Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Les deux qui font si mal à la Pologne et à l’Europe

Les deux qui font si mal à la Pologne et à l’Europe

Au cœur de la nouvelle Europe, celle qui vient d’intégrer notre espace commun, se déroule, quasiment dans l’indifférence générale, une innommable chasse aux sorcières,

 

Les jumeaux Kacziynski, arrivés au pouvoir en 2006, l’un comme président de la République, l’autre comme Premier ministre, multiplient les coups de boutoir aux valeurs qui pourraient un jour constituer le socle d’une Europe enfin politique.

 

Les parlementaires issus de leur majorité, alliés avec l’extrême droite locale, ont déjà insisté pour l’abrogation du droit à l’avortement ou le rétablissement de la peine de mort.

 

Tout récemment, les deux affreux se sont lancés dans une croisade anticommuniste, à la suite des aveux l’archevêque de Varsovie, récemment nommé par le Pape, qui avouait avoir collaboré avec la police politique du temps de Jaruzelski.

 

A la suite du vote d’une loi le 15 mars, les journalistes, intellectuels, magistrats avocats, ministres, députés, hauts fonctionnaires, directeurs d’école sont priés de déclarer s’ils ont eu des relations avec la police secrète au cours de leur existence. Près de 700 000 formulaires ont été envoyés à cet effet. En l’absence de réponse ou en cas de déclaration jugée mensongère, les contrevenants s’exposent à un licenciement immédiat de leur fonction et une interdiction d’exercer leur profession durant dix ans. On imagine aisément les risques pour ne pas dire les certitudes de corruption, de passe-droits, d’erreurs, de dénonciations aveugles qui présideront à la rédaction puis à la vérification d’une telle masse de documents.

 

Plus encore que cela, c’est le procédé en lui-même qui est détestable et contraire à l’idée que l’on se fait d’un pays démocratique. Que les Polonais désirent avoir un regard critique sur leur passé, cela va de soi. Qu’ils souhaitent dénoncer des comportements innommables au cours des années de plomb de la dictature est tout aussi légitime. II ne doit pas exister de prescriptibilité pour de tels crimes. Mais, nous savons comment fonctionnaient de tels régimes ; pour que ces systèmes perdurent, ils reposaient nécessairement sur une population considérable de personnes endoctrinées ou simplement soucieuses de survivre, ni lâches ni héros, qui devaient collaborer avec la police politique, sous peine de disparaître. Que l’on imagine qu’il existait en ex-RDA près de 700 000 indics dans les années 80 sur une population de 10 millions d’habitants ? Par ailleurs, si épuration il devait y avoir, et cela se justifiait sans doute pour de larges pans de la vie publique, elle aurait dû intervenir dès la fin de la dictature et non pas quinze ans après sa chute. Il aurait mieux valu que la Pologne entreprenne le travail qu’a mené l’Afrique du Sud avec la commission Vérité et réconciliation, établie pour juger les crimes de l’Apartheid, dont le but n’était ni de pardonner ni de condamner une partie de la population mais surtout de se souvenir des victimes.

 

Les pratiques actuelles du gouvernement polonais rappellent les tristes heures du maccarthysme lorsque des intellectuels - cinéastes, écrivains... - Américains furent obligés d’avouer leurs accointances avec le Parti communiste ou simplement leur sympathie pour les idées de gauche. A cette époque, McCarthy avait fait des dégâts mais il n’avait pas fait long feu ; des voix aux Etats-Unis et en dehors s’étaient rapidement élevées contre ses procédés dignes de l’Inquisition. C’est notamment ce que décrit fort bien Georges Clooney en relatant l’histoire du journaliste Edward Murrow dans le film « Good Nignt and Good Luck ».

 

McCarthy avait été rapidement isolé aux Etats-Unis par une majorité politique qui avait pris conscience à cette époque que pour combattre au mieux ses adversaires, il fallait veiller à ne pas utiliser leurs méthodes.

 

Ce qui fait peur aujourd’hui, c’est que l’on sent que cette purge qui ne dit pas son nom s’inscrit dans un projet plus global du gouvernement polonais, de visée clairement atlantiste, réactionnaire.

 

On ne compte plus, depuis l’arrivée au pouvoir de la nouvelle majorité, les campagnes menées en ce sens ; un jour, c’est un groupe de députés qui se prononce en faveur d’une abrogation du droit à l’avortement, une autre fois, il s’agit d’envisager le rétablissement de la peine de mort proscrit dans tous les autres pays d’Europe.

 

La Pologne a été l’un des premiers pays à soutenir activement la coalition menée par George Bush, alors même qu’elle s’apprêtait à rejoindre l’Union européenne. Désormais, elle se porte candidate pour accueillir des bases antimissiles américaines, dirigées sans aucun doute vers la Russie, sans en avoir débattu préalablement avec ses partenaires européens. Par là même, le gouvernement polonais risque de ranimer, dans un contexte déjà extrêmement tendu, le spectre de la guerre froide et de favoriser encore un peu plus - mais tel n’est ce pas son but après tout - l’enlisement de la construction européenne.

 

Tout récemment, c’est un député polonais, soutenu par un groupe d’historiens, qui a osé faire cette proposition ignoble : arrêter le versement des pensions, délivrées au titre du statut des anciens combattants, aux membres des Brigades internationales ; faudrait-il rappeler à ce député que ces jeunes combattants se battaient à l’époque déjà, en pleine Guerre d’Espagne aux côtés des républicains, contre un ennemi, les fascistes et notamment les nazis, qui allait moins de quatre ans après réduire en esclavage l’intégralité de son peuple ?

 

Le parlement espagnol, dans une belle unanimité rassemblant même - fait exceptionnel - le Parti populaire, a presque immédiatement réagi en suggérant le versement de ces pensions par le gouvernement espagnol.

La France, ses intellectuels et ses médias, obnubilés par une élection dont les enjeux ne sont pas uniquement nationaux mais aussi européens et internationaux, va-t-elle enfin réagir à son tour ?


Moyenne des avis sur cet article :  4.52/5   (141 votes)




Réagissez à l'article

44 réactions à cet article    


  • Thierry (---.---.130.76) 13 avril 2007 15:59

    J’ai deux petites remarques au sujet de cet article.

    D’abord, vous évoquez des tentatives pour abroger le droit à l’avortement. Il faut préciser que ce droit est déjà très limité en Pologne, il n’est pas un droit à l’IVG (V=volontaire).

    Ensuite, je ne suis pas bien d’accord avec votre comparaison avec le McCarthysme. Il s’agissait alors de condamner des personnes pour leurs convictions politiques et non pour leurs actes. Dans le cas de la Pologne, il s’agit bien de condamner des agissements dont il ne fait guère de doute qu’ils furent répréhensibles. Si ça peut empêcher un Poutine d’arriver au pouvoir. Rappelez-vous aussi Kurt Waldheim.

    Ce qui me paraît scandaleux dans cette affaire, c’est que l’on demande aux gens de se faire leur propre accusateur. Le principe qui sépare accusation, défense et juge me semble fondamental. Il ne peut être rompu que si l’on admet un principe supérieur à l’intérêt individuel (qui autorise l’accusé à mentir). Que ce soit Dieu ou le Prolétariat ne fait pas une grande différence.


    • marc (---.---.36.100) 14 avril 2007 20:38

      Je suis un peu fatigué de lire et d’entendre partout et toujours que les pays de l’Est , c’était « l’enfer » et l’ouest, « le paradis » ; le tout comme une sorte de vérité révélée.

      En fait, en essayant d’être un peu sérieux que constate-t-on ?

      Un certain nombre de droits fondamentaux étaient foulés aux pieds dans ces pays : libre expression, élections pluralistes, liberté de voyager.

      Un certain nombre de droits fondamentaux étaient respectés mieux que chez nous : travail, études gratuites jusqu’à la fin des études supérieures, logement ( souvent pas luxueux mais il n’y avait pas de SDF), crèches gratuites, vacances gratuites pour la plupart des travailleurs, soins médicaux de qualité strictement gratuits, cantines gratuites pour les enfants tous scolarisés, les femmes avaient la liberté de disposer de leur corps et d’avorter,etc... le rêve pour bien des Européens en 2007.

      Le passage au capitalisme( quelquefois assuré à leur profit par d’anciens dignitaires communistes qui n’avaient donc de communiste que le nom !!) a amené la jouissance de droits qui n’existaient pas ; le résultat me semble peu probant : aprés une période de « grâce » les élections voient une énorme abstention, l’énorme majorité des gens ne voyagent toujours pas pour des raisons financières, la libre expression est comme chez nous confisquée par les milliardaires possesseurs des chaines de TV.

      En revanche, les anciens droits ont souvent disparu :

      Le chômage fait rage, les enfants du peuple ne vont plus à l’université ; à la place les adolescentes se retrouvent prostituées par milliers sur les trottoirs des grandes villes étrangères : beau voyage qui se termine souvent par la torture et la mort ; les femmes se retrouvent sans IVG ( voir la Pologne !) sans crèches, sans vacances, les jeunes sans droit à l’université, une grande partie de la population vit non pas dans l’austérité mais dans la misère pendant que quelques poignées de milliardaires se goinfrent.

      Je suis sûr que ces peuples ne souhaitent pas revenir au système précédent mais je suis tout aussi sûr qu’ils sont perplexes quant à ce qu’ils ont pu « gagner » !!! Si l’infomation était honnête, on aurait certainement une vision différente de ces pays.


    • Jojo2 (---.---.50.101) 15 avril 2007 09:01

      Pour ce qui est de la distribution des richesses, avant après, c’est à peu près pareil. La nomenkaltura était une mafia.


    • parkway (---.---.18.161) 16 avril 2007 14:30

      marc, fais gaffe, on va te traiter de communiste !

      voilà une vision du socialisme autrement dîte,

      merci marc !


    • Aeglin (---.---.32.236) 13 avril 2007 16:26

      Effectivement, la France pourra reflechir serainement une fois que toute cette agitation electorale sera passe.

      Du cote polonais, les jumeaux m’inquiete de plus en plus. Ce mouvement ultra-conservateur est en train de nous donne une image de l’Europe dont je ne veux a aucun prix. Remettre en cause le droit a l’avortement... Et pourquoi pas la liberte d’expression pendant qu’on y est ?

      Quand a la chasse au sorcieres plus de 15 ans apres, je ne comprends pas a quoi ca rime. C’est comme si apres la deuxieme guerre mondiale, on s’etait mis a chasser les anciens collaborateurs en 1960... Il y’a quand meme un monde entre 1945 et 1960 et plus encore entre 1991 et 2007. Autres temps, autres moeurs : la societe a evolue, les mentalites aussi, il n’y a aucune raison de rouvrir de vieilles blessures surtout pour lancer une purge ressemblant fort a celle que pratiquait Staline ou McCarthy en leur temps.


      • tvargentine.com lerma 13 avril 2007 16:30

        Pourquoi critiquez vous un gouvernement qui à été élu haut la main par le peuple polonais.

        Que nous les voyons comme des catholiques intégristes cela ne nous concerne pas car il existe des lois et directives européennes qui protègent les citoyens européens.

        Les français après l’occupation on bien fait un nettoyage contre les collaborateurs du régime de Pétain.

        Il est normal de demander des comptes à des collaborateurs d’un régime qui était une dictature et il ne doit pas y avoir d’oubli pour les crimes commis au nom d’une idéologie et des poursuites doivent etre engagées contre tous les gens qui auront collaboré avec des criminels


        • (---.---.242.37) 13 avril 2007 17:16

          « Pourquoi critiquez vous un gouvernement qui à été élu haut la main par le peuple polonais. »

          « Que nous les voyons comme des catholiques intégristes cela ne nous concerne pas... »

          Beaucoup d’approxiamtions dans les commentaires sur la Pologne. Il faut savoir que un des jumeaux a ete elu President en 2005, il avait promis a ce moment egalement que son frere ne serait pas 1er ministre en cas de victoire au legislatives (c’est d’ailleurs le frere premier ministre qui est la tete pensante du duo et de leur parti). Leur parti est un parti conservateur de droite que je situerai comme proche de Boutain en France.

          Il y a eu ensuite les elections legislatives, remportee de justesse par le parti des jumeaux (autour de 30% - 35% si mes souvenirs sont bons). Le 2e parti etant egalement un parti de droite, mais de droite liberale. Ils ont echoue a former une coalition, ce qui pourtant etait pose comme acquis avant les elections. Premiere « trahison » envers la population donc : les jumeaux se sont tournes vers 2 partis extremistes pour obtenir une majorite : les ultra catholiques et un parti populiste appele autodefense (avec un leader charismatique mais pas tres fute) situe comme extreme droite en France, mais son positionnement est en fait difficile a situer sur l’echiquier politique, extremiste en tout cas. (Quand a la gauche suite a des scandales de corruptions dans les precedents gouvernements, elle s’est faite laminee totalement..., et ce qui a du favoriser les partis extremistes et conservateurs)

          Au debut le president, respectant sa parole n’a pas nomme son frere premier ministre, mais un autre membre de son parti, dont il s’est ensuite separe officielement pour desaccord, malgre une tres bonne popularite dans l’opinion. Et il a donc nomer son frere - « 2e trahison »

          La population n’est donc pas particulierement heureuse du gouvernement, c’est le moins qu’on puisse dire, au moins en ce qui concerne les villes. Mais ils n’ont pas la culture de la manifestation comme en France, et surtout pour ceux qui connnaissent les conditions de vie en Pologne, la politique n’est pas leur priorite (c’est dommage certes, mais comprehensible). Il y a eu par ailleurs des elections locales il y a quelques mois, les 2 partis extremistes de la coalition ont fait des scores ridicules presque partout. Les jumeaux sont assez regulierement en desaccord avec les 2 autres partis, et c’est uniquement leur soif de pouvoir qui fait que la coalition tient.

          Tout ca pour dire que le gouvernement et surtout toutes les idees qui sortent du parti ultra catholiques ne sont pas representatives des idees de la population, qui pourtant est catholique a 95%. Les polonais sont a la fois pro-europeens et atlantistes, l’un n’empechant pas l’autre. Peut etre davantage atlantiste, notamment sans doute, a cause d’une rancune qui persiste dans l’opinion contre leur voisin Allemand.

          Voila, j’espere que ca remettra quelques idees recues en place.

          Un francais en Pologne depuis 2 ans


        • (---.---.20.243) 14 avril 2007 19:08

          « Il faut savoir que un des jumeaux a ete elu President en 2005, il avait promis a ce moment egalement que son frere ne serait pas 1er ministre en cas de victoire au legislatives » Il est vrai qu’en France nous sommes habitués à ce que les promesses des candidats sont strictement respectées une fois élu. Laissez moi rire (jaune)


        • Rayves (---.---.64.217) 16 avril 2007 10:57

          « Les Français après l’occupation on bien fait un nettoyage contre les collaborateurs du régime de Pétain. »

          Je vous rappelle que la collaboration en France se faisait au profit d’une puissance occupante (l’Allemagne, au cas où votre mémoire aurait occulté ce « détail »), ce qui n’est pas du tout la même chose.


        • Paul (---.---.217.174) 13 avril 2007 16:35

          Trouves-tu vraiment héroique de combattre pour les ideaux de Staline ? Si oui, je comprends ton mécontentement au sujet des pensions versées (ou non) aux anciens membres des Brigades Internationales polonaise.

          Personnelement, je ne comprends pas que l’on verse une pension pour des combattants d’une guerre étrangère à son pays d’origine, qui est de plus civile.

          Et je crois sincèrement, au regard de l’Histoire, que les espagnoles l’ont échappé belle avec les brigades internationnales, et ces Républicains qui ne rêvaient que d’Union Soviétique.

          Qui envie le sort des pays de l’Est ?


          • ee (---.---.14.248) 17 avril 2007 11:37

            La guerre d’Espagne a été le premier affrontement armé entre les démocrates (la république espagnole), que soutenaient les communistes (non réductibles, loin s’en faut, au stalinisme) et le fascisme. On retrouve d’ailleurs les anciens brigadistes dans les mouvements de résistance ultérieurs de l’Europe occupée.

            La Pologne a suffisament souffert de l’horreur nazie pour qu’il y ait quelque chose de choquant, de révulsant même, à voir des parlementaires - mus par un anticommunisme qui emprunte plus aux traditions de l’extrême droite fascisante qu’au réflexe anti-stalinien de démocrates se penchant sur le passé - réécrire l’histoire à ce point.

            Depuis le 18eme siècle, la Pologne a été le pays symbole des révoltes, des révolutions, de la lutte pour l’indépendance. On a retrouvé des Polonais dans le camp du progès sur toute la scène européenne, notamment pendant la Commune de Paris et pendant la guerre d’Espagne.

            Ces Polonais - catholiques, juifs, athées, souvent communistes au 20eme siècle - n’avaient pas une conception étriquée de la liberté et de la nation. Ils savaient qu’en se battant ailleurs pour défendre la démocratie, ils se battaient aussi pour leur pays. En s’attaquant aux anciens brigadistes, la majorité parlementaire soutenant les frères Kaczinski s’inscrit en rupture avec ce qui fait l’honneur et la grandeur de l’histoire polonaise.

            C’est triste et inquiétant,

            Czesc,

            EE


          • sfchapsfr (---.---.25.54) 13 avril 2007 16:38

            La pologne dans l’histoire a souvent été au coeur des grands cataclysmes qui ont sécoué l’Europe.

            Sa position géographique défavorable, enclavée entre deux géants, l’a bien souvent amenée a utiliser de multiples alliances pour tenter de préserver ses positions.

            Les jumeaux Kacziynski sont a mon sens ce que ce pays peut produire de pire. Des personnages politiques sectaristes et cyniques qui jouent de tous contre tous et en toutes circonstances. Europe contre Etats-Unis, Etats-Unis contre Russie, qui profitent des dissensions internes à la communauté pour tirer le plus grand profit possible de leur adhésion tout en crachant sur les valeurs humanistes de la « vieille europe ».

            Par ailleurs, ne pleurons pas trop sur le NON français, il va peut-être permettre une digestion un peu plus sereine des nouveaux arrivants. Manger trop vite n’a jamais été bon pour la santé...


            • Hugo (---.---.246.63) 13 avril 2007 19:33

              Les jumeaux polonais sont peut-être un peu excessifs, mais cependant en ce qui concerne la peine de mort, personnellement je les comprends car « l’avancée » que notre Chirac a fait mettre dans la constitution est contestable. Je préfère la vie des innocents à celle des criminels récidivistes. Et suivant la formule bien connue : « Que messieurs les assassins commencent... » !


              • Rayves (---.---.64.217) 16 avril 2007 11:04

                « Je préfère la vie d’innocents ... »

                Consternant ! Comme si l’on avait le choix alors que la victime n’est plus là par définition !


              • Konrad (---.---.166.165) 14 avril 2007 02:34

                Ne blamons pas trop un pays qui, il y a encore quinze ans,vivait sous un régime totalitaire, oubliés par le régime de Yalta et par la peur de l’Angleterre et de la France vis-à-vis de la puissance Stalinienne.

                La démocratie polonaise se cherche, et ne s’est pas encore trouvée. Comme une adolescente, elle teste et provoque les ’adultes’ comme la France, ou l’Allemagne, forte d’une longue tradition démocratique. Et que font les adultes dans ces cas là, ils laissent faire, et c’est je pense ce qu’il est convenable et intelligent de faire.

                La Pologne va se trouver, je ne vais pas revenir sur les causes déjà évoqués par certains, il y en a d’autres sans doutes qui puissent aussi expliquer la complexité de ce pays écartelée par l’Histoire.

                Laissons le temps aux choses, la Pologne libre d’entre deux guerres était aussi sombre que fascinante, très démocratique mais très ferme.

                N’oublions pas non plus que l’apogée de ce pays, au XVIeme siècle, n’avait rien à envier aux grands pays Europeens, qui étaient beaucoup moins démocratiques et socialement avancés. Ils l’ont oublié, ou plûtot on leur a forcé à oublier par des siècles de joug russe, allemand ou sovietique.

                Ayons confiance dans ce pays, dont la population ne cesse de gronder contre ce gouvernement, qui sous les provocations ne souligne qu’une chose : cette Pologne que l’Ouest trouve, à juste titre, ignoble, anti-sémite, raciste, homophobe et ultra-catholique s’essoufle. Par le nombre et par l’âge. En effet ces polonais répugnants sont généralement vieux et vivent dans des campagnes arrièrées, où l’on ne voit que le ’different’ dans des séries B américaines. Ils representaient 25% de la population en 2000, ils sont plus que 20%, bientôt arrive la mort et le renouvellement.

                Courage Pologne, la puberté est bientôt finie


                • Iosip Vissarionovitch Djougachvili (---.---.134.160) 14 avril 2007 04:45

                  « Les pratiques actuelles du gouvernement polonais rappellent les tristes heures du maccarthysme »

                  Et mes tristes heures, à moi, le Petit Père des Peuples, elles comptent pour du beur ? Raciste !


                  • Bois-Guisbert (---.---.141.146) 14 avril 2007 11:53

                    Ce qui est insupportable, quand on est corrompu et dégénéré soi-même, c’est de constater que d’autres ne le sont pas.

                    Ca signifie, quand on est corrompu et dégénéré soi-même, qu’en dépit des apparences, la partie n’est pas gagnée.

                    Pour ou nous qui ne sommes pas malsains, qui savons que l’Europe ne trouvera pas son salut dans la décadence que véhiculent les fariboles de l’illuminisme philosophique, c’est la flamme d’un espoir qui brille dans la nuit de la déliquescence...

                    L’Eglise catholique ayant largement failli dans sa mission de sauvegarde des valeurs de notre civilisation et de notre culture, c’est aux politiciens et aux militants laïcs de mettre le continent sur la voie de la rénovation, où les jumeaux Kacziynski nous précèdent.

                    Pour ce qui est des brigadistes, tous les Polonais - mais pas seulement - n’ont pas oublié qu’ils se battaient pour l’installation d’une succursale du stalinisme en Espagne.

                    Avec Staline à Moscou, les Staliniens à Madrid, et le Front crapulaire à Paris, l’avenir de notre continent aurait été singulièrement pire que ce qu’il a été. L’Europe aurait été condamnée à l’asservissement marxiste pour des centaines d’années.

                    Heureusement, les Brigadistes ont perdu, au grand dam des Loïk Le Borgne d‘hier, d’aujourd’hui et de demain. Et l’histoire, nous le savons depuis Céline, ne repasse pas les plats.

                    Cela signifie que la guerre d’Espagne est perdue pour toujours, c’est-à-dire que ni les mensonges, ni les omissions des « progressistes » n’en inverseront le résultat.

                    Zatapettero peut débaptiser des places et des rues, déboulonner des statues, la défaite des Rouges est dé-fi-ni-ti-ve. Parce que le général Franco et ses troupes ont fait, efficacement, ce qu’il fallait au moment où il le fallait.

                    L’oubli étant ce qu’il est, priver ces anciens combattants bolcheviques de leur pension, aurait été un geste de mémoire très fort, à l’intention des jeunes générations à qui n’on enseigne plus rien de tout cela...


                    • orsi (---.---.35.116) 14 avril 2007 12:39

                      " Les pratiques actuelles du gouvernement polonais rappellent les tristes heures du maccarthysme », mais celles du gouvernement Bush qui met en cause la théorie de Darwin et l’avortement,y participent aussi (et là, ça n’a rien à voir avec l’Europe). Quand démocratiquement des peuples élisent des gouvernement qui flirtent avec l’extrême-droite (Berlusconi, bientôt Sarkos/Marine le Pen), il faut pas s’attendre à ce qu’ils fassent des politiques progressistes sur les moeurs. La vraie question est pourquoi sont-ils élus, pourquoi des femmes, des ouvriers et des chomeurs, des classes sociales défavorisées votent pour eux. voir le débat : y a t-il une droitisation des esprits ?


                      • Internaute (---.---.240.222) 14 avril 2007 14:48

                        Je trouve assez inquiétant de critiquer la chasse aux sorcières contre les tortionnaires communistes et de trouver normal que Papon soit condamné à la prison aprés avoir traversé plusieurs gouvernements de la République à des places importantes. C’est vrai que l’auteur ne justifie pas spécifiquement la chasse aux sorcières en France mais on sent bien qu’il n’aurait jamais écrit ce genre d’article pour sauver Papon. On est toujours dans le schéma insupportable où tant que la victime est juive il n’y a pas de pardon possible pour les bourreaux mais quand elle est tout simplement européenne alors la plus grande mansuétude est de mise. Je rappelle que le dernier bourreau d’Allemagne de l’Est, Egon Krentz, faisait fusiller les pauvres gens qui essayaient de passer le mur de Berlin. Ce monsieur n’a pratiquement pas été inquiété et il finit sa vie tranquillement en Allemagne, peut-être même est-il mort à l’heure qu’il est de sa belle mort.

                        Il est important de tenir compte des leçons du passé pour éviter les comportements nuisibles au bon fonctionnement de notre société mais la plus grande vertu est le pardon et l’oubli, une vertu chrétienne d’ailleurs. Elle doit s’imposer à l’anti-vertu juive de la vengance éternelle. Il faut rétablir la prescription trentenaire pour tous les crimes y compris ceux contre l’humanité.


                        • Calmos (---.---.144.23) 14 avril 2007 14:54

                          Les fréres Kacziynski sont un exemple pour celui qui sera aux affaires dans C’Pays. (France)

                          Il lui faudra nous émanciper de cette pensée bobo qui sclérose C’Pays (comme ils disent)

                          Ils ne font peur qu’a ceux qui se complaisent dans l’assistanat et les 35 h.


                          • (---.---.125.95) 14 avril 2007 15:07

                            Je voudrais rappeler à l’auteur que la Pologne n’est pas une colonie française et que les Polonais s’autodéterminent.

                            Son article est une présomptueuse tentative de dire la politique à un pays souverain qui vote.


                            • Bois-Guisbert (---.---.141.146) 14 avril 2007 18:57

                              Sur bien des plans, l’Europe orientale est devenue un vilain abscès : cirrhose à l’eau bénite en Pologne, encens pour les vétérans SS dans les pays Baltes...

                              Les vétérans SS des pays baltes sont des patriotes qui ont pris les armes et risqué leur vie en combattant contre l’occupant stalinien, p’tite tête...

                              Alors, j’imagine que tu sais ce qu’ils te disent*...

                              * Est-ce que quelqu’un sait comment on dit « merde » en estonien, en letton et en lituanien ?


                            • Sobieski (---.---.188.60) 14 avril 2007 18:59

                              Vision très manichéenne de la politique polonaise : en particulier, les frères Kaczynski faisaient partie des très modérés au sujet de la loi de vérification réclamée par les députés polonais. Dommage de « diaboliser » les deux frères, qui doivent surtout faire avec une coalition hétéroclite et complexe, et avec un héritage post communiste pas simple non plus à assumer...


                              • CAMBRONNE CAMBRONNE 15 avril 2007 16:53

                                Dzien dobry pan sobieski

                                Heureux de vous lire sur ce fil où beaucoup de bétises sont débitées . Les français sont nuls en histoire et en géographie et il est facile de leur sortir des approximations .

                                Je suis allé voir votre site ; intéressant .

                                Salut et fraternité .


                              • goc (---.---.78.73) 14 avril 2007 19:19

                                c’est clair que la dérive polonaise est un signe de ce que pourra être notre pays une fois le nabot au pouvoir. Réflechissez-y avant de voter

                                nous aurions du avoir le courage de refuser l’entrée de la pologne dans l’europe

                                déjà un pays qui touche nos subventions agricoles avant même d’etre intégré, et avec l’argent reçu, achète du matériel (militaire) americain, ne mérite pas d’entrée dans l’UE

                                et puis quitte a fouiller dans son passé, la pologne pourrait aussi fouiller dans son passé collaborationniste des années 39-45, et sa complicité (plus ou moins passive) dans la construction des camps de la mort, on pourrait avoir quelques surprises, surtout avec l’église


                                • Roland (---.---.131.168) 14 avril 2007 19:27

                                  C’est pourquoi c’est dans le cadre de cette « lutte pour faire disparaître les dernières traces du communisme » dans le pays qu’ils ont même décidé de supprimer les émissions en Espéranto de Radio Polonia. Sans doute que comme Hitler ils doivent considérer que l’espéranto est « la langue des juiifs et des communistes ».

                                  Et malgrès une avalanche de lettres et de démarches faisant remarquer que ces émissions faissaient connaître la Pologne à plei ne de gens à travers le monde, qui autrement n’en auraient rien su, que Zamenhof était une des gloires de la Pologne, etc, ils n’ont pas dérogé d’un pouce, bernique ! tous ces argments ils se sont assis dessus.

                                  Et si à la fin ils ont fini par faire un virage à 150% (150 seulement !) et conservé des émissions par internet, c’est uniquement par peur de se faire taxer d’anti-sémites (cet argument-là ça a marché, faut-il que d’en être seulement soupçonnés leur fasse peur !) suite à la parole « de trop » du Président de la radio sur la judéité de Zamenhof.


                                  • (---.---.194.162) 15 avril 2007 14:20

                                    N’importe quoi ! L’antisémitisme de la Pologne, alors qu’elle a plus de dirigeants élus de confession juive qu’on n’en verra jamais en France.

                                    Vous fantasmez Léon !


                                  • CAMBRONNE CAMBRONNE 15 avril 2007 16:47

                                    @ 152

                                    Désolé mais sur ce coup Léon a raison , l’antisémitisme est encore trés développé en Pologne .Les communistes polonais du gouvernement de Lublin imposé par staline en 1944 étaient presque tous juifs . Avant guerre les juifs trés nombreux détenaient l’essentiel du commerce .

                                    Allez faire un tour à varsovie et discutez avec des polonais et vous serez surpris de ce que vous entendrez .

                                    Salut et fraternité .


                                  • (---.---.228.236) 15 avril 2007 17:10

                                    Vous dites vous-mêmes qu’il y avait beaucoup de juifs en Pologne, et donc qu’elle n’a pas une tradition antisémite sinon pourquoi aurait-elle accueilli autant de Juifs ? Ce sont les nazis qui ont installé les camps en Pologne pour qu’on accuse les Polonais. Ce que vous faites.

                                    Les Polonais ne sont pas antisémites. C’est de la désinformation et de la xénophobie de dire ça.


                                  • CAMBRONNE CAMBRONNE 15 avril 2007 17:36

                                    236

                                    Je suis désolé mais vous dites n’importe quoi sur ce sujet . Les Juifs étaient très nombreux en Pologne bien avant que les allemands n’y mettent les pieds . Il y avait des villes entières qui étaient peuplées de Juifs . Les Polonais n’aimaient pas les juifs pour autant . Ils ne leur auraient pas fait de mal mais leur élimination par les allemands ne leur a pas causé trop de peine .

                                    L’antisémitisme était (est) toujours bien vivace en Europe de l’est et dans l’ancienne URSS . C’est un fait et le nier ne supprime pas la chose .

                                    L’Allemagne était certainement le pays d’Europe le moins antisémite historiquement au début du vingtième siècle . Moins que la france de la troisième république en tout cas .

                                    Salut et fraternité .


                                  • fuck american dirty ass (---.---.1.187) 15 avril 2007 18:09

                                    ’l’antisemitisme c’est une mensonge sioniste ’ la pologne ce n’est pas l’europe c’est un wc americain . l’europe c’est une colonie americaine .


                                  • (---.---.63.27) 15 avril 2007 19:45

                                    Cambronne,

                                    Vous ne voyez même pas le ridicule de dire qu’un pays, dont des villes entières étaient peuplées de Juif, aurait été et serait antisémite. S’il y avait tant de Juifs, c’est qu’ils étaient là et non pas chassés.

                                    Vous fantasmez et vous êtes un xénophobe anti-Polonais, c’est tout.


                                  • CAMBRONNE CAMBRONNE 16 avril 2007 09:52

                                    27 BONJOUR

                                    Désolé mais je ne peux pas vous laisser dire ça . J’aime la Pologne et les polonais .

                                    Ces juifs qui étaient en pologne avaient été chassés par les pogroms , de Russie , au XIXème et XXème siècles à une époque où la pologne n’existait plus .

                                    Comme je l’ai dit plus haut j’ai vécu trois ans en pologne et je connais bien les polonais . Ils ont plein de qualités et quelques défauts comme les français , mais l’antisémitisme est un aspect de la mentalité Polonaise qui , je vous l’ai dit a des explications historiques .

                                    Mainteant , vous avez le droit de penser ce que vous voulez de moi , mais je ne suis pas anti polonais , bien au contraire , lisez mon post .

                                    Peut être êtes vous tout simplement un troll .

                                    Salut et fraternité .


                                  • Bill Bill 16 avril 2007 10:02

                                    Cher Cambronne, il ne t’aura pas échappé que les trolls pullullent en ce moment sur agora...

                                    Bien cordialement !

                                    Bill


                                  • (---.---.41.71) 14 avril 2007 23:48

                                    L’avortement est un meurtre organisé, légal et en plus remboursé !!!! quand on accepte de tuer les bébés dans le ventre de leur mère comment peut-on parler de paix, d’amour et de progrès social. Je suis atterré de constater que vous êtes tous aveugles.

                                    J’ai un souhait, que chacun de ceux qui défendent ce crime ignoble puisse avoir l’occasion de voir comment il se déroule concrètement , comment le (médecin) l’avorteur démembre le petit être , comment il lui arrache la tête , comment il met tous ces petits bouts d’homme dont la petite vie gêne notre société à la poubelle. Vous êtes tous inconscients ... je pleure de la misère de notre société , de ce monde qui cherche la paix et le bonheur mais qui n’aura que la haine et la guerre parce qu’il ne sait pas aimer les tout petits , les plus faibles .


                                    • Rayves (---.---.64.217) 16 avril 2007 11:23

                                      Amen !!!!!


                                    • CAMBRONNE CAMBRONNE 15 avril 2007 16:41

                                      BONJOUR A TOUS

                                      Cet article qui comporte des points intéressants, mais beaucoup d’erreurs de perspective et surtout certaines réactions mettent en évidence l’ignorance crasse des Français sur ce qui touche à l’Europe de l’est anciennement communiste .

                                      Je ferai d’abord un sort à Marc qui nous expose avec complaisance les bienfaits du communisme et en particulier les soins gratuits , l’éducation et le logement pour tous .

                                      Un médecin polonais me disait en 1989 : « Chez nous la médecine est gratuite mais vous en avez pour votre argent » !

                                      Pour avoir vécu trois ans en Pologne de 1986 à 1989 je me tiens franchement les côtes quand je lis le genre de balivernes que nous sort Marc.

                                      Les pharmacies étaient vides de médicaments les plus élémentaires alors que la Pologne en fabriquait . Tylko (seulement) pour l’exportation . Nous faisions le ravitaillement à partir de Berlin et la Suède pour les polonais que nous connaissions .

                                      Les hopitaux en dehors de ceux réservés à l’armée , la police et les cadres du partis étaient d’une saleté repoussante , avec une qualité de soins assortie . Les draps n’étaient pas changés d’un patient à l’autre .Et là aussi absence de médicaments .

                                      Les études , parlons en , les diplomés préféraient faire le taxi ou des « affaires » car ils étaient payés moins qu’un manoeuvre .

                                      Les logements : lamentables pour une masse de gens , pas d’eau potable .Chauffage collectif qui fuyait de partout dans les rues sans chauffer les appartements. Les SDF en Russie étaient et sont encore ramassés par la police .En pologne ils étaient arrétés pour ne pas gacher le paysage .

                                      En un mot comme en cent Marc nous ressort la propagande du PCF de l’époque de la guerre froide , sans changer un iota . La connerie communiste a de beaux jours devant elle .

                                      POUR L’AUTEUR

                                      Vous dites un certain nombre de choses justes et en particulier que la situation était tellement complexe à l’époque communiste qu’il est difficile de condamner des gens qui ont été obligés de tremper dans le système pour s’en sortir .

                                      Que reproche t’on alors à nos collabos français qui souvent ont raisonné de la même manière .

                                      Ce que je critique c’est que de toute évidence vous n’avez pas bien l’idée de ce que furent cinquante ans de communisme et d’occupation soviètique dans ces pays et en particulier en pologne .

                                      La guerre ne s’est terminée qu’en 1950 aprés l’écrasement par les milices communistes de la résistance non communiste . Un chape de plomb a pesé sur tous ces pays et vous voudriez qu’ils oublient alors qu’en France nous en sommes encore à ressasser Vichy et toutes nos petites guerres civiles .

                                      Je ne connais pas les « Jumeaux » mais ils correspondent à un courant polonais nationaliste , catholique , antisémite et profondèment anti communiste qui est majoritaire en pologne .

                                      Vu de paris cela peut paraitre bizzare mais il faut faire l’effort d’étudier l’histoire de la pologne de sa recréation en 1918 à nos jours pour essayer de se mettre à la place de ce peuple qui a beaucoup souffert de ses voisins et de notre indifférence . Qu’ils se tournent vers les US pour leur sécurité n’est pas choquant dans la mesure où ils ont une confiance limitée dans l’union européenne dans le domaine de la défence .

                                      En conclusion je voudrais dire qu’on ne guérit pas en quelques années de cinquante ans de communisme et je conseille à ceux que ça intéresse de se renseigner sur ce qu’était la vie en europe de l’est jusqu’à la chute de l’empire soviètique , je crois que beaucoup n’en ont aucune idée .

                                      Salut et fraternité .


                                      • Rayves (---.---.64.217) 16 avril 2007 11:28

                                        « Que reproche t’on alors à nos collabos français qui souvent ont raisonné de la même manière »

                                        C’est bizarre cette propension à occulter le fait que les collabos français œuvraient au profit d’une puissance étrangère occupante ! D’où leur nom de « collabos »

                                        L’histoire est une science.

                                        Lorsqu’elle devient le sujet favori du Café du Commerce, on peut s’attendre au pire !


                                      • CAMBRONNE CAMBRONNE 16 avril 2007 12:39

                                        RAYVES

                                        La connerie a ses limites . Vous n’avez pas compris que la Pologne était occupée par les russes depuis 1944 jusqu’à la chute de l’empire soviétique .

                                        Avant de donner des leçons d’histoire renseignez vous .


                                      • vinz (---.---.52.69) 15 avril 2007 20:21

                                        je me demande comment ce pays a pu intégrer la CEE !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès