoquer les dépenses contraintes, c’est rare. L’europe est une belle idée qui est devenue une énorme arnaque. C’est une europe contre les peuples, l’ologarchie c’est regroupé pour être plus forte afin d’imposer leurs Dickats aux citoyens d’europe.


    • C'est Nabum C’est Nabum 19 février 2013 11:22

      Viva


      Trop de contraintes, trop de règles toutes destinées à nous gruger et jamais utile pour arrêter les fraudeurs. Il y a de quoi s’interroger sur la pertinence de continuer ainsi

      Je ne m’interroge plus, j’ai une idée : Arrêter !

    • C'est Nabum C’est Nabum 19 février 2013 11:23

      edelweiss


      Nous ferions mieux de leur couper les vivres !

    • 1984 19 février 2013 18:58

      Plutôt la tête !


    • C'est Nabum C’est Nabum 19 février 2013 19:05

      1984


      Que faire de leurs têtes ?

      Même dans l’industrie agro-alimentaire je doute qu’ils puissent en faire du pa^té éponyme. Elles sont creuses ....

    • subliminette subliminette 19 février 2013 11:17

      C’est même pas sûr qu’ils nous laissent un peu de paille....

      Mais que font nos députés européens ?


      • C'est Nabum C’est Nabum 19 février 2013 11:24

        subliminette


        Sans paille pas de blé !

        Ils aiment vraiment trop ça pour ne pas nous laisser un peu de paille.

        Qu’ils se méfient, la paille brule et nous pourrions mettre le feu ...

      • clercobscur clercobscur 19 février 2013 13:40

        Commençons par ne plus voter pour les partis qui se sont rendus complices, directement ou indirectement, de ce gros tas de bouse qu’est devenue l’UE : ump / ps / modem / eelv / nc / udi

        Nous avons (encore) notre mot à dire !


        • C'est Nabum C’est Nabum 19 février 2013 13:55

          clercobscur


          C’est ce que j’espère de tout cœur
          Que le mouvement du Non renaisse de ses cendres et fasse abstraction des clivages idéologiques pour envoyer un message fort et définitif à cette bande de valets du capitalisme et de l’Europe administrative.

        • clercobscur clercobscur 19 février 2013 15:23

          C’est compliqué car il n’y a pas eu un mouvement du Non, mais des mouvements du Non.

          Lorsque Nicolas Dupont-Aignan, président du parti auquel j’appartiens, en a appelé à dialoguer avec tous les patriotes, j’ai grincé des dents, car je ne tiens pas à être associé au fn en l’état actuel des choses.

          Quant au Front de Gauche, ce n’est pas facile non plus, j’ai encore en mémoire le jour où NDA avait été agressé lors d’une manifestation contre l’austérité en Grèce. Mélenchon s’en était excusé, mais considérait qu’il n’avait rien à faire là, il aurait dû selon lui organiser sa propre manifestation de son côté. Il s’avère impossible de se réunir pour une dénonciation commune, quant à porter un projet en commun...


        • PASDUPE 19 février 2013 16:05

          @ clercobscur

          Ce n’est pas avec ceux-là qu’il faut chercher à s’associer. Ils n’ont jamais souhaité sortir de l’UE.

          Ils veulent la réformer. De qui se moquent-ils ? On ne réforme pas cette bestiole et ils le savent.

          On pourrait évoquer d’autres raisons, mais je vous en donne qu’une qui se suffit à elle-même pour expliquer l’impossibilité d’une réforme :

          La France n’est qu’un des 28 pays membres. Alors ce qu’elle veut, elle, les autres le plus souvent s’en foutent comme d’une guigne. Faut les comprendre, leurs intérêts ne sont pas les nôtres. Il en va ainsi et c’est somme toute bien normal. C’est pourquoi ce lien européen est une entrave. Les frustrations ne feront que croitrent puisque chacun souhaiterait des réformes que les autres rejettent.

          Puis dites voir ! DLR ne souhaite pas non plus sortir de ce machin. Alors sur quelle base se construirait votre improbable association ?

          Et puis NON à quoi ? Si ce n’est pas à l’UE, à quoi le dites-vous ?


        • C'est Nabum C’est Nabum 19 février 2013 17:01

          clercobscur


          Pourtant c’est ce qui permet aux oligarches de l’UmpS de se maintenir au pouvoir.

          Il est urgent de les virer et surtout de dissoudre deux partis qui ont bafoué le suffrage universel.

          Après on verra et il sera temps de la bataille d’idée, des conflits de personne. Mais eulement quand les super-menteurs, profiteurs, accapareurs seront rayés de la carte politique.

          Vous voyez qu’il est possible de discuter avec un sympathisant du FdG qui a toujours apprécié le discours de Debout le République.

        • clercobscur clercobscur 19 février 2013 17:09

          Epargnons-nous un énième débat DLR / UPR qui ne mènera nulle part, vous le savez aussi bien que moi.


        • clercobscur clercobscur 19 février 2013 17:17

          @ C’est Nabum : je sais bien qu’il est possible de discuter avec certains membres du FdG, fort heureusement.

          L’union des patriotes ou des nonistes ? Bien sûr qu’elle est nécessaire, mais pour le moment je n’y crois pas. C’est malheureux à dire, je ne pense pas qu’une telle alliance puisse avoir lieu avant plusieurs années, quand il sera trop tard.


        • C'est Nabum C’est Nabum 19 février 2013 17:26

          clercobscur


          L’urgence peut ouvrir les yeux des moins obtus !

          Les autres suivront par fidélité sans rien comprendre ...

        • jocelyne 19 février 2013 17:32

          excuses à Nabum, Clerobscur vous pensez réellement que le fn vat vous sauver ????


        • clercobscur clercobscur 19 février 2013 18:17

          @ C’est Nabum : puissiez-vous avoir raison.

          @ Jocelyne : je n’attends rien du fn, des efforts ont certes été fait, mais cela reste un parti à l’idéologie nauséabonde, raison pour laquelle je ne tiens pas à être associé à eux. De plus, le népotisme ce n’est pas mon truc.


        • C'est Nabum C’est Nabum 19 février 2013 19:03

          clercobscur


          je l’espère de tout cœur !

        • PASDUPE 19 février 2013 14:33

          L’Europe a pu être une bonne idée ?

          Je n’ai jamais eu à son endroit que des doutes. Je n’ai jamais été emballé ou même quelque peu séduit par l’idée européenne. On nous l’a présentée toujours qu’avec emphase et lyrisme, de quoi me mettre sur mes gardes et me rendre suspicieux.

          On ne nous en a pas parlé, on nous vendait un produit idéal : l’Europe ça sera : la paix, la prospérité, la solidarité entre les peuples, une grande fraternité... enfin... tous frères quoi ! et dans le bonheur du plein emploi.

          Quid des rivalités, des intérêts bien compris de chaque peuple, des différences culturelles, des aspirations divergentes, des réalités des économies, des poids démographiques, des gros et petits pays, les uns enclins à dicter aux autres... Non, tous frères vous dis-je.

          Alors super-mega institution uniformisatrice et résolument tournée vers le seul internationalisme qui se soit déjà manifesté à travers l’Histoire : celui des possédants. L’aristocratie du fric. C’est cette aristocratie autrement appelée oligarchie qui l’a voulue et elle seule en est l’actrice, le metteur en scène, le directeur artistique qui dicte sa volonté.

          Nous ne somme que spectateurs, au mieux, figurants. Nous ne pouvions être que cela avec une idée aussi faussement généreuse.

          Comment vouliez-vous qu’elle puisse être autrement que ce qu’elle est ? A savoir une dictature. Nous ne pouvions avoir à faire, nous autres les peuples, qu’à un empire parce que l’uniformisation ne peut être obtenu que comme cela à cette échelle de grandeur et de différences.

          Le scénario est écrit depuis la fin de la 2e guerre mondiale.

          Nous commençons tout juste à savoir le lire.

          Nous ne tarderons pas à comprendre qu’il s’agit pour nous d’un très mauvais film.

          Et alors nous arrêterons la projection. Mais pour le moment il se déroule encore et peut-être se déroulera-t’il jusqu’au mot fin.


          • C'est Nabum C’est Nabum 19 février 2013 17:04

            PASDUPE


            Nous avons eu le malheur de sauter comme des cabris à l’énonciation du mot Europe !

            En fait, on nous promettait un vaste espace de paix et ils construisaient un marché inique et pas commun. Nous nous sommes fait rouler et le rouleau compresseur est en marche pour laminier tous les acquis sociaux et syndicaux. Toujours vers le bas, telle est la devise de la CEE

            Alors c’est certain, il faut dire Stop une bonne fois pour toute à cette mascarde de nantis.

          • Gérard Luçon Gérard Luçon 19 février 2013 14:38

            C’est pas simplement « non » , c’est NON, NIET, NU, NEM, NADA, NO , NEIN ... et comme diraient les Longeverne « A cul l’Europe » !


            • C'est Nabum C’est Nabum 19 février 2013 17:05

               Gérard Luçon


              Non tout simplement

              À titre de rappel, nous avons déja dit NON

              Que tous ceux qui ont baffoué cette décision du peuple soient à jamais radiés de la vie politique nationale. Ça va faire de la place ...

            • Aldous Aldous 19 février 2013 15:59

              Le coup d’etat, c’est maintenant.


              • C'est Nabum C’est Nabum 19 février 2013 17:06

                Aldous


                On s’y met !

              • Laurent C. 19 février 2013 16:27

                Nabum,

                Sur ce coup là, je trouve que l’Europe à bon dos, même qu’on charge bien la mule (zut le cheval).

                Mais cette arnaque c’est faite chez nous.
                Le poulet aux hormones, le gavage d’antibiotiques chez les porcs, des pratiques qui ne datent pas d’hier dans notre industrie agro-alimentaire. Avec ou sans Europe, la viande qui est ré-emballée dans les supermarchés, c’est de l’arnaque hélas quotidienne.

                Peut être que cette fois, l’Europe a eu du bon : on a retrouvé très vite tous les intermédiaires pourtant nombreux.

                • C'est Nabum C’est Nabum 19 février 2013 17:08

                  Aldous


                  Vous avez une vision sympathique des choses

                  Je crois que toutes ces arnaques sont consubstantielles à la CEE, que la grande distribution est née grâce à la CEE et que l’industrie agro-alimentaire se gave grâce aux lois qui interdisent aux petits de lutter contre elle.

                • Richard Schneider Richard Schneider 19 février 2013 17:24

                  D’accord avec vous, Nabum. Malheureusement je pense comme Gauchet : devant l’ampleur de la catastrophe quotidienne et future, les peuples semblent bien plus résignés que révoltés.

                  Amicalement,
                  RS

                  • C'est Nabum C’est Nabum 19 février 2013 17:27

                    Richard Schneider


                    Brisons le cercle vicieux de l’unanimité sur ce sujet Il est fictif !

                    C’est à force de dire que nous allons repousser la résignation du moment
                    Le miracle eut bien lieu lors du référendum

                  • Lisa SION 2 Lisa SION 2 19 février 2013 17:50

                    Bonjour C’est Nabum, texte cinglant comme un coup ce fouet.

                    Quinze mille lobbyistes tirent les ficelles derrière plus d’un millier de députés au nom de cinq cent millions de contribuables consommateurs de babioles asiatiques, ça va pas durer indéfiniment, ça doit forcément foirer quelque part et le grand marché transatlantique n’y changera rien, ni même les qatarés...Alors l’Europe n’a de chance que tournée vers le nord est, et s’afficher communiste, c’est courageux et téméraire, mais aussi salutaire.
                    Qu’en pensez vous ?


                    • C'est Nabum C’est Nabum 19 février 2013 18:09

                      Lisa SION 2


                      Je pense que tout est à refaire !

                      Ce n’est pas d’un marché comment que nous avons besoin mais d’un espace commun de citoyenneté. 

                      Je me moque de savoir vers qui il faut se tourner, je veux d’abord que les responsables de demain se tournent d’abord vers nous.

                    • Aldous Aldous 19 février 2013 21:58

                      un millier de députés ?


                      ou ça ?

                      Je ne vois que des emputés...

                    • Jean-Louis CHARPAL 19 février 2013 17:52

                      Ne pas oublier que l’Europe actuelle est l’ Europe Giscard-Delors.

                      Elle a été faite, dès le départ, contre nous, les 99% .

                       Et au bénéfice exclusif des 1%, c’est à dire des banquiers, spéculateurs et dirigeants des grosses multinationales.

                      Delors, au début des années 90, a mis en place tous les dispositifs adéquats pour que ces personnes non élues et sans la moindre légitimité, écrivent directement les directives européennes dans le sens évidemment de leurs seuls intérêts.

                      Et lorsque trois peuples ( français, irlandais, hollandais) par référendum, ont dit non à cette Europe du fric qui détruit toute solidarité et toute humanité, ont dit « non » la réponse a été claire. Ces décisions des peuples souverains ont été mises à la poubelle !

                      Au plan pénal , il s’agit pour leurs auteurs d’un crime.

                      Du crime le plus grave qui puisse être commis contre la démocratie : la haute trahison. 


                      • C'est Nabum C’est Nabum 19 février 2013 18:12

                        Jean-Louis


                        C’est pourquoi il est urgent de retirer leurs droits civiques à tous les parlementaires ayant ratifié le traité de Lisbonne.
                        Je ne plaisante nullement, il y a une forfaiture d’état qui devra se payer un jour ou l’autre.

                        C’est une necessité morale qui fera grand bien ppour la prochaine loi sur le cumul ...

                      • Jean-Louis CHARPAL 19 février 2013 23:22

                        @ C’est Nabum

                        Entièrement d’acord avec cette proposition.

                        Les voleurs de poules vont en prison, mais les auteurs d’ un coup d’Etat, crime contre la République, ne sont même pas inquiétés. C’est inacceptable.

                        Ils dovent être jugés et déclarés inéligibles à vie.

                         


                      • C'est Nabum C’est Nabum 20 février 2013 07:31

                        Jean-Louis CHARPAL


                        Diffusons largement cette idée
                        Refusons désormais tout contact avec les signataires du traité de Lisbonne
                        Nommons les : rénégats
                        harcelons ces élus qui ont craché sur le suffrage universel

                      • BA 19 février 2013 20:23

                        1- Premier exemple. Le traité de Maastricht. Le 2 juin 1992, par référendum, le peuple danois dit « non » au traité de Maastricht. Que croyez-vous qu’il arriva ?

                         

                        Réponse :

                         

                        Le peuple danois fut obligé de revoter une deuxième fois : il y eut un nouveau référendum sur le traité de Maastricht !

                         

                        2- Deuxième exemple. Le traité de Nice. Le 9 juin 2001, par référendum, le peuple irlandais dit « non » au traité de Nice à 53,87 %. Que croyez-vous qu’il arriva ?

                         

                        Réponse :

                         

                        Le peuple irlandais fut obligé de revoter une deuxième fois : il y eut un nouveau référendum sur le traité de Nice !

                         

                        3- Troisième exemple. Le traité établissant une Constitution européenne. Le 29 mai 2005, le peuple français vote « non » par référendum. Le 1er juin 2005, le peuple néerlandais vote « non » par référendum.

                         

                        Voyant le résultat des référendums en France et aux Pays-Bas, les fédéralistes décident de suspendre les référendums prévus dans les autres pays  ! Les fédéralistes veulent bien consulter les peuples, mais à condition que les peuples votent « oui » ! Si les peuples commencent à voter « non », les fédéralistes suspendent les référendums ! Et ça, ce n’est pas de la démocratie, peut-être ?!

                         

                        En 2005, quels sont les peuples qui auraient dû être consultés par référendum ?

                        - Le peuple danois aurait dû être consulté. Le référendum est suspendu jusqu’à nouvel ordre.

                        - Le peuple irlandais aurait dû être consulté. Le référendum est suspendu jusqu’à nouvel ordre.

                        - Le peuple portugais aurait dû être consulté. Le référendum est suspendu jusqu’à nouvel ordre.

                        - Le peuple tchèque aurait dû être consulté. Le référendum est suspendu jusqu’à nouvel ordre.

                        - Le peuple anglais aurait dû être consulté. Le référendum est suspendu jusqu’à nouvel ordre.

                         

                        4- Quatrième exemple. Le traité de Lisbonne. En réalité, le traité de Lisbonne reprend 98 % du texte de la Constitution européenne, mais la grande différence est que, cette fois-ci, le traité de Lisbonne N’est PAS soumis à référendum !

                         

                        Le traité de Lisbonne est adopté par les parlements des Etats européens.

                         

                        Une seule exception : le peuple irlandais est consulté par référendum. Le 12 juin 2008, le peuple irlandais vote « non » au traité de Lisbonne. Que croyez-vous qu’il arriva ?

                         

                        Comme d’habitude, on a refait voter le peuple irlandais une deuxième fois !

                         

                        Conclusion :

                         

                        La construction européenne est anti-démocratique. L’Union Européenne est anti-démocratique. Elle doit être détruite.


                        • C'est Nabum C’est Nabum 19 février 2013 22:13

                          BA


                          Je ne peux que souscrire à votre argumentation étayée d’exemples affligeants.

                          Mais sommes nous encore en démocratie quand seul l’argent décide du résultat d’une élection

                          Tout est à repenser !

                        • Laurent C. 19 février 2013 20:44

                          Bonsoir Nabum,


                          C’est sûr que l’Europe n’arrange pas les choses. Mais dans cette arnaque, elle n’y est pour rien.
                           
                          La suite sera limite de la diffamation mais en cherchant un peu on trouve plein de choses peu ragoutantes autour de cette entreprise et son dirigeant.

                          Spanghero est une filiale détenu à 99% par la coopérative Lur Berri.
                          L’administrateur de Spanghero est vice président de la coopérative !!!! Evidemment quand le chiffre d’affaire de la filiale fait un bond en 6 mois, ni son dirigeant, ni sa maison mère ne s’en aperçoivent.

                          Ce même dirigeant, est PDG d’une autre filiale de la coopérative : Arcadie Sud Ouest qui a brillé en 2008 dans une fraude ALIMENTAIRE de viande impropre à la consommation (euphémisme pour parler de viande pourrie) .

                          Sur le site de la coopérative on trouve des belles infos sur le groupe (« the Firm ») et ses partenaires. La page dédiée à Spanghero vaut son pesant d’or :

                          Les synergies reposent sur l’expertise de SPANGHERO dans le domaine des produits élaborés et plats cuisinés et la dimension régionale d’ARCADIE SUD OUEST, dont le coeur de métier est l’abattage et la découpe.

                          Sacrée synergie entre les 2 entreprises !!!!
                           


                          Allez pour l’apéro, les résultats de la coopérative pour l’année 2012 : Excédent brut (surplus de trésorerie) ............................... +395% ......................................

                          Pour le dessert, la coopérative a un partenariat avec une société US, qui sur son site donne un résumé de son histoire

                          1973 – Pioneer est cotée en bourse et commence à exploiter le soja
                          1996 – Pioneer est la première à se concentrer sur l’étude du génome du maïs

                          2004 – la protection contre les insectes Herculex® I est lancée et Pioneer acquiertVerdia et la technologie Gene Shuffling (redistribution des gènes)
                          2005 – les protections contre les insectes Herculex® RW et Herculex® XTRA ainsi que le système de cartographie Pioneer FIT® sont lancés

                          2010 – Pioneer est autorisée à vendre les protections contre les insectes Optimum® AcreMax™ 1 et Optimum® AcreMax™ RW – la première solution intégrée de gestion des refuges des chrysomèles des racines du maïs commercialisée dans le secteur – Pioneer est également autorisée par les États-Unis à vendre Plenish™, un soja à forte teneur en acide oléiquePlenish™ high oleic soybeans 

                          Euh vu le nombre de ™ et de ® que des OGM sans doute !!
                           


                          Cela a commencé depuis longtemps
                          Le partenariat de LUR BERRI avec PIONEER date de 1963, basé sur la répartition des rôles suivants : PIONEER développe la génétique et LUR BERRI multiplie et distribue les semences de maïs PIONEER.

                          Pour le digestif (vraiment nécessaire) des gens savaient : Picard avait interdit à Comigel de se fournir auprès de Spanghero. Mais bon..... si on peut ..... gagner un peu plus.

                          PS : J’espère qu’on arrêtera d’être des moutons.



                          • C'est Nabum C’est Nabum 19 février 2013 22:15

                            Laurent


                            pensez vous que sans des règles du jeu faussées, sans la mansuétude des contrôleurs, sans la mise en place de filières opaques tout ceci ce serait ainsi passé ?

                            Ce n’est pas l’Europe en tant qu’institution qui est responsable, c’est le système qu’elle encourage les yeux fermés qui est cause de tout

                          • Laurent C. 20 février 2013 10:24

                            Vous résumez bien le problème. Hélas

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès