Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Les pelouses de l’Euro, l’image de l’UE

Les pelouses de l’Euro, l’image de l’UE

Même les néophytes notent que l’état des pelouses de l’Euro est très problématique, les joueurs glissant un peu trop facilement. Depuis quelques jours, on sait que cela vient des changements de gazon de dernières minutes demandés par l’UEFA pour mettre du gazon slovaque bon marché et inadapté.

 
Bureaucrates, économies et globalisation
 
On retrouve dans cette piteuse histoire une forme de synthèse des dysfonctionnements de cette Europe. Voici les bureaucrates de l’UEFA qui décident de remplacer certaines pelouses des stades de l’Euro, en refusant d’écouter les avis des personnes en charge des stades en France, qui proposaient des solutions beaucoup moins radicales. Alors même que l’Euro doit rapporter des sommes absolument considérables, l’UEFA a voulu faire des économies de bouts de chandelle en se fournissant par un consultant Irlandais auprès d’une société Autrichienne de gazon Slovaque mal adapté à nos pelouses, transporté en dépit du bon sens (une partie est arrivée congelée en France), repeint à la hâte de vert pour essayer de donner le change devant les caméras de l’Europe entière
 
Quelle formidable image de cette construction européenne ! Voici des bureaucrates visiblement bien peu connaisseurs qui prennent une mauvaise décision, refusant d’écouter les personnes qui s’y connaissent mieux qu’eux. Et, naturellement, ils ont recours à un montage complexe traversant plusieurs frontières du continent pour aller s’approvisionner auprès d’un pays à bas coûts, dans des conditions de transport mal adaptées. Elle tente alors de camoufler son échec par un maquillage outrancier, qui ne peut pas cacher l’échec complet et sur grand écran, quand on voit les joueurs glisser d’une manière peu commune sur la pelouse échaffaudée par les bureaucrates européens.
 

Et si ces pelouses bricolées et glissantes étaient une belle image de cette Union Européenne : un produit bureaucratique, mal conçu et coupé de la réalité, qui loin de soutenir les pays européens, les fait tomber alors qu’ils ne le devraient pas ? L’UE, c’est la pelouse UEFA de Marseille et Lille.

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.14/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • Fergus Fergus 22 juin 09:50

    Bonjour , Laurent

    Désolé, mais voilà un parallèle lamentable et scandaleux parce que manipulateur.

    L’UEFA n’a strictement rien à voir avec l’UE en termes de fonctionnement. Or, il est apparu évident que certaines pelouses étaient en mauvais état, du fait notamment d’usages inadaptés par les concessionnaires des stades en amont de la compétition.

    Le choix de pelouses slovaques en lieu et place de pelouses franco-françaises qui auraient coûté nettement moins cher à poser - pour une qualité supérieure - est plutôt à chercher du côté des intérêts bien compris de certains dirigeants de l’UEFA, à mon avis ! Rien à voir avec une quelconque « bureaucratie ».


    • Aragorn28 (---.---.55.171) 22 juin 16:50

      Je pense que nous sommes juste face à un exemple de corruption. L’entreprise slovaque a du verser de belles retro commissions, et livrer de la crotte, car elle n’a pas pour but de garder le client.


      • BA 22 juin 19:43

        Mercredi 22 juin 2016, vers 19 heures 26 :


        A la veille du référendum, deux sondages donnent le Brexit en tête.


        Alors que les Britanniques sont appelés à voter pour ou contre la sortie de l’Union européenne, deux sondages donnent le camp du non à l’UE en tête.


        Deux nouveaux sondages donnaient mercredi le camp d’une sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne légèrement en tête des intentions de vote, à la veille du référendum historique sur cette question.


        Selon Opinium, qui a interrogé 3.011 Britanniques sur internet, 45% étaient pour une sortie, 44% pour un maintien dans l’UE, mais 9% étaient toujours indécis et 2% préféraient ne pas se prononcer.


        Selon TNS, qui a sondé 2.320 personnes, 43% étaient pour une sortie de l’UE, 41% étaient pour rester, et 16% étaient encore indécis.


        http://www.lexpress.fr/actualite/monde/europe/a-la-veille-du-referendum-deux-sondages-donnent-le-brexit-en-tete_1805175.html


        • Osis Oxi gene. 23 juin 05:30


           
          Les Français sont majoritairement contre la loi esclavage...
          Les salariés voudraient manifester, mais c’est interdit...

          Et...
          Et les crétins sont dans les stades.

          Rien n’a changé depuis les Romains. 
           
           

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès