Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Première conférence européenne sur les Roms, constat de discrimination

Première conférence européenne sur les Roms, constat de discrimination

Le mardi 16 septembre, s’est tenue à Bruxelles la première conférence sur le peuple Rom [1], événement sans précédent organisé par le commissaire européen en charge de l’égalité des chances, Vladimir Spidla. Le sujet est sensible car il fait remonter à la surface quantité de douleurs, de frustrations tant il reste corrélé à l’histoire particulièrement douloureuse d’un peuple, dont on estime que 500 000 âmes auront succombé sous le régime nazi. En effet, qui peut nier qu’aujourd’hui encore cette population fait l’objet d’une mise à l’écart systématique, et cela quelle que soit la zone géographique européenne où ils résident. Pour autant, cette conférence, si elle n’apporte aucune solution concrète, aura permis de mettre en avant la problématique liée à l’intégration de cette communauté en Europe.

En premier lieu, il est important de revenir sur les incidents qui auront émaillé le début de la conférence. En effet, les représentants de la communauté Rom qui assistaient au déroulement des débats ont fait connaître bruyamment leur position concernant la politique menée à leur endroit par le gouvernement italien, qui souhaite mettre en place le fichage génétique systématique des membres de la communauté, arguant de prétextes visiblement fallacieux.  

Ainsi, Eugénia Maria Rocella, sous-secrétaire d’Etat pour l’emploi, la santé et les politiques sociales aura été vertement apostrophée, notamment lorsque celle-ci a tenté de justifier la politique mise en place. Selon la représentante du gouvernement italien, cette mesure de fichage génétique permettra "d’assurer la légalité et la sécurité, car sinon, la peur et la méfiance réciproque l’emportent".

Rajoutant aussi : "Le gouvernement italien a entrepris une collecte de données, un recensement pour avoir des idées plus claires sur la présence des Roms sur le territoire italien, les problèmes qu’ils rencontrent, la situation dans les campements légaux et illégaux, afin de mener une politique efficace d’intégration". La dernière partie de cette déclaration reste parfaitement hypocrite car, est-il vraiment besoin d’établir le fichage génétique d’une communauté ethnique à des fins d’intégration ? C’est ici une technique tout à fait novatrice en ce domaine, les travailleurs sociaux apprécieront certainement !

A ces propos, en guise de protestation, les représentants de la communauté Rom ont préféré quitter la salle tant ils se sont encore sentis humiliés par tant d’insanités tenues à leur endroit. C’est aussi faire insulte à leur intelligence que de développer de tels arguments dignes des plus mauvais sophistes. Encore une fois, c’est une politique sécuritaire qui se veut la solution à un problème historique. Chacun sait combien l’histoire [2] de ce peuple est faite d’oppressions successives et récurrentes tout au long de leur longue migration qui les aura menés du sous-continent indien jusqu’aux rives de l’océan Atlantique, et même par-delà.

En outre, la Commission européenne aura acquiescé aux dispositions dénoncées, le gouvernement italien ayant juste apporté quelques modifications minimes. En ce sens, le monde associatif s’inquiète de voir ce fichage se répandre à l’échelle européenne, pour devenir ainsi la norme sur le continent.

Dès lors, il ne reste plus qu’à attendre l’arrêt de la Cour de justice des Communautés européenne, dont on ne peut qu’espérer un positionnement courageux en rendant une décision qui obligera le gouvernement italien, et mettra fin à toute velléité de propagation de la méthode.

Mais, l’Italie n’est pas la seule nation en cause dans la discrimination de la communauté des gens du voyage. En effet, en Roumanie devons-nous rappeler qu’ils sont encore traités comme de véritables esclaves soumis au bon vouloir des dominants, la révolution de 1989 ayant même aggravé les choses ? En France, faut-il se souvenir des campements sauvages qui entourent la ville lumière, véritables zones qui n’ont rien à envier aux pires endroits que l’on puisse trouver sur notre planète ?

"Il est vrai qu’il y a de l’exclusion, de la discrimination et même parfois du racisme envers les Roms", reconnaissait José Manuel Barroso lors de sa prise de parole, actant ici une réalité bien connue de tout le monde. Ce à quoi il ajoutait, "Nous devons éviter de donner l’impression que la situation dramatique des Roms peut être résolue depuis Bruxelles". Mais encore, le président de la Commission européenne de préciser : "Une telle approche serait irresponsable". Autrement dit, la responsabilité incombe de fait aux nations et non à l’Europe, les solutions sont locales et non internationales. Pourtant, comment ignorer que les Roms sont partie prenante de la richesse ethnique de l’Europe, ils représentent une entité de 10 millions d’individus répartis au sein de l’Union européenne, est-ce là quantité négligeable ?

En outre, s’agissant des discriminations, il suffit d’appréhender quelques données pour mesurer combien être Rom en Europe représente un handicap (77 % des Européens sondés le pensent), tant les écarts avec la population européenne moyenne demeurent importants, notamment en matière d’espérance de vie de dix à quinze ans inférieure, mais encore quant à l’accès à l’éducation.

Enfin, les conférenciers de promettre que la situation des Roms sera encore évoquée lors du prochain sommet européen, et Christine Boutin de renchérir en affirmant que d’ici là plusieurs propositions françaises viendront enrichir le débat, cette dernière faisant sien l’adage selon lequel les promesses n’engagent que ceux qui y croient…

 

[1] "Rom" signifie "homme" en langage romani, et c’est par ce terme qu’ils se désignent eux-mêmes.

Trois grands groupes linguistiques :

  • les Roms stricto sensu (ceux qui se disent Roms) vivent principalement en Europe de l’Est ; ils sont également présents en Europe occidentale (depuis la fin du XIXe siècle), au Proche-Orient, en Amérique et en Australie ;

  • les Sintis ou Manouches vivent en France, en Italie, au Benelux et en Allemagne ;

  • les Gitans vivent dans le sud de la France, en Espagne et au Portugal.

[2] Histoire des Roms, quelques éléments bibliographiques :

  • ASSEO Henriette, Les Tsiganes, une destinée européenne, Gallimard, 1994

  • AUZIAS Claire, Samudaripen, le génocide des tsiganes, L’esprit frappeur, 2000

  • FILHOL Emmanuel, La Mémoire et l’Oubli : l’internement des tsiganes en France, 1940-1946, L’Harmattan, 2004

  • PASQUALINO Caterina, Femmes tsiganes, Etudes tsiganes, 1997

    Iconographie :
    David Delaporte, RomEurope.
     



Moyenne des avis sur cet article :  2.91/5   (44 votes)




Réagissez à l'article

65 réactions à cet article    


  • Adolph Morice 18 septembre 2008 14:21

    De quoi vivent les roms ?

    On ne le sait pas ... ou plutot si : vols de voiture, cambriolages, mendicités, magouilles en tout genre.

    Il faudrait qu’on accepte ces gens qui vivent dans des roulotes tirées par des grosses voitures et qui s’installent n’importe ou, laissant derriere eux detritus et terrains ravagés.
    Quand ils arrivent l’insecurité augmente ... comme par hasard.
    Il suffit d’habiter pres de lille avant la braderie pour voir augmenter en fleches les cambriolages alentour...

    Alors pourquoi les accueillir ? Pourquoi leur donner des droits alors qu’ils ne supportent aucun devoir ?

    Non merci.


    • hans lefebvre hans lefebvre 18 septembre 2008 16:09

      Je vous cite dans votre avant dernier commentaire : "Nous savons tous maintenant qu’il souffre de xenophobie anti juifs et qu’il utilise des fausses ip pour truquer les votes", je vois donc que vous vous souffrez d’une xénophobie anti Roms, mais ils ont l’habitude.....Les phobies se soignent très bien avec une certaine assiduité à une thérapie cognitivo-comportementaliste !!!!!!!!!!


    • Adolph Morice 18 septembre 2008 17:33

      Ce genre de posture ne vous menera nulle part !!

      Repondez plutot à mes questions et à mes affirmations basées sur des faits REELS :

      De quoi vivent les roms ?

      On ne le sait pas ... ou plutot si : vols de voiture, cambriolages, mendicités, magouilles en tout genre.

      Il faudrait qu’on accepte ces gens qui vivent dans des roulotes tirées par des grosses voitures et qui s’installent n’importe ou, laissant derriere eux detritus et terrains ravagés.
      Quand ils arrivent l’insecurité augmente ... comme par hasard.


    • Soleil2B Soleil2B 18 septembre 2008 21:04

      "...laissant derriere eux detritus..." qu’il a dit "Adoph Morice" smiley

      Et tes parents alors, qu’est ce qu’ils ont fait ?


    • Adolph Morice 19 septembre 2008 09:14

      J sais pas...

      Accueillis à tort des gens comme toi ?


    • Soleil2B Soleil2B 19 septembre 2008 18:19

      Coucou "Adolph" (Heil ?)

      Là où j’ai le cul actuellement, je le tiens de mon grand-père qui le tenait de son grand- père qui le tenait de son grand-père..........

      Contrairement à vous, je ne me suis pas mélangé avec n’importe quoi.

      C’est ce qui fait que je n’ai pas peur que quelqu’un prenne ma place.

      D’ailleurs tu as bien vu, lorsqu’on veut nous "occuper", Sàrkö prend des sanctions.......................... ;


    • Thierry Israël JACOB 18 septembre 2008 16:44

      je pense que le gouvernement Italiens veut recenser au mieux la "communauté" ROM qui, par définition voyage beaucoup à travers les frontiéres...

      Napoléon et les Juifs
      Adolphe Crémieux
      Decret de Bayonne

      L’Europe doit trouver des solutions satisfaisantes avec les ROMS...citoyens à part entiére de la communauté Européenne.


      • jerome 18 septembre 2008 17:39

        @ l ’ auteur : vous les avez cotoyés vos délicieux 3 Roms " ?? Vous les connaissez ?? Il y en a qui squattent des terrains près de chez vous ??????

        Article d ’ un bobo complètement déconnecté des réalités du terrain et de la problématique rom ...

        Chez eux , ce qui est à toi est à moi . Voiture , maison , terrain , femme , fille etc etc etc ...

        Chez eux pas de problème quand à ce qu ’ on laisse derrière soi / papiers gras , merdres , chiens errants ou crvés , vieilles bagnoles et autres gracieusetés .

        Chez eux , on " prend " : l ’ eau , l ’ électricité , le terrain et autre ... combien de bornes incendie pises en " perce " et jamais refermées après leur départ - c ’ est le contribuable et les pompiers qui sont contents ...

        Au lieu de raconter des conneries plus grosses que vous , alleez donc donc voir sur place ce qui se passe réellement , puis revenez à nous , pour narrer vos aventures romesques - et certainement pas romanesques ....


        Vous etes un imbécile , cher auteur , pétri de politiquement correct , et que je pétrirais bien de mes poings , car MOI je sais de quoi je parle !


        • hans lefebvre hans lefebvre 18 septembre 2008 18:44

          @jérôme
          Tout d’abord si vous passez par labenne venez donc avec vos poings de facho et on discutera. De plus j’habite à 500 m d’un campement de gitans, nous irons ensemble leur faire coucou ; Enfin, dans mon quotidien professionnel, je côtoie l’ensemble des infracteurs du "voleur de poules" au délinquant en col blanc, bien moins repéré par la justice que les gens du voyage. Mais devez être de ceux qui votent pour balkany et consort qui ont un coût très élevé pour la société, mais ils sont beaucoup plus propres sur eux, en apparence du moins ! Enfin, j’ai pour amis des gens du voyage, et tous ne donnent pas dans la délinquance. Mais, au regard de votre QI de limace, faire la part des choses semble impossible. Michto ma couille !


        • Bulgroz 18 septembre 2008 19:25

           hans lefevre,

          Vous confondez roms (objet de votre article) et gitans/manouches qui vivent près de chez vous.

          Comment allez vous faire pour que les gitans de France acceptent et intègrent les roms qu’ils détestent ?

          Vous semblez ne connaître aucunement les premiers.

          Il n’y a pas de fumée sans feu : les Roms ont une très mauvaise image. La France n’a pas demandé aux Roms d’Europe Centrale de venir chez nous. S’ils sont discriminés et souffrent de leurs conditions de vie en Europe de l’Ouest, qu’ls retournent d’où ils viennent.

          Je le redis, nous n’avons rien demandé.

          Si demain, les bangladeshis viennent nous envahir par millions et créer des problèmes, pensez vous que ce soit à nous de leur faire de la place ?

          Allez en Hongrie et Slovaquie voir ce qu’il en est.

          Tout a été fait pour eux. Rien n’a changé.


        • hans lefebvre hans lefebvre 18 septembre 2008 19:35

          En premier lieu je ne les confonds nullement, lisez donc les notes bas de page ! Enfin concernant vos affirmations sur leur intégration en Hongrie, là aussi je vous renvoie aux différents liens du billet. La Hongrie, n’est pas un eldorado pour les Roms, ça se saurait et ils se seraient arrêtés en ces contrées, ne pensez-vous pas. Non, ce que je mesure c’est le rejet dont ils font l’objet et cela verticalement et horizontalement, les post sur le billet le démontrent parfaitement....


        • Soleil2B Soleil2B 19 septembre 2008 00:51

          Comme il est mignon Bulgroz !

          C’est tout à fait ce qu’ont dû penser les Algériens, les Marocains, les Tunisiens, les Sénégalais, les Voltaïques, les Béninois, les Tchadiens, les Ivoiriens, ceux de l’océan Indien etc.................

          C’est quoi ces voleurs, ces ivrognes, ces méchants qui débarquent ?

          Les français, bien sûr....................


        • samedi 18 septembre 2008 17:52

          Les Roms sont pourchassés dans de nombreux pays, pas seulement en Europe du reste. Espagne, Italie, France .... Ce qu’il faut à mon avis creuser, ce sont les motivations à venir en France car ils sont de plus en plus nombreux et de fait, vont peser à terme sur l’économie. Ainsi que nous l’avons constaté avec les sans-papiers, la plupart sont sans qualification et par voie de conséquence gagnent peu d’argent. Ils sont employés majoritairement dans les services à la personne, la restauration, l’hôtellerie, leurs revenus sont marginaux et encore en envoient-ils une grande part à l’étranger. Le bénéfice que retire la France de l’exploitation (on ne peut pas employer d’autre mot) de ces pauvres gens est nul. A terme, tout le système social et de santé en paye les pots cassés. L’exploitation des pauvres, qu’ils soient étrangers ou français, est nuisible à la croissance. Il faut s’interroger sur les quotas, sans se torturer les ménages avec des slogans extrême-droitier. Peut-être pourrions-nous adopter une législation du même genre que le Canada, 100.000 personnes par an, dans tous les métiers mais prioritairement des personnes à valeur ajoutée. Et encore faudrait-il que nous ayions la capacité logistique à accueillir ces personnes dans la dignité.


          • samedi 18 septembre 2008 17:53

            Les Roms sont pourchassés dans de nombreux pays, pas seulement en Europe du reste. Espagne, Italie, France .... Ce qu’il faut à mon avis creuser, ce sont les motivations à venir en France car ils sont de plus en plus nombreux et de fait, vont peser à terme sur l’économie. Ainsi que nous l’avons constaté avec les sans-papiers, la plupart sont sans qualification et par voie de conséquence gagnent peu d’argent. Ils sont employés majoritairement dans les services à la personne, la restauration, l’hôtellerie, leurs revenus sont marginaux et encore en envoient-ils une grande part à l’étranger. Le bénéfice que retire la France de l’exploitation (on ne peut pas employer d’autre mot) de ces pauvres gens est nul. A terme, tout le système social et de santé en paye les pots cassés. L’exploitation des pauvres, qu’ils soient étrangers ou français, est nuisible à la croissance. Il faut s’interroger sur les quotas, sans se torturer les méninges avec des slogans extrême-droitier. Peut-être pourrions-nous adopter une législation du même genre que le Canada, 100.000 personnes par an, dans tous les métiers mais prioritairement des personnes à valeur ajoutée. Et encore faudrait-il que nous ayions la capacité logistique à accueillir ces personnes dans la dignité.


            • Thierry Israël JACOB 18 septembre 2008 18:00

              les ROMS ne sont pas au dessus des lois...ils sont citoyens et par conséquents doivent assumer leurs responsabilités...je suis convaincu que nous pouvons trouver ensemble des solutions ...dans le cadre Européen. 


              • Bulgroz 18 septembre 2008 18:29

                Pour savoir de quoi il retourne, nous devrions demander aux Hongrois ce qu’ils en pensent.

                Tout a été essayé en Hongrie, humainement, financièrement, statut de minorité reconnu par la constitution, possibilité de fonder leur propre organisme d’autodétermination, formation de collectivités locales et nationales Roms, écoles roms, écoles mixtes, villages roms, villages mixtes, intégrations, accès à l’emploi, créaton d’entreprises roms, création d’une université, beaucoup d’éfforts pendant le communisme et après le communisme, beaucoup d’argent, beaucoup de patience, beaucoup de tolérance, beaucoup de tout, etc...


                Aide de l’’Europe spécifique aux Roms en Hongrie : 240 millions d’euros sur la période 2004-2006 pour entre 400 à 600 000 Personnes (entre 400 à 600000 Euros par personne).

                Zéro résultat.

                Les Hongrois ne savent plus quoi faire.



                • Soleil2B Soleil2B 18 septembre 2008 20:00

                  Tu as parfaitement raison Bulgroz !

                  Les Hongrois en ont tellement assassinés pendant la guerre, que240 millions d’euros c’est beaucoup trop !


                • Nobody knows me Nobody knows me 19 septembre 2008 13:12

                  Aide de l’’Europe spécifique aux Roms en Hongrie : 240 millions d’euros sur la période 2004-2006 pour entre 400 à 600 000 Personnes (entre 400 à 600000 Euros par personne).

                  400 à 600000 € par personne ???
                  Votre générateur de stats a planté ou quoi ?
                  Sinon c
                  ’est où, j’y vais de suite !!!


                • Djapaskero Djapaskero 28 février 2010 15:58

                  Les « hongrois », c’est quoi ?

                  Il y avait des juifs là-bas, installés près du Danube depuis le troisième siècle, et aussi des roms y voyageaient bien avant que les magyars ne « créent » la Hongrie. DONC les juifs et les roms étaient DÉJA en « Hongrie » avant les « hongrois ».
                  Ce gendre de détail est souvent ignoré, quand on parle de minorité, mais les « hongrois » dont vous parlez ne l’ignorent pas. (du moins aujourd’hui)
                  Je vous rapelle que les Magyars ont été le dernier grand peuple nomade européen à se sédentariser. 

                • Thierry Israël JACOB 18 septembre 2008 18:40

                  C’est vrai BULGROZ...c’est pour cette raison que nous assistons à la 1é conférence U.E sur les ROMS...et il y en aura d’autres...chacun doit faire un pas...pour qu’au final l’intégration des ROMS dans leur communauté Européenne soit une réussite.


                  • Soleil2B Soleil2B 18 septembre 2008 19:48

                    Il doit bien connaître la question Sàrközy...................

                    Les Hongrois ont été particulièrement attentionnés avec les Rooms pendant la guerre...................(Voïvodine)

                    Mais à part l’histoire de Neuilly.................................


                  • jerome 18 septembre 2008 19:37

                    @ L ’ auteur : Balkany , connais pas , je suis un pauvre idiot de provincial . Quand aux déprédations " romesques " , sans parler des vols , viols , et autres " errements culturels " , non seulement nous les constatons sur place , mais c ’ est amlheureusement le lot commun de beaucoup de communes . Et puis j ’ ai travaillé - réellement - avec ces gens " du voyage " ... lors d’ une période de ma vie . Alors certes il y a parmi eux de gens fréquentables , pas beaucoup , le reste c ’ est des escrocs fainéants vivant aux crochets de bonne bonne société " solidaire " et contre les " discriminations ... Je répète : allez voir et travailler - dans un sens commercial - et revenez m ’ en parler ... J ’ avais un a-priori favorable avant de traiter avec eux , comme tout bon citoyen Français . J ’ ai finalement pris la mesure de leur incurie - je reste courtois ... - et finalement j ’ en suis venu à les détester pour ce qu ’ ils sont : des escrocs , des types hors de toute norme sociale et s ’ en trouvant bien . Bref , des parasites heureux de l ’ etre ; parasites , quand ils ne sont pas criminels pour beaucoup d ’ entre eux ...


                    Ceci dit je ne voulais pas etre insultant , mais etre à ce point innocent au regard de cette engeance me semble dangereux , et en aucune sorte rfléter la mentalité pourtant benoite de nos citoyens ruraux , dont je suis !

                    A vous lire ...


                    • hans lefebvre hans lefebvre 18 septembre 2008 20:54

                      Voyez-vous, au risque de me répéter je travaille au quotidien en proximité avec la délinquance, certes ils sont surreprésentés dans les statistiques, cela étant aussi le fait d’un repérage plus important couplé à une pauvreté latente et à un mode de vie inadapté. Mais ce n’est pas la majorité, que pensez-vous des forains, véritables hommes d’affaires, ou alors des gens du cirque, mais encore de tous ceux qui vivent de leurs talents musicaux. Voyez-vous, on ne peut assimiler l’ensemble de cette communauté à des voleures, violeurs et autre comportement antisocial. Leur histoire est le fruit de 1000 ans de discriminations en tout genre et en tous lieux, même si cela n’excuse aucunement les comportements incriminés, d’autant que notre justice ne fait pas dans la demie mesure les concernant ! Ils font l’objet de condamnations plus lourdes à délit ou crime égal, cela contrairement à l’idée reçue. Et je parle en connaissance de cause.



                    • Adolph Morice 19 septembre 2008 09:27

                      "Leur histoire est le fruit de 1000 ans de discriminations en tout genre et en tous lieux, même si cela n’excuse aucunement les comportements incriminés,"

                      Leur discrimination vient de leurs comportements justement !

                      Ce sentiment d’etre au dessus des lois, de pouvoir prendre sans jamais rien donner en retour à la collectivité.
                      Certains appelent cela de la liberté, moi j’appele ca du parasitage.

                      Vous me dites que les delits des roms sont mineurs et que ceux des "cols blancs" sont bien plus graves...

                      Mais les "cols blancs" ne creent pas d’insecurité, de criminalité au quotidien, ne volent pas chez les personnes.

                      J’ai vu arrivé les roms sur le parking de mon ecole, detruisant les barrieres qui entouraient notre parking , installant leur camping, leurs braseros, les enfants abimant les vehicules, menacants les gens qui les reprimandaient avec des boules de petanques en acier, les bouches d’incendie etaient cassées, les batiments visités... et quand ils partent , c’est pour laisser poubelles, dechets et crasse.

                      Idem dans le camp de manouches de villeneuve d’ascq, fermé depuis, craignos à 100%, ou les flics n’osaient pas entrer, entouré de carcasses de voitures cramées (comme par hasard), les enfants qui vont voler au centre commercial d’à coté.

                      Vous n’avez pas repondu à ma question : ils vivent de quoi vos roms ????????????????  smiley

                      Si vous les aimez tant , vous les prenez chez vous, dans votre jardin .
                      Ou alors vous vous cassez en roumanie avec ! 

                      Les francais en ont marre de payer pour tous ces mecs, et de devoir en plus supporter leurs agissements.

                      Qu’ils degagent point barre !


                    • hans lefebvre hans lefebvre 19 septembre 2008 20:06

                      @ADOLPH, et Balkany il vit de quoi (ce n’est qu’un exemple de nos chers délinquants en col blanc qui ont un coût énorme pour la société) Et les spéculateurs qui viennent de nous tondre de plusieurs milliers de milliards de dollars, et le crédit lyonnais, qui paye si ce n’est toi etc etc.....Il t’en faut d’autres des exemples ? Et maintenant ferme un peu ta gueule de facho, obligé de faire dans le lourd avec toi ADOLPH !


                    • Ren 18 septembre 2008 19:45

                       Alors, les Roms c’est quoi ????
                      une nationalité ? une religion ?, une culture ? un groupe ethnique ?

                      au même titre que le mot juif ne veut rien dire, à l’exception de la religion ( Judaique ) bien sur, le mot Roms non plus, ne veut rien dire. Les gens du voyage ??? c’est quoi des SDF ? les gens du cirque ? des Roumains

                      Est juif, celui qui pratique ou croit en la religion judaïque.
                      Est rom, celui qui a la nationalité roumaine ?


                      Tous citoyens ce doit de respecter la loi et ce doit de contribuer á la société (pays) dans laquelle il vit.

                      Les Roms veulent vivre oú ils veulent, quand ils veulent et comme ils veulent.

                      Pourquoi ? Sous pretexte que leur culture est millénaire ?
                      Si tu veux vivre selon ton mode de vie, ta religion, ta culture propre et que les règles ne te plaisent pas, dégage au pole Sud, lá y a pas encore de lois.

                      Y en a plein le cul des minorité inflexibles, la religion et la culture millenaire ne sont aucun argument pour echapper aux regles et devoirs de tous. La scolarité obligatoire, les impôts, les loyers, payer l’eau et l’electricite, avoir une carte d’identité, un permis de conduire,.... des obligations qui a nous aussi nous demandes un "effort".

                      Si je decide de vivre comme les romains ou les gaulois d’ il y a mille ans, en ai-je le droits pcq l’empire Romain a gouverner le monde pendant des siecles ou que mes ancetres etaient gaulois ????


                      • Soleil2B Soleil2B 18 septembre 2008 20:11


                        J’aime bien ce fil......................

                        C’est l’image exacte de ce que sont devenus les français...............

                        Pardon, ce qu’ils sont restés ; un peuple de collabos et de délateurs

                        Vous n’aimez pas les Rooms ? attention : les extrêmistes musulmans ne vous aiment pas non plus.............


                        • Adolph Morice 19 septembre 2008 09:29

                          Mais on ne les aiment pas egalement , et on compte bien les faire degager à coup de pied dans le cul !  smiley


                        • anisivy 18 septembre 2008 21:08

                          bonjour

                          Un simple commentaire :

                          Il convient d’écrire "les Rom", sans s....


                          • Soleil2B Soleil2B 18 septembre 2008 23:04

                            Roms (ou Rroms, féminin R(r)oma, pluriel R(r)omané) (Wikipedia)

                            Le Larousse te donne adjectif ou nom..................

                            Tous les articles de presse utilisent le pluriel..........

                            Et même Barroso le met au pluriel !

                            Alors, ton simple commentaire.....................................



                          • hans lefebvre hans lefebvre 18 septembre 2008 23:13

                            Pourtant, tout le monde, dont Le Monde, s’accorde à accorder :
                            http://www.lemonde.fr/opinions/article/2008/09/18/l-europe-doit-combattre-l-ostracisme-contre-les-roms-par-george-soros_1096736_3232.html
                            Mais il est vrai que le pluriel en langue romani se dit Roma, mais ici le terme est francisé.


                          • hans lefebvre hans lefebvre 18 septembre 2008 22:15

                            Parfaitement en accord avec votre proposition bodidahrma, conditions requises pour une émancipation/responsabilisation, et garantie d’une reconnaissance des peuples et des nations.
                            Le rappel que vous venez de faire replace le débat à la hauteur qu’il mérite !
                            Mais il est si difficile d’aller à l’encontre des représentations et préjugés dont font état certains commentaires.



                          • Soleil2B Soleil2B 18 septembre 2008 23:13

                            Ce ne sont pas des "représentations" ou des "préjugés"

                            C’est la transposition dans la mentalité française de celle de l’actuelle extrême droite italienne, héritière du fascisme.

                            Sauf qu’eux ont eu Mussolini et que les français n’en ont même pas besoin..............


                          • Adolph Morice 19 septembre 2008 09:32

                            C’est surtout que ces personnes doivent AUSSI respecter nos lois, et notre mode de vie , et qu’ils ne le font pas !

                            Donc s’ils ne nous respectent pas, pourquoi devrions nous le faire pour eux ?

                            Nous, nous sommes dans notre pays, eux non. Ils peuvent partir à un endroit qui leur semble mieux !


                            A moi qu’ils ne soient en france pour profiter de notre generosité ????


                          • Soleil2B Soleil2B 19 septembre 2008 20:15

                            Toi tu ne peux être généreux qu’en connerie.

                            Le Bon Dieu ne semble pas t’avoir doté d’autre chose. smiley


                          • Soleil2B Soleil2B 18 septembre 2008 23:24

                            J’ai sommeil, dodo.........

                            A vous lire et à voir vos appréciations les français, j’ai tout lieu de croire que les Alliés vous ont tirés de la domination Hitlérienne à votre corps défendant.

                            Les juifs sont désormais intouchables, il vous reste les Rroms.................. ;


                            • JONAS JONAS 18 septembre 2008 23:32

                              Si vous continuez à faire de la démagogie, les Roms ce seront vous demain !

                              Car à force de vouloir que tous les étrangers soient chez eux chez vous, c’est vous qui serez chez eux. C’est la loi de la démocratie ! C’est la majorité qui gouverne au cas ou vous auriez des trous de mémoires… !

                              D’ailleurs un exemple des conséquences de leur présence en nombre :

                              J’ai une caravane dont le toit a été grêlé il y a 15 jours. Assuré tout risque, mon assurance mandate un expert et me demande une attestation de météo France pour établir la réalité des faits. Mais ho ! Surprise facturation de la dite attestation 52 euros.

                              L’expert passe, il me dit deux solutions, compte tenu de l’âge de votre caravane, soit je la mets en épave, soit je vous donne 10 % de la valeur vénale, la réparation dépassant sa valeur d’occasion.

                              Mais il ajoute, attention ! Comme avec les 10 % de la valeur vénale, vous ne pourrez pas faire faire les travaux par une entreprise agréer et s’ils ne sont pas faits, je suis obligé d’envoyer mon rapport à la Préfecture, votre carte grise sera gelée et vous ne pourrez plus la vendre sans que les travaux soient réalisés ? Il me dit par contre vous pourrez vous en servir et la garder en l’état !

                              Indigné, je lui demande, mais qu’est que c’est cette histoire ? Il me dit : " Vous comprenez les compagnies d’assurances ne voulant plus assurer les gens du voyage, nous avons pris ces dispositions avec les pouvoirs publics ". Je lui demande alors, mais quel rapport avec ce constat ? Il me répond : " C’est simple chaque fois qu’il grêle, nous avons dans une région au moins 150 dossiers des gens du voyage, alors une fois indemnisés, ils ne faisaient pas les travaux, revendez leurs caravanes grêlées au cousin ou à des amis, qui à leurs tours faisaient à l’occasion une nouvelle déclaration et encaissaient à leurs tours les indemnités ".

                              Voilà comment la loi évolue en fonction de certaines communautés, et comment les honnêtes gens en paient les conséquences.

                              C’est une histoire vraie ! La mienne ! Alors vos airs de mandolines allez les jouer en Roumanie ou ailleurs, mais pas chez nous (le nous pour peu de temps, au regard des benêts que vous êtes ! ).

                              Bonne soirée.

                               

                               


                              • JONAS JONAS 18 septembre 2008 23:36

                                Soleil2B,

                                Si la France ne convient pas, ce n’est pas une raison pourb insulter la majorité provisoire de ses habitants ! cassez vous !


                              • Soleil2B Soleil2B 19 septembre 2008 00:28

                                Oh ! tu me plais toi la baleine !

                                J’aime bien m’entretenir avec des français dans ton genre, propriétaires d’une ruine de caravanne et ayant de grosses difficultés à s’exprimer en français.

                                C’est chez les gens comme toi qu’on trouve les cons de racistes, de ségrégationnistes et d’intôlérants.

                                Ton histoire de caravanne vermoulue, va la raconter à Sàrkö. Tu ne sais même pas dégénéré, que TOUS LES ROMS NE SONT PAS DES GENS DU VOYAGE ET QUE TOUS LES GENS DU VOYAGES NE SONT PAS DES ROMS.

                                Vu ton niveau, rien d’étonnant.

                                Quant à ton attaque personnelle, je vais te dire une chose : toi un jour tu risques d’être obligé de quitter la france ; moi je ne vis pas dans le même pays que toi.

                                Et chez moi, je préfère avoir affaire à un Rom qu’à un con ignare et teigneux de ton espèce.

                                Tu es beaucoup plus dangereux.


                              • Soleil2B Soleil2B 19 septembre 2008 01:02

                                J’ai oublié de te demander quelque chose le pompier (car le portrait est ressemblant) :

                                S’il t’es arrivé de porter secours et assistance à des personnes, tu leur demandais au préalable si elles étaient Rroms ?

                                Combien tu en as laissé mourir l’enflure ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès