Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Liberland : Vivre et laisser vivre

Liberland : Vivre et laisser vivre

 Sur un coin de forêt bordant le Danube, dans un no-man’s-land entre Croatie et Serbie, flotte un drôle de drapeau jaune, bleu et noir. Jaune pour la liberté, bleu pour le Danube, et noir pour l’opposition au « système ». 

 Lundi 13 avril, jour de l’anniversaire de Thomas Jefferson, ce coin de terre de 7 km² fut déclaré terres du Liberland par le député eurosceptique tchèque Vit Jedlicka et deux autres libertaires. Une semaine plus tard ils avaient déjà reçu 200 000 candidatures à la citoyenneté Liberlandienne provenant des quatre coins du monde.

 Pour Jedlicka, « un ordre se met en place spontanément… Des gens ont planifié la ville en trois jours et d’autres veulent réellement venir et investir… ce qui ne semblait qu’un rêve devient réellement possible. » Tout le monde peut être candidat à condition de n’avoir aucun casier judiciaire et de n’avoir pas été membre d’un parti nazi ou communiste. Les obligations sont simples : respect des droits, des opinions et de la propriété privée d’autrui. Son modèle est Thomas Jefferson justement, d’où le choix de la date de naissance de Liberland.

L’impôt sera optionnel et les citoyens financeront des projets de développement spécifiques. Ce système fiscal avantageux sera un élément essentiel de l’attractivité du Liberland, Jedlicka n’hésitant pas à envisager un Monaco, Lichtenstein ou Hong Kong – bis qui amènera de la prospérité à ce coin perdu.

Le Liberland, coup de pub d’un eurosceptique libertaire ou réelle création d’un nouvel embryon d’Etat susceptible d’être reconnu comme tel ? Le territoire est sous contrôle croate mais n’appartient pas formellement à la Croatie vu qu’il est au centre d’une dispute territoriale entre celle-ci et la Serbie voisine, ce depuis plus de 15 ans. Le trio sus-mentionné forme l’actuel gouvernement mais la page internet du Liberland mentionne une forme de gouvernement de type » République constitutionnelle avec des éléments de démocratie directe », donc on peut supposer que des élections auront un jour lieu afin de nommer les vingt représentants à l’Assemblée Nationale, telle que l’indique la Constitution du Liberland.

Sa philosophie libertaire, sa vocation de devenir un nouveau paradis fiscal associé, sans doute, à un euroscepticisme féroce, ne laissent rien présager de bon concernant de possibles relations diplomatiques avec les autres pays européens. Mais par contre tout cela peut sembler très attractifs aussi bien à certains nantis recherchant un havre fiscal qu’à des anarchistes désirant tenter une réelle alternative, ou à des gens – tant qu’à faire jeunes, aimant le camping, en bonne santé et avec quelques moyens quand même – qui en ont simplement assez de vivre en des pays stérilisés par l’hypocrisie, la corruption et Big Brother.

La devise du Liberland est : « Vivre et laisser vivre ». Tout un programme.


Moyenne des avis sur cet article :  4.2/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • Armelle 27 avril 2015 10:47

    L’auteur, bonjour

    Merci d’avoir relayé cet sujet, j’ai lu un article la semaine dernière mais n’ai pas osé en faire un papier sur Avox !!! La plupart des lecteur ici sont trop accros à leur « état providence »...C’est une drogue pour eux, une drogue dure !!!

    Et en ce qui concerne la question qui ponctue votre artcle ;
    « Le Liberland, coup de pub d’un eurosceptique libertaire ou réelle création d’un nouvel embryon d’Etat susceptible d’être reconnu comme tel  ? »

    Il vous suffit alors de lire l’ensemble des écrits produits par le mouvement « les libertariens » et vous verrez que ça n’a n’a rien d’un coup de pub. Ce projet existe déjà depuis longtemps, notamment celui d’un type qui ne sait plus quoi faire de sa fortune tant elle est énorme, et qui a pour projet de construire une île artificielle flottante dans les eaux « non territoriales » afin d’échapper à la connerie crasse des états et avec les même conditions d’éligibilité.
    Rien de nouveau sous le soleil, donc rien d’un coup de pub ...

    • Ils sont libertariens, pas libertaires




      • Céline Ertalif Céline Ertalif 28 avril 2015 00:51

        exact et ce n’est pas du tout la même chose ! mais alors pas du tout !


      • Vincent Verschoore Vincent Verschoore 28 avril 2015 10:17

        @Eleusis Bastiat - Le Parisien Libéral

        Oups ! Merci, je corrige sur l’original.

            • Le Corbeau Magnifique Le Corbeau Magnifique 27 avril 2015 23:21

              Moi aussi, dans mon jardin, j’ai des chiottes indépendants.

              Je les ai baptisés : « Le Nouveau Kosovo ». smiley


              • Mmarvinbear Mmarvinbear 28 avril 2015 16:00

                Ah, encore des zozos qui veulent se la jouer « liberté » tout en oubliant de préciser que seuls la Caste Supérieure ( dont ils font bien entendu partie...) en bénéficiera totalement.


                Remarquez, vu le nombre de pigeons vivant partout, on ne peut pas les en blâmer d’essayer.

                Ce genre d’initiative, on en a deux trois par an. Cela ne marche jamais car passé le moment de frénésie médiatique, vient le moment de la dure réalité.

                Pas d’impôt. Cela fait rêver. Mais quand vient le moment ou le « citoyen » a besoin de plus que de ce qu’il peut s’offrir juste pour vivre, ne rien recevoir déçoit toujours un peu.

                Pas d’impôt, cela signifie aussi pas de service public. Pas d’école, de routes entretenues, d’hôpital. De ces trucs dont on ne peut plus se passer et que nul ou presque ne peut se payer seul.

                Le retour à la réalité est toujours douloureux. Ce n’est pas faute de les avoir prévenus...

                • 65beve 28 avril 2015 22:06

                  Bonsoir,


                  Ce petit Monaco en gestation trouve son absolu contraire en Espagne http://fr.wikipedia.org/wiki/Marinaleda

                  cdlt.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès