Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Merci aux britanniques d’avoir débuté le démontage de l’UE (...)

Merci aux britanniques d’avoir débuté le démontage de l’UE !

Bien sûr, ce n’est pas encore pour demain. Il faudra du temps pour expurger du corps des pays européens le monstre qu’est devenue la construction européenne. Mais on peut sans doute considérer qu’avec la sortie de la Grande-Bretagne, le processus est enclenché et rien ne pourra plus l’arrêter…

 
Toujours faire confiance aux peuples
 
Le meilleur signe de l’importance du vote de jeudi est la réaction totalement paniquée des missionnaires eurobéats, Daniel Cohn-Bendit, dans une réplique du fameux éditorial de Serge July en 2005, ne pouvant se retenir d’insulter ceux qui ne pensent pas comme lui en concluant sa tribune énervée « j’en ai marre des gens qui jouent avec l’histoire parce qu’ils n’ont rien dans la tête  ». Le mieux, c’est que les eurobéats, en se comportant comme l’eurotroll qui ère dans les commentaires depuis quelques semaines, ne se rendent même pas compte qu’ils accélèrent la chute de leur idole en se comportant de manière détestable, aussi snob que suffisant et insultant. On peut voir dans le vote historique de jeudi une conséquence directe de cela, les citoyens tournant le dos à ces élites suffisantes
 
 Ce vote est bien historique car il remet en cause un des deux éléments centraux du mythe de cette Union Européenne, outre l’union toujours plus étroite, c’est son extension permanente. Pour la première fois, un pays décide d’en sortir, créant un précédent qui ne manquera pas d’inspirer d’autres citoyens européens… L’inéluctabilité de ce projet, qui pouvait sembler immortel pour beaucoup, est totalement remise en cause. Pourtant, c’était une de ces principales forces car il est beaucoup plus difficile de remettre en cause quelque chose que l’on pense éternel qu’une chose périssable comme l’est devenue l’UE. Toute cette construction monstrueuse devient beaucoup moins impressionnante maintenant que toute l’Europe constate qu’il est possible de la quitter, ce que beaucoup n’imaginaient pas.
 
Bien sûr, les eurobéats se raccrochent à l’espoir que la sortie se passe mal (ce qui en dit long sur ce à quoi pousse leur fanatisme). Bien sûr, le Brexit a déclenché un vent de panique sur les marchés, mais quelle est la crédibilité de ces marchés aux mouvements si erratiques, tellement exubérants à la hausse comme à la baisse ? En outre, la forte baisse de la livre pourrait bien donner un coup de fouet à l’économie britannique. Et parce que la Grande-Bretagne ne va pas être coupée de l’UE du jour au lendemain, et tout le soutien de la Banque Centrale d’Angleterre, la situation économique outre-Manche pourrait bien s’améliorer au lieu de se dégrader, infirmant tous les pronostics biaisés des ayatollahs eurobéats, dont le discrédit sera encore plus grand dans quelques mois, quand on fera le bilan…
 
Malgré tout, comme pour l’euro, ne nous attendons pas forcément à un démontage rapide, même si nous le souhaitons. Les Britanniques étaient déjà un peu dans la périphérie, bien plus proche de la sortie que nous. On peut s’attendre à beaucoup de résistance. Mais cela viendra… 
 

Moyenne des avis sur cet article :  3.05/5   (40 votes)




Réagissez à l'article

93 réactions à cet article    


  • Jo.Di Jo.Di 25 juin 09:17

    L’oligarchie capitaliste mondialiste a juste à attendre et faire durer.
     
    Le Grand Remplacement fera son office et le petit blanc insoumis laissera sa place au bobo gôôôchiste sans attachen « citoyen consumériste du monde », et au colon et sa reconnaissance du ventre. La classe révolutionnaire des petits blancs sera éradiquée par les négriers gôôôchistes
     
    « Londres n’ est désormais peuplé que de 45 % de british souchiens (white flight), Bruxelles 24 % ! Et en île-de-ex-France 60 % de naissances sont le fait de populations coloniales, avec un beau 90% dans le 93, record de natalité du Benêtland ... »

     


    • Jo.Di Jo.Di 25 juin 09:33

      Londres, 60% contre le Brexit :
       
      La ville des bobos gôôôchistes, des traders et des colons à Soros ....
       
      Le parc peuplé multiethniqué de l’oligarchie capitaliste ....
       
      Le triomphe de Sutherland ....
       
      « Les Etats-Unis, l’Australie ou la Nouvelle-Zélande sont des sociétés d’immigrés qui s’accommodent plus facilement des gens d’autres horizons. Nous [en Europe] entretenons un sens d’homogénéité et de différence par rapport aux autres. C’est exactement ce que l’Union Européenne, selon moi, devrait s’efforcer de saper La population vieillissante et en déclin de pays comme l’Allemagne ou le Sud de l’UE est l’argument clef qui justifie le développement d’Etats multiculturels, bien que j’hésite à utiliser ce mot car des gens l’ont attaqué »

      Peter Sutherland (OMC, GATT, Goldman-Sachs, BP, commissaire UE, Trilatérale ... grand gôôôchiste)


    • doctorix doctorix 27 juin 08:49

      @Jo.Di

      Sur France Inter ce matin, au 7-9 de Cohen, on vous explique l’erreur de ces crétins de britanniques : les uns ont voté leave, mais ils regrettent. Les autres n’ont pas été voter, mais s’ils avaient su, ils y seraient allés pour voter remain.
      En fait tous les anglais regrettent, finalement, et ce vote était une erreur qu’il convient d’oublier au plus vite...
      Par contre, aucune erreur des Nantais qui ont bien voté pour l’aérodrome de Notre-Dame des Landes.
      Sacré France-Inter...
      La aussi, la surtout, il y a un grand ménage à faire.
      Enfin, moi, j’ai compris ce qu’il fallait faire : un BRUXIT. Et d’urgence !


    • legrind legrind 27 juin 14:50

      @doctorix à propos de France Inter l’éditocrate européiste Bernard Guetta , qui a officié des années sur cette radio, doit péter les plombs là  smiley


    • doctorix doctorix 27 juin 22:51

      @legrind

      Cela fait au moins deux mois qu’il est absent pour maladie.
      C’et vache, mais je ne le regrette pas. Il m’a trop longtemps saoulé avec ses mensonges, son américanolârtrie délirante et son eurofolie de pacotille.
      Et surtout, son ton pontifiant. 
      Il parait qu’il a été bien, du temps du Kosovo et de l’Irak. Mais sur la syrie, il s’est comporté comme une ordure :
      Au vu des commentaire, je vois que je ne suis pas isolé...

    • hugo BOTOPO 25 juin 09:41

      « nous avons retrouvé notre souveraineté, et l’Europe est morte » selon la déclaration toute britannique de Nigel Farage ! Quelle victoire !

      La politique constante du RU ou de la GB est d’éliminer toute émergence d’une puissance continentale qui ferait de l’ombre à l’Empire Britannique ! Il faut maintenir le couteau dans la plaie !

      Les Anglais ne sont pas encore sorti de l’Europe, ils traîneront les pieds le plus longtemps possible avant de déclencher l’article 50 ; s’ils le font un jour !
      Déjà une pétition anglaise demande un vote du Parlement pour infirmer le referendum !

      Les principaux dirigeants européens que l’on juge à tort ignares et incompétents, sont fatigués de la politique destructrice de l’UE menée par les Britanniques : ils ne peuvent le clamer haut et fort. Alors après des regrets de façade sur le choix du Brexit ils sont tous unanimes à vouloir enclencher dès maintenant les négociations de départ et même certains réclament déjà le départ rapide de Cameron.
      Ils ont peur de se faire empapaouter une fois de plus.


      • Jeekes Jeekes 25 juin 16:21

        @hugo BOTOPO
         

        Absolument.

        Je suis effaré de voir ce déferlement d’articles sur cette « peut-être » sortie des rosbifs de l’UE.
        Et presque tous se rengorgent, se félicitent, se congratulent. Je crois même que certains ont eu des orgasmes.
        D’aucuns (plus rares) pleurnichent.

        Impressionnant de niaiserie.

        Laissons faire le temps, on verra. Ou peut-être ne verra-t-on rien.

        Quoiqu’il en soit, je n’adhère pas à ces fantasmes « les anglais libèrent l’europe, les anglais ceci, les anglais cela ».
        D’abord les anglais ne jouent que pour eux, comme d’hab.
        Ensuite il faut avoir une mémoire de poisson rouge pour croire que le monstre va laisser faire.

        Dingue, de voir tous les grands penseurs de ce site ne pas être capables de « réfléchir plus loin que le bout de leur nez ».

        Les anglais (un sur deux, et encore) vont se faire baiser.
        Nous allons tous (une fois de plus) nous faire baiser ! 
         

      • Clofab Clofab 25 juin 10:47

        La Maison-Blanche et l’Otan préparent le sabotage du Brexit

        Lu sur : RÉSEAU VOLTAIRE | 25 JUIN 2016 http://www.voltairenet.org/article192517.html

         

        En sortant de l’Union européenne, le Royaume-Uni met fin à sa « relation spéciale » avec les États-Unis. Or Londres est également membre de l’accord des « Cinq yeux » issu de la Charte de l’Atlantique et co-fondateur de l’Otan (les Britanniques partagent toutes les informations du réseau Stay behind). Laisser partir le Royaume-Uni signifie donc assister à l’écroulement de l’ensemble du système de domination anglo-saxonne sur le monde.

        Le Conseil de sécurité nationale des États-Unis a mis au point un plan visant à arrimer le Royaume-Uni aux structures atlantiques. Il a été décidé de tout faire pour empêcher la nomination du leader conservateur du Brexit, Boris Johnson, à Downing Street et de favoriser une personnalité de « consensus » apte à « réconcilier » les Britanniques. Cette personnalité négocierait les modalités de la sortie de l’Union européenne. De son côté, l’Union proposerait de substituer aux accords actuels des dispositions presque identiques. À l’issue de ce processus, le Royaume-Uni aurait perdu son siège au Conseil européen, mais resterait de facto dans le Marché commun.

        Le président Obama a désigné la chancelière allemande Angela Merkel pour mener les opérations au sein de l’UE et George Osborne, actuel numéro 2 du gouvernement, pour organiser le « consensus » au Royaume-Uni. D’ores et déjà, le Premier ministre David Cameron a refusé de démissionner avant l’élection présidentielle états-unienne, tandis que le gouvernement régional écossais et la presse européenne mettent en avant le risque de sécession pour justifier l’appel à une « personnalité de consensus ».

        Un conseil européen a été convoqué par le président de l’Union, Donald Tusk, le 29 juin, en présence du secrétaire général de l’Otan, Jens Stoltenberg.


        • Rubis de Mogok 26 juin 19:03

          Bonjour,

          Je vous signale que CAMERON voudrait démissionner à l’occasion du Congrès des CONSERVATEURS. Cela n’a rien à voir avec les élections aux USA qui ont lieu en novembre !!!!


        • Pie 3,14 25 juin 13:47

          A l’auteur,


          Et après, lorsque l’UE aura disparu selon vos vœux ?

          Vous aurez bonne mine avec votre Europe des patries, conglomérat de puissances petites et moyennes où chacun tirera la couverture comme il le peut.
          C’est la porte ouverte aux coups de menton nationalistes, à plus de dépendance face aux grandes puissances, à la guerre des monnaies.

          Les souverainistes ont ceci de curieux qu’ils présentent leur projet comme une nouveauté alors qu’il s’agit d’une pensée clairement réactionnaire et vieille comme l’Europe du XIXème siècle.

          • Ben Schott 25 juin 14:05

            @Pie 3,14
             
            « Les souverainistes ont ceci de curieux qu’ils présentent leur projet comme une nouveauté alors qu’il s’agit d’une pensée clairement réactionnaire et vieille comme l’Europe du XIXème siècle. »
             
            Les souverainistes sont ceux qui rappellent à des gens comme vous que la souveraineté du peuple est le fondement de la démocratie (et de notre République). Et qui ne date pas du XIXe siècle, pas plus que la déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen.
             


          • Pie 3,14 25 juin 15:07

            @Ben Schott

            Pas besoin d’être souverainiste pour être démocrate.



          • Ben Schott 25 juin 15:17

            @Pie 3,14
             
            « Pas besoin d’être souverainiste pour être démocrate. »
             
            Il me semble au contraire que c’en est une condition sine qua non. La démocratie sans la souveraineté est un non-sens.
             


          • julius 1ER 25 juin 15:19
            Pas besoin d’être souverainiste pour être démocrate.

            @Pie 3,14
            on pourrait ajouter que toutes ces notions finissent par ce confondre et ce n’est pas pas parceque l’on se prétend souverainiste qu’on l’est dans les faits ... 

            surtout n’avoir que le souverainisme comme boussole à une époque d’inter-dépendance des économies et surtout avec la méga-globalisation des problèmes ....
            répéter en sautant comme un cabri « je suis souverainiste » ne va pas faire avancer le schmilblick !!!!
             

          • julius 1ER 25 juin 15:29

            @Pie 3,14


            c’est l’aspect le plus consternant de ces pensées anti-UE qui sont assénées depuis pas mal de temps notamment par tous les militants UPR qui squattent les forums sur Avox ...

             l’UE c’est la peste et le choléra réunis mais par contre aucun antidote n’est proposé pas plus que de solutions concrètes pour transformer l’Europe voir la société française ....
            il n’y a aucun projet de transformation de la société si bien qu’on se demande à la fin pour qui roulent ces gens ... et là -dessus j’ai mon idée !!!

          • Ben Schott 25 juin 15:38

            @julius 1ER
             
            « ce n’est pas pas parceque l’on se prétend souverainiste qu’on l’est dans les faits »
             
            Vos amis européistes ont largement démontré qu’on peut se prétendre démocrate et ne pas l’être dans les faits. C’est facile de noyer le poisson en invoquant la confusion des concepts, qu’on leur doit d’ailleurs, pour dénoncer l’archaïsme supposé des peuples, inconscients qu’ils sont de leur devoir de s’adapter à la Globalisation sous peine de disparaître dans de longues souffrances.
             
            « surtout n’avoir que le souverainisme comme boussole »
             
            Qui prétend que la souveraineté (arrêtez avec le « souverainisme » – vous voulez en faire une idéologie, alors que c’est l’abandon de la souveraineté qui en est une –) serait l’alpha et l’oméga de la politique ? Elle en est la condition nécessaire et principielle.
             


          • julius 1ER 25 juin 15:38
            C’est la porte ouverte aux coups de menton nationalistes, à plus de dépendance face aux grandes puissances, à la guerre des monnaies.

            @Pie 3,14

            tu pourras remarquer que c’est la dynamique actuelle dans beaucoup de pays européens, tous les mouvements nationalistes, populistes, neo-faschistes surfent sur la vague anti-UE pour engranger des suffrages et des postes afférents....

            ils sont tous anti-UE mais ne proposent pas d’UE -Bis c’est juste le retour à une situation pré-UE qui n’a jamais apporté aucune bonne solution de compromis lorsqu’il s’agit d’habiter à 28 dans une maison, c’est juste le néant et surtout n’enclenche aucune dynamique progressiste pour le bien-être d’une majorité de citoyens !!!!

          • Ben Schott 25 juin 15:48

            @julius 1ER

             
            « l’UE c’est la peste et le choléra réunis mais par contre aucun antidote n’est proposé »
             
            Il me semble qu’en sortir est déjà un bon début.
             
            Et vous voulez la transformer dans quel sens, la société française ? Comment et avec qui ? Sans même demander l’avis du peuple, devenu secondaire ?
             
            Des tas de gens savent déjà pour qui vous roulez, vous.
             


          • Ben Schott 25 juin 15:53

            @julius 1ER
             
            « nationalistes, populistes, neo-faschistes »
             
            C’est un peu léger pour continuer à tenter de faire peur ! Demandez à vos maîtres d’autres éléments de langage !
             
            Les pue-la-sueur n’ont plus envie de coucher à 28 dans votre turne et il va falloir que vous fassiez avec, progressiste !
             


          • Pie 3,14 25 juin 17:29

            @Ben Schott

            Vous confondez souveraineté et souverainisme.

            La souveraineté c’est le droit d’exercer une autorité. Dans les pays démocratiques le citoyen en est le détenteur ultime.
            Le souverainisme c’est le refus absolu de déléguer la moindre partie de la souveraineté nationale à une institution collective, le repoussoir absolu étant pour le souverainiste le fédéralisme.

            L’UE est très éloignée du fédéralisme mais c’est déjà trop pour vous. 
            Ce n’est pas une raison pour tout mélanger. On peut être comme moi attaché à la souveraineté de la France, démocrate et favorable à une UE puissante et organisée.

          • Pie 3,14 25 juin 17:35

            @julius 1ER

            Vous avez raison. Le souverainisme est certainement le meilleur moyen pour un pays de voir sa souveraineté limitée dans les faits. 
            Que pèserait la France dont le PIB est inférieur à celui de la Californie si elle n’était pas un pilier de l’Europe depuis bientôt 70 ans ?

          • Pie 3,14 25 juin 17:41

            @julius 1ER

            Effectivement, les souverainistes ne proposent aucunes autres solutions que des traités bilatéraux, le protectionnisme, le chacun pour soi derrière ses frontières et la guerre des monnaies.

            C’est au sens strict une pensée réactionnaire.



          • Ben Schott 25 juin 17:59

            @Pie 3,14
             
            « Vous confondez souveraineté et souverainisme. »
             
            Vous avez décidément du mal à vous dépêtrer de vos contradictions et vous n’hésitez pas à donner aux mots votre propre définition.
             
            Oui, déléguer une partie de la souveraineté à quelque institution que ce soit (non légitime dans notre cas – comprendre la différence entre légitimité et légalité –), c’est, de fait, réduire la démocratie.
             
            On peut s’en accommoder, voire le revendiquer, mais on ne peut plus dans ce cas prétendre défendre la démocratie.
             


          • Pie 3,14 25 juin 18:35

            @Ben Schott

            Ce n’est pas ma propre définition c’est celle du dictionnaire. Si vous avez mieux en stock n’hésitez pas...

            En quoi l’UE réduit-elle la démocratie française ?

            Les institutions de l’UE sont remplies de représentants français.
            Les français élisent des députés européens.
            Nos ministres siègent au conseil des ministres et des chefs de gouvernements qui contrôle la commission.
            Dans les faits, ce sont les chefs des gouvernements élus par leurs citoyens qui dirigent l’UE.

            Décrire l’UE comme une hydre totalitaire qui se joue des gouvernements est un fantasme.





          • Ben Schott 25 juin 18:54

            @Pie 3,14
             
            « Les institutions de l’UE sont remplies de représentants français. »
             
            Lesquels sont dans l’ignorance totale des négociations du TAFTA par exemple, pour lequel, s’il est adopté, le peuple français n’aura pas eu son mot à dire et auquel il sera pourtant soumis.
             
            Ça, ça s’appelle au moins une réduction de la démocratie.
             
            Décrire l’Europe comme un modèle démocratique est un mensonge éhonté.
             


          • Pie 3,14 25 juin 19:40

            @Ben Schott

            L’UE n’est certainement pas un modèle démocratique. C’est une démocratie incomplète avec un parlement trop faible, des bureaucrates trop puissants, des gouvernements qui agissent sans cesse puis se défaussent sur l’UE auprès de leurs électeurs.

            TAFTA est justement un bon exemple de ces dysfonctionnements. Soutenu à fond par les anglais qui ne voient dans l’Europe qu’un grand marché et adeptes de la religion du libre échange, négocié dans le secret par les bureaucrates, puis critiqué par tous les autres pays lorsque les implications concrètes ont commencé à émerger. 
            De toute façon, le traité n’aurait jamais été signé sans passer devant le parlement, sans avoir été approuvé et amendé par le conseil des ministres (avec les ministres de notre gouvernement donc) et la commission. Si cela peut vous rassurer, ce projet porté par les anglais va passer aux oubliettes avec le Brexit, c’est quasi certain.

            Le fonctionnement imparfait de L’UE actuellement est le résultat de l’action des gouvernements de ces 30 dernières années avec des anglais ultralibéraux, des français et des allemands libéraux mais qui veulent des règles et des pays qui ne veulent rien lâcher de leur souveraineté.
            Le résultat donne une UE qui a inventé un libéralisme bureaucratique sans véritable pouvoir sur la défense, les frontières, la diplomatie.
            Or aujourd’hui, avec la crise économique et la guerre à nos portes nous avons besoin de moins de libéralisme, de plus de protection et de diplomatie.

            Je ne crois pas au fédéralisme en Europe mais je crois que nous avons tous besoin d’une structure démocratique qui assure la convergence de nos économies ; de ce point de vue l’UE est une belle réussite et d’une défense commune. Pour le reste, chacun fera ce qu’il veut.

            Alors on peut décider de renverser la table ou d’améliorer ce qui existe.

          • Dimistri (---.---.201.70) 25 juin 20:02

            @Pie 3,14

            « Alors qu’il s’agit d’une pensée clairement réactionnaire et vieille comme l’Europe du XIXème siècle »

            Les politiques ont porté de nombreux noms aux fils des siècles mais la plupart des idées générales ont toujours étés la . Ce que tu appelle le « souveraineté » a été appelé indépendance, barbarie et mème liberté a d’autres époques.

            Au 21éme c’est un droit « des peuples a disposer d’eux mémes » ou une technocrate « auto-détermination ».

            Pardonne l’auteur de son enthousiasme et ne laisse pas la curiosité t’empêcher de comprendre.

            ++


          • Ouam 26 juin 02:13

            @Pie 3,14

            « Pas besoin d’être souverainiste pour être démocrate. »

            Oui, mais la c’est purement théorique (et tu le sait) alors que l’inverse n’est pas possible

             

            tu est forcément souverainiste pour etre démocrate

             

            Sauf si tu parles de théorie, mais si le démocrate entre de plein pied dans le monde de la pratique (cf la suisse), la il faut juste m’expliquer comment tu peut acter une démocratie sans souveraintée (donc avec des souverainistes)

            La démocratie suisse sous le statut des traités supranationnaux de l’UE (rire enorme !!!)

             

            Je te place la définition via le wiki, histoire d’y réfléchir 5mn (et d’empecher toute polémique stérile)

            Le souverainisme est une doctrine politique soutenant la préservation de la souveraineté nationale d’un pays par rapport à des instances supranationales.

            https://fr.wikipedia.org/wiki/Souverainisme

             

            Et démocratie (*) , c’est par le peuple du territoire qu’il occupe (demos cratos)

            (*) donc démocrate...le citoyen de la dite « démocratie » actée comme tel.

             

            J’accepte bien sur  toute contradiction à la condition qu’elle soit étayée !


          • Ouam 26 juin 02:24

            @Ben Schott : tu a totalement raison (voir ci dessous mon post)

            Le dévoyement habituel de l’€urocrates du sens des mots, mais on a un bon dico et meme le wiki.

            Les Pie & co, il va falloir vous remettre au boulot, pour nous sortir des trucs qui tiennent un peu la route.

            Tiens (3.14159...) tente nous le mot populisme apres avoir brillemment tenté souverainistes....


          • julius 1ER 26 juin 08:40

            @Ben Schott


            à la différence de toi-même ... je ne suis pas un européiste béat et pour une fois je dirai comme Hollande, qu’il est plus facile de détruire que de construire....
            cela dit je ne renie rien de ce que j’ai écrit récemment à savoir que déjà c’était plutôt un Angxit qu’un Brexit et que pour l’Angleterre c’était un suicide assuré !!!
            les fameux nationalistes(Droite et Extrème-droite qui ont oeuvré pour le Brexit sont déjà à renier leurs promesses à savoir que selon N Farage les 350 millions de livres que coûte l’Europe à l’Angleterre chaque semaine devaient être versés au NHS ... et c’est déjà du passé parceque déjà il avoue que c’était une mauvaise promesse ..... pour le coup on peut dire que çà promet !!!!!

          • François Vesin François Vesin 27 juin 08:34

            @Pie 3,14
            Si vous considérez que le mot « démocratie » est approprié lorsque le Congrès vote le traité de Lisbonne, alors «  l’UE ne réduit pas la démocratie française » ... elle se contente d’en détruire méthodiquement le fond et la forme avec l’ardente complicité d’une intelligentsia politico-médiatique aux ordres d’une ploutocratie toujours plus arrogante !


          • lsga lsga 25 juin 13:49

            À ceci prêt qu’ils viennent de commencer le démontage du Royaume Uni, et de faciliter le renforcement des politiques européennes.


            • Ouam 26 juin 02:37

              @lsga :

              oui oui werber (ou queque chose comme cela) nous a prévenu hier que les chars russes arrivaient demain pour envahir la GB.

               

              Sur mon site métoé préféré ils prévoient pour demain :

              Une chute de blocs de glace d’un Metre cube sur londres, avec en simmultané, une terrible tornade, suivi d’inondations incroyables, la tamise va gravement déborder faisant des millions de morts.

              La dgsi à aussi intercepté l’action de dangeureux activistes €ropéistes qui par rage veulent faire sauter big ben demain à midi.

              Les resaux internets vont etrent coupés, parce qu’il n’y aura plus de courant pour alimenter les baies cisco, cela impactera meme la france, d’apres les sources « sures »

              (etc...)

               

              C’est la catastrophe « catastrophique smiley », reintégrons de suite la GB de gré ou de force dans l’UE, doublons derechef les statuts de l’europe, et lynchons bien sur ce trouble fete de N Farrage en place publique smiley 


            • julius 1ER 25 juin 15:08

              Malgré tout, comme pour l’euro, ne nous attendons pas forcément à un démontage rapide, même si nous le souhaitons. Les Britanniques étaient déjà un peu dans la périphérie, bien plus proche de la sortie que nous. On peut s’attendre à beaucoup de résistance. Mais cela viendra…

              @Herblay, 
              ce qui est drôle avec les gens comme vous qui ne répondez jamais aux posts c’est qu’à force de vous marteler les mêmes inepties vous finissez par croire vous-même que cela devient une vérité !!!
              en fait votre conclusion infirme toutes les thèses développées dans l’article !!
              vous admettez et assénez que finalement les Anglais étaient depuis longtemps dans le Brexit en employant le terme de« périphérie » donc de « périphérie » en Brexit
              cela ne devrait pas changer grand-chose si l’on poursuit votre raisonnement minimaliste .... 
              alors pourquoi tant de véhémence contre les anti-brexit ???? 
              à moins que finalement vos analyses ne soient que des « postures » et que l’Angleterre et ses inconséquences cad être dehors et dedans l’UE et tous les avantages qu’elle a pu en tirer eh bien que toute cette mascarade à vouloir toujours le beurre, l’argent du beurre et la crémière par dessus le marché et bien tout cela va tirer à sa fin et c’est peut être cela que les populistes dont vous faîtes parti craignent le plus car ce moment de vérité historique va trouver ses propres limites car vouloir quitter un groupe ou un système c’est toujours possible mais sans solution de rechange et sans projet c’est simplement du suicide .... 
              et moi je n’ai pas une seconde d’hésitation à affirmer que l’Angleterre sera la grande perdante de ce mauvais deal ... et comme les conseilleurs ne sont jamais les payeurs ceux qui ont créé cette situation court-termiste ne seront plus là lorsqu’il faudra rendre des comptes à une population en colère qui ne verra pas le meilleur mais le pire alors que l’Angleterre avait plutôt bien profité des avantages de l’UE sans les inconvénients ... 
              et franchement être adoubé par des gens comme Trump devrait inspirer plus de la crainte et de la peur que de la sérénité et de la confiance !!!! 

              • Ben Schott 25 juin 19:22

                @julius 1ER
                 
                Vous n’en loupez pas une !
                 
                « et moi je n’ai pas une seconde d’hésitation à affirmer que l’Angleterre sera la grande perdante de ce mauvais deal »
                 
                On pourra prochainement juger de la pertinence de vos certitudes, preuves à l’appui (eh oui c’est bien pour ça internet).
                 
                « 
                et franchement être adoubé par des gens comme Trump devrait inspirer plus de la crainte et de la peur que de la sérénité et de la confiance !!!! »
                 
                Vous pensez sincèrement que Trump puisse être ou faire pire qu’Obama ou H. Clinton (des « progressistes », eux) ?
                 
                Plus personne ne veut de votre « Union » européenne.
                 


              • julius 1ER 26 juin 08:55
                On pourra prochainement juger de la pertinence de vos certitudes, preuves à l’appui (eh oui c’est bien pour ça internet).

                @Ben Schott

                je met de côté tes propos Ben Schott et je te les rappellerai dans quelque temps !!!

                quand à Trump c’est la Démagogie par excellence en plus d’être un nul en politique c’est un menteur il se contredit toutes les 2 lignes .... et oui il est bien pire que Clinton aucun doute la dessus !!!
                quand à la sentence« plus personne ne veut de votre UE » çà c’est juste une affirmation sans preuve 

                je t’ai dit que je ne suis pas un européiste béat mais que par contre hurler avec les crétins et les nationalistes /faschistes que c’est le mal absolu ....et vouloir quitter l’UE sans aucun programme cohérent derrière .......et surtout sans transformer le système Capitaliste, 
                je n’y crois pas une seule seconde !!!!!
                alors sans être cynique je te donne RDV dans quelques temps et l’on verra où vont nous mener les discours nationalo/ faschistes qui ne sont que d’un vide sidéral !!!! 

              • Tozzzzz (---.---.143.32) 26 juin 09:33

                @julius 1ER

                Julius dernier bon chien chien a son mai maître.allez assis pas bouger !


              • Ben Schott 26 juin 15:24

                @julius 1ER
                 
                Je ne sais pas si vous avez l’habitude de débattre de vive voix de ces sujets, mais dans la vraie vie, il vaut mieux éviter l’insulte (argumentum ad personam), qui conduit très vite, face à un contradicteur qui n’ignore rien des procédés rhétoriques, à révéler la faiblesse de celui qui en use (une autre conséquence possible est une bonne baffe, plus primaire mais qui à l’avantage d’être brève et avec parfois une certaine vertu pédagogique).
                 
                Apprenez à défendre vos convictions en argumentant et en respectant vos contradicteurs plutôt que d’invectiver, d’user et d’abuser du procès d’intention et de faire prévaloir d’abord vos états d’âme.
                 
                Vous êtes persuadé d’avoir raison, d’être un « progressiste » (d’être donc dans le camp du bien) et que, forcément, ceux qui ne partagent pas vos opinions sont des crétins et/ou des fascistes (dans le camp du mal). Mais vous devriez aussi cultiver le doute, certes plus inconfortable mais ô combien plus enrichissant.
                 


              • julius 1ER 26 juin 18:13

                @Ben Schott


                c’est vrai que ton copain Trump en a encore fait une bien bonne en débarquant à Glasgow hier ...
                il s’est mis à féliciter les Ecossais pour le Brexit .... surtout qu’en Ecosse ils ont voté à + de 60% pour le Remain .... 
                plus con que lui on meurt et ses affidés avec bien sûr !!!

              • MILLA (---.---.1.10) 25 juin 21:09
                +Lt Col Xilarch 




                L’argent trouble du Brexit. 


                A visionner absolument !


                Il faut être complètement naïf pour croire que le Brexit va améliorer la situation du petit peuple anglais. Je vous poste une vidéo extrêmement importante que je vous recommande d’écouter. 
                Vous comprendrez qui est derrière le Brexit et quels intérêts il sert réellement. 
                En bref, le Brexit est soutenu par des hommes d’affaires (Nigel Farage, le chef de UKIP, est lui-même un ancien homme d’affaires) et des fonds d’investissement qui estiment que les règles de l’UE sont un frein à leurs affaires et qui, par conséquent vont faire affaire dans des paradis fiscaux. Justement, 200 milliards se sont volatilisés des marchés financiers hier. Pour aller où ? Dans les paradis fiscaux, pardi ! 
                Le Brexit va changer la vie du peuple anglais, oui, mais pas en bien ! Qu’un pays soit dans l’UE ou en-dehors, son peuple n’y gagnera jamais rien ! 




                Nous allons vers une ère dictatoriale : nazisme, austérité, islamophobie, attentats fomentés par les services secrets, rafles de musulmans, meurtres de jeunes arabes de cités par des groupes d’extrême-droite liés à Israël (comme aujourd’hui à Marseille) maquillés en « règlement de comptes »... Un avenir sombre nous attend ! 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès