Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Qui est en vérité l’Union Européenne et quel est son vrai avenir (...)

Qui est en vérité l’Union Européenne et quel est son vrai avenir ?

Avant de répondre à des questions concernant les pistes de redressement économique de l’Europe, ainsi que les différentes approches de sa sortie de la crise économico financière globale, il faudra toute d’abord trouver la bonne réponse à la question fondamentale : Qui est en fin de compte l’Union Européenne ?

A vrai dire, il y à deux grandes écoles de pensée à l’égard de cette grandiose « construction européenne » ! La première croit que l’Union Européenne est faite par les européens et pour les européens, dans le but de rééquilibrer la bipolarité mondiale, suite à l’implosion de l’ex URSS en 1990. Les teneurs de la deuxième école de pensée croient que l’Union Européenne est une construction artificielle de marque étasunienne qui ne représente rien d’autre que la main allongée des Etats-Unis, qui avait translaté l’ancien rideau de fer qui séparer les deux états allemands, de l’Est et de l’Ouest, jusqu'à la frontière avec la Fédération Russe dans le but unique de se rapprocher le plus possible de son adversaire de la Guerre Froide.

Là, si l’on pense à l’implantation des bases militaires américaines surtout dans les pays est limitrophes de l’UE, action doublée de l’emplacement de boucliers anti-missiles dans ces pays-là, je ne crois pas que la première école de pensée peut demeure debout. Si l’on pense également au fait que l’intérêt des européens tous confondus face aux institutions européens a connu une décroissance visiblement alarmante dans les derniers années (voire l’évolution décroissante du taux de participation des européens tout confondus et/ou par pays, aux élections éuro-parlementaires depuis le début et jusqu'à nos jours), il devient évident que l’Union Européenne est tout ce que vous voulez, mais aucunement une construction européenne faite par les européens et pour les européens, comme le suggère la première école de pensée, dont j’en ai fait mention.

Alors, de quelles valeurs européennes parlons-nous ? Des valeurs européennes fabriquées aux États-Unis et exportées aux peuples d’Europe au point des baïonnettes financières des multinationales gérées à l’américaine ? Dans ce contexte, pourrions-nous parler d’une Europe unie et plus encore puissante ?

Vu le fait qu’on parle d’une construction européenne artificiellement construite et soumise au contrôle états-unien et à celui imposé par l’Oligarchie financière globale et par ses multinationales, il est bien évident que sa monnaie est tout à fait unique, en ce qui concerne son caractère artificiel, qui ne lui confère qu’un maximum de 40% de couverture en or.

Quel est l’avenir de cette grandiose « construction européenne » fabriquée aux laboratoires du Wall Street et validée aux rencontres secrètes du Groupe Bilderberg ? Exactement celui de toute chose artificiellement construite : prévisiblement aucun !

Toute comme le disait Margaret Tacher : « Le problème n’est pas celui relié au moment de la disparition de la monnaie unique, mais plutôt celui relié au coût de renonciation ou d’abandon de l’Euro. » Plus encore, tout en envisageant une très probable implosion de l’Union Européenne, un démantèlement qui, à mon sens, ne devrait pas dépasser la fin de l’année 2015 (vu son processus de dégradation accéléré), on pourrait se poser très sérieusement la question suivante : quel serait-il le prix de ce démantèlement prévisible et qui supporterait ce prix ?


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

25 réactions à cet article    


  • bruenor bruenor 19 septembre 2011 09:36

    Bon article.Il en est ainsi depuis le plan Marshall,pas une étape de la prétendue « construction européenne » qui n’ait été encouragée,voulue,ou préconisée par l’impérialisme américain.


    • Horatiu Russin Horatiu Russin 19 septembre 2011 10:17

      @ bruenor
      Merci de votre
      appréciation !

      Je crois qu’avant toute avant tout analyse concernant les pistes de redressement économique de tous et chacuns des pays membres de l’UE, il faut savoir de quoi on parle : des „Etats Unis de l’Europe” ou plutôt d’une „Europe des Etats Unis”  ?


    • dawei dawei 19 septembre 2011 10:48

      bon article certes, mais truffé de fautes, une relecture s’impose smiley


    • gaulois42 gaulois42 19 septembre 2011 11:03

      MAIS QUE VIENNENT FAIRE LES ETATS UNIS DANS UNE CONFERENCE EUROPEENNE ??

      Une fois de plus, on nous démontre :

      1- que les Etats Unis se prennent pour les « Patrons du monde »
      2- que non seulement ils mettent à feu et à sang la planette, mais encore : ils veulent commander l’Europe.
      3- Que cette EUROPE où nous vivons n’est pas indépendante mais est le VASSAL des USA
      4- Quand une banque US éternue, ce sont 80% des banques européennes qui temblent.
      Quand est ce que nous comprendrons, que notre plus grand énemi, ce n’est pas la Chine ni les Istamistes mais les USA.


      • Aldous Aldous 19 septembre 2011 11:19

        1 - Les USA essayent de devenir les patrons du monde, c’est le NWO.
        2 - L’UE est leur création.
        3 - La « libération » de 1945 était une inféodation de l’Europe par l’OTAN et le pacte de Varsovie.
        4 - L’Euro ne représente que 26% des réserves de devises mondiales (contre 61% de $) y compris en UE


      • Horatiu Russin Horatiu Russin 19 septembre 2011 11:53

        @ gaulois42
        Vous venez de dire : « MAIS QUE VIENNENT FAIRE LES ETATS UNIS DANS UNE CONFERENCE EUROPEENNE ?? »

        La réponse est assez claire : donner des commandements mondialistes !


      • Lorelei Lorelei 19 septembre 2011 16:52

        l’union est une creation des oligarchies, et les usa sont eux mêmes dirigés par les banksters, suffit de regarder l’histoire de cette nation qui s’est fait avoir dès le 18 /19 eme siecle comme toute l’europe


      • Horatiu Russin Horatiu Russin 19 septembre 2011 18:55

        @ Aldous

        Vous venez tout juste de mettre les points sur les 4 « i » extrêmement importants que vous avez mentionné. En règle générale, les américains n’interviens que là où ils ont un intérêt et cela a été bien le cas du Plan Marchal qui a inféodé l’Europe, ce qu’on appelle une aide calculée pour exercer leur domination planifiée d’avance sur l’Europe.


      • Horatiu Russin Horatiu Russin 19 septembre 2011 22:08

        @ Lorelei

        Tout à fait d’accord avec vous, mais ces banksters et chefs des oligarchies globales forment ensemble les loups démoniaques du Nouvel Ordre Mondial qui est en train de s’installer officiellement au dessus de tous les peuple du monde et de jouer avec, de leur bon de gré.


      • Aldous Aldous 19 septembre 2011 11:11

        L’union européenne est une des 3 subdivisions du gouvernement mondial (toute ressemblance avec l’organisation de la trilatérale serait évidemment fortuit http://fr.wikipedia.org/wiki/Commission_Trilat%C3%A9rale ) :

        1) UE (Euro)

        2) Le Security and Prosperity Partnership of North America, équivalent de la CEE qui, au terme du processus d’intégration (North American integration) devrait aboutir à la création de la North American Union dotée d’une monnaie unique (Amero).

        Le principal obsracle à ce processus d’integration etant l’attachement des citoyens américains à la constitution.

        3) l’APT (ASEAN Plus Three) c’est à dire (Association des nations de l’Asie du Sud-Est + Chine Japon Corée-du-sud) issu de l’Initiative Chiang Mai

        Mais cette union d’asie du sud§est est concurrencé par un bloc asiatique central en formation : L’OCS Organisation de coopération de Shanghaï qui a repoussé les candidatures Japonaises et US.

        http://fr.wikipedia.org/wiki/Organisation_de_coop%C3%A9ration_de_Shanghai

        La confrontation entre ces deux blocs en émergence se cristallise autour du « nouveau grand jeu » asiatique, cad le contrôle des ressources en hydrocarbures de la Caspienne.

        La mondialisation n’est donc pas un long fleuve tranquille.

        Et au delà de ces pays qui forment ce que les pentagone appelle le « core » de la mondialisation il y a le « gap » : les gouvernement rétifs à la mondialisation tels que le Vénézuela.

        Mais certains de ces pays devraient rejoindre le troupeau mondialiste à la faveur des récentes révolutions...


        • Horatiu Russin Horatiu Russin 19 septembre 2011 11:28

          @ Aldous

          Vous pousser l’analyse très fort, mais dans la bonne direction.  En effet, c’est autour du NOM qui se joue la carte européenne et celle du monde tout entier.

          A mon sens, ce que les Maîtres du Monde cherchent pour s’assurer de la domination totale des états-nation, c’est la création dans un premier temps des quelques fédérations artificiellement construites, regroupant des pays au niveau continental, telles qu’est le cas de l’Union Européenne, l’Union Africaine, etc.  Dans un deuxième et ultime temps, ces individus qui se sont autoproclamés les élites du monde, vont rassembler les fédérations artificiellement construite sur  le parapluie de la nouvelle gouvernance mondiale serait l’une des plus féroces dictatures que le monde ait connu pendant tout son histoire.
          C’est un peut ça …


        • Schismaticus 19 septembre 2011 12:25

          Pour se rendre compte de l’influence Etats-unienne sur l’UE, il suffit de voir quelle langue étrangère nous sommes forcés d’apprendre au sein de l’union. Il suffit de voir en quelle langue sont nommés les directives européennes, etc....
          Bref, on comprend mieux le « tout à l’anglais » !


          • Horatiu Russin Horatiu Russin 19 septembre 2011 12:37

            @ Schismaticus

            Et plus encore, si vous me permettriez de compléter un peu votre très intéressante remarque, cette influence sur l’UE est visiblement observable  par la culture « macdonalisée » qui a été imposée par les multinationales étatsuniennes à travers l’Europe toute entière.


          • RogerTroutman RogerTroutman 19 septembre 2011 12:55

            ‎La facture grecque arrive [...]. Quatre pistes sont essentiellement à l’étude :

            • Première option : lever un nouvel impôt. [...] 
            • Deuxième « solution » envisagée : augmenter la TVA de 1 à 2 points. En clair passer de 19,6% actuellement à 20,6% ou 21,6%. 
            • Troisième possibilité : faire passer la TVA à taux réduit (5,5%) à 12%. Cela concerne notamment les produits de première nécessité. 
            • Quatrième et dernière option : mettre sur pied une nouvelle taxe additionnelle en supplément de la TVA.

            L’Europe elle commence à nous dilater sérieusement le sphincter. Si vous aimez le sexe anal, en 2012 votez UMPS. 

            • Horatiu Russin Horatiu Russin 20 septembre 2011 13:00

              @ Roger Troutman

              Vous avez bien étalé les 4 options économiques qui se présentent sous la table du Gouvernement Papandreou. Pourtant, il est possible que les enjeux géopolitiques cachés du Nouvel Ordre du Monde veuillent tellement autre chose que de trouver des pistes de solution pour sauver la Grèce de la faillite.  Par exemple, si les Maitres du Monde veulent s’emparer du potentiel touristique qu’offre la République Hélène, alors ils vont, malheureusement, le faire.


            • Kalki Kalki 19 septembre 2011 14:10

              VIVE LE QUEBEC LIBRE

              A TOUS LES FRANÇAIS

              « La France a perdu une bataille !

              Mais la France n’a pas perdu la guerre !

              Des gouvernants de rencontre ont pu capituler, cédant à la panique, oubliant l’honneur, livrant le pays à la servitude. Cependant, rien n’est perdu !

              Rien n’est perdu, parce que cette guerre est une guerre mondiale. Dans l’univers libre, des forces immenses n’ont pas encore donné. Un jour ces forces écraseront l’ennemi. Il faut que la France, ce jour-la, soit présente à la victoire. Alors, elle retrouvera sa liberté et sa grandeur. Tel est mon but, mon seul but !

              Voila pourquoi je convie tous les Français, où qu’ils se trouvent, à s’unir à moi dans l’action, dans le sacrifice et dans l’espérance.

              Notre patrie est en peril de mort.
              Luttons tous pour la sauver !
              VIVE LA FRANCE !

              • terreetciel terreetciel 19 septembre 2011 17:40

                « la grenouille qui a voulu être plus grosse que le boeuf » l’europe est morte d’avoir voulu grossir. Des technocrates bornés ont cru que des critères marchands suffisaient à faire un peuple.. c’est devenu un ramassis d’apatrides sans foi ni loi, qui ne pensent qu’a profiter « on s’en fout c’est l’europe qui paye »


                • Horatiu Russin Horatiu Russin 19 septembre 2011 18:38

                  Merci de votre intervention, terreetciel !
                  En reprenant votre parabole, je crois que, la grenouille n’aurait plus jamais espéré être plus gros que le bœuf, si le boeuf ne lui aurait pas donné l’impression ou le pouvoir bien calculé de l’être. Et cela est valable, tant et aussi longtemps que l’Union Européenne (votre grenouille) soit la construction artificielle étasunienne (votre bœuf). Je changerais votre comparaison métaphorique de « la grenouille et le bœuf » par celle « de la poule et de l’œuf ». L’œuf rime avec le bœuf de toutes les manières !


                • dawei dawei 19 septembre 2011 17:46

                  Les russes etaient en train de mettre une raclée aux nazis, et c’est seulement à ce moment la que les etats unis ont jugés bons de nous « liberer », mais nous liberer de quoi ? Les nazis etaient foutus, ont avait juste à les repousser chez eux, les states avaient plutot misé sur Hitler, ils ont surtout voulu recuperer leur investissment en nous imposant leur plan Marshall puis l’Europe, et en enlevant le bon role aux russes, et potentiellement à nous meme, sous pretexte que sans Europe ce serait la guerre, la bonne blague :
                  à cause de cette europe telecommandee par Washington, on a fait l’Irak, l’Afganistan, le Kosovo, la Libye etc ... « Vive la paix avec l’Europe » qui disaient , or ce serait plutot « foutez nous la paix l’Europe » !!


                  • bigglop bigglop 19 septembre 2011 20:00

                    Bonjour,

                    Souvenez-vous qu’à la Libération, dans le cadre du Plan Marshall, la stratégie américaine était d’imposer une monnaie « d’occupation » à la place du Franc. Le CNR et de Gaulle s’y sont opposés.
                    Souvenez-vous de 2008, où l’on voyait Sarko gesticuler, vociférer, promettre de réguler les marchés financiers avec au final aucune décision des membres des G7, G20.
                    Seuls, les Etats-Unis ont modifié les règles prudentielles pour leurs activités financières, ont mis en place un contrôle sur l’identité des capitaux étrangers investis dans l’économie US.
                    En France, Sarko a refinancé les banques pour 336 millions d’euros sans condition, sauf un engagement « moral » de favoriser le financement des PME, de leur trésorerie.
                    La solution idéale, à ce moment, aurait été de rentrer au capital, avec un représentant de l’Etat (Cour des Comptes, par exemple) comme administrateur afin de contrôler la gestion des fonds.
                    Il a préférer favoriser ses amis financiers, lesquels au bout de douze mois avaient remboursés les sommes prêtées tout en dégageant des profits tirés de leur placement sur les marchés spéculatifs.
                    Si l’Etat a récupéré sa mise (capital+intérêts), il a perdu pratiquement plusieurs milliards d’euros en renonçant aux dividendes de sa participation qui aurait été nécessaire.
                    Par ailleurs, cette participation au capital aurait permis de mieux gérer cette dette, notamment sur l’exposition aux dettes souveraines.
                    Le 7 septembre 2011, les deux assemblées ont voté en première lecture une loi rectificative de la loi de finances 2011, augmentant de façon significative les prérogatives du FESF :
                    - autorisation de recapitaliser les banques par achats sur le marché secondaire ’(réances « pourries »
                    - intervention plus importante en matière de défense de la stabilité financière de la zone euro et renforcement de l’aide financière aux pays exposés, Grèce, Portugal, Espagne, Italie... et toujours par un financement sur le marché secondaire.
                    Au niveau du MESF, la Banque-MESF (siège social au Luxembourg, comme le FESF) a vu son contrat de banque profondément modifié :
                    - engagement solidaire et indéterminé en montant et durée des états membres sans possibilité de sortie.
                    - les engagements financiers sont décidés par les fonctionnaires du MESF (tenus au secret), pour leur montant et leur durée et les achats toujours sur le marché secondaire.
                    A terme, le FESF sera absorbé par le système MESF.
                    Avec ce système, nous aurons « droit » à la formation d’une dette éternelle au profit des marchés spéculatifs.

                    Finalement, on aboutira à la création d’une structure supranationale qui gèrera les budgets des états européens et qui conduira à la disparition des souverainetés nationales.

                    Tous nos politiques en sont conscients et laissent, volontairement, les citoyens dans l’ignorance.

                    La Grèce est le laboratoire de la déconstruction européenne et il patent qu’elle est sous tutelle du FMI, de la BCE, du FESF de la Banque-MESF et des marchés financiers spéculatifs. Papandréou, Président de l’Internationale Socialiste, n’est que le porteur de mauvaises nouvelles de ses tuteurs. Le courage politique aurait été de démissionner, de convoquer une nouvelle élection présidentielle et législative pour proposer des solutions alternatives d’organisation du système bancaire grec, refuser la partie indue de cette dette.

                    Nous sommes entrés dans la phase de la reconfiguratiion de la construction européenne.
                    Référez-vous aux ouvrages et vidéos de Pierre Hillard, notamment.

                    http://www.assemblee-nationale.fr/1...
                    http://www.agoravox.fr/actualites/e...
                    http://www.mecanopolis.org/?p=24040


                    • Horatiu Russin Horatiu Russin 19 septembre 2011 21:02

                      Merci beaucoup bigglop pour votre très intéressant point de vue !

                      Vous disiez, entre autres et vous avez entièrement raison : « Tous nos politiques en sont conscients et laissent, volontairement, les citoyens dans l’ignorance. »

                      Mais qui sont, par exemple les chefs d’état français et allemands, voire Nicolas Sarkozy de Naguy Bocsa et « sa sœur » Angela Merkel ? Ne sont pas les plus importantes marionnettes étasuniennes en Europe ?

                      Quant à la reconfiguration de l’Union Européenne, cela serait fait, à mon avis, dans un premier temps par une déconstruction comprimée de cette grande construction, suivie par une implosion finale de l’Union Européenne, au moment où les peuple d’Europe vont sortir en masse dans la rue. N’oublions pas que toute chose artificiellement construite est vouée à l’échec garanti.


                    • bigglop bigglop 20 septembre 2011 01:53

                      Bonjour Horatiu Russin,
                      Quand je dis « tous nos politiques en sont conscients...), la réalité est plus complexe.
                      En effet, ils sont les »acteurs« d’une politique initiée bien antérieurement.
                      Angela Merkel met en oeuvre les principes du Think Tank, la Fondation Bertelsmann financée par le Groupe Bertelsmann.
                      Cette fondation s’intéresse à tous les domaines de la vie publique et privée par des contributions de spécialistes et propose des solutions »clés en main« , des interventions directes auprès des politiques, des institutions, mais surtout sur trois grands thèmes :
                      - la construction européenne
                      - partenariat transatlantique : traité du grand marché transatlantique (amérique du nord-europe occidentale)
                      - politique du proche-orient avec les divisions Israël et le Monde musulman
                      Dans la construction européenne, elle a joué un rôle éminent dans la proposition du Traité Constitutionnel Européen et sa relance après les »non« français, hollandais puis irlandais par les interventions, propositions des rapporteurs anglais et autrichiens du parlement européen,
                      Andrew Duff et Johannes Voggenhuber qui ont fait présenter par Giscard d’Estaing une nouvelle mouture du traité qu’il a reconnu, lui-même, n’être qu’un clone de la première version
                      Le Groupe Bertelsmann contrôle entre autres :
                      - RTL, M6,
                      - Géo, Femmes Actuelles, Stern, Voici, Gala...
                      - groupe d’édition US, Random House qui a publié le livre d’Obama, »L’audace de l’espoir« 
                      pour un chiffre d’affaires total de 18 milliards d’euros.

                      Il ne faut pas se faire aveugler par le Bilderberg, la Trilatérale, le CFR, etc, la Fondation Bertelsmann est tout aussi »toxique" sinon plus, car européenne et liée à d’autres organisations

                      http://www.mecanopolis.org/?p=8261

                      http://www.mecanopolis.org/?p=19204
                      http://www.youtube.com/watch?v=QZnkQG4wBsk


                    • Horatiu Russin Horatiu Russin 20 septembre 2011 07:38

                      Re-bonjour bigglop !

                      Je suis entièrement d’accord avec ce que vous venez de dire par rapport à l’influence de la Fondation Bertelsmann, financée par le Groupe Bertelsmann.

                      A cet égard, vous avez ajouté la chose suivante : « Il ne faut pas se faire aveugler par le Bilderberg, la Trilatérale, le CFR, etc., la Fondation Bertelsmann est tout aussi « toxique » sinon plus, car européenne et liée à d’autres organisations ».

                      Je me permets de compléter votre remarque ci-haut repostée, en mettant l’accent sur le fait que TOUTES ces organisations secrètes, quoi qu’elles soient implantées en Europe ou en Amérique du Nord, travaillent main en main pour atteindre le but unique et bien planifié d’avance : la création du Nouvel Ordre Mondial (chose faite), son institutionnalisation (qui est en train de se réaliser) et la mise en place de leurs politiques globales, qui seront dictées aux peuple du monde entier et défendues par les forces « multinationales » de l’OTAN.

                      En passant, merci bien pour les liens intéressants ajoutés à la fin de votre intervention.


                    • Capone13000 Capone13000 20 septembre 2011 21:12

                      Vous devriez visionner les conférences de Francois Asselineau : http://www.u-p-r.fr/

                       

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès