• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > N’oublions pas les Elections Européennes !

N’oublions pas les Elections Européennes !

Bonjour, 

A l’occasion de la sortie du premier sondage concernant les élections européennes du 25 mai prochain, j’ai jugé utile de faire un petit article pour rappeler l’éminence de ces élections qui mobilisent trop peu l’électorat français (et même européen). C’est une erreur et cela en arrange beaucoup trop : ces élections sont très importantes dans le sens où l’Union Européenne dispose de beaucoup de pouvoir et d’une influence de plus en plus grande sur la politique nationale de chaque Etat. La politique menée à l’échelle Européenne conditionne en bonne partie ce qui se fait à l’échelle nationale. Certes, l’Union Européenne ne se limite pas au parlement européen (il y a aussi et surtout la Commission Européenne), mais cette instance est la seule démocratiquement élue au niveau européen. Il faut donc en profiter pour en faire un véritable espace de débat sur le projet européen et ne pas la laisser être une simple chambre d’enregistrement des décisions de la commission.

Dans quel contexte se déroulent ces élections ? Quels en sont les grands enjeux ? Qui peut tirer son épingle du jeu ?

Dernier sondage Opinion way

Datant du 12 mars 2014 pour Le Nouvel Economiste, ce sondage peut permettre de faire un tour des listes qui vont se présenter aux prochaines européennes et de tirer quelques premiers enseignements sur la possible issue de ces élections.
 
 
 
De ces 14 chiffres, ressortons trois enseignements :
 
-La sanction qui pourrait être infligée au Parti Socialiste : le parti de la majorité ne recueille pour le moment que 17 pour cent des intentions de vote. Sans doute le fruit d’une défiance ce à l’égard de la politique du gouvernement et du président actuels. Ainsi, le Parti Socialiste ne serait que troisième, assez loin derrière l’UMP et le FN, les deux partis leaders de la sanction à l’égard du PS. La sanction est aussi le fruit d’un manque de mobilisation : seulement 48 pour cent de ceux qui ont voté pour François Hollande en 2012 expriment le souhait de voter pour le PS à ces élections européennes.
 
-Le camp eurosceptique est déjà assez haut alors que la campagne n’a pas encore commencé. Le Front National est déjà à 21 pour cent, Debout La République est à 4 pour cent. A cela on peut même rajouter une gauche dans les mêmes chiffres qu’aux dernières élections présidentielles : 9 pour cent pour le Front de Gauche, 3 pour cent pour le Nouveau Parti Anticapitaliste et 1 pour cent pour Lutte Ouvrière. Le total s’élève à 38 pour cent.
 
-Les verts et les centristes confirment leur fibre européenne. Europe Ecologie-Les Verts totalise 7 pour cent des intentions de vote : c’est bien mieux que le résultats d’Eva Joly aux dernières élections présidentielles mais c’est plus de deux fois moins que leur résultat aux élections européennes de 2009 (plus de 16 pour cent). Les centristes (UDI et Modem) sont à 9 pour cent, soit le même résultat qu’en 2009 et 2012.
 
Cependant il ne faut pas s’arrêter à un tel sondage pour plusieurs raisons :
 
-Un sondage ne vaut jamais le suffrage universel qui peut nous réserver des surprises. Les sondages peuvent se tromper ou êtremanipulés.
-La campagne pour les Européennes n’a pas encore commencé et pour le moment l’actualité politique se concentre plus sur les élections municipales de mars 2014.
-Seulement 19 pour cent n’expriment pas d’opinion, or le plus souvent l’abstention est beaucoup plus importante.
 
Le contexte : une désaffection pour l’Europe
 
Depuis les dernières élections européennes, le contexte a changé. Déjà en 2009, on ne pouvait pas dire que c’était le grand amour entre les français et l’UE : seulement 40 pour cent de participation !
Mais en plus, depuis 2009 s’est ajouté un contexte économique et politique plus tendu en Europe. En effet, les crises de la dette et de l’Euro se sont succédées dans divers pays : Grèce, Espagne, Portugal, Italie, Chypre. La confusion s’est installée et les décisions prises ont favorisé certes une Europe plus fédéral (avec notamment le Mécanisme Européen de Stabilité, véritablement technocratique) mais aussi des tensions importantes entre les peuples et une résurgence des mouvements nationalistes voir néo-nazis (comme l’Aube Dorée en Grèce). Il est évident que jamais les tensions entre Grecs et Allemands n’ont été aussi fortes, les sondages le montrent :plus de la moitié des Allemands souhaitaient en 2012 que la Grèce sorte de l’Euro, 49 pour cent pensaient que la Grèce ne pourrait pas se réformer. Plus de 51 pour cent des Allemands souhaiteraient même sortir de l’Euro. En 2013 en Grèce, 55 pour cent des Grecs auraient une opinion négative de l’UE et 49 pour cent une opinion négative de l’Euro.  D’une manière plus globale, dans tout le continent, l’euroscepticisme gagne du terrain, soit par un manque de confiance, soit par une adhésion croissante aux partis eurosceptiques. Un des principaux leaders de cette montée est Nigel Farage, président du United Kingdom Independance Party, qui explose au Royaume-Uni. Celui-ci, par son sens rhétorique, se fait de plus en plus remarquer au parlement européen.
 
Bien sûr, cette forte poussée de l’euroscepticisme n’a pas échappé aux européistes qui ont ainsi décidé de le combattre en finançant des « trolls » en vue des élections européennes sur internet, un des endroits où l’euroscepticisme semble le plus se développer.
De même, rappelons que l’une des dernières décisions de l’Union Européenne fut de permettre le prélèvement des épargnants en cas de difficultés d’une banque. Il s’agit d’une nouvelle solution prévue pour 2016 pour tenter de sauver l’Euro. Cela constitue un véritable pari tellement l’Euro est touché par des problèmes structurels qui se sont révélés et amplifiés depuis 2008. 
 
Dans ce contexte difficile pour l’Union Européenne, ce n’est plus uniquement l’abstention qu’il faut prévoir. Ces élections européennes pourraient être l’occasion pour les européens d’exprimer leur avis sur l’Euro et la construction européenne actuelle (comme une sorte de référendum), d’exprimer dans les urnes leur manque de confiance…C’est ce que pense Charles Gave, un analyste financier et économiste de plus en plus en vue sur internet  :
 
« En fait, les élections au Parlement Européen représentent la première possibilité qui va être donnée aux Peuples Européens de donner leur avis sur l’Euro, ce Frankenstein financier qui a détruit leurs vies. Il va donc s’agir d’un referendum, pour ou contre l’Euro et C’EST TOUT. »
 
Peut-être est-on à un nouveau tournant sur le débat européen…
 
Les compétences du Parlement Européen
 
Faisons un petit tour des compétences du Parlement Européen pour voir plus concrètement l’utilité du vote de mai prochain.
 
Sur les finances
 
D’abord, comme tous les parlements, le Parlement Européen participe au vote sur le budget de l’UE européenne et a le dernier mot sur les dépenses non obligatoires. Elle a donc un rôle sur les finances mais ce rôle ne semble pas être le plus important. En effet, le parlement n’a une action que sur la partie dépense du budget et non pas sur les recettes…
 
Contrôle du pouvoir exécutif
 
Le parlement élit tous les 5 ans le président de la Commission Européenne mais sur proposition du Conseil de l’Europe. Cependant, le reste de la Commission Européenne est nommée sans tenir compte de la composition du Parlement.
Aussi, le parlement dispose d’un contrôle intéressant sur la Commission Européenne, qu’il peut démettre de ses fonctions à 2/3 des suffrages exprimés et à la majorité des parlementaires (et non pas des présents).
 
Pouvoir législatif
 
Le pouvoir législatif, à l’inverse de la majorité des parlements nationaux, n’est pas le principal pouvoir du Parlement européen. Il ne dispose pas de l’initiative en matière de pouvoir législatif (cela appartient à la Commission Européenne). Cependant, il est censé approuver (ou désapprouver) les lois et directives proposées par la Commission, ce qui n’est pas négligeable. A défaut de pouvoir véritablement réorienter la construction européenne par son biais, on peut au moins exprimer un désaccord sur la construction proposée par la Commission. Il lui est aussi possible de soumettre des demandes à la Commission qui s’engage depuis 2003 à donner suites aux demandes.
 
Conclusion 
 
Même si l’Union Européenne est de moins en moins populaire, il ne faut surtout pas négliger son importance et son pouvoir. L’abstention n’est en aucun cas la solution pour changer l’Europe et même si le Parlement Européen n’est pas l’institution européenne qui a le plus de pouvoir, elle reste la seule tenant en compte l’avis des peuples européens. Le contexte ayant changé depuis 2009 (avec les crises successives de l’euro et les nouveautés technocratiques de la Troïka), il faut plus que jamais exprimer son avis. A défaut d’avoir eu un référendum en Grèce sur les mesures d’austérité (comme le préconisait Papandréou), ayons notre référendum en mai prochain !
 
Sources :
 

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.78/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

36 réactions à cet article    


  • Hecetuye howahkan howahkan Hotah 17 mars 2014 09:55

    Personnellement je demande un referendum pour le rattachement à la Russie !!.....au fait ,les démocrates,vous avez deja voté une seule loi... ?


    • Luc le Raz Luc le Raz 17 mars 2014 15:27

       « au fait ,les démocrates,vous avez deja voté une seule loi... ? » Moi, non. Mais ma banque s’en occupe ! smiley


    • logan 17 mars 2014 23:43

      Si tu ne votes pas tu changes comment les choses dis nous ?


    • CASS. CASS. 18 mars 2014 01:40

      Ben oui howahkan la Russie fait partie de L’Europe et du continent européen, c’est donc logique d’y être rattaché de plus la Russie de Poutine a retrouvée ses valeurs, son église orthodoxe a été totalement réhabilitée, la france par ex ; est Helleniste donc soeur de la Russie orthodoxe. Ce qui n’est pas le cas des us de whaschington , ni de leur UE en fait , ni leur otan donc. faut dégager tout ça de l’Europe. et se rattacher à la Russie c’est trés très logique. tenez il y a des grecques qui viennent de demander à immigrer en Crimée depuis qu’elle retourne à sa patrie d’origine la Russie.


    • jako jako 17 mars 2014 12:15

      Bonjour, toute ma vie dès que j’ai pu j’ai voté disons 40 ans, pour la première fois je n’irais pas voter et surement plus jamais, merci cependant de votre rappel, bon courage....


      • rotule 17 mars 2014 21:16

        J’ai longuement hésité, je me suis documenté, ... et j’irai voter.
        Et en plus , je voterai pour l’Europe et pas contre l’Europe.
        Parce qu’il est encore possible de changer les règles du jeu en restant dans le jeu.
        Et que je ne crois pas du tout qu’il soit possible de les changer en sortant du jeu.
        Il nous faut des règles aux frontières de l’Europe, comme par exemple cette proposition de taxe « machines et polluants », qui pourrait bien être fort efficace, à l’échelle de l’Europe. Et n’imaginez pas sortir de l’Euro sans séquelles sérieuses ! Imaginez plutôt des règles communes qui permettent de bien vivre ensemble.
        La route est longue. Une sortie de route est un pari, un acte de fanfaronnade inutile.


      • CASS. CASS. 18 mars 2014 00:57

        les us de waschington leur UE et leur OTAN criminelle doivent dégager d’Europe la vraie ET DEGAGER leur saloperie de dictature impérialiste colonialiste leur imposture leurs mensonges escroqueries terrorisme criminels et usuriéres sionazie fascistes et leur déchéance et toutes leurs saloperies du Continent européen. et fermer leurs gueules, leurs umps et cie et leurs merdias aussi. je n’ai pas voté aux deux deuxiemes tours des deux derniéres présidentielles et je ne voterai plus tant que ces ordures inflitrés partout pire que des cafards ne dégageront pas ; car même voter par ex ; upr ça ne sert à rien, tant que nous ne seront pas totalement libérer de la dictature sionazis fascistes umps et cie qu’ils soient bleus roses rouges verts c’est les mêmes . ne votez plus ni aux municipales ni aux présidentielles, tant que toutes ces ordures de traitres ne dégagent pas.


      • CASS. CASS. 18 mars 2014 01:52

        Rotul pourquoi vous n’immigrez pas directement aux us , plutôt que de voter pour leur ordurerie d’ UE ricaine et leur saleté d’otan criminelle . , moi je demande le rattachement à la Russie qui elle fait partie de l’Europe la vraie et est europeenne(continent européen)


      • Ouallonsnous ? 19 mars 2014 01:43

        « l’Europe et même si le Parlement Européen n’est pas l’institution européenne qui a le plus de pouvoir, elle reste la seule tenant en compte l’avis des peuples européens »

        Sans blague, vous avez la mémoire courte ! Souvenez vous, en 2005, le 29 mai pour être précis et vous rafraîchir la mémoire que vous avez défaillante pour écrire les énormitées que vous nous soumettez, 55% du peuple français puis 63 % du peuple hollandais, puis une majorité d’Irlandais, sanscompter les citoyens des pays que l’on n’a pas consultés par référendum, ont rejeté le TCE et l’UE qui en était la conséquence !

        Quel est le pouvoir légitime de l’UE dans ces conditions ?


      • Ouallonsnous ? 19 mars 2014 20:05

        Merci au webmestre de rappeler aux modérateurs qu’ils ne doivent pas bloquer les votes sur les commentaires, mêmes si ceux-ci n’abondent pas dans leur opinion !!!!


      • Martha 17 mars 2014 12:16

         Commentaire intéressant puisqu’il situe bien l’importance de ces élections Européennes du 25/5/2014, en un tour, pour les Français.

         Effectivement, il est d’une importance majeure de s’exprimer d’une manière très claire, ce jour là :
         de dire stop aux manières de faire des forces obscures atlantistes qui mettent le feu partout, à la périphérie de l’Empire.
         de dire non aux traités Européens qui nous ont été imposés, qui détruisent notre Etat, mettent notre économie en état de dépendance et par « les privatisations » imposées, dans tous les secteurs - énergies, transports, infrastructures, poste etc - nous font subir un racket tous azimuts par des intérêts étrangers.
         de dire : on veut au plus vite sortir du bloc dans lequel l’OTAN, criminelle, nous tient prisonnier, malgré nous et contre nos intérêts nationaux.

         Et de le dire le plus massivement possible !

         l’occasion est exceptionnelle.

         Devant la trahison UMP tout autant que celle du PS. Du fait de l’impossibilité de gouverner notre pays librement, les autres partis ne sont pas plus crédibles. Il y a donc un énorme vide. Il est signalé par votre tableau, par UNE absence.
         Absence qui prend du sens quand on écrit sur Google : Européennes 2014 candidats français. Cette liste n’existe que sur Wikipédia. Etonnamment les candidats UPR* qui étaient présents quelques jours sur les listes Île de France et Sud Ouest, n’y sont plus depuis le début de la semaine dernière.

         Etonnant, non ? Il y a des détails qui en disent long....

         PS : L’UPR est un parti créé récemment (2007) dans le seul but de sortir la France de l’Europe, de l’OTAN et de l’Euro qui l’enchainent. C’est un mouvement de libération nationale. 

         reste 69 jours.


        • franz64 17 mars 2014 15:08

          Entièrement d’accord avec Martha. Nous commençons tout juste à nous rendre compte de l’ampleur de la manipulation médiatique, et pas que pour les élections européennes, mais pour la politique étrangère française par exemple, qu’on peut qualifier de haute trahison aussi bien pour notre industrie (cherchez « affaire Peugeot » et vous aurez des surprises...) que pour nos valeurs, pour l’image de la France qui se dégrade à haute vitesse dans le monde par la faute de gouvernements (celui-ci comme le précédent) qui ne sont plus que des marionnettes dans les mains d’intérêts étrangers, notamment américains mais de façon générale supranationaux.


          François Asselineau comme l’UPR, qu’on ne peut pourtant pas accuser d’extrémisme bien au contraire (mais seulement de dire des choses justes et vérifiables !) sont l’objet d’une véritable guerre médiatique, y compris sur wikipedia : allez donc consulter la page de l’UPR. Vous trouverez une page sur un ancien parti disparu et c’est tout !

        • CASS. CASS. 18 mars 2014 01:06

          ça me dégoute que l’on appelle ça élection europeenne, cette UE n’a absolument rien d’europeen ni d’Europe. les us ne font pas partie du continent europeen à ce que je sache par contre la Russie oui.


        • logan 17 mars 2014 13:39

          Bonjour, vous faites une grosse erreur en mettant en avant la commission européenne et le parlement européen.

          La commission est nommée par le conseil européen des chefs d’état et de gouvernement. Que ce soit le chef de la commission comme ses membres qui sont sélectionnés à partir des propositions du conseil européen.
          Vous aurez remarqué qu’en nommant des personnes comme Barroso, les chefs d’états et de gouvernement se sont assurés de nommer quelqu’un de servile qui ne s’opposera pas à leurs décisions.

          De plus, le parlement européen n’a pas le dernier mot sur les lois européennes, c’est le conseil des ministres européens qui a le dernier mot. Le conseil des ministres européens a même l’exclusivité législative sur de nombreux domaines. ( voir les domaines de compétence de l’union européenne )

          Les vrais lieux de pouvoir sont donc au niveau du conseil européen et du conseil des ministres européens, bref l’UE est une entité inter gouvernementale rien de plus. Et les élections européennes ont pour cette raison un très faible enjeu, nous ne pouvons pas influer en tant que citoyens sur les politiques européennes par ce biais.


          • Martha 17 mars 2014 14:24

            @logan,

             « Et les élections européennes ont pour cette raison un très faible enjeu, nous ne pouvons pas influer en tant que citoyens sur les politiques européennes par se biais. »

             Après ce qui s’est passé en Libye, puis en Syrie, puis maintenant en Ukraine. avant que l’on nous impose le « grand marché transatlantique », en plein marasme économique, ces élections européennes 2014 ont une importance capitale :

             C’est le moyen le plus simple et le plus puissant de dire légalement, calmement, mais fermement : STOP !
             On arrête tout ça, on ne marche plus, on demande de sortir de l’Europe, en appliquant, ce que tous les pays qui ont signé le T.U.E. ont reconnu => l’article 50.
             Il est la traduction d’un droit fondamental imprescriptible : le droit des peuples à disposer d’eux - même *.

             Il suffit de voter massivement pour les candidats UPR ce jour là.

             Une majorité absolue de candidats UPR élus, pour constituer l’équipe des députés français au parlement Européen, aurait presque valeur de référendum. Ce serait une secousse tellurique, un gigantesque court-jus, ou tout simplement un coup de baguette magique.... A vous de choisir....

             * petit clin d’oeil à Poutine et aux électeurs de Crimée qui ont pris leur destin en main de façon si magistrale.


          • logan 17 mars 2014 18:27

            Alors nous ne sommes pas d’accord ni sur le diagnostic ni la solution, car en ce qui me concerne je ne crois pas que sortir de l’Europe apporte la moindre solution.

            Comme je l’ai expliqué plus haut, l’UE est une entité intergouvernementale, les politiques européennes sont les politiques voulues par notre gouvernement. Le problème se situe donc au niveau des politiques menées par nos gouvernements, que ce soit au niveau européen ou national.

            Sortir de l’UE ne changera rien.


          • Lecrabe 17 mars 2014 19:42

            Vous dites : « les politiques européennes sont les politiques voulues par notre gouvernement. »
            C’est faux (et heureusement, l’UE n’est pas l’empire français !), ce sont les politiques voulues par les 28 gouvernements de l’UE.
            Ça tombe bien, ils sont à peu près tous d’accord : emprunts publics sur les marchés privés, ultralibéralisme, austérité contre les peuples, etc, etc.

            Vous dites encore : « Sortir de l’UE ne changera rien. »
            Et bien c’est encore faux. Sans parler des nombreux bouleversements géopolitiques, politiques, monétaires, économiques, sociaux, etc, une chose changera de fait immédiatement :
            le locataire de l’Elysée n’aura plus besoin de l’accord des 27 autres Etats membres pour appliquer une politique en France choisie par les Français qui l’auront élu.


          • logan 17 mars 2014 23:41

            Non, tout ce que je dis est vrai. Le fait que ces politiques soient voulues aussi par les autres gouvernements européens, n’empêche absolument pas que ces politiques aient été voulues par tous nos gouvernements depuis plus de 40 ans. Et si l’UE n’est pas l’empire français, vous ne pouvez niez que la France occupe avec l’Allemagne une position prépondérante et qu’elle soit à l’initiative de beaucoup de ces politiques.
            Tous ces gens forment une oligarchie, ils défendent tous la même pensée unique, ouvrez les yeux.


          • CASS. CASS. 18 mars 2014 01:17

            Martha , vous avez vu très souvent Asselineau ou des représentants de l’upr sur nos merdias vous,non jamais , la plupart des français qui sont uniquement scotchés à nos merdias exlusivement sionistes ne savent même pas que ça existe, alors un vote très massif !! pour l’upr, vous rêvez.


          • CASS. CASS. 18 mars 2014 02:04

             l’UE ricaine impérialiste colonialiste est une dictature usuriére exterminatrice voleuse pilleuse une imposture et une escroquerie. Anti Europe dont la Russie fait partie et anti européens.


          • Lecrabe 18 mars 2014 11:40

            « Tous ces gens forment une oligarchie, ils défendent tous la même pensée unique, ouvrez les yeux. »
            Ils sont ouverts, tous comme mes oreilles smiley
            Je crois que ce constat est de moins en moins contestable et je suis bien d’accord avec vous.
            Mais quand un certain F.Hollande se fait élire sur la base du « combattre la finance », s’il tourne casaque aussi vite et applique une politique contraire à celle qui l’a fait élire, ce n’est pas la faute à Copé et consort (qui feraient la même, nous sommes d’accord là dessus), c’est bien la faute à l’UE et ses traités que nos gouvernants nous ont imposé de force.
            Tant que nous sommes soumis à l’UE, tous les présidents appliqueront les directives de l’UE, envers et contre toutes les volontés populaires. En en sortant, nous couperons une bonne part des soutiens oligarchiques du reste de l’UE à nos présidents-traîtres qui devront retrouver dans leurs électeurs l’appui nécessaire à leurs politiques.
            C’est peut-être un voeu pieu, je vous l’accorde, mais entre un cauchemar certain et un rêve hypothétique, je préfère tenter le deuxième.


          • logan 18 mars 2014 13:36

            Il faut être mal informé pour croire au roman où Hollande se serait fait élire pour ses promesses de combat contre la finance et où son soit disant retournement de casaque aurait été une surprise.

            Hollande a très clairement expliqué les politiques qu’il comptait faire. Et en ce qui me concerne, et bien d’autres comme moi, nous étions nombreux à informer les gens à ce sujet, nous savions très bien qu’il allait mener des politiques d’austérité, signer tous les traités européens sans en changer une virgule, etc ... etc ... etc ...

            Hollande s’est fait élire pour différentes raisons, et la première c’est le rejet de Sarkozy. Mais il a défendu des idées, des idées qui ne différaient absolument pas de la pensée unique néolibérale qui règne dans les hautes sphères européennes et il n’y avait aucun doute pour quiconque était suffisamment informé sur quel genre de gouvernement et quel genre de politique il mettrait en place.

            L’idée que c’est l’UE et leurs traités qui dicteraient à Hollande les politiques qu’il doit mener est une fâble. Actuellement ce sont les gouvernements qui dictent les politiques européennes au contraire, et ces politiques sont toutes dans la droite ligne de la pensée de Hollande et de ses amis. En outre, si ce n’était pas Hollande, cela aurait été DSK, tout était déjà prévisible depuis longtemps.

            Pour ma part j’étais au PS en 2005, et je l’ai quitté justement pour le chemin qu’il prenait.
            D’autres s’en étaient rendus compte bien avant moi.

            Donc non vous n’avez toujours pas ouvert les yeux. Vous vous racontez des histoires.


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 18 mars 2014 19:50

            logan,
            Ils sont surtout d’accord pour nous ruiner, réveillez-vous !
            * 120 millions d’européens menacés de précarité
            * 50 millions vivent dans un foyer où personne ne travaille
            * 43 millions n’ont pas les moyens de se nourrir correctement
            * au moins 4 millions sont sans abri. (chiffres Eurostat)
            Le chômage et le sous emploi en sont la cause.

            Vous trouvez que cela correspond à l’ Europe de la prospérité qu’on a essayé de nous vendre ?

            On va nous raconter plein de balivernes, que la France est trop petite pour s’en sortir seule. Que dedans ou dehors, c’est pareil, ou pire !

            C’est le même discours que du temps de la colonisation :
             « Vous ne saurez pas vous débrouillez seuls, on va vous aider ! »

            Il faut rester soumis aux intérêts de la finance et des multinationales, renoncer à l’indépendance et à la souveraineté pour éviter que les peuples ne s’occupent de leurs affaires et élisent des responsables qui ont le sens de l’intérêt général.

            Depuis 1979, tous les Partis nous promettent de « changer » l’ Europe,  rien ne change sauf en pire.

            Votez donc pour les listes UPR pour défendre la sortie de l’ UE, de l’euro et de l’ OTAN par l’article 50.

            Pour la 1ere fois dans l’histoire de la construction européenne, vous pourrez élire des candidats qui ne veulent pas « réformer » l’ UE, mais la quitter.


          • Lecrabe 18 mars 2014 22:13

            @Logan
            "Il faut être mal informé pour croire au roman où Hollande se serait fait élire pour ses promesses de combat contre la finance et où son soit disant retournement de casaque aurait été une surprise.« 

            C’est méconnaître qu’une bonne part des électeurs est relativement âgée et qu’elle s’informe toujours auprès des JT à la Pujadas, des radios à la Morandini ou des journaux à la Demorand.
            http://www.insee.fr/fr/themes/document.asp?reg_id=0&ref_id=ip1369&page=graph#graphique1

             »Hollande s’est fait élire pour différentes raisons, et la première c’est le rejet de Sarkozy. Mais il a défendu des idées, des idées qui ne différaient absolument pas de la pensée unique néolibérale qui règne dans les hautes sphères européennes [...]« 
            Il me semble qu’il a défendu et mis en avant des idées que je ne qualifierais pas de dominantes dans les »hautes sphères européennes« .
            http://www.parti-socialiste.fr/articles/francois-hollande-je-renegocierai-laccord-sur-le-projet-de-traite-europeen
            http://monennemicestlafinance.blogspot.fr/

             »L’idée que c’est l’UE et leurs traités qui dicteraient à Hollande les politiques qu’il doit mener est une fâble."

            Vous croyez vraiment ?
            http://lexpansion.lexpress.fr/actualite-economique/validation-du-budget-de-la-france-la-commission-a-ete-prudente_1331285.html
            Pour être exact, ce sont nos gouvernants qui donne à l’UE les moyens de nous gouverner par leur intermédiaire, c’est astucieux pour se prémunir d’un éventuel dirigeant qui ne rentrerait pas dans le rang.

            Pour ma part j’étais au PS en 2005, et je l’ai quitté justement pour le chemin qu’il prenait.
            D’autres s’en étaient rendus compte bien avant moi.

            C’est tout à votre honneur, car beaucoup d’autres ne s’en sont toujours pas rendus compte, beaucoup d’autres y restent encore malgré tout pour obtenir du pouvoir et faire avancer des projets concrets, et le reste doit s’imaginer que Valls est un homme de gauche énergique...

            Donc non vous n’avez toujours pas ouvert les yeux. Vous vous racontez des histoires.
            Je préfère le débat d’idée aux jugements de comptoir et à la vérité révélée, je vous laisse donc à ces bonnes paroles.


          • Luc le Raz Luc le Raz 17 mars 2014 15:18

            Ce qui m’étonne le plus c’est que des gens vont voter. Que ce soit aux municipales ou aux européenne le gagnant sera, à mon avis, l’abstention. Quand on voit que 19% du panel ne s’expriment pas, j’ai comme un doute sur la participation...


            • rotule 17 mars 2014 21:21

              Que vous décidiez de participer ou pas, le jeu se joue.
              Et s’appliquera à vous !
              Si vous avez quelque chose à dire, c’est dans les urnes. Au Café du Commerce, c’est nettement plus drôle mais nettement moins utile.

              C’est difficile de ramer à contre courant de la pente savonneuse des démagos ... mais si vous êtes sur ce site, c’est que l’espoir que j’ai de répondre à quelqu’un qui pense est permis !


            • Lecrabe 18 mars 2014 11:47

              Le vote c’est une chose, mais les conditions dans lesquelles il est réalisé sont aussi importantes.
              Quand le suffrage ne mène plus qu’à l’accession des mêmes au pouvoir, force est de constater que le vote ne sert plus à choisir un représentant de ses intérêts propres, mais seulement le représentant des intérêts de l’oligarchie euro-atlantiste.
              Dans ce cas, autant s’abstenir que de cautionner d’une manière ou d’une autre ce simulacre qui est un réel déni de démocratie.


            • Luc le Raz Luc le Raz 18 mars 2014 13:21

              Bonjour Rotule,
              Je n’ai pas dit que je m’abstiendrai. Ce que je redoute, c’est de voir des gens élus avec une participation ridicule, genre F Lefebvre élu député avec un taux de participation d’à peine 15%.


            • zygzornifle zygzornifle 17 mars 2014 16:48

              Une bonne volée de bois vert pour les Fauxcialistes .....


              • Montdragon Montdragon 17 mars 2014 17:21

                Je sens que je vais queneller dans l’isoloir moi....
                 smiley


                • Lecrabe 17 mars 2014 19:54

                  Je ne suis évidemment pas surpris que nouvelle donne (très médiatisé) soit cité dans ce sondage et pas l’UPR et ses 4000 adhérents (très ostracisé).

                  Ça va leur faire drôle aux français de découvrir un parti dont ils n’avaient jamais entendu parler quelques semaines seulement avant l’élection.

                  Il sera difficile d’empêcher l’UPR d’envoyer ses professions de foi à tous les citoyens, mais je ne serai même pas étonné qu’ils essayent, quand on n’aime pas la démocratie, on ne compte pas.


                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 18 mars 2014 19:53

                    Lecrabe,
                    C’est de l’UPR que vous parlez, en disant qu’il n’aime pas la démocratie ? Ou j’ai mal compris ?


                  • Lecrabe 18 mars 2014 22:32

                    Vous avez particulièrement mal compris smiley

                    Le « ils » renvoit plutôt aux commanditaires de ce sondage opinion way : lenouveleconomiste (dont la nouveauté n’a bien sûr que le nom) et surtout à son lectorat.

                    Je cite, à la rubrique « qui sommes nous ? »
                    "Ce partage d’opinions doit permettre à nos lecteurs, « élites& hauts dirigeants, leaders & relais d’opinion », représentants des 8 familles de pouvoir et d’influence – politique, économique, administratif, social, judiciaire, intellectuel, spirituel, médiatique-, et des 10 fonctions de direction exécutive – direction générale, financière, administrative, juridique, ressources humaines, marketing, commerciale, etc.- de se faire leur opinion.
                    "


                  • Pillippe Stephan Uraniumk 18 mars 2014 01:07
                    N’oublions pas les déjections Européennes !

                     smiley


                    • zygzornifle zygzornifle 18 mars 2014 15:13

                      L’Europe nous fait pour notre petit déj. des tartines au Tabasco ....


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès