Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Les menaces de l’accord commercial transatlantique

Les menaces de l’accord commercial transatlantique

 
L’exception culturelle menacée
 
On pourrait presque remercier José Manuel Barroso pour sa déclaration tant il a provoqué une réaction unanime des politiques, des artistes et des médias du pays, démontrant par là-même qu’il y a bien une identité nationale qui peut transcender tous les clivages, et qui peut rassembler la patrie quand elle est mise en danger. Le Monde, dans un éditorial saignant, a dénoncé son comportement, ni respectueux, ni loyal, rappelant ses plans de carrière anglo-saxons. Hervé Nathan, pour Marianne, a publié un papier savoureux critiquant son comportement de « mauvais perdant  ».
 
Malheureusement, il semblerait que les cocoricos de vendredi soir soient un peu prématurés. En effet, le commissaire européen en charge du commerce, Karel de Gucht, a indiqué que l’audiovisuel pourrait être néanmoins ajouté plus tard dans le mandat de négociation. Certes, la ministre du commerce, Nicole Bricq, indique que la France mettrait son veto, mais cela pose un double problème. Tout d’abord, il faut rappeler que la ministre fait partie des membres les plus libéraux du gouvernement. Ensuite, le diable se cache toujours dans les détails dans ce genre de négociations…
 
Consensus pour le protectionnisme culturel
 
En outre, il n’est pas inintéressant de constater cette levée de bouclier unanime contre la logique de libre-échange appliquée aux produits culturels. En effet, cette glorification du protectionnisme culturel est une passerelle vers un protectionnisme plus global. Pourquoi faudrait-il en effet n’accorder la protection de nos frontières qu’aux produits culturels ? Pourquoi ce qui serait normal pour le cinéma, la télévision ou la musique ne le serait pas pour l’industrie ou l’agriculture  ?
 
Bien sûr, les produits culturels ne sont pas des biens comme les autres. Cependant, quand on voit comment se lancent la plupart de grosses productions culturelles, il est difficile de voir une différence par rapport aux produits industriels ou aux services pour lesquels il ne faudrait pas de protection. Mieux, pourquoi faudrait-il que les professions culturelles bénéficient d’une protection étatique et nationale de la concurrence étasunienne et pas les agriculteurs, les ouvriers ou les employés  ?
 
Menace sur notre santé et notre économie
 
Car même si nous conservons cette exception, qui a permis de quasiment doubler la fréquentation des cinémas et la part de marché des films français en 20 ans, nous risquons gros sur tous les autres sujets abordés par cette négociation commerciale. En matière agricole et alimentaire, promouvoir le libre-échange, c’est, la plupart du temps, s’accorder sur le moins-disant, souvent les Etats-Unis dans ce cas et accepter leur bœuf aux hormones, leurs poulets lavés à l’acide, leur maïs OGM (sans indiquer aux consommateurs qu’ils en mangent). Quand le libre-échange passe avant notre santé.
 
Evidemment, les ayatollahs du libre-échange évoquent des études bidon selon lesquels le démantèlement des dernières restrictions au commerce nous ferait gagner une centaine de milliards de dollars, mais tout le monde sait que leurs calculs n’ont aucune valeur scientifique. En outre, avec un président de la Commission qui regarde vers Washington pour son prochain poste, comment ne pas craindre que ces négociations ne favorisent pas outrageusement l’oncle-Sam, habitué des politiques protectionnistes, que ce soit sur les pneus chinois ou l’acier, au contraire de l’UE libre-échangiste.
 
Le gouvernement a, pour une rare fois, fait preuve de fermeté sur la question de l’exception culturelle (même si sa réaction à la déclaration de Barroso est totalement insuffisante). Malheureusement, on peut craindre que cette fermeté soit cantonnée à ce seul et unique secteur…

Moyenne des avis sur cet article :  4.78/5   (54 votes)




Réagissez à l'article

45 réactions à cet article    


  • eresse eresse 21 juin 2013 08:39

    Bonjour,
    tous les longs discours sont inutiles. La composition de la photo donne déjà le résultat des courses.


    • Anaxandre Anaxandre 21 juin 2013 11:52

        Au milieu : le PDG ; à ses côtés, deux chefs de services.

        Les actionnaires ne sont pas sur la photo, normal - et notre bon président nous l’avait bien dit - ils n’ont « pas de visage » ! Quoique...

    • Anaxandre Anaxandre 21 juin 2013 11:58

        Allez, encore quelques visages, des fois qu’Hollande passerait par là ! Si on peut aider...


    • Anaxandre Anaxandre 21 juin 2013 12:12

        Bon, trêve de plaisanterie, ce qu’il faut bien comprendre c’est que cette nouvelle étape prévue depuis longtemps déjà (seuls nos « journalistes » ont pris un air étonné de circonstance !) va impliquer rapidement des changements de nos modes de vie : le libre échange total en tant que doctrine et idéologie pousse à démanteler les services publics et tout ce qui participe de près ou de loin à fausser les règles du Marché et de la libre concurrence.


        Les français encore (trop) nombreux qui refusent encore l’idée même de la sortie de l’UE/euro vont comprendre quel était le fond du projet : il ne faudra pas dire qu’on ne savait pas. Ça va faire mal au peu qui reste du « modèle français », très mal...

    • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 21 juin 2013 16:39

      TOUT A FAIT EXACT. !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

      BARRRROSO L ESCROC MAFIEUX acheté comme von rampuy et la baronne ashton PAR

       ROCKFELLER WALL STREET ET LES USA....via la city............

      avec l agcs...l’omc chère a l’ami ps de LAGERDE pascal LAMY ANCIEN PATRONDE L’ OMC

      CA PUE LA MAFIA DU FRIC


    • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 21 juin 2013 16:42

      RECTI F LAGARDE ET LE FMI

      COLLUSION GENERALE


    • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 21 juin 2013 16:46

      RAJOUT ROCKFELLER ET LA BANQUE GOLDMANN SACHS.......


    • taktak 22 juin 2013 16:58

      @ anaxandre

      C’est pas pour rien que Hollande a lancé sa mascarade de conférence sociale

      http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/conference-anti-sociale-137710


    • Anaxandre Anaxandre 22 juin 2013 23:20

        La conférence de la destruction programmée du modèle social français plutôt !

        Quant à Merkel, ne jetons pas la pierre à des allemands encore plus soumis que nous par l’histoire moderne aux diktats israélo-étasuniens. Je plains les allemands plus qu’autre chose...
        J’en veux à la traitrise des dirigeants français ; ne nous trompons pas de cible.
        

    • ezzie 23 juin 2013 02:18

      depuis toujours les dirigeants français ont toujours trahis le peuple et la France, ce sont des pics assiette qui sont d’accord sur tout du moment qu’ils trempent la cuillère dans le gâteau

      cet accord sonne le glas de notre pays, la fin de la protection sociale et des acquis sociaux c’est un formidable retour en arrière, une régression comme jamais nous ne l’avions connue


    • lsga lsga 23 juin 2013 23:59
      N’oublions pas que le plan B des USA est la prise de pouvoir en Europe de l’extrême droite :
      https://www.wsws.org/fr/articles/2013/jui2013/morg-j19.shtml
       
      Les grandes banques internationales réclament le retour de régimes autoritaires en Europe. Leur modèle est l’amérique du Sud, avec par exemple, Pinochet :
      http://www.youtube.com/watch?v=zJ3-G78vQ-0
       
      Le retour à une Europe éclatée, composée de petits pays, chacun dominé par un pouvoir de droite fort est le modèle par défaut de l’impérialisme US. Les USA auraient certes préféré une Europe qui aurait été un partenaire économique puissant, mais, si elle n’en est pas capable, et que les grèves et les manifestations se généralisent, alors ils préfèrent milles fois que des Marine Lepen prennent le pouvoir.

    • Alpo47 Alpo47 21 juin 2013 11:35

      Comme le souligne l’auteur, tous les dés sont pipés. Nos « brillants représentants », Barroso et Van Fripouille sont totalement inféodés aux USA, que ça en est caricatural.

      Pour tenter d’éviter l’effondrement - ou le retarder encore un peu- les élites au pouvoir tentent un dernier coup : relancer l’activité en enlevant toutes les barrières avec les USA. Tout le monde s’accorde pour dire que cela va d’abord et surtout profiter aux USA. D’autant que l’on peut donc prévoir que quasi toutes les décisions seront en leur faveur.
      Or, nos -hélas- dirigeants n’empêcheront rien. Juste PEUT ËTRE un peu de répit.

      A moins -cas très probable- que tout le chateau de carte ne s’effondre avant même qu’ils aient eu le temps de mettre tout cela en place.


      • Anaxandre Anaxandre 21 juin 2013 11:44

          Ce n’est absolument pas la Culture française qu’Hollande défend, mais un petit lobbie parisien de plus en plus communautarisé. Quant au grand marché transatlantique, c’est une des dernières pierres posée sur l’édifice du bloc euro-atlantique auquel les européistes travaillent plus ou moins consciemment depuis de nombreuses décennies. Bloc qui sera tout sauf démocratique.

          Prochaine étape : la nouvelle grande monnaie d’USeuropa ?

        • teocot teocot 21 juin 2013 21:18

          Tout a fait d’ accord avec ça ,sous couvert de défendre L’exception culturelle, les élites française ne défendent que les intérêts des Thomas Langmann et consorts quant aux vrais exceptions françaises ,modèle social, droit du travail, système de santé, agriculture, etc... il ne leurs viendrait même pas à l’idée de les protéger .

           Au moment du traité de Maastricht ils nous promettaient le paradis en Europe, nous avons eu la crise financière,de la dette et le chomage , deux décennies plus tard la manipulation recommence avec le traité transatlantique.
          Le temps est peut être venu de couper quelques têtes.  

        • Anaxandre Anaxandre 22 juin 2013 23:24

            C’est même bien pire : pour Maastricht on nous avait au moins consultés (et manipulés...) ; le nouvel accord transatlantique qui va finir de détruire le modèle français nous est imposé sans débat. La dictature en acte ! Et certains font encore, ici, dans nos rues, la chasse aux « fachos » !...


        • Ricquet Ricquet 21 juin 2013 11:55

          Pourquoi mettre en conformité l’agriculture française basée sur une ruralité et une identité propre (ex : les terroirs) et le gigantisme agricole américain qui façonne tout à l’argument rentabilité et donc au gigantisme.

          Pourquoi vider nos campagnes d’une population agricole traditionnelle, alors même que les villes n’ont plus rien à proposer en terme d’emploi ?
          La seule logique qui pousse à cette uniformisation du système, est le capitalisme triomphant s’opposant à la diversité des paysages et des cultures.

          Pour ce qui est de l’exception culturelle française, elle est d’un niveau tellement bas (il suffit d’écouter les dialogues des films) que la perte de cette identité toucherait beaucoup plus les professionnels (cooptés) de ce secteur que le public. 
          De toute façon, la loi Fioraso démontre que la défense de la langue française n’est pas un enjeu politique ou culturel suffisant de nature à contrer les velléités de l’oligarchie américaine.
          L’époque est à la culture de la soumission, avec l’UE pour catalyseur.

          • eau-du-robinet eau-du-robinet 21 juin 2013 12:02

            Merci pour cet article.

            Ce projet du grand marché transatlantique s’imbrique parfaitement avec le traité européen de stabilité : veuillez regarder attentivement la vidéo suivante ou Laurent LOUIS dénonce l’Europe à la sauce Goldman Sachs !

            Le danger plane au dessus de nos têtes ... et il est « minuit - cinq » pour quitter l’Europe !

            Réveillez vous !


            • pens4sy pensesy 23 juin 2013 04:28

              Merci pour le lien et la découverte de Laurent Louis dont j’ai visionné les différentes vidéos.
              « L’accident » de la démocratie Belge est un grand personnage malgré son jeune age. Seul contre tous, avec des arguments et de façon implacable.
              Quid au parlement français ? Le silence du vide.


            • soi même 21 juin 2013 12:39

              La ficelle est grosse Barrosso aide Hollande a remonter dans les sondages, Et Holland est trop heureux de nous faire croire à sa ligne Maginot, cela va lui permettre de signé l’accort de Rethonbes en toute tranquillité.


              • lloyd henreid lloyd henreid 21 juin 2013 12:52

                « En matière agricole et alimentaire, promouvoir le libre-échange, c’est, la plupart du temps, s’accorder sur le moins-disant, souvent les Etats-Unis dans ce cas et accepter leur bœuf aux hormones, leurs poulets lavés à l’acide, leur maïs OGM (sans indiquer aux consommateurs qu’ils en mangent). »

                Ce n’est à mon avis pas le plus grave en la matière... avant la question de savoir « qu’est-ce mange ? », il y a celle plus urgente de savoir « est-ce qu’on mange ? ». L’autonomie alimentaire c’est important, et faire produire par d’autres ce que nous mangeons nous assujettit à l’aumône des producteurs en quelque sorte. En bon toutou qui n’a pas les clés du frigo, comme dans ce morceau d’un vieux chanteur franco-allemand.

                La grande braderie militaire aussi continue, avec d’incessantes restrictions quand (ironiquement) notre engluement dans cette « union » nous engage dans de non moins incessantes guerres. C’est pas que j’aime tellement les flingues ou les soldats, mais je préfèrerais avoir une armée forte pour la paix plutôt que l’inverse. « Si vis pacem para bellum » au sens littéral de « s’y préparer », mais la guerre pour éviter la guerre... comprends pas >.<

                Défendre la culture aussi c’est important... c’est après tout ce qui fait qu’on appréhende — en tant que peuple — le monde d’une certaine manière, qui n’est pas encore exactement la même que celle des Américains ; et c’est tant mieux. Le monde a besoin d’un équilibre de vues, déjà fort mis à mal mais qu’il faut protéger. Je vous rejoins donc sur l’idée que c’est un peu tardif, timide et d’une certaine manière dérisoire — compte tenu des à-côté, de ce que nous laissons, et de ce que nous sommes déjà plus que largement imprégnés de culture US —, mais c’est toujours un début d’effort à saluer. Et puis ça a le mérite de faire réagir les tenants de cette culture, dont médias, qui en profitent pour braquer leurs projos sur le vrai visage de l’Europe et ça, c’est bien !


                • marco1960 21 juin 2013 12:53

                  C’est tout simplement la continuité ou finalité du plan Marshall

                  En même temps, on a ce qu’on mérite !!! qu’a t-on fait depuis 50 ans nous les français ? à part se reposer sur nos lauriers de ’’pays performant’’ , à par se contenter passivement de notre belle machine sociale et la pomper jusqu’à plus rien ? Rien, absolument rien ! 
                  La France n’a fabriqué que des pantouflards depuis des années, tuant l’entrepreneuriat !!!
                  Le vol du référendum par Sarkosy ! Qu’avons nous fait ; RIEN
                  L’aide aux banksters à coup de millards ! Qu’avons fait ; TOUJOURS RIEN
                  L’acceptation passive d’une gouvernance Européenne désignée et non élue ! Qu’avons nous fait ; RIEN NON PLUS, car tous ces dirigeants sont des américains (Goldman Sachs, JP Moorgan ou CIA)
                  Il est un peu tard pour se réveiller NON ?
                  C’est clair ça va être très dur mais comme disait LA FONTAINE, le français ayant dormi toute la 2 ème moitié du 20 ème siècle................



                  • ezzie 23 juin 2013 02:23

                    exact, mais pas sûre qu’ils se réveillent les français, il est déjà trop tard et même si les français se réveillent ils vont faire quoi ?
                    sortir dans la rue manifester ? ça ne sert à rien, puisqu’ils passent quand même en force avec les militaires contres les manifestants etc...

                    il faut simplement le courage de voter autre chose que l’umps ou le fn, il faut investir nous même les partis pour les pousser à l’ingérence politique, c’est le seul moyen...
                    mais combien trouveront que la merde ce n’est pas si mauvais que cela ? beaucoup je pense


                  • ZenZoe ZenZoe 21 juin 2013 14:19

                    L’ Europe la malheureuse est prise entre le marteau et l’enclume.
                    D’un côté les Américains qui entendent bien nous fourguer leurs invendus en détruisant notre capacité de production si possible, de l’autre la Chine qui est déjà bien engagée dans la destruction de notre précitée capacité de production en nous inondant de leur produits toxiques depuis une bonne dizaine d’années. Les Américains n’ont qu’à bien se tenir, la Chine est déjà le premier producteur agricole du globe. Et nous on est au milieu, au secours !


                    • travelworld travelworld 21 juin 2013 17:01

                      La culture ce n’est pas uniquement le cinéma ni Paris .......
                      Je connais bien les U.S, Il y a des millions de dollars ou d’Euros à gagner,c’est une vérité, mais pour qui ?????
                      Là est la question !!!!!!! Pour la population sûrement pas.....

                      L’OMC a déjà commis une erreur monumentale en acceptant la Chine sans contrepartie ( sa monnaie) nous pouvons voir les résultats.....
                      Alors faisons preuve d’une extrême prudence !


                      • Anaxandre Anaxandre 21 juin 2013 17:12

                          « Alors faisons preuve d’une extrême prudence ! »


                          Il me semble que le temps de la « prudence » est périmé depuis belle lurette. Demain ce sera le retour aux nationalismes, que ça plaise ou non et avec les excès qu’une reprise en main entraînera forcément, ou l’esclavage généralisé de notre vieux continent au bénéfice d’une grosse poignée d’apatrides.

                          Ou bien on peut attendre encore et rêver au « soulèvement des prolétaires du monde entier »...

                          Entre être esclave d’un matérialisme ou d’un autre, entre être réduit à un « travailleur » ou un « consommateur », mon choix est fait : il est ailleurs.

                      • lambda 21 juin 2013 18:25

                        Le marché transatlantique pour l’Europe c’est :

                        http://www.youtube.com/watch?v=JSUIQgEVDM4

                        autant tomber en musique

                         

                         

                         


                        • kergen 21 juin 2013 19:21

                          C’est foutu Laurent. Les veaux s’en foutent.

                          L’UE a rempli sa mission, nous transformer définitivement en colonie US. Grâce à cet accord, même si l’UE explose, chaque état sera soumis aux multis US ; et l’oncle Sam disposera de sa puissance militaire, de ses collabos locaux et de l’habituelle servilité de l’administration, police et justice pour faire respecter ce traité.

                          Pas mal pour une puissance qu’on clame moribonde.


                          • c’est pas grave 21 juin 2013 22:20

                            « L’UE a rempli sa mission, nous transformer définitivement en colonie US. »

                            je m’inscris en faux contre cette vision désespérée des choses et du monde
                            ce que nous apprend l’histoire , c’est que le goût de la liberté prime tout
                            même , et surtout , quand tout paraît foutu

                            pour beaucoup , les collabos ne sont rien d’autre que des résistants qui attendent
                            tout espoir est permis

                            il suffit d’un acte


                          • lambda 22 juin 2013 12:17

                            @ Kergen


                            Nous serons en effet une colonie dans l’Alliance transatlantique mais sous droit américain puisqu’il est inscrit dans les traités que le droit américain prévaut sur le droit européen

                          • mario mario 21 juin 2013 22:18

                            acune inquitude a avoir, cela ne se fera jamais .

                            croire que la Chine et la Russie qui se font encercler de missiles et que les larbins Europeens tentent de les évincer du moyen orient, puis écarter de tout commerce ...

                            c’est d’une naiveté incroyable.

                             


                            • Le printemps arrive Le printemps arrive 21 juin 2013 22:58

                              Souhaitons que l’exception culturelle soit le grain de sable dans le rouage bien huilé de l’enfumage médiatique cachant les régressions qui touchent le peuple d’en bas.
                              Monde culturel qui jusque-là
                              - gobait, voire rependait les discours économiques de la globalisation bienfaitrice. Au mieux ne disait rien,
                              - a détourné les yeux en 2005,
                              - s’est planqué au moment du MES et TSCG,
                              - ne dit rien sur les régressions sociales démarrées par l’équipe à Sarko et mis sur l’échafaud avec fauxsialistes.
                              Bref, ce monde culturel n’était pas encore concerné. Et là, ils hurlent car ils sont aussi concernés ! 
                              La bête a besoin de ses perfusions d’argent et elle en veut de plus en plus.


                              • Le printemps arrive Le printemps arrive 21 juin 2013 23:24

                                Et je n’ai pas parlé de leur (quasi) silence sur les mensonges en Afghanistan, Irak, Lybie, Syrie etc


                              • Zobi Zobi 21 juin 2013 23:15

                                Juste un renvoi d’ascenseur clientèliste à ce milieu qui leur ressemble tant : celui de la paillette et de l’illusion.


                                • lionel 22 juin 2013 08:20

                                  Des menaces de l’accord commercial à la menace de soumission à l’anti-civilisation émanant de la haute finance du Cartel bancaire...


                                  Car ne nous y trompons pas, il s’agit avant tout d’une soumission « politique », puisque tous les secteurs de notre existence sont en voie de privatisation. 

                                  Il s’agit donc pour nous du défi suprême face à un monstre qui est l’antinomie de la vie. 

                                  • jjwaDal jjwaDal 22 juin 2013 08:36

                                    Sur une même photo un président US virutel que la plupart des américains et européens connaissent, entouré de deux parfaits inconnus pour la quasi totalité des américains et... européens.
                                    Dans le collimateur (dans la droite ligne de l’AGCS et des multiples tentacules de l’OMC), le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, l’emploi, les normes et règlements protégeant la diversité des peuples sous tous les aspects de leur vie. Ce ne sont pas les droits de douanes faibles qui sont visés (ce sont des rentrées financières pour les Etats et les banksters les ont visés en premier pour des raisons évidentes) mais bien les normes et règlements. A la clef boeuf aux hormones et OGM non étiquetés pour tout le monde, plus grande interpénétration financière entre les deux blocs (pour rendre la défaillance de l’un encore plus mortelle pour l’autre et donc condamner jusqu’au dernier souffle les Etats à éponger les pertes au casino d’entités privés), en résumé c’est la volonté d’avancer à deux pour revenir aux négociations AGCS sur une position commune et disposer de tous les outils non encore acquis pour « se refaire » sur le reste du monde.
                                    « Y’a tant de bruie et de fumée, qu’on n’arrive plus à distinguer, le blanc du noir, et l’énergie du désespoir » (M. Berger).


                                    • Chris De Baün 22 juin 2013 08:54

                                      Je ne m’en fait pas plus que ça car c’est quand nous serons acculés au mur que l’on ripostera comme toujours depuis que le monde est monde et que l’on reprendra le dessus, j’ai confiance en l’humanité elle ne se laisse pas soumettre elle sait se sacrifier quand il le faut, regardez autour de vous sur notre terre les nombreuses révoltes qui s’amplifient.

                                      Dans la vie nous profitons des bonnes choses et des autres expériences nous en tirons des leçons. 
                                       smiley

                                      • Rémi André 22 juin 2013 09:24

                                        Application de l’article 50 du Traité sur l’Union Européenne :

                                        http://www.u-p-r.fr/lupr/article-50-du-traite-sur-l-union-europeenne

                                        Il est encore temps d’agir....


                                          • jjwaDal jjwaDal 22 juin 2013 11:39

                                            Ne soyez pas trop optimistes sur nos chances réelles de reprendre collectivement en mains nos destinées. La possibilité de sortir de l’Union Européenne existe bien mais porter au pouvoir un dirigeant ayant cet objectif est une pure utopie. Utopie aussi l’idée que des millions de français demandent à le faire par référendum (la bande de notables carriéristes qui ne nous représentent nullement au parlement se sont assis sur notre vote référendaire hostile au TCE pour voter le Traité de Lisbonne, remember.). La caste au sommet de l’Etat ne va sûrement pas nous donner la possibilité d’exprimer notre hostilité de plus en plus massive contre une vision de l’europe qui n’est sûrement pas celle que la majorité des gens aurait si on daignait les interroger sur le sujet.
                                              Si les moyens légaux et pacifiques d’agir sont virtuels, ne reste plus que la violence et là beaucoup moins de monde est susceptible de s’exprimer dans la rue. Comme les pouvoirs feront tout pour maintenir le status quo nous iront au bout de cette dérive avec les conséquences les plus monstrueuses pour notre mode de vie, nos idéaux de la révolution française, nos acquis de haute lutte, nos démocraties.
                                              Les peuples aujourd’hui ne décident plus que du nom de leur futur bourreau (qui lui-même n’est que l’exécutant pour l’essentiel de décisions prises par une caste qui est résolument hostile à la démocratie et la consultation populaire).
                                              Le modèle social français et européen tombera car la majorité des gens ne bougeront pas avant d’avoir la lame du rasoir sur la carotide. La perception du danger collectif est encore dans le brouillard et le bruit pour la majorité.


                                            • Chris De Baün 22 juin 2013 11:48
                                              @jjwaDal ; smiley
                                              Vous êtes vraiment pessimiste apparemment soumis au système et non confiant dans les possibilités ainsi qu’à la force de l’humanité, quel dommage que vous raisonniez de cette façon..... ! 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès