Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Le lobbying bruxellois : signe de santé démocratique ou complot occulte (...)

Le lobbying bruxellois : signe de santé démocratique ou complot occulte ?

 

Bruxelles est souvent considérée comme le paradis des lobbyistes. On estime que plus de 3 000 représentants d’intérêts employant près de 15 000 personnes sont implantés au plus près des institutions européennes. Qui sont ces lobbys ? Que veulent-ils et comment opèrent-ils ?

Ces questions sont largement ignorées du grand public, ce qui nourrit encore plus de méfiance vis-à-vis de l’Union Européenne. « Bruxelles » apparaît ainsi souvent comme une alliance obscure de technocrates et de lobbyistes. Pourtant, le lobbying est une pratique totalement compatible avec la démocratie et elle est très saine pour le bon fonctionnement de l’Union européenne.

Les lobbyistes : qui sont-ils et que font-ils ?

Le lobbying se définit comme l’ensemble des actions mises en œuvre pour influencer les autorités publiques dans leur prise de décision. Cette pratique est extrêmement répandue à Bruxelles et est exercée par des organisations de natures très diverses : fédérations industrielles, entreprises, ONG, autorités publiques, think-tanks, organisations internationales…

Les cibles privilégiées des lobbyistes sont la Commission européenne et le Parlement européen. La Commission ayant la charge de l’initiative législative communautaire, on comprend l’importance pour des représentants d’intérêts de suivre de près son travail afin de s’assurer que les législations proposées aillent dans leur sens. La plupart des députés européens sont également très perméables au lobbying dans l’exercice de leurs prérogatives de co-législateurs.

Le lobbying : entre encouragement et réglementation par l’Union européenne

Les apparences laissent croire qu’une foule de représentants d’intérêts font sans cesse pression sur des décideurs politiques désemparés. Mais la réalité est bien différente. Les institutions européennes ne s’estiment en aucun cas être des victimes du lobbying. Au contraire, elles encouragent fortement cette pratique, qu’elles jugent nécessaire au bon fonctionnement de l’Union européenne. Depuis dix ans, la Commission a théorisé un modèle de « gouvernance » : dans un Livre Blanc de 2001 et un Livre Vert de 2006, elle a expliqué que l’Union européenne doit associer la société civile au travail législatif. L’objectif est de faire appel à l’expertise dont disposent les représentants d’intérêts pour prendre les meilleures décisions possibles. Cela doit permettre de tisser un réseau collaboratif entre les décideurs publics et les organisations jugées représentatives de la société civile (y compris les organisations économiques et les syndicats). Ces organisations représentatives sont vues comme des courroies de transmission permettant à terme de relayer la volonté des citoyens représentés.

On comprend dès lors le souhait d’encourager les pratiques de représentation et de lobbying, considérées comme des contributions à l’intérêt général européen. La Commission invite ainsi les différents lobbys à se structurer en organisations pan-européennes représentatives et susceptibles de devenir des partenaires du législateur.

La Commission conçoit essentiellement les lobbyistes comme des partenaires et des fournisseurs d’information, et rarement comme des éléments perturbateurs. Toutefois, elle estime qu’un lobbying légitime doit être réglementé et que la transparence doit être mise en avant. Le Livre Vert de 2006 fixe ainsi quelques lignes directrices sur ce que doit être un bon lobbyiste. Tout intérêt structuré est considéré comme légitime à être représenté, mais il est nécessaire que les lobbyistes précisent quelles sont leurs ressources et qui ils contactent dans les institutions européennes. La Commission et le Parlement ont ainsi créé des registres dans lesquels les représentants d’intérêts sont invités à donner des informations sur leurs activités.

Le lobbying : une nécessité pour le bon fonctionnement de l’Union européenne

La participation des représentants d’intérêts au travail législatif est une nécessité reconnue par les institutions. La Commission européenne étant une petite administration dénuée de moyens d’expertise, il lui est impossible de mener elle-même toutes les études qu’elle souhaiterait. Elle doit donc faire appel à ceux qui disposent de l’expertise : les représentants d’intérêts. La Commission organise ainsi systématiquement des consultations publiques pour solliciter la participation des organisations concernées par ses projets de législation. Les députés européens sont eux aussi très dépendants de l’expertise externe lorsqu’ils sont chargés de travailler sur des rapports techniques dont ils ne maitrisent pas toutes les dimensions. Il est donc normal pour eux de contacter spontanément les représentants d’intérêts. Tout cela est vécu par l’ensemble des acteurs comme un partenariat de long terme permettant d’élaborer de bonnes législations.

Le lobbying tel qu’il se pratique à Bruxelles est indéniablement transparent. Les pratiques de corruption sont extrêmement rares et très sévèrement sanctionnées par l’Union européenne. Le lobbying repose essentiellement sur la confiance mutuelle : s’il est extrêmement difficile de se construire une réputation, il est très facile de la détruire.

Quoi qu’il en soit, il revient au bout du compte aux décideurs politiques de prendre leurs responsabilités et de trancher entre les différents intérêts qui leur sont présentés. Mais au moins décident-ils en disposant d’une information variée.

Et les citoyens là-dedans ?

L’importance des pratiques de lobbying pose la question de ce qu’est la légitimité de l’action publique. Pour reprendre des concepts élaborés par le politologue Fritz Scharpf, la légitimité du décideur provient soit de sa désignation selon une procédure démocratique, soit de l’efficacité de son action. La Commission européenne fonde clairement sa légitimité sur la deuxième hypothèse. Elle n’a aucune raison de changer le système car le Parlement et les Etats membres s’en satisfont aussi.

Les citoyens sont-ils laissés de côté pour autant ? Il leur est certes toujours possible d’exprimer leur voix en élisant leurs députés, mais il est indéniable que la démocratie parlementaire européenne manque encore de maturité. Pourtant, le lobbying est loin d’être uniquement le fait des seuls intérêts privés et économiques : de très nombreuses organisations défendent des causes « civiques » (droit des minorités, environnement, droits de l’Homme…). Cela ne remplacera jamais un Parlement élu au suffrage universel, mais la porte est largement ouverte à un lobbying actif des organisations citoyennes.

Le-lobbying-bruxellois-signe-de-sante-democratique-ou-complot-occulte ?lang=fr

Illustration : Charlie McCreevy, à gauche, et Martin Power, chef de cabinet de Charlie McCreevy - 28/01/2008

Source :Service audiovisuel de la Commission européenne

CC by-nd


Moyenne des avis sur cet article :  1.5/5   (32 votes)




Réagissez à l'article

37 réactions à cet article    


  • jako jako 25 septembre 2009 11:57

    Plutot partagé sur votre article, vous soufflez le chaud et le froid à mon avis.
    Théoriquement le lobbying peut être positif s’il est contre-balancé par un choix démocratique à qui il reste la décision , cela n’a pas été mis en place


    • casp casp 25 septembre 2009 13:14

      Ah bon ? Vous ne votez pas pour faire elire via le président le gouvernement, qui ensuite prendra avec ses partenaire européen les décision à Bruxelles ? Et vous ne votez pas non plus pour vos députés européens ??

      Les lobbyste font de l’informations bien nécessaire auprès de députés ayant rarement plus de 1 ou 2 domaine de compétences technique ce qui est légitime. Et la grande diversité des lobby permet que l’information soit multiple donc d’autant plus démocratique.

      Que les lobbystes presentent leur informations à leur avantage... c’est de bonne guerre et nos députés ne sont pas non plus idiots au point de ne pas l’envisager dans leur réflexion.

      Non comme le dis l’auteur la ou il y a problème c’est en cas de corruption. Il y en a surement un peu, mais je pense que dans l’ensemble l’europe est relativement exemplaire par rapport à ce qui se passe partout ailleurs dans le monde.


    • jako jako 25 septembre 2009 13:36

      Casp, c’est bien de dire cela, qu’au travers du président je choisis aussi le gouvernement européen mais je n’ai pas du tout ce sentiment,
      Effectivement cela devrait faire partie d’un changement du système d’elections qui devrait établir pour le président une liste avec son gouvernement et aussi son choix pour Bruxelles.
      La présence dans les décisions de lobby par exemple pharmaceutiques ou l’abominable monsanto exigent une balance sous forme de referendum au minimum.


    • casp casp 25 septembre 2009 23:50

      Peu être n’en as tu pas l’impression tout simplement parceque les gouvernements élus, ont pour la pluspart des politiques dans lequel tu ne te reconnais pas ?

      Mais alors c’est un problème de mobilisation citoyenne, d’education de transmission de valeur, d’utopie..C’est clair que la politique ne passione plus les foules en europe de nos jours et à juste titre ; mais d’un autre coté on en paye le prix.


    • dup 25 septembre 2009 13:05

      le lobbying est simplement une pression sur des personnes qui ont le pouvoir d’édicter des lois. Il y est pas question de démocratie mais simplement de force excercée en vue d’une décision favorable aux interets d’ un groupe de gens. La force fait loi , c’est un dévoyement de la démocratie ,mais comment s’en étonner dans cette époque de la glorification de la pourriture


      • Nicole 25 septembre 2009 13:48

        Un témoignage intéressant sur le lobbying vécu par une dputée, Catherine Lemorton ; à lire aussi une brochure d’une agence de conseil en lobbying...


      • appoline appoline 25 septembre 2009 19:56

        @ Dup,

        .« La force fait loi , c’est un dévoyement de la démocratie ,mais comment s’en étonner dans cette époque de la glorification de la pourriture »

        Vous avez tout résumé, c’est un système dans lequel le citoyen n’a plus son mot, le politique honnête devient une denrée rare.


      • dom y loulou dom 25 septembre 2009 13:13

        ce que vous ne dites pas c’est qu’entre le lobbying d’une multinationale, véritable empire financier à elle seule, irrémédiablement liée aux Bilderberger qui nous concoctent leur infâme NWO et une ONG civile ou un syndicat, c’est la différence de poids financier.

        Ces agents de firmes qui disent se comporter comme représentants de la société civile mentent, ils sont embrigadés dans des structures qui ressemblent plus à des armées qu’autre chose, même si leurs beaux costumes contrastent avec une tenue de combat.

        Ces agents de firme sont partout, ils se sont placés en intermédiaires partout.

        Entre les producteurs et les consomateurs, entre les politiciens et les citoyens, entre les évènements et le rendu des informations, ils gangrènent la société et leur absence de moralité est patente aujourd’hui quand les citoyens sont endettés par les nations pour éponger leur avidité insatiable.

        On appelle cela un cartel et un cartel n’est pas civil ni citoyen, leurs intérêts n’ont strictement rien à voir avec la politique, entendez l’organisaton de la cité, ils ne cherchent qu’à promulguer des lois permissives pour leurs affaires quitte à plonger le monde dans la guerre.

        Ce n’est pas une supposition ni un coup de gueule, c’est ce à quoi nous assistons depuis toutes ces dernières années. Avec Narkosy nous avons atteint un point mort en europe, en termes de recherche des dirigeants de réduire la fracture entre les citoyens et les gouvernements dits élus. Ils accroissent tous la fracture en rigollant, en s’embrassant et en allant d’un banquet luxueux à un autre, à croire qu’ils rêvent de finir pendus aux lanternes.

        On constate que les lobbys des multinationales font TOUT pour agrandir cette fracture.

        C’est du parasitage pur et simple quand en plus le même cartel détient les médias.

        Savez-vous que REUTERS, source universelle des super journalistes hyper professionels, est une propriété Rothschild et que tous s’abreuvent à cette même source dans tout l’occident ? Ce sont les mirages officiels tels la Verson officielle des attentats du 11 septembre 2001, ce que nous devons CROIRE au lieu de ce que nous sommes en droit d’apprendre. Voilà bien le principal lobby qui gangrène l’occident.

        et les agents de firme ne devraient pas pouvoir, en plus de détenir des milliards et des milliards qui leur donnent déjà un poids politique immense, de tenir les rennes de la société civlie, car focément qu’ils ne songent qu’à nous embrigader dans leur trip marchand... que dis-je d’exploitation des vivants.

        Ils nous livrent tous les divertissements du monde, laissez-nous les décisions politiques, disent-ils, les constitutions sont obsolètes, les citoyens n’existent plus, vous êtes des consomateurs, des travailleurs... des esclaves donc.

        Ils adorent croire que les populations sont des enfants qu’on amène de la garderie à la tombe et qu’il faut tout organiser pour eux afin que la croisière s’amuse...

        mais personne ne leur a demandé.

        Vous êtes-vous déjà mis devant ce fait une seule fois dans votre vie ? car utiliser l’ignorance de nouvelles générations pour promouvoir le nivellement par le bas est un art millénaire chez eux.

        Ce que ces derniers mois ont montré c’est qu’ils utilisent les gouvernements pour s’endetter sur le dos des citoyens et vivre grand train. Le copinage et le mimétisme des cravattes rouges et bleues leur donnant un semblant d’identité commune et le gonflement de soldats qu’ils placent entre eux et nous montrent l’étendue de leurs malversations, car une personne qui n’a rien à se reprocher ne s’entoure pas de gardes du corps.

        Et ils semblent adorer le meurtre et les bombardements puisqu’aucune voix ne s’élève plus contre cette infâmie de guerre contre le terrorisme. Des valets de bouchers.

        Pour eux la crise est finie... ils sen mettent plein les poches...

        pour les citoyens cela signifie ruine et désolation dans une dépression qui ne fait ue commencer.

        Une « petite famille » qui s’autocongratule en enfonçant toute la société des aom dans la misère. Et vous trouvez cela « normal » ? Norme du mal assurément.


        • lord_volde lord_volde 25 septembre 2009 16:57

          @ Dom.
          Excellente intervention et parfaite connaissance des maux qui meurtrissent les terriens et la terre nourricière.
          Je te félicite car je sais que j’aurais pas pu mieux dire.
          Bravo Amigo. je te plusse et replusse (impossible de le faire 2 fois).
          A pluche.


        • anwe 25 septembre 2009 18:08

          Lors du dernier congrès du Parti Socialiste Européen, à Bruxelles, dans les locaux du parlement, les députés, parfois, parlaient des CONSOMMATEURS, pas des CITOYENS dans leurs discours concernant l’avenir de l’Europe...CQFD


        • appoline appoline 25 septembre 2009 20:02

          @ Dom,

          Enfin quelqu’un qui voit clair et qui le dit clairement. Le seul problème et pas des moindres, comment contrecarrer ces salopards ? Ils nous considèrent ni plus ni moins que du bétail et oeuvrent maintenant à réduire cette masse grouillante que nous sommes car nous devenons un peu trop envahissants à leur goût.


        • L'enfoiré L’enfoiré 25 septembre 2009 13:33

          Le Taurillon,
           Tout d’abord, bravo pour vous retrouver dans le top des articles sur un sujet bien de chez nous.
           Le sujet, je l’ai traité déjà, dans un article au titre neologique « Lobsterbies ».
           


          • ZEN ZEN 25 septembre 2009 13:53

            L’auteur nous présent le côté cour
            Voici le côté jardin
            Vu par quelqu’un qui a travaillé comme expert à Bruxelles
            Une analyse très fouillée


            • L'enfoiré L’enfoiré 25 septembre 2009 15:47

              Salut Zen,
               Quand j’ai donné mon bravo, je n’avais pas encore lu l’article.
               Après l’avoir fait, je m’aperçois que le mien est complettement à l’opposé dans le fond.
               Merci pour votre côté « jardin », que j’aurais peut-être préféré côté « garden ».
               Car, dans ce cas on ne parle pas en français, on parle anglais.
               Je suis occupé à le lire.
               Je reviendrai probablement.
               


            • L'enfoiré L’enfoiré 25 septembre 2009 16:03

              Zen,
              Voila de retour.
              Un peu en manque avec votre côté « jardin ». Le mot lobby n’y est même pas mentionné plus d’une fois.
              Quel est le rapport avec l’OMC qui lui y est bien décrit ?
              Jusqu’ici, je reste sur la vision de mon article.


            • ZEN ZEN 25 septembre 2009 18:58

              @ L’enfoiré
              Mais il faut lire le livre, qui fourmille d’analyses et d’exemples très précis
              Entre Belges...


            • PJC1169 26 septembre 2009 15:23

              Bonjour,

              pour compléter votre analyse, je ne peux que vous recommander un excellent bouquin « Europe Inc. : comment les multinationales construisent l’europe et l’économie mondiale » publié chez AGONE en 2005 (ISBN 2-74890049-9). titre de la préface « Le gouvernement des lobbies : la gouvernance contre la démocratie ».

              Nous sommes en plein coeur du sujet, on confond « conseil clé en main » et expression démocratique.


            • rocla (haddock) rocla (haddock) 25 septembre 2009 14:03

              Celui qui a le complot occulte ferait mieux de surveiller ses arrières .


              • curieux curieux 25 septembre 2009 14:22

                Si par chance, une révolution se faisait, il faudrait dissoudre ce parlement de feignasses, élus uniquement pour leur gueule et soumis à tous les lobbies. Sans oublier en France le Sénat et peut-être même l’Assemblée. Plus il y a d’élus, plus il y a de corruption vu qu’elle se retrouve diluée, donc invisible.


                • logan 25 septembre 2009 18:17

                  Un système de représentation reste nécessaire, néanmoins il faut s’assurer que les élus représentent bien les citoyens qui les ont élu, et ceci n’est possible que si on place les élus en situation de responsabilité vis à vis des citoyens.

                  Pour y parvenir il est nécessaire de les rendre révocables à tout moment, de limiter drastiquement le renouvellement des mandats, et aussi de les obliger à rendre des comptes régulièrement.

                  La corruption provient de la situation d’irresponsabilité totale dans laquelle ils sont actuellement placés n’ayant de compte à rendre à personne, ne pouvant être révoqués peu importe ce qu’ils font pendant la durée de leur mandat, et faisant de la politique une carrière grâce au possible renouvellement à linfini des mandats et à leur cumul.


                • LE CHAT LE CHAT 25 septembre 2009 14:37

                  L’europe est devenue aussi pourrie que les States , les élus ne sont pas là pour appliquer un programme mais pour défendre les interêts de certains au détriment de l’interet général.


                  • sheeldon 25 septembre 2009 14:56

                    bonjour

                    j’ai moinsé cet article .

                    tiens on appele coruption lobying de nos jours , c’est beau la novlangue .

                    le couplet sur le peu de corruption en europe est très bon aussi , c’est une blague ? 

                    barrosso latsis google ! il n’y a pas que sarkozy qui aime les croisières !

                    "La Commission européenne, dont le Président est très proche du riche armateur grec M.Latsis (« un ami de 25 ans »...), a accordé une subvention de 10 millions d’euros à un projet d’investissements dans des chantiers navals, projet dans lequel sont engagées des sociétés du groupe Latsis.

                    L’amitié n’ayant pas de prix, on apprend alors que M. Barroso, après avoir été nommé président de la Commission en juillet 2004, a fêté ses nouvelles fonctions en août et septembre sur un yacht de luxe, croisière offerte par M. Latsis, pour un montant avoisinant les 20.000 euros."

                    moins de dix secondes sur google c’est dire !

                    cordialement


                    • shadok71 shadok71 25 septembre 2009 15:05

                      Le lobbying fait des citoyens des cocus,
                      Maintenant, il faudrait en plus qu’on soit content de l’être.

                      Le lobbying n’est d’ailleurs pas le seul cancer de nos « démocraties », d’autres mécanismes dévoient le rôle de nos représentant. Je pense notamment aux pantouflage. Il serait interressant de faire un suivi de carrierre de nos anciens représentants et de voir ceux qui sont embauché dans le privé pour service rendu (souvent dans des fonctions plus ou moins virtuelles mais à la rémunération bien réelle).


                      • lord_volde lord_volde 25 septembre 2009 15:44

                        J’ai moissé moi aussi cet article idiot et mensonger.
                        Normal que les institutions de l’UE encouragent la pratique des lobbyistes et réclament d’eux qu’ils s’organisent afin de mieux prendre en compte les intérêts privés que défendent ces professionnels du mensonge. Mais pourquoi ? faut pas être grand clerc pour comprendre ce qu’apportent ces missionnaires en service commandé en plus de la bonne parole. Cadeaux, gratifications, voyages, invitations, enveloppes et toute la panoplie utile et pratique pour acheter les consciences qui ont besoin d’être guidées dans un sens souhaitable. Cet avalanche de marchés noirs qui s’amoncelle aux portes des nobles et pieuses institutions européennes tombe comme la providence royale accueillie avec ferveur et attention. Surtout ne prononcez pas les mots qui fâchent ou qui blessent car entre gentleman’s nous pouvons nous entendre comme chien et chat mangeant dans le même ratelier doré.
                        L’UE est une vaste escroquerie orchestrée par des hommes de pouvoirs ayant eu une oreille attentive de l’autre côté de l’océan atlantique. Avec une patience infinie, lUE est en passe de se transformer en sous empire du mal à la remorque de son maître à penser qui tisse sa toile infernale et l’étend, par dessus les peuples et les voix, à l’ensemble du monde. 


                        • appoline appoline 25 septembre 2009 20:10

                          Bonsoir Mylord,


                          « pratique pour acheter les consciences  »

                          Justement, très cher, c’est ce qu’il leur manque le plus. Il n’y a rien à jeter de ton analyse mais comme je le disais plus haut, que faire pour se dégarasser de cette vermine, qui comme son nom l’indique, vit aux crochets des autres.


                        • L'enfoiré L’enfoiré 25 septembre 2009 16:24

                          @L’auteur,

                          « Le lobbying tel qu’il se pratique à Bruxelles est indéniablement transparent...une pratique totalement compatible avec la démocratie »

                          Rien n’est moins vrai. Votez-vous pour les lobbies ?
                          Les lobbies sont là pour compenser le jeu de chaises musicales qui se passent chez nos dirigeants et qui ne sont pas compétents pour exercer leur fonction.
                          Ca, c’est la vérité.
                          Si vous êtes Bruxellois comme moi, vous devriez le savoir que l’on change de poste ministeriel en fonction des votes de partis et non pas en fonction des compétences.
                          Passer de la justice à l’éducation, vous appelez cela comment ? 


                          • logan 25 septembre 2009 16:42

                            "Pour reprendre des concepts élaborés par le politologue Fritz Scharpf, la légitimité du décideur provient soit de sa désignation selon une procédure démocratique, soit de l’efficacité de son action.« 

                            On saluera la forme utilisée par l’auteur, aller chercher l’appui d’un politologue absolument inconnu histoire de faire croire qu’il s’appuie sur quelque chose de serieux vu qu’il s’appuie sur les dires d’un expert.

                            Moi je vais m’appuyer sur les propos de Benjamin Constant, un illustre philosophe politique du siècle des lumières, qui explique dans l’une de ses oeuvres majeures »principes de politique" que la seule source de légitimité, c’est la volonté générale.

                            N’a -t-on d’ailleurs pas tendance à définir la loi comme l’expression de la volonté générale justement ?

                            Alors qui croire ? Ce politologue obscure ou cet illustre philosophe ?
                            Car évidemment la volonté de ces lobbys n’a strictement rien avoir avec la volonté générale des citoyens ...

                            Encore un bel article de propagande donc pour essayer de nous faire gober que l’UE est démocratique contrairement à ce que nous pensons avec bon sens en voyant déferler un grand nombre de décisions que jamais nous n’avons demandé à nos « soit disant représentants » de prendre.


                            • lord_volde lord_volde 25 septembre 2009 17:12

                              L’auteur se planque telle une poule muette pour éviter de répondre aux questions dérangeantes de ses lecteurs. Il nous a pondu une m e r d e immangeable et n’a pas envie de se la prendre en pleine gueule.


                              • décurion 25 septembre 2009 17:14

                                Une nouvelle rubrique synonyme de « salopard, sans complexe et fier de l’être » aurait tout à fait sa place dans Agoravox.
                                Autant dire que cet article y occuperait une place privilégiée.
                                Par cette simple phrase : «  le lobbying est une pratique totalement compatible avec la démocratie »
                                l’article mérite l’indétrônabilité à perpétuité.


                                • joseW 25 septembre 2009 17:27

                                  Quand on lit cet article, on se pince pour ne pas rire... ou ne pas pleurer.

                                  Non franchement, comment peut-on être aussi naïf... ou aussi intoxiqué ?


                                  • logan 25 septembre 2009 17:29

                                    Je voulais rajouter que dans une démocratie ce ne sont pas les lobbys de la société civile qu’il faut faire participer aux décisions mais bien évidemment les citoyens ce qui est totalement différent

                                    Alors évidemment dans une démocratie rien n’empêche ces lobbys de participer aux débats publiques en mettant en débat leur avis ou leurs propositions, mais en démocratie ce sont aux citoyens qu’ils doivent s’adresser, pas directement aux élus comme ils le font actuellement, c’est tout le contraire de la démocratie


                                    • Francky la Hache Francky la Hache 25 septembre 2009 17:35

                                      C’est le genre d’article qui me donne la nausée !!!
                                      Est-ce cela qu’on va demander d’enseigner aux élèves bientôt ?
                                      Vu la tournure de l’histoire ...

                                      Bientôt en cours d’histoire géographie :
                                      « Les enfants, vos députés sont des vendus aux grandes entreprises,
                                      et c’est bien, c’est le moteur de l’efficacité de leur travail, cela a été démontré
                                      par le groupe B et la commission T, reconnue d’utilité publique mondiale ... »

                                      Imaginez le cauchemar !
                                      C’est déjà un peu le cas, mais les salauds, en général ne la ramène pas tant !!!


                                      • foufouille foufouille 25 septembre 2009 18:10

                                        article merdique
                                        l’europe est une illusion
                                        barroso etait le SEUL candidat ........ pourtant, ils veulent rous etre president de leur pays
                                        on avait meme vu con-biendit couine et boveste ne pas aller en prison
                                        tous pourris !


                                        • zelectron zelectron 25 septembre 2009 18:41

                                          @l’auteur
                                          Quelle mouche vous pique que d’adopter un point de vue aussi scabreux ! Je rejoint la plupart des commentaire : vous défendez des monstres économiques qui seuls ont les moyens de payer à l’année des « influenceurs » aussi appelés « homardistes »*

                                          *voir l’excellent lien de celui qui fait la foire ? « Lobsterbies » ( aussi bon que le jeune taureau est mauvais sur ce coup là.


                                          • L'enfoiré L’enfoiré 25 septembre 2009 19:44

                                            Zelectron,
                                             Merci pour l’appréciation.
                                             Mais, du côté de l’auteur, n’espérez pas trop de réponse.
                                             Son dernier commentaire date du 13 mai dernier.
                                             Encore un article par procuration.
                                             


                                          • tvargentine.com lerma 25 septembre 2009 21:36

                                            L’Europe des élus est à l’image des citoyens européens

                                            Le choix a été démocratique,il faut le respecter

                                            Vous stigmatisez les lobbys mais en France et ailleurs ils ont toujours existé mais cela ne portent pas le même nom

                                            http://www.tvargentine.com/


                                            • logan 25 septembre 2009 22:33

                                              En démocratie c’est le peuple qui décide.

                                              On entend bien sur par « décide » toutes les décisions, pas seulement celles qui consistent à désigner des élus.

                                              Car évidemment il y a tout un tas de décisions qui sont prises par les élus une fois qu’ils sont au pouvoir, et dans une démocratie ces élus doivent représenter les citoyens, c’est à dire défendre les projets et les idées définis dans leurs mandats, et non pas leur imposer arbitrairement leur propre volonté.

                                              Les seules décisions du choix des élus sont insuffisantes pour faire d’un régime une démocratie.
                                              C’est l’ensemble des décisions, même celles qui sont prises par ceux qui exercent le pouvoir une fois élu, qui doivent être des décisions collectives issues de la volonté générale de l’ensemble des citoyens.

                                              Actuellement toute une partie des décisions collectives nous sont imposées et ne correspondent pas à la volonté générale des citoyens

                                              Les lobbys en France c’est interdit.

                                              Comme je l’ai écrit plus haut, ces lobbys ont tout à fait le droit de porter des idées ou des projets dans le débat publique, mais ils n’ont pas le droit d’essayer d’influencer autrement que par la voie démocratique les politiciens.
                                              Alors la législation à ce sujet est évidemment inadaptée et trop légère en France mais c’est quand même déjà plus démocratique qu’au niveau de l’UE où on assume les relations incestueuses entre ces lobbys et les pouvoirs politiques dans un mépris total vis à vis des citoyens.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès