Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Pas de rigueur pour les fonctionnaires bruxellois

Pas de rigueur pour les fonctionnaires bruxellois

Les fonctionnaires européens vont être augmentés de 3,7 % : ce sont les traités qui leur garantissent ce droit.

La rigueur, ce n’est pas pour tout le monde.
 
A l’heure où le rigorisme de la Commission européenne et le la Banque centrale européenne ne donnait pas d’autre méthode de sortie de crise que les diminutions de salaires, leurs propres fonctionnaires sont bien à l’abri des rigueurs qu’ils préconisent pour les autres.
 
Leurs salaires vont augmenter de 3, 7 %.
 
Le Conseil Européen, c’est à dire les représentants des Vingt-Sept Etats-membres, aurait bien voulu diviser cette hausse par deux, mais la Commission, suivie par la Cour de Justice, leur a donné tort.
 
Les traités, figurez-vous, les traités ...
 
Les traités garantissent aux fonctionnaires de Bruxelle une évolution salariale automatique en application d’un formule paramétrique complexe, que le Figaro-papier du 25 novembre, plus précis que l’édition électronique, explique ainsi en page 23 de son supplément économie :
 
"Un peu embarassé, on explique à la Commission que les hausses sont calculées en fonction d’une formule complexe intégrant l’évolution des salaires dans la fonction publique de huit pays l’année précédente, ainsi que le coût de la vie pour les expatriés à Brixelles".
 
Oui, vous avez bien lu : pour les fonctionnaires bruxellois, l’inflation se répercute et les salaires suivent les prix.
 
Bizarrement, dans l’édition numérique du Figaro, le paragraphe que nous venons de citer est légèrement transformé :
 
"Un peu embarrassé, on explique à la Commission que les hausses sont calculées en fonction de l’évolution des salaires des fonctionnaires dans huit pays, et que le tour de vis budgétaire actuel se répercutera au niveau européen avec un décalage dans le temps. "
 
Une information a disparu : celle qui concerne la prise en compte du coût de la vie à Bruxelles.
 
 
 
 

Moyenne des avis sur cet article :  3.5/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • asterix asterix 26 novembre 2010 10:38

    Ouf, vous m’avez fait sursauter ! Pas de rigueur pour les fonctionnaires européens installés à Bruxelles, auriez-vous du écrire.
    Quant aux vrais fonctionnaires bruxellois, tout aussi improductifs rassurez-vous, ils passent à côté aussi. Pas de gouvernement depuis bientôt six mois, donc pas de plan de rigueur qui puisse être présenté par une majorité. Tous les Belges signent à deux mains pour que cela dure, malgré les menaces qui pèsent sur nos finances ( 25 milliards d’euros à trouver... ! ).
    Cela valait bien un aparté, non ?
    Bref, notre glorieux pays ( sic ! ) est en train de montrer au monde, à l’Europe et même sur Agoravox qu’une Nation de tradition dite démocratique peut parfaitement se passer d’un Parlement et d’un exécutif. Nous sommes les champions du monde de la prospective politique, celle qui ne parvient plus à donner le moindre pouvoir aux décideurs élus depuis 6 mois, ce qui fait le bonheur des has been soit bruns, soit corrompus, soit les deux, qui nous représentent, faute de pire !
    63 ministres, qui dit mieux ?
    Demandez notre nationalité, nous l’offrons au tout venant !
    Mais pas à vous, Madame ! Vous êtes trop à droite pour cela... A moins qu’en Flandre, mais vous devriez en apprendre le sabir. Vos convictions sont-elles suffisantes pour en arriver là ?


    • glopy1 26 novembre 2010 12:11

      je suis pour la peine de mort ...


      • Cogno2 26 novembre 2010 12:59

        et moi pour l’euthanasie.


      • BA 26 novembre 2010 22:53

        Vendredi 26 novembre 2010 :

        Italie, Espagne, Portugal, Irlande, Grèce : plus les jours passent, plus ces cinq Etats empruntent à des taux d’intérêt exorbitants.

        Les marchés internationaux n’ont plus aucune confiance dans la capacité de ces cinq Etats à rembourser leurs dettes.

        Les taux d’intérêt de ces cinq Etats explosent.

        Italie : taux d’intérêt des obligations à 10 ans : 4,417 %.

        http://www.bloomberg.com/apps/quote?ticker=GBTPGR10:IND

        Espagne : taux d’intérêt des obligations à 10 ans : 5,178 %.

        http://www.bloomberg.com/apps/quote?ticker=GSPG10YR:IND

        Ce qui se passe en ce moment même en Espagne est très important.

        Les marchés internationaux n’ont plus aucune confiance dans la capacité de l’Espagne à rembourser ses dettes.


        Portugal : taux d’intérêt des obligations à 10 ans : 6,987 %.

        http://www.bloomberg.com/apps/quote?ticker=GSPT10YR:IND

        Irlande : taux d’intérêt des obligations à 10 ans : 9,196 %.

        http://www.bloomberg.com/apps/quote?ticker=GIGB10YR:IND

        Grèce : taux d’intérêt des obligations à 10 ans : 11,773 %.

        http://www.bloomberg.com/apps/quote?ticker=GGGB10YR:IND

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès