Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Pologne brune : Ils sont venus chercher les communistes : vous tairez-vous (...)

Pologne brune : Ils sont venus chercher les communistes : vous tairez-vous ?

POLOGNE  : après l’interdiction du PC ukrainien et la promotion d’un néonazi à la présidence du « parlement » de Kiev, le pouvoir clérical-fascisant de Varsovie condamne des dirigeants du PC polonais aux travaux forcés.

 On lira ci-dessous l’appel du PC polonais au Mouvement communiste international et à tous les démocrates.

Le PRCF a déjà engagé la riposte aux côtés du Comité Internationaliste pour la Solidarité de Classe et d’autres organisations antifascistes. Il appelle les signataires du texte commun LIBERTÉ POUR LES COMMUNISTES POLONAIS (lire ici) à en faire un appel-pétition public et à se contacter dans le Nord-Pas-de-Calais, à Paris, etc. pour intervenir auprès des autorités polonaises.

La persécution anticommuniste à l’Est (Pays baltes, Ukraine, Pologne, Tchéquie, etc.) est un élément moteur de la fascisation galopante de l’UE dont les élections autrichiennes apportent une nouvelle preuve et dont les sanctions qui frappent les travailleurs d’Air France et de Goodyear donnent un avant-goût en France.

Tous les mouvements authentiquement communistes de France doivent répondre, chacun pour son compte et tous ensemble, à la demande du PC polonais car il y va de la liberté d’expression sur tout le continent. Plus que jamais l’anticommunisme et l’antisoviétisme nourrissent le fascisme dont la « construction » européenne et atlantique est un puissant vecteur.

Le PRCF va également s’adresser aux partis communistes avec lesquels il correspond pour leur demander de répondre à l’appel du PCP à internationaliser la campagne.

Camarades, concertons-nous très vite pour réagir ensemble car tous les défenseurs de la classe ouvrière et des libertés démocratiques sont visés.

Pour ce qui le concerne, le PRCF appelle en outre ses militants à relancer partout la campagne pétitionnaire pour un référendum sur la sortie de la France de la fascisante UE supranationale, atlantique et fascisante du grand capital.

  • Léon Landini, président du PRCF, ancien officier FTP-MOI, Médaille de la Résistance, officier de la Légion d’honneur, Grand Mutilé de guerre,
  • Pierre Pranchère, ancien député et ancien Résistant FTPF, président de la commission internationale du PRCF,
  • Georges Gastaud, secrétaire national du PRCF, fils de Raymond Gastaud, Résistant décoré par la France, les USA et par la République populaire de Pologne,
  • Antoine Manessis, fils de Résistants, secrétaire aux relations internationales du PRCF

Des membres du Parti communiste polonais condamnés pour propagande communiste !

APPEL du Parti Communiste de Pologne à la SOLIDARITE INTERNATIONALE

Quatre militants du PCP ont été condamnés le 31 mars 2016 par le tribunal régional de Dąbrowa Górnicza pour propagande de l’idéologie communiste dans le journal Brzask et sur le site internet du parti. Ils ont été condamnés à 9 mois de restriction de liberté assortie de travaux d’intérêt général obligatoire et d’amendes.

Ce verdict provocateur a été prononcé lors d’une procédure sommaire, sans la présence de toutes les parties, ce qui a cours généralement pour les infractions, lorsque la culpabilité de l’accusé est déjà établie. Le tribunal n’a pas suivi la procédure judiciaire habituelle et a fondé son verdict uniquement sur une accusation. En outre, les accusés n’ont même pas eu la possibilité de se défendre. Les condamnés avaient déjà émis des objections au jugement en exigeant la mise en œuvre de procédures judiciaires habituelles.

Ces militants du PCP sont accusés d’avoir enfreint l’article 256§1 du Code pénal : « Quiconque promeut publiquement un système fasciste ou totalitaire ou incite à la haine pour des motifs de différences nationales, ethniques, raciales ou religieuses ou d’absence de confession religieuse est passible d’une amende, d’une peine de restriction de liberté ou d’une peine de prison pouvant atteindre deux ans. »

Une tentative préalable visant à amender cet article en y ajoutant une interdiction des symboles communistes avait suscité des manifestations à la fois en Pologne et à l’étranger. Le 19 juillet 2011, la Cour constitutionnelle a dénoncé ce projet d’amendement arguant qu’il était contraire au principe de liberté d’expression.

Les accusations de promotion de système totalitaire à l’encontre des militants du PCP sont encore un exemple de la manière d’associer le communisme au fascisme et d’endiguer l’activité communiste.

L’affaire a démarré en raison d’une accusation proférée en 2013 par Bartosz Kownacki, député du Parti pour la Loi et la Justice (PiS). Le procureur avait refusé de donner suite à l’affaire. Toutefois, en 2015, les poursuites ont repris et se sont accélérées après la victoire du PiS aux élections. Le 31 décembre 2015, le Parquet régional de Katowice a déféré l’affaire au tribunal régional de Dąbrowa Górnicza. L’acte d’accusation stipulait que les militants faisaient publiquement la promotion d’un système totalitaire en publiant dans le journal Brzask des articles « directement liés au système communiste et au marxisme-léninisme, qui, compte tenu de l’expérience du passé, sont contraires aux valeurs démocratiques » – il s’agit pourtant d’activités menées par un parti politique légal.

L’affaire revêt également une importance dans le cadre de la politisation du Parquet, qui se retrouve subordonné au ministre de la Justice – Zbigniew Ziobro, membre du PiS, nommé Procureur général. Le système judiciaire adopte ouvertement une attitude différente envers l’extrême droite. En effet, tandis que des membres de la rédaction du journal Brzask sont condamnés, des néofascistes de l’ONR (Camp national-radical) manifestent librement dans les rues de Białystok pour commémorer le 82e anniversaire de leur organisation. Au cours de la manifestation aux couleurs du symbole de la phalange, ils ont défilé avec des flambeaux et ont promis « d’en finir » avec les ennemis politiques ; preuves patentes de fascisme. Nonobstant, le ministère de la Défense envisage d’armer les néofascistes dans le cadre de la défense territoriale. Auparavant, le tribunal de Częstochowa avait acquitté un homme vendant des T-shirts racistes, n’y voyant aucune violation de l’article 256 du Code pénal. Récemment, le ministre de la Justice et le Procureur général ont accordé un sursis à un nationaliste condamné pour agression d’un policier.

Le verdict condamnant les communistes polonais a été prononcé au moment même où, le 1e avril, le Parlement a adopté une loi « pour interdire la promotion du communisme » qui oblige les autorités locales à modifier le nom des rues ou d’autres objets qui sont associés au communisme, ce qui représente un atteinte à la tradition du mouvement des travailleurs. L’Institut de la Mémoire nationale a créé un registre et exige des autorités locales qu’elles liquident les monuments en l’honneur des soldats soviétiques et d’autres liés au communisme. La destruction et la liquidation des monuments ainsi que la falsification de l’Histoire sont des pratiques courantes du fascisme.

Le gouvernement et la bourgeoisie se fourvoient s’ils pensent que le PC de Pologne et les communistes polonais se laisseront intimider par cette persécution anticommuniste et s’ils croient que cette campagne anticommuniste les fera se soumettre. Les mesures prises à l’encontre des communistes vont de pair avec l’escalade de la ligne politique antisociale et barbare du gouvernement et de l’UE. Il est primordial que la solidarité envers le PC de Pologne, qui traverse une période difficile, et que le soutien en faveur des communistes persécutés s’expriment actuellement de façon résolue et à grande échelle. Par exemple à grand renforts de manifestations devant les ambassades de Pologne dans chaque pays, de motions de solidarité, etc.

Ne touchez pas au PC de Pologne ! La persécution contre le communisme doit cesser, les intolérables lois anticommunistes doivent être abrogées. L’anticommunisme et la réécriture de l’histoire ne l’emporteront pas.

www.initiative-communiste.fr

http://www.initiative-communiste.fr/articles/europe-capital/appel-du-parti-communiste-de-pologne-a-la-solidarite-internationale/


Moyenne des avis sur cet article :  3.3/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

78 réactions à cet article    


  • Cadoudal Cadoudal 28 avril 10:06

    « directement liés au système communiste et au marxisme-léninisme, qui, compte tenu de l’expérience du passé, sont contraires aux valeurs démocratiques »

    Rien à rajouter...


    • binnemaya 28 avril 13:45

      @Cadoudal
      En URSS il n’y avait pas de communisme mais un capitalisme d’état avec comme sur les lasagnes au cheval une étiquette mensongère de communisme.
      Le capitalisme c’est l’URSS avec Zuckerberg a la place de Staline.
      Le totalitarisme bureaucratique marchand qu’ils (l’oligarchie mondiale) sont entrain de finir d’installer est entrain de craquer de partout parce qu’ils ont oublier que même les pauvres ont une fierté et sont moins inculte qu’il pensaient.


    • Jao Aliber 28 avril 15:08

      @binnemaya


      Votre commentaire est juste.Mais en général, on n’arrive pas à voir encore que le cerveau de l’URSS totalitaire et anti-communiste est Lénine.Staline étant l’ exécuteur.

      N’est ce pas Lénine qui ait inventé la théorie du développement prioritaire à l’industrie lourde dans son ouvrage « Pour caractériser le romantisme économique » p.12 ? Ensuite n’a t-il pas ensuite attribuer cette fausse théorie à Marx ?

      Lénine a ainsi falsifié Marx.

      Mais pourquoi ? Parce que c’est la seule condition en URSS, pour la classe dirigeante de prélever une plus-value d’Etat que les ouvriers ne peuvent consommer et qui revient à ces dirigeants.

      Voilà le secret de la production soviétique.

      Mais l’ inconvénient est que cette exploitation est inséparable de la pénurie(Marx a avait théoriquement prévu ce cas)

      Pour comprendre la nature de l’exploitation soviétique, il faut absolument étudier le « Schéma de la reproduction de Marx »(capital livre 2, à partir de p.563)

      On verra que lorsqu’on donne la priorité à l’industrie lourde au détriment de l’industrie légère, on produit toujours de la pénurie pour le grand nombre.

      Enfin, aujourd’hui le communisme a été profondément dénaturé.La formation professionnelle des travailleurs dans le plus grand nombre de branche de travail possible est le communisme.

      La propriété privée se trouve abolie lorsque les travailleurs parviennent à travailler dans n’importe quel branche productive après un long processus d’apprentissage.

      Le travailleur ne ferra pas cette formation par plaisir mais pour augmenter sa rémunération.

      Ainsi s’il arrive à apprendre plus de 10 métiers, son salaire sera équivalent à la remuneration de 10 salaires,etc.Car la qualité de sa force de travail augmente.








    • escoe 28 avril 18:15

      @binnemaya
      Le totalitarisme bureaucratique marchand qu’ils (l’oligarchie mondiale) sont entrain de finir d’installer est entrain de craquer de partout parce qu’ils ont oublier que même les pauvres ont une fierté et sont moins inculte qu’il pensaient.

      Jamais dans notre histoire nous n’avons eu une société aussi bureaucratisée et c’est au néolibéralisme que nous le devons. C’est parfaitement démontré par Grueber dans son récent ouvrage « Bureaucratie ».
      J’ai eu l’occasion de discuter avec un éleveur kirghize, ancien responsable de kolkhose. En fait et contrairement à ce qu’on croit généralement ici il avait beaucoup moins de taches administratives que l’agriculteur moyen de chez nous qui doit rendre compte à un tas de strates, du Crédit Agricole à l’Union Européenne.


    • escoe 28 avril 18:41

      @Jao Aliber
      Ainsi s’il arrive à apprendre plus de 10 métiers, son salaire sera équivalent à la remuneration de 10 salaires

      Vous en connaissez beaucoup des comme ça qui sont à la fois agronome, ingénier chimiste, marin-pêcheur, ajusteur, peintre, verrier, charcutier, expert en C++, notaire, couvreur, architecte, électricien etc.
      Je n’en connais pas mais on ne doit pas vivre dans le même monde.


    • crovelix (---.---.95.97) 28 avril 18:51

      @Cadoudal

      Il n’y a pas de démocratie dans un système capitaliste. Tant que les capitalistes gagnent les élections ils gardent le vernis démocratique et mènent la répression , quand ils les perdent ils font des coup-état ou fomentent des guerres civils. (Vénézuela, Brésil, argentine, Chili, Grèce, etc..)

      Une barricade n’a que deux cotés. Le capitalisme mène au fascisme, l’histoire le montre à de multiple reprise (Allemagne, Italie, Espagne, Chili, Grèce, Portugal, Indonésie, etc...) Il n’y a que le communisme comme alternative et mène si les expériences communistes sont critiquables, elles ont fait progresser les droits des peuples. Que ce soient la sécu, la retraite, le code du travail, tous ces progrès politiques sont et ont été porté par des communistes !

      De fait si on interdit les partis communiste dans un pays, on abolie ce qui reste du vernis démocratique. Pour amuser les couillons et pour qu’ils se croient citoyens, on peut continuer longtemps le petit jeu PS vs UMP, ça s’appel l’alternance, mais ce n’est pas une alternative, c’est toujours la route qui mène au fascisme, celle qui offre la France à Le PEN.

      Ceux qui se pensent républicain et qui se réjouissent de voir les communistes condamnés pour délit l’opinion devrait se demander quand viendra leur tour.


    • Alren Alren 28 avril 19:29

      @Jao Aliber

      En 1920, on n’était pas une grande puissance mondiale sans industrie lourde et les bolcheviks ne faisaient que continuer la grande révolution industrielle commencée à l’époque des tsars avec l’aide technique et la finance de la france principalement qui voyait dans le développement de la Russie alliée le moyen de contrebalancer la menace grandissant de l’Allemagne impériale.

      Mais après la Révolution d’octobre, les puissances européennes à l’ouest, le Japon à l’est, au lieu d’aider au développement de la nouvelle Russie, l’ont combattue par tous les moyens en instituant un “cordon sanitaire”, en fait un embargo total contre ce pays.

      Cette mesure de haine était annonciateur d’une guerre d’invasion. En effet, la guerre civile ravageuse où ces puissances avaient aidé par tous les moyens les Russes “blancs”, de véritables fascistes en réalité, avait été perdue quand le peuple russe a compris ce qu’une victoire des tsaristes signifierait pour lui en terme d’oppression et s’était mis à soutenir à fond l’armée rouge.

      La guerre d’invasion a bien eu lieu, vingt ans parès, effectuée par cet imbécile de Hitler qui s’était mis préalablement l’Occident à dos après avoir attaqué la Pologne ultra-réactionnaire du fait du couloir de Dantzig, alors qu’il avait été porté au pouvoir par les capitalistes pour rayer le seul pays “communiste” de la carte et massacrer tous les communistes russes.

      Cette marche forcée de l’industrialisation de l’URSS a certes causé beaucoup de souffrances au peuple, mais après l’agression hitlérienne, elle a sans doute permis aux membres de l’URSS, malgré les reculs du début de l’emporter finalement sur les nazis et de se sauver, car les plans nazis secrets étaient de réduire de moitié la population des territoires conquis puis de transformer les survivants en esclaves incultes.


    • Cadoudal Cadoudal 28 avril 22:18

      @Alren
      Vos débats de trostko, bolcho, stalino, marxistes, on en a en gros rien a battre, tout ce qu’on voit c’est le résultat et il est toujours le même :

      Trois représentants des forces de l’ordre ont été grièvement blessés à Paris. L’un d’entre eux se trouvait en situation “d’urgence absolue”.
      https://m6info.yahoo.com/loi-travail-la-flamb-e-1417459370426422.html


    • escoe 28 avril 22:31

      @Cadoudal
      Trois représentants des forces de l’ordre ont été grièvement blessés à Paris

      Qu’est ce que vous voulez, il y a aussi des chauffeurs de camion qui ont des accidents, des marins pêcheurs qui tombent du chalutier, des égoutiers asphyxiés, des couvreurs qui tombent de l’échafaudage etc. Ca ne veut as dire que j’approuve les accidents du travail, hein ?


    • Michel Maugis Michel Maugis 29 avril 01:43

      @Cadoudal

      Pour vous, les valeurs démocratique sont les guerres coloniales, les mensonges, les calomnies, les saccages des peuples, le racisme, l’inculture, la pédophilie, la misère sociale, etc..toutes les merveilles de la « démocratie. »

      alors effectivement, le communisme est à combattre, car c’ est le seule mouvement politique qui lutte pour changer ce monde, est ce depuis la fin du communisme primitif, il y a plusieurs milliers d’années. 

      La différence , est fondamentale entre votre « démocratie » et la lutte pour changer ce monde qui est justement le communisme.






    • binnemaya 29 avril 01:49

      @escoe
      vrai mais en plus les chaines TV et surtout public n’ont mentionner que les accidents du travail des policiers et fait l’omerta sur les beaucoup plus nombreux blessés côté manifestants (bénévoles voire perdant 1 jour de salaire).
      En langage clair les TV ont fait de la propagande et non de l’information et il y a toujours des gens pour croire qu’on est en démocratie parfois cela me désespère mais aussi me renforce dans mes convictions sur le fait qu’il faudra interdire toute PUB et toute subordination des médias a l’état et aux banquiers/financiers etc


    • Michel Maugis Michel Maugis 29 avril 02:04

      @binnemaya


      Si, en URSS, c´était le communisme PUISQUE le mouvement politique communiste était au pouvoir..

      L’ épopée soviétique a été une des plus grandes aventures bénéfiques pour l’ humanité.
      L’épopée du communisme n’ est pas terminée...

      Et les ennemis de cette humanité ont absolument raison de s’en prendre au COMMUNISME, car ils savent que c’est le communisme la seule force cohérente et efficace contre ce monde.

      1) le communisme en tant que mode de production a été mode primitif de l’ humanité durant des milliers d’années... 

      2) sa disparition avec l’ apparition de l’ esclavage coïncide avec l’ ALIÉNATION humaine 

      3) ce qui génère deux grands mouvements ASSUMANT cette aliénation pour la combattre ou pour la compenser

           a) Un mouvement de de lutte contre cette aliénation que j’appelle communisme politique, 
          b) LE MONOTHEISME pour accepter cette aliénation qui est compensée par l’ aliénation            religieuse qui offre le paradis après la mort ( donc il ne peut exister sur Terre, et il est vain de       vouloir le construire, il est vain de lutte contre cette aliénation)
       

      4) Aucun pays SOCIALISTE s’est dit communiste en tant que mode de production.

      Mais TOUS sans exception on lutter contre le colonialisme, le capitalisme et l’ impérialisme.

      CE FUT UN SUCCÊS. Le communisme n’ a pas disparu en tant que mouvement de lutte pour mettre un terme au capitalisme er à l’impérialisme.

      Il n’ existe aucun mouvement politique ayant une vision aussi claire de l’histoire de l’ humanité.

    • Cadoudal Cadoudal 29 avril 11:12

      @escoe
      « Ca ne veut as dire que j’approuve les accidents du travail, hein ? »

      Non, ça veut juste dire que tu approuve la violence et qu’un tour en mer te remettrait peut-être les idées en place petite crapule...


    • escoe 30 avril 11:41

      @Alren
      Mais après la Révolution d’octobre, les puissances européennes à l’ouest, le Japon à l’est

      Pas seulement le Japon à l’est, mais aussi la France et bien d’autres

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Intervention_en_Sib%C3%A9rie


    • escoe 30 avril 16:23

      @Cadoudal
      Avec le nom que tu portes tu as vocation à finir au fond de la Loire. Quel brave homme ce Carrier !


    • Julien30 Julien30 28 avril 10:08

      Ouin ouin ouin ! Un pays emploi vos méthodes de prédilection contre vos camarades (en beaucoup moins violents et extrêmes, vous restez les boss en matière de totalitarisme) ? J’en suis choqué, c’est trop dur la vie, surtout que le communisme a en son temps tellement apporté à la Pologne, quelle ingratitude... Hilarant quand même de voir des gars s’indigner dans le même temps de l’« antisoviétisme » et des atteintes à la liberté d’expression, quand on se souvient quel paradis de la liberté d’expression était l’Union soviétique.


      • tf1Groupie 28 avril 10:43

        @Julien30

        Exact : si on est franchement communiste on ne peut pas invoquer la liberté d’expression ; quand on est adulte il faut choisir ce que l’on veut franchement.

      • Laulau Laulau 28 avril 11:41

        @Julien30

        Si vous n,’étiez pas si mal-comprenant, vous mesureriez à quel point le communisme et même l’URSS vous a été bénéfique. Les méchants communistes ont détruit l’armée du Reich à Moscou (1941), Stalingrad (1942), Koursk (1943) et enfin Berlin. Mais peut-être le regrettez-vous ? Peut être aussi pensez vous que ce sont nos grands amis américains qui, après cinq ans de neutralité dans le conflit volant à notre secours, se sont battus contre 10% de l’armée allemande pour ramasser la mise et asservir l’Europe de l’Ouest.


      • Laulau Laulau 28 avril 11:47

        @Laulau
        Pardon, deux ans seulement de neutralité puis trois ans d’absence sur le front européen.


      • Julien30 Julien30 28 avril 12:04

        @Laulau
        Oui oui c’est cela, de l’art de s’arrêter à ce qui vous arrange et d’occulter tout le reste, bon on ne va même pas revenir sur le pacte germano-soviétique mais le peuple russe et les autres peuples qui sont passés sous son contrôle, elle leur a été bénéfique l’URSS ? Vous auriez aimé le même sort pour la France ?


      • César Castique César Castique 28 avril 12:57

        @Laulau

        « Les méchants communistes ont détruit l’armée du Reich à Moscou (1941), Stalingrad (1942), Koursk (1943) et enfin Berlin. »


        Je n’aime pas l’uchronie, que je considère comme une façon stupide de perdre son temps, mais cela ne m’empêche pas de penser que le nazisme fut un choléra qui ne se serait sans doute pas répandu s’il n’y avait eu la peste communiste en URSS...

      • Abou Antoun Abou Antoun 28 avril 17:26

        @Laulau
        Si vous n,’étiez pas si mal-comprenant, vous mesureriez à quel point le communisme et même l’URSS vous a été bénéfique.
        Aussi longtemps qu’existait l’URSS, le capitalisme à l’Ouest a été ’raisonnable’ (libertés syndicales, conventions collectives, réduction de la semaine ouvrée, congés payés, indemnisations du chômage, des congés maladie, etc...). Bref l’existence de grandes puissances se revendiquant du marxisme, et la présence de PC locaux forts (France, Italie,...) rendaient nos patrons fort raisonnables.
        Depuis la chute du mur, nous assistons à un retour au 19° siècle, le capitalisme est complètement décomplexé, comme on dit maintenant (la loi El Khomry, ce n’est qu’un début, on n’a encore rien vu). Pour couronner le tout les religions reviennent foutre leur bordel habituel. En arrière toute !!!
        Si la chute du mur a été bénéfique pour les peuples de l’Est, c’est sûr que pour les travailleurs de l’Ouest cela a été une vraie catastrophe.


      • escoe 28 avril 18:22

        @Abou Antoun
        Si la chute du mur a été bénéfique pour les peuples de l’Est

        Ce n’est pas si sûr. Je connaissais un labo d’étude de la corrosion à Leipzig qui était un des meilleurs au monde et qui a tété connement liquidé par la Treuhand, organisme uniquement constitué de comptables bornés. Et tant qu’ils y étaient ils ont tué les éditions musicale qui dataient au moins de Jean Sébastien Bach. Même chose pour les industries graphiques qui faisaient l’admiration de Napoléon.


      • escoe 28 avril 18:27

        @Julien30
        La Pologne d’aujourd’hui est dirigée par des gens qui prennent leurs consignes dans la seconde ville de Pologne, Chicago.


      • Abou Antoun Abou Antoun 28 avril 18:42

        @escoe
        Si la chute du mur a été bénéfique pour les peuples de l’Est
        Je ne me prononce pas sur ce point. C’est extrêmement délicat. C’est un autre débat. Il y a cependant un fait : Le PC russe n’engrange plus que 19% des voix, mais reste le second parti de Russie.


      • JP94 28 avril 19:33

        @Abou Antoun
        Eh bien , je connais pas mal de Russes et d’ex-Soviétiques (des diverses républiques) ici en France depuis le coup du Maïdan comme ils disent. Donc tous et toutes ont vécu en URSS puis ont connu la chute du Socialisme et les conséquences. Aucun n’est fasciste ni Russe blanc. Ils ont des niveaux d’étude très variables ( surtout des ingénieurs , des profs/ chercheurs , mais aussi des ouvriers ) .


        Je donne ici leur opinion, qui m’a beaucoup surprise par rapport à tout ce qu’on assène ici sur l(URSS.

        1) 100% de ces Russes et ex-Soviétiques, non communistes ( même si leurs parents l’ont été pour certains ) regrettent l’URSS et le Socialisme.
        Rappel du réféndrendum ( non respecté ) : 76% des Soviétiques veulent le maintien, ( 71% à 96% , suivant les républiques ) 

        2) 20% d’entre eux avaient voté contre le maintien de l’URSS lors du référendum de mars 1991, mais ces 20% pensent avoir eu tort, quand ils voient ce que le Capitalisme a détruit et ce qu’il a amené.
        En aucun cas ils ne jugent positive la chute du mur. ( destruction de la Santé gratuite et de l’Education pour tous avec un très haut niveau ( on ne parle guère des résultats du PISA en ex-URSS mais ce sont les plus forts ) et le Recherche scientifique.
        L’eau , le logement , le chauffage gratuits ou presque. L’emploi dès le diplôme ...
        Bien sûr qu’il y a eu des problèmes et des erreurs, mais « c’est normal » .

        3) Ils ne se soucient guère de Poutine ( alors que les médias dont des Russes des poupées de Poutine) mais affirment très fort leur antifascisme et jugent très sévèrement Hollande, Obama et l’UE russophobe et permissive avec les fascistes.

        4) sur le pluralisme , ils jugent que les médias sont bien plus libres et objectives en Russie qu’ici.

        5) sur la période stalinienne, ils la jugent positive, et pensent que les problèmes qui se sont posés les concernaient eux uniquement et que ce n’est pas aux Occidentaux de juger, et que ceux-ci feraient mieux de balayer devant leur porte.
        Ils pensent aussi que la répression ne concernait qu’une minorité et est absente des mémoires de la plupart des Soviétiques, qui n’en ont pas été victimes ..

        6) Pour les victimes, cela est certes un problème mais même ceux qui comptent des victimes dans leur famille ne condamnent pas l’URSS ni Staline pour autant ! «  c’était une époque difficile, il y a eu des hélas des gens innocents victimes mais devant la menace fasciste en Europe et en URSS , c’était difficilement évitable ». 

        7) chaque famille compte au moins et souvent plusieurs victimes du fascisme .

        Sous Staline : 620 000 condamnations à mort ou au goulag ( 0,34% ) 
        Le fascisme : 27 000 000 de morts, 50 000 000 blessés. le plus fort taux de tous les pays .

        Donc à mon avis , quand on parle d’URSS , il est important de d’abord écouter l’avis et le vécu des intéressés ! 



      • Abou Antoun Abou Antoun 29 avril 01:20

        @JP94
        Ce que vous dîtes ne me surprend pas.
        Ce qu’en dit Vladimir Poutine :
        « Celui qui ne regrette pas l’URSS n’a pas de cœur ; celui qui souhaite son retour n’a pas de tête. »
        reflète bien ce que pense les gens de sa génération.
        Les Russes qui ont grandi à l’époque soviétique savent ce qu’ils ont perdu. Par contre les jeunes générations, nées après 1980, ont une opinion négative d’un système qu’ils n’ont pas connu, pour elles communiste est synonyme de ringard.


      • binnemaya 29 avril 02:12

        @Julien30
        En 1920 déjà nos si chers élites patriotes ont fait le choix de la défaite en trahissant la France en armant l’allemagne pendant 20ans alors qu’elle venait soit disant de perdre la guerre car les 200 familles(DeWendel+schneider etc) qui régentent la France depuis l’esclavage(ce qui leur a fournit le capital primaire) ne sont obsédés que par le St Graal du rendement maximal et dès qu’il baisse (crise) ils se tournent toujours vers la dictature qui permet le rendement (esclavage des prisonniers) et surtout la diversion des pauvres (enrôler de force) a qui l’on raconte la fable de la défense de la patrie alors qu’eux n’en ont pas.
        Les américains pareil ont fait du Bizness jusqu’à la fin de la guerre avec Hitler (Stattoil Ford etc) les premiers soldats US étaient surpris de voire des moteurs Ford dans les camions Nazis et ils ont presque raser les villes allemandes mais aucun site industriel (normal on tir pas sur notre propriété) ce qui après guerre a permis a l’allemagne de redémarrer immédiatement son industrie et aux Oligarques US+GB+Français d’être encore plus puissant qu’avant la guerre
        Et encore une fois L’URSS de Staline était juste le concurrent capitaliste des USA d’ailleurs qui sont entrés en guerre en Aout 1941 quand ils ont compris qu’ils avait choisit le mauvais cheval Nazi car les Russes reprenaient le dessus donc devenaient le risque Majeur


      • Michel Maugis Michel Maugis 29 avril 02:32

        @Abou Anton

        « Le PC russe n’engrange plus que 19% des voix, mais reste le second parti de Russie. »


        ET soutient Poutine !!

      • Laulau Laulau 29 avril 10:45

        @Julien30
        Ah je vois, c’est moins grave que ce que je craignais, vous n’êtes qu’un gibier de propagande.
        Tiens revenons sur le pacte germano-soviétique. Il s’est produit pourquoi ? Rien ne s’était passé avant ? La politique pour le moins conciliante De Chamberlin avec Hitler vous vous souvenez ? Munich vous en avez entendu parler ? Les négociations entre la France, le Royaume Uni, l’URSS et la Pologne où Chamberlin envoyait des sous fifres sans pouvoir de négociation et où les Polonais ne voulaient rien entendre, vous le saviez ?
        La vérité c’est que le gouvernement britannique, suivis aveuglément par la France voyaient d’un très bon œil une attaque de l’URSS par l’Allemagne (les mains libres à l’Est... disait-on). D’ailleurs une fois la guerre déclarée, au lieu d’attaquer l’Allemagne lorsque son armée était en Pologne, on s’est contenté d’attendre derrière notre frontière que le bel Adolf continue vers l’Est, ce fut « la drôle de guerre » et ensuite....... tels furent pris qui croyaient prendre.


      • Laulau Laulau 29 avril 10:48

        @Michel Maugis
        Il soutient Poutine .... dans sa politique extérieure d’indépendance vis à vis de l’empire. Pas pour le reste.


      • Abou Antoun Abou Antoun 29 avril 11:59

        @Laulau
        C’est l’exacte vérité. Les occidentaux n’ont jamais eu une attitude claire vis à vis de l’URSS. De là à dire qu’ils comptaient sur Hitler pour les débarrasser du communisme.
        Devant les atermoiements des franco-britanniques, le pacte de non-agression visait avant tout à protéger l’Union Soviétique d’une attaque allemande. Hitler a fait des cocus de tous les côtés.
        Tout ceux qui pensaient utiliser Hitler, en Allemagne comme dans toute l’Europe ont été utilisés par lui. Il n’y avait pourtant qu’à lire « Mein Kampf » tout était écrit.


      • Laulau Laulau 29 avril 13:19

        @César Castique
        Mais à part, le mot peste, je suis d’accord. Mais qui à répandu le choléra pour éviter ce qui (pour eux) est une peste ? Qui à part ceux qui ont tout à perdre dans le communisme, qui donc à part les nantis, les bourgeois et les évêques ?


      • tf1Groupie 29 avril 14:12

        @Laulau

        Les nombreux russes qui ont tout perdu avec le communisme sont entre autre les intellectuels et les simples citoyens.

        Croyez-vous qui ceux qui ont servi de chair à canon à Stalingrad ou ailleurs étaient des nantis et des bourgeois ?


      • Laulau Laulau 29 avril 17:17

        @tf1Groupie
        .... sont entre autre les intellectuels et les simples citoyens.

        Euh quels sont les autres ?

        Croyez-vous qui ceux qui ont servi de chair à canon à Stalingrad ou ailleurs étaient des nantis et des bourgeois ?

        Il n’y avait plus de « bourgeois » en URSS, du moins au sens ou vous l’entendez. De plus je ne vois pas très bien ce que vous voulez démontrer. Ce doit être de la logique tf1 !


      • Michel Maugis Michel Maugis 29 avril 18:43

        @Laulau


        « pas pour le reste »

        Le peut il vraiment de face ?

        Le Parti communiste et Poutine sont marxistes.

        Le parti communiste soutien aussi la politique de Poutine qui est une capitaliste nécessaire pour faire face à l’impérialisme. La construction du socialisme NE PEUT FAIRE FACE à l’impérfialisme fasciste occidental, il faut donc le combattre de l’intérieur.

        C’est la déduction de l’ analyse marxiste de la guerre froide, qui ne se dit pas.

        Le retour au capitalisme a été et reste une décision MARXISTE de la direction soviétique, afin d´éviter l’ extermination fasciste par l’Occident de l’URSS, et ainsi couper l’ herbe sous le pied. des colonialistes et racistes occidentaux dont la France est un exemple presque parfait.

        Mais pour des raisons idéologique, il est extrêmement difficile de faire comprendre aux masses laborieuses, que c’ est sous le capitalisme qu’ apparaissent les conditions objectives pour la construction du socialisme. La tache du PC est de faire comprendre que la raison fondamentale de l’aliénation humaine est la propriété privée des moyens de production. 

        Le PC, en tant que marxiste qui comprend la situation est dans l’ obligation de soutenir Pourtine, mais de critiquer le capitalisme en tant que cause fondamentale.

      • César Castique César Castique 29 avril 18:51

        @Laulau


        « Qui à part ceux qui ont tout à perdre dans le communisme, qui donc à part les nantis, les bourgeois et les évêques ? »


        Ceux dont George Orwell écrit que s’ils "se sont jetés dans les bras du fascisme, c’est uniquement parce que le communisme s’est attaqué, ou a paru s’attaquer, à des valeurs (patriotisme, religion) qui ont des racines plus profondes que la raison économique.Le socialisme et l’industrialisation, in Le quai de Wigan, (1937)


      • andromerde95 29 avril 21:28

        « Peut être aussi pensez vous que ce sont nos grands amis américains qui, après cinq ans de neutralité dans le conflit volant à notre secours, se sont battus contre 10% de l’armée allemande pour ramasser la mise et asservir l’Europe de l’Ouest. »


        C’est 20 % en réalité. Les pays occidentaux ont tué plus de 20 % des forces de l’Axe, les anglo-américains ont massivement bombardé l’Italie et le IIIe Reich et les USA ont largement fourni l’URSS (Lend Lease).

        Bref, le mythe de « Hitler, faux nez du capitalisme » ou « les communistes, seuls eux sont anti-fascistes » me fait un peu rigoler.

        D’ailleurs si Hitler et le capitalisme, c’est la même chose, pourquoi en occident capitaliste, le nazisme est d’avantage mal vu, est d’avantage réprimé et est d’avantage critiqué que le communisme ? j’aimerai entendre l’avis d’un marxiste dessus.

      • andromerde95 29 avril 21:35

        @andromerde95
        (Les pays occidentaux ont tué plus de 20 % des forces de l’Axe)

        C’est plus si on compte le Japon.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès