Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > le PS, le Manifesto et l’immigration (5)

le PS, le Manifesto et l’immigration (5)

Après l’économie, le social, l’écologie et l’égalité des sexes, voici venu le temps de lire le 5ème chapitre du Manifesto intitulé « donner à l’Europe une politique d’immigration pour le progrès. »

 
mi.jpg La politique défendue par les socialistes européens en matière d’immigration s’articule autour de trois axes :
  • promouvoir la lutte contre l’immigration clandestine et ses filières ;
  • développer la coopération avec les pays d’origine ;
  • soutenir le système européen commun d’accueil des réfugiés.
Ce chapitre n’est pas en rupture avec la politique menée par l’Union.
 
Dans le paragraphe 47, consacré à l’immigration clandestine, figurent les "procédures de réadmission" dans le pays d’origine.
 
Théoriquement, ces procédures semblent "normales", mais dans la pratique, elles font passer l’immigré clandestin du statut de victime et de travailleur surexploité, au statut de coupable, incarcéré dans des centres de rétention...
 
Bien souvent, elles font des victimes collatérales (militants associatifs poursuivis , enfants enfermés dans les centres) et ne sont pas exempts de bavures policières , ni de situations kafkaïennes .
 
Enfin, elles ont un effet pervers puisqu’elles favorisent "la chasse" à l’immigré clandestin au détriment d’une véritable lutte contre les passeurs et les patrons qui alimentent les filières clandestines à travers le travail au noir.
 
Au final, ces procédures de réadmission sont non seulement d’une efficacité non avérée, mais contribuent surtout à un climat politique malsain lorsqu’un pouvoir populiste les exploite à des fins électorales.
 
Aussi, le Manifesto se révèle, une nouvelle fois, bien décevant par la seule présence de cette mesure qui devrait être combattue au lieu d’être revendiquée. Décevant également par l’absence de revendication du droit de vote des immigrés...


Moyenne des avis sur cet article :  2.6/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • Stéphane Bouleaux 11 mai 2009 12:02

    Il faudrait nous expliquer en quoi l’immigré clandestin est une « victime » !

    Victime de quoi ?

    Coupable oui ! Car dans un pays il y a des lois d’admission et de sejour.
    La moindre des choses quand on veut etre accueilli dans un pays c’est d’en respecter les lois !!!

    Celui qui ne les respecte pas (et donc qui ne respecte ni la nation, ni les habitants) n’a rien à faire sur notre sol.
    (et encore nous sommes bien sympa de la nourrir, heberger et renvoyer à nos frais).

    Quand aux « bienfaits de l’immigration », on en voit tous les jours les effets et ca n’est pas bien joli...


    • Bois-Guisbert 11 mai 2009 12:56

      Il faudrait nous expliquer en quoi l’immigré clandestin est une « victime » !

      Sans compter que des gens qu’on nous présente fréquemment comme des désespérés sont, en réalité, des priviliégiés dans leur pays d’origine, puisqu’ils ont la possibilité de consacrer des mois voire des années de pouvoirn d’achat pour payer le voyage et rétribuer les organisations mafieuses spécialisées dans la traite des simplets.


    • pas perdus pas perdus 11 mai 2009 19:02

      Je vous ai choqué, vous révez de devenir clandestin... ? Désolé...


    • noop noop 11 mai 2009 17:46

      Depuis longtemps les Français savent que les discours politiques en général et sur l’immigration en particulier sont là pour distraire la galerie.

      Extrême Gauche, Gauche et Droite travaillent à peu près dans le même sens si ce n’est pas dans le même but, vers toujours plus d’immigration.

      Pour faire face à notre déclin démographique, qui met en péril le système dans son ensemble ni plus ni moins.

      Economie de marché, compétitivité des entreprises, protection sociale, système des retraites par répartition.
      Tout les discours pour plus ou moins d’immigration ne sont que de la poudre aux yeux et des faux nez.

      La gauche y voit un électorat docile et acquis sinon captif.
      L’extrême gauche y voit un puissant moyen de déstabilisation de la société.
      La droite un moyen de satisfaire les patrons des entreprises non délocalisables...
      L’extrême droite y a vu un boulevard que l’excellent Le Pen a su réduire à un sentier de montagne bien escarpée.

      Penser à l’immigration aboutit à remettre en cause l’ensemble du système,tant celui établi que celui à venir.

       


      • pas perdus pas perdus 11 mai 2009 19:04

        Et que proposez-vous ?


        • noop noop 12 mai 2009 08:20

          @ L’auteur,
          Je n’ai pas la prétention de « révéler » un nouveau système, ni même d’en poser les bases dans une participation sur le forum d’Agoravox. Restons humbles.

          Le « péché originel » c’est la droite qui l’a commis. C’est le fameux regroupement familial. On est passé alors d’une immigration de travail à une immigration de peuplement. Ce qui était visé là n’était pas « l’employabilité » (charmant vocable, ce regroupement a d’ailleurs été décidé après le 1er choc pétrolier dans une économie déstabilisée et avec un chômage en hausse) des nouveaux arrivants (femmes et enfants) mais une masse de consommateurs potentiels pour maintenir des débouchés à la production locale. Je ne développerai pas mais à partir de là c’est mis en place le petit jeu pervers qui subsiste aujourd’hui qui réunit d’une manière ou d’une autre tous les acteurs politiques dans une « ronde » politicienne infernale. C’est à celui qui instrumentalisera le mieux.

          Aujourd’hui le coup est parti. « L’enrichissement » est à l’oeuvre et ne s’arrêtera pas, nous poussant presque à coup sur vers une période difficile, sans doute violente, d’affrontements ethniques, communautaires, civiles. Ceux qui trouveront les moyens d’éviter cette période sans avoir recours également à des moyens violents sont les biens venus. Yazid Sabeg prétend être de ceux là. Il insiste à chacune de ses interventions pour dire que son action a pour but principal d’éviter cette probable guerre civile... Mais je crains qu’il ne change rien de déterminant, il va même accélérer le processus.

          http://www.dailymotion.com/user/noop/video/x8qqi9_sabeg-guerre-civile-2_news
          http://www.dailymotion.com/user/noop/video/x893q6_sabeg-sur-lcp-la-diversite-paquet-c_news

          Le Yazid de gauche, Amirouche Laïdi du club Averroes, est encore plus direct puisqu’il nous affirme sans précaution que les lois de discriminations « positives » ce sont les blancs qui en auront besoins dans quelques temps...

          http://www.dailymotion.com/user/noop/video/x7r5bi_averroes-la-diversite-cest-aussi-le_news

          Tout ça pour dire qu’il s’agit bien, l’immigration, d’un problème crucial de notre société et civilisation, n’en déplaise à M. Cayrol :
          http://www.dailymotion.com/visited/user/noop/video/x6njyb_limmigration-ninteresse-pas-les-fra_news

          et que la manière de le traité par l’ensemble des camps politiques a été et est encore parfaitement irresponsable, « Manifesto » compris.


          • pas perdus pas perdus 12 mai 2009 08:56

            sans véritable développement, sans politique de coopération et sans une meilleure répartition des richesses, il est illusoire de croire que la répression, même renforcée, empêchera l’arrivée de nouveaux immigrés.

            On serait à leur place, on ferait sans doute pareil... Je le réaffirme : ce sont des victimes !


          • noop noop 12 mai 2009 09:34

            « sans véritable développement, sans politique de coopération »
            Pour que développement il y ait, pour qu’une coopération soit possible, il faudrait que les pays concernés soient dotés d’un système politique, d’une élite fiable...


            « sans une meilleure répartition des richesses »
            Les richesses sont en priorité à ceux qui les créent. Votre « répartition » s’apparente plus à de l’assistanat qu’à une véritable justice. Où partent les millions, les milliards issus du commerce des matières premières ? Enrichissement personnel, corruption, armement...

            « il est illusoire de croire que la répression, même renforcée, empêchera l’arrivée de nouveaux immigrés »
            Qu’appelez vous repression au PS ? L’application des lois votées par la représentation nationale ? En finir avec les incitations ?
             

            « On serait à leur place, on ferait sans doute pareil... »
            Pas certain. Tenez je vous renvoie à cette extrait de l’interview récent d’Omar Ba par Ardisson.
            http://rutube.ru/tracks/1855320.html?v=c4c12d5f8d1238f119e35315892e99fa


            « Je le réaffirme : ce sont des victimes ! »
            C’est exact, ils sont des victimes, nous sommes des victimes, nous seront tous des victimes. Le PS et la gauche militent juste pour que le nombre de victimes augmente.


          • pas perdus pas perdus 12 mai 2009 10:59

            Ne pensez-vous pas que les anciennes puissances coloniales n’ont pas intérêt à encourager la corruption ?


          • Annie 12 mai 2009 09:50

            La marge de manoeuvre du PS est limitée dans la mesure où la majorité des textes gouvernant l’immigration aujourd’hui sont européens, notamment les procédures pour les demandes d’asile. Par contre le vote aux élections locales était effectivement du ressort d’un parti national, mais il est probable que cette mesure ait été jugée trop impopulaire. Dommage car c’est un facteur efficace d’intégration.


            • noop noop 12 mai 2009 10:02

              « Dommage car c’est un facteur efficace d’intégration. »

              Ou de désintégration ?


            • Annie 12 mai 2009 10:38

              C’est un avantage dont je bénéficie dans le pays où j’habite et qui n’est pas la France, tout en conservant ma nationalité, et qui reconnaît à mon sens la contribution directe ou indirecte, financière ou immatérielle que peuvent apporter les immigrés, bien qu’en Europe je puisse difficilement me définir comme immigrée. Quoique lorsque je me suis installée dans ce pays, il y avait un fort rejet de toute chose européenne qui a retardé sinon mon intégration, du moins le sentiment d’être intégrée. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès