Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Le Luxembourg : ce parasite fiscal au cœur de l’Europe

Le Luxembourg : ce parasite fiscal au cœur de l’Europe

Il faut remercier les journalistes qui ont mis à jour les mécanismes de désertion fiscale mis en place par le Luxembourg pour attirer l’argent des multinationales, qui évitent ainsi de payer des milliards d’impôts. Lentement mais sûrement, un ras-le bol finira par balayer ce système.

Les secrets des parasites
 
Dans les méandres des systèmes comptables et fiscaux internationaux, quelques pays viennent jouer les parasites en cassant les taux pour attirer les grands groupes avides d’une fiscalité limitée, en jouant sur les prix de transfert, les droits à l’image, les brevets ou toute sorte d’artifice pour minimiser leur facture fiscale. En effet, pourquoi payer un impôt sur les bénéfices à plus de 30%, quand il est possible de se contenter de 15%, voir moins, via des accords spéciaux, comme cela existe au Luxembourg, mais aussi en Suisse. Ces pays doivent leur fortune à leur fiscalité légère qui attire toujours plus d’espèces sonnantes et trébuchantes. Les grands Etats ne peuvent s’aligner car ils ont trop à perdre.
 
C’est ainsi que, comme les géants de l’internet étasuniens, les banques ont fait du Luxembourg la deuxième place au monde pour la gestion d’actifs après les Etats-Unis, avec plus de 3000 milliards de dollars  ! Ikea se fait également une spécialité du découpage de ses revenus pour minimiser sa contribution à la société, dont elle tire pourtant ses profits. Cinq milliards de réserves pourront être distribués aux actionnaires sans verser d’impôts ! Même si elles se plaignent des quelques nouvelles règles qu’elles doivent appliquer, les banques suisses continuent à croître. Capital montre que la Belgique attire les trésors de guerre des multinationales : plus de 11 milliards pour EDF et Total, 9 milliards pour Carrefour  !
 
Robin des bois à l’envers

On ne comprend pas encore suffisamment à quel point la désertion fiscale des multinationales (ou des plus riches) est choquante. En effet, alors que les inégalités et le niveau des profits des entreprises atteignent des records, la pression fiscale qui pèse sur eux ne cesse de s’alléger, au point d’arriver à l’incroyable situation décrite par Piketty, Landais et Saez dans « La révolution fiscale  », avec une pression fiscale plus basse en proportion pour les plus riches ! Dans un monde sans frontière, cela est malheureusement logique puisque les plus riches sont mobiles et qu’ils peuvent faire jouer la concurrence, au contraire de l’immense majorité de la population ou des petites entreprises.

Mais, ce faisant, nous aboutissons à un système où les classes moyennes et populaires contribuent plus que les plus riches et les petites entreprises plus que les multinationales, le système économique actuel agissant comme un Robin des bois à l’envers, prenant aux pauvres pour donner aux plus riches. Bien sûr, quelques néolibéraux soutiendront le contraire en raisonnant de manière absolue, oubliant la réalité relative et plus encore l’évolution sur les 40 dernières années (sous Nixon, les plus riches payaient 70% d’impôts sur le revenu aux Etats-Unis pour la tranche marginale). Au final, l’évolution actuelle consacre la raison du plus fort, à savoir le plus riche dans nos sociétés marchandes.

Même si l’OCDE s’en est récemment émue, rien n’avance malgré la crise et les déclarations des dirigeants de la planète. Pourtant, les moyens existent. Ils avaient été utilisés par le Général de Gaulle contre Monaco : la fermeture des frontières. Mais personne ne semble en avoir le courage.


Moyenne des avis sur cet article :  4.67/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • asterix asterix 7 novembre 2014 11:19

    L’Europe sociale ne pourra voir le jour que s’il y a d’abord une Europe d’unité fiscale


    • mmbbb 7 novembre 2014 21:09

      c’est ce que disait l’economiste maurice Allais qui avait demontrer que cette construction europenne serait un fiasco Nul n’est prophete en son pays et tout le monde sait que le Luxembourg est un paradis fiscal Secret de polichinelle


    • c’est pas grave 7 novembre 2014 23:18

      « L’Europe sociale ne pourra voir le jour que s’il y a d’abord une Europe d’unité fiscale »

      et comme il n’y aura jamais d’unité fiscale , il n’y aura jamais d’Europe sociale

      CQFD

      à quand la sortie de ce bousin ?


    • ZEN ZEN 7 novembre 2014 11:22

      Solidarité et convergence, ils disaient...
      Mon oeil !


      • 1871-paris 1871-paris 7 novembre 2014 11:38

        comme vous dites « personne ne semble avoir le courage... » et surtout pas les politiques aux commandes. qui ce complaisent dans une connivence répugante sur le dos de la population.


        l’exemple de Valls qui roule a fond dans les attaques idéologiques initié par les medef est ecoeurant, ce type de reclame de la gauche alors qu’il n’en accepte aucun des postulats et le premier d’entre eux qui est la lutte des classes. il s’ent tire avec des effets de manches inquantatoire « la gauche passéiste » sans développer une quelconque théorie politique tenant la route et ayant subit avec succes l’epreuve de la réussite historique.
        Nous sommes dans de sale draps.

        • BA 7 novembre 2014 11:54

          Jean-Claude Juncker a dirigé le Luxembourg de janvier 1995 à décembre 2013.

          Aujourd’hui, le plus grand scandale de l’année 2014 a révélé que le Luxembourg a passé des accords fiscaux secrets.

          Ces accords fiscaux secrets ont fait perdre des milliards d’euros de rentrées fiscales à la France, à l’Allemagne, etc.

          Or, qu’avons-nous vu le mardi 21 octobre 2008 sur France 2 ?

          Nous avons vu ce menteur de Jean-Claude Juncker jouer la comédie devant des millions de téléspectateurs.

          Il faut voir et revoir cette vidéo durant laquelle Jean-Claude Juncker ment, joue la comédie, donne des leçons de morale, fait semblant d’être scandalisé par le reportage du journaliste et par les questions de David Pujadas :

          « Je récuse la façon caricaturale dont vous présentez avec la condescendance bien franco-française la réalité luxembourgeoise. Votre reportage fut strictement ridicule. (…) Je ne me sens pas accusé par des reportages superficiels d’un journalisme primaire qui ne fait pas honneur à votre chaîne ».

          Jean-Claude Juncker n’est qu’un menteur et un comédien.

          Regardez bien cette vidéo à partir de 6 minutes 30 :

          http://www.marianne.net/Juncker-pique-sa-crise-au-JT-de-France-2_a92501.html


          • Piotrek Piotrek 7 novembre 2014 12:32

            Il n’y a pas que de l’optimisation fiscale.

            Le Luxembourg est la clé de voute dans un montage de sociétés écrans pour permettre à beaucoup de PME d’oublier de payer la TVA. Les sommes doivent être colossales


            • Piotrek Piotrek 7 novembre 2014 12:35

              Oubli de lien :

              http://tempsreel.nouvelobs.com/economie/20080304.OBS3396/une-gigantesque-fraude-a-la-tva-demantelee.html

              Suffit de taper « TVA Luxembourg » dans google... 14m de résultats smiley


            • De Bredevan marc (L'INFOTOX) Bredevan marc (INFOTOX) 7 novembre 2014 14:28

              Au fait, de quoi parle t’on dans cette « enquête » qui n’est qu’un amalgame simpliste destiné à entretenir la confusion entre ingénierie et fraude fiscale.
              Aucune de ces « révélations » n’est digne du qualificatif de scoop car ces sociétés pratiquent des optimisations non en contournant les lois mais bien en les appliquant !.
              Faut-il rappeler à ces « enquêteurs-délateurs » combien ces sociétés paient d’impôts, de charges locales et sociales, de salaires à leurs centaines de milliers d’employés... ?.
              Il est vrai que l’Europe connait une telle prospérité économico-financière qu’elle peut, sans risque pour les moins privilégiés, continuer à donner des leçons au monde entier, tout profit pour les USA et la Chine.
              Finalement, si ces « enquêteurs » avaient la même vigilance concernant les fraudes sociales quotidiennes et celles qui, gigantesques et illégales, sont générées par les trafics de drogues, d’êtres humains et de marchandises diverses qui ne font vivre que ceux qui les exploitent, ceux qui refusent la démagogie facile seraient les premiers à les féliciter pour leur indépendance idéologique...politique !.
              De plus et ceci est aussi connu que ce que contient l’article dont question, le Luxembourg fait assez souvent écran pour d’autres pays tout autant paradis fiscaux que sont Monaco, Liechtenstein, Suisse mais aussi les USA sans oublier que chaque pays d’Europe est le « paradis » de l’autre.
              Comme ce point de vue ne fait pas partie de la meute idéologique habituelle sur AgoraVox, précisons qu’aucune réponse ne sera faite aux « commentaires ad hominem » habituellement insultants...


              • Piotrek Piotrek 7 novembre 2014 17:53

                Faut vous réveiller mon bon monsieur, la France flirte avec le défaut de paiement, pas un jour sans qu’on lise un nouvel article qui nous trouve une nouvelle économie à faire.

                Exemple au pif : On abandonne le permis de conduire carte-à-puce uniquement car c’est trop cher

                Et vous nous sortez que l’optimisation fiscale déloyale c’est bien et « légal », comme si de rien était, « démagogie facile » laissez moi rire... La paix sociale a un prix ça va faire tout drôle quand on se rend compte trop tard.


              • Bruce Baron Bruce Baron 7 novembre 2014 19:43

                Il faut faire en sorte que ces pays ne soient plus des paradis fiscaux. En passant, je dirais -en connaissance de cause puisque j’ai visité le Luxembourg- que le château de Vianden vaut le détour. Si vous avez l’occasion d’y rendre une petite visite, allez-y.


                • BA 7 novembre 2014 21:12

                  Mais où est passé Jean-Claude Juncker ?

                  Réponse :

                  « il se cache », selon le député européen Philippe Lamberts.

                  A propos de Junck Juncker (en anglais : Juncker le pourri) :

                  Vendredi 7 novembre 2014 :

                  « LuxLeaks »  : M. Juncker sommé d’être « un parrain repenti ».
                  Mutique, injoignable. Les révélations de « LuxLeaks » sur les pratiques d’évasions fiscales mises en place au Luxembourg au profit de diverses multinationales plongeront-elles l’ancien premier ministre du Grand-Duché 1995-2013) aujourd’hui président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, dans le spleen qu’il a traversé lorsqu’il fut chassé du pouvoir ?

                  La mauvaise gestion des services de renseignements avait coûté à ce dinosaure de la politique son poste de chef du gouvernement luxembourgeois en 2013. Choqué, il aurait passé 48 heures sans passer un seul coup de fil, dit-on, fumant cigarette sur cigarette. Prendre la tête de la Commission lui avait offert un second souffle. Mais voilà que le passé le rattrape.

                  Jeudi 6 novembre, l’homme pourtant adepte des « shows » où il aime à égrener les bons mots a annulé sa participation à une conférence organisée par L’Obs, Le Soir et De Standaard.

                  Officiellement, sa défection accompagnait celle de Jacques Delors, excusé pour raisons personnelles. Officieusement, « LuxLeaks » l’embarrasse. « Il se cache », subodore Philippe Lamberts, à la tête du groupe des verts au Parlement de Strasbourg qui l’a remplacé au pied levé.

                  Encore blessé par les attaques de la presse populaire britannique qui l’avait taxé perfidement de « Junck Juncker » (« Juncker pourri ») ou de « Jean-Claude Drunker » (« Jean-Claude le poivrot »), soulignant son penchant pour l’alcool, l’homme a laissé, jeudi, son porte-parole, Margaritis Schinas, affronter la presse. Seul.

                  http://www.lemonde.fr/economie/article/2014/11/07/luxleaks-m-juncker-est-somme-d-etre-un-parrain-repenti_4519944_3234.html


                  • soi même 9 novembre 2014 01:38

                    Cette information n’est pas nouvelle, pourquoi aujourd’hui elle éclate au grand jour ?
                    En plein pourparler avec le traité TAFTA, c’est étrange ce concert d’ange subite, alors que tous sont aux courants depuis des décennie !


                    • zygzornifle zygzornifle 10 novembre 2014 14:53

                      Le Luxembourg ce grand ami des chefs d’entreprises des banquiers et des politiques UMPS ....


                      • zygzornifle zygzornifle 10 novembre 2014 14:56

                        Sarkozy amenait bien sa richissime clientèle ouvrir des comptes en Suisse, nul politique n’en n’a jamais soufflé un mot car beaucoup ont du en profiter.... ....http://rue89.nouvelobs.com/2009/04/02/quand-sarkozy-lavocat-ne-meprisait-pas-les-paradis-fiscaux

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès