Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Les banquiers prennent le pouvoir en Eurozone

Les banquiers prennent le pouvoir en Eurozone

L'épidémie de démissions parmi les premiers ministres européens laisse le champ libre aux banquiers qui dirigent désormais quatre pays européens. En attendant le tour de l'Espagne, de la Slovénie et de la Slovaquie.

Il avait voulu un référendum, Il n'y en aura pas. Conspué et humilié par ses collégues européens qui, il n'y a pas si longtemps, le couvraient d'éloges, Papandréou est contrait de remettre le pays entre les mains d'un banquier.

Un homme du systeme.

Carolos Papadémos, qui vient de prendre la tête d'un gouvernement "de transition" est en effet un familier du cercle financier international.

Vice-président de la Banque centrale Européenne jusqu'en 2010, il a auparavant été gouverneur de la banque centrale grecque. Après des études aux USA (MIT et université de Columbia), il avait même débuté sa carrière dans la Fédéral Reserve Bank de Boston.

Sa mission, qui doit durer 100 jours, sera unique faire adopter à a Grèce les mêmes conditions que la Troïka a déjà imposé au Portugal. Ensuite seulement le peuple sera autorisé à voter pour des législatives anticipées.

Ma qué passa ?

En Italie, Berlusconi a aussi soudainement perdu le soutien du système, mais ce n'est ni à cause de ses frasques sexuelles ni à cause de ses magouilles judiciaires. Non, son faux pas a été d'avoir déclaré samedi que l’euro est "une devise qui n’a jamais convaincu personne".

Cette déclaration, véritable crime de lèse banquier-central a été publiée par le quotidien "Il Sole 24 Ore" et a signé la fin politique du cavalière. Sa majorité qui en avait vu pourtant d'autres, a soudain été pulvérisée.

C'est qu'en Eurozone, on ne blasphème pas impunément le nom de l'Euro. Pas plus qu'on ne soumet les volontés des banquiers au scrutin populaire.

De plus a quoi bien peut servir un Berlusconni quand on a un Mario Draghi, ex vice président de Goldman Sachs à la tête de la BCE ?

Ni au parlement du reste. C'est pour l'avoir ignoré que le portugais José Socratès a perdu en juin le pouvoir et que depuis le Portugal est sous contrôle de la Troïka bancaire. Une situation qui n’émeut guère l'ex-premier ministre portugais José Manuel Barosso.

Troïka au sud comme au nord.

En Irlande, c'est depuis février dernier que le FMI, la BCE et la Commission font la loi, après la démission et le retrait de la vie politique du premier ministre Brian Cowen. Le pays vit depuis une humiliant soumission à un plan de "sauvetage" qui a même viré à la "dispute française" avec Nicolas Sarkozy lors du Conseil Européen.

A qui le tour ?

Les jours au pouvoir de José Louis Zapatero sont également comptés. Il a été contraint d'avancer les élection législatives au 20 novembre. et il y a peu de chances que les socialistes en sortent vainqueurs. Mais avant d’être autoriser à voter les Espagnols auront doit aux aussi a leur plan de liquidation.

La Slovénie aura aussi des législatives anticipées le 4 décembre quand à la Slovaquie elle n'a plus de gouvernement depuis un mois .

Pas de quoi impressionner notre président de l'Europe, Hermann Von Rompuy, dont le pays, la Belgique, s'en passe très bien depuis plus d'un an.

Un peu partout, donc, en Europe, n'ayant plus confiance dans la fidélité de leurs hommes de paille et redoutant que les peuples se rebiffent, les banquiers-centraux se voient contraints de monter directement au charbon pour forcer les états à boire la ciguë.

Nous entrons maintenant dans la phase critique du coup d'état visant à dépouiller les états-nations de ce qui leur reste de souveraineté.

Préparez-vous a être "sauvés" vous aussi dans un proche futur.


Moyenne des avis sur cet article :  4.96/5   (94 votes)




Réagissez à l'article

123 réactions à cet article    


  • miha 11 novembre 2011 09:25

    Ils l’avaient déjà, le pouvoir, le seul changement, maintenant c’est que c’est encore plus visible.

    Les politiciens sont des fantoches à leur service depuis des décennies...et on ose nous dire qu’on est en démocratie !

    Mais quand tout ce système de merde va-t-il s’écrouler ?

    Combien de temps encore avant de pouvoir enfin reconstruire sur les ruines de tout ce qu’ils détruisent ?

     


    • Aldous Aldous 11 novembre 2011 10:46

      Effectivement miha, les masques tombent.

      Mais les médias mainstream nous présentent ça comme l’arrivé des secours...


    • Aldous Aldous 11 novembre 2011 15:13

      Comparaison très pertinente.

      En 1940, devant la déroute militaire, Paul Reynaud remettait les pouvoirs à un ancien général pour finaliser la capitulation de la démocratie.

      Aujourd’hui, devant la déroute financière, nos gouvernant passent le pouvoir à des anciens banquiers pour finaliser la capitulation de la démocratie.

      Bientôt nous chanterons

      Goldman Sachs, nous voilà, devant toi le sauveur de l’Eurôôôôpe.


    • FRIDA FRIDA 11 novembre 2011 20:58


      @Aldous

      Merci pour cet article

      Il ne vous a pas échappé que la presse les encense, se sont des économistes (les journalistes ne s’attardent pas sur leurs expériences de banquier), comme quoi des « saint expert ».

      Quant à la note, c’est « l’indignation » du gouvernement, ce qu’il faut en conclure que le scénario est déjà écrit.
      1er acte : tout faire pour ne pas perdre la note AAA
      2eme acte : tout faire pour récupérer la note AAA après l’avoir perdue
      3eme acte : tout faire pour pour ne plus discuter aucune consigne des banquiers, devenus nos maîtres, sans complexe.

      Par ailleurs, la Chine a reproché à l’Europe son indolence, sa paresse, les Européens ne travaillent pas suffisament. C’est Dassaut qui est conforté dans sa déclaration.
      http://www.tdg.ch/actu/economie/chine-chef-fonds-souverain-fustige-etat-providence-europe-2011-11-07

      http://www.lemonde.fr/crise-financiere/article/2011/11/07/le-president-du-fonds-souverain-chinois-fustige-la-conception-europeenne-de-l-etat-providence_1599749_1581613.html

      http://www.wat.tv/video/crise-dette-chine-secours-europe-4dby3_2exyh_.html

      http://www.dailymotion.com/video/x7fh7x_dassault-le-vrai-visage-de-l-ump_news


    • Yvance77 11 novembre 2011 09:45

      Salut,

      La seule certitude qu’il me reste est que ce n’est pas avec le gentil mouvement des « indignés » que l’on va s’en sortir.

      La GRÈVE GÉNÉRALE est la seule solution !


      • Aldous Aldous 11 novembre 2011 10:49

        En Grèce le mouvement n’est plus gentil du tout.

        La nomination d’un ex-banquier central à la tête du gouvernement ne va apaiser personne et le refus de référendum a généré une profonde frustration.

        La situation économique de la population est telle qu’on est ou bord de l’effondrement économique complet.

        Bref d’un point de vue politique les banquiers ont tout faux.

        Mais n’est-ce pas la caractéristique d’une gestion comptable des choses ?


      • wesson wesson 11 novembre 2011 13:10

        Bonjour Aldous,

        "La nomination d’un ex-banquier central à la tête du gouvernement ne va apaiser personne et le refus de référendum a généré une profonde frustration."

        Ah ça effectivement, ça va pas vraiment arranger.

        L’arrivé de papandemos, vice président de la BCE en grèce, et celui de Mario Monti - encore un de Goldman sachs - en Italie, c’est rien d’autre que de mettre au commande pour régler les problèmes ceux qui ont largement contribué à les créer.

        Ou si vous préférez, c’est de mettre 2 pédophiles dans une cours de maternelle !


      • Ariane Walter Ariane Walter 11 novembre 2011 14:36

        « deux pédophiles dans une cour de maternelle ! »

        Ahahahahahahahah !!
        J’adore Wesson.
        OK pour être la 4 ème !!


      • efarista efarista 11 novembre 2011 19:50

        +++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++=
        j’arrête pas de le dire.
        Grêve générale + OTER LE MOINDRE DE NOS CENTIMES DES BANQUES = effet garanti

        on en finit une bonne fois, les banques capotent, plutôt que de prendre le pouvoir dans chaque pays... ON LEUR PASSE UN SACRÉ MESSAGE = on n’est plus vos esclaves, on vous emmerde, on ne veut plus de vous, cassez vous, a pu les profits sur notre dos, a pu les actionnaires, a pu les banksters, a pu les parasites,
        on sait jardiner, on sait être coopératifs, on sait faire du troc, on sait s’associer, on peut faire des jardins communs, en attendant un etienne chouard ou quelque futur franchement plus glorieux que celui qui nous est proposé !!!

        ou bien sur on peut continuer a discutailler sans fin de ce que pourrait être demain, des indignés, de ce qu’on devrait faire si un jour.... et pendant ce temps les banksters se placent, les parasitent s’organisent ;

        VOUS VOULEZ RETROUVER LES FEES ?????

        l’effet suit l’acte ! DEBOUT !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


      • colza 11 novembre 2011 09:49

        Votez Front de Gauche, le seul qui ait un programme de lutte contre la mainmise de la finance sur le peuple.


        • Aldous Aldous 11 novembre 2011 10:50

          L’heure n’est plus au clivage droite gauche mais à un comité de salut public regroupant les démocrates réels de tous bords.


        • DSKprésident 11 novembre 2011 11:38

          Le Front de Gauche qui « lutte contre la mainmise de la finance sur le peuple »

          C’est un blague ou de l’humour au second degré ?

          Le Franc-Maçon Mélenchon a voté pour l’UE, il ne remet jamais en cause l’Europe, ni l’Euro.

          C’est un laquais du système oligarchique financier. C’est un sénateur : il ne va pas se tirer une balle dans le pied. Il fait semblant quand il parle d’une « autre Europe ».

          Le système ne va pas réformer le système.

          On sera mort de rire quand Mélenchon, entre les 2 tours, appelera à voter pour la gauche ou la droite ultra-libérale dont les représentants sont Sarkozy et Hollande !

          Mélenchon = attrape-couillon. 


        • bigglop bigglop 11 novembre 2011 17:40

          Bonjour à tous,

          Une liste non exhaustive de responsables européens fréquentant le Groupe Bilderberg, la Trilatérale, le CFR :
          - Barroso
          - Van Rompuy
          - Lamy
          - Juncker
          - Monti
          - Papademos
          - Papandreou
          - Trichet
          - Lagarde
          - Kouchner
          - Bockelstein

          Personnalités participantes à 4 des 5 dernières conférences

          - Espagne - Cebrián, Juan Luis - Participations : 5/5 -
          - Belgique - Davignon, Vicomte Étienne - Participations : 5/5 -
          - USA - Holbrooke, Richard Charles - Participations : 5/5 -
          - USA - Perle, Richard Norman - Participations : 5/5 -
          - USA - Zoellick, Robert Bruce - Participations : 5/5 -
          - USA - Mundie, Craig J. - Participations : 5/5 -
          - USA - Kravis, Henry R. - Participations : 5/5 -
          - USA - Johnson, James A. - Participations : 5/5 -
          - USA - Kravis, Marie-Josée - Participations : 5/5 -
          - USA - Collins, Timothy C. - Participations : 5/5 -
          - Suéde - Bildt, Carl - Participations : 5/5 -
          - Suéde - Wallenberg, Jacob - Participations : 5/5 -
          - Portugal - Balsemão, Francisco Pinto -Participations : 5/5 -
          - Italie - Monti, Mario - Participations : 5/5 -
          - Italie - Bernabè, Franco - Participations : 5/5 -
          - Italie - Elkann, John - Participations : 5/5 -
          - Italie - Padoa-Schioppa, Tommaso - Participations : 5/5 -
          - Finlande - Ollila, Jorma Jaakko - Participations : 5/5 -
          - Norvége - Myklebust, Egil - Participations : 5/5 -
          - Autriche - Bronner, Oscar - Participations : 5/5 -
          - Turquie - Koç, Mustafa Vehbi - Participations : 5/5 -
          - Canada - Reisman, Heather - Participations : 5/5 -
          - Canada - McKenna, Frank - Participations : 5/5 -
          - France - de Castries, Henri - Participations : 5/5 -
          - France - Montbrial, Thierry de - Participations : 5/5 -
          - Danemark - Eldrup, Anders - Participations : 5/5 -
          - Hollande - Kroes, Neelie - Participations : 5/5 -
          - Hollande - Halberstadt, Victor - Participations : 5/5 -
          - Australie - Wolfensohn, James David - Participations : 5/5 -
          - Espagne - León Gross, Bernardino - Participations : 4/5 -
          - Espagne - Rodriguez Inciarte, Matías - Participations : 4/5 -
          - Allemagne - Naß, Matthias - Participations : 4/5 -
          - Angleterre - Osborne, George - Participations : 4/5 -
          - USA - Kissinger, Henry Alfred - Participations : 4/5 -
          - USA - Rockefeller, David - Participations : 4/5 -
          - USA - Graham, Donald E. - Participations : 4/5 -
          - USA - Mathews, Jessica - Participations : 4/5 -
          - USA - Feldstein, Martin S. - Participationsn : 4/5 -
          - USA - Jordan, Jr., Vernon Eulion - Participations : 4/5 -
          - Autriche - Scholten, Rudolf - Participations : 4/5 -
          - Canada - Prichard, J. Robert S. - Participations : 4/5 -
          - Irlande - Gleeson, Dermot - Participations : 4/5 -
          - Irlande - Sutherland, Peter Denis - Participations : 4/5 -
          - Hollande - Armgard, Beatrix Wilhelmina - Participations : 4/5 -
          - Gréce - David, George A. - Participations : 4/5 -
          - Gréce - Alogoskoufis, George - Participations : 4/5 -

          Le plus urgent, aujourd’hui, est de mettre en échec l’application du Mécanisme Européen de Stabilité qui est soutenu par les membres Bilderberg, CFR, Trilatérale.

          Etes-vous au courant des « manipulations » de la Commission Européenne, du Conseil Européen pour adopter ce fameux MES :

          Afin de résoudre le problème du fondement juridique, le gouvernement allemand indiqua qu’un amendement au traité serait nécessaire. Cependant, après la ratification difficile du traité de Lisbonne, certains États et hommes d’État se sont opposés à une modification du traité, notamment le gouvernement britannique qui s’opposait à des changements affectant le Royaume-Uni. C’est finalement avec le soutien du président français que l’Allemagne obtint l’aval du Conseil européen d’octobre 2010.

          La proposition allemande demandait une modification minimale visant à renforcer les sanctions et à créer un mécanisme permanent de sauvetage. Cette modification minimale ne répondant toutefois pas à l’exigence allemande de sanctionner les manquements des États par la suspension du droit de vote. En effet, une telle exigence nécessiterait une modification plus importante du traité.

          Le 16 décembre 2010, le Conseil européen trouva un accord pour un amendement de deux lignes au traité, ce qui permet d’éviter la tenue de référendums. En effet, le Président du Conseil Européen, Herman Von Rompuy a prévu d’examiner les changements à travers la procédure de révision simplifiée (article 48 TFUE). La modification change simplement le Traité sur le fonctionnement européen pour permettre l’instauration d’un mécanisme permanent.

          Plusieurs actions sont possibles :

          - mettre en place une pétition française et/ou européenne avec le concours de personnalités comme Paul Jorion, Frédéric Lordon, Thomas Piketty ; etc...

          - faire un mailing auprès des décideurs français, européens, des médias....

          - contacter nos députés, sénateurs leur demandant de voter contre les modifications réglementaires pour la création du MES et devant être présentées devant les assemblées avant le 31 décembre 2011. La création su MES pourrait être effective avant les présidentielles

          - exiger la tenue d’un référendum européen début 2012 sur le MES.

          Je suis un internaute lambda, sans réseau, qui vous vous propose ce défi, plus passionnant et plus efficace que de faire des articles, des commentaires

          ALLEZ, C’EST LE MOMENT DE VOUS ENGAGER


        • Rostov Rostov 11 novembre 2011 20:04

          Cette idée de Comité de salut public me semble excellente.

          De manière plus locale et plus directe on pourrait aussi remettre au goût du jour les fameuses sociétés populaires qui avaient tant apporté durant la Révolution.

          Dans le contexte actuel une version peut-être plus moderne du club des Jacobins me semble tout à fait envisageable et pourrait rendre de grands services.


        • ykpaiha ykpaiha 11 novembre 2011 10:08

          Soyons satisfaits !
          On aura enfin le visage des proprios : faute de laquais trop indisciplinés, les voila obligés de se montrer.
          Ils ont crées l’UE pour creer la zizanie, l’Euro pour la controler et la Dette pour l’asservir.

          Mais voila que les uluBerlusconneries les ont Sarkoziés ;voir meme papandrouté, alors en bon papa, genre « tu ne sais pas laisse moi faire » les voila aux manettes.

          Chic ! Car le grand frere US ; manipulateur n’a plus guere les moyens de les faire briller alors tout cela va de plus en plus ressembler a un sauve qui peu.
          Car il apparait nettement que sauver l’Euro c’est tuer l’Europe, et vice versa.

          Leur reste

          La fuite en avant, cad la construction forcé sur un édifice chancelant d’une « fédération démocratique et populaire » formant le noyau central d’un ideal communautaire au corps sain (tiens c’a me rappelle qqchose) genre lebensraum de papier.

          Voir enfin que avoir le beurre et l’argent du beurre n’est pas possible et sauver ce qu’il y a de sauvable, donc en finir avec l’evanescent Euro pour ne conserver que l’essentiel....

          De toute facon,ce n’est ni la raison, ni les populations qui les meneront a leur perte (l’amoralité etant le propre de ce monde la), mais bel et bien eux meme assez puissants et orgueuilleux pour ne pas s’ appercevoir que leur monde n’est pas réel.


          • Aldous Aldous 11 novembre 2011 11:01

            Oui, Ykpaiha, les hommes de paille ont prit feu...

            Et on va nous expliquer maintenant que le salut est dans la Fédération Déficitaire Démocratique Européenne.

            Et nous allons devoir liquider toutes nos richesses réelles dans l’illusion de préserver la richesse virtuelle d’un bout de papier nommé Euro (et je ne parles pas de l’Euro numérique qui ne vaux même pas le prix du papier).

            Le problème pour ces comptables c’est que dans le monde réel on ne se nourrit pas de pain électronique et que les ventres creux n’ont pas d’oreille.


          • Lisa SION 2 Lisa SION 2 11 novembre 2011 10:21

            Bonjour Al tous,

            c’est le message que véhiculent les indignés à wall street et à la défense, le cordon de flics qui les repoussent est à la solde des banques et les vétérans aguerris s’en mèlent...mais pas besoin d’être grand et fort pour résister http://www.youtube.com/watch?v=i-g2l5E79-w&eurl=http://life-in-the-dead.over-blog.com/60-index.html face aux armes.

            Comme en 1929 " les intérêts Morgan tentèrent d’installer un gouvernement fasciste en France, autour de Pierre Laval. La révolution espagnole éclata et le régime fasciste de Franco fut mis en place, Hitler était au pouvoir, Mussolini était au pouvoir, et des banquier de Wall street soutenaient cela, y compris Prescott Bush,..." http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/revolution-a-la-bastille-95349.

            Dix gouvernement ont déjà plié en Europe, le fascisme chinois est pire encore, surtout si on les a pris pour nos esclaves...la confiance en le dollar s’épuise, comme les emprunts russes qui ont ruiné tant de gens http://www.google.fr/search?q=emprunts+russes&ie=utf-8&oe=utf-8&aq=t&rls=org.mozilla:fr:official&client=firefox-a la Chine attend son heure pour lâcher les chiens

            On peut déjà résister à la tentation de consommation quotidienne de babioles venues de là bas.


            • Aldous Aldous 11 novembre 2011 10:32

              Bonjour SION2

              Je suis d’accord avec votre approche : ce que nous vivons aujourd’hui est une nouvelle tentative, par d’autres moyens, de prise de pouvoir sauf qu’en 1929, ce fut par la promotion de dicratures fascisantes auxquelles lé républicains ses sont opposées et dont certains dictauteurs fous ont au final ont échappé à leurs commanditaires.

              Ainsi Mussolini, qui avait un programme libéral en 1922 devient fascistisime (étatisation de l’économie) en 1924.

              Aujourd’hui, le coup d’état se fait non pas avec une propagande frontale comme dans les année 20 mais par la tromperie.

              L’UE c’est bon pour la démocratie et la prospérité de tous nous disait-on. Aujourd’hui on nous explique qu’il faut nous dépouiller pour calmer l’insatiable marché et passer du déficit démocratique à la mise sous tutelle des peuples.

              Oui en effet le libéral-communisme chinois est un nazisme moderne.


            • maddle maddle 11 novembre 2011 11:21

              Le gaz moutarde cadeau des banquiers : ici


            • MYOSOTIS 11 novembre 2011 10:22

              Oui votons Front de Gauche en masse, la seule issue qui vaille la peine d’être tentée ! le reste n’est que bonnet blanc et blanc bonnet ! Voici la liste des assemblées citoyenne organisées dans toute la France : http://www.placeaupeuple2012.fr/wp-content/uploads/Assembl%C3%A9e_citoyenne.pdf


              • Robert GIL ROBERT GIL 11 novembre 2011 16:12

                ce qui me gene c’est qu’ils ont été de tous les gouvernements de gauche plurielle et on connait la suite........


              • Aldous Aldous 11 novembre 2011 10:22

                Bon ben notre tour d’être « sauvé » approche à grands pas : Standars and Poor’s a « par erreur » publié un communiqué baissant la note de la France à AA.

                Dans le même temps la Commission Européenne se fend d’un communiqué expliquant à Fillon que son plan de rigueur ne nous « sauve » pas assez profondément.

                Fillon tiendra-t-il jusqu’aux présidentielles ou bien se sera-t-il papabelusconifier avant ?


                • efarista efarista 12 novembre 2011 00:15

                  Fillon reviendra dans pas longtemps nous expliquer une fois de plus qu’il va nous......heu...nous sauver plus profondément !!!


                • Zangao Zangao 11 novembre 2011 10:42

                  Pas encore assez de rigueur.............. qu’ils ont dit !


                  • Aldous Aldous 11 novembre 2011 11:01

                    C’est que nous avons encore de beaux restes...


                  • lloreen 11 novembre 2011 10:49

                    bonjour

                    Pour agir près de chez vous...
                    IL existe de nombreuses alternatives, à chacun de voir selon ses sensibilités.
                    Celle-ci est prévue pour le 20 novembre

                    http://unricpouruneac.unblog.fr/

                    Voilà une autre alternative
                    http://www.democratiedirecte.fr/

                    Comme dit très exactement miha, cela fait depuis bien longtemps que les banquiers ont le pouvoir sauf que depuis notre entrée forcée dans la dictature de l’union européenne en 2005
                    avec le referendum tronqué et la confiscation du referendum chez les grecs c’est maintenant tout à fait évident et apparent pour les plus éveillés.

                    Il existe plein d’actions pour agir à son niveau comme le boycott des grandes marques, le retrait de son argent des grandes banques pour le placer ailleurs.
                    Il suffit de se renseigner sur l’internet pour trouver toutes les alternatives possibles .

                    En voici une autre, qui fonctionnera certainement de plus en plus
                    http://selidaire.org/spip/

                    Regroupez-vous et renseignez-vous s’il existe des initiatives chez vous et n’attendez pas que votre voisin fasse le premier pas, parce qu’il est possible qu’il pense exactement la même chose....et donc rien ne se passe.

                    L’heure est grave car cet euro nous étranglera tous, c’est clair comme de l’eau de roche.

                    L’arnaque de l’argent-dette est une gigantesque escroquerie des banques et nous devons pouvoir agir en justice pour obtenir gain de cause.
                    Le problème est que cette « crise » est planifié , justement pour avoir une bonne raison de nous imposer une monnaie unique.La leur, bien entendu.
                    L’heure est donc très grave.


                    • ubotugy ubotugy 11 novembre 2011 13:31

                      "Il existe plein d’actions pour agir à son niveau comme le boycott des grandes marques, le retrait de son argent des grandes banques pour le placer ailleurs. Il suffit de se renseigner sur l’internet pour trouver toutes les alternatives possibles."

                      +1 lloreen a raison, la meilleure solution compte tenu du rapport de force ce n’est pas de tout brûler ou d’entamer une guerre civile ni même de voter pour de pseudo-extrêmes mais bien de leur retirer nos appuis par tous les moyens possibles ! Ce ne sont plus nos votes qui font la différence mais nos décisions quotidiennes ici et maintenant, nos choix de vie.


                    • François51 François51 11 novembre 2011 10:50

                      Sarkosy est en train de vendre la nation au néo-mondialiste et bankster de la finance. l’UE et sa horde de technocrates non élu par les peuples vont lancer une OPA contre le pays.

                      les marchés l’ont encore dit hier. pas assez de rigueur pour garder le triple AAA dans l’hexagone. tant qu’aux « socialistes » c’est l’omerta la plus complète. ce serait pourtant une sacré occasion de se différencier du pouvoir en place. mais comme ce sont les mêmes au services des mêmes, on sait dejà nous citoyens lambda, qu’il sera inutile de voter pour Hollande et sa clique l’année prochaine. les socialos sont les clônes des sbires de l’UMP les liquidateurs en place depuis 10 ans.


                      • Aldous Aldous 11 novembre 2011 11:15

                        Sauf qu’il n’a pas encore compris que son rôle est de sauter comme les Papasconi pour servir de soupape de sécurité à la colère populaire...

                        Soupape c’est pas aussi classe que Pape....

                        Le problème c’est que même en ayant standardisé les mandats à 5 ans, les hommes de paille sautent plus vite que le rythme législatif et que plein de pays se retrouvent avec des élections législatives anticipées.

                        Tous ces gouvernements qui tombent à un rythme de plus en plus effréné, ça ne vous rappelle pas une certaine période historique ?

                        Oui c’est ça. Vous êtes.

                        Et à l’époque ils avaient trouvé la solution à ce tumulte des peuples  : Mussolini, Franco, Salazar, Horthy, Metaxa...

                        Aujourd’hui on a la troïka.


                      • miha 13 novembre 2011 17:17

                        Ces italiens qui font la fête parce que Berlusconi est parti me serrent le coeur :
                        ils ne se rendent pas compte qu’ils viennent d’être sauvés de la peste pour avoir maintenant le choléra.
                        Comme en Grèce, il s’agit, ni plus, ni moins, d’un coup d’état de la finance.
                        Démissions non suivies d’élections : la démocratie est encore une fois bafouée.
                        Pas de quoi se réjouir.
                        Si cela arrivait en France... ne pas danser de joie au départ de Sarko, le président des riches, même si on en a légitimement envie.
                        Il serait, lui aussi, aussitôt remplacé par un banquier (Trichet ?) non élu.
                        Il faudrait hurler notre refus de ce coup d’état.
                        Si Sarko démissionne, la constitution prévoit qu’il doit être remplacé par le président du Sénat jusqu’à élection du nouveau président.
                        Ne pas l’oublier et l’exiger très haut.


                      • lloreen 11 novembre 2011 10:56

                        Et n’ayez aucune crainte de tout perdre....car il y a des biens en masse....
                        La fortune estimée de la famille Rockefeller se monte à onze trillions quatre cent quatre vingts millions de milliards.Et ils ne sont pas les seuls....

                        Un article du code civil condamne l’enrichissement sans cause.Il me semble bien que ce cas de l’arnaque de l’argent-dette, où ces banquiers créent l’argent à partir du néant par les intérêts de la dette remplit toutes les conditions pour obtenir gain de cause.
                        Et s’il n’est pas possible d’obtenir gain de cause, il est tout à fait possible d’utiliser le système à l’envers.
                        Au lieu d’asservir les gens avec l’argent on peut les libérer...


                        • Aldous Aldous 11 novembre 2011 11:03

                          Onze trillions de $ ça fait combien de divisions ? aurait dit Staline.


                        • lloreen 11 novembre 2011 11:02

                          Ce qu’on voit sur les écrans de télé n’est que leur pièce de théâtre et des paroles creuses, vides de sens.
                          Rien que cette histoire stupide de note.C’est un peu comme si vous disiez à votre chef qui veut vous évaluer que vous allez vous noter vous-même et demander à vos collègues, qui sont vos amis et votre famille de vous noter aussi.
                          Cela relève de la même escroquerie que leur arnaque de l’argent dette.
                          Et pour égayer encore le tableau, vous virez votre parton !
                          N’est-ce pas la belle vie ?


                          • Aldous Aldous 11 novembre 2011 11:05

                            Comment ? Sarko n’aurait pas réformé le capitalisme à coup de talonnettes ?

                            On m’aurait menti ?

                            Ho lala lala !


                          • lloreen 11 novembre 2011 11:03

                            pardon :votre patron.
                            Allez, pour le plaisir : vous virez votre patron...


                            • maddle maddle 11 novembre 2011 11:06

                              Je crois que c est plutot Lucas son prenom.


                              • Aldous Aldous 11 novembre 2011 11:17

                                Oui vous avez raison, c’est Lucas, milles excuses. Carolos c’est le prénom du président de la république...


                              • lloreen 11 novembre 2011 11:08

                                françois51
                                De toute façon ils sont démasqués publiquement : ce sont les banquiers qui décident !!!!!!
                                Ont-ils été votés ?
                                Non.
                                Il suffit d’en tirer les conséquences.


                                • lloreen 11 novembre 2011 11:19

                                  Merci Myosotis, en plus il y en a une près de chez moi !

                                  La seule chose qui me gêne c’est le mot gauche.Non pas que je sois de droite, ni du centre.Je ne suis d’aucune étiquette.Je pense que la division commence par l’étiquetage et c’est justement pour cela qu’a été instauré ce système du bi-partisme.

                                  Deux partis doivent s’étripper ad vitam aeternam, l’un trompe les gens pendant cinq en instaurant les mesures des banquiers , puis c’est l’autre où on prend d’autres polichinelles pour continuer la même parodie en « recommençant »....toujours encore la voix des banquiers....
                                  Et cela depuis très longtemps.En considérant notre histoire, il y a eu des moments où les gens se sont rebiffés et en fin de compte qui sont encore les mêmes gagnants ?
                                  Les banquiers...

                                  Et ceux qui veulent véritablement contribuer à faire avancer les choses n’ont jamais l’ombre d’un moindre chance, parce que le système est verrouillé !

                                  « Assemblée citoyenne » suffit selon moi, parce que l’équité, la probité et le reste n’ont pas besoin de couleur ou de parfum.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès