Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Les retraites dorées des fonctionnaires Européens

Les retraites dorées des fonctionnaires Européens

Bonjour la poule aux œufs d’or… Il fait bon travailler comme fonctionnaire de notre appareil communautaire. Il semblerait bien qu’il existe une anomalie particulièrement criante au regard des citoyens normaux que nous sommes. Loin de moi l’idée de jeter le bébé avec l’eau du bain, je suis un Européen convaincu, mais ce n’est pas une raison pour laisser passer ça. Mieux vaut chercher à améliorer le système imparfait, et pour cela, mieux vaut faire le chien de garde plutôt que de se taire.

En effet, j’ai hésité (pas trop longtemps je dois dire) avant de relayer cette information qui circulait par email ces derniers temps. Car je vois déjà le déchainement outrancier qui va s’emparer des lecteurs Agoravoxiens anti-européens convaincus, qui vont se servir de cette information pour soutenir leurs positions. C’est normal, c’est l’exercice démocratique, et je ne peux pas moralement justifier de ne pas relayer cette information sous le prétexte fallacieux que cela donne de l’eau à leur moulin.

Mieux, d’un stricte point de vue pragmatique, cela ne remettra pas en cause l’existence de l’Europe. Au contraire, cela donne l’opportunité aux pro-Européens de faire pression pour améliorer une organisation qui souffre d’un important déficit démocratique. C’est pourquoi je choisis de publier cet article.

De quoi s’agit-il ?

Quelques exemples parlants pour commencer. Ils proviennent de sources internes à l’administration Européenne, un peu comme l’histoire des fichiers des fraudeurs de Eric Woerth.

Giovanni Buttarelli, qui occupe le poste de « contrôleur adjoint de la protection des données », aura acquis après seulement 1 an et 11 mois de service (en novembre 2010), une retraite de 1 515 € par mois. L’équivalent de ce que touche, en moyenne, un salarié français du secteur privé après une carrière complète (40 ans).
Son collègue, Peter Hustinx, vient de voir son contrat de cinq ans renouvelé. Après 10 années, il aura droit à près de 9 000 € de retraite par mois.
Beaucoup d’autres technocrates profitent d’un tel privilège :
Roger Grass, greffier à la Cour de justice européenne, va toucher 12 500 € de retraite par mois ; Pernilla Lindh, juge au Tribunal de première instance, 12 900 € par mois ; Damaso Ruiz-Jarabo Colomer, avocat général, 14 000 € par mois. Etc. La liste est assez longue (mais de quelle longueur exactement, je ne sais pas).

Même les parlementaires qui, pourtant, bénéficient de la « Rolls » des régimes spéciaux, ne reçoivent pas le tiers de ce qu’ils touchent.

Pour ces fonctionnaires, c’est le jackpot. En poste depuis le milieu des années 1990, ils sont assurés de valider une carrière complète et, donc, d’obtenir le maximum : 70 % du dernier salaire. Non seulement leurs pensions crèvent les plafonds mais il leur suffit de 15 années et demie pour valider une carrière complète alors que pour vous, comme pour moi, il faut se tuer à la tâche pendant 40 ans et, bientôt, 41 ans.

Face à la faillite de nos systèmes de retraite, les technocrates de Bruxelles recommandent l’allongement des carrières : 37,5 ans, 40 ans, 41 ans (en 2012), 42 ans (en 2020), etc. Mais, pour eux, pas de problème, le taux plein c’est 15,5 ans. À l’origine, ces retraites de nababs étaient réservées aux membres de la Commission européenne puis, au fil des années, elles ont également été accordées à d’autres fonctionnaires. Maintenant, ils sont nombreux à en profiter : juges, magistrats, greffiers, contrôleurs, médiateurs, etc. Cela, en soit, c’est déjà assez scandaleux.

Mais le pire, dans cette affaire, c’est qu’ils ne cotisent même pas pour leur super retraite.
Pas un centime d’euro, tout est à la charge du contribuable.

Nous, nous cotisons plein pot toute notre vie et, au moindre retard de paiement, c’est la déferlante : rappels, amendes, pénalités de retard, etc. Aucune pitié, aucun passe-droit. Eux, ils (se) sont carrément exonérés. Même les magistrats de la Cour des comptes européenne qui, pourtant, sont censés « contrôler si les dépenses de l’Union européenne sont légales, faites au moindre coût et pour l’objectif auxquelles elles sont destinées... », profitent du système et ne paient pas de cotisations.

Tous ces technocrates ne manquent pas une occasion de jouer les « gendarmes de Bruxelles » et ne cessent de donner des leçons d’orthodoxie budgétaire alors qu’ils ont les deux mains, jusqu’aux coudes, dans le pot de confiture. À l’heure où l’avenir de nos retraites est gravement compromis par la violence de la crise économique et la brutalité du choc démographique, des fonctionnaires européens bénéficient, à nos frais, de pensions de 12 500 à 14 000 € par mois, après seulement 15 ans de carrière et sans même cotiser...
 
Quelques média se sont faits l’écho de ces abus. L’article suivant du Point y ajoute quelques détails supplémentaires :
 
http://www.lepoint.fr/actualites-economie/2009-05-19/revelations-les-retraites-en-or-des-hauts-fonctionnaires-europeens/916/0/344867

En démocrate convaincu de l’utilité vitale de l’Europe et de ses bienfaits, je milite pour que ces abus manifestes soient corrigés, afin de remettre un peu d’équité et de justice dans un monde qui en manque tellement. Faire pression sur nos élus Européens, faire pression sur l’administration Européenne elle-même, par toute voie démocratique possible (pétition, médias etc.), me paraît essentiel pour corriger un système dont je suis convaincu de l’importance stratégique et de ses bienfaits pour les citoyens. L’Europe n’est pas parfaite, très loin de là, mais c’est à nous, citoyens, qu’il appartient de faire pression pour donner du sens, de l’équité, et de l’efficacité à ce en quoi nous croyons.

Je ne me lancerai pas ici dans un débat stérile avec les anti-Européens sur la question même de l’Europe Communautaire, je ne jetterai pas le bébé avec l’eau du bain, mais en bon pragmatique, je les invite eux aussi à pousser leur coup de gueule pour faire pression sur nos élus et sur l’administration européenne. Pour une fois que nos convictions et objectifs différents peuvent agir utilement de concert, pourquoi s’en priver ?
 

Documents joints à cet article

Les retraites dorées des fonctionnaires Européens

Moyenne des avis sur cet article :  4.56/5   (64 votes)




Réagissez à l'article

112 réactions à cet article    


  • iris 29 janvier 2010 10:57

    ecoeurement


    • Indépendance des Chercheurs Indépendance des Chercheurs 30 janvier 2010 07:23

      Le système en place a créé des structures européennes sur mesure au service des classes dominantes. Il fallait s’y attendre.

      Au juste, un Etat européen serait-il une république ou une monarchie ? C’est incroyable qu’on ne se pose même pas ce genre de questions, alors que le Traité de Lisbonne est déjà entré en application. Pourtant, on connaît le précédent de Napoléon III...

      De surcroît, les « éminences grises » de l’Union Européenne ont placé les pays européens au bord du gouffre avec leur soutien à l’Organisation Mondiale du Commerce et à la politique de délocalisations, avec des exportations gigantesques de capitaux et de technologie, des trois derrnières décennies. Ce qui ne les empêche pas de continuer à former des cercles et des think tanks où la « pensée unique » tourne en rond au milieu d’un échange perpétuel d’éloges et de félicitations.

      Voir nos articles :

      Vers une délocalisation générale de la recherche scientifique française et européenne ?
      Délocalisations, recherche scientifique et propagande politique
      Recherche scientifique et technologique : où est la « guerre économique » ?
      CNRS, délocalisation de la recherche et débâcle européenne (I)
      CNRS, délocalisation de la recherche et débâcle européenne (II)
      CNRS, délocalisation de la recherche et débâcle européenne (III)
      La Chine et la débâcle de la « division internationale du travail »

      Cordialement

      Le Collectif Indépendance des Chercheurs
      http://science21.blogs.courrierinternational.com/


    • Valles 31 mai 2013 16:53

      fonctionnaire territorial communal 41 ann 1/2  ; adjoint Administratif 1ere classe service d’Archives ;

      Retraite 1100 euros - CSG ..... je ne comparerai qu’au 1er cas, évidemment.

      Mais si je compare avec le jardinier pour le Sénat notamment ; c’est également miteux ...

      n’importe quel poste est faramineux au sein de cette institution.

       

       


    • Lisa SION 2 Lisa SION 2 29 janvier 2010 11:40

      Je suis tout à fait d’accord avec ce que vous venez d’écrire et j’en ajouterai même une couche. Le système par lequel tout ceci a pu naitre est l’absence totale de transparence dans les textes les plus compliqués à lire et qu’aucun service de contrôle n’est en passe de déchiffrer. La solution consiste donc à autoriser un véritable organe de contrôle à faire respecter la transparence des textes et des lois en question y compris sur les dépenses de fonctionnement internes à cette institution. Il faut donc instituer un sévère contrôle sur tout un chacun ???sauf moi, ça va de soi !

      http://www.priceminister.com/offer/buy/1150837/Jumel-Sylvie-La-Sorcellerie-Au-Coeur-De-La-Republique-Livre.html#info et eux en premier.


      • Bertrand Damien Bertrand Damien 29 janvier 2010 11:48

        Trois moyens s’offrent à nous en démocratie :
        - Le vote, premier d’entre eux
        - Les institutions de contrôle, qui s’obtiennent à travers le processus législatif, dont le vote
        - les contre-pouvoirs (initiatives citoyennes, association, média, syndicats etc.)


      • La Parole Argentée La Parole Argentée 29 janvier 2010 13:11

        @ l’auteur, merci pour cet intéressant article. smiley (je m’en veux presque d’avoir été sévère avec vous dans un précédent)
        Cela dit, si je reprends votre post :
        Trois moyens s’offrent à nous en démocratie :
        - Le vote, premier d’entre eux
        - Les institutions de contrôle, qui s’obtiennent à travers le processus législatif, dont le vote
        - les contre-pouvoirs (initiatives citoyennes, association, média, syndicats etc.)

        Effectivement : le vote est un vrai moyen démocratique... Cependant, il faut qu’il y ait des candidats potables pour que ce vote soit utile, voire nécessaire. Le système est selon moi biaisé par le fait qu’aucun candidat n’oserait toucher à ces « avantages ».
        Quant aux contre-pouvoirs : ma foi, oui... probablement, si ceux-là ne se torpillaient pas bien souvent de l’intérieur. Les syndicats sont souvent des petits larbins au service du pouvoir dans leur propre intérêt... bien rares sont ceux qui exercent un vrai contre-pouvoir.
        A moins que je ne sois encore trop pessimiste, tout cela me semble malheureusement mal embarqué et totalement pipeauté.


      • Bertrand Damien Bertrand Damien 29 janvier 2010 13:30

        Ne vous excusez pas ma chère, il y avait du vrai dans votre critique. Mais je devais écrire cet article sur le voile intégral parce que je considère la laïcité comme le progrès le plus remarquable, le fleuron de notre République. Et puis pour mes enfants, qui se posent énormément de questions, et en particulier mon fils, scolarisé dans un Lycée où il est confronté au jour le jour avec ces questions communautaristes (sa petite amie au Lycée s’est faite littéralement cassée la figure par un jeune beur pro-voile qui la traitait de pute à cause de sa mini-jupe, et comme elle avait du courage, elle ne l’a pas laissé dire, d’où qu’elle s’est prise une raclée... et l’élève en question a été exclu du Lycée : moi, je dois ensuite expliquer à mon fils pourquoi il ne doit pas dire sale Arabe).

        Pour répondre à votre remarque sur le vote, je vous dirais dans l’absolu que l’on a les politiques que l’on mérite, précisément par le fait du vote. Dans les faits, c’est assez difficile, parce que les appareils politiques sont sclérosés et corrompus par les carriéristes politiques, et que nous n’avons pas des Badinter ou des Cohn-Bendit à tous les coins de rue, entre autres.

        On ne vit pas dans un monde parfait. Est-ce une raison pour baisser les bras ? Je m’y refuse, j’essaie d’être pragmatique. Pas tous les jours faciles.


      • appoline appoline 29 janvier 2010 16:43

        @ Lisa,

        La faisabilité d’un contrôle digne de ce nom n’est pas à contester ; preuve en Suède il me semble qui’il y en a un ou une qui s’est fait balancer pour avoir utiliser sa carte bleue professionnelle à titre privé.
        Qu’on contrôle tous ces bons à rien et qu’on jugule leur retraite car il ne faut pas rêver, ils ne sont pas écrasés par le boulot. Il serait temps que les gouvernements mettent un frein à toutes ces dépenses éhontées.


      • Romain Desbois 29 janvier 2010 21:06

        @Bertrand Damien
        Je comprends mieux vos positions sur d’autres articles et je suis scandalisé qu’une femme (ou un homme) puisse être agressée parce qu’elle porte un vêtement qui ne plait pas.
        Des petits coqs machos voire fascistes veulent imposer leur loi, celle qui leur donne le bon rôle de mâle dominant.

        je suis entièrement d’accord avec votre commentaire et vous remercie d’avoir informé sur ces dérives sans faire de poujadisme.

        Existe-t-il une cour des comptes européenne ?

        Il me semble déjà que l’EU dépense 500 millions d’euros (je ne suis plus sûr du nombre) simplement pour justifier l’existence du parlement de Strasbourg. Des norias de camions déplacent les documents européens tous les mois de Bruxelles à Strasbourg uniquement pour faire plaisir à l’ego de l’Etat français. Encore un gaspillage aussi étonnant quand on nous racler les fonds de caisses.

        Remarquez quand il n’y en a plus il y en a encore, j’ai appris que le projet de circuit F1 de Flins à coûté 7,8 millions d’euros. Mais ça doit compter pour le calcul de la croissance éconimique française.

        Et que dire du projet de montgolfière en forme de préservatif qui va coûter de quoi fournir gratuitement des millions de préservatifs.....


      • Bertrand Damien Bertrand Damien 30 janvier 2010 00:57

        Romain

        Il semble qu’il existe une cour des comptes européenne. Dont les membres bénéficient des mêmes avantages de retraite que les élites fonctionnaires dont je parle, si j’ai bien compris...


      • Bertrand Damien Bertrand Damien 30 janvier 2010 01:02

        J’ai cité Badinter et Cohn Bendit, dans le genre droits et engagés, des hommes politiques au noble sens du terme, j’aurais du ajouter Philippe Séguin. Défunt Président de notre cour des comptes, un poste qui siéait bien à sa profondeur morale).


      • Defrance Defrance 31 janvier 2010 19:28

        Vous dites  : EN DÉMOCRATIE, mais pensez vous que nous sommes encore en démocratie ? Pour ma part je ne conteste pas que notre système législatif est encore démocrate, mais tout est fait ( presse média, argent,lobby) pour canaliser les votes ou amener l’abstention ?

         C’est la selection, faites QUE PAR LES PARTIS POLITIQUES qui nous entraine a voter tres souvent CONTRE et pratiquement JAMAIS POUR (ex lisbonne)


      • Lorenzo extremeño 29 janvier 2010 11:42

        @ l’auteur

         vous avez eu raison de ne pas hésiter davantage á publier cette info,
        oui c’est écoeurant,á un moment oú on nous explique qu’il n’y pas moyen
        de faire autrement que d’allonger la durée des cotisations,
        c’est dégeulasse !

        Je vais faire un post a Papyboom sûr que çá va lui faire plaisir.

        Cordialement


        • Jojo 29 janvier 2010 11:46

          Ce genre d’exercice ne permet jamais de se faire une idée précise. J’ai quand même essayé d’en savoir un peu plus sur le premier exemple que vous donnez Giovanni Buttarelli, Mr « votre » vie privée et la mienne et ses 1 515 € par mois après deux ans de travail. 

          http://www.euractiv.com/fr/societe-information/protection-vie-prive-rgulateur-italien-met-garde-risques-internet-mobile/article-172792

          Une seule déclaration sur un seul dossier et non pas le bilan de deux ans… Je lui aurais donné le double, pas vous ?

          Au-delà, un salaire est et restera une donnée brute et en aucune manière une information et la différence est de taille, car si les bipèdes sont à-peu-près égaux en tout, ils ne le sont définitivement pas en compétence et encore moins en don de soi.   

          Autrement dit, si l’éventuelle plus-value apportée à la collectivité par chaque fonctionnaire (chacun dans son domaine), pouvait être estimée financièrement, il relèverait du lieu commun que d’affirmer qu’il est des personnes qui rapporteraient 10 fois par jour ce qu’elles gagneraient en une année et qu’à contrario d’autres …

          En revanche, j’aurais été plus attentif si vous aviez comparé ce qui était comparable : Deux gestionnaires purs par exemple sur deux dossiers d’égale importance pour l’Europe. Là j’avoue que j’aurais examiné les différences de traitement et de retraite avec intérêt.

          Si ça ne tenait qu’à moins certains des enseignants que j’ai eus seraient milliardaires.

          Au final, désolé mais article trompeur appelant à un défouloir facile.



          • Bertrand Damien Bertrand Damien 29 janvier 2010 11:51

            Je n’ai aucun moyen de mesure la méritocratie, et il n’existe pas de processus interne à l’administration (sous contrôle démocratique) qui le fasse.
            Dans tous les cas, mérite ou pas, il y a inégalité de traitement avec les citoyens Européens sur la question des cotisations.


          • Bertrand Damien Bertrand Damien 29 janvier 2010 11:53

            Et sur le sujet de la méritocratie : Le Point souligne que Barrosso gagne beaucoup plus que Obama. On l’évalue comment, le mérite ?


          • Jojo 29 janvier 2010 12:04
            Ah parce que j’ai dit autre chose moi ? 
            C’est vous, qui en vous offusquant de retraites selon vous abusives, faites mine d’ignorer que vous êtes justement tout comme moi, incapable de juger le mérite.
            La tromperie dont je vous accuse, commençant lorsque vous évacuez sciemment le mérite d’un sujet pareil. 

          • Bertrand Damien Bertrand Damien 29 janvier 2010 12:17

            Vous êtes totalement spécieux. Je n’ai pas hésité à publier ces données brutes, parce que toutes brutes qu’elles soient, aucun mérite ne justifie de capitaliser des retraites pareilles en si peu de temps, ne serait qu’en regard de TOUS les autres citoyens Européens méritant qui eux n’en bénéficient pas. Je pourrais tout aussi prétendre que mon mérite professionnel (et ma rentabilité pour mes employeurs en tant que l’un des hauts dirigeants exécutifs d’une entreprise de 500 personnes) justifierait un traitement aussi inéquitable vis à vis des autres employés de mon entreprise, mais voyez-vous, je ne raisonne pas comme ça.


          • Jojo 29 janvier 2010 12:48
            Respect, vous en avez du cœur vous. N’oubliez pas de refuser comme étant injuste envers les autres, la prochaine augmentation que vous annoncera votre employeur… Démagogie quand tu nous tiens !

            Confidence pour confidence, je travaille dans une multinationale mais suis payé selon des critères algériens (Le Smic ici est de 100 euros...). 

            Relativement à beaucoup de mes compatriotes je suis un privilégié c’est clair, mais concrètement et à compétence égale, je me trouve parfois à gagner vingt fois moins que des collègues expatriés ici.

            Mieux, il en est parmi eux incompétents notoires, qui poussent la politesse jusqu’à gripper toute la machine du fait de leur génie… Alors et à part ruminer aigreur et ressentiment, que proposez-vous de faire, vous qui avez plus de réponses que de question ?

            Rien du tout. Show must go on, du mieux qu’on peut

            Ah oui au fait, pas que j’oublie, si la pilule passe quand même assez bien, c’est que d’autres parmi eux (beaucoup moins nombreux il est vrai), rachètent tout ce beau monde par leur compétence et leur implication parfois personnelle et que j’estime en toute objectivité que ceux-là méritent largement leur salaire voire plus. 

            Bref, 256 niveaux de gris comme d’habitude, alors vos sentences et votre égalitarisme très peu pour moi. Et surtout continuez à compter les points…

          • Bertrand Damien Bertrand Damien 29 janvier 2010 13:08

            Je vous remercie, vous êtes en train de faire la démonstration de la validité de mon raisonnement.
            Les fonctionnaires Européens ne travaillent pas en Algérie, leurs revenus sont à considérer en fonction de leur environnement économique et social relatif, qui est au cœur même de l’Europe.

            Ma position tient au fondement même de nos règles démocratiques : égalité des droits et des devoirs. Ces fonctionnaires se soustraient d’eux-même par un pouvoir discrétionnaire à ces droits et devoirs.

            J’étais très bien payé par mon entreprise, en fonction de ce qu’ils jugeaient, et moi aussi, être mon mérite (sans quoi, j’aurais écouté les sirènes des chasseurs de têtes). Je contribuais donc très largement et lourdement aux contributions sociales et de retraite, ainsi qu’à l’impôt. Et je ne trouve absolument rien à y redire. Je ne professe pas la règle du beurre (vivre et bénéficier de ce que me garantit mon pays), et de l’argent du beurre (en bénéficier sans y contribuer).


          • Bertrand Damien Bertrand Damien 29 janvier 2010 13:35

            Heuuuu, par sûr de comprendre votre message, là....


          • xa 29 janvier 2010 16:41

            "Et sur le sujet de la méritocratie : Le Point souligne que Barrosso gagne beaucoup plus que Obama. On l’évalue comment, le mérite ?« 

            Ne pas oublier l’effet change, dans cette »affirmation"

            Barroso est payé 300k bruts annuels pour son poste de président, plus 50k de frais de résidence. Obama touche 400k de salaire plus 50k de frais.

            Au change actuel, Obama gagne 330000 euros contre 350000 pour barroso. La différence n’est pas si impressionnante que ce que l’article du point sous entend. D’autant qu’il faudrait tenir compte des avantages annexes pour vraiment comparer les deux postes.


          • eugène wermelinger eugène wermelinger 29 janvier 2010 17:51

            à Damien : demain la belle dame elle enlève le haut !

            Veinard vas !
            Bravo pour l’article, on a envie de gerber, le met est pourri. 

          • gimo 29 janvier 2010 20:43

             M ; jojo 
            vous devez avoir un gros problème dans votre tête !!! 
            en plus vous ETES incapable de vous expliquez en cohérence vous etes décousu pas claire
            avec un relent !!! de non achevé  ::d’aigris meme amer ..de ne pas ........... ?...
            c’est triste !! dommage
            je le déplore !!
            vous n’apportez rien de constructif CE QUI AIT ASSEZ apocryphe COMME PERSONNE


          • Bertrand Damien Bertrand Damien 29 janvier 2010 21:02

            Si la belle avait quelque chose d’intéressant à dire, je n’y serais pas opposé, mais les virago qui n’argumentent rien et dénigrent tout, elles peuvent avoir les plus beaux seins du monde, je ne suis pas preneur smiley

            Je me demande toujours quel genre d’obsession psychologique pousse certaines personnes dans ce genre à se répandre sur le net de cette manière. Elles s’emmerdent chez elles ? Moi, je peux la rassurer sur une de ces saillies : je ne m’emmerde pas du tout dans le Gers. On y mange bien, on y boit bien, et les femmes que je connais ont des vraies choses à dire.


          • Jojo 30 janvier 2010 12:15

            gimo

            « M ; jojo 
            vous devez avoir un gros problème dans votre tête !!!  »


            En fait j’en ai plusieurs, de gros problèmes dans ma tête, vous comprendrez donc que je n’aie pas spécialement envie de vous ajouter à la liste smiley

          • patdu49 patdu49 31 janvier 2010 09:44
            précarité des députés, aidez les, envoyez des dons.

            Copié collé ci dessous, de ce que j’avais écrit il y a 2 ans (donc certains chiffres sont sous-estimés, mais bon ...)
            bonjour,
            on se pose souvant la question, de pourquoi, des élus, des hommes politiques etc, semblent si déconnectés des réalités de la vie des Français, peut etre une des explications :
            revenus et avantages mensuels d’un foyer fiscal de député :
            « salaire » net mensuel : 5 177, 66€ (imposable, même si simple d’y echapper via niches fiscales) .. quand on demande combien touche un député, en général il répond donc juste cette somme, mais ne parle pas de la suite :

            + possibilité cumuler avec des mandats locaux à hauteur de : 2700,16 € (sans parler des indemnités de fonction encore, pour ces derniers) sur 577 députés, seuls 68 ont un mandat unique. Idem au Sénat, sur 331 sénateurs. ... il semblerait que dans les faits ce plafond cumulable soit dépassé régulierement en toute tranquilité .. le canard enchaîné nous a appris récemment qu’un élu député maire percevait 12 500 euros, et qu’il continuait à percevoir 1 500 euros de chômage malgré son élection en Juin dernier.

            + allocations familiales comme un citoyen lambda (pas de plafond de ressources en France pour les allocations familiales basiques) François Fillon par exemple pouvait percevoir 6000€ par an, durant des années pour ces 5 ou 6 enfants, soit 500€/mois

            + indémnité frais de mandat : 5 790,83 €. (Elle sert à payer ses frais de voiture, de loyer pour la permanence, frais de réception, d’habillement, de transport ..) mais en réalité, grosse hypocrisie, car là pluspart de ces frais sont déjà pris en comptes comme vous le constaterez + bas, donc c’est en fait la pluspart du temps du pur argent de poche tout comme le salaire dailleur.

            + crédit affecté à la rémunération de collaborateurs : 8 949 € ( pas de controle réel et sérieux de l’utilisation, possibilité donc d’emplois + ou - fictifs, du gendre, de la copine etc, et pas de pointeuse comme à l’usine je présume ..lol) 

            soit total : 22 617,65€ minimum (pas compté les allocs eventuels)


            + Avantages non chiffrés en valeurs :
            + l’accès gratuit illimité à l’ensemble du réseau SNCF en 1ère classe
            + dispose d’un parc d’une vingtaine de voitures

            + des taxis réservés et à dispositions et payés par l’assemblée si pas de voiture dispo

            + quarante voyages en avion gratuits aller et retour entre Paris et la circonscription

            + six voyages gratuits en avion aller et retour en France métropolitaine hors circonscription

            + l’assemblée, le ministères etc payent à la demande d’autres déplacements, à l’etranger etc .. (comme l’aller retour rapide en jet privé à 138000€ d’Estrosi et son équipe,.. l’arbre qui cache la forêt) .. Estrosi, déjà condamné par le passé, pour abus de biens sociaux à Nice de plusieurs millions etc ..

            + Deux restaurants sont à la disposition des députés. L’un leur est strictement réservé, l’autre leur permet de recevoir des invités.

            + prêts immobiliers à 2 % d’intérêts sur 10 ans (suffit de dire que c’est pour une permanence, pour pouvoir recevoir ..) pour info un français lambda paye entre 4 et 8 % env d’intérêts

            + droit à cinq lignes téléphoniques (fixes ou mobiles) et un abonnement d’accès à Internet, ou à quatre lignes téléphoniques et deux abonnements d’accès à Internet pris en charge intégralement

            + assurance complémentaire avantageuse (facultative)
            + probablement coiffeurs, maquilleurs etc ..


            sans parler de leurs revenus par à coté ...

            + ils sont souvant multiproprios (perception de loyers)

            + ils perçoivent souvant d’autres indémnités de representations, jetons de présences .. içi ou là, à sieger dans des entreprises, des coloques, ou que sais je encore, etc

            + ils sont souvant en couple avec des personnes qui elles mêmes recoivent des revenus énormes, ils sont souvant de riches héritiers, sans parler des ventes de bouquins, car ils travaillent tellement sur le terrain qu’ils ont bien entendu le temps d’ecrire des livres, sans parler des actions pour les actionnaires, sans parler de l’argent qui rapporte sur des comptes bancaires (assurances vies.. ) etc etc ...

            + ils echappent aux impots sur le revenu souvant grace aux niches fiscales multiples .. (henry emmanuelli du PS avait eu la franchise de dire qu’il n’en payait pas alors qu’un mec juste au dessus du smic, lui en paye souvant)

            + Pour couronner le tout, certains cumulards continuent à exercer leur métier, comme garagiste ou comme avocat. Ainsi a-t-on appris par l’hebdomadaire « Marianne » que le Député Maire de la ville de Maux, président du groupe parlementaire majoritaire exerce aussi comme avocat dans un cabinet parisien ayant pignon sur rue. Coût horaire : 500 euros


            + pour les rares qui ne sont pas cumulards et qui ne sont assurés d’avoir une activité en cas de non renouvellement de leur mandat : indemnités de chômage 5 ans à taux plein, la première année (5 000 euros) et à taux dégressif de 20 % tous les ans. En sorte qu’au bout de 5 ans de chômage, un ex député continuera de percevoir 1 000 euros à vie. Un Smic à vie pour un mandat de député de 5 ans. Là aussi qui dit mieux ?


            bref ces messieurs dames, ces foyers fiscaux, si on ne se voile pas la face, si on compte bien, depuis les années qu’ils exercent, avec l’argent qui mene à l’argent etc, tournent minimum en moyenne à 1500€ par jour d’argent de poche dans la réalité, je dis bien minimum et je dis bien d’argent de poche ... soit une brique, 10000frs, 1 baton, une patate de nos anciens francs par jour.... TOUT FRAIS PAYES ... 30 batons par mois .. sans compter, aussi, qu’ils sont souvant invités intégralement par leurs amis les millionnaires à qui ils ne cessent de faire des cadeaux fiscaux, qui frequentent les mêmes endroits, leurs enfants les mêmes écoles etc etc ..(gros patrons, jet set, sportifs, publicitaires, etc ..)

            sans parler des abus de bien sociaux, et pourquoi pas des valises de fric en liquide, du syndicat des patrons pour faire passer des lois etc (on peut le soupçonner, vu qu’on ne sait pas encore ou est passé l’argent de l’UIMM, depuis des mois qu’on en parle, 600 millions d’euros ) Caisse noire MEDEF, UIMM : lobbies, et plus si affinités ...

            mais ils coutent bien + cher encore, si on compte pour certains, les gardes du corps, les deplacements en jets etc ... les ceremonies, les petits fours, les cars de CRS à chaques deplacements, le GIGN sur les toits, etc etc ... le personnel à leur disposition etc .. les tapis rouge, etc etc ...

            et pendant ce temps là...  des jeunes chomeurs se prostituent pour bouffer, car aucun droit, ZERO EURO, d’autres doivent survivre par mois avec 404€ de RSA moins la part de loyer qu’il reste à payer, apl déduite, s’ils ont la chance d’avoir un toit et + de 25 ans.. !!
            ou se faire sucrer le RSA si un des 2 ne gagne même pas 800€ en bossant.
            ou aller trimer en RSA pour env 800€ par mois, avec leurs frais de route à payer souvant etc ... ou voir encore moins en CAE etc ... ou au SMIC à 1000€ net (en payant tout plein pot, même des impots locaux) ou en CDI à 16 heures semaines .. sinon tout juste si on les traite pas de parasites, de faignasses etc .... tout juste si on les fait pas culpabiliser, si on les traite pas d’assistés !!
            vous pensez pas que ça suffit, qu’on nous prend pour des cons ?

             

          • Yaka Yaka 29 janvier 2010 11:59

            Quand je pense qu’ils passent leur temps à nous faire la morale ...


            • Thegrannysmith Thegrannysmith 29 janvier 2010 12:13

              Article très bon mais qui fait pour des européens comme moi.
              Bref pour clarifier cette situation opaque, faut donner de la légitimité démocratique. Votez en 2014 Intéressez vous à l’Europe un peu !


              • bo bo 29 janvier 2010 12:22

                Mais c’est partout pareil dans les paradis fiscaux des organisations internationales, car il faut ajouter les conventions fiscales qui exonèrent de payer tout ou partie des impôts sur les émoluments (salaire ou retraite versée..). Les 2 millions d’US dollars d’émoluments du FMI sont nets ...ect...et tout cela est même augmenté de nombreux avantages en nature...
                J’ajouterai que c’est pour « profiter équitablement de cette manne » entre privilégiés qu’il y a des quotas de « fonctionnaires ou assimilés » par pays....


                • Bertrand Damien Bertrand Damien 29 janvier 2010 12:27

                  Selon l’étude récente d’un journaliste spécialisé (argghh, faut que je retrouve ce lien !), il est impossible d’obtenir auprès du Ministère du budget le montant exact des impôts payés par les entreprises du CAC 40, qui abusent des paradis fiscaux. C’est quasiment du secret défense. Car si l’on découvrait la vérité, celle-ci serait tellement énorme que cela jetterait dans la rue des millions de personnes, y compris les chefs d’entreprises de PME/PMI.


                • Ethers 29 janvier 2010 13:30

                  Comment ça ? Je n’ai peut-être pas saisi le sens de votre intervention, mais vous pouvez consulter sur le site du ministère du budget les chiffres relatifs à l’Impôt sur les sociétés, sur ceux des collectivités locales ceux à la Taxe Professionnelle, et sur celui de l’ACOSS aux charges sociales. Ceci donne les chiffres en masse.
                  Par exemple :
                  http://www.performance-publique.gouv.fr/le-budget-et-les-comptes-de-letat/approfondir/les-recettes.html
                  http://www.acoss.urssaf.fr/index.php?option=com_docman&task=view_acosstat&Itemid=5529

                  Si vous voulez les chiffres par entreprise, vous les trouverez dans leurs rapports annuels ! par exemple, le doc suivant de Total vous apprendra que Total a versé environ 14 milliards d’euros d’impôts en 2008, et même, si vous regardez le rapport annuel, vous aurez le montant par grande filière.
                  http://www.total.com/MEDIAS/MEDIAS_INFOS/297/FR/Total-2008-resultats-persp-090212-comptes.pdf


                • Bertrand Damien Bertrand Damien 29 janvier 2010 13:45

                  http://www.paperblog.fr/667286/total-malgre-ses-12-milliards-de-benefices-ne-paierait-pas-d-impots/

                  Extrait :
                  Toujours est-il que le montant du chèque que Total signe tous les ans à l’Etat français au titre de l’impôt sur les sociétés est secret, archi-secret ! Le Canard Enchaîné a plusieurs fois effleuré la question, évoquant des montants du même ordre que ceux de Marianne, dans son édition du 17 novembre 2007 passée totalement inaperçue, qui cite Thierry Desmarets, ex-PDG du groupe Total : « Vous donner le montant des bénéfices de Total en France ou celui de son chèque au trésor ? Cela pourrait être mal interprété ».

                  Un autre exemple concret : une entreprise que je connais bien, Alcatel, entreprise française à l’origine, a délocalisé son siège social aux Pays-Bas, précisément pour des raisons fiscales.

                  http://www.marianne2.fr/Le-CAC-40,-premier-evade-fiscal-de-France_a84127.html


                • florent1968 florent1968 29 janvier 2010 14:37

                  1) Si votre article est interessant il doit aujourd’hui être elargi au vu de l’actualité .
                  Les retraites dorées concernent une petit nombre de PRIVILEGIES, fonctionnaires ou pas, qui se font votés des règles plus qu’avantageuses que vous ne trouverez nul part ailleurs ( 5 ans de présence dans un conseil d’administration par exemple, 13 Millions de retraite chapeau pour M Proglio qui n’est pas une exception...)
                  Le système se fait dans le privé par un système très souvent de cooptation. Vous trouverez souvent les mêmes présents dans les conseils d’administration des Très Grandes Entreprises qui touchent less jetons de présence, les retraites dorées.....

                   2) Ce sont non seulement les retraites mais aussi les rémunérations qui doivent être revues.
                  Il faut qu’il y aient des revenus maximum et supprimer au maximum les bonus et primes et indemnités diverses qui ne sont ni taxées et sur lesquelles il n’y a AUCUNE cotisation (sauf CSG) qu’elle soit salariale ou patronale !
                   
                  Si nous posons tout cela sur la table, ça permettra effectivement de financer une bonne partie du manque à gagner actuel du système de retraite !
                  Mais le gouvernement le veut-il réellement ?


                • bo bo 29 janvier 2010 16:48

                  Mon propos ne visait pas les entreprises privées dont tout le monde est au courant des excès, mais le cas des fonctionnaires d’organisations internationales qui bénéficient de l’exonération fiscale compléte ou partielle sur leurs émoluments (salaires, primes et retraites) et avantages en nature.
                  Il existe une très grande « discrétion » sur ce sujet.....


                • eugène wermelinger eugène wermelinger 29 janvier 2010 17:55

                  Et voilà le travail : la belle enlève aussi le bas après-demain ! (Ce sera vu de dos, on vous rassure)


                • Bertrand Damien Bertrand Damien 29 janvier 2010 21:08

                  Bien !
                  Je retire ce que j’ai dit par ailleurs, vous êtes capable de contribuer utilement à ce forum.

                  Reste que je ne comprend absolument pas pourquoi vous êtes si agressive et dans le dénigrement systématique avec moi. Surtout si c’est pour abonder dans mon sens. Pourquoi vous avez un problème avec moi ? Qu’est-ce que je vous ai fait ?


                • Bertrand Damien Bertrand Damien 29 janvier 2010 21:10

                  Ce message s’adressant à la belle blonde, ou tout du moins son avatar (moi, je ne me cache pas vraiment derrière ma bouteille de Lagavulin de 16 ans d’age).


                • gimo 29 janvier 2010 21:32

                   
                  BO
                   
                  LE VOTE TEL QU’IL AIT aujourd’hui c’est de la pisonnade 
                  le vote en lui est simplement un outil neutre qui ne veut rien dire 
                  exp ... je vote je choisis quoi ? un pesonnage , une résolution ? ou et 
                  pour pourqoi
                   
                  non M le vote n’est pas suffisant 
                  c’est .. ON POURRAIT DIRE QUE c’est LE MANCHE 
                  ce qui importe c’est ce qui va au bout

                  exp ..
                   voter pour une personne qui alors !!!! ( puisque on ne peut pas voter pour des règle des lois ou autre) ! pourrait alors peut etre ?faire changer les injustices LES LOIS

                  mais il ne le fera jamais  !!!parceque il ne va pas Scier la branche ou il est assis
                  et super !!
                  bien payer
                  c’est cela  le grand piège de la politique on les « achete » !!
                   les personnes son achetables
                  avec l’argent du citoyen et  qui pour cause va aller 
                  contre lui  ! la boucle est  bouclée

                  donc voter ne ser à rien
                   
                  donc .... ! solution !!! c’est de faire des grandes pressions
                   par des manifestationsres tres fortes du citoyen c’est la seukle solution
                   le vote est  en soit un enorme leurreeeeeeeeee


                • gimo 29 janvier 2010 21:41

                   les comptes vous révez encore m. allez voir les compte de ARON co usa
                  tous fauts 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès