Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

 Accueil du site > Actualités > Europe > Les temps changent et sentent mauvais

Les temps changent et sentent mauvais

Je viens de voir le « docu-fiction Les temps changent » sur la télé sans publicité. Je veux faire part de mon mépris, à chaud, pour ceux qui ont participé à cette insulte à l’humanité.

On y dépeint la vie dans un monde où l’augmentation des températures et l’épuisement des énergies fossiles ont profondément changé les modes de vie. La civilisation s’est adaptée et les avions ne volent plus, on prend les dirigeables à hydrogène ou les TGV intercontinentaux. L’on y organise des conférences sur la disparition des espèces où l’on se lamente beaucoup. Et la conclusion lénifiante c’est que si l’on ne modifie pas profondément nos « habitudes de consommation » ce qui vient de nous être décrit risque de devenir réalité.

Rien. Absolument rien. Rien à part la révolte d’un homme jeune rejeté par les procédures de sélection mises en place par l’union européenne à ses frontières, pour dénoncer l’inhumanité du traitement réservé par cette union européenne aux réfugiés climatiques africains. Rien. Faut voir ! Des tests réalisés par des machines selon des procédures bien précises, des critères purement esclavagistes, un rejet des « éléments » jugés non rentables ou pas assez soumis. Une sélection à la Mengele, la technologie en plus.

On suit le parcours d’un sélectionné qui se retrouve embauché pour 3 ans par une ex viticultrice, reconvertie dans les orangers, bien humaine sympathique et tout, qui est manifestement parfaitement au courant des réalités et du parcours de son jeune et sympathique employé nègre, et qui n’a pas un mot, même pas un geste pour ne serait-ce que manifester son désaccord avec tout cela.

L’émission qui suit est en cours. Tel que cela se présente, personne ne relèvera le scandale.

Je vis donc dans une civilisation où les bien pensants, même les bien pensants, se préoccupent de la disparition des espèces animales, de l’augmentation des températures, et considèrent comme une adaptation normale à des conditions extrêmes que de traiter son frère, non européen, en esclave.

Ah les Fumiers !

Ah les cons !

Ils se trompent s’ils pensent qu’ils pourront éviter les périls en restant incapables d’aimer, de s’aimer, et donc d’aimer autrui, bref, d’aimer le monde dont ils sont issus.

S’il ne s’agit que de « modifier nos habitudes de consommation », on ne parviendra qu’à s’inhumaniser.

Tapez « ethno diversité » sur Google, puis « biodiversité ». 292 contre 2 980 000 résultats. Vous en pensez quoi ?



Sur le même thème

Comment le néo-libéralisme a tué la musique
Le rapport du CIDE sur les réseaux pédocriminels en France et ailleurs
De l’autorité… L’expérience la plus terrible de la psychologie restera toujours d’actualité
La troisième cible
Comment se faire soigner la tête, et le bec, et les dents, après Valérie Trierweiler


Les réactions les plus appréciées

  • Par Emile Red (---.---.---.51) 5 février 2009 14:40
    Emile Red

    Le Chat, tu te lâches, mais tu as tord sur deux points.

    D’une rien dit que l’Afrique doublera sa population, et même si cela arrivait elle est très loin des autres continents en matière d’occupation des sols.
    De deux, il y a moyen de limiter l’immigration venue du continent noir sans appliquer une politique coercitive, il suffit de l’aider à se moderniser en commençant par se comporter non comme des colons mais d’égal à égal avec chaque pays, en cessant de fomenter les pires rebellions et en arrétant de soutenir les gouvernants corrompus. C’est le premier pas vers une régulation démographique car tu n’es pas sans savoir que lorsque le niveau de vie augmente la natalité baisse.

  • Par JL (---.---.---.2) 5 février 2009 12:03
    JL

    Bonjour, bien vu. Vous écrivez "" le « docu-fiction Les temps changent » sur la télé sans publicité. Je veux faire part de mon mépris, à chaud, pour ceux qui ont participé à cette insulte à l’humanité"".

    J’ai moi-même regardé quelques minutes, et j’ai abandonné devant une telle sottise manifeste.

    Je constate à la lecture de votre article que je n’ai rien perdu.

  • Par Actias (---.---.---.34) 5 février 2009 13:55
    Actias

    J’ai pas vu le docu mais ca me manque pas (de toutes façons ils se trompent). D’accord avec l’évidence de la decroissance démographique, aussi bien chez les pauvres noirs que chez les riches blancs, meme si c’est d’abord dans l’interet des pauvres noirs (comme le raconte le docu selon l’auteur ).

    Par contre il n’ya pas de différence entre se préocuper des especes en voie de disparition, de l’envirronement ou des humains africains (ou autres) ... l’auteur ne s’est pas ouvert sur suffisemment de culture on dirait pour comprendre qu’il n’est pas le sommet de la Création on dirat.

    Cette société est déjà pourrie, comment vous voulez que demain, avec des ressources devenues rares, ca s’arrange ? c’est une evidence, les humains se boufferont entre eux encore plus qu’aujourdhui et les autres especes et l’envirronement (enfin, ce qu’il en restera) continuera de payer le prix fort des actions des sous chimpanzés que nous sommes.

  • Par LE CHAT (---.---.---.148) 5 février 2009 11:46
    LE CHAT

    je pense qu’il est temps de penser à la décroissance démographique !!!!!

    est ce bien raisonable que l’Afrique incapable de nourrir sa population actuelle la double d’ici 2050 ?
    Ce n’est pas a nous de subir l’incapacité de leurs dirigeants à maitriser leur démographie !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

ECRIVEZ UN ARTICLE !





Les thématiques de l'article


Palmarès







Partenaires