Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Les Suisses… enfants terribles de la démocratie !

Les Suisses… enfants terribles de la démocratie !

C’est avec 50,03% de Oui que les Suisses ont adopté un référendum en faveur de la limitation de l’immigration dans leur pays. En clair ils veulent imposer des quotas stricts. Une telle mesure atteindra essentiellement les français frontaliers qui chaque jour franchise la douane pour y travailler. Voilà un bien néfaste signal envoyé à l’Europe qui se prépare, elle aussi, à une vaste votation pour renouveler ses députés.

C’est passé de justesse, mais la constitution doit s’imposer, même si la quasi-totalité des partis suisse, du gouvernement et surtout du patronat suisse étaient hostiles à ce referendum, ajoutons à cela que l’ensemble des cantons francophones ont rejeté le référendum. D’une manière encore plus surprenante, on voit que c’est par un vote massif des cantons les plus ruraux, à savoir les moins exposés à la présence de travailleurs étrangers, que le oui l’a emporté. Alors que les cantons les plus urbains où le pourcentage de travailleurs étrangers est le plus élevé, ont largement voté non ; étrange paradoxe…

On peut s’interroger sur le sens d’une telle démocratie, où une mesure discriminatoire va être légalement mise en place, avec un appui aussi fragile de la population. Sa mise en place, comme l’a indiqué ce matin Laurent Fabius, Ministre des Affaires étrangères, va entrainer des mesures de rétorsions de la part de la communauté européenne, avec laquelle la Suisse commerce majoritairement. A quand des quotas sur les Swatch, chocolats et autres ? « C’est un vote préoccupant parce qu’il signifie que la Suisse veut se replier sur elle-même […], et c’est paradoxal car la Suisse fait 60% de son commerce extérieur avec l’Union européenne » a déclaré Laurent Fabius.

Si la Suisse n’a pas ouvertement voté contre l’Europe, elle n’en a pas moins manifesté un signe d’hostilité à l’encontre de ce que l »on appelle les ressortissant de l’union européenne. C’est sur la proposition d’un petit parti populiste l’Union Démocratique du Centre (UDC) que les suisses viennent d’affirmer leur volonté de remettre en cause l’ensemble des accords conclus depuis 1991 entre la capitale fédérale de la suisse Berne et Bruxelles.

Ces accords avaient instaurée une libre circulation des biens et des personnes entre la suisse et l’Europe, compensant ainsi le fait que la Suisse avait toujours refusé d’intégrer l’Europe.

Voilà donc le gouvernement fédéral dans un terrible embarras, il ne lui est accordé qu’un délai de trois ans pour mettre en œuvre cette politique des quotas à l’immigration. C’est un saut terrible dans l’inconnu que les autorités fédérales vont devoir entreprendre. Si Mme le Pen, en France, a salué « la lucidité du peuple suisse », elle est bien la seule à s’en féliciter.

Encore une fois rappelons les mots terribles employés dans cette consultation, au cœur de l’Europe « contre l’immigration de masse »… Il zèbre désormais toute la carte de l’Europe, comme en son temps l’insigne nazi finit par imposer son sinistre tempo à toute l’Europe ? Là aussi Hitler était passé électoralement de justesse.

De justesse, de peu… méditons cela, et si chacun de nous était le peu qui manque ?


Moyenne des avis sur cet article :  1.85/5   (89 votes)




Réagissez à l'article

177 réactions à cet article    


  • Denzo75018 11 février 2014 07:20

    Néfaste ou pas, c’est le résultat à une question sociétale posée au peuple Suisse. Si la réponse parait « indécente » c’est alors que la question était elle même indécente ! En tous les cas la Suisse nous donne un exemple de démocratie sans faux-fuyants ! La France devrait méditer ...


    • amiaplacidus amiaplacidus 11 février 2014 09:38

      L’auteur écrit « On peut s’interroger sur le sens d’une telle démocratie,  », moi, je me pose la question de savoir quel sens le mot démocratique a pour l’auteur.
      Par exemple, il me semble que pour lui, qu’un gouvernement soit obligé de faire ce qu’une majorité populaire, même faible, c’est anti-démocratique. En revanche, que, comme en France, un gouvernement et un parlement se moque éperdument du large refus populaire du traité de Lisbonne, ça c’est parfaitement démocratique.
      Mettons que je ne partage pas ce point de vue.

      Je comprends bien que c’est un peu dur à avaler qu’en Suisse, les « frouzes » soient considérés comme le sont les « bougnoules » en France, c’est dur, mais c’est la réalité.

      On est toujours le « frouze » ou le « bougnoule » de quelqu’un !


    • LucDolmont 11 février 2014 17:09
      Ami indisposé par le vote suisse, il faut savoir ce que tu penses : 

      Ou bien tu juges tes croyances supérieures à la volonté populaire, auquel cas tu avoues ouvertement que la démocratie est une mauvaise chose parce qu’elle peut arriver à décider le contraire de ce que ton jugement supérieur estime bon ou nécessaire...

      ...Ou bien tu penses que la pensée résultant de l’opinion majoritaire d’un peuple est forcément la plus juste, et tu es dans ce cas un authentique démocrate, toujours prêt à t’incliner devant la volonté majoritaire, quitte à te faire intérieurement ton propre procès quand tu constates avec effroi que ton opinion personnelle est contraire à celle qui l’a emporté, donc mauvaise.

      Mais tu ne peux dire : « Je suis pour la démocratie, sauf quand il en ressort une opinion contraire à la mienne ». Dans ce cas, tu n’es pas un démocrate, tu es un Tartuffe : dans cette hypothèse, mieux vaut en prendre conscience, cela t’évitera de te ridiculiser en affichant publiquement ta pitoyable position, tel un vulgaire Cohn-Bendit insultant le peuple suisse pour avoir empêché démocratiquement la construction des minarets.

      Compris, ami indisposé par le vote suisse ?

    • T.REX T.REX 11 février 2014 19:34

      Il faudrait savoir ce qu’on veut ! C’est ça la démocratie directe et les Suisses ont cette chance de pouvoir décider de l’avenir de leur pays ! Le peuple est souverain grace au référendum et c’est une bonne chose que nous leur envions !

      Dans le reste de l’Europe quand le peuple vote non à la constitution Européenne,
      on lui inflige quand même ! Vive le système Suisse !

      Je suis persuadé que le même référendum en France donnerait le même résultat mais en plus marqué : 60 contre 40 au moins !

      Après tout, ce n’est pas très différent du concept de l’immigration choisie prôné par Sarkozy ! Les français exige une régulation « réelle » des flux migratoires que les politiques Européennes leur refusent !

      Le rapport avec Hitler est démagogique et fallacieux !
      C’est une Comparaison de déraison !


    • Pere Plexe Pere Plexe 11 février 2014 19:40

      Oui c’est bien le principe même de la démocratie.

      Maintenant la Confédération va découvrir qu’il faut aussi une information claire et impartiale et un peu de reflexion pour voter avec discernement.


    • César Castique César Castique 11 février 2014 20:19

      « ...’il faut aussi une information claire et impartiale et un peu de reflexion pour voter avec discernement. »


      C’est l’avenir et rien d’autre qui dit si un peuple a voté avec discernement ou non.

      Le 5 décembre 1992, une majorité de Suisses alémaniques, contre une majorité de francophones refusaient, à l’instigation de l’UDC déjà, d’entrer dans l’Espace économique européen. Tout le monde sait aujourd’hui que ce fut la chance du pays. Mais voici ce qu’écrivait un « discernementeur » résigné, dans le « Journal de Genève » du 8 décembre : "« Au lendemain de ce que l’on peut considérer comme  une grave erreur d’aiguillage de la Suisse (...) Même si le peuple s’est trompé dans son jugement majoritaire, rien n’autorise la minorité à demander le changement des règles du jeu au milieu de la partie."

      Alors, vous voyez, le discernement n’est l’apanage ni le monopole de personne. 

    • Mmarvinbear Mmarvinbear 12 février 2014 01:13

      On est toujours le « frouze » ou le « bougnoule » de quelqu’un !


      La seule question qui se trouve posée est celle-ci : 
      Le peuple, souverain, a t-il le droit de priver une partie de sa population de l’exercice de certains droits ?

      Ici, l’immigration de travail est mise en péril par les populistes au motif qu’ils viennent manger le pain des suisses.

      Pourtant, il a été montré que ces immigrés n’occupent que les postes dont les suisses eux-même ne veulent pas, ne les trouvant pas gratifiants.

      A court terme, c’est une grande menace pour leur économie, d’autant plus que les accords de libre circulation des personnes étaient liées à d’autres accords économiques dont l’annulation va plomber les comptes suisses.

      D’un autre coté, je ne vais pas les plaindre non plus. Cela fait des années que les cons de l’ UDC jouent avec le feu. Une fois brûlés au deuxième degré, on pourra leur vendre le calmant au prix fort !

    • Onecinikiou 12 février 2014 04:06

      « Pourtant, il a été montré que ces immigrés n’occupent que les postes dont les suisses eux-même ne veulent pas, ne les trouvant pas gratifiants. »


      Habituelles conneries visant à justifier le statu quo, soit la domination du syndicat grand patronal, qui d’ailleurs était contre la votation suisse, une pure coïncidence fortuite sans aucun doute...

      Sachez donc que selon la règle bien comprise de l’offre et de la demande, il n’y a pas d’emplois que des autochtones ne voudraient pas occuper, il n’y a pas d’emplois que les autochtones ne voudraient pas occuper en dessous d’un certain salaire, et la nuance et de taille.

    • Mmarvinbear Mmarvinbear 12 février 2014 12:41

      Sachez donc que selon la règle bien comprise de l’offre et de la demande, il n’y a pas d’emplois que des autochtones ne voudraient pas occuper, il n’y a pas d’emplois que les autochtones ne voudraient pas occuper en dessous d’un certain salaire, et la nuance et de taille.


      Il faut arrêter le délire au sujet de l’esclavagisme patronal helvétique.

      On a eu l’exemple d’un français serveur de restaurant qui bosse pour 3500 francs suisses, ce qui fait à peu près 2800 euros mensuel. il a eu ce poste car les suisses n’en veulent pas à moins de 5000...

      On est loin des tarifs français...

    • bnosec bnosec 11 février 2014 07:42

      La Suisse, dernière démocratie en Europe...


      • QuidNovi QuidNovi 11 février 2014 13:42

        Derrière l’Islande qui a repris en main son économie et qui a adopté un modèle démocratique sans précédent depuis la crise financière de 2008


      • César Castique César Castique 11 février 2014 17:10
        Deux mots sur le sérieux de « Pelletier Jean » : son « petit parti populiste » est le premier du pays, avec env 30 % des voix, depuis plus de dix ans.

      • Laurent 11 février 2014 20:05

        je ne peux être que d’accord.


      • claude-michel claude-michel 11 février 2014 08:31

        Article de propagande du gouvernement...La Suisse importe beaucoup plus de l’UE qu’elle n’exporte...et Fabius est un jobard qui travaille pour Israël pas pour la France...un traite à notre pays.. !

        Ce vote va détruire l’UE actuelle et c’est tant mieux... !

        • la vergonha 11 février 2014 11:50

          En quoi il va détruire l’Europe ? Je pense, j’espère, qu’il va renforcer l’Europe en rappelant à quoi elle sert. Mais pour ça, il faudrait que l’Europe accepte la démocratie et en tire les conséquence face à la Suisse. Je ne parle pas de sanctions, mais uniquement une révocation des traités bilatéraux. Ce n’est pas en essayant de recoller les morceaux et en autorisant une Europe à la carte que l’Union Européenne sera crédible !


        • Rensk Rensk 11 février 2014 15:42

          Y en a qui oublient que le pays se trouve bêtement au milieu de l’Europe...

          Rappelez-vous la réaction de l’UE quand on a voté pour la préservation des alpes... Depuis :

          La République fédérale d’Allemagne, la République d’Autriche, la République française, la République italienne, la Principauté de Liechtenstein, la Principauté de Monaco, la République de Slovénie, la Confédération suisse, ainsi que la Communauté économique européenne... Nous avons signé ensemble pour un maximum de camions de l’UE par année... largement dépassé, nous allons nous tenir a notre accord !

          Ce pour répondre a l’UE qui mélange tout... électricité avec libre circulation...

          Nous verrons bien comment les bavarois et les autrichiens ainsi que la Haute-Savoie et la vallée d’Aoste vont réagir...

          Sachez une chose... nous allons construire un deuxième tunnel a travers le Gothard, a deux voies (bidirectionnel comme l’ancien) ... juste pour faire une révision et mise aux normes de l’ancien...

          Une fois le travail terminé nous ouvrirons éventuellement les deux tunnels mais a une seul voie par direction (histoire d’empêcher les collisions frontale et les incendies) mais jamais nous n’ouvrirons les 4 voies a disposition dans les 2 tunnels (éventuellement, si l’UE fait du chantage comme a son habitude, nous fermerons un des deux tunnel)...


        • la vergonha 11 février 2014 16:07

          « Y en a qui oublient que le pays se trouve bêtement au milieu de l’Europe »

          L’Europe avec les Suisses est souhaitable. L’Europe sans les Suisses est une difficulté.
          On est bien d’accord.
          Seulement, les Suisses ont beaucoup plus à perdre que l’Europe, désolé !

          Et en l’occurrence, récuser les traités qui sont caduques du fait de l’application du résultat du référendum Suisse n’est pas du « chantage ». C’est logique, chacun préserve ses intérêts. La Suisse viens de perdre énormément de poids pour les négociations avec l’Union Européenne. Après, fidèle à sa neutralité, elle peut choisir d’essayer de vivre en autarcie, on va voir combien de elle va tenir.

        • Rensk Rensk 11 février 2014 20:04

          Nous faisons - 16’639 mio de déficit avec toute l’Europe en 2013...

          La France nous avons un déficit de 442 mio

          Nous vendons donc a perte 60% de nos exportations en Europe !!!


        • Laurent 11 février 2014 20:12

          Je crois qu’au contraire d’autres pays de l’UE vont vouloir remettre à plat la libre circulation. Ça ne fonctionne pas ! ayons le courage d’en corriger les dysfonctionnements ou d’annuler cette libre circulation.


        • la vergonha 12 février 2014 13:08

          « Nous vendons donc a perte 60% de nos exportations en Europe !!! »

          Vous avez une drôle de façons de compter. Vendre à perte ce n’est pas ça !

          « Je crois qu’au contraire d’autres pays de l’UE vont vouloir remettre à plat la libre circulation »
          Ahah... c’est ce que voudrait les populistes Européens ! Mais même s’ils arrivaient au pouvoir, il n’est pas certain qu’ils sortiraient de Schengen !
          Les dysfonctionnements, c’est surtout le manque d’uniformisation fiscale et politique en Europe. Et manque de contrôle aux frontières de l’Europe aussi. Mais personne ne veut payer pour l’Europe... chacun pour soit ! Vous avez raison, restons entre nous : nos polytechniciens sont les meilleurs du monde et nos fonctionnaires de l’ENA sont extraordinaires !

        • zygzornifle zygzornifle 11 février 2014 08:33

          Au moins leur gouvernement ne se torche pas avec leur référendum comme le notre l’avait fait il y a peu avec celui de l’Europe.... 


          • bleck 11 février 2014 14:21

            Vive la Suisse



            Pas de pot : la destinée m’a fait naitre juste à coté de ce merveilleux petit Pays

            Remarquez ; la France serait aussi un merveilleux Pays si il n’y avait pas des « socialistes » dedans


          • bourrico6 12 février 2014 09:07

            Remarquez ; la France serait aussi un merveilleux Pays si il n’y avait pas des « socialistes » dedans

            gnagnagna j’ai un QI de moule et j’en suis fier !!

            C’est ce genre de commentaire qui fait qu’AV n’est que de la merde.
            Commentaire à la con, débile, issu d’un esprit puérile.


          • zygzornifle zygzornifle 11 février 2014 08:45

            « Une telle mesure atteindra essentiellement les français frontaliers qui chaque jour franchise la douane pour y travailler »....  N’importe quoi , le travail frontalier n’a rien a voir avec l’immigration car un frontalier rentre généralement dans son pays en fin de journée et NE SE TAPE PAS L’INCRUSTE en essayant de se faire naturaliser Suisse pour profiter d’un système social absent dans son pays d’origine. Le français frontalier va bosser pour un salaire Suisse qui est largement supérieur à celui de notre pays ....Ce n’est pas un immigré mais un travailleur frontalier au même titre que le Palestinien va travailler à Israël .... 


            • amiaplacidus amiaplacidus 11 février 2014 09:44

              Détrompez-vous, cela touche les frontaliers, le texte est parfaitement clair à ce sujet.

              Et de toute façon, compte tenu du résultat du vote, les employeurs suisses vont hésiter à engager de nouveaux frontaliers.

              C’est déjà le cas dans le domaine bancaire, les diverses affaires d’espionnage français et de CD transmis au fisc français ont fait qu’il est maintenant impossible pour un frontalier français de travailler dans une banque suisse et très difficile de le faire pour un Français résidant en Suisse.


            • bleck 11 février 2014 11:22

               Belle image que de comparer les frontaliers français , travaillant en Suisses , à des palestiniens travaillant en Israel


              Tant il est vrai que nous sommes devenu un Pays du Quart-Monde sous la direction du Parti Socialiste Français

              Et ce en 2 ans

            • bourrico6 11 février 2014 15:22

              Et ce en 2 ans

              Crétinerie ou autisme ?
              Ou les deux ?

              Rappelle moi la hausse du chômage et de la dette sous Sarko ?
              De rien, allez vas te cacher ...


            • Rensk Rensk 11 février 2014 16:00

              Encore une histoire tout ça...

              Cela ne concernera pas les frontaliers ayant déjà un permis... de frontaliers, de résidents, d’établissement.
              Nos lois ne peuvent être rétroactives, c’est illégal la rétroactivité (pas comme en France) !

              Il y a les permis suivant :

              - Le permis B (résident longue durée)
              - Le permis L (résident courte durée, pour une activité de moins d’un an)
              - Le permis C (autorisation d’établissement)
              - Le permis G (permis pour frontalier)

              Le vote de dimanche va faire travailler les politiques pour qu’ils créent une loi en conséquence... seul serons touché les nouveaux permis dès la loi mise en place et votée par le parlement (voir le peuple si il y a référendum).

              Tout cela doit être mis en place dans les 3 ans (rappel, pour un référendum ont a le droit a 100 jours pour 50’000 signatures)


            • Rensk Rensk 11 février 2014 16:06

              @ amiaplacidus,

              Vous mélangez tout... les banques avec leurs employeurs ne faisant plus confiance aux voleurs et receleurs (il y a d’ailleurs eu plus de germains qui ont volé que de latins) et les lois voté par les deux majorité obligatoire (Peuple et cantons-États dans l’État)...

              Vous ne saviez pas que les 80’000 comptes en banque des seuls français ne voulant pas se régulariser avec leurs État... vont être viré des banques de Suisse dès fin mai 2014 ? (Des banques privées ont donné un délai jusqu’à fin mars !!!)


            • zygzornifle zygzornifle 11 février 2014 08:51

              Un si petit pays qui à des couilles plus grosse que tous ces politiciens enfumeurs et véreux qui nous ont imposés l’Europe à coup de mensonges ....Bravo pour votre leçon de démocratie, la Suisse pays le gouvernement écoute ses citoyens au lieu de se torcher le cul avec....


              • Pere Plexe Pere Plexe 11 février 2014 19:48

                Pour autant un vote censé nécessite plus une tête bien faite que des couilles hypertrophiées...non ? 

                Reste que le principe premier est d’accepter le choix des urnes.


              • Pere Plexe Pere Plexe 11 février 2014 19:49

                ...avec de grosses couilles le risque est de voter comme des burnes...


              • Xenozoid Xenozoid 11 février 2014 20:18

                la suisse a surtout un coffre fort a défendre pas sure que les coffres soient tous (pure)
                 suisses, mais bon,, illusion illusion,,jamais la démocratie suisse ne demandra a remetter en question ce secret bien suissé,n’est ce pas


              • Xenozoid Xenozoid 11 février 2014 20:19

                la suisse a surtout un coffre fort a défendre pas sure que les coffres soient tous (pure)
                 suisses, mais bon,, illusion illusion,,jamais la démocratie suisse ne demandra a remetter en question ce secret bien suissé,n’est ce pas


              • bourrico6 11 février 2014 09:00

                Là aussi Hitler était passé électoralement de justesse.

                Hitler a été nommé.
                Il est temps de cesser de rapporter ce mensonge stupide comme quoi il aurait été élu, ce n’est pas le cas.

                Sinon oui, ce truc a été présenté de façon « spécial » en utilisant « immigration de masse », terme très péjoratif, destiné à faire voter non, forcément, qui peut être pour une immigration de masse.

                Après quand je vois les toutous européens parler de sanction, j’ai envie de leur dire d’aller se faire foutre.
                Ils ne savent faire que ça, des sanctions, contre l’Iran, l’Ukraine, et maintenant la Suisse, arrogant et insignifiant tout à la fois.

                Rien que pour ça, je soutient les Suisse contre cette Europe autoritaire, has been, et totalement ringarde.

                Cette Europe ne suscite plus que le mépris et la haine.


                • claude-michel claude-michel 11 février 2014 09:32

                  Par bourrico6....

                  ++++++++

                • unandeja 11 février 2014 12:46

                  Merci à vous...il y en a assez de se référer au nazisme dès qu’on est pas d’accord....Et de véhiculer en + des mensonges historiques avec pour seul but de remettre en cause la démocratie (ou au moins, une décision démocratique)


                • bnosec bnosec 11 février 2014 12:46

                  « forcément, qui peut être pour une immigration de masse »

                  Dans l’ordre :
                  les verts
                  le front de gauche et le PC
                  le PS
                  l’UMP


                • bourrico6 11 février 2014 15:18

                  Dans l’ordre :
                  les verts
                  le front de gauche et le PC
                  le PS
                  l’UMP

                  En fait, non, c’est le patronat qui est pour, du moins chez nous.
                  Et c’est le grand écart généralisé hein.

                  - Les verts... euh.. qui ça ?
                  - FdG & PC ... l’internationalisme, c’est fini, ils se sont fait piquer l’affaire par ceux d’en face, sous le sobriquet de « mondialisation ». Mais oui, ils restent bloqué dans ce trip international... c’est ce qui les coule.
                  -PS ... une copie à peine moins rugeuese de l’UMP, tout en restant arcbouté dans sa posture internationaliste dépassée.
                  -UMP ... qui roule pour le patronat doit laisser entrer les gueux qu’on retrouve sur les chantiers, mais dans le même temps, il faut râler contre les bougnoules et autres mecs louches afin de caresser le nationalisme dans le sens du poil.

                  Après ce qui est drôle, c’est que toute cette histoire n’est qu’une histoire de quotas... (choses pratiquée un peu partout sur la planète) qui en plus ne sont même pas fixés.
                  En clair, y a rien dans ce truc, rien du tout.


                • bnosec bnosec 12 février 2014 07:42

                  Les verts sont la crème de la crème du parti bobo immigrationniste européen. Ils sont pour la sauvegarde des espèces endémiques mais pour le métissage et la destruction des cultures européennes. Ce parti est un ramassis de contradictions et d’escrocs prets à tout pour se faire une place dans les palais dorés de la dictature.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès