Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Quelle Europe après le 25 mai ?

Quelle Europe après le 25 mai ?

Les élections européennes n’auront pas passionné les foules en France et dans les autres pays de l’Union Européenne. L’abstention sera sûrement élevée et les partis « eurosceptiques » feront de bons scores dans un certains nombre de pays. L’on peut donc légitimement s’interroger sur l’avenir institutionnel de Bruxelles.

Première question, y aura-t-il une majorité simple à l’assemblée ? Ce n’est pas si certain que cela. Si les partis défavorables à l’Union Européenne sous sa forme actuelle font de bons scores, ils peuvent obliger éventuellement le PSE et les 2 groupes du centre-droit (ALDE) et de la droite (PPE) à faire une grande alliance pour s’entendre sur le Président de la Commission.

Car c’est une nouveauté (relative) du traité de Lisbonne de 2009, le Président de la Commission est toujours proposé par les Chefs d’Etats et de gouvernement mais ils doivent tenir compte de la couleur politique du parlement et ce dernier devra l’élire à la majorité de ses membres.

Deuxième question : quel avenir au long terme ?

Il est clair à l’heure actuelle que l’élargissement à l’Est a été trop rapide, les divergences de niveau de vie sont trop importants, même aujourd’hui, pour que l’on puisse mener non seulement une politique unique pour tous (pour l’Euro comme pour le reste), mais aussi des politiques communes.

Quant à l’approfondissement, l’on arrive là-aussi à la limite du système : le grand saut vers le fédéralisme n’est pas pour demain. Les allemands et les pays nordiques ne veulent pas entendre parler d’un budget européen représentant 8 à 10 % du PIB des Etats membres. Quant aux normes croissantes dans tous les domaines, elles ne font que braquer encore plus les Etats membres et leurs populations… 

Dernière interrogation forte : les frontières de l’Union Européenne ne sont pas stables. Si certains rêvent d’étendre à nouveau l’Europe vers l’Est, à savoir la Turquie et l’Ukraine, la réalité risque d’être fort différente. La Catalogne rêve d’un référendum sur l’indépendance qui lui ferait quitter l’Espagne. Mais pour adhérer à l’Union Européenne, ce nouvel état indépendant devrait alors avoir l’accord de Madrid puisqu’il faut l’unanimité des Etats membres pour une nouvelle adhésion.

D’autre part, la montée des eurosceptiques en Grande-Bretagne est telle que le premier ministre Cameron a promis un référendum sur la sortie de l’Europe s’il est réélu en 2017 (alors même qu’un référendum est aussi prévu sur l’Indépendance de l’Ecosse). La sortie d’un des grand pays de l’Union Européenne remettrait fortement en cause les équilibres actuels.

La solution à ces problèmes réside sûrement à terme dans un changement de stratégie dans la façon dont se construit l’Union Européenne. Un système plus souple et fondé sur la coopération dans l’indépendance devient des plus nécessaire. Trop d’Europe risque bien de tuer l’Europe. La monté de l’abstention et des partis eurosceptiques dans tous les pays est à cet égard très clair, l’avertissement devrait être pris au sérieux !


Moyenne des avis sur cet article :  2.71/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • LE CHAT LE CHAT 21 mai 2014 15:01

    Elle va ressembler de plus en plus à une tour de Babel en train de s’effondrer !


    • Crab2 21 mai 2014 16:14

      Europe
      - Mai 2014 - suite

      Dans seulement six pays membres de l’UE ( en France, au Benelux et dans les îles britanniques ), le Smic mensuel dépasse 1 000 euros

      Oublier le curé pour adopter un chômeur !

      La propagande, dans les médias, orchestrée par les ’’ pro l’Europe à 28 États ’’ devient au fil du temps grotesque

      D’emblée, dire ici  : Erasmus est une bonne initiative et mérite d’être maintenu et développer
      - ceci étant rappelé :

      Avez-vous envie de faire parti de la grande famille du chômage structurel, ce chômage de masse chronique, et bénéficier du statut de chômeur européen ou préférez-vous que l’on ferme les frontières à l’immigration de citoyens européens qui viennent travailler dans notre pays rémunérés* selon la législation de leur pays d’origine ? ( * : moins de 200 euros en Bulgarie )

      Le gouvernement entend réduire …

      Suites :

      http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/05/europe-mai-2014-suite.html

      ou sur :

      http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/05/21/europe-mai-2014-suite-5374594.html


      • zygzornifle zygzornifle 21 mai 2014 16:18

        L’Europe c’est la muraille de Chine mais en vertical, combien de temps avant de s’écrouler ?


        • Crab2 21 mai 2014 17:32

          Il suffit d’enlever une pierre au plus près de la fondation


        • foufouille foufouille 21 mai 2014 16:52

          ? ? libérale, libertaryen et libertasplusrien ton europe.


          • Ouallonsnous ? 21 mai 2014 22:05

            L’UE soi-disant pour la paix et pour les peuples est juste économique, financière, pour le Marché, les investisseurs, les spéculateurs, les Grandes Banques, elle impose tout aux Nations et aux Etats moribonds ainsi qu’aux peuples exsangues.

            Les nazis d’aujourd’hui sont parés du nom de technocrates, de gestionnaires, de démocrates, mais ils ressemblent et sont les successeurs de ceux qui après la 2e guerre mondiale, ont été sauvés puis protégés aux Etats-Unis ou en Amérique Latine...par les réseaux des oligarques financiers néo-colonialistes anglo-yankees qui instrumentèrent et commanditaires après la crise économique systémique de 1873, l’activation du sionisme international en instrumentalisant le judaïsme, la 1ére guerre mondiale et son redécoupage du monde qui prépara la seconde !

            Tout est organisé dans la politique actuelle, comme si l’Allemagne nazie et ses commanditaires d’outre atlantique n’avaient pas été vaincus en 1945 par les peuples résistants regroupés autour de la partie du monde refusant la dictature dont la Russie et de ses forces populaires, politique conçue par le cabinet britannique et le « gouvernement profond » des USA  contrôlant la Maison Blanche !

            Depuis la fin de la seconde guerre mondiale, les gouvernements actuels d’une partie de l’Europe et de l’Eurasie se sont empressés de se rapprocher en formant l’UE, du gouvernement de l’Allemagne, idiot utile et conscient et courroie de transmission des consignes des oligarques financiers anglos-yankees régnant sur la City et Wall Street pilotées par la FED US, garante de l’omniprésence du dollar sur les marchés mondiaux et de l’emprise économique des USA sur la partie du monde alignée sur la politique US !

            L’UE  en réalité est une nouvelle version du 3e Reich, aussi totalitaire : Fonctionnant en soumettant, en conditionnant par les médias collabos, en effrayant (chantage, peur...), en rackettant, en instaurant l’austérité, privant de toutes les libertés même les plus élémentaires... et reprenant les buts de guerre du 3éme Reich, l’encerclement et la destruction à termes des grands états nations non alignés sur l’asservissement à l’Empire néo-capitaliste anglo-yankee

            Pour nous français, qui avons refusés en 2005, à une large majorité de participer à cette machine à détruire les peuples et leur marche vers plus de bien être, le vote aux élections de l’UE et non aux européennes, car il n’y a pas de nation européenne,  passe en France par une signification claire de désaveu de cette mascarade et de cette imposture, en dénonçant une foi de plus le déni du résultat du référendum du 29 mai 2005 par le gouvernement en place à l’époque, à travers le traité de Lisbonne, imposé par le vote félon des parlementaires achetés !

            Exprimons le,  par le boycott , alors que la participation au vote sera considérée comme une adhésion, bien que les français, en 2005 aient exprimé leur opposition à cette dictature colonialiste de l’oligarchie financière Anglos-yankee, sous couvert d’unification d’une partie des pays de l’Europe, excluant les autres non alignés sur l’impérialisme anglos-yankee (cf. l’attitude actuelle à l’égard de la Russie qui est le plus grand et important pays d’Europe, avec l’agression de l’UE-USA contre l’Ukraine) !

            La seule possibilité d’exprimer notre refus de l’UE et de sa politique mortifère de destruction de nos états nation et de leurs peuples, réside dans l’abstention de la participation à cette imposture, donc ne pas prendre part à ce simulacre de vote singeant la démocratie !


            • alinea alinea 21 mai 2014 23:32

              L’Europe a été construite par quelques-uns - c’est le moins qu’on puisse dire- contre tous les autres ! mais cet empire a eu quelques scrupules à se montrer tel quel ; il a affecté quelques fièvres de démocratie. Un Empire ne peut pas être démocratique ; soit c’est une dictature qui s’assume, soit il ne s’agit que de relations, commerciales, économiques, politiques pourquoi pas ; bref, c’’est une maison qu’on a construite en commençant par le toit qui est en réalité une vraie chape, et il n’y a guère de piliers pour la soutenir !! Dans ces cas-là, certains tempéraments préfèrent tout foutre en l’air, recommencer ou abandonner !!!


              • claude-michel claude-michel 22 mai 2014 08:21
                Quelle Europe après le 25 mai ?...l’UE est à l’agonie pour cause de turpitudes organisées par les banques remplies d’actifs nocifs à hauteur de centaines de milliards d’euros...L’implosion est pour bientôt.. !

                • eau-du-robinet eau-du-robinet 22 mai 2014 12:57

                  Bonjour,

                  Enfin les premiers débats télévisé au tour de cette élection européenne donc l’UPR peut présenter son projet aux français.

                  Débat entre le FN, l’UPR et l’UDI-MODEM sur réunion 1ère

                  Il y à des choses intéressantes qui sortent de ce débat, notamment celui que le FN n’est pas pour la sortie de l’Europe, mais pour une autre Europe.


                  • eau-du-robinet eau-du-robinet 22 mai 2014 13:11

                    Bonjour Christophe,

                    " La solution à ces problèmes réside sûrement à terme dans un changement de stratégie dans la façon dont se construit l’Union Européenne. Un système plus souple et fondé sur la coopération dans l’indépendance devient des plus nécessaire. « 

                    Cela fait 35 ans qu’on nous promet une autre Europe.

                    Et le retour de Mr. Nicolas Sarkozy se prépare sur le retour d’une autre Europe ... et il veut nous proposer Schengen II

                    Tribune au »Point" : Sarkozy prône un Schengen II, s’attaque à l’Europe des 28 et à la Commission

                    Hors c’est une nouvelle tromperie un nouvelle fumisterie de plus !

                    L’article 48 du TUE stipule expressément que toute modification des traitées doit être statué à l’unanimité des 28 états membres.

                    Je vous invite tous à regarder cette vidéo :

                    https://www.youtube.com/watch?v=UPpXKtSJcRI

                    -----------------

                    http://www.election-europe.org

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès