Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Le Royaume-Uni investit dans un projet européen

Le Royaume-Uni investit dans un projet européen

L’investissement de 11,4 millions d’euros de la part du British Biotechnology and Biological Sciences Research Council (BBSRC) en faveur de L’European Bioinformatics Institute (EBI) devrait enforcer ses capacités de stockage.

 Cet investissement conséquent participera à la réussite du projet de grande envergure ELIXIR (« European life-science infrastructure for biological information »), financé par l’UE et concernant le stockage de données.

Le projet ELIXIR a reçu initialement un financement de 4,5 millions d’euros via le thème « Infrastructures » du septième programme-cadre (7e PC). Son but est de s’attaquer au manque de financements stables pour les ressources de données scientifiques d’Europe, telles que les données génomiques. Sa mission est de créer et de faire fonctionner une infrastructure durable pour les informations biologiques en Europe. Les partenaires du projet estiment que les informations recueillies et mises à disposition soutiendront des progrès dans les domaines de la médecine, l’écologie, l’agriculture et l’alimentation.


L’énorme quantité de données générée quotidiennement en Europe sera bien plus utile à la recherche si on peut conserver indéfiniment ces données et y accéder aisément. Par exemple, les nouvelles méthodes à « haut débit » de séquençage du génome sont tellement rapides et ont tellement d’intérêt pour plusieurs domaines qu’elles génèrent un besoin croissant envers un système de stockage adaptable et à grande échelle. En l’absence d’un tel système, les données pourraient bien être irrémédiablement perdues.

L’infrastructure ELIXIR, d’envergure européenne, aura besoin du soutien des grands sites de bioinformatique en UE. Le coût du projet est estimé à plus de 228 millions d’euros. En juin, le gouvernement suédois a été le premier à dédier à ce projet un financement à long terme, avec un apport de 19 millions de couronnes (soit 1,7 millions d’euros) via la structure suédoise Bioinformatics Infrastructure for Life Sciences (BILS).

Situé au Royaume-Uni, l’EBI fait partie du Laboratoire européen de biologie moléculaire (EMBL) basé en Allemagne. Il compte être le « noyau » central pour ELIXIR. Le projet utilisera les technologies les plus modernes de superordinateurs et de grilles de calcul pour réaliser un robuste environnement de stockage des données, lesquelles proviendront de milliers de laboratoires. Il faudra aussi organiser et conserver ces données, afin qu’elles restent accessibles aux chercheurs en sciences de la vie, aujourd’hui comme à l’avenir.

Avec ce nouveau financement, l’EBI étendra ses ressources en données et son infrastructure informatique, pour se préparer à ces tâches considérables.

 

Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (1 vote)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • morice morice 29 août 2009 18:06

    on pourrait aussi peut-être en profiter pour évoquer les DANGERS de la recherche sur le séquençage du génome humain, non ???? A votre avis, QUI va en profiter ???


    • tonton 29 août 2009 19:40

      Evoque-les toi-même, morice ... mais en serais-tu capable ?

      Vu que tu n’y connais rien en biologique, ya pas de danger ...

    • morice morice 29 août 2009 21:07

      « Vu que tu n’y connais rien en biologique, ya pas de danger ... »


      on dit « biologie » en France, chez les demeurés je ne sais pas comment on dit...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

patrick


Voir ses articles







Palmarès