Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Le Vlaams Belang, indicateur à suivre des élections françaises à venir (...)

Le Vlaams Belang, indicateur à suivre des élections françaises à venir ?

Attention à ceux qui ne s’expriment pas dans les médias...

Connaissez-vous le Vlaams Belang ? Non ? Pourtant, ce parti d’extrême droite implanté en Belgique devrait attirer notre attention, à si peu de temps d’échéances électorales chez nous.
Le Vlaams Belang (l’intérêt flamand, ex Vlaams Blok) est un parti qui milite pour une scission de la Belgique, car aux yeux de ses adhérents, la partie francophone n’a rien à voir avec la culture flamande. D’ailleurs tout ce qui n’est pas de culture flamande les énerve : Arabes, noirs, Asiatiques... Vous voyez le programme ? On a le même en France...

Le Vlaams Belang a d’ailleurs fait trembler la Belgique lors des derniers scrutins, faisant un score très dangereux lors des dernières municipales belges. Il n’y que le "cordon sanitaire" réunissant tous les démocrates, au-delà des querelles de parti, qui leur interdise de s’emparer de la mairie d’Anvers (mais ils y ont tout de même 20 sièges sur 55), bastion historique de l’extrême droite belge. Avec un peu plus de 20% dans la région flamande, le Vlaams Belang progresse de façon inquiétante, y compris sur les terres wallonnes.

Mais les plus optimistes (dont le maire d’Anvers) pensent que le Vlaams Belang ne pourra pas faire mieux, et que le score d’Anvers est le maximum qu’ils puisse espérer atteindre (33,5%). Preuve en est que les socialistes ont largement progressé dans quelques consultations. La résistance s’organise et l’exemple du "cordon sanitaire" a montré son efficacité, d’une part, et l’urgence de se mobiliser, d’autre part, à l’image des concerts organisés à huit jours des élections par dEUs, groupe rock bien connu, et quelques autres, comme Axelle Red, Hooverphonic ou Arno.

A l’analyse des chiffres, il semble effectivement que le Vlaams Belang stagne dans les grandes villes, mais progresse très fortement dans les petites villes, comme Shoten, dans la banlieue d’Anvers, où le Vlaams Belang était représenté par une ex miss Flandre et a obtenu 35% des voix, contre 25% il y a six ans. Et la situation risque fort de s’aggraver, car ce poids encore plus fort du parti d’extrême-droite va lui donner l’envie de réclamer plus de droits, permettant d’aller vers une scission entre Flamands et Wallons, comme lors de la période d’après-guerre qui connut le déclin industriel de la Wallonnie. Une future guerre civile est-elle possible en Belgique ? Après tout, des pays africains ont pris feu avec des configurations quasi identiques... D’un bout à l’autre de la planète, les problématiques ne sont pas toujours si éloignées que cela. Mais n’imaginons pas le pire.

Rappel des forces en présence : les néerlandophones représentent 59% de la population ; les francophones 41%, présents notamment dans une enclave dans la région bruxelloise... L’indépendance de la Belgique ne date finalement que de 165 ans, ce n’est pas si vieux, et les différences sont linguistiques, mais également culturelles, et le nationalisme flamand n’a jamais cessé de s’exprimer depuis l’indépendance ; le fédéralisme actuel, avec plusieurs points de déséquilibre dans la représentativité, n’a pas réussi à l’étouffer.

L’extrême droite trouve donc un terreau de revendications très simple, la Flandre indépendante, et tout ce qui ne parle pas néerlandais et n’est pas de race blanche, dehors ! Un terreau qui, comme en France, n’ose pas dire son nom. Un sondage préélectoral aurait annoncé que seulement 16% des votants d’Anvers étaient prêts à donner leur voix au Vlaams Belang, pour un résultat réel de plus du double ! Car l’électeur d’extrême droite, permanent ou occasionnel (surtout ce dernier) ne s’exprime guère dans les médias, il le fait dans les urnes. Nos élections à nous, dans le contexte du 21 avril, de la montée des extrêmes un peu partout dans le monde, des conflits internes de nos politiques républicains et démocrates, et des sondages qui faussent tout, ne risquent-elles pas de nous apporter un vent du Nord qui aura pris de la force dans la platitude de la Belgique ? A surveiller attentivement... Car comme le dit Le Pen, ces "élections me paraissent marquer un renouveau, assez général en Europe, des idées nationales". Il n’a pas tort, le borgne, malheureusement, car de l’Autriche à la Grande-Bretagne, le nationalisme, dans le contexte de peur des attentats et du climat entretenu par Bush, ne cesse de prendre de la force. Et lui-même, sans faire de bruit, semble attendre sereinement le résultat des futurs scrutins...


Moyenne des avis sur cet article :  4.21/5   (91 votes)




Réagissez à l'article

51 réactions à cet article    


  • Depi Depi 9 novembre 2006 13:19

    2 articles sur le Vlaams Belang le même jour, intéressant, mais je ne vais pas copier/coller mon commentaire..

    Il me semble toutefois un peu plus complet car n’ayant pas réellement la même problématique. A suivre.


    • Marsiho Marsiho 9 novembre 2006 14:31

      Etonnant hasard oui. Ou véritable préoccupation ? Cela dit, je rectifies un détail dans la fin de mon article il faut lire que c’est Le Pen qui attend, et non Bush, comme on pourrait le penser en lisant vite. Ce qui fut apparement le cas d’un commentaire suivant...


    • Yann (---.---.138.175) 9 novembre 2006 13:34

      Démocrates et républicains, voleurs et délinquants oui !!! Le Nationalisme est l’avenir de l’Europe et nous allons gagner en France..


      • Darwin’s Beagle (---.---.191.97) 9 novembre 2006 14:08

        Article tendancieux de basse démagogie, dégoulinant d’idéologie préconçue. Les Tchèques et les Slovaques se sont arrangés à l’amiable pour mettre fin à ce monstre OPM (Organisme Politiquement Manipulé), la Tchécoslovaquie. Qu’est-ce qui empêche les Wallons et les Flamands d’en faire autant ?


      • Antoine Diederick (---.---.26.47) 9 novembre 2006 20:00

        situation aucune comparable a la question belge .


      • Antoine Diederick (---.---.26.47) 9 novembre 2006 21:26

        correction..« aucunement comparable »


      • LE CHAT (---.---.75.49) 9 novembre 2006 14:30

        si le vlaams belang veut l’independance pour la flandre , il est à noter que de nombreux wallons seraient partisans d’un rattachement à la France . La Belgique , création artificielle finira par éclater , comme la tchecoslovaquie , la yougoslavie ou l’URSS


        • Marsiho Marsiho 9 novembre 2006 14:32

          C’est vrai, il existe un parti wallon qui milite pour cela. J’ai manqué de le citer, mais il est pour l’instant assez minoritaire.


        • eric 9 novembre 2006 18:40

          Sympa de vous préoccuper de notre triste Vlaams Belang. Pour info, le « Sintmartensfonds » vient de mettre fin à ses activités...par manque de membres ayant encore des choses à se dire. Il est vrai que les fondateurs et membres d’honneur ont vieilli : ce sont d’anciens SS du Front de l’Est. Et le VB y était largement présent. Leur message est donc plus « transparent » que celui de Le Pen.

          D’un autre côté, si un un parti « rattachiste » existe effectivement en Wallonie, l’auteur a raison de dire qu’il est ultra-minoritaire.

          Puis)je enfin rappeler à ceux qui disent que la Belgique est une « erreur historique » que les Basques, les Corses, les Savoyards et les Bretons pensent la même chose de leur propre situation ? Mais, évidemment, çà remonte à plus loin...

          Et pour finir, c’est la « bonne gouvernance », comme viennent de le prouver les élections communales à Anvers qui aura raison des extrémistes, et pas les slogans.


        • freddy (---.---.73.241) 9 novembre 2006 20:46

          tout à fait d’accord avec eric qui oublie toutefois l’alsace et la loraine sans parler de l’allemagne amputée d’une partie de son territoire .L’histoire du nationalisme flamand est trop complexe pour se résumer à 50 lignes ou mème à un livre !!!!!


        • (---.---.37.70) 9 novembre 2006 15:59

          « Il n’a pas tort, le borgne, malheureusement, car de l’Autriche à la Grande-Bretagne, le nationalisme, dans le contexte de peur des attentats et du climat entretenu par Bush, ne cesse de prendre de la force. »

          Ce n’est pas Bush qui fait venir des millions d’immigrés en France depuis 1973..

          Curieux que le devoir de mémoire soit complétement écarté par les immigrationistes. Reste qu’ils portent l’entiére responsabilité de ce qui va avoir lieu dans les décénies à venirs.


          • mazu (---.---.245.16) 9 novembre 2006 16:29

            A chaque article sur le belang, on ressort les vieilles idées préconçues : 1. Non, le belang n’a pas de voix en Wallonie, ce parti n’y est pas représenté. Un pseudo FN foireux oui, mais au score misérable. 2. Bruxelles est à majorité francophone (+85%), surtout à cause des populations immigrées (la moitié de bruxelles n’est pas belge à l’origine). 3. Non, la wallonie ne veut surtout pas se rattacher à la France. Le scénario de Brussels DC n’est pas valable non plus.

            Ce que les francophones vont demander, c’est l’élargissement de bruxelles, pour que sa taille corresponde réellement à sa surface virtuelle. Deux choix : elargir seulement avec les communes a facilités, ou encore élargir selon une étude qui définit une zone allant jusqu’à Wavre (dont jene retrouve plus la carte). Il faut savoir que ces communes à facilités sont une aiguille dans le pied des flamands : communes flamandes avec des minorités francophones qui sont majoritaires (entre 60% et 85% de francophones). 4 de ces 6 communes n’ont plus aucun élu néerlandophone. D’ailleurs, cette semaine le TAK (organisation radicale flamande) a cadenassé les écoles francophones et bouchés toutes les serrures avec de la colle forte. le TAK, si vous allez visiter leur site, et surtout le forum nous offre des jolis choses : « si en flandre, vous entendez parler français en croisant des gens dans la rue ? 1. vous lui dites qu’on est en flandre et qu’on parle le néerlandais 2. vous changez de trottoir. 3. vous le regardez comme un animal » Ce site est rempli de propos haineux anti-belge et antifrancophone (google est ton ami pour le site : TAK)

            le scénario probable si il y a scission, c’est le regroupement par langue (bruxelles-wallonie), mais certains bruxellois y sont frileux. Et le deal va etre chaud, avec la scission de la région bruxelles-halle-vilvoorde, l’envie de faire passer Rhode-st-genèse en région bruxelloise (pour lier physiquement bruxelles et la wallonie, et la désenclaver de la flandre) Ce qui est très marrant, c’est que la flandre a choisi comme capitale bruxelles, alors que bruxelles ne fait pas partie de la région flamande...

            on s’amuse bien en Belgique :)


            • Antoine Diederick (---.---.165.126) 9 novembre 2006 22:38

              « 2. Bruxelles est à majorité francophone (+85%), surtout à cause des populations immigrées (la moitié de bruxelles n’est pas belge à l’origine) »

              En fait 1 millions de francophones à Bxls, a peu près.

              En réalité, 1 500 000 personnes les 500 000 en plus sont soit des illégaux, des polonais non déclarés qui tournent sur Bxls, peut - être mme des fonctionnaires européens pas déclarés officiellement...

              Je ne suis pas sur de ces chiffres et donc il faudrait se renseigner sur les chiffres exact...il faudrait donc actualiser ces chffres car cela change très vite...

              Infos a trouver donc pour compléter.


            • mazu (---.---.245.16) 9 novembre 2006 16:43

              Un bon lien à l’époque ou le problème BHV etait sur la table. Très clair pour les non-belges au niveau des explications des communes à facilités, de l’elargissement et certains chiffres limpides : http://toucanrouge.be/index.php/2005/01/27/3-crise-communautaire-en-belgique


              • Antoine Diederick (---.---.103.43) 12 novembre 2006 19:54

                @MAZU

                Bien, ce Toucan rouge pour l’info


              • mathie20 9 novembre 2006 17:16

                dans le cas d’une indépendance possibilité forte pour 3 Etats : la Flandres, la Wallonie et la citée-état de Brussel (type Monaco)


                • Leonid Bronstein (---.---.15.156) 9 novembre 2006 17:28

                  Il a peur l animateur coco culturel ????? Mais quand il aura affaire aux commissaires du Peuple « facon Jean marie » , au lieu de filer à Bruxelles, peut etre vaudra til mieux qu il aille a Benghasi...


                  • Marsiho Marsiho 9 novembre 2006 17:45

                    Peur des quoi ? des cons ? J’ai tremblé en lisant ton commentaire...


                  • vasteprogramme (---.---.146.112) 9 novembre 2006 19:04

                    Ben oui et ce n’est qu’un début....Entre « coco » on va se soutenir n’est-ce pas ? Le fascisme ne passera pas.


                  • Internaute (---.---.242.62) 9 novembre 2006 19:10

                    On apprend par un commentaire que Bruxelles n’est plus belge. Quelle défaite ! Comment un pays peut-il en arriver à disparaître lentement sans réagir ? La seule chance pour eux est la victoire des nationalistes. Sinon, il finiront comme des étrangers de deuxième catégorie dans leur propore pays.

                    A méditer pour nous.

                    A l’auteur. En quoi Bush est-il responsable de la propagande et des attitudes anti-françaises dans notre classe politique ? Il y a une relation de cause à effets que j’ai du mal à comprendre.


                    • eric 9 novembre 2006 19:18

                      Bonjour Internaute,

                      sans entrer dans les complexités des popotes intérieures Belges, et malgré des difficultés relationnelles qui sont surtout mises en épingle par des politiques en mal de sujet ( nous avons peu de voitures qui brûlent sans raison apparente), la « Belgitude » est aussi l’art du compromis, ce qui nous évite les bombes « séparatistes » et autres émeutes génératrices d’audimat. Une Belgique disparue ? Non, pas encore : nous ne nous prenons pas assez au sérieux pour ça.


                    • Marsiho Marsiho 9 novembre 2006 19:50

                      ? ?? Je ne saisis pas votre question, car ce n’est pas ce que j’ai laissé entendre. Je disais simplement à propos de Bush, que sa guerre contre le terrorisme rallume des peurs et des fantasmes. En cela, il entretient un climat d’insécurité qui peut envoyer des publics vers les extrêmes.


                    • Antoine Diederick « the Contrarian ». (---.---.161.149) 12 novembre 2006 09:33

                      @domdi (IP:xxx.x0.123.77) le 9 novembre 2006 à 19H22

                      Bush a foutu l’Occident ds la « merde »....c’est clair.


                    • stormy (---.---.209.94) 9 novembre 2006 21:24

                      « Ce n’est pas Bush qui fait venir des millions d’immigrés en France depuis 1973. » Bien parlé !Mais n’est ce pas tout aussi vrai qu’une bonne partie d’entre sont venus faire un boulot pas si propre que ca ?


                      • (---.---.37.70) 10 novembre 2006 11:20

                        1976, en fait (erreur), dont 95% ne viennent pas pour travailler (et ceux qui travail sont surtout chomeurs).


                      • Marsiho Marsiho 10 novembre 2006 11:43

                        Des gens qui travaillent mais qui sont surtout chômeurs ?... Enorme !!!


                      • gigi432 (---.---.67.183) 10 novembre 2006 01:01

                        vive JMLP !!! Le Pen : 24% au premier tour. FN = 1er parti de france (par ailleurs, chevènement a déclaré : le front national est le premier parti ouvrier de france). D’ailleurs, à l’UMP, on commence sérieusement à mouiller le slip ... il suffit de voir les dernières déclarations de bernard accoyer ... tous aux BBR au bourget de demain à dimanche.

                        SEUL JMLP EST CAPABLE DE REFORMER LA FRANCE.


                        • Jade Jade 10 novembre 2006 12:51

                          le FN « premier parti ouvrier de france » ? smiley Est ce que ce parti ne serait pas d’extreme droite par hasard ? comment un ouvrier peut voter pour un parti qui se placera exclusivement du coté du patronnat encore plus qu’un sarkozy ne le ferait lui meme ! j’ai du mal a comprendre


                        • l'Omnivore Sobriquet l’Omnivore Sobriquet 12 novembre 2006 09:19

                          Le FN n’est pas exclusivement du côté du patronat, c’est vous qui êtes exclusivement socialiste. L’arnaque à la bêtise ne prend plus, même chez les ouvriers.


                        • stefword (---.---.193.196) 10 novembre 2006 12:27

                          Eh bien ! Intéressant de savoir ce que l’on pense de nous outre-Quievrain ! Mais s’il est vrai que le problème est complexe, en fait pour beaucoup de flamands (et j’en suis) le problème se résume à des choses bien plus concrètes que les affaires tiers-mondialistes de Bush and C° D’abord et surtout, il est question de mentalité, d’identité culturelle et linguistique. En effet, si les flamands sont travailleurs, courageux et volontaires, ce n’est pas toujours le cas chez nos amis wallons, où l’influence d’un PS omniprésent au pouvoir depuis 37 (!) ans sans discontinuer a tout fait pour rendre les gens dépendants des largesses, passe-droits et autres magouilles électoralistes de ce parti ! D’autre part, il y a les fameuses « affaires » de corruption, vraies ou avérées (la Wallonie est quand même le seul parti européen où l’on peut se permettre d’assassiner des dirigeants politiques avec des méthodes plus que mafieuses ! Voir André Cools) Je signale aux lecteurs ignorant ce fait qu’il y a à Charleroi 45 (oui, quarante-cinq !!!) affaires différentes de corruption à l’instruction, sans compter celles de Namur,(dont le maire est en prison !) Liège, etc...TOUTES impliquent peu ou prou le PS wallon !!! A comparer avec les rares affaires flamandes de ce genre et qui ont été très séverement punies) A côté de ça, le soutien de la Flandre à la Wallonie au travers des divers transferts (éductaion, sécurité sociale, chômage) est proportionnelement plus élevée que les transferts de l’ex RFA vers l’ex RDA !!! Soit plus de mille euros par an et par flamand ! Il me semble évident que si la Flandre était débarassée de ce boulet que cette région tire depuis des décennies et qui s’appelle Wallonie, nous aurions une région parmi les plus prospères au monde ! Et puis, si vous vous baladez en Flandre, et parlez français, il sera très rare que l’on n’essaye pas de vous répondre dans votre langue, ou tout au moins que vos interlocuteurs feront un effort pour se faire comprendre, que ce soit en flamand, en anglais ou par signes. Essayez donc de demander un renseignement en anglais à Paris ou en Français à Londres, on en reparlera... Les flamands avaient eu quelques espoirs avec la présentation de ce fameux « plan Marshall » (deux milliards d’euros investis par le gouvernement wallon dans l’économie pour tenter de la faire repartir, après les milliards de l’Europe et de la Flandre) mais hélas, espoirs bien vite déçus car les affaires de tripotage dans la caisse commune font peur aux investisseurs potentiels... Bruxelles ? Ah, oui, Bruxelles, ville devenue fantôme depuis que les fonctionnaires européens ont débarqué en masse (ceux-ci ne payent absolument aucun impôt, ni lois sociales, ce qui leur donne un pouvoir d’achat injustifié déséquilibrant le marché de l’immobilier par exemple), les étrangers en situation légale ou pas, transforment certains quartiers en casba d’Alger ou de Marrakech, l’insécurité règne, les rues sont dans un état pitoyable, les transports en commun n’ont d’autre préoccupation que des repeindre leurs véhicules, et mille autres choses dont on pourrait discourir mais oui, les arabes immigrés parlent français, mais oui, l’influence des télés françaises se font sentir, mais oui, on ne sait pâs trop quoi faire avec cette ville qui n’est plus belge, pas mondiale (comme Paris ou New York) pas européenne non plus mais un melting pot de tout et de rien sans âme aucune désormais....


                          • Antoine Diederick (---.---.110.5) 11 novembre 2006 23:28

                            tssss tssss cher compatriote.....take it easy...vous êtes ds l’émotion ! smiley


                          • Antoine Diederick (---.---.110.5) 11 novembre 2006 23:36

                            si vous voulez un decompte final en terme de mérite régional :

                            c’est vrai les socialistes francophones déconnent...

                            mais au baromètre européen du racisme, la Flandres arrive un peu trop en première ligne (voir les statistiques)

                            Et puis on tue aussi en Flandres, te Antwerpen, et on fait aussi des complots contre l’Etat fédéral....

                            Quant aux transferts de revenus flandres-wallonie ne tombez pas ds le piège de la propagande...

                            Allons.....

                            Quant à l’âme de la Belgique, si comme vous le dites vous êtes flamand...à mon avis vous regrettez l’Etat unitaire.


                          • Antoine Diederick (---.---.228.103) 12 novembre 2006 07:46

                            Bruxelles a beaucoup perdu c’est vrai aussi...mais aussi à cause de la politique belgo-belge...


                          • stefword (---.---.170.153) 12 novembre 2006 03:25

                            C’est vrai que l’on tue aussi à Antwerpen...Mais peut-être pas autant qu’à Charleroi, à Mons ou à Liège ! (on n’y tue pas encore des ministres avec des méthodes mafieuses....) C’est vrai qu’un certain racisme se fait sentir en Flandre, mais il n’est pas spécialement tourné vers les étrangers mais aussi contre les habitants des villes ou villages voisins...Et n’est pas très méchant, cela ressemble plutôt à de la méfiance...Atavisme, quant tu nous tiens.... D’après un article d’un journal anglais (donc neutre à priori), en Belgique, la criminalité , toutes proportions gardées bien sûr est tout simplement le DOUBLE de celle des USA ! On ne risque pas de parler de ça chez nous...Surtout avec la brillante « ministresse » de la justice que nous connaissons...Reine de la relaxe et de l’évasion ! Dommage que je ne sois pas justement dans l’émotion, mais hélas dans la réalité la plus concrète... J’habite une de ces communes sinistrées par l’immigration moyennageuse que nous recevons à bras ouverts (et surtout à porte-feuilles ouverts) et la vie y est tout simplement pénible...Ce n’est plus Bruxelles, ce n’est même plus l’Europe, c’est « Eurabia » ici ! Et rien ni personne en vue pour redresser la barre, alors quelle alternative nous reste t’il si ce n’est de voter pour des partis « extrémistes » (en fait, pas si extrémistes que ça si on se donne la peine d’aller lire un peu sur leur site : www.vlaamsbelang.be ) Il y a même une partie du site en français... Enfin, il n’y a pas que le PS wallon qui déconne, le PS bruxellois aussi...Aux dernières élections commmunales, LA MOITIE des prétendants sur les listes étaient d’origine étrangère ! Avec en prime certains révisionnistes et « loups gris turcs !!! Choquant pour moi...Chacun son avis, mais ratisser aussi large n’est plus de la démagogie mais de l’imbécilité ! (Mais sans doute était ce pour faire »politiquement correct« ou alors »moderne" ?) Même le CDH n’a pas osé aller jusque là...Je vous signale que le PS anversois s’est bien gardé de donner un échevinat aux alloctones présents sur ses listes, et pourtant il y en avait une au moins qui était élue.. real politik ou peur des troubles ? Non, c’est le bordel ce pays et il est plus que temps que certaines voix s’élèvent pour y mettre de l’ordre...

                            P.S. Aux dernières nouvelles, la fondation Roi Baudouin (il en ferait une tète s’il revenait...) aurait subsidié un groupe de pression prônant l’amour lesbien eu égard au « droit » d’adopter un enfant !!! Et une des revendications est de transformer le jour de la fète des pères en jour de fète des « parents », quels que soit leur sexe...Quant je vous dis que ce pays marche sur sa tète....


                            • Antoine Diederick (---.---.228.103) 12 novembre 2006 07:44

                              ben oui....c’est comme vous dites....mais bon...faut faire avec...et c’est temporaire....je crois que les belges en sont conscients ...ds le silence


                            • l'Omnivore Sobriquet l’Omnivore Sobriquet 12 novembre 2006 09:32

                              Aux électeurs belges de faire payer la classe politique le prix de ses ’erreurs’. Comme ici enFrance. Il n’y a pas de fatalité : ceux qui ont abandonné le culte socialiste sont les plus fiables. (n.b. Chirac est socialiste.)


                            • Antoine Diederick (---.---.161.149) 12 novembre 2006 09:37

                              « article d’un journal anglais (donc neutre à priori) »

                              Neutre a priori...c’est une blague ceci....

                              Les britanniques ont plein de problèmes avec la déliquance.


                            • Antoine Diederick (---.---.103.43) 12 novembre 2006 19:13

                              @Stewford

                              « Non, c’est le bordel ce pays et il est plus que temps que certaines voix s’élèvent pour y mettre de l’ordre... »

                              Je ne voudrais pas vous vexer, mais le ’retour à l’ordre’ ou ’mettre de l’ordre’ , n’est-ce - pas le discours d’une droite ou extrême droite populiste ?


                            • Antoine Diederick (---.---.193.94) 17 novembre 2006 10:51

                              oui....finalement oui, c’est le « bordel » en Belgique, je n’aime pas les excès de langage, mais bon....


                            • (---.---.173.98) 12 novembre 2006 23:51

                              Je me fiche pas mal de l’étiquette que les tenants du « politiquement correct » mettent sur la tendance qui voudrait que ce pays soit une terre où la délinquance est un crime contre la population et soit puni comme tel ! Et ceci quelle que soit cette délinquance et quels qu’en soient les auteurs, c’est tout. Lorsqu’on entend que l’ex ministre, Monsieur De Haene se fait traiter de facho extrémiste, lui pourtant porté aux nues pour son esprit démocratique, parce qu’il demande à tout qui vient habiter sa commune de parler flamand, c’est à ne plus rien comprendre ! Que ceci ne vise pas les francophones en particulier mais plutôt les étrangers refusant tout effort d’intégration, ne fût ce que parler la langue de leur pays d’acceuil, est chose évidente, mais la paranoia est tellement ancrée au sud du pays que tout doit obligatoirement se rapporter à la défense de la langue française et des populations la parlant, c’en devient d’un ridicule absolu ! Alors, dites vous bien que le discours qui veut diaboliser systématiquement tout opposant à la lecture très paticulière de la charte des droits de l’homme et autres credos du politiquement correct me laisse froid, je suis assez adulte pour pouvoir me faire une opinion moi-même à propos des gens prônant un retour à l’ordre et à l’éthique politique et financière, sans nécéssité aucune pour ma part de recevoir des conseils de gauchistes abrutis dont on voit ce qu’ils ont fait des pays ou régions qu’ils ont ou qu’ils dirigent...Des chancres économiques où le populisme et l’achat des voix par faveurs interposées le plus vil a libre court...Il ne faut pas aller très loin pour s’en convaincre....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès