Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Les subventions agricoles de l’UE sauvent le projet Galiléo

Les subventions agricoles de l’UE sauvent le projet Galiléo

Le projet européen Galiléo vient enfin d’être relancé après des années de recherche du financement.

L’indépendance de l’Europe nécessitait la possession d’un tel outil. Il suffit pour s’en convaincre d’imaginer nos concitoyens privés subitement de leur cher GPS. L’armée dans sa grande sagesse a d’ailleurs conservé ses cartes, boussoles et son matériel optique.

Le financement prévu au départ du projet devait se faire avec des fonds de l’UE et des fonds privés. Mais ces entreprises privées, en partie sous la pression des Américains qui ne voyaient pas d’un très bon oeil cette nouvelle prise d’indépendance de l’Europe et qui avaient peur que Galiléo soit utilisé par des Etats hostiles à des fins militaires, ont abandonné le projet.

Ce projet prévoit 32 satellites dont un, depuis décembre 2000, est déjà sur orbite à titre d’essai et surtout pour occuper les fréquences d’émission afin d’éviter qu’elles ne soient réattribuées par l’Union internationale des télécommunications.

Le commissaire européen aux Transports (le seul commissaire français) Jacques Barrot, a proposé aux 27 Etats de l’UE l’utilisation des fonds en réserve des subventions agricoles. Quelques états dont l’Allemagne et l’Espagne demandaient plutôt le partage entre Etats de ces réserves. Après de longues tractations, ces Etats ayant obtenu des compensations d’ordre industriel et commercial, le porte-parole du commissaire, Michèle Cercone, déclarait que ce serait uniquement de l’argent public qui financerait ce projet devant être opérationnel en 2012 et cela pour un montant de 2,4 milliards d’euros.

Proposé le 7-6-07 aux Etats membres de l’UE, il a été accepté et signé le 30-11-07.

Le budget 2008 destiné à Galiléo, d’un montant de 940 millions d’euros a été voté le 13-12-2007.

Dans ce changement de destination des subventions agricoles le nom de Jacques Barrot peut surprendre. En effet, il fut élu pendant des décennies dans un département rural : la Haute-Loire.

Enfin, il convient d’ajouter que ce tour de passe-passe n’a pas été ébruité.

Union européenne.blogspot

Libération


Moyenne des avis sur cet article :  4.6/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • HELIOS HELIOS 6 mars 2008 00:10

    et il n’y avait pas la chine dans Galileo ?


    • Servais-Jean 6 mars 2008 01:34

      La Chine avait proposé sa collaboration financière, mais l’UE ayant trouvé en son sein les fonds nécessaires et voulant préserver son indépendance, elle n’a pas été sollicitée.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès