Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Le Nobel de la paix pour tous se réconcilier !

Le Nobel de la paix pour tous se réconcilier !

Cher lecteur, chère lectrice, je vous adresse à tous et à toutes mes plus vives félicitations.

Vous voilà en tant que citoyen(ne) de l’Union Européenne titulaire d’un 500 millionnième de prix Nobel de la paix  !

Ah cela ne vous met donc point en joie ? Comme vous avez tort, citoyen, comme vous avez tort...

Car en effet, il était grand temps de couronner de succès une construction qui, quoiqu’en disent les grincheux, avance et s’élargit encore et encore. Une construction qui répond aux souhaits du prophète Robert Schuman, père fondateur de l’Europe, et toujours en attente de béatification par l’église catholique depuis la demande de Monseigneur Pierre Raffin évêque de Metz (ils sont débordés par la paperasse au Vatican ou bien ?)

Il était grand temps disais-je, de consacrer ce formidable édifice, et surtout de faire taire à jamais les vilains contestataires eurosceptiques qui fleurissent ici ou là.

Ceux qui crient à hue et à dia que l’Euro ne marche pas.

Ceux qui baragouinent sur le manque de démocratie (les français ont voté Non au traité et alors ? Sont que 60 sur 500 millions hein vont pas encore tout gâcher les frenchies).

Ceux qui s’insurgent sur la privatisation de tout (mais si on vous dit que le privé prendra mieux en compte vos intérêts que l’Etat bon sang !).

Ceux qui, à l’image des Grecs, des Espagnols et des Portugais, tels des brebis égarées, en sont même à manifester dans les rues.

Et ceux qui râlent, comme les Allemands et les Néerlandais, de sans cesse avoir à payer pour les autres

 

20120910215035.jpg

L’Union Européenne tu la mérites ou tu la quittes

 

L’histoire de la genèse européenne, les promesses de croissance à venir et de bien-être (même si un certain retard, concédons-le, a été effectivement pris à ce sujet) ne suffisent plus à un consensus TOTAL en faveur du projet européen. Même l’Eurovision, ce sublime concours de ce qui se fait de mieux en terme de culture musicale européenne, ne permet plus d’entretenir la cohésion entre les peuples.

Et là, l’idée s’est imposée d’elle-même. Il nous fallait un Nobel ! Quoi de plus symbolique qu’un Nobel pour souder les européens entre eux, et remettre au centre de chacun de nos citoyens cette fierté d’être européen ! Un Nobel oui mais lequel ?

Le prix Nobel d’Economie lui a vite été mis de côté, on ne va pas se le cacher même si on a sauvé la Grèce et la zone Euro 45 fois, ces derniers temps on a un peu de mal à accélerer faute à tous ces gouvernements nationaux (quel vilain mot !) qui rechignent à tailler dans leurs dépenses et leurs appareils d’Etat. Même si un Nobel aurait pu être encourageant, on a donc renoncé à une candidature.

 nobel-europe.jpg

Le prix Nobel de Littérature, lui, aurait pu être envisagé car à Bruxelles c’est qu’on en gratte du papier : des traités, des lois, des recommandations et des directives sur tout et n’importe quoi ; aucun sujet n’y échappe ! Sans compter que, comme pour le moment il n’a pas encore été acté l’usage unique de l’anglais, on se fait un plaisir de traduire toute cette joyeuse paperasse en 23 langues différentes. C’est dire que Zola et sa série des Rougon-Macquart fait pâle figure, en terme volumétrique, à côté de l’Union Européenne.

Et puis il s’est imposé, c’était lui qu’il nous fallait. Lui qui représente l’argument ultime « La construction européenne a permis d’éviter les guerres » contre lequel personne ne peut argumenter, le prix Nobel de la Paix !

C’est qu’on en a des arguments à faire valoir !

En témoignent nos efforts répétés dans les différents endroits du globe ou nous installons la démocratie main dans la main avec les américains, comme récemment en Libye et en Afghanistan ou encore en Irak même si, cette fois là, ça s’est déroulé sans le concours des français.

Notre armée européenne, l’Eurocorps, fidèle alliée de l’OTAN, toujours là pour prêter main forte à l’Oncle Sam en cas de coup dur.

Obama l’ayant reçu en 2009, il n’y avait aucune raison de nous le refuser, en regardant l’histoire, ce Nobel nous revenait clairement de droit !

 nobel-obama.JPG

Orwell : « La guerre c’est la paix ». CQFD

 

Qu’on l’imaginait belle l’Europe du lendemain de l’attribution du prix Nobel, ou tous les européens sortant de chez eux se seraient embrassés, congratulés et auraient festoyés jusqu’à pas d’heure, ivres de joie tel un franchouillard un certain 12 Juillet 1998 !

Au lieu de cela, comme de nombreuses fois, ce ne fût que désintérêt et indifférence, à croire que les européens ne sont que des enfants gâtés.

Saint Schuman de là-haut doit en être terriblement attristé.

 

Dessins de presse :

Les grecs et la Troika - Delucq :http://www.delucq.com

Nobel européen - Tartrais :http://tartrais.over-blog.com

Obama nobel de la paix : NA ! : http://www.dessinateur.biz/blog

Article original : 

http://turpitudes.over-blog.com/article-un-nobel-pour-y-croire-encore-un-peu-plus-112109345.html


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • katakakito 10 novembre 2012 22:38

    Bravo, très bon.
    L ’UE ne se sentant plus après avoir reçu ce prix très mérité en distribue aussi avec autant de pertinence.
    Nantes qui attend son bel aéroport recevrait soit disant de l’UE le prix de la ville verte.
    J’imagine qu’après cela notre premier ministre se fera un plaisir de repasser le bébé et de trouver un prix à donner.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès