Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Nicolas Sarkozy, président permanent de l’UE ?

Nicolas Sarkozy, président permanent de l’UE ?


"Pour emmener les Etats membres, il nous faut une présidence très forte. Je ne sais pas si on est en condition de proposer au président Sarkozy qu’il soit président du Conseil européen - je crois qu’il ne le veut pas après son expérience de ces mois. En tout cas, moi, je voterai pour, bien sûr" (José Manuel Barroso).
Photo prise le 16 octobre 2008/REUTERS/Thierry Roge

José Manuel Durao Barroso, a reconnu la nécessité d’un « leadership pour les États européens » et de suggérer à Sarkozy.

Les deux hommes ont souligné qu’avec ces crises, « il y a maintenant une conscience beaucoup plus aiguë du besoin du traité de Lisbonne » qui instaure une présidence fixe du Conseil européen, ainsi que l’a expliqué Barroso.

Le chef de l’État français, lors de sa conférence de presse du 16 Octobre a affirmé qu’on «  ne peut pas travailler comme ça en changeant tous les six mois sur des sujets aussi importants (…) L’Europe, ce n’est pas seulement le plus petit dénominateur commun où on se repasse les trucs difficiles de présidence en présidence (…) Par exemple, la mise en œuvre de l’accord entre les Russes et les Géorgiens. Avec Bernard Kouchner, on en connaît toutes les demi-virgules, toutes les ambiguïtés (…) C’est un peu frustrant de porter un truc comme ça et puis de ne pas en gérer la suite ».

L’Allemand Elmar Brok, afin d’inciter les Irlandais à rapidement revoter oui lors d’un prochain référendum déclare que "L’Europe est privée du traité de Lisbonne, heureusement qu’elle a Nicolas Sarkozy mais que cela ne durera pas". Il poursuit :Que se serait-il passé si l’on n’avait pas eu une grosse présidence durant la guerre russo-georgienne ? ",

Ce membre du CDU, (Union chrétienne- démocrate d’ Allemagne, parti de Angela Merkel ) poursuit : "nous avons besoin d’un président de l’UE stable et permanent" (ce que prévoit justement le traité de Lisbonne) et certainement pas d’une présidence tournante"

Ainsi plusieurs délégations ont fait part, au cours du sommet européen de mercredi et de jeudi, de leur lassitude face à la présidence semestrielle tournante de l’Union...


Moyenne des avis sur cet article :  3.09/5   (44 votes)




Réagissez à l'article

23 réactions à cet article    


  • Céphale Céphale 18 octobre 2008 11:30

    @ L’auteur

    C’est justement ce que me disait mon beau-frère, Adolphe Glandu.

    Tout joyeux, j’ai chanté : Sarkozy zizi, Barroso zozo !


    • foufouille foufouille 18 octobre 2008 11:44

      la dictature europeenne approche
      president permanent ou roi ?


      • Olga Olga 18 octobre 2008 12:17

        Avant d’avoir un président permanent de l’UE, il serait souhaitable d’avoir une constitution lisible et approuvée par les peuples européens, grâce à un vrai référendum. Il serait également souhaitable de choisir un président qui soit réellement intéressé par le sort des peuples qu’il représenterait.


        • foufouille foufouille 18 octobre 2008 12:42

          il serait plutot souhaitable de dissoudre tous les partis politiques corrompus. et d’interdire les elections aux politiciens vereux
          on peut rever......


        • hihoha 13 novembre 2008 07:33

          De Villiers, hein Olga ? il serait bien hein !!!Hihihi


        • foufouille foufouille 18 octobre 2008 13:22

          il y a tres peu de vrais riches
          bien sur les csp+ croit qu’ils sont riches par ce qu’ils representent 10% de la population
          ceux qui touchent plus de 10000 sont difficiles a trouver
          certains ont vraiment reussi d’eux memes, en partant de rien a une epoque lointaine
          toutefois la plupart sont des fils de petits bourgeois minimum.
          leur parents leur ont reserves un emploi pour qu’ils aient un niveau de vie proche du leur
          un exemple type est hirsch, petit fils de haut fonctionnaire. je crois pas qu’un directeur d’emmaus france soit paye au smic
          d’autre part, les pauvres sont pratiquement absent des conseils municipaux

          et puis, pas besoin de les tuer, il suffit de redistribuer tout ce qu’ils ont en france. et de les bannir


        • Jean-paul 18 octobre 2008 20:56

          @ foufouille
          Plutot que de toucher l’AAH avec le temps que tu passes sur Agoravox ( dimanche compris) pourquoi tu n’ouvres pas une entreprise d’informatique ??????
          Tu preferes touche AAH et gueuler apres les entrepreneurs qui prennent des risques .Les sales riches !!!!!
          Et aussi tu as le culot de dire aux Cubains qui crevent de faim et de maladies de ne pas accepter l’aide humanitaire par fierte !!!!!


        • foufouille foufouille 18 octobre 2008 21:29

          @jean paul
          quand on est a l’AAh, on est vraiment obliger
          si je pouvais, bien sur que je bosserais. je me suis forme seul durant 10a en informatique. seulement, j’ai pas vu les "aides" prives ou publiques. je me suis debrouille seul et maintenant, avec mes mains qui marchent plus tres bien, c’est trop tard
          soutenir les accidentes de la vie au debut, set a quelque chose. si tu attends qu’ils soient grabataire, c’est trop tard


        • foufouille foufouille 18 octobre 2008 21:35

          @ jean paul
          les entrepreneur qui prennent des risques representent peu d’argent
          ils sont les bouffons du medef
          pour les cubains, il faut y vivre et sans oeilliere, pour comprendre. si ils crevaient de faim, ils seraient morts
          accepterais tu une aide, si tu devais etre esclave apres ?


        • Jean-paul 18 octobre 2008 21:51

          @ foufouille
          N’es tu pas esclave de ton AAH ????


        • foufouille foufouille 18 octobre 2008 23:31

          @ jean paul
          non
          l’AAh est special
          hors piston, il faut etre vraiment etre dans un sale etat pour y avoir droit
          toutefois, on est un peu coince
          pas de credit immo, ni de boulot rentable et le sexe est limite au handi (sauf a vouloir etre une charge)
          mais si tu cumule tout ou presque, on est proche du smicard qui a droit a rien ou presque
          ca permet de manger a sa faim, de ne pas avoir (ou moins que les autres) de controle social, de se reposer apres des annees de galeres
          c’est le monde de ploutocrates (democrates, republicains, droite, gauche ...........) dans lequel on vit qui veut ca

          au moins, on peut faire des trucs, genre poster ici ou la 


        • wuwei 18 octobre 2008 14:47

          Le chef de l’État français, lors de sa conférence de presse du 16 Octobre a affirmé qu’on «  ne peut pas travailler comme ça en changeant tous les six mois sur des sujets aussi importants

          Il a bonne mine Zébulon de stigmatiser la frénésie des autres, quand il est lui-même atteint du syndrome de l’agitation permanente. Quoique dans son cas ce serait plutôt pour masquer l’indigence de sa politique.

          "
          Que se serait-il passé si l’on n’avait pas eu une grosse présidence durant la guerre russo-georgienne ? ",

          Parce qu’il s’est passé quelque chose de déterminant qui a empéché la Russie de faire ce qu’elle a voulu ? A part les habituelles rodomontades de Foutriquet devant les médias l’UE n’a pesé en rien sur ce conflit. Tout juste avons-nous pu constater qu’il était tout aussi grotesque (oubli de faire signer aux Russes l’accord de paix. Pas moins !) sur le plan international que sur le plan intèrieur. 

          Quand au bien fondé d’un président de l’UE, je n’en vois pas l’intérêt (si ce n’est pour les oligarques) tant qu’elle se fera contre les peuples et en se soumettant à la volonté des USA.




          • Daniel Roux Daniel R 18 octobre 2008 18:16

            Si vous renoncer à cette idée débile, je suis prêt à :

            - achetez le dernier Carla Bruni

            - l’écouter même,

            - trouver Fillon sympathique,

            - serrer la main poisseuse de Xavier Bertrand,

            - dîner avec Rachida la bavarde,

            - renoncer à Ségolène la sainte,

            - coucher avec Boutin,

            - écouter Darcos toute une nuit,

            - gratter le dos d’Alliot,
            ...

            Bref, je suis prêt à tout et même à travailler plus mais pitié, pas ça ! Pas Sarko à la présidence de l’Europe !


            • wuwei 18 octobre 2008 19:07

              Quel dévouement ! Mais une bien belle performance en perspective. Vous nous ferez un petit compte rendu détaillé de votre chemin de croix, car s’en est véritablement un. Il faut du cran pour oser ça ! Respect...


            • Neris 18 octobre 2008 18:55

              J’ai eu un flash brutal à la lecture de cet article : vous savez, ce petit homme à moustache qui joue au ballon avec la Terre !!

              "Je suis le maître du monde !!", je parie que c’est sa scène préférée.


              • Pelletier Jean Pelletier Jean 18 octobre 2008 20:45

                @l’auteur,


                je ne sais que penser de votre approche et de ses ’intentions" cachées....

                car il me semble, en effet qu’il faudrait avant tout réflèchir à quelles types d’institutions nous aspirons pour la gouvernance de l’Europe.... mais Sarkosy prèsident de l’Europe.... quelle angoisse, n’infligeons pas ce fléau nationale à nos amis européens.... il y a heureusement d’autres alternatives.

                Jean
                http://jeanpelletier.blogspot.com/


                • Rachid Yahou Rachid Yahou 19 octobre 2008 00:06

                  Cet article me semble embrouillé. Qe doit-on comprendre sinon que l’auteur semble nous informer d’événements qui n’apportent rien de nouveau. Nous apprenons tout de même (selon l’auteur) que les dirigeants européens sont "las face à la présidence tournante...." cet article tourne en rond... RACHID YAHOU JOURNALISTE


                  • frédéric lyon 19 octobre 2008 09:12

                    Il aut un Président à l’Europe et Sarko semble avoir pris les choses en mains avec l’assentiment de ses collègues Européens.

                    Les futurs sommets mondiaux qui vont se tenir aux USA à partir de Novembre dessineront les contours du monde du XXI ème siècle. L’Europe sera présente, bien évidemment, mais cette fois uni sous une seule banière, on peut l’espérer.

                    Voici la liste des pays qui seront invités à ces conférences :

                    Les USA, Le Canada, le Mexique et le Brésil pour les Amériques.

                    L’Europe et la Russie, pour le Monde Eurasiatique.

                    La Chine et l’Inde, pour l’Asie.

                    L’Afrique du Sud, pour l’Afrique.


                    • dom y loulou dom 24 octobre 2008 13:57

                      vu comment vont les choses et l’abdication généralisée et les courbettes aux puissants... c’est sous les couleurs de la couronne d’angleterre que l’europe va être mangée. pas l’union jack du tout... la couronne uniquement qui siège au-.dessus des maîtres d’oeuvres financiers. la pute écarlate ruisselant d’or qui pervertit tout.

                      http://fr.youtube.com/watch?v=gAcxGD6-c-E

                      et tandis qu’il y a ENCORE des français pour croire que leur président travaille pour eux... celui-ci fait entrer la city bank of London au coeur du système économique européen.


                    • elisabeth 20 octobre 2008 19:36

                      Ce qui est assez amusant, c’est que Monsieur Barroso et Monsieur Sarkozy nous explique qu’il est nécessaire d’avoir le traité dit de Lisbonne pour que l’Union Européenne fonctionne.

                      Or, toutes leurs actions, ces derniers temps, montrent qu’il n’est pas nécessaire d’avoir le traité dit de Lisbonne.

                      Premièrement, la "présence" de Monsieur Sarkozy montre que l’UE a moins besoin d’Institutions modifiées que de "leadership" à sa tête. Traité de Lisbonne ou non. Monsieur Sarkozy a beaucoup de défauts, mais il faut lui reconnaître une chose : c’est un homme politique...Et non un technocrate (comme Barroso)
                      Ce qui permet à Monsieur Sarkozy de présenter un "visage" aux partenaires de l’UE...Ce ne sont pas les traités...Mais bien sa légitimité démocratique, acquise en 2007, en France. Rien d’autre. Et c’est d’ailleurs pour cette raison que c’est lui qui est au devant, et non Monsieur Barroso (dépourvu de ladite légitimité démocratique)

                      Deuxièmement, si cette présidence est considérée comme "énergique" par Monsieur Barroso, cela n’est pas dû au fait d’avoir des Institutions ceci ou cela. Cela résulte de la position de la France dans de nombreuses Institutions nationales, européennes, internationales. Là où un pays comme par ex la Slovénie ou Chypre, aurait eu du mal à organiser des "sommets" ceci ou cela, la France a réussi à le faire, parce qu’elle est membre du G5, G8, G20, etc. Mais aussi parce qu’elle est membre permanent du Conseil de Sécurité à l’ONU (çà aide pour faire des discours et proposer des idées !!!) Et qu’elle est, enfin, membre fondateur de l’UE.

                      Les pays qui succéderont à la France ne pourront pas en faire autant, non pas parce qu’un traité ceci ou cela manque, mais parce que leur poids sur la scène internationale n’est pas aussi important que celui de la France. A l’inverse, dans une situation de crise, on aurait pu constater que l’Allemagne aurait pu en faire sans doute autant (parce que soutenu par la France) que notre cher pays...En raison de son caractère de pays "fondateur" et de sa "légitimité" auprès de la plupart des partenaires européens nouvellement arrivés, et de ses bonnes relations avec les USA.

                      Monsieur Barroso fait enfin semblant d’oublier, et Monsieur Sarkozy de même, que la "Présidence" d’un Etat...Ne concerne que le Conseil de l’Europe. C’est à dire qu’en gros, Monsieur Sarkozy est un super président du "Sénat" européen. Or, toutes les décisions du Conseil sont prises de manière collégiales ! Autrement dit...Le traité dit de Lisbonne ne met pas en danger la "continuité" d’une politique d’un Etat à un autre...Parce que l’UE (comme la France) a sa logique propre. Si les "politiques" essayent d’insérer des changements, la ligne directrice reste toujours la même. De la même manière que les élus au niveau national se passe le témoin à chaque élection, les "présidences" se passent le bâton en douceur. (Par ex, les derniers mois précédents la présidence française du Conseil de l’Europe, la Slovénie a beaucoup travaillé avec la France par ambassadeurs et Ministres interposés. Et on voit aujourd’hui que la présidence tchèque multiplie les contacts avec les Etats membres pour organiser sa propre présidence)

                      On terminera en rappelant que le traité dit de Lisbonne, s’il était en application, aurait : 

                      — fragiliser la position de l’UE lors du conflit entre la Russie et la Georgie. Le traité stipule expréssement une "vassalisation" à l’OTAN. Difficile, dans cette position, de prétendre arbitrer un conflit où l’on est, nécessairement, juge et partie.

                      — empêcher l’UE de réfléchir à une "moralisation" du système financier : la Charte reconnaît comme une "valeur" la circulation des capitaux, sans aucun contrôle.

                      — instaurer un système fédéraliste qui aurait par ex interdit aux Etats d’user de solutions "nationales" pour répondre (sur le territoire national) à la crise financière 

                      Et on peut trouver plein d’autres choses encore. 

                      Monsieur Barroso peut bien rêver de faire "revoter" les Irlandais...Il faudra d’abord qu’il applique "Nice" lors des élections européennes (supprimer un commissaire, un parlement avec moins de parlementaires)...Car si Brian Cowen milite avec forces sur l’utilité du traité dit de Lisbonne....Son parti, lui, n’est pas prêt à recevoir une nouvelle correction, qui pourrait bien survenir dans un contexte récessionniste, où l’action du Premier Ministre irlandais est contestée. 

                       



                       

                       







                      • Iren-Nao 13 novembre 2008 05:07

                        Vous avez bougrement raison, ce n’est pas le President de Tchequie qui peut representer les interets de l’Europe alors que outre etre ouvertement anti UE il ne represente rien du tout de puissant et est un obsede anti russe, alors que les accords Russie Europe sont en tete de l’agenda.

                        Et effectivement, ce n’est pas le genre de dossier qu’on se passe tous les 6 mois comme une patate chaude.

                        Je ne suis pas un fan de Sarko, mais il faut reconnaitre que sur les dernieres affaires il a ete a la hauteur, et bcp vous avez raison de le dire, parce que la France elle dans ce debat represente qq chose.

                        On pourrait aussi integrer vite fait la Georgie et avoir Sakhashvili president......amusant non ?

                        Le leadership de l’Europe ne peut etre en Lithuanie ou je ne sais ou mais refleter une realite.



                        Bonjour

                        Iren-Nao


                      • Fumio 21 octobre 2008 21:51

                        Mais oui, Barrosso a tout à fait raison ! Il faut quelqu’un pour amener l’Union Européenne, quelqu’un élu par le Parlement (pour qu’il serve enfin à quelque chose de sensible pour les citoyens). Un genre de Premier Ministre avec pourquoi pas, un gouvernement avec des hommes et des femmes devant faire des propositions de loi ... C’est une idée à travailler en tout cas, Barrosso l’a enfin émise : c’est le signe qu’on va avancer vers quelque chose de neuf et d’efficace.


                        • kemilein 5 décembre 2008 20:27

                          y’en a eu un comme ca une fois, on le nommait adolfe.. de son prénom.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

camille

camille
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès