Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Présidence du Conseil européen : les dents de la Blair

Présidence du Conseil européen : les dents de la Blair

La poussière retombe à peine sur l’arène de la nomination de Barroso que vient la désignation du Président du Conseil européen. Mais quel est son rôle, à cet homme-là ?

Le président du Conseil européen :

a) préside et anime les travaux du Conseil européen ;

b) assure la préparation et la continuité des travaux du Conseil européen en coopération avec le président de la Commission, et sur la base des travaux du Conseil des affaires générales ;

c) oeuvre pour faciliter la cohésion et le consensus au sein du Conseil européen ;

d) présente au Parlement européen un rapport à la suite de chacune des réunions du Conseil européen.

Le président du Conseil européen assure, à son niveau et en sa qualité, la représentation extérieure de l’Union pour les matières relevant de la politique étrangère et de sécurité commune, sans préjudice des attributions du haut représentant de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité.

Le président du Conseil européen ne peut pas exercer de mandat national.

On le voit, le président du Conseil a pour rôle à la fois de créer un consensus au sein du Conseil et d’orienter ses travaux, d’assurer la continuité avec l’activité de la commission, et de représenter l’union européenne à l’étranger parallèlement au haut représentant. Autant dire que, en devenant permanent, le président du Conseil devient avec le président de la Commission l’une des deux forces d’élan politique de l’Union.

Le candidat le plus en vue est à l’heure actuelle Tony Blair. Pouvant au départ se prévaloir du soutien des gouvernements français et allemands et italiens, il représentait sur le papier un compromis idéal : personnalité politique forte voulant donner une impulsion au système communautaire, son bilan en tant que Président (tournant de Conseil) est peu marquant ; représentant d’un pays en dehors de l’euro, il était favorable à ce que la Grande-Bretagne y adhère ; travailliste, il est surnommé « Tory Blair » ; à bien des aspects, c’est le dirigeant le plus europhile d’un pays europhobe. De quoi plaire à chacun… ou à personne.

Car depuis plus d’un mois, c’est un tir de barrage contre lui qui se déchaîne. Edouard Balladur se montre d’une rare sauvagerie e en rappelant que « "M.Blair est anglais, c’est à dire qu’il appartient à un pays qui ne fait pas partie des grandes réalisations européennes que sont la zone euro d’une part et l’espace Schengen d’autre part." ». Werner Faymann, le chancelier autrichien, n’y va pas par quatre chemins non plus : « Nous avons besoin d’un candidat qui ne soit pas pour Bush, mais pour Obama »

Pour que les choses soient claires enfin, les trois pays du Benelux ont publié début octobre une note commune, dessinant le portrait d’un Président qui aura « démontré son engagement européen et développé une vision sur l’ensemble des politiques de l’Union ». Et au sein du Parlement européen court une pétition lancée par Robert Goebbels (oui, certains noms sont difficiles à porter) et signée par les principaux poids lourds allemands PSE et PPE confondus. Elle indique que le Parlement ne peut pas se contenter d’entériner le choix des chefs d’Etat, et que le Président du Conseil doit venir d’un pays qui a adopté ou a la volonté d’adopter l’Euro, faisant partie de l’espace Schengen et qui ne refuse pas l’application de la Charte européenne des droits fondamentaux. Cette pétition a apparemment du succès et peut prétendre recevoir la moitié des signatures des députés, ce qui lui donnerait la valeur juridique d’une résolution du Parlement un peu difficile à ignorer.

Côté citoyen, une pétition en ligne "Stop Blair" mobilise très efficacement sur le net et a déjà recueilli plus de 40.000 signatures.

Le pêché mortel, c’est évidemment la guerre d’Irak. Que celui qui est destiné à représenter au moins pour partie la politique étrangère européenne soit à ce point marqué sur la question stratégique qui a profondément divisé l’Europe est délicat.

Mais le bilan n’est pas reluisant non plus. En tant que Président du Conseil, Blair a réussi l’exploit de ne chercher à faire aboutir aucun dossier d’ampleur tout en se montrant peu consensuel et en ne recherchant pas la discussion avec les autres pays membres. Ses promesses sur la normalisation de l’Angleterre ont également déçu. Sans même relever que son pays n’est finalement rentré ni dans Schengen, ni dans l’Euro, il s’est très fortement opposé à l’intégration fiscale et sociale lors de la constitution et de Lisbonne, et a multiplié les demandes de clauses exonératoires, en particulier sur la charte des droits de l’homme et sur le temps de travail.

Sa candidature est si mal en point que même Nicolas Sarkozy a fini par se rendre compte publiquement qu’il était anglais.

Mais alors qui ? …


Moyenne des avis sur cet article :  3.22/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • Charles Martel Charles Martel 26 octobre 2009 10:47

    Mais alors qui ? …


    Jean Sarkozy bien sûr !!!!!!!


    • sheeldon 26 octobre 2009 11:40

      bonjour

      « Le pêché mortel, c’est évidemment la guerre d’Irak » 

      perso c’est toute sa politique libérale !

      http://www.homme-moderne.org/raisonsdagir-editions/catalog/ali/pourri.html

      http://www.noslibertes.org/doc/mondialisation/JP%20Morgan%20et%20Tony%20Blair.pdf

      si même le nouvel observateur se rend compte que ce monsieur n’est qu’un salarié des banques !

      http://www.politique.net/2008011103-les-premiers-ministres-se-reconvertissent-dans-la-banque.htm

      remarquez c’est pas le seul .

      http://www.liberation.fr/economie/0101550720-gerhard-schroder-embauche-par-gazprom

      ( en passant je tiens sur ce lien a félicité libé et monsieur rotchild pour cet article construit sur un petit sujet ! )

      ce n’est pas qui on nomme qui est important , mais pourquoi faire .

      normalement là , il ne devrait pas y avoir de surprises . quel que soit le clown ( et qu’il soit femme , black , blanc , beur, ou handicapé ) qui nous représentera la ligne directrice ne changera pas . mais bon c’est vrai que l’emballage « blair » fait piètre figure et c’est bien là un fait capital ....

      « Vous êtes un repaire de vipères, je compte bien vous mettre en déroute, et par le Dieu Eternel, je vous dénicherai ! Si le peuple comprenait l’ampleur de l’injustice de notre système monétaire et bancaire, il y aurait une révolution avant le lever jour." 
      andrew Jackson

      cordialement


      • Ali 26 octobre 2009 12:38

        « ce n’est pas qui on nomme mais pourquoi faire »

        je crois rêver

        mais comme Bush c’est un CRIMINEL DE GUERRE


      • sheeldon 28 octobre 2009 10:55

        bonjour

        heu oui bush caca

        clinton , bush père , reagan , carter , nixon mdr , johnson .... etc

        vous les trouvez comment ceux là ?

        de la serbie en passant par le soudan , le panama , l’irak , le vietnam , le cambodge , le laos , l’indonésie mais aussi l’iran , la colombie , la bolivie , le brésil la liste est presque sans limites mdr

        ils étaient mieux que bush ?

        peu-être y avait-il un peu plus de vaseline et encore !

        je vous signale que ceci montre bien que quel que soit l’élu la politique reste la même . j’attends encore le programme d’aide médicale de misse clinton mdr . Sur les vrais sujets ces gens n’ont aucuns pouvoir , c’est évident . qui a l’argent décide disait papy , il avait pas tord .

        les mensonges de bush vous savez c’est pas nouveau , l’entrée en guerre contre l’espagne pour la floride avait été pas mal dans le genre , celle du vietnam un modèle . Rien de bien nouveau sauf des moyens de propagandes encore plus redoutables .

        pour en revennir a cette nomination , junker va certainement gagner ( pas sûr mais ya des chances ) ça changera quoi ? qu’elle différence idéologique faites vous entre un blair ou un junker ? se sont les mêmes vous aurez la même politique .

        cordialement


      • Sauvons l'Europe Sauvons l’Europe 26 octobre 2009 12:58

        Les points de suspension annoncent bien entendu un autre article, plutôt en fin de semaine. Pourquoi la guerre en Irak est elle le péché capital, plutôt qu’autre chose ? Même s’il y’a bien d’autres choses. Parce que comme le reste, le Conseil fonctionne au consensus en qu’en termes de politique étrangère, il n’ya rien de moins consensuel que la guerre en Irak. Avant même le « programme » du bonhomme se pose la question de sa capacité à faire son job tuos les jours.

        Et sur le problème du programme, justement, prochain article !


        • sheeldon 26 octobre 2009 16:12

          bonjour

          « Avant même le » programme « du bonhomme se pose la question de sa capacité à faire son job tous les jours »

          vous vous rendez compte de ce que vous dites ?

          en gros si on trouve une personne avec un beau cv bien propre et qui présente bien c’est parfait ?

          moi qui croyais que l’important en politique était un programme et des valeurs , même une idéologie enfin ce genre de chose , je suis vraimment trop bête .

          en gros vous cherchez un acteur représentatif des « valeurs de l’europe » , demandez a jacques séguela il devrait vous trouver ça .

          cordialement


        • Sauvons l'Europe Sauvons l’Europe 26 octobre 2009 17:04

          Hé bien ce n’est pas un problème de CV : nombreux sont les dirigeants politiques qui ont le CV pour. C’est un problème de consensus. La politique européenne marche à l’unanimité, donc il faut quelqu’un qui soit un bon négociateur et qui sache longuement discuter pour mettre en place les consensus. C’est l’aptitude fondamentale pour faire le job. Blair l’a-t-elle ? Pas vraiment. Par ailleurs sur le programme, Blair a déjà largement montré sa capacité à faire autre chose que ce qu’il a promis, donc je ne sais pas si c’est très déterminant en ce qui le concerne. Mais toutes ces questions devraient être traitées dans le second article.


        • sheeldon 28 octobre 2009 11:25

          bonjour

          « C’est un problème de consensus »

          ben vous savez quoi le consensus commence a me saoulé sévère .

          votre consensus a la fin fini toujours par la nomination d’un ultra libéral .

          junker serait un bel exemple sur la voie du capitalisme régulé mdr ! mais il faut avoué que blair est pas mal dans le genre ;o)

          cordialement

          http://www.images-chapitre.com/ima2/original/568/1605568_3417835.jpg


        • Sauvons l'Europe Sauvons l’Europe 29 octobre 2009 01:51

          « Mon » consensus ? Sauvons l’Europe milite précisément pour qu’on en finisse avec le consensus et qu’on passe à une démocratie « normale » en Europe.


        • ZEN ZEN 26 octobre 2009 14:08

          Si Nicolas ne peut pas le blairer, alors ?...


          • ZEN ZEN 26 octobre 2009 14:09

            Pas mal, le bilan de Tony !


            • Annie 26 octobre 2009 15:25

              L’Irak, le péché capital. Sans mentionner les moyens auxquels Blair a recouru pour faire avaler l’invasion de l’Irak : Armes de destruction massive déployables en 45 minutes, publication d’une thèse vieille de dix ans confirmant l’existence d’armes de destruction massive etc. etc. 
               @Zen,
              Il y a rien à ajouter à votre article qui fait le tour de TB, sinon que depuis sa retraite, il se constitue un joli pécule en accumulant les conférences, et aussi les missions, bénévoles celles-là : : envoyé spécial au Moyen-orient, conseiller de Kagamé etc etc


              • stephane 26 octobre 2009 18:48

                Sa désignation ne ferait que confirmer la vassalisation de l’Europe par les Etats-Unis, et son intégration dans un vaste ensemble transatlantique déjà annoncé pour 2015.

                Lui ou un autre, vous me direz....Mais bon, là c’est quand même du lourd : le cheval de Troie comme président du Conseil et puis, avant les armes de destruction massive irakiennes, c’est déjà son gouvernement qui a servi de caution et affirmé avoir des preuves sur le lien entre le 11/09/01, Al-Qaeda et l’Afghanistan me semble-t-il....

                Faut-il avoir confiance en Tony Blair ?

                 


                • 1984 26 octobre 2009 20:32

                  « Sauvons l’Europe » ! 

                  Comme c’est mignon tant de naïveté.
                  A une autre époque auriez vous essayé de sauvez le troisième reich du méchant Hitler ?


                  • Sauvons l'Europe Sauvons l’Europe 27 octobre 2009 01:55

                    Aaah, un beau point godwin direct !


                  • sitesref 26 octobre 2009 22:08

                    « Mais alors qui ? … »

                    Curieusement, si on entend beaucoup parler de Blair, Juncker et autres, on parle trop peu de la candidature - officieuse - de Guy Verhofstadt (ex PM belge). Un homme qui a prouvé sa valeur, sa volonté d’une Europe forte, qui ne soit plus propriété exclusive des grands Etats (France, GB, Allemagne....). Un fédéraliste convaincu !

                    Paradoxalement, c’est probablement cette dernière raison qui risque de bien de « flinguer » sa candidature. Et qui amènera aussi à ce poste un clone de Barroso, lui aussi partisan d’une Europe faible, au service exclusif des grands pays.

                    Triste...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès