Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Les violences xénophobes du parti néo-nazi grec se développent dans (...)

Les violences xénophobes du parti néo-nazi grec se développent dans l’indifférence générale

Depuis 2008, la Grèce ne pouvant plus supporter le poids de sa dette se voit imposer plusieurs plans d'austérité, qui détruisent l'État social (baisse du salaire minimum, baisse des retraites, gel des salaires dans le secteurs public, etc). Cependant la situation économique ne s'améliore pas et même se détériore. Ainsi, une grande misère sociale se développe, la Commission Européenne souligne en 2012 que 68% de la population vit en dessous du seuil de pauvreté, le taux de chômage atteint 25,1% de la population active en juillet 2012 (contre 17,8% en 2011).

En même temps la Grèce connaît une instabilité politique. Les élections législatives de juin 2012 voient la victoire de la droite avec le parti Nouvelle Démocratie qui compose un gouvernement avec les sociaux-démocrates du Pasok.

Aux élections législatives de juin 2012, le parti néo-nazi Aube Dorée obtient 7% des voix et remporte ainsi 18 sièges (sur 300). Alors qu'auparavant, cette formation politique n'avait jamais remporté plus de 0,29% aux élections et était donc absent du parlement.

 

Fondement idéologique

Cette formation politique d'extrême-droite est née dans les années 1980 autour de la formation de la revue du même nom Aube Dorée. Ne cachant pas sa sympathie pour le nazisme, la croix gammée est présente sur la revue. Pappas, actuel député d'Aube Dorée, écrit en 1983 dans cette revue : « Le Führer du Reich allemand, ce visionnaire de la nouvelle Europe, et Eva Braun, se suicideront à 15 h 30 le 30 avril 1945. Le même jour, le 30 avril et 38 ans plus tard, nous, les Grecs nationaux-socialistes, serons au garde-à-vous pour saluer avec le Salut Éternel et nous observerons une minute de silence. S’embrase dans nos cœurs la foi dans les paroles de Hitler : "les prochaines générations me rendront justice". S’embrase dans nos cœurs la confiance en la Victoire. La Victoire sera nôtre. Une Victoire qui marquera la cosmogonie nationale-socialiste et l’anéantissement de l’empoisonneur de tous les peuples : le judaïsme international. ». L'idéologie d'Aube Dorée est clairement affichée. Nikolaos Michaloliakos, dirigeant du part "Aube Dorée" (au centre de la photo)

JPEG - 36.9 ko
Nikolaos Michaloliakos, dirigeant du part « Aube Dorée » (au centre de la photo)

 

Intensification et planification des violences

Cette formation politique néo-nazie se caractérise par une violence non dissimulée. Comme le montre l'acte violent du porte parole et député d'Aube Dorée frappant sa collègue communiste sur un plateau télé.

Mais depuis plusieurs mois, le nombre d'agressions xénophobe se multiplie en Grèce. Un réseau de 23 associations en a comptabilisé 87 depuis janvier 20121, selon ce réseau la présence de membres d'Aube Dorée dans ces agressions a été constatée. Ce réseau, présent uniquement dans les grandes villes, parle d'une nombre bien plus important d'agressions mais difficile à comptabiliser du fait la peur des victimes à témoigner.

Parmi ces multiples agressions xénophobes, on peut citer l'assassinat au couteau par 5 personnes d'un jeune iranien de 19 ans sortant d'une mosquée le 12 août dernier à Athènes2. L'attaque nocturne de cinq pêcheurs égyptiens par 20 personnes. Une des victimes souffre d'une double fracture de l’os maxillaire inférieur et nasal. Ou encore l'attaque d'un cuisinais albanais en août dernier. Autre exemple, Marie Laure Veilhan (française vivant dans le nord du Péloponèse depuis 20 ans) témoigne sur France Inter3 de ces attaques : « il y a eu des attaques à Patras […], il y a eu des tabassages, il y a eu un meurtre, il y a un tunisien qui s'est fait attaqué à coup de couteau, il y a des attaques répétées » elle attribue ces attaques à des « bataillons d'assaut » d'Aube Dorée. La liste est longue. Mais dans toutes ces attaques, la présence des membres d'Aube Dorée est dénoncée. Dans une publication4 de juin 2012, Human Right Watch juge qu' « un nombre incalculable d'attaques ne sont jamais médiatisées ». Ces attaques visant toujours des individus jugés comme immigrés.

Mais ces attaques se sont étendues à d'autre groupes sociaux, en effet des tracts ont été distribués dans les clubs du quartier gay d'Athènes avec pour message : « Vous êtes les prochains, après les immigrés  ». Ces violences s'étendraient donc aujourd'hui aux homosexuels mais également aux personnes handicapées5. Les agresseurs sont des groupes d'hommes (jusqu'à une vingtaine d'individus), se déplaçant souvent à moto, armés de batte de base-ball ou de couteau.

Ces attaques organisées se déroulaient au départ la nuit, mais ces agresseurs commencent maintenant à attaquer le jour. Ceci montre la relative tranquillité que ressentent les agresseurs, qui ne se sentent même plus obligé d'opérer la nuit.

JPEG - 27.7 ko
Des militants d’Aube Dorée manifestant leurs joie le 17 juin.

 

Sympathisants d'Aube Dorée dans la police grecque ?

En effet, les agresseurs de ces faits sont rarement inquiétés par les forces de l'ordre. D'une part, car les immigrés victimes des agressions ne déposent pas toujours plainte par peur de se faire arrêter. Le gouvernement s'est effectivement engagé à lutter contre l'immigration avec un discours aux relents xénophobes : le ministre (de droite) de l'Ordre public, Nikos Dendias considère l'immigration comme une "invasion". D'autre part, Aube Dorée est très populaire chez les policiers, l'hebdomadaire To Vima a réalisé une enquête6 auprès des bureaux de vote proches des casernes de policier, selon les conclusions de cette enquête plus de la moitié des policiers auraient voté pour Aube Dorée aux élections législatives de juin 2012. Ainsi venir protester contre ces agressions auprès des principaux sympathisants paraît dangereux pour plusieurs victimes.

Un journaliste témoigne de cette connivence entre la police grecque et le parti néo-nazi, les faits relatés se passent devant un théâtre où est jouée la pièce de l'américain Terrence McNally, Corpus Christi mettant en scène le Christ et des apôtres homosexuels. Accompagnés de fondamentalistes orthodoxes, des militants et quatre députés d'Aube Dorée sont présents et protestent violemment contre la tenue de cette pièce : « Devant l’entrée de la salle , il y avait des prêtres et des membres de l’Aube Dorée qui déchiraient les affiches du spectacle et les piétinaient. J’ai sorti mon téléphone portable pour prendre des photos pour le blog. Cinq membres de l’Aube Dorée et un policier m’ont encerclé. Ils m’ont tiré sur le côté, m’ont insulté, m’ont tiré la barbe, craché au visage, et m’ont frappé à l’estomac. Ils m’ont demandé : « Êtes-vous un journaliste ? » J’ai répondu « J’écris pour lifo », dans l’espoir d’échapper à un passage à tabac. Le contraire est arrivé. Il y avait des flics à proximité. Je leur ai crié « Ils me battent, faites quelque chose ! » Réponse : « Je n’ai rien, déplacez vous sur le côté s’il vous plaît »[...] J’ai commencé à avoir peur et je me suis éloigné de l’entrée. Ils m’ont crié « Va-t’en, sale pédé, va sucer la bite de quelqu’un d’autre ! » Je me suis retourné pour observer. Un député connu de l’Aube Dorée me suivait. Il m’a frappé deux fois au visage et m’a fait tomber. [...] Le député de l’Aube Dorée me donne des coups de pieds. Des policiers sont exactement à deux pas de là. Ils ont le dos tourné. A plusieurs reprises, j’ai crié aux flic « ils me tabassent, faites quelque chose ! » Ils restent le dos tourné et s’éloignent. »7. Ce journaliste n'a pas porté plainte, par peur de divulguer ses informations personnelles, qui pourraient se retrouver directement dans les mains d'Aube Dorée. Mediapart rapporte les paroles d'un député d'Aube Dorée à cette manifestation contre la tenue de cette pièce mise en scène par un greco-albanais : « Sales pédés, vous allez y passer, vous comprenez ? C'est fini pour les pédés. Allez, les enculés... Connards d'acteurs. Regarde-moi espèce de pute, ton heure viendra. Oui, oui, filme-moi, mais ton heure viendra (...) Trous du cul d'Albanais baisés. ».

 

Manque de critique dans la médiatisation d'Aube Dorée

Aujourd'hui, Aube Dorée est crédité de 10 à 15% d'intentions de vote. Une des raisons de ce succès est son image de parti « social », organisant des distributions de nourriture pour les citoyens grecs, des « banques de sang » pour les grecs, tout cela relayé massivement par les médias nationaux. Dimitris Psarras, journaliste spécialiste de l'extrême droite grecque, révèle que ces événements ont lieu uniquement quand les médias invités sont présents. Dimitris Pasrras explique ce manque d'esprit critique des médias grecs, par le fait que « parler d'Aube Dorée dans une émission de télévision, c'est de l'audimat assuré ». Ainsi, la majorité des médias grecs traite Aube Dorée comme un parti classique, invitant ses dirigeants sur les plateaux télé. Même des journaux français comme le Monde ne s'interroge pas sur la véracité de ces actions sociales en écrivant : « Sur le terrain, les militants d'Aube dorée ont tissé des réseaux d'aide aux habitants »8.

Le gouvernement grec est passif face à cette montée de la violence raciste, il reste occupé à remettre les comptes publics à l'équilibre. Anecdote qui illustre cette passivité : Eléni Zaroulia, député d'Aube Dorée et épouse du dirigeant de ce parti, a été nommée début octobre pour représenter le parlement grec auprès d'un comité anti-discrimination du Conseil de l'Europe. Cette même personne, a parlé des immigrés dans les termes suivants : « sous-hommes qui ont envahi notre patrie, avec toutes les maladies qu'ils trimballent ».

 

 

Référence :

1 http://www.rfi.fr/europe/20121023-grece-hausse-spectaculaire-agressions-xenophobes-aucune-arrestation

2 http://www.presseurop.eu/fr/content/news-brief/2521501-un-meurtre-raciste-leve-le-voile-sur-le-regain-de-xenophobie

3 http://www.franceinter.fr/emission-nous-autres-la-grece-en-souffrances

4 http://www.hrw.org/fr/news/2012/07/10/gr-ce-les-migrants-d-crivent-la-peur-r-gnant-dans-les-rues

5 http://www.presseurop.eu/fr/content/article/2607371-les-nazis-du-xxie-siecle

6 http://www.slate.fr/lien/54933/policiers-grecs-vote-neonazi

7 http://www.okeanews.fr/fondamentalistes-neonazis-et-policiers-vers-une-nouvelle-dictature-en-grece/

8 http://www.lemonde.fr/international/article/2012/09/28/en-grece-la-banalisation-d-aube-doree_1767494_3210.html


Les réactions les plus appréciées

  • jaja (---.---.---.129) 6 décembre 2012 19:55
    jaja

    En fait il s’agit d’une organisation paramilitaire fasciste au service de la bourgeoisie et donc protégée par les flics.... Ce genre de « parti » émerge lorsque le mouvement populaire risque de passer à l’offensive et de déborder le cadre classique de l’affrontement politique traditionnel....
    Juste à point pour servir ses maîtres...

    Les Grecs n’ont qu’une solution par rapport à ces néo-nazis racistes : les écraser... !

  • Alison (---.---.---.200) 7 décembre 2012 00:57
    Les violences xénophobes du parti néo-nazi grec se développent dans l’indifférence générale

    Faux ! Vous imaginez que tous les grecs se radicalisent a ce parti et qu`ils acceptent les démonstrations faites par l`Aube Dorée ?

    Alors venez donc en Grèce avant de faire un titre d`article aussi réductif. Tous les jours des manifestations sont organisées contre le fascisme, contre ces « illumines » d`un nouvel ordre.

    Écrire une tel titre prouve bien la méconnaissance que vous avez du pays et surtout du peuple grec. Leur bureaux ont fait l`objet de saccage te mise a sac dernièrement, ils ne bénéficient plus de protection lie a leur statut de député etc...

    Internet ou comme d`habitude, on rédige un article a 3.000 kms en reprenant des articles a droite et a gauche. Même si certains policiers intègrent ce genre de dérive, d`autres se tirent une balle avec leur arme de service parce que la vieille il se retrouvait a brandir sa matraque sur le visage de son cousin... Le gars avait 22 ans, diplômé sans emploi.

    J`attends de voir depuis cette Grèce a qui l`on tire des costards, un coup voleur, miséreux, xénophobe, voir désormais nazis a vous lire comment sera la France avec la gauche asservit, sa droite en plein crise et Le Pen qui jubile déjà sur le futur cimetière France.


  • foufouille (---.---.---.105) 6 décembre 2012 19:57
    foufouille

    manoeuvre habituelle
    diviser pour regner

  • foufouille (---.---.---.105) 6 décembre 2012 21:59
    foufouille

    plus ou moins
    le flic est la pour obeir
    comme pour le bureaucrate


Réagissez à l'article

67 réactions à cet article

    • Cocasse (---.---.---.36) 7 décembre 2012 09:48
      Cocasse

      En résumé : La finance avec ses coups foireux et les traîtres mondialobobos ont fabriqué ce parti, et se mettent à hurler aux loups après coups.

      Triste constat mais réaliste.
      Bien vu pour votre analyse.
    • Onecinikiou (---.---.---.45) 7 décembre 2012 14:25

      « un parti nationaliste dirigé par des bourgeois châtelains »


      Jean-Marie Le Pen en « bourgeois châtelain » :


      Hilarant de constater comment « le camp du Bien » se permet encore de donner des leçons de morale à la terre entière, alors qu’il a le cul merdeux et morve à grosse goutte. En plus de n’avoir jamais vu le début du commencement d’une porte d’usine !

    • Onecinikiou (---.---.---.45) 7 décembre 2012 14:54
      Agacé par la gueule du père teintée de noir ? 

      Rassurez-vous il est aisé de comprendre pourquoi : cela ruine votre postulat mensonger et vous fait passez pour ce que vous êtes, un usurpateur.

      D’autre part le jour ou vous hériterez d’une propriété cossue et d’un bas de laine conséquent, vous m’appelez pour me dire que vous les avez cédés au profit d’Emmaüs, n’est-ce pas ?

      Mais comme cela n’arrivera pas, ni vous ni moi ne pouvons moralement reprocher à d’autres ce que nous même sommes incapables de dire ce que nous ferions en pareille situation.

      Un peu comme les gens nés après guerre et qui s’imagine avoir eu un destin de glorieux résistant...


    • Onecinikiou (---.---.---.45) 7 décembre 2012 15:28

      Non moi c’est plus sa période algérienne et ses mains teintées de rouge qui m’agace ...

      C’est bizarre le dernier livre de Péan et Cohen dit que vous rapportez des mensonges et manipulez, une fois de plus. Diffamez, diffamez...

      Soit dit en passant, rappelons les hauts faits du mentor du révolutionnaire de salons dorés parisiens Mélenchon, François Mitterrand, pendant la même période, qui lui avait l’élégance d’envoyer les gens au front se battre à sa place - dont Le Pen, engagé volontaire et qui y a risqué sa peau, et est donc infiniment plus estimable que cet imposteur :


      Vous voulez encore une petite fessée ?

      Le Pen est châtelain , c’est ça mon postulat et il n’a rien de mensonger .

      Sauf qu’avant d’héritez de cette propriété, il fut mineur de fond et marin-pêcheur, deux des métiers les plus durs et dangereux au monde. 

      Et maintenant, après ce petit rappel des FAITS, si le donneur de leçon de moral, le partisan du « camp du Bien » avait l’obligeance de nous dire ce qu’il avait fait de ses dix doigts dans sa prime jeunesse, hum ?

      Avoir des domestiques et un château tout en s’érigeant champion des ouvriers j’y vois un léger paradoxe pas vous ?

      Les ouvriers n’en voient pas eux, de paradoxe, puisque le Front national est le PREMIER parti ouvrier de France. Peut-être par ce qu’ils estiment que les éléments programmatiques de son projet politique sont de loin les plus cohérents et de bon sens ! Ce qui démontre par l’absurde que vous n’en êtes certainement pas, vous, un ouvrier...


      D’autre part s’il fallait citer, pour discréditer votre vulgaire sophisme, tous les petits, moyens et grands bourgeois qui ont intégré l’appareil dirigeant communiste, et/ou ont pris fait et cause pour l’idéal marxiste et le prolétariat, nous n’aurions pas fini. Mais encore faut-il avoir un peu de culture pour le savoir (je ne vous en cite que deux : Jaurès et Lukacs).

      Ou comme ces gens qui disent avoir perdu un oeil de façon héroïque alors qu’ils l’ont perdu dans une vulgaire bagarre 

      Comme vous êtes un honnête homme et ne mentez jamais (la preuve), je vais vous demander de citer vos sources et nous dire où et quand JMLP aurait présenté de façon héroïque le fait qu’il est perdu son oeil ?
    • tesla_droid84 (---.---.---.8) 7 décembre 2012 16:28

      Pire que le bruit des bottes, le silence des pantoufles. 

    • Connolly (---.---.---.125) 9 décembre 2012 10:14

      « Les ouvriers n’en voient pas eux, de paradoxe, puisque le Front national est le PREMIER parti ouvrier de France. Peut-être par ce qu’ils estiment que les éléments programmatiques de son projet politique sont de loin les plus cohérents et de bon sens ! Ce qui démontre par l’absurde que vous n’en êtes certainement pas, vous, un ouvrier... »


      29 % des ouvriers ont effectivement voté MLP. Toutefois avant d’affirmer « qu’ils (les ouvriers) estiment que les éléments programmatiques de son projet politique sont de loin les plus cohérents et de bon sens », il convient à mon avis de tourner ce chiffre dans tous les sens. Et notamment dans ce celui-ci : 71 % des ouvriers (soit une écrasante majorité) n’ont pas voté pour MLP et partant n’estiment pas (ne vous en déplaise) « que les éléments programmatiques de son projet politique sont de loin les plus cohérents et de bon sens »

      L’on pourrait donc vous retourner votre compliment adressé à Soulman, à savoir : ce qui démontre par l’absurde que vous n’en êtes certainement pas, vous, un ouvrier...
    • Onecinikiou (---.---.---.237) 9 décembre 2012 16:19

      @ Connolly,


      Vous pourrez toujours faire du contorsionnisme intellectuel, la réalité demeure la suivante : Marine Le Pen est, hormis Nicolas Dupont-Aignan (lesquels son très proche idéologiquement, et ce n’est sans doute pas un hasard en ce qui concerne notre petite discussion), la SEULE candidate qui est éléctoralement sur-représentée parmi la classe ouvrière. En plus, comme il a déjà été dit, d’être en tête devant tous les autres (dont Hollande et Sarkozy qui étaient arrivés en tête), et de réaliser un score plus de deux fois supérieur à l’ensemble de la « gauche de la gauche » réuni.

      Je pourrai donc vous retourner votre assertion : près de 90% des ouvriers sur les 71% qui ont voté aux dernières élections nationales ne l’ont fait ni pour Mélenchon, ni pour Poutou, ni pour Arthaud. Contestez-vous cette analyse ?

      Contestez-vous que les ouvriers aient voté près de trois fois plus pour le Front national de Marine Le Pen que pour l’ensemble d’une gauche prétendument radicale et ouvriériste ?
    • Connolly (---.---.---.125) 9 décembre 2012 19:37
      « Vous pourrez toujours faire du contorsionnisme intellectuel, la réalité demeure la suivante : Marine Le Pen est, hormis Nicolas Dupont-Aignan (lesquels son très proche idéologiquement, et ce n’est sans doute pas un hasard en ce qui concerne notre petite discussion), la SEULE candidate qui est éléctoralement sur-représentée parmi la classe ouvrière. En plus, comme il a déjà été dit, d’être en tête devant tous les autres (dont Hollande et Sarkozy qui étaient arrivés en tête), et de réaliser un score plus de deux fois supérieur à l’ensemble de la « gauche de la gauche » réuni.
      Je pourrai donc vous retourner votre assertion : près de 90% des ouvriers sur les 71% qui ont voté aux dernières élections nationales ne l’ont fait ni pour Mélenchon, ni pour Poutou, ni pour Arthaud. Contestez-vous cette analyse ? »
      Contestez-vous que les ouvriers aient voté près de trois fois plus pour le Front national de Marine Le Pen que pour l’ensemble d’une gauche prétendument radicale et ouvriériste ?« 

      Cher ami, il ne s’agit nullement de »contorsionisme« mais de faits. Lesquels gênent visiblement votre propagande, vu que la question de départ ne concernait nullement le vote ouvrier et la gauche de la gauche . Car, voyez-vous cher ami, personne à gauche de la gauche ne nie que les ouvriers dans leur majorité ne vote pas pour ses représentants. Au moins avons-nous l’honnêteté de le reconnaître sans ambages. 

      La question de départ était de savoir si le FN était bel et bien le parti de la classe ouvrière, si vous étiez vraiment  »sur-représentés électoralement" dans cette catégorie. Or, force est de constater que, d’une part, 71 % des ouvriers n’adhèrent pas à vos idées, soit une ECRASANTE MAJORITE - que vous le vouliez ou non, tels sont les faits -, et d’autre part, arrive juste derrière le FN non pas NDA mais, vous savez votre allié objectif, à savoir... François Hollande avec 27 %.

      Conclusion : vous êtes intellectuellement malhonnête... Un point c’est tout !!!

    • francesca2 (---.---.---.68) 9 décembre 2012 20:15
      francesca2

      Bof, votre raisonnement est si fallacieux, Connolly qu’on se demande s’il ne s’agit plus de stupidité que de malhonnêteté. 

      Il ne s’agit même pas d’un scoop, depuis longtemps cela a été analysé, écrit et expliqué. 
      En tant qu’homme de gauche vous devez avoir mal, et ça se comprend, mais c’est un fait. 
    • Connolly (---.---.---.125) 9 décembre 2012 21:22

      « Bof, votre raisonnement est si fallacieux, Connolly qu’on se demande s’il ne s’agit plus de stupidité que de malonnêteté. 

      Il ne s’agit même pas d’un scoop, depuis longtemps cela a été analysé, écrit et expliqué. 
      En tant qu’homme de gauche vous devez avoir mal, et ça se comprend, mais c’est un fait. »

      Fallacieux mon raisonnement ? On croit rêvé ! 71 % des ouvriers n’ont pas voté pour MLP : est-ce fallacieux ou un fait ? Toute majorité se définie-t-elle à partir du chiffre 29 ou de celui de 50 ? Telles sont les questions qu’il convient de se poser : et cela même un gamin de 10 ans peut le comprendre !
      Vous cacher derrière un bouquin rédigé en 2004 par un MCF de science politique (dont la thèse, comme toute thèse du reste, est CONTESTABLE) n’y changera rien, cher ami, car telle est la réalité des chiffres, et en l’occurrence : 29 n’est pas égal à 50 et plus ; et cela, encore une fois, même un gamin de 10 ans peut le comprendre.

      « En tant qu’homme de gauche vous devez avoir mal, et ça se comprend, mais c’est un fait. »

      Que 71 % des ouvriers (soit une ECRASANTE MAJORITE) n’adhèrent pas à vos idées me feraient mal, affirmez-vous ! Au contraire, cher ami, cela me rassure ...
    • Onecinikiou (---.---.---.237) 10 décembre 2012 02:33

      @ Connolly,

      Selon vous il serait donc « intellectuellement malhonnête » (un comble) d’affirmer que le Front national est le premier parti ouvrier de France ? Malgré le fait qu’il arrive en tête de tous les partis politiques parmi cet électorat ?

      Et vous pensez être encore crédible j’imagine ? 

    • Connolly (---.---.---.125) 10 décembre 2012 17:52

      Arriver de justesse (deux points seulement devant Hollande) en tête d’une catégorie socio-professionnelle, ne fait pas de vous pour autant le porte-voix de celle-ci. Tout dépend du chiffre obtenu. Et en l’occurrence ce chiffre indique qu’une écrasante majorité de membres de cette même catégorie (71 %) n’adhère pas à vos idées.

      Conclusion : s’auto-proclamer le parti de la classe ouvrière lorsque l’on obtient moins d’un tiers des voix ouvrières relève bel et bien de la malhonnêteté intellectuelle. Du reste, tel était également le cas à mon sens pour le PCF, des années 40 aux années 70, puisque qu’en définitive moins de 50 % des ouvriers votaient pour lui (en moyenne 35 % durant cette période) .
    • Onecinikiou (---.---.---.237) 12 décembre 2012 00:03

      Ce n’est plus de la mauvaise foi mais de l’autisme. Ou à tout le moins un incompréhension formelle du sens des mots et de leur définition. 


      Qui a dit (relisez-moi je vous prie) que le Front national était majoritaire parmi l’électorat ouvrier ? Personne. 

      J’ai dit que le Front national était incontestablement le premier parti ouvrier de France puisque de fait il l’était, puisqu’étant arrivé en tête devant toutes les autres formations politiques lors de la dernière présidentielles (représentative tout de même, puisque bénéficiant d’un taux de participation relativement élevé), et à égalité avec l’abstention.

      De nous deux c’est vous qui êtes définitivement malhonnête, en plus d’accuser à tord les autres qu’ils le seraient. Ce qui est le comble de l’abjection. 
    • Connolly (---.---.---.241) 14 décembre 2012 00:14
      Pour résumer votre dernier message : « c’est celui qu’il le dit qui l’est », n’est-ce pas cher ami ?

      Vous parlez de citation, en oubliant celle qui fut le point de départ de notre discussion, à savoir :

      « Les ouvriers n’en voient pas eux, de paradoxe, puisque le Front national est le PREMIER parti ouvrier de France. Peut-être par ce qu’ils estiment que les éléments programmatiques de son projet politique sont de loin les plus cohérents et de bon sens » .

      Dans ce passage, vous parlez des ouvriers de façon générique au sens où, au nom d’un résultat électoral où 29 % des ouvriers ont voté pour le FN, vous vous répandez en généralité concernant cette catégorie socio-professionnelle, genre LES ouvriers sont favorables au FN puisque ce dernier est arrivé en tête chez eux. Or cette généralisation constitue un détournement de la réalité puisque 71 % des ouvriers n’ont pas voté pour le FN (soit une ECRASANTE MAJORITE). 

      Conclusion : on ne peut affirmer, comme vous le faites, que LES ouvriers « estiment que les éléments programmatiques de son projet politique (celui du FN) sont de loin les plus cohérents et de bon sens », quand 71 % d’entre eux n’ont pas voté pour le FN. Et cela même un enfant de 10 ans peut le comprendre...
  • jaja (---.---.---.129) 6 décembre 2012 19:55
    jaja

    En fait il s’agit d’une organisation paramilitaire fasciste au service de la bourgeoisie et donc protégée par les flics.... Ce genre de « parti » émerge lorsque le mouvement populaire risque de passer à l’offensive et de déborder le cadre classique de l’affrontement politique traditionnel....
    Juste à point pour servir ses maîtres...

    Les Grecs n’ont qu’une solution par rapport à ces néo-nazis racistes : les écraser... !

    • Onecinikiou (---.---.---.237) 7 décembre 2012 10:24

      Il est vrai qu’Hitler était tellement prétendument le « masque de la bourgeoisie » que le pouvoir rooseveltien et les banquiers anglo-saxons de Wall Street, après l’avoir en partie financé il est vrai, l’on mit à mort, main dans la main avec les « rouges », les bolcheviks, dans une alliance de revers remarquable. 


      Qui d’Hitler ou de Staline a donc le plus pactisé avec le pouvoir de la Banque cosmopolite et tout ce qu’elle revêt ?
    • Mycroft (---.---.---.71) 7 décembre 2012 11:02

      Ils l’ont mis à mort uniquement sous l’influence d’un Roosevelt qui n’était pas à leur botte, et uniquement parce qu’il a eu les yeux plus gros que le ventre. Et c’est eux qui ont été obligé de faire la danse du ventre vis à vis des coco pendant 30 ans par la suite. Pour éviter que le mur de Berlin ne tombe dans l’autre sens. Ce qui aurait eu lieu si les possédants n’avait pas eu la lucidité de fermer leur gueule et de céder sur tout.

    • tesla_droid84 (---.---.---.8) 7 décembre 2012 16:11

      Toujours aussi peu fin dans votre analyse politique. La vérité c’est que c’est comme en France, vous remplacez Syriza par le FrdG et Aube dorée par le FN (qui est qd meme moins extreme).
      La monté des extrêmes à toujours été favorisé par une paupérisation avancée, mais comme le Front de Gauche et le FN, ils sont incapable de gerer les priorités et n’éduque pas leur millitants (volontairement ou pas, je ne sais pas) sur les réalités des textes qui engage les grecs tant qu’ils restent dans l’EU.

      La composante commune à la situation, AUCUN des partis dit révolutionnaire ne veux sortir de l’euro, leur dirigeants sont donc manipulés ou manipulateur pour que le système perdure. 


      Dois je ra-peller que Papandreou qui a oser demander a son peuple si il fallait en sortir, s’est fait virer comme un malpropre par un Goldman Sachs (Papademos) avec le soutien de la France, de l’Allemagne et autre. Que l’ordre de garder la Grece dans l’europe vient de Washington (Obama a exisgé de Merkel que les Allemand continu de payer). Que Timothy Geitner s’est invité à la réunion des ministres européens des Finances (essayer d’imaginer comment un européen se ferait recevoir ! http://www.lepoint.fr/monde/ue-presence-exceptionnelle-de-timothy-geithner-a-la-reunion-des-ministres-des-finances-16-09-2011-1373849_24.php

      Le salut des Grecs passe par leur sortie de l’Euro, ceux qui ont prêté des Euros se retrouverons avec des Drachmes (qui vaudrons moitié moins) donc la dette pour eux sera réduite. Je ne vous ferez pas l’affront de vous expliquer que l’Euro est une monnaie commune et pas unique 
    • dadascope (---.---.---.13) 7 décembre 2012 17:21
      dadascope

      Je suis tout à fait en accord avec l’analyse de tesla_droid84

    • jaja (---.---.---.129) 7 décembre 2012 23:55
      jaja

      "La composante commune à la situation, AUCUN des partis dit révolutionnaire ne veux sortir de l’euro, leur dirigeants sont donc manipulés ou manipulateur pour que le système perdure. "

      Toujours aussi peu fin dans votre analyse politique dites-vous...Chez vous  par contre ce n’est pas le manque de finesse de la situation politique mais tout simplement le manque de connaissance tout court d’un posteur suffisant....

      La coalition révolutionnaire Antarsya regroupement des révolutionnaires grecs est en effet pour la sortie de l’Euro de la Grèce... Par ailleurs Syriza n’est pas le FdG ni Aube dorée comparable au FN....

      Papandréou s’est dégonflé devant le FMI et l’Europe et n’a donc fait que semblant de demander l’avis du peuple sur le plan européen contrairement à ce que vous en dites.....

      Donc en Grèce, notez le, la sortie de l’Euro c’est Antarsya.... !!!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Justin Delepine


Voir ses articles

ECRIVEZ UN ARTICLE !





Les thématiques de l'article


Palmarès