Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

 Accueil du site > Actualités > Europe > Plus vivant tu meurs

Plus vivant tu meurs

L'Europe des investisseurs redresse la tête, les taux d'intérêts baissent, l'inflation est contenue, les cours de bourse vont monter de 15% cette année, la crise est derrière nous, c'est le Boss qui le certifie, l'ennemi de la finance, achetez maintenant, avant que cela ne vous coute plus cher demain. Dormez tranquilles, les USA et le Japon vont racheter des actifs à risques sans compter, de manière illimitée, comme si les arbres montaient au ciel, la croissance va revenir de ce coté-là, et de la Chine, et des pays émergents, grâce aux gaz de schistes, aux terres et aux métaux rares, grâce au charbon, grâce à la dégradation de l'environnement, qui est une croissance de plus. Hisseo, Santiano, tiens bon la barre et tiens bon le vent, l'économie est une croyance, crois en ton destin, aie confiance, la confiance d'aujourd'hui est la croissance de demain. 

Les banquiers retrouvent le sourire et des dividendes, Goldman Sachs engrange des bénéfices records, les ventes autos explosent en Chine, en Inde, au Brésil, en Russie, surtout les véhicules de luxe.

Et L'Allemagne tient les rênes du continent, la BCE qui est à son service soutient le taux de change de l'euro. Car les produits teutons contineront de se vendre même avec un euro fort. 

Le sud de l'Europe est en flammes, mais qu'importe, tant que les deutsche produktes se vendent comme des petits pains.

Et la doxa journalistique, enflée comme un ballon de baudruche, de tenter de nous persuader que le monde est beau, que les sports d'hiver se portent comme un charme, que la croissance sera au rendez-vous de l'été.

Alors de qui se moque-t-on ? Des Espagnols d'abord.

Le marché du travail en Espagne est sinistré. Le pays s'apprête à dépasser le seuil fatidique des 6 millions de chômeurs. A la fin de l'année 2012, le pays comptait en effet 5.965.400 de personnes sans emploi, a annoncé jeudi l'Institut national de la statistique.

Le taux de chômage a ainsi bondi d'un point au cours du dernier trimestre 2012, à 26,04% . Les prévisions du gouvernement, qui n'envisageait qu'un taux de 24,6% pour la fin 2012, sont largement dépassées. Or pour Soledad Pellon, analyste de la maison de courtage IG Markets, ce n'est pas terminé. "Nous nous attendons maintenant à ce que ce chiffre augmente durant 2013". Alors que le gouvernement mise sur un taux de 24,3% à la fin 2013, cette analyste estime "très probable" un taux de 26,8% ou 26,9% cette année. Et elle n'attend aucune création d'emploi avant 2014

Dans ce contexte, toutes les organisations humanitaires s'alarment d'une pauvreté galopante : près de 12,7 millions de personnes, dans ce pays de 47 millions d'habitants, étaient en 2011 en danger de pauvreté ou d'exclusion, selon une étude européenne. "La pauvreté augmente, la faim augmente déjà. Les soupes populaires débordent de monde, tout empire.

Alors de qui se moque-t-ton ? Des Italiens, qui avec la cure Monti ont avalé une soupe salée et la cueillère avec, qui est restée en travers de la gorge. Les taux ont baissé explique-t-on, en ajoutant que la dette a augmenté de 7% et qu'il faut s'attendre à une nouvelle salve de coups de fouet. Ce qui va inévitablement plomber l'activité, ce qui va réduire les rentrées fiscales, ce qui conduira à un nouveau tour de vis.

Alors de qui se moque-t-on ? Des Grecs ensuite, déjà plongés dans un bain d'eau de javel, essorés, repassés, pliés, cimentés, baionnés, statufiés, coulés. Des Grecs vendus aux intérêts chinois, perfusés, piqués, saignés. 

Alors de qui se moque-ton ? Des Portugais, qui ont refait leur valise en carton, les ont remplies de Fado et sont repartis comme dans les années soixante aux quatre coins du monde, en Angola, au Brésil, au Luxembourg, en France, en Belgique, en Allemagne, en Suisse, au Canada.

Alors de qui se moque-t-on ? Des Français, à qui l'on va apprendre la flexibilité, la compétitivité, les bas salaires, la précarité, la pauvreté, la soupe populaire, ces privilégiés si attachés à leurs avantages sociaux comme à un poteau de torture. Comme pour mieux faire passer la pilule, c'est la gauche, ou ce qu'on s'acharne à appeler la gauche, qui va tout détruire, de ce qui s'est construit en un siècle de luttes sociales. Ces foutus Gaulois vont apprendre le chômage de masse, la concurrence, les rendements, le low cost, les rythmes chinois, l'évasion fiscale de leurs élites, la peur du lendemain. Et malgré ce cocktail explosif, le Président droit dans ses bottes continuera de nier l'évidence d'une déliquescence du lien social.

Alors de qui se moque-t-on ? Des Allemands qui vont bientôt apprendre à leurs dépends les règles de la chaîne alimentaire, qui recevront en pleine poire ce boumerang lancé en l'air par la Bundesbank déguisée en BCE, un soir de crise mondiale. Car vendant 60% de ses produits high tech à une Europe en panne, la belle mécanique exportatrice, tel un Titanic privé d'océan va vite se retrouver en cale sèche. 

Alors de qui se moque-t-on ? Du bon sens et de la logique. De nous. Nous, naufragés de la mondialisation, qui seront bientôt sauvés, morts, mais sauvés. Par la faute de ces infirmiers du libéralisme, ces professeurs d'économie, ces apprentis sorciers du bonheur qui pensent nous soigner en nous apprenant à courir vers l'illusoire fuite en avant consumériste, qui pour tenir en haleine les courbes et les indices, nous veulent morts de faim, transis de peur, locataires d'une Terre à bout de souffle.



Sur le même thème

Pauvreté: la volonté d’ignorer l'évolution du monde
Comment la FED va prochainement "crasher" les marchés
La Valse de l'Euro, ou : les Allemands aussi sont menacés de banqueroute et de dépression économique
Pas tous pourris nos très chers politiciens ?
Les élections européennes ou la démocratie du dimanche


Les réactions les plus appréciées

  • Par Démosthène (---.---.---.51) 26 janvier 2013 11:36

     
    Je suis même étonné que des fosses communes n’aient pas encore été creusées un peu partout en France, comme ce fut le cas outre-atlantique peu avant la ’ crîîîzz ’...
     
    10 000 Soldats ?
     
    Pour ?
     
    Rabâchons encore, des fois qu’il y ait un contre-argumentaire qui daigne pointer le bout de son nez :
     
    Total de l’amas des richesses capitalisées :
     
    6 Fois le PIB mondial.
     
    Détenu par moins de 11 millions d’êtres humains sur 7 Milliards.
     
    De quoi se nourrit inévitablement cet amas capitalistique ?
     
    De 10% ( au minimum ) provenant du PIB mondial.
     
    Qui est incapable de comprendre qu’il ne reste que 40 % du PIB une fois le prélèvement du capital opéré sur le PIB mondial ?
     
    Qui est incapable de percevoir l’inéluctable ?
     

Réactions à cet article

  • Par Démosthène (---.---.---.51) 26 janvier 2013 11:36

     
    Je suis même étonné que des fosses communes n’aient pas encore été creusées un peu partout en France, comme ce fut le cas outre-atlantique peu avant la ’ crîîîzz ’...
     
    10 000 Soldats ?
     
    Pour ?
     
    Rabâchons encore, des fois qu’il y ait un contre-argumentaire qui daigne pointer le bout de son nez :
     
    Total de l’amas des richesses capitalisées :
     
    6 Fois le PIB mondial.
     
    Détenu par moins de 11 millions d’êtres humains sur 7 Milliards.
     
    De quoi se nourrit inévitablement cet amas capitalistique ?
     
    De 10% ( au minimum ) provenant du PIB mondial.
     
    Qui est incapable de comprendre qu’il ne reste que 40 % du PIB une fois le prélèvement du capital opéré sur le PIB mondial ?
     
    Qui est incapable de percevoir l’inéluctable ?
     

  • Par BA (---.---.---.142) 26 janvier 2013 12:24

    Vous vous rappelez toutes les belles promesses au moment du référendum sur le traité de Maastricht en 1992 ?

     

    Vous vous rappelez toutes les belles promesses en 1992 pour nous inciter à voter « oui » à la monnaie unique, « oui » à l’euro ?

     

    - « L’Europe est la réponse d’avenir à la question du chômage. En s’appuyant sur un marché de 340 millions de consommateurs, le plus grand du monde ; sur une monnaie unique, la plus forte du monde ; sur un système de sécurité sociale, le plus protecteur du monde, les entreprises pourront se développer et créer des emplois. » (Michel Sapin, 2 août 1992, Le Journal du Dimanche)

     

    - « Pour la France, l’Union Economique et Monétaire, c’est la voie royale pour lutter contre le chômage. » (Michel Sapin, 11 septembre 1992, France Inter)

     

    En réalité, nous avons eu exactement le contraire.

     

    En réalité, la construction européenne aboutit à un désastre économique, un désastre financier, un désastre social, un désastre humain.

     

    Vendredi 25 janvier 2013 :

    France : chômage concernant les catégories A, B, C, D, E :

    5 560 100 demandeurs d’emploi inscrits en fin de mois à Pôle Emploi.

     

    http://travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/PI-Mensuelle-VHP736-2.pdf

     

    Espagne :

    Les chiffres effarants du chômage de masse en Espagne.

    Le taux de chômage espagnol a terminé l’année 2012 sur un nouveau record historique à plus de 26% de la population active, tandis qu’il monte même à 55% chez les jeunes. Et la situation a toutes les chances de s’aggraver encore en 2013.

     


    Grèce :

    Avec 26,8%, le chômage en Grèce va de record en record.

    Le taux de chômage grec a atteint un nouveau record en octobre à 26,8%, contre 26,2% le mois précédent (chiffre révisé), a annoncé jeudi l’agence nationale des statistiques Elstat.

    L’économie grecque devrait subir une sixième année consécutive de récession en 2013.

     

    http://www.lesechos.fr/economie-politique/monde/actu/reuters-00490279-avec-26-8-le-chomage-en-grece-va-de-record-en-record-527279.php

  • Par L.F. (---.---.---.135) 26 janvier 2013 23:08
    L.F.

    Ce qui est sidérant, c’est que tout le cercle politico-médiatique compare la crise des subprimes à celle de 1929, mais semble ne pas remarquer que les politiques d’austérité actuellement mises en oeuvre sont exactement celles qui ont amené Hitler au pouvoir et la boucherie en Europe.

    Les allemands ( le gouvernement allemand pour être précis ) font aux grecs et à toute l’Europe ce qui les a menés dans les bras du nazisme : l’entrée de néo-nazis au Parlement grec envoie un signe on ne peut plus clair dans ce sens. Attitude d’autant plus ignoble quand on sait que l’Allemagne est en grande partie responsable des difficultés économiques des économies européennes ( voir http://www.agoravox.fr/actualites/e... )

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

ECRIVEZ UN ARTICLE !






Palmarès