Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Le Roi n’est pas mort. Vive le nouveau Roi !

Le Roi n’est pas mort. Vive le nouveau Roi !

Frère cadet du Roi Baudoin, le Roi catholique, bien trop catholique, mort à 64 ans sans descendance, Albert II, Roi des Belges ou ce qu’il en reste, vient d’annoncer sa démission. A 79 ans, il n’en peut plus de tenir à lui seul cette Belgique qui n’existe plus à bout de bras. Cette décision flottait dans l’air depuis quelques mois, mais avait été reportée, sous conseil du Gouvernement, après les élections générales, celles qui feront éclater le pays en 2014. Bon an mal an forcé de jouer les prolongations, Albert II est finalement passé outre. Le 21 juillet, jour de la Fête Nationale, il abdiquera en faveur de son fils qui deviendra Philippe 1er et qu’il a préparé depuis vingt ans à l’exercice de cette fonction.

Une fonction qui ne sera pas de tout repos, entendu que Bart De Wever, le Le Pen flamingant, ne rêve que d’une chose : conquérir la majorité absolue en Flandre et larguer ce boulet rouge qu’est la Wallonie, espérant même, c’est un comble, emporter Bruxelles dans les bagages de sa « Republiek van Vlaanderen « . Un De Wever finalement pris à contre-pied par la décision royale qui, tout bien pensé, ne joue que contre lui. Faussement convivial, il a néanmoins reconnu avoir une grande admiration pour le Roi et, là on reconnait bien le caractère fétide du bonhomme « avec lequel il n’a pas toujours été d’accord et dont la fin de règne a été ternie par l’affaire de sa fille illégitime qu’il a toujours refusé de voir. » La technique du fauve : une caresse et deux coups de griffe…

Les autres représentants de partis peaufinent la glorification via communiqués de presse qu’il convient d’exprimer en pareille circonstance. Que pouvait-on attendre de plus d’eux ?

Et Philippe dans tout cela ? Sera-t-il capable de se montrer à hauteur de sa fonction ? Bien que non royaliste, je pense que oui. Catholique comme son oncle Baudouin qui l’a toujours couvé, il ne fait pas partie de l’Opus Dei comme ce dernier, mais assurera la continuité du conservatisme catholique bien ancré dans le pays. Père de famille exemplaire, il ne se précipitera pas dans l’infidélité qu’a de si nombreuses fois pratiqué son père qui, il est vrai, n’était à l’époque que Prince et n’avait jamais pensé que sa conduite follâtre – follâtre au nom de la bien-pensance – allait grèver le caractère jocrisse lié à sa fonction à laquelle il a accédé ârce que la Reine Mère n’a pas eu d’enfants, ce n’était pas prévu . En fait, Philippe devra reprendre 50% de l’héritage de son oncle ( la glorification de la famille mais aussi le respect des droits de l’homme ) et 50 autres % qui constituent celui de son père ( la bonhommie qui lui collait si bien à la peau ). Envoyé depuis dix ans à la tête de toutes les missions économiques à l’étranger, il connaît le tissu économique du pays et a déjà eu l’occasion de se rendre compte que si les Belges n’en ont rien à foutre d’un Roi, même en Chine, il y a un respect profond de cette image d’Epinal bien plus venderesse que nos produits nationaux dont il était chargé d’assurer la promotion. Une promotion au plus grand profit de nos entrepreneurs nationaux pour qui, c’est bien connu, l’argent n’a pas d’odeur. Je lui souhaite de savoir faire la synthèse entre ses deux prédécesseurs. Non par conviction en ce qui me concerne parce qu’un Roi n’est pas près du peuple, même s'il doit faire semblant, mais par respect pour le caractère historique de la fonction.

La Belgique va donc avoir, d’ici moins d’un mois, trois Reines ( Fabiola veuve de Baudoin, Paola l’épouse du souverain en cours d’exercice et Mathilde, celle de Philippe qui lui a donné de beaux enfants ) et deux Rois. Mieux encore, elle aura un Roi pensionné, un Roi régnant, un Prince royal qui n’est plus que probablement pas de son sang, une Princesse devenue Habsbourg par mariage et une autre qui ne l’est jamais devenue, puisque conçue hors mariage. Morale de l’histoire, mieux vaut être fils de la Reine seule que fille illégitime du Roi !

Y’a que chez nous qu’on peut voir cela… Et cela nous coûte très cher, même s’il a été convenu depuis peu que les dotations royales seraient dorénavant assujetties à l’impôt.  

En aparté et cela vous concerne plus que tous les autres, chers compatriotes européens d’Outre-Quiévrain, un jugement de la Cour européenne de Justice vient de prononcer hier le caractère illégal des intérêts notionnels, cette disposition fiscale inique qui nous permettait de capter en toute légalité l’impôt qu’auraient dû débourser tous vos exilés fiscaux qui se sont réfugiés chez nous.

Comble du comble, cette décision a été prise suite à une plainte – déboutée donc – de la banque Argenta, celle de la famille Van Rompuy, le Roi fantoche de notre Communauté si malmenée.

L’Europe va-t-elle enfin se pencher sur une fiscalité unique ?

Si c’est le cas, notre changement de Roi n’est qu’une péripétie…

ASTERiX


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • Tall 5 juillet 2013 11:16

    .... après les élections générales, celles qui feront éclater le pays en 2014.


    • asterix asterix 5 juillet 2013 12:34

      Un pays éclaté, le rêve de De Wever, le Le Pen flamandisé, c’est bien ce qui nous attend.
      A la plus grande terreur de nos compatriotes ? Non, sûrement pas car les antagonismes, dûment manipulés par ce fils spirituel d’Adolf, sont tellement profonds que la Belgique n’existe plus que pour le football.
      Au grand dam des socialistes wallons ? Non plus, ils seront trop heureux de renforcer leur main-mise déjà quasi totale sur la partie francophone du pays et qui trouveront par là le moyen d’encore et encore renforcer le chômage dont ils se foutent, mais pas de la dépendance qui va autour. Fines mouches, ils savent qu’ils doivent compenser l’abandon prononcé du monde du travail à son égard, même s’ils craignent une forte poussée de l’extrême-gauche, que je lui souhaite, malgré son caractère stalinien prononcé.
      Au grand dam de qui alors ?
      Des Bruxellois bien évidemment qui, dans le cadre d’un pays unifié, voient toutes les recettes qu’ils génèrent partir sous d’autres cieux. Bruxelles, ma ville... J’ai honte du peu de cas fait de son statut de capitale de la Communauté. Une capitale sale, insécurisée, Reine des embouteillages monstres, pauvre comme Job et revendiquée par les Flamands qui n’y sont pourtant que 6% de la population. Le jour où elle tombera en ruines, ils pourront enfin mettre en pratique leur rêve de toujours : la conquista après l’avoir rasée.
      Au grand dam des autres partis flamands surtout !!! Bouffés de leur propre faute par l’extrême-droite, ils ne s’en sont jamais démarqués et payent aujourd’hui en mandats perdus leur politique de la cinquième roue de la charette. Bien sûr, ils concentrent leurs tirs sur la méchante N-VA, mais le mal est fait. Bien fait pour ces petits comiques, je ne verserai pas une larme !
      Au grand dam de la Communauté européenne également. Elle va se trouver devant une situation inextricable du point de vue institutionnel, car elle va devoir accepter deux ( de préférence trois ! ) nouveaux Etats qui ne seront nullement d’accord sur les limites de leurs frontières, entendu que celles « dites linguistiques » n’ont été votées que majorité flamande unanime contre majorité francophone unanime, la loi du nombre ayant tranché. Or, le précédent entre Tchéquie et Slovaquie est là pour le dire, ce sera aux habitants de déterminer de quel Etat ils voudront dépendre. Une forme de referendum, celui-là justement dont les Flamands n’ont jamais voulu car ils savent qu’ils perdont automatiquement une partie de leur territoire sacré
      Heureusement que tu n’as pas répondu grand-chose, Tall. Pour une fois nous sommes d’accord !
      Et ce n’est pas le Roi Philippe qui pourra résoudre tout cela.
      Bye, bye Belgium, un nouveau Roi est appellé à régner.


      • Tall 5 juillet 2013 13:13

        Oui ... ce qui est à craindre pour Bxl serait que Flamands et Wallons créent une confédération transformant l’état belge en coquille vide avec des pouvoirs et budgets rikiki et un roi protocolaire dans le but essentiel de garder la main-mise sur Bxl.

        Ce qui pourrait cependant empêcher ce sinistre scénario, c’est qu’au sein de cette confédération la Wallonie serait dans une situation budgétaire catastrophique.
        Ce qui pourrait alors pousser les Wallons à refuser la conf’ et demander l’arbitrage de l’UE pour le divorce total.

        Et dans ce cas, on pourrait avoir un référendum où les Bxlois choisiraient leur destin ( ils préfèrent l’indépendance ) et où les Wallons négocieraient un partenariat à la carte avec la France par exemple.

      • asterix asterix 5 juillet 2013 14:01

        Je ne refuse jamais le dialogue, même avec ceux qui ont une opinion diamétralement opposée à la mienne, sous condition de ne pas excéder les limites de la bienséance ( n’est-ce pas Vivacuba qui ferait mieux d’argumenter que d’essayer méchamment de salir autrui ! )
        Tall, ton scenario est en effet le plus plausible, sauf si la Flandre a demi bien pensante renvoie Adolf De Wever à ses chères études d’historien révisionniste. Ce n’est pas pour rien que les nouvelles tendances qui se font jour dans les partis traditionnels flamands prônent le confédéralisme qui viderait l’Etat cetral de toute substance pour maintenir leur main-mise sur le pays ( la Flandre ) et ses deux colonies ( Bruxelles et la Wallonie ).
        Une Wallonie qui VOUDRAIT se rattacher à la France.
        Fort bien, mais la France, qu’en pense t-elle ? Surtout celle de droite qui se verrait automatiquement handicapée de deux ou trois députés supplémentaires !!! On a beau être leurs petits frères de province, la logique du pouvoir est plus importante à ses yeux que cette forme de pacte culturel de la francophonie, non ?
        Philippe a de beaux jours devant lui avant que les combattants ne finissent tous KO sur le ring.
        Après, il n’y aura plus besoin d’arbitre. 


      • L'enfoiré L’enfoiré 5 juillet 2013 14:09

        Bonjour les Belges et les Français qui viennent nous lire,


         Alors, Tall, toujours en vie ? On revient comme le monstre du Loch Ness ? smiley
         Depuis six ans, l’analyse tient-elle toujours ? La question a cent sous ou à cinq euros. 
         A mon avis, on en reparlera dans six ans.
         De Bruxelles, ma ville, je viens de publier un billet qui en dit long sur l’esprit bruxellois et qui explique nos différences avec la France. Ce que la Wallonie fera lui importe. Elle a fait une ENORME erreur c’est de choisir Namur comme capitale et le fait de créer la Fédération Wallonie-Bruxelles était un peu tard, et pas nécessairement étayée.
         Un référendum à Bxl ? Cela m’amuserait surtout que le référendum il faudrait d’abord l’insérer dans la Constitution.
         Maintenant, ce que Asterix ne peut évidement pas constater, c’est que le Vif Express de cette semaine pris de cours par les événements récents a sorti son journal avec sa couverture :
        « Pourquoi la Belgique n’éclatera pas »
        Tall, tu devrais être au courant. Pour dire cela il y avait des arguments massues que je reprendrai plus tard, mais pas ici.

        Mais je crois que le but de ce billet n’est pas la raison principale.
        Ne dévions pas.
        Je reviens dans un autre commentaire pour le rappeler. 
         

        • L'enfoiré L’enfoiré 5 juillet 2013 14:21

          Asterix,

           Dieu sait si nous nous sommes accroché dans l’histoire ancienne.
           Mais ici, nous avons un billet assez impartial comme j’aime.
           De cette histoire d’abdication, j’en ai parlé lors de « l’event » précédent : l’abdication de Beatrix des Pays Bas pour son fils. Une succession avec le choix de « volle melk » ou de « karne melk » avec le sucre si nécessaire. Qui avait été préparé et connu depuis des mois,
           Rien à voir avec l’event belge qui a été une surprise sur le jour choisi sans l’être dans la finalité. 
           « Un Roi ne s’use que si l’on s’en sert », article dans lequel je parlais des différences entre le cas de leur nouveau Roi et celui qui sera appelé à régner chez nous dès le 21 juillet.
           Sans dévoiler ce que j’écrirai à cette occasion, je me disais que oui, il était temps qu’il prenne la main, Philippe. Pour un Roi de transition comme Albert l’a été, quand je vois les jeunes qui le voient depuis le début de son règne comme un vieux Monsieur, un bon papa, là il y a du changement à espérer. Baudouin était très jeune quand il est monté sur le trône à l’abdication de son père Léopold III.
           Le ring belge n’est plus pour Albert.
           But the show must go on...
           So wait and see.... smiley
           

          • L'enfoiré L’enfoiré 5 juillet 2013 15:58
            Je parlais dans un article au sujet de l’Europe en ces mots « L’exonération du compte d’épargne est menacée par la Cour européenne de justice. On devait s’en douter, qu’il y avait une idée qui venait du cortex européen. Le ministre des finances Geens n’a fait que sauter sur l’occasion pour dire que ce problème se trouvait ne se trouvait plus à son niveau. En 2010, déjà, le département de la justice de l’UE, intimait la Belgique de se mettre en ordre et de respecter la libre circulation des capitaux au travers de l’Europe. Il fallait donc penser à étendre le régime des avantages fiscaux à tous les capitaux même étrangers ou supprimer ces avantages. ».

            Deuxième attaque européenne, les intérêts notionnels qui ont été lancés en 2005.
            Contrairement, à ce que l’on pourrait penser, ce n’est pas l’annuler qui est dans les tablettes, mais au contraire de les revoir vers le haut pour les entreprises avec des déductions fiscales encore plus importantes.
            Tout vient de la plainte d’Argenta qui se sentait lésée par la situation actuelle, même si la société ne désire pas que cela devienne un « Arrêt Argenta ».
            La révision serait tout profit pour les entreprises belges qui ont des succursales à l’étranger.
            Actuellement, ils ne leur étaient pas permis de le déduire puisque ce n’était que les entreprises actives en Belgique qui étaient en cause.
            La déduction de la base imposable un pourcentage de fonds propres de 3% s’levait à 2,4 millions d’euros.
            Si l’extension de cette libération s’ouvrent aux autres cela mènera à 3,3 millions d’euros à déduire.
            Exactement, le même problème que pour la taxation des carnets d’épargne. L’Europe ne veut pas de discriminations. Pour elle, il y a l’Europe fédéralisée et les pays se doivent de s’y conformer dans un esprit fédéral.

            • asterix asterix 5 juillet 2013 18:41

              Bonjour l’enfoiré,

              L’arrêt Argenta ( du nom de la banque de la famille Van Rompuy ) a été rendu hier par la Cour Européenne de Justice qui déboute le plaignant. Notre loi à tous, la supranationale, interdit donc DANS UN SENS le montage fiscal propre à la Belgique que sont les intérêts notionnels. Il stipule donc que les succursales de sociétés de droit belge à l’étranger nont pas le droit d’y procéder, point.
              Mais, mais, mais, a contrario, et c’est là qu’on attend l’évolution du droit et de la jurisprudence y afférente, cela veut également dire DANS L’AUTRE SENS que les succursales de sociétés étrangères ne pourront plus y procéder non plus via leurs filliales belges.
              Coucou les potes, il suffira au fisc de prouver que les activités principales de l’établissement ne s’exercent pas en Belgique et le tour sera joué ...avant que leurs dirigeants si éloignés du bas peuple ne continuent à jouer avec nos pieds en allant s’installer hors Communauté européenne. Ces salauds de l’ultra capitalisme sauvage connaissent mieux que toi et moi les arcanes du droit fiscal international, un gros bouquin qui peut se résumer en une ligne : tous les coups sont permis.
              Même avec un droit fiscal unifié, nous ne sommes donc pas sortis de l’auberge.
              La banque Van Rompuy-Argenta va bien étudier tout cela dès demain.
              Monsieur Van Rompuy, Président de la Communauté et flamingant pointu également...


            • L'enfoiré L’enfoiré 5 juillet 2013 19:00

              Tout compris.

              L’info que je donnais est en clair dans l’Echo du jour.
              Une fois pour toute, il faut savoir qu’à l’Europe, on est libéral ou on en meurt.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès