Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Pourquoi le credo européen d’une concurrence libre et non faussée (...)

Pourquoi le credo européen d’une concurrence libre et non faussée indispose-t-il certains de nos concitoyens ?

"C’est la concurrence qui met un prix juste aux marchandises et qui établit les vrais rapports entre elles”
Charles de Secondat, baron de la Brède et de Montesquieu

Parmi toutes les critiques adressées à l'Union Européenne la plus courante en France concerne la concurrence.

Dans un pays qui a installé de longue date (depuis Colbert) la fermeture des frontières, la protection de ses marchés et la préservation des corporations comme un invariant national cette ouverture européenne (et mondiale) à la concurrence remet en cause nombre de conformismes et de dogmes qui prévalent encore en France.

Qu'est ce qu'est réellement la concurrence et pourquoi n'est-elle pas comprise par les Français  ?

Sur le site http://www.touteleurope.eu on peut lire ceci :

L'Union européenne s'est développée sur la base d'un marché intérieur au sein duquel la concurrence est libre et non faussée. ........

La politique de concurrence se divise en 6 catégories.
Deux concernent les entreprises officiant dans le marché intérieur :

Deux concernent l’attitude des Etats :

Deux concernent les limitations aux règles de la concurrence et les services publics nationaux :

La concurrence en Europe est le fruit d'une réflexion collective menée après la seconde guerre mondiale et qui rejette tout à la fois le nationalisme (synonyme de guerre), le communisme (qui a enfermé la moitié de l'Europe derrière des barbelés pendant 50 ans) et l'Etatisme (qui n'est qu'un avatar du soviétisme)

Loin d'être une construction simpliste ou improvisée la politique (assumée) de l'Union Européenne en matière de concurrence balaie tous les aspects de cette concurrence que celle-ci concerne les entreprises, les Etats et les services publics.

Qu'opposent socio-conservateurs à ces arguments économiques et sociaux ?

1) La concurrence serait mortelle pour les travailleurs, elle baisserait leur rémunération et leurs avantages sociaux

2) la concurrence détruirait les services publics au profit de capitaliste voulant faire de l'argent sur le dos des Etats et des peuples (une conspiration contre les peuples)

3) la concurrence serait la réincarnation de la loi de la jungle où seuls les forts (ou les plus adaptables) survivraient

4) la concurrence entraînerait la planète dans une confrontation généralisée puisque ce n'est qu'à l'abri des frontières que les peuples seraient protégés.

Que leur répondre sur la concurrence ?

1. Les droits des travailleurs sont-ils bafoués par la concurrence ?.
Il s’agit évidemment d’une vision biaisée de la concurrence. Il est toujours possible de trouver dans le monde des cas extrêmes d'exploitation de la pauvreté (les ouvrières du textile au Bangladesh par exemple) pour expliquer que la concurrence tuerait les travailleurs, broierait leurs droits sociaux, diminuerait les salaires…
Tout cela est relève de la mauvaise foi et de la manipulation. Si nombre de Français constatent aujourd'hui une baisse de leur niveau de vie et le retrécissement de leur perspectives de travailc'est d"abord parce que nous ne jouons pas le jeu de la liberté d'entreprendre, de la concurrence livre et du développement économique et social.

La mondialisation et la concurrence ont permis à 1 milliard d'êtres humains de sortir de la misère

 Grâce à la libéralisation des échanges (mondialisation et globalisation) près d’un milliard d’êtres humains ont pu sortir de l’extrême pauvreté (sous Mao l’espérance de vie était de 44 ans, aujourd’hui dans une Chine libérale elle est de 77 ans).

2. La concurrence détruirait les services publics (avec cet exemple qui revient comme une rengaine des trains britanniques sous la libéralisation de Thatcher).

  • L’hôpital public est en grande difficulté en France, s’il tient à force de non-gestion et d’impasses budgétaires c’est parce que l’Etat et la sécu arrosent ce sable tous les ans avec de l’argent emprunté pour faire tenir des hôpitaux publics de moins en moins efficaces, de plus en plus couteux, rendant un service parfois complètement défaillant.
    Le mythe des cliniques qui ne réaliseraient que des actes rémunérateurs ne tient pas 5 minutes (même s’il existe évidemment de mauvaises cliniques), le fait qu’elles soient privées (et donc que le patient ait le choix) leur confère une obligation de bons résultats et de sage gestion
  • Les Français (cela est évidemment entretenu par ceux qui font de l’idéologie socialiste un fond de commerce) confondent encore
    largement le service public et le service du public.
  • Le service public consiste à faire gérer par l’Etat ou des administrations des services offerts ou vendus à tous les citoyens. Que ce soit l’énergie, l’eau, la santé ou l’éducation de nombreux Français pensent qu’une entreprise privée serait incapable de respecter l’intérêt général, qu’elle irait obligatoirement au plus offrant ou au plus rentable. C’est une vue de l’esprit. Ce n’est pas parce que l’Etat s’occupe d’un service que celui-ci est rendu équitablement et de qualité.

Quelques exemples de services dégradés rendus par l’Etat :

  • l’école publique en France est devenue une immense garderie pour enfants du peuple (ceux qui prétendent le contraire n’ont pas d’enfants en âge scolaire dans le public ou n’ont jamais fréquenté un établissement scolaire de banlieue). Plutôt que mettre en concurrence (à armes égales) le privé (pas forcément confessionnel) et le public (pas forcément efficace) on empêche les écoles privées d’ouvrir de nouvelles classes (alors qu’en Ile de France la demande des familles explose) et on maintient les enfants de pauvres dans des établissements dégradés où nombre d’enseignants font semblant d’éduquer ou de transmettre (c’est le système qui les y contraint)
  • La sécurité est mal assurée pour des pans entiers du territoire abandonnés aux groupes mafieux, aux intégristes, à la loi du plus fort.
    Nous avons la police la plus nombreuse de tous les pays européens mais à force de syndicalisme, de réduction du temps de travail, de droits sociaux innombrables la plupart des policiers ne sont pas sur le terrain et notre pays délègue la sécurité dans la rue aux polices municipales (on l'a vu à Nice cet été)

3. La concurrence ce serait la loi de la jungle

C’est évidemment la plus grande imposture entretenue par la Gauche depuis des lustres.

La concurrence n’est pas la jungle mais bien la possibilité pour les meilleurs d’émerger, pour les corporatismes et blocages sociaux d’être réduits et pour l’ascenseur social de reprendre sa trajectoire.

Que se serait-il passé si en 1997 la Gauche n’avait pas privatisé France telecom et libéré le secteur des telecoms (au grand dam de la Gauche réac de l’époque) ?

  • Les Français communiqueraient encore avec un minitel (modernisé et fabriqué dans l’Ouest du pays par Sagem sans doute)
  • L’Internet serait réservé aux entreprises et aux 1 % de Français riches, anglophones et technophiles
  • Il faudrait plusieurs mois pour obtenir une ligne téléphonique, un téléphone portable
  • Les Français paieraient leurs abonnements (portables ou internet) 5 ou 10 fois plus chers qu’actuellement

On voit bien que la concurrence dans les télécom (comme il en sera de même un jour pour le courrier ou le train) crée des richesses et des opportunités, développe le pays et le met à niveau de ce qui se fait partout dans le monde, ne précipite en rien les travailleurs dans les affres de la misère (ce que fait le socialisme dans les quelques rares pays où il survit).

La concurrence n'exacerbe pas les tensions entre travailleurs, entre pays, elle ne baisse pas le niveau de protection sociale et ne nous aligne pas sur le moins disant. Par contre elle fait tomber certains corporatismes (syndicaux notamment) et elle marque la fin prochaine du socialisme et de ses utopies.

La concurrence (ou competition en anglais) permet aux pays de ne plus se confronter par les armes mais pacifiquement en faisant du commerce (si je tue mon partenaire commercial je me détruis aussi). Tout le projet européen et du commerce mondial est basé sur cette volonté d’échanger (des produits, des services, des idées, des concepts) sans se battre physiquement (les bombardements ou l’occupation d’un pays).

La confrontation entre système est symbolique et commerciale, la refuser c'est enterrer notre pays

La confrontation des pays est désormais commerciale, culturelle, sociale (le social peut aider un pays ou parfois le faire plonger comme en France). Ceux qui continuent à brandir la religion comme outil d’influence ou de domination (les intégristes islamiques ) ne sont que les scories des siècles passés, des queues de programmes religieux qui ne survivent que grâce à la terreur, l’argent du pétrole et l’ignorance crasse de ceux qui s'en réclament.

La concurrence et le libéralisme s'opposent aux dogmes et aux totalitarismes

La concurrence libère alors que les idéologies entravent et ceux qui choisissent l’obscurantisme (religieux mais aussi économique) limitent stupidement leur horizon comme leur vie sociale ou intellectuelle.


Moyenne des avis sur cet article :  1.17/5   (52 votes)




Réagissez à l'article

92 réactions à cet article    


  • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 29 août 09:44

    La concurrence est la meilleure des choses à condition qu’elle soit loyale, non faussée.

    Contrairement à ce que croient beaucoup de gens, le capitalisme n’est pas paupérisateur : il produit globalement des richesses mais il ne parvient pas à les répartir équitablement.

    Les libéraux croient que le marché est naturel et qu’une grande main invisible régule naturellement les dysfonctionnements du marché, de l’offre et de la demande.

    Au contraire, les ordolibéraux ne croient pas que le marché soit naturel et ils pensent qu’il est impératif que l’État mette en œuvre des lois propres à restaurer et maintenir une concurrence libre et non faussée.

    En toute immodestie, concernant les ordolibéraux, j’apporterai une nuance.
    Au lieu de dire : « Le marché n’est pas naturel », je proposerais : « Le marché est naturel mais il n’est pas naturellement équitable ».
    D’où la nécessité de réguler transitoirement le marché par l’État.

    Fiasco intégral mondial de l’Aide Publique au Développement en ...http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/fiasco-integral-mondial-de-l-aide-183839

    • Alren Alren 29 août 12:39

      @Jean-Pierre Llabrés

      Contrairement à ce que croient beaucoup de gens, le capitalisme n’est pas paupérisateur : il produit globalement des richesses mais il ne parvient pas à les répartir équitablement.

      Mais ce n’est pas le capitalisme qui produit la moindre richesse c’est uniquement le travail  !!!

      Ce n’est pas la concurrence entre producteurs qui fixe le prix des choses.

      C’est le rapport de force entre le producteur, ou l’intermédiaire et l’acheteur.

      Pour le producteur ou plus souvent l’intermédiaire, la situation idéale est celle où l’acheteur est captif, doit absolument acheter son produit ou son service à lui et nulle part ailleurs, car alors il peut fixer un prix de vente sans aucun rapport avec le prix de revient.

      La seule limite à cette exploitation réside dans la régulation par la puissance politique et parfois la révolte des consommateurs. Si la puissance politique est complice des voleurs, alors les scandales se multiplient.

      Le pire de tous étant le prix de certains médicaments fabriqués le plus souvent aux USA qui sont vendus plusieurs centaines de fois leur coût de fabrication, sans que les gouvernements ne réagissent et que les malades (ou la Sécu) doivent cependant leur acheter pour survivre.

      Il y a aussi le prix des pièces détachées, d’autant plus élevé que le fabricant souhaite que le client captif remplace son produit réparable par un neuf.

      Si un objet de consommation est produit par plusieurs fabricants ou prestataires de service, il y aura entente tacite ou délibérée pour un prix minimum qui permette un bon profit pour l’actionnaire.

      C’est ce qui s’est longtemps produit pour les SMS vendus plus chers que la voix alors qu’ils utilisent le centième de la bande passante nécessaire à une conversation.

      C’est ce qui va se passer avec l’installation autoritaire du gouvernement complice des voleurs, avec le compteur électrique Linky. Il permettra à des intermédiaires sans aucune utilité technique de s’intercaler entre EDF et le consommateur pour la vente d’électricité.

      Soyons assurés qu’il y aura entente tacite mais brouillée par les « offres spéciales » de courte durée pour vendre le courant beaucoup plus cher qu’aujourd’hui.

      C’est pourquoi il faut refuser Linky.


    • bourrico 7 29 août 12:51

      @Jean-Pierre Llabrés

      La concurrence est la meilleure des choses à condition qu’elle soit loyale, non faussée.


      Tout est dans le « à condition ». smiley
      Condition qui n’est jamais respectée et ne peut pas l’être sauf dans un cadre rigide.
      Les lois comme la loi El konnerie sont la pour empêcher toute forme de cadrage, pérennisant ainsi le rapport de force permanent que vous tentez pitoyablement de faire passer pour une concurrence saine et vertueuse.
      Le libéralisme, c’est la loi de la jungle, et la, c’est le plus fort qui gagne, point barre.

      Bref, le bobard libéral habituel pour neuneu.

    • Yaurrick Yaurrick 29 août 15:03

      @Alren : bien sûr que la capitalisme crée de la richesse, c’est même grâce au capital (financier, intellectuel) que l’humanité a pu créé de la richesse et est train de sortir le monde de la misère.
      Sans capital, nous retournons au moyen-age, c’est aussi simple que ça : regardez les pays qui rejettent le capitalisme, ce sont malheureusement aussi les plus pauvres.
      Le capitalisme peut prospérer partout, mais pour que son effet s’applique à tous, il faut un état de droit qui garantisse la liberté à chacun de pouvoir produire des richesses. Le contraire c’est du capitalisme de connivence et, comme par hasard, c’est assez présent en France.

      Si vous ne voulez pas comprendre que c’est la concurrence qui est le meilleur moyen de gagner du pouvoir d’achat pour les consommateurs, on ne peut rien faire pour vous. Ce n’est pas une guerre où il y a des perdants et des morts, c’est le moyen de pouvoir utiliser les ressources de manière la plus optimale possible.
      Regardez l’exemple de Free, avant qu’il entre dans la téléphonie, il y avait une entente puisque personne ne pouvait entrer sur ce marché. Et depuis, nos forfaits ont été améliorés, avec souvent voix + sms illimités tout en étant 2 à 3 fois moins chers.

      Comprenez que la concurrence ne plait pas à certaines entreprises, qui font appel à l’état pour protéger leurs secteurs. La conséquence est simple : perte d’innovation, produits plus chers, et donc perte de pouvoir d’achat et par extension gaspillage de ressources. C’est pourquoi les libéraux veulent que l’état s’en tienne à ses fonctions régaliennes, ils veulent que l’état garantisse la liberté d’entreprendre, de commercer et de produire des richesses.


    • Aristoto Aristoto 29 août 16:03

      @Yaurrick

      il l air genial ce capitalisme !!!! ou est ce qu on peut se le procurer.


    • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 29 août 16:46

      @Aristoto

      Ci-dessous :

      Au terme de 40 ans de chômage massif, il n’est plus temps de se concentrer sur la lutte contre le chômage mais de prendre en compte la réalité du déficit structurel d’emplois tout en imaginant le mieux pour sortir d’affaire les chômeurs, sans fermer la porte à un éventuel hypothétique retour au plein-emploi.

      Le Projet Socio-Économique ci-dessous bénéficie de
      l’accord intellectuel et du soutien moral de
      Jacques SAPIR,
      Économiste.

      Refondation du Capitalisme & Instauration d’un Dividende Universel financées ​par l’Épargne.

      INTRODUCTION :

      Depuis la fin des Trente Glorieuses, vers 1975, soit depuis 39 ans, nous avons dû nous accommoder du chômage massif.
      Il serait peut-être enfin temps de remettre en question notre paradigme sur le « Plein-Emploi » qui est devenu une sorte d’Arlésienne...
      Sans doute faut-il adopter un nouveau paradigme en la matière qui éradiquerait définitivement le concept même de chômage.

      ¿ Et si la majorité des Français(es) adoptait un paradigme SOCIO-ÉCONOMIQUE réellement innovant et véritablement progressiste ?

      Cependant, au
      Revenu de Base financé par la Fiscalité, sans Refondation du Capitalisme
      on peut préférer le
      Dividende Universel financé par l’Épargne, avec Refondation du Capitalisme

      ​​Refondation du Capitalisme & Instauration d’un Dividende Universel financées ​par l’Épargne.

      Lire le lien, SVP :

      Refondation du Capitalisme & Instauration d’un Dividende Universel ​financées ​par l’Épargne.
      http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/3/40/47/56/Refondation_du_Capitalisme_et_Dividende_Uni versel_Sincerite.pdf

      Refondation du Capitalisme & Instauration d’un Dividende Universel financées ​par l’Épargne.

      RÉSUMÉ :

      Le Parti Capitaliste Français ( PCF ) propose une synthèse socio-économique permettant d’instaurer une authentique compatibilité entre compétitivité et cohésion sociale ; entre compétitivité et solidarité.

      Ce projet de « Refondation du Capitalisme et de création d’un Dividende Universel » se compose d’un Objectif Principal et de deux Objectifs Spécifiques qui découlent de l’objectif principal.

      Objectif Principal :
      Acquisition Citoyenne & Collective du Pouvoir Économique
      Par un effort préalable d’épargne soutenu, les « démunis » (par opposition aux « nantis ») acquerront collectivement des actions du capital des entreprises du secteur marchand, banques incluses.
      Cette participation au capital pourra être minoritaire (minorité de blocage) ou majoritaire.

      Objectifs Spécifiques :
      I)
      Transformer le « capitalisme ordinaire » en un véritable Capitalisme Écologique, Anthropocentrique, Philanthropique et Équitable.
      Les représentants des « démunis », démocratiquement élus, géreront ce patrimoine financier de manière à infléchir Recherche, Développement, Production & Commercialisation des entreprises contrôlées : Refondation du Capitalisme.
      II)
      Faire bénéficier chaque citoyen, même mineur, d’un Dividende Universel évolutif qui, de facto, éradiquera définitivement le concept même de chômage ainsi que celui de la « lutte des classes ».
      II.1)
      À terme, les profits des entreprises sous contrôle des « démunis » seront partiellement distribués à l’ensemble des « démunis » sous forme de Dividende Universel.
      II.2)
      a) Ceux qui le souhaiteraient pourraient s’arrêter de travailler et se satisfaire du Dividende Universel.
      b) Ceux qui souhaiteraient gagner plus que le seul Dividende Universel pourraient travailler dans l’économie marchande et, éventuellement, y gagner des rémunérations faramineuses sans plus jamais être accusés d’exploiter qui que ce soit.
      II.3)
      Si plus personne ne souhaitait travailler dans l’économie marchande, celle-ci s’effondrerait totalement et, avec elle, le patrimoine accumulé des « démunis » deviendrait stérile et interdirait le bénéfice du Dividende Universel (Auto-régulation automatique : Activité économique / Dividende Universel).

      ​On n’ose imaginer que l’Humanité serait si stupide pour se lancer dans cette dernière voie suicidaire ! ! !​

      +++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

      L’addendum ci-dessous apporte la preuve, a contrario, de la pertinence du projet ci-dessus.

      Addendum :
      À partir de 1989, la Russie aurait pu mettre en œuvre le projet ci-dessus en s’évitant la phase d’épargne incluse dans cette proposition puisque tout le « capital social » des entreprises était depuis longtemps la possession de l’État et, donc, du peuple russe.

      Lire le lien, SVP :
      Pauvre peuple russe : Spolié en 1917 et en 1991 !
      http://www.sincerites.org/2014/08/pauvre-peuple-russe-spolie-en-1917-et-en-1991.html

       = = = = = = = =
      ​Post-scriptum :
      ​Fondation Capitaliste Virtuelle : Bilan 2001 - 2014

      http://www.sincerites.org/2015/02/fondation-capitaliste-virtuelle-bilan-2001-2014.html


      = = = = = = = =
      La chance de Cuba : son Économie d’État !
      http://www.sincerites.org/2015/05/la-chance-de-cuba-son-economie-d-etat.html


    • CoolDude 29 août 17:05

      @Yaurrick

      Ce n’est pas Free qui est l’auteur de la Norme GSM et de l’ADSL... Mais France Télécom.

      Pourrions-nous attendre de Free de tels développements techniques et d’infrastructures dans l’avenir.

      Bon, France Télécom c’est fait dépouiller à cause d’abus de position dominante sur le marché.
      C’est utile cette notion concurrence des fois...


    • Pere Plexe Pere Plexe 29 août 19:04

      @Jean-Pierre Llabrés
      Envoyez le lien de cet article aux producteurs laitiers !

      Ils sont moyennement convaincu...
      Pour sûr la brillante démonstration devrait leur redonner le sourire

    • Ouallonsnous ? 29 août 19:17

      @Jean-Pierre Llabrés

      « D’où la nécessité de réguler transitoirement le marché par l’État. »

      Le dit état prenant en compte les besoins du plus grand nombre, et déterminant les objectifs du marché.

      Actuellement, l’état est aux ordres de la finance mondiale et les paramètres qu’il met en oeuvre sont ceux qui garantissent le maximum de profit pour les banques anglo-yankees, c’est à dire pour 0,01 %de la population mondiale.

      Le changement de paradigme doit être le fait des populations et non des fondés de pouvoirs de l’Empire à la tête des états !


    • jeanpiètre jeanpiètre 29 août 19:56

      @Jean-Pierre Llabrés
      vous m’expliquerez quand le chantage à l’emploi n’a pas été utilisé en dehors des périodes où le capital perdant pied n’a pas déclenché de guerres, et donc la période de reconstruction qui suit, qui est plus à rapprocher de la théorie du vitrier que de tout autre vision progressiste


    • chantecler chantecler 29 août 20:14

      @CoolDude
      Sauf que ce sont les ingénieurs et techniciens de France Télécom ou PTT , qui ont pondu les infrastructures et qui étaient salariés de France Télécom , entreprise publique .
      S’il fallait attendre après les plates formes téléphoniques pour faire le boulot on serait mal !


    • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 29 août 22:14

      @jeanpiètre

      Je ne vous expliquerai rien puisque vous n’avez pas compris mes textes ci-dessus... si même vous les avez lus intégralement...


    • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 29 août 22:45

      @Pere Plexe

      Je subodore que vous ironisez mais je ne vois pas bien le raisonnement...

      « Envoyez le lien de cet article aux producteurs laitiers ! »
      Je ne vois pas en quoi les producteurs laitiers seraient plus passionnés par mon projet que toute catégorie de Français(es).

      « Pour sûr la brillante démonstration devrait leur redonner le sourire »
      Plus précisément : quelle partie de la « brillante démonstration » ?

      Merci de m’éclairer...



    • jmdest62 jmdest62 30 août 08:01

      @Yaurrick

      « ils veulent que l’état garantisse la liberté d’entreprendre, de commercer et de produire des richesses. » pour qui ...les richesses ...pour qui  ?

      @+


    • Yaurrick Yaurrick 30 août 15:50

      @CoolDude : sauf que FT n’a pas inventé l’ADSL comme vous le pensez : c’est Joseph Lechleider des laboratoires Bell. Et sans Free et sa freebox, nous aurions encore du 512k à 40 euros sans TV ni téléphone...
      Bref, l’apport de la concurrence est juste évident.


    • CoolDude 30 août 22:31

      @Yaurrick

      Je ne veux pas ne parler de moi... Mais je sors d’une école en électronique juste à cote de Sup Telecom Bretagne. Et j’ai eut le grand honneur d’avoir des cours et des interventions de leurs professeurs. Soit le DSL, ils n’en sont pas les inventeurs, mais sans eux... Le pire, c’est toute la part invisible du sujet ! Toutes les algorithmes de compression de la voix, etc...

      Bon, ben, France Telecom vendait ses brevets... Et le monde en a profité.

      Maintenant, comme évolution... On a quoi !?

      A si... Le TurboCode !!! Made in France, made in France Telecom encore.

      C’est énorme ça aussi. Mais bon la ce n’est pas temps réel.

      Mais c’est pas Free...
      Free exploite, ne développe pas !

      C’est économique...

      Objectif du privée, c’est le fric, that all.
       


    • CoolDude 30 août 22:40

      @Yaurrick

      En tout cas, tu savais qu’à partir d’un bruit quasi-blanc ! On a de la voix, la voix du GSM ! C’est énorme. Il faut le voir pour le croire... Tu pars d’un générateur de bruit blanc et tu rajoutes des données petit à petit ! Et Hop !!! C’est fou.
      ...
      ..
      .
      Si tu l’esprit tordu comme moi... A partir de la, tu peux imaginer que tout le bruit électronique qui nous entoure, c’est peut être des communications Martiennes que l’on sait pas décoder. !?


    • foufouille foufouille 29 août 09:58

      Si nombre de Français constatent aujourd’hui une baisse de leur niveau de vie et le retrécissement de leur perspectives de travailc’est d"abord parce que nous ne jouons pas le jeu de la liberté d’entreprendre, de la concurrence livre et du développement économique et social.

      dans ce cas, tu vas vivre 600€ ou moins tout compris ?
      non ?
      j’ai jamais vu ta concurrence. tous les revendeurs ont les mêmes prix ou presque pour les produits chinois payés presque rien.
      pourquoi à chaque gros sinistre qui devra être indemnisé par ta gentille assurance, il est obligatoire de saisir le tribunal ?
      assurance qui fera tout son possible pour ne rien payer.
      pauvre libéral bouffon.


      • papakill papakill 29 août 10:21

        Le service public en France n’est-il pas géré comme de la merde pour justifier le passage vers du privé ?

        L’idéologie du service public est vraiment bonne, ce n’est pas parce que l’application en France est pas géniale que ça signifie qu’il faut le remplaçer par du privé dont l’idéologie est bien de faire de l’argent en priorité.


        • Yaurrick Yaurrick 29 août 15:13

          @papakill : si le service pubic est si bon, pourquoi a t-il peur de se mettre en concurrence alors ? Personne ne parle de supprimer le service public, juste le mettre en concurrence serait un énorme bon en avand.


        • Pere Plexe Pere Plexe 29 août 18:53

          @Yaurrick
          Ça c’est une bonne idée !

          Mettons nos armées en concurrence avec les milices, nos hôpitaux face aux guérisseurs ( certains garantissent vous soigner par téléphone ! ).
          La liste est longue des services privatisés eau, ramassage des déchets,études supérieurs,transports urbains.
          En général les prix explosent et le service baisse.
          La dernière réussite en date est l’ouverture à la concurrence du Fret ferroviaire : résultat au delà de tout espoir : recul de la part du ferroviaire et disparition totale du fret au wagon ...

        • jeanpiètre jeanpiètre 29 août 20:06

          @Yaurrick
          quelle que soit la rudesse et l’implication de ta boite privée soumise à la concurrence , elle sera enfoncée par le retour client, et même si on privatise, vire la moitié le service ne serta pas meilleur , il ne fera juste que de detourner les économies vers les poches des investisseurs.

          il faut reformer nos comptes mutualistes pour eviter les connivences et les situations de faits, mais les filer au privé, c’est ce que gouvernement et syndicats patronaux « veulent » , c’est donc un lièvre monumental

        • binnemaya 29 août 10:31

          Et comment expliquez vous qu’il y a 10 sociétés qui produisent et distribuent tout a travers le monde, imposent les prix d’achats conrtôlent tous les prix de ventes, cassent le contrat social qui est la base des états en ne payant pas d’impôts.
          Pas besoin de d’avoir fait HEC ou X pour voire qu’il n’y a plus aucun commerce indépendant dans nos centres villes que des franchises, des multinationales, le tout appartenant aux Banksters qui mènent la dance vers l’esclavagisme la guerre etc
          l
          La fumisterie de la concurrence libre et non faussée est entrain d’exploser au grand jour car elle n’est qu’une escroquerie pensée voulu par les détenteurs du capital qui aspirent la valeur produite par nous.


          • Pere Plexe Pere Plexe 29 août 18:58

            @binnemaya
            La concurrence est toujours faussée.

            Il y a toujours des environnement différents (climat infrastructure loi population ressources...) l 

          • fred.foyn fred.foyn 29 août 10:38

            Si c’était vrai, l’UE ne se porterait pas aussi mal ?
            Depuis des années le seul but est de sauver le « Mark » de madame Merkel.
            Impossible d’avoir une chance d’égalité entre les pays de l’union, avec les différences dans chaque pays de salaires donc des prix du commerce qui (pour un même produit vont du simple au triple ?
            Sachant en plus que ce produit est fabriqué en Asie à moindre coût...
            L’UE c’est du grand n’importe quoi fait pour abattre l’Europe avec le concours de l’Allemagne comme destructeur...pour le plaisir unique des USA.
            C’est la rentrée politique, alors ce genre d’article vont foisonner sur Agora...simple manipulation !


            • gaijin gaijin 29 août 10:45

              pourquoi ? ben parce que c’est un credo précisément !
              et qu’il ne correspond a rien de réel actuellement on a de la concurence libre et faussée dans le but de faire un nivellement par le bas
              ( faussée par l’existence d’ impératifs sociaux, de normes sanitaires etc .......)
              pourquoi ?
              parce que le commerce n’est pas l’alpha et l’oméga de toute vie .....


              • an-e-odin an-e-odin 29 août 10:46

                Pourriez vous m’expliquer en quoi la concurrence entre deux zones( les états) de fiscalité totalement différente au sein d’un même espace ( l’union européenne) est non faussée ?

                Sinon, concernant votre exemple des télécoms, quelle est la part de financement des entreprises privées concernées dans l’expansion des réseaux (fibre optique) ?

                J’aurai d’autres remarques à vous faire mais c’est sans doute du à mon scepticisme envers les dogmes libéraux, quant à la forme je résume : si l’on est en désaccord avec vous on est un minable obscurantiste aveuglé qui ne connait rien à rien, je me trompe ?


                • Chuck Maurice 29 août 10:57

                  C’est bien gentil d’expliquer la théorie dans le monde des bisounours, maintenant faudrait quand même mettre le nez dehors pour constater de visu la réalité...

                  Comment peut-il exister une concurrence libre et non faussée dans un monde d’escrocs, de voleurs et de menteurs !?!


                  • Pere Plexe Pere Plexe 30 août 16:49

                    @Chuck Maurice
                    C’est pas la théorie qui est fausse : ce sont les faits qui ont l’outrecuidance de ne pas ce prêter au jeu.

                    Saloperie de réalité !

                  • Zolko Zolko 29 août 11:07

                    @ l’auteur : je me demande si vous le faites exprès ou pas : si la concurrence était réellement libre et non faussée, les Européens auraient peu à rechigner. Mais, justement, la concurrence n’est pas libre et elle est faussée. La preuve ? Amazon.
                     
                    Un libraire qui est installé en ville doit payer des impôts sur son activité, mais Amazon, qui vend aussi des livres et est donc en concurrence directe avec ledit libraire, est installé au Luxembourg où il a négocié des traités secrets avec le gouvernement Luxembourgeois pour ne pas payer d’impôts sur les sociétés. Le libraire de la ville ne serait même pas au courant de l’accord secret si il n’y avait eu les Luxleaks.
                     
                    D’autres preuves ? Airbus, ou EADS : il y a 20 ans, il existait des dizaines de constructeurs aéronautiques en Europe, maintenant il n’y en a plus qu’un, il n’y a plus de concurrence. Avant, l’Europe construisait plusieurs types d’avions de chasse qui se faisaient la concurrence, maintenant les Européens sont obligés d’acheter le F-35 US.
                     
                    Malheureusement, l’Union Européenne est devenue une bureaucratie corrompue dirigée par des aparatchiks au profit de lobbies puissants. 


                    • jmdest62 jmdest62 29 août 11:52

                      @Zolko

                      Vous auriez pu citer deux des plus beaux exemples au niveau mondial : INTEL et MICROSOFT.
                      L’auteur est un charlatan : Sous un titre accrocheur « La concurrence libre et non faussée » il nous livre un article sur la « concurrence » sans même aborder les notions de « coopération » et de « collaboration » ......
                      A lire les articles de ce @Perceval ....je le soupçonne de faire partie d’une société de COM mandatée et payée par l’UE.

                      @+


                    • CoolDude 29 août 12:32

                      @jmdest62

                      Dans le passé, il y avait Rockfeller et la Standard Oil...


                    • Yaurrick Yaurrick 29 août 15:07

                      @jmdest62 : sauf que vous passez à coté de l’expansion énorme des smartphones (android pour l’OS et ARM pour les puces) qui malmènent sévèrement Microsoft et Intel.


                    • Yaurrick Yaurrick 29 août 15:11

                      @Zolko : il existe toujours plusieurs constructeurs aéronautiques autres qu’Airbus/Boeing : en Europe nous avons ATR et Fokker, Sukhoi en Russie, Bombardier au Canada, Embraer au Brésil, Mistubishi au Japon, Comac en Chine.

                      Et les européens achètent l’eurofighter typhoon plutôt que le F-35.


                    • CoolDude 29 août 15:41

                      @Yaurrick

                      Et l’état Français achète du Rafale !

                      Mais bon, c’est normal. Dans ce domaine, vaux mieux maîtriser nos équipements de A à Z.


                    • Zolko Zolko 29 août 15:44

                      @Yaurrick : on parlait d’Europe, et malheureusement ni Fokker ni ATR n’ont sorti d’avion depuis des décennies.


                    • jmdest62 jmdest62 29 août 18:54

                      @Yaurrick

                      Vous aurez , peut-être , raison d’ici quelques temps quand les ordis « classiques » auront définitivement laissé place aux tablettes et smartphones ....mais , à mon avis , on va quitter un monopole pour un autre

                      @+


                    • JL JL 29 août 11:24

                      La concurrence libre et non faussée, c’est le Monopoly : l’auteur semble ignorer comment se termine une partie de Monopoly ! 

                       
                      La concurrence libre et non faussée n’est au mieux, qu’un moment de l’histoire : un bref instant, quand tous les compteurs seraient remis à zéro ; et encore ! C’est donc un mythe.

                      • alt57 alt57 29 août 11:40

                        &&& La politique de concurrence se divise en 6 catégories. &&&

                        -
                        6 mensonges ! Au bénéfice de la haute finance, servie par la BCE dont son statut coupable fut en 2005 refusé par un référendum populaire dont la volonté fut bafouée.

                        • Skopsko Pivo Skopsko Pivo 29 août 11:44

                          "La concurrence en Europe est le fruit d’une réflexion collective menée après la seconde guerre mondiale et qui rejette tout à la fois le nationalisme (synonyme de guerre), le communisme (qui a enfermé la moitié de l’Europe derrière des barbelés pendant 50 ans) et l’Etatisme (qui n’est qu’un avatar du soviétisme)« 
                          hahaha,merci pour ce moment humoristique qui égaye cette matinée pluvieuse.
                          Vous trouvez le moyen d’aller toujours plus loin et plus haut dans la provoc ,mais c’est pour ça que j’aime avox,on y trouve de tout et c’est très bien ainsi.
                          Merci cependant d’éclairer ma lanterne :
                          -qui a mené cette réflexion dont vous parlez ?
                          -Vous dites »le nationalisme,synonyme de guerre,j’ai pourtant l’impression que la majorité des conflits actuels sont plutôt le fruit d’un capitalisme exacerbé qui spolie des populations entières sous de faux prétextes,ou sont le fait de dissensions religieuses.
                          -Quant à "l’étatisme qui ne serait qu’un avatar du soviétisme(kézako ?),c’est vraiment la pierre angulaire de l’ultra libéralisme extrême,plus d’état et chacun pour sa gueule...votre rêve quoi.
                          cdlt,

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès