Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Pourquoi les tsiganes roumains ont-ils choisi la France ?

Pourquoi les tsiganes roumains ont-ils choisi la France ?

La langue tsigane (ou rom) fait partie du groupe des langues indo-iraniennes, elle a beaucoup de similitudes avec le sanscrit (ou védique) langue qui bien qu’étant une langue morte a été conservée, dès le début de l’ère chrétienne, par les religieux et les castes érudites indiennes. (cf. http://www.tlfq.ulaval.ca/axl/monde/langues_indo-iran.htm). On estime que sur une communauté de 120 à 140 millions de tsiganes réparties sur l’ensemble de la planète, 100 à 120 millions sont encore en Inde et au Pakistan et 10 à 12 millions en Europe. Seuls 8 millions de personnes parlent encore cette langue sous des formes diverses, toutes « abâtardies » par des mélanges avec les langues des pays de sédentarisation. C’est ainsi qu’on parle en France du « manouche ».
 
Il s’ensuit que les communautés tsiganes qui se sont implantées dans un pays, quel qu’il soit, ont du s’adapter à la langue du pays d’accueil, et devenir bilingues. Les tsiganes bulgares parlent aussi le bulgare, langue slave. Ceux de Hongrie parlent le magyar, langue finno-ougrienne. Ceux de Roumanie parlent le roumain, langue latine, etc...
 
A partir de cet état de fait il est presque normal de voir (et de deviner, et c’est là que le bât blesse) les mouvements de population que l’ouverture des frontières a créés.
 
75% de la langue roumaine est de base latine, le reste est de base slave et turque. Même si le roumain est une langue phonétique, la structuration des phrases est similaire à celle du français. Il n’y a donc aucun problème pour ces tsiganes roumains pour apprendre et comprendre rapidement le français, l’italien, le portugais, même l’espagnol. C’est tout simplement pour cela que nous avons, sur notre territoire et en Italie, autant de tsiganes de nationalité roumaine.
 
Mais cela en dit long sur l’incurie de nos dirigeants présents et passés. Ils n’ont pas su cela ? Ils n’ont pas vu cela ? Aucun de leurs conseillers spécialisés dans toutes sortes de domaines ne les a alertés sur cela ? Ils seraient crétins à ce point ?
Je ne crois pas. Dans un article précédent je notais : « Dans les années 1990 un ami diplomate hongrois m’avait dit avec un grand sourire que l’ouverture de leur frontière vers l’ouest ne leur poserait pas de problème de fuite des cerveaux mais poserait un problème majeur à l’Occident, à savoir la venue sur son sol des déshérités et des groupes sociaux non intégrés, quitte à ce que ces « marginaux » transitent par la Hongrie, provenant de pays plus à l’est. Si cela était déjà mentalisé en Europe de l’est, ce devait bien l’être aussi en Occident. »
 
Je n’ose pas imaginer que cette caste gauche-droite qui s’est implantée au sommet de l’Etat et se partage le fromage depuis si longtemps n’a pas compris le problème. Ou alors qu’espéraient-ils ? Une fuite des cerveaux roumains vers l’ouest ? Des milliers de Cicciolina quittant Budapest pour venir agrémenter les soirées de nos émirs en goguette ? Une compensation à cette pénurie de médecins de campagne qui nous amène à aller piquer ceux de nos anciennes colonies ? Ils n’imaginaient pas que les pauvres aussi allaient frapper à la porte, et entrer carrément si celle-ci était ouverte ? Ils n’imaginaient pas qu’il existait aussi des blancs pauvres, et que même, honte suprême, on en trouvait en Europe !
 
Invité à la télévision nationale roumaine il y a deux ans à l’occasion du cinquantenaire de la création de l’UE j’avais déclaré qu’il existait 3 Europe :
-la première, économique, celle du monde des affaires, allait très bien merci ;
-la seconde, politique, était une vraie cacophonie, rappelant le cirque autour de l’intervention en Irak et de la reconnaissance du Kosovo et questionnant : « imaginons le Texas déclarer qu’il ne reconnait pas le Kosovo ou qu’il refuse d’envoyer des GI’s en Irak ». Une nouvelle guerre de sécession ?
-la troisième, sociale, n’existe pas et n’est pas près d’exister car elle n’intéresse ni l’Europe économique ni celle politique. Il n’y a qu’à voir les mensonges éhontés qu’on nous débite (en France comme en Roumanie et apparemment comme partout ailleurs) sur les retraites. On nous parle de déficit des retraites, il n’y a pas de déficit ! Il y a juste des placements faits via les banques et les sociétés d’assurance qui, stade suprême du capitalisme, ont réussi à mettre la main sur l’argent des ouvriers et employés en profitant de la transformation du système par répartition en système par capitalisation. Cet argent a fondu dans des placements en chaîne, et maintenant les européens devraient travailler pour combler ce trou fait par les spéculateurs.
 
L’absence d’Europe sociale a conduit à cette situation avec les Roms, elle était prévisible, annoncée, mais ne suscitait aucun intérêt, ni pour les politiques, ni pour les journalistes. Pas de viols de grand-mères, pas de crimes pédophiles, pas d’enfants soldats, bref ils étaient (et sont toujours) une « chronique de la pauvreté ordinaire ». Ce n’était pas vendable pour un média, cela n’était pas porteur pour un politique.
 
Depuis deux mois la droite au pouvoir nous ballade avec ces charters-pogrom qui supplantent, par le choc provoqué, les scandales dans lesquels certains des membres du gouvernement sont impliqués et qui, dans tout république normale, aurait entraîné leur démission ou leur limogeage. Sauf que pour démissionner il faut avoir une certaine dose d’honneur, même légère, et pour se faire virer il faut que le chef soit inattaquable ! Manifestement aucune de ces deux conditions ne semble remplie.
 
La gauche, quand à elle, avec ses traîtres, ses transfuges, ses doléances et ses jérémiades n’apporte que le sentiment qu’elle n’est surtout pas prêtre à reprendre les rênes. Elle est juste une excroissance de la droite au pouvoir, l’outil qui de par sa faiblitude fera que la droite sarkozienne gagnera encore en 2012 … sauf bien entendu si les USA propulsent en avant Dominique Strauss-Kahn pour couronner le tout et sécuriser encore plus la présence du petit soldat français désormais partie intégrée dans les troupes supplétives de l’OTAN (cf. cette déclaration de Strauss-Kahn : "Je considère que tout Juif dans la diaspora, et donc c’est vrai en France, doit partout où il le peut apporter son aide à Israël. C’est pour ça d’ailleurs qu’il est important que les Juifs prennent des responsabilités politiques. Tout le monde ne pense pas la même chose dans la Communauté juive, mais je crois que c’est nécessaire. Car, on ne peut pas à la fois se plaindre qu’un pays comme la France, par exemple, ait dans le passé et peut-être encore aujourd’hui, une politique par trop pro-arabe et ne pas essayer de l’infléchir par des individus qui pensent différemment en leur permettant de prendre le plus grand nombre de responsabilités. En somme, dans mes fonctions et dans ma vie de tous les jours, au travers de l’ensemble de mes actions, j’essaie de faire en sorte que ma modeste pierre soit apportée à la construction de la terre d’Israël.").
 
Eh non ! La terre promise pour les Roms n’est pas la France.
Pour les juifs nous nous sommes chargés de la leur créer de concert avec la perfide Albion…, mais ailleurs !
Pour les Roms, nous nous contentons de les renvoyer en Europe, enfin aux confins de notre « empire », quel beau programme !
 

Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • Agoravix 25 septembre 2010 15:19

    Merci de ne pas censurer mon commentaire que je remet de nouveau

    Votre article est confus, coq àl’ane.

    Je vais vous eclairer pourquoi les roms ont choisi la France :

    Parce que roumanie pas avoir argent, francais con, francais avoir beaucoup argent, beaucoup securite sociale.

    Compris Mr Lucon ?


    • Gérard Luçon Gerard Lucon 25 septembre 2010 15:48

      % monsieur agoravix, dommage que vous parliez « petit nègre » ... et que vous soyez resté au niveau de Tintin au Congo,
      ce qui me console est qu’avec ce niveau vous avez des chances de progresser.

      J’ai compris que vous êtes monsieur anonyme (ou « agoravix » )

      Quand à votre requête de ne pas censurer vos élucubrations, je ne censure strictement rien, vous avez à la fois le droit fondamental d’être différent et celui de donner votre point de vue. Par contre me suspecter de vous censurer relève d’une attitude lamentable au plan fondamental, laquelle prouve votre endoctrinement.... triste vie que la votre.


    • Agoravix 25 septembre 2010 21:28

      Mr Lucon,

      Mon parle petit negre n’est pas un manque de respect envers vous, mais une ironie du parle de ces pseudo mendiants roms, qui harcelent chaque jours les passagers des transports en communs depuis plus de dix ans, et une colere envers ceux qui les defendent et qui , bien entendu, n’ accepteraient pas de les loger chez eux.
      A peine le rideau de fer tombe, certains pays de l’Est et notamment la Roumanie se sont débarrassé a bon compte de leur problemes Roms en les propulsant vers la France poubelle. Les roms ont choisi notre pays non pas pour des histoires de language mais pour des raisons bassement pecuniaires et mafieuse.
      Ils n’ont pas perdu de temps, ils se sont sentis chez eux. A peine arrives dans la capitale vers 1996, ils se sont employe a saccager tous les parcmetres parisien et en plein jours s’il vous plait. A cela s’est rajoute une mendicite agressive,pic pocket dans le metro et d’autres escroqueries de tout genre dont je ne me suis jamais doute d’en etre victime comme tant d’autres francais, meme en province.
      Mr Sarkosy et les services de police ont bien sentis le danger pour notre societe. Le grand banditisme mafieux commence toujours par installer des mendiants, de la petite delinquance, puis des prostituees avant d’investir plus tard des pans entiers de nos quartiers.
      J’invite n’importe quel naif offusque par ces reconduites a la frontiere si courageuses, de franchir celle ci pour aller visiter les quartiers roms de Roumanie et demander a ses risques et perils d’ou vient l’argent qui permet d’y construire les villas luxueuses sur deux etages et d’y abriter des 4x4 flambants neufs. Il vient de France evidemment.
      Si ces communautes nomades vivent de cette facon depuis des siecles, c’est qu’ils l’ont choisis, car ce laps de temps est suffisant pour n’importe quelles personnes respectueuses des autres de s’en sortir s’ils en ont la volonte, et d’etre acceptees.
      Ils est donc inacceptable que des commissaires europeens bien payes, bien corrompus et des intellos hypocrites, viennent donner des lecons d’humanite a un peuple francais qui supporte deja trop le plus lourd fardeau migratoire sur son continent, par la faute et la complaisance des irresponsables politiques de ces quarante dernieres annees.


    • Annie 25 septembre 2010 21:45

      « Si ces communautes nomades vivent de cette facon depuis des siecles, c’est qu’ils l’ont choisis, car ce laps de temps est suffisant pour n’importe quelles personnes respectueuses des autres de s’en sortir s’ils en ont la volonte, et d’etre acceptees »

      Est-il si difficile de comprendre que certains puissent vouloir vivre différemment ? Leur choix est-il moins respectable que le vôtre qui n’est pas tellement différent du leur puisque vous êtes sédentarisé comme l’étaient vos parents, vos grands-parents et vos grands grands parents. j’imagine. Le fait d’appartenir à la majorité vous donne-t-il des prérogatives ? N’y a-t-il vraiment en France pas suffisamment de place pour accommoder tous les styles de vie ?


    • Agoravix 25 septembre 2010 22:20

      Est-il si difficile de comprendre que certains puissent vouloir vivre différemment ?

      Vivre differemment est un droit. Le banditisme et la rapine ne l’est pas.


    • Gérard Luçon Gerard Lucon 26 septembre 2010 03:37

      les Roms auraient aussi pu choisir la Scandinavie ! Je maintiens, ceux de Roumanie ont choisi une certaine forme de facilité en s’implantant « massivement » dans les pays latins les plus proches d’eux géographiquement, à savoir l’Italie et la France.
      Pour les 4X4 et Palais qu’ils ont en Roumanie, rien à redire ; c’est un vrai problème que les autorités roumaines ne veulent pas prendre en compte, à savoir vérifier d’où vient l’argent. Et pourquoi le feraient-ils dès lors que la corruption y atteint les plus hautes sphères de l’Etat et dès lors que l’UE ferme délibérément les yeux sur l’état de la justice dans ce pays.
      Je maintiens aussi que parler des Roms et les expulser en charter à grand renfort de médias est une manoeuvre destinée à mettre au second plan des scandales internes.

      En 2011 la Roumanie va entrer dans Shenghen....


    • Agoravix 26 septembre 2010 10:51

      Il va de soit que l’algerien ou le marocain francophone prefere s’installer en France qu’en scandinavie.Mais cela n’a pas empeche bon nombre d’immigres nord africains d’aller en Suede ou amerique pour des raisons financieres.
      Il est en effet ridicule de s’en prendre seulement au roms, bien qu’ils aient merite, alors que ceux sont des manouches de France qui ont saccage tout un village et failli s’attaquer a sa population.
      Je n’oublierai jamais la lachete politique de Mr De Villepin, qui n’a procede a aucune expulsion des emeutiers de 2005 vers l’afrique du nord, bien au contraire, il les a paye de 50 millions d’euros de notre argent pour masquer a coups de pots de peinture les blessures qu’ils ont inflige a notre territoire.
      Ces deux exemples montrent la grave soumission de notre executif a ces populations qui je n’en doute pas un instant, ne sont venus pour l’amour de notre peuple.


    • Gérard Luçon Gerard Lucon 28 septembre 2010 16:07

      les Roms (de Roumanie) qui émigrent en France ne sont pas des nomades, mais des gens sédentarisés qui fuient la pauvreté 


    • non667 25 septembre 2010 15:30


      à gerard
      ok
      L’absence d’Europe sociale a conduit à cette situation avec les Roms, elle était prévisible, annoncée, mais ne suscitait aucun intérêt, ni pour les politiques, ni pour les journalistes. Pas de viols de grand-mères, pas de crimes pédophiles, pas d’enfants soldats, bref ils étaient (et sont toujours) une « chronique de la pauvreté ordinaire ». Ce n’était pas vendable pour un média, cela n’était pas porteur pour un politique.
       à propos des médias vos remarques ne sont vraies qu’a la marge ils ne sont pas autonome ni indépendants ni soumis a un impératif absolu de rentabilité ni d’audience mais de service a leurs commanditaires
       qui les renflouent en cas de déficit ( exp : libé racheté par rothchild )


      • Annie 25 septembre 2010 21:13

        Je ne suis pas sure que les Roms aient choisi la France uniquement pour des raisons linguistiques, parce qu’il y a tellement d’autres facteurs qui entrent en compte, la sécurité sociale étant peut-être l’un d’eux, mais à mon avis plutôt minime. Sinon je suis plutôt d’accord avec le reste de votre article, et aussi un peu choquée par la déclaration de DSK. N’habitant pas en France, je ne l’avais pas encore lue. Et si elle me choque, ce n’est pas pour son soutien pour Israël que je trouve plutôt naturel compte-tenu des circonstances, mais pour le deux poids deux mesures quand on reproche aux émigrés leur présumée allégeance à leur pays d’origine. En tant qu’émigrée (toute proportion gardée), je ne pourrai pas le concevoir autrement, étant Française jusqu’au bout des ongles, mais espérant que mes enfants seront la première génération à être totalement intégrés mais qu’ils conserveront malgré tout une certaine ambivalence à propos de l’identité nationale parce qu’il serait réellement désespérant qu’ils renoncent, quelles qu’en soient les raisons, à la part d’eux-mêmes qui n’est pas britannique et qui constitue leur capital génétique. Comment exiger des autres ce que l’on accepterait pas pour soi-même ? 
        Sinon je ne peux que constater que les Roms sont un sujet passé de mode. Dommage


        • La sentinelle La sentinelle 26 septembre 2010 03:39

          Bonjour

          Les Roms ont choisi la France, tout simplement parce que nous nous plaisons à rappeler au monde entier que la France et le « Pays des droits de l’homme ».

          Et arrêtez vos clichés avec vos villas et vos 4x4 ; pourquoi pas un retour en France en jet privé, tant qu’on y est ?

          C’est vrai que l’auteur vous affirmera, sans rire, que la mendicité rapporte 150 € par mendiant et par jour, ce qui fait pour une famille de quatre enfants plus la mère un revenu mensuel NET de 22 500 €.

          Oui vous avez bien lu, 22 500 € par mois. Logique, quoi.

          Je suis tellement surpris, que je pose la question à l’auteur pour savoir s’il n’a pas commis une faute de frappe :

          La réponse est édifiante ;

          http://www.agoravox.fr/actualites/europe/article/chassez-le-rom-il-reviendra-au-80564#forum2674657

          Si vous croyez ce genre d’affirmations, vous êtes mûrs pour porter des chemises brunes.

          A+


          • samsung 26 novembre 2010 15:09

            Salutations de Roumanie transmettra à.
            il ya une différence entre les Roumains de souche et les Tziganes, s’il vous plaît ne nous laissons pas entrer dans tous les dans un pot. S’il vous plaît continuer à faire ce que vous êtes là omaratii avec eux, nous sommes heureux que nous avons manqué un peu de Gitans en Roumanie, c’est une course de la minuscule. mauvaises choses sont toujours mis personne ne prend en charge, et sera probablement maintenant être convaincu de ce que je suis capable de cette race de nomades.
            Pas raciste ! ceux qui sont le seul que je ne peux pas accepter.


            • Yohan Yohan 15 janvier 2012 18:53

              Nous n’avons pas de problème avec la communauté chinoise, mais en revanche nous en avons beaucoup avec la communauté africaine et rom. Pourquoi ? Question de culture et d’éducation sûrement et certainement pas de pauvreté comme on le dit. D’ailleurs, les immigrés chinois vivent très chichement une fois arrivés en France. Seulement, eux ont envie de s’intégrer et considèrent qu’ils ont des devoirs vis à vis de leur pays d’accueil, quand d’autres considèrent qu’ils ont des droits, notamment de recevoir des allocs et de cracher sur le drapeau français.

              L’argument de pauvreté utilisé par la gauche pour dédouaner les délinquants est non seulement un mensonge mais une faute grave puisqu’elle exonère les fautifs de leurs propres responsabilités.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès