Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Migrants : le problème, c’est l’Europe

Migrants : le problème, c’est l’Europe

Bien sûr, la petite musique médiatique servie depuis un mois sur les migrants critique sans cesse tout pays qui refuse de baisser le pavillon face aux demandes de l’Union Européenne, Hongrie en tête. Pourtant, sur la question des migrants, la cause du désordre actuelle, c’est bien l’Europe.

 
Des méchants et des gentils
 
Depuis quelques semaines, nous avons droit à une critique de tous les Etats européens : la France, pour son inaction, l’Allemagne, pour son revirement spectaculaire, après avoir été portée au pinacle, les peuples, en général, pour leur égoïsme et leur manque d’ouverture, la Hongrie en particulier, parce qu’elle a le culot de mettre des barbelés à ses frontières, qui sont aussi celles de l’espace Schengen, et plus généralement, les pays d’Europe de l’Est qui refusaient les quotas obligatoires d’accueil de migrants. Le Monde fait d’Orban un « mauvais génie  » et voit dans la Hongrie un « verrou de l’Europe  ». La Grèce est critiquée pour ne pas tenir ses frontières, ou son mauvais accueil, après avoir vu ses budgets coupés à la hache par l’UE ! Enfin, la Commission a épinglé 19 pays pour non-respect du droit d’asile.
 
L’UE veut se présenter comme le gentil qui souhaite accueillir les réfugiés martyrisés par les jihadistes en Syrie, dont l’Europe aurait besoin du fait de sa démographie. Mais ceci n’est qu’une propagande destinée à habiller une quête de pouvoir. L’UE est la source de nos problèmes. D’abord, il est fou d’avoir une politique migratoire unique pour des pays aux situations démographiques et économiques aussi différentes. Ensuite, il faudrait admettre que la majorité ne sont pas des réfugiés, mais bien des migrants économiques, comme le montrent les statistiques de Frontex. Ensuite, il est bien évident que l’espace Schengen, en supprimant les frontières intérieures, créé une pression disproportionnée sur des pays qui ont du mal à la gérer (Grèce, Hongrie) et créé un formidable appel d’air avec la position de Berlin.
 
La solution, ce sont les Etats
 
Mardi, les ministres de l’intérieur ont fini par s’entendre, à la majorité qualifiée, sur une relocalisation de 66 000 réfugiés immédiatement, et 54 000 d’ici un an. Une défaite pour Jean-Claude Juncker qui plaidait pour un volume plus important. Mais une défaite aussi pour les pays qui s’y sont opposés. Pourtant, on ne voit pas l’intérêt de fixer un quota global, qui plus est dans un espace sans frontière interne. Il est tout de même effarant de voir les pays européens s’étriper sur une annonce totalement inutile. N’aurait-il pas été bien plus efficace de demander à chaque pays combien de personnes il souhaite librement accueillir ? Mais l’UE y a vu une opportunité de gagner de nouveaux pouvoirs et a préféré créer un psychodrame totalement inutile, provoquant des virages brutaux dans le débat, comme en Allemagne.
 
Et il est bien évident que si l’espace Schengen n’existait pas, la crise actuelle serait sans doute moins forte. En effet, les migrants ne se précipiteraient pas tous en Grèce ou en Hongrie car ils ne pourraient pas circuler librement ensuite et qu’Athènes et Budapest ne pourraient pas tous les accueillir. L’appel d’air Allemand ne se répandrait pas sur toute l’Europe. Et les contrôles à chaque frontière auraient un puissant effet dissuasif, surtout pour les migrants économiques. Ce faisant, la politique migratoire de chaque pays serait adaptée à sa réalité démographique et économique, au lieu d’imposer une taille unique inadaptée. Enfin, en maîtrisant ses frontières pleinement, les pays seraient peut-être plus ouverts pour accueillir temporairement quelques réfugiés puisqu’il pourrait pleinement en garder le contrôle.
 

Plus d’Europe dans la politique migratoire, c’est plus de tensions, de drames, d’appels d’air, et probablement rapidement, de réactions hostiles vives. Parce que la taille unique est inadaptée et qu’il est simplement fou de renoncer à contrôler ses frontières : aller en Grande-Bretagne n’est pas compliqué.

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.27/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

24 réactions à cet article    


  • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 24 septembre 2015 10:40

    l ’EUROPE un ramassis d’élus professionnels et de petits « macron »

    PAS D armée mais des cohortes de hauts fonctionnaires qui brillent surtout par leurs absences..................

    9 COUCHES DANS LE MILLE FEUILLES COMMUNE...................... UE

    10 FOIS TROP D ELUS EN FRANCE ET EN U E :10 FOIS PLUS QU AUX USA !!!!!!!!!!!!!!!!


    • zygzornifle zygzornifle 24 septembre 2015 10:43

      On commence a nous bassiner grave avec ces histoires de migrants, des photos d’enfants larme a l’œil bien composées par les journalistes et même pas floutées au milieu d’une foret de smartphone dernier cris et des migrants mieux habillés que moi .... les politiques mentent sur la quantité déjà arrivés sur place tout cela finira très mal quand on s’apercevra que nos « touristes » sont mieux lotis que la plupart de ceux que l’on mettra a contribution et je ne parle même pas des centaines de milliers de SDF bien de chez nous qui crèvent dans l’indifférence générale ....les médias et les gouvernements sont d’une hypocrisie monstre tournant des reportages bien ciblés comme s’il s’agissait d’une série télévisé mettant de coté tout ce qui ne vas pas dans leur sens ..... et pourquoi tout cela, les politiques savent bien que la bombe a retardement est amorcée et va leur péter en pleine gueule, pourquoi le font t-ils alors !!! espèrent t-ils de la main d’œuvre bon marché histoire de tuer le SMIC ? même pas , avec les aides ces gens ne travailleront même pas malgré qu’ils le clament et leurs femmes sont les poules pondeuses qui vont rapidement assécher la CAF et autres et si les allocs sont coupés ce sont eux qui feront la révolution que les français aux dent limées ne sont plus capables de faire ....


      • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 25 septembre 2015 13:56

        @zygzornifle


        Bien vu.

        C’est donc avec cette lie d’humanité que l’Europe va combler son déficit démographique et relancer sa production industrielle, sans doute.Les « chances pour l’Europe et la France » ?

        La réalité est ici, avec une image qui se passe de commentaires :


        et là :

        http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/09/24/01016-20150924ARTFIG00285-migrants-les-camps-du-calaisis-sous-le-joug-des-gangs-criminels.php?m_i=7zy7zB%2Bne4Ph2MVnwDK%2BZTLtpy9ov_Lmb1B%2BDBsFu7_w_aNRslVA2WpuDF2JpmH2Fe7xLrSop7WQlyWvyq%2BiLS4iYAofHYKKe_X9KMBx&a2=20150925090531&a3=763-959274-881452là : www.cairn.info/revue-pouvoirs-2010-1-page-127.htm

        Question : pourquoi ne pas former dix trains Eurostar et faire débarquer tout ce monde (voyage gratuit, embarquement immédiat, 40 minutes de voyage) à Saint Pancras International Train Station ? Londres, le Londonistan, The Holy Earth.

        Cadeau au Royaume Uni ! Welcome home, fugees ! Bon débarras et Sayonara chez vous !On entend déjà les cris de joie : « France is a good country ! »Ah ! J’oubliais...Formalité préalable, question de respect et histoire de laisser un bon souvenir à la France généreuse et accueillante et de rendre service aux amis et familles restés au pays :


        1- On demande aux clandestins-migrants-émigrés-immigrants-réfugiés économiques, de guerre-demandeurs d’asile-déserteurs etc. bref, aux campeurs-pollueurs lost in translation de déblayer leurs terrains et de réunir les débris et ordures dans des tas prêts à être incinérés afin de "laisser cet endroit dans l’état dans lequel ils auraient peut-être aimé le trouver", ce dont je doute, mais enfin...

        2- Grâce aux réseaux sociaux et aux téléphones portables/smartphones et applications qui leur ont été gracieusement fournis par le HCR, on les invite à informer leurs relations qu’ils seront accueillis avec une très franche hostilité s’ils franchissent les frontières sans y être expressément et formellement invités à le faire.





      • Robert GIL Robert GIL 24 septembre 2015 10:45

        Le problème des migrants nous montre de façon flagrante les contradictions de notre société capitalo-libérale ; c’est facile de dire « on veut bien les flux de marchandises et les richesses minières et énergétiques, mais eux qu’ils restent chez eux à crever de faim ». C’est contradictoire de vouloir contrôler les flux de population mais laisser la libre circulation des capitaux. C’est facile de continuer à vouloir consommer « bon marché » dans cet Occident qui sème le chaos partout où il passe, pille le sous-sol richissime de l’Afrique et sème la zizanie sur le reste de la planète...lire la suite


        • krapom.deviantart.com krapom.deviantart.com 24 septembre 2015 15:12

          J’aurai plutôt dit que problème c’est l’ingérence, mais bon...

          Parce qu’on en est toujours à s’attaquer aux conséquences plutôt qu’aux causes, histoire de ne pas déplaire à Tonton Sam.

          • lsga lsga 24 septembre 2015 16:40

            Le problème, c’est la classe moyenne occidentale, qui consomme 80% des matières premières et des énergies et passe son temps à voter pour des politiques impérialistes néo-coloniales.


            • Samson Samson 24 septembre 2015 20:09

              @lsga
              A voir les extraordinaires résultats obtenus par l’OXI grec, qu’ils votent ou pas n’y change manifestement pas grand chose ! Quant à la « classe moyenne occidentale », je n’exagèrerais pas outre mesure son poids électoral ! Elle se réduit comme peau de chagrin du fait même d’une mondialisation destinée à la laminer avec reste ! smiley

              Salutations ! smiley


            • lsga lsga 25 septembre 2015 12:41

              @Samson
              va en parler aux africains qui voient leurs matières premières partir vers la France par conteneurs entiers.

              Vous êtes la petite bourgeoisie anti-révolutionnaire sur cette planète.
              Si vous finissez sur le peloton d’exécution au moment de la grande révolution mondiale, faudra pas se plaindre.


            • Samson Samson 25 septembre 2015 19:30

              @lsga
              Je n’ignore pas le pillage occidental de cette planète : pas en mon nom !
              Et si de nombreux qualificatifs s’appliquent à moi, heureusement pas celui de bourgeois, même petit ! smiley
              Et - pour précision - je n’ai aucune intention de me plaindre si l’on me fait l’honneur de m’exécuter !

              « Si je n’ai pas la chance de tomber contre un mur,
              S’il n’est quelqu’un de libre pour me donner la mort,
              Quand je commencerai à manquer de futur,
              Je me pendrai au ciel en entrant dans mon corps ! »

              C’est de Tristan Cabral, dans « Du pain et des pierres »

              Cordiales Salutations ! smiley


            • lsga lsga 26 septembre 2015 14:57

              @Samson

              en ton nom, pour ton ventre.


            • invite2018 30 septembre 2015 10:25

              @lsga,


              Quelques centaines de milliardaires se partagent plus de la moitié des richesses du monde. Dès lors, les classes moyennes occidentales ne peuvent pas en consommer 80%.

              Les gens que vous pointez du doigt sont peut-être moins opprimés que l’extrême bas de l’échelle sociale, mais opprimés quand même. Par leur labeur, ils méritent largement leur paie.

              Seuls les grands actionnaires, lesquels ne constituent qu’une infime minorité de la population mondiale en terme de nombres de têtes, sont économiquement bénéficiaires des politiques racistes et coloniales.

            • Sarah Sarah 24 septembre 2015 16:47

              Une grande partie des pseudo-élites occidentales s’est convertie depuis les années 1970 à la vision d’un nouvel avenir radieux : celui de la société post-nationale, ou de la soi-disant « démocratie cosmopolite », impliquant la disparition progressive des états-nations, considérés comme de déplorables survivances. 


              • Sarah Sarah 24 septembre 2015 16:48

                Les événements actuels sont le début de l’effondrement du mondialisme, la fin de ceux qui s’imaginaient qu’un monde sans frontières et sans nations indépendantes était à la fois possible et souhaitable.


                Tant que règne le calme et la paix et que les déplacements sont limités au tourisme, au commerce et au travail, tout va bien.


                En période de troubles et de guerre comme aujourd’hui, les peuples d’Europe ne peuvent plus faire face à une invasion et seront conquis et soumis sans tirer un coup de feu d’autant plus que le parti de la capitulation et de la collaboration est au pouvoir.


                • tf1Groupie 24 septembre 2015 18:21

                  Bref s’il n’y avait pas l’UE il n’y aurait pas le problèmes des migrants ...


                  • colere48 colere48 24 septembre 2015 18:44

                    rise migratoire, outil pour déstabiliser l’Europe

                    Les dirigeants américains ont orchestré l’« afflux inévitable » des réfugiés vers l’Europe via la création d’un « chaos organisé » dans le Proche-Orient et dans l’Afrique du Nord.

                    Il s’agit d’une tentative de « manipuler l’opinion publique » en Europe en vue de rendre sa population plus favorable à une intervention militaire directe contre le gouvernement de Damas ainsi qu’à « des guerres à l’extérieur du territoire syrien ».

                    L’objectif ultime, comme nous pouvons déjà le voir, consiste à justifier la surveillance et le contrôle accrus, ainsi que les guerres d’hégémonie à venir.

                    De telles mesures sont impossibles sans un état de crise suffisamment profond pour que les gens se sentent menacés et soient prêts à céder leur liberté, leur paix et leur prospérité en échange d’une prétendue sécurité


                    • colere48 colere48 24 septembre 2015 18:45

                      lire :
                      Crise migratoire, outil pour déstabiliser l’Europe


                      • soi même 24 septembre 2015 18:50

                        Ce que je voie, tous désordre sert de leviers pour nous imposez l’inacceptable, et bien la solution , si elle ne vient pas d’une prisse de conscience et bien elle viendra forcement sous une autre forme de l’extérieur , et elle ne serra pas du tout sympatrique, elle sera même exécrable.
                        L’on efface pas d’un trait de plume 300 ans d’infamie colonialisme impérialiste, un jours où l’autre l’addition nous est présenter, et c’est sous la forme des réfugies que cela passe .

                         


                        • Samson Samson 24 septembre 2015 19:46

                          « D’abord, il est fou d’avoir une politique migratoire unique pour des pays aux situations démographiques et économiques aussi différentes. »

                          On peut hélas en dire autant de la politique monétaire ou économique en général : il n’y a pas qu’en matière d’immigration que l’€urope est « le » problème !
                          Mais même à se limiter à cette crise migratoire générée par l’accueil des réfugiés, l’impéritie €uropéenne n’a d’égal que son cynisme : la déstabilisation de la Libye était déjà son fait, sous bannière de l’OTAN. Et, si les médias omettent soigneusement d’évoquer l’enjeu €uropéen de la crise syrienne - soit renverser Assad pour lui substituer un régime plus favorable au contournement du quasi monopole gazier russe par la construction d’un pipe-line alimentant l’€urope depuis le Qatar - les consternations et paniques diplomatiques franco-anglaise à la perspective d’une résolution russe de la tragédie en cours sont édifiantes, tant sur les origines de la crise que sur la duplicité U$ qui ne les roule qu’une fois de plus dans la farine.
                          Que l’€urope et l’OTAN aient été partie prenante dans la déstabilisation syrienne, soit ! Mais que leur arrogance les ait aveuglés au point de négliger d’anticiper le flux migratoire qu’elle entraîne, ça dépasse l’entendement !
                          Et que de tels « gouvernants » disposent du pouvoir souverain de décision sur le destin des peuples d’Europe n’augure de rien de fort rassurant !


                          • Zolko Zolko 25 septembre 2015 01:07

                            Le problème, c’est cette Europe là. Celle de Schengen, Maastricht, TCE, OTAN, et bientôt TTIP.
                             
                            L’Europe d’avant, la CEE, la Communauté Européenne, était très bien, on est allé trop loin, c’est tout. Une petite marche arrière de 20 ans et tout ira bien. Je voyage beaucoup en Europe, et je ne vois pas ce que j’ai gagné à ne pas montrer mon passeport. Et quand je vais en Suisse, en Angleterre, en Hongrie, au Brésil, je ne paye pas en €uros et je ne m’en porte pas plus mal. Ca a servi à quoi, toute cette intégration ?


                            • alaric13 25 septembre 2015 01:48

                              Le probleme c’est les soit-disantes racines chrétiennes de l’ Europe .


                              • Iren-Nao 25 septembre 2015 10:24

                                @alaric13
                                Les racines de l’Europe sont Chrétiennes.
                                Ça ne disparait pas comme ça, et il y a bien pire.
                                Ça va chauffer.
                                Iren-Nao


                              • zygzornifle zygzornifle 26 septembre 2015 12:18

                                @Iren-Nao
                                 les chrétiens se laissent massacrer comme des moutons sans résistance voila pourquoi ils disparraitrons .....


                              • zygzornifle zygzornifle 25 septembre 2015 12:17

                                Regardez la vidéo voila l’Europe du futur y compris la FRANCE. QUE DE BEAUX JOURS DEVANT NOUS ELLE SERA BELLE LA VIE DU FUTUR.

                                La chance de l’Allemagne

                                pas vu dans les médias français !!! 

                                « Allah Akbar » « Germany, Germany » : le visage sans fard de l’invasion islamiste à Budapest.....https://www.youtube.com/watch?v=S-ARmoP9nL8&feature=youtu.be

                                • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 25 septembre 2015 14:20

                                  @zygzornifle

                                  Bien vu.C’est donc avec cette lie d’humanité que l’Europe va combler son déficit démographique et relancer sa production industrielle, sans doute


                                  Les « chances pour l’Europe et la France » ?

                                  Je ne distingue pas bien les ingénieurs, médecins, professeurs que l’Europe, la Grande-Bretagne, l’Allemagne, s’apprêtent à accueillir :

                                  Et personne ne s’élève contre ce pillage, cette disparition des œuvres vives, de tout ce capital intellectuel, de tous ces gens qui seraient tellement utiles pour développer leurs pays ?

                                  La réalité est ici, avec une image qui se passe de commentaires :http://www.lefigaro.fr/et là :

                                  http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/09/24/01016-20150924ARTFIG00285-migrants-les-camps-du-calaisis-sous-le-joug-des-gangs-criminels.php?m_i=7zy7zB%2Bne4Ph2MVnwDK%2BZTLtpy9ov_Lmb1B%2BDBsFu7_w_aNRslVA2WpuDF2JpmH2Fe7xLrSop7WQlyWvyq%2BiLS4iYAofHYKKe_X9KMBx&a2=20150925090531&a3=763-959274-881452là : www.cairn.info/revue-pouvoirs-2010-1-page-127.htm

                                  Question : pourquoi ne pas former dix trains Eurostar et faire débarquer tout ce monde (voyage gratuit, embarquement immédiat, 40 minutes de traversée au sec) à Saint Pancras International Train Station ? 

                                  Ah ! Londres, le Londonistan, The Holy Earth.

                                  Cadeau au Royaume Uni ! Welcome home, fugees ! Bon débarras et Sayonara chez vous !

                                  On entend déjà les cris de joie : « France is a good country ! »

                                  Ah ! J’oubliais...Formalité préalable, question de respect et histoire de laisser un bon souvenir à la France généreuse et accueillante et de rendre service aux amis et familles restés au pays :

                                  1- On demande aux clandestins-migrants-émigrés-immigrants-réfugiés économiques, de guerre-demandeurs d’asile-déserteurs etc. bref, aux campeurs-pollueurs lost in translation de déblayer leurs terrains et de réunir les débris et ordures dans des tas prêts à être incinérés afin de « laisser cet endroit dans l’état dans lequel ils auraient peut-être aimé le trouver », ce dont je doute, mais enfin..


                                  .2- Grâce aux réseaux sociaux et aux téléphones portables/smartphones et applications qui leur ont été gracieusement fournis par le HCR, on les invite à informer leurs collègues et compatriotes actuellement en route qu’ils seront désormais accueillis avec une très franche hostilité s’ils franchissent les frontières sans y être expressément et formellement invités à le faire.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès