Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Rafale de silence

Rafale de silence

Bien que les politiques aient péroré, comme à leur habitude, sur le Rafale, avant la signature, même si les négociations exclusives sont un indice encourageant, bien que les médias aient annoncé que 108 sur 126 se feraient en Inde, personne n’a semble-t-il osé critiquer ce contrat potentiel et surtout ce qu’il signifie, ce qui est le plus grave. Examinons cela.

La première idée qui vient à l’esprit est la délocalisation. On peut difficilement penser différemment, vu la proportion de Rafale qui seront « made in India ». Nous reviendrons sur ce sujet plus loin. La deuxième idée vient quand on entend que le Rafale a été moins cher que l’Eurofighter. Commençons par développer ce point.

Revenons à l’époque de mise en place du consortium Eurofighter. Les « eurolâtres » de l’époque partent d’une idée simple et frappée, a priori, au coin du bon sens. Compte tenu de la progression des coûts des programmes militaires, l’idée est de se grouper en partageant les frais, mais de se rattraper sur la série en vendant plus d’exemplaires. Cette vente d’exemplaires est censée être encore supérieure en bénéficiant du support de plusieurs pays européens à l’exportation.

Qu’en fut-il dans les faits ? Le programme a débouché sur un fiasco industriel à plus d’un titre. Tout d’abord, l’Eurofighter a de piètres performances techniques, en tous cas indignes d’un avion européen. Son coût unitaire se situe, semble-t-il, entre 2 et 3 fois celui d’un Rafale. À titre d’exemple du montage industriel qu’il a fallu mettre en œuvre, alors que l’avion est symétrique et que, donc, l’aile gauche est la même que l’aile droite, il y a eu 2 maîtrises d’œuvre pour l’aile. Et l’on pourrait multiplier les exemples aberrants.

Rappelons-nous alors qu’à l’époque où Dassault a refusé de rentrer dans le consortium Eurofighter, les eurolâtres ont conspué le constructeur et pendant des années, les politiques de tout bord ont essayé par tous les moyens de mettre Dassault au pas. Dans ce cadre, l’insuccès de l’entreprise à l’exportation semble plus d’origine politique qu’industrielle… Enfin, à bien y regarder, le programme Rafale, bien que national, aura probablement coûté bien moins cher, malgré les retards volontaires imposés au programme par les politiques, que le programme européen Eurofighter et, encore une fois, pour un résultat d’une autre classe.

Revenons à la vente à l’Inde. Ne pourrait-on pas reprocher à Dassault de transférer sa technologie à ce pays, lequel, vu sa puissance économique, aura tôt fait de nous tailler des croupières par la suite ? La réponse est trivialement oui. Dassault, néanmoins, pourrait-il avoir des circonstances atténuantes ? La réponse est oui et la voici. Transférer une technologie à un pays peut se concevoir si l’on garde une génération d’avance. Clairement, ce n’est pas le cas avec le Rafale. Néanmoins, le raisonnement qui vient d’être fait ne peut être valable que si l’industriel qui délocalise continue à exercer son métier ; dans le cas précis si Dassault continue à produire des avions de combat. Or, c’est bien là le nœud du problème. Il n’y a ni projet français ni projet européen qui prévoient dans les vingt années à venir un nouvel avion de combat. Au mieux les pays proches du monde anglo-saxon ont-ils choisi d’acheter américain.

Donc, en réalité, Dassault a décidé de délocaliser une activité qui va disparaître de notre pays, voire de notre continent, par manque de vision de nos dirigeants, car, bien entendu, en cas de guerre, les avions de combat sont utiles. Il est à prévoir que les « exploits » du type Munich, compte tenu des choix de défense faits en Europe actuellement, seront légion jusqu’à la mise sous tutelle inéluctable des peuples faibles, ce que nous apprend bien évidemment l’histoire.

Au final, la rafale de silence qui accompagne la délocalisation en Inde est un cache-misère (intellectuelle) de la vraie situation actuelle de notre pays déclinant.


Moyenne des avis sur cet article :  4.31/5   (35 votes)




Réagissez à l'article

39 réactions à cet article    


  • latortue latortue 2 février 2012 10:43

    on va sauver de la délocalisation les quelques emplois auvergnat de quelques femmes qui fabriquent des sous tif et dont tout le monde se serait fiché si il n’y avait pas eu les élections et ce a grand renfort de médiatisation et grace a son grand pot de LVMH, les amis du Fouquet’s ça sert parfois surtout pour se tirer la part belle devant les Français ,c’est sur eux ils ont été gagnant gagnant tout au long du mandat du petit Sarkozy alors un renvois d’ascenseur c’est de bonne guerre ?
    mais alors pour les gros navions de guéguerre on va délocaliser la Fabrication en Inde et pas seulement délocaliser la main d’oeuvre mais le transfert de technologie , plus besoin de passer par la France perte d’emplois et de technologie et pas des soutiens gorge .J’aimerai asses connaitre ce qui a fait que les Rafales soient acheté par l’Inde personne n’en voulait pourquoi ???
    j’espère qu’on se retrouvera pas avec des rétros commissions ou autre scandale dans quelques années .


    • hans 2 février 2012 10:54

      Oui mais transfert de vieilles technologies, dans un avion de combat il y a la cellule, le moteur et surtout surtout les systèmes de contre-mesures et l’armement, j’imagine que seule la cellule est transférée.
      De toutes manières l’avion est devenu le cheval du cowboy, la guerre s’est déplacée dans d’autres domaines qui sont plus technologiques, satellites par exemple


      • hans 2 février 2012 10:55

        flute j’ai oublié le plus important, le pilote/formation/maintenance


      • zany 2 février 2012 20:43

         « flute j’ai oublié le plus important, le pilote/formation/maintenance »


        cela est en cours depuis des années déjà ^^ des entraînements conjoint ont déjà lieu depuis longtemps ou les pilotes indien et français s’échange leurs appareil de sorte que l’ont ne sache pas qui à gagner, ce qui évite les vantardises malsaine, de plus niveau maintenance on est pas loin d’être les meilleurs, et je ne nous fait pas mousser, les indien avais acheter le premier avion français d’après guerre, cela vous donne une idée de tous le travail faits et qui reste à faire.

        et certain journaux anglais avoue que le rafale étais premier dans tous les appels d’offres ou il étais proposé, l’inde choisi le meilleur, lors des red flag même à 4 contre 2 le rafale en infériorité numérique gagnais, en 1 contre 1 cela faisais du 6 à 2 pour le rafale.

        De plus le rafale détecte les avions furtif grâce à spectra, ou les français avais interdiction de l’allumer si ils voulais un engagement en dog fight contre le f22 raptor, ou sur 6 engagements le raptor à gagner qu’une fois, les autres passe ont donner égalité ^^

        Là la copie chinoise du f22 est mal  

      • Hermes Hermes 2 février 2012 10:55

        Bonjour,

        Posons nous la question : quel intérêt ont les pays principaux fournisseurs d’armes à toute la planète à ce que s’installe une paix durable et que la richesse se convertisse équitablement en bien-être pour tous ?

        AUCUN (mais celà ne génère que de la peur pour les 1% et ils la distillent aux 99%)

        Maintenant posons nous la question suivante : quel intérêt personnel avons nous à la prolifération des armes, au maintien des conflits et au maintien dans la misère des populations.

        AUCUN (mais celà ne génère que de la peur pour les 99%, et les 1% l’exploitent)

        Alors, pourquoi nous laissons nous imposer la première réponse qui est en contradiction totale avec la deuxième ?

        Deux peurs contradictoires nous empêchent de nous réveiller.

        Bonne journée.


        • Emmanuel Aguéra LeManu 2 février 2012 10:59

          Vous soulevez une interrogation qui m’est directement venue à l’esprit.

          Le Rafale, illustration de l’arrogance nationale, s’est fait éliminé de toutes les consultations précédentes à cause de son prix exorbitant par rapport à la concurrence et notamment celle de l’Eurofighter à la construction duquel, vous faites bien de rappeler, Dassault (et donc le Gvt) a refusé de participer.

          Le fleuron de notre cavalier seul aéronautique a donc été bradé, comme par hasard 2 mois avant une élection qui permettra, n’en doutons pas, à un candidat pas encore déclaré de pérorer sur un succès de la France qui gagne...

          Qui gagne quoi ? Le droit de rempiler dans les subventions à Dassault et le droit, comme vous le soulignez, de voir s’échapper les ateliers de fabrication chez les Indiens. Bien vu, On saborde une production et on se présente en sauveur devant la crise... Au moins peut-on espérer cette fois avoir de quoi payer les indemnités de licenciement qui ne manqueront pas donc d’apparaître sur les radars...

          En taule les escrocs et les menteurs ! D’ailleurs comment Dassault est-il encore en liberté après les malversations avérées qui lui ont permis de conserver ses mandats ? Et Sarko après Karachi, et Woertz après Compiègne, et Léotard, et Balladur, et Chirac-l’amnésique, et Donnedieu, et... bon c’est trop long je m’arrête.

          A vomir, la clique des parvenus enrichis.

          Avril à l’Elysée, Mai à la Santé !


          • captain beefheart 3 février 2012 10:18

            Et si le prix eleve du Rafale venait des retrocommissions exorbitantes que nos politiciens ont l’habitude de reclamer ?


          • Absolute 2 février 2012 11:44

            Ce n’est pas Dassault qui a refusé de participé mais le gouvernement français. Et ce n’est pas là qu’est le problème. La Suède a bien développé son Gripen multi-rôle seule et a su l’exporter, ceci grâce à une maîtrise des coûts du projet. En France, le projet Rafale était sans doute trop ambitieux ; l’avion est certainement plus performant que son rival suédois mais tellement plus cher...

            Pour ce qui est de la production hors du territoire français, c’est bien regrettable. Ceci dit, sauf erreur de ma part l’Eurofighter est également produit hors UE (en Arabie Saoudite).


            • Emmanuel Aguéra LeManu 2 février 2012 14:43

              Salut. La subtilité qui vous fait séparer Dassault et le gouvernement m’échappe quelque peu, je dois dire...

              Mais nous sommes d’accord sur l’essentiel.

              Et vous avez raison, que notre rafale National soit construit en Inde n’est évidemment ni un précédent ni un scoop ; c’est simplement désolant. Mais n’insistons pas... Espérons seulement que les Indiens feront mieux avec le Rafale que les Chinois avec le TGV... faudrait pas que des bombes se larguent par erreur sur Karachi...

              Au fait, qu’en pensent les amis de Sarkozy à Karachi, de ce contrat mirobolant ???


            • yazan 2 février 2012 13:18

              Roooo.... Il est temps de sortir des vieux clichés : LES DELOCALISATIONS NE SONT NI UN FACTEUR DE CHOMAGE, NI UN FACTEUR DE DESINDUSTRIALISATION.... Ou plutôt, si, mais si peu, cela n’intervient que de manière marginale dans la montée du chômage....
              Mais bon.... C’est souvent LA vérité émise par des politiques sans idées, parce que c’est facile, bien trop facile, mais la réalité est tellement plus subtile.
              Qu’on se le dise, si on n’avait pas tué la recherche publique depuis 10 ans, s’il y avait toujours de quoi innover sur le marché de l’industrie, on ne considèrerait pas la concurrence des pays émergeants comme un problème, on arrêterait de regarder derrière sur un ton de « c’était mieux avant »....
              On irait de l’avant, c’est toujours plus efficace....
              M’enfin, ça n’engage que moi lol


              • latortue latortue 2 février 2012 13:48

                chiffre de l’insse période 2000 /2005 = 36000 chomeurs de plus PAR ANS ,c’est 36000 pauvres types sur le carreau c’est quedal pour vous ??? ne parlons pas de la période 2005 /2012 évidemment que les délocalisations sont un facteur de chomage et encore plus de perte de notre savoir faire donc de notre industrie le nié est une aberration .

                pour le reste OUI c’était mieux avant l’Europe et toute la merde que nous a apporté cette Europe qui devait soit disant nous enrichir et nous rendre heureux belle réussite en effet .
                allez de l’avant n’empêche pas de rester produire en France et cela n’a pas grand chose a voir avec les pays émergeant nous avons 75 milliards de déficit de notre commerce extérieur quand les allemands eux tant aimé de notre petit Président ont un excédent de 150 milliards avec un coup du travail contrairement au conneries raconté par Sarkozy lors de son interview ,donc un coup du travail sensiblement identique . Maintenant que nos choix enfin les choix aient été complétement a côté de la plaque sur la recherche mais aussi bien d’autre secteur là oui je suis en accord avec vous ,croire que la disparition de nos entreprises de production pourrait être compensé par la création d’emplois de service c’est débile .


              • cyaxarte 2 février 2012 14:23

                Les délocalisations créent bien évidemment du chômage. cela pour une raison simple et jamais affichée. Nous avons délocalisé, dans un premier temps, les travaux que les économistes qualifient « d’intensifs en main d’œuvre » pour ne garder que ceux dits « intensifs en capital ». Conclusion : certains ont gardé le capital voire l’ont fait fructifier quand d’autres ont perdu leur emploi, ce qui se constate tous les jours.


              • Croa Croa 2 février 2012 18:59

                Cette délocalisation concerne une technologie militaire ce qui est au moins aussi grave que les richesses industrielles et les postes de travail. Ceci dit la chose est cohérente avec notre décadence et le constat que l’Inde, à l’image de la Chine, prend de plus en plus de place. Autrement dit ça devait arriver ! L’entreprise Dassault, en délocalisant, fait tout simplement un bras d’honneur à son pays de naissance. Elle sait que si elle ne fait pas ça les Indoux se débrouilleront sans elle et que de toute façon le temps des meilleurs avions d’armes est fini en métropole.

                Et le gouvernement ? Ce sont des pantins qui n’ont pas d’ordre à donner au Patron Dassault. On peut aussi penser que c’est moins grave que « de contraindre » les Indoux à développer leur propres chasseurs polyvalents, lequel ne peut à terme que supplanter le notre mais ça se discute... (?)


              • easy easy 2 février 2012 13:38

                «  »«  »À titre d’exemple du montage industriel qu’il a fallu mettre en œuvre, alors que l’avion est symétrique et que, donc, l’aile gauche est la même que l’aile droite, il y a eu 2 maîtrises d’œuvre pour l’aile. Et l’on pourrait multiplier les exemples aberrants.«  »«  »

                Je ne connaissais pas ce point étonnant.

                Pourriez-vous nous en dire plus et nous donner d’autres exemples aberrants ?


                • cyaxarte 2 février 2012 14:19

                  Pour vous faire plaisir, je vous en donne un autre. L’avion est produit dans chaque pays participant au programme pour la consommation nationale. On aurait pu penser que la « chaîne » de production aurait été conçue à l’identique selon les pays. Il n’est rien et à un point que vous ne pouvez imaginer. En Allemagne, vous avez deux chaînes en parallèle où l’avion avance et se construit petit à petit. En Angleterre, vous avez des alvéoles d’un côté du hangar où l’on fait la première moitié de l’avion, puis on transporte cette moitié dans un alvéole de l’autre côté du hangar et on finit. Bref ! Probablement 4 méthodes d’intégration différentes pour un seul produit...


                • easy easy 2 février 2012 14:58

                  Je vous remercie.
                  Et pour les ailes ?


                • ARMINIUS ARMINIUS 2 février 2012 14:15

                  Etant donné la destination des armes : tuer, intéressons nous aux victimes potentielles : ici les ennemis héréditaires de l’Inde : les pakistanais. Moralement match nul pour la France puisqu’elle leur a vendu des sous-marins (on s’en souvient à la DCN). Par contre les grands gagnants sont : les actionnaires de Dassault, les politiques véreux de tout poil et leurs commissions et rétro-commissions et enfin les conseillers en image de Sarkozy ( l’image de l’intéressé lui même étant tellement dégradée qu’elle a atteint un point de non-retour) . Les grands perdants : les populations civiles bénéficiaires le cas échéant d’ un max de dégats collatéraux (comme d’hab) les ouvriers de Dassault puisque la majorité du boulot est pour leurs collègues indiens et le transfert de technologie induisant une réduction prochaine de leurs effectifs.


                  • David Meyers 2 février 2012 14:32

                    Attention attention

                    Il faut bien savoir que l’attache de la bombe atomique indienne (RGH723-BOMBay) est différente de la pakistanaise (OUSSA-mah22), elle aussi différente de l’attache française (XXX secret défense).

                    Il est donc normal de délocaliser la fabrication de cette attache en souhaitant qu’elle soit bien solide et ne casse pas « par hasard » quand un rafale indien passera, GPS en panne, dans le ciel pakistanais, au risque de percuter un hélico étasunien. Le monde est si petit...


                    • Emmanuel Aguéra LeManu 2 février 2012 14:47

                      Tiens... vous aussi vous avez confiance dans les usines indiennes...


                    • zany 2 février 2012 14:53

                      Bon je suis ravi de cette vente, et je vais vous dire pourquoi.


                      1/ le rafale se vend et empoche le contrat du siècle en matière aéronautique

                      2/ il sera ASSEMBLER en Inde, pas construit ce qui garanti l’emplois des sous traitant français

                      3/ cette achat en appel d’autre, brésil, EAU, Quatar.... avec des contrats moins avantageux qu’en inde

                      4/le transfert de technologie permettra à l’inde de faire des économies en recherche développement conséquent 

                      5/ les accords ne se limite pas seulement à ça, missile et nucléaire vas être également de la parti

                      6/ ont fabrique les pièce détacher et l’armement.

                      7/l’inde reste non aligner ce qui rassure la Chine

                      8/le Pakistan ne peu suivre la course à l’armement, il vont être obliger d’investir dans leurs économie et de faite réduire leurs problèmes interne.

                      9/ les anglais se mordent les couilles et regrette déjà l’indépendance de l’Inde

                      10/ notre diplomatie depuis de nombreuse année avec l’inde porte enfin ses fruits, la France fut un pays qui l’a soutenu contre les sanction lors de leurs testes nucléaire

                      11/ déconvenue énormissime pour les américains ou les indien vont poser leurs conditions et surement au passage avoir la technologie du f35 et de fait faire deux fois plus hurler les anglais qui ont participer au développement de l’euro figther qui s’est avérer être moins bon sur tous les plans que le rafale, s’attendre au feux nucléaire des pays européen et us ^^, les usa paye cash le refus de transfert technologique quand l’inde en avais besoin.

                      et enfin ont gagne pour une fois à la régulière MERDE, ont vient de se faire une alliance stratégique de premier ordre, demain l’inde c’est une super-puissance, c’est un honneur pour la France de contribuer à l’indépendance de l’inde qui a su résister à l’agressivité économique américaine contrairement aux autres pays ou le rafale étais proposer et ont préférer les f16/f18 un acheter un d’offert comme des paquet de lessive.

                      De plus ont sauve de la faillite une entreprise en garantissant de l’emploi en france.

                      Le rafale est français et ne comporte que très peu de pièce américaine comme l’eurofighter et le grippen donc l’inde conserve sont indépendance !


                      dassault thales etc ont intérêt à payer leurs impôts, faut pas qu’il oublie QUI à financer tous cela et les à soutenu envers et contre tous !

                      VICTOIRE !!! MERCI DE GAULLE !!!!

                      • zany 2 février 2012 16:57

                        Je n’omet pas


                        dassault thales etc ont intérêt à payer leurs impôts, faut pas qu’il oublie QUI à financer tous cela et les à soutenu envers et contre tous ! 

                        Ont vient de faire un excellent coup commerciale, souvenez-vous de tous les dénigrements reçu pour conserver l’indépendance française dan certain sujet, la France est une puissance déclinante, et devenir amis de l’Inde est très très judicieux, mais il y a d’autres domaine ou l’ont est pas mauvais, et ou j’espère l’Inde choisira ce qui ouvrira des échange fructueux et bénéfique pour l’inde et la France, cela n’empêche pas de surveiller dassault pour qu’il ne transféré pas les usines ailleurs qu’en France, car là ont serais cocu.

                        En 1999 lors du conflit de Kargil entre l’inde et le Pakistan qui avais envoyer des soldats en les faisant passé pour des djiadiste pour prendre le contrôle des col de l’Himalaya, il se trouve que le mirage 2000 fut le meilleur avion pour effectuer des frappes à haute altitude, les indien avais bien demander au américain de l’aide mais comme cela touchait à leur savoir faire il les ont envoyer sur les roses, dassault lui à répondu et aider dans des délai extrêment bref à la conversion air-sol des mirage, chose qui à fait gagner la guerre au indien, d’ou depuis une histoire d’amour du 2000 et de respect envers la France, je dis bien d’amour car si vous allez sur les forum indien vous vous rendrez compte du prestige qu’a eu dassault grâce à ce soutien qui à été vitale pour l’inde.

                        source indienne omettant ces détails pour des raisons évidente : http://www.bharat-rakshak.com/IAF/History/Kargil/PCamp.html

                        Les nouvelles n’étant pas roses en ce moment, je ne me permet pas de cracher sur une bonne nouvelle ^^

                      • zany 2 février 2012 17:15

                        Je rajouterais que l’annonce de la victoire indienne fut annoncer un...........


                        14 juillet ^^

                        et si vous allez sur les forum indien, pakistanais et chinois, tous le monde est content pour dassault, l’inde, et soulager de sa volontiers à reste indépendant.

                        Ainsi indirectement aussi bizarre que cela puisse paraître, sa vas détendre les crainte dans cette région du monde, et ce sans prendre parti ^^

                        Il faut dire que la finesse est grande, ont se mouille pas, et ont se rend service à nous même et à l’inde, je suis impressionner que sa arrange tous le monde sauf nos partenaires européen qui perde a cause de leurs trop grande dépendance US au niveaux de leurs industrie, cocasse non ??? 

                      • zany 2 février 2012 18:25
                        Coup de maître remarquer de part le monde

                        http://www.dedefensa.org/article-un_marche_de_durs_01_02_2012.html

                        « Pour les USA, le choix du Rafale dans un contrat de cette importance apparaîtra, à cette lumière, comme une “déclaration d’indépendance” de l’Inde, équivalente en un sens à une “déclaration de guerre” dans le champ de la communication et des grandes orientations politiques. La “question intéressante”, plus précisément, est de savoir si cette affaire Inde-Rafale va jouer un rôle déstabilisant à cet égard, en conduisant la France (plutôt que les Français, dans leur direction politique) à un rapprochement politique fondamental.  »


                        Et de quoi rassurer pour nos industries 

                        Là chapeau, cela faisais longtemps que l’ont avais pas vue ça !!!

                        • Iren-Nao 3 février 2012 05:09

                          Cher Zany

                          Je vois que nous avons les memes bonnes lectures, « de defensa »je trouve pense a une pointure au dessus et avec une vraie vision, meme si parfois c’est un peu esoterique.

                          Si cette affaire se confirme, ce sera une tres bonne nouvelle.

                          Iren-Nao


                        • restezgroupir44 restezgroupir44 2 février 2012 18:41

                          Et puis il va y avoir encore beaucoup de fric à se faire pour nos zélites (rétro commissions) tout celà pour continuer d’entretenir M. Dassault 1er assisté de France et ce depuis des décénnies, les jobs créés par cette vente d’armes ne valent pas les vies qui seront détruites pour le profit des marchands d’armes qui sont aussi des vas’t’en guerre pour leurs interêts .


                           smiley

                          • zany 2 février 2012 19:12

                            Si tel étais le cas, les pakistanais et chinois ne serais pas content, ce n’est pas le cas, Pourquoi ?


                            Car vous omettez la géopolitique, si ces pays veulent des armes ils les obtiendrons, là ils sont tous heureux

                            1/ l’inde elle acquière une technologie qui coûte cher et conserve sont indépendance 

                            2/La France, ont conserve des emplois et vas en crée car ce genre de contrat il y a le civile pas loin derrière, et ont sera bien vue en plus !

                            3/le pakistan qui fut l’agresseur réfléchira à deux fois à une guerre avec l’inde (qui sont deux puissance nucléaire

                            4/La chine pourra se rassurer du non alignement de l’inde avec l’otan, donc détente

                            De toute manière l’inde aurais réussi à l’avoir la technologie, autant les y aider à fond, le contrat d’aujourd’hui ne tombe pas du ciel !

                            bienvenu au 21 ième siècle, la France est désormais amis avec une superpuissance, ont pourra en faire profiter nos allier qui nous crache au visage, favoriser la paix dans une région du monde et de fait favoriser le commerce.

                            Je vois que du positif, d’autres commandes vont suivre, l’inde à simplement choisi le meilleur, et elle à bien raison, ce qui vas débloquer les commandes, tenez les US leurs propose déjà le F35 avec transfert de technologie, l’inde vas probablement acquérir ces avions pour leur aéronavale (pour ne pas froisser les US) voir faire baisser encore le prix des avions ^^ redoutable négociateur, et choisi la meilleur offre au court-moyen long-terme.

                            Je ne vois que du positif, car la sagesse indienne vas pas déclencher de guerre, elle vas donc choisir la détente, ce qui vas à tous le monde...

                          • epapel epapel 2 février 2012 19:48

                            Ce n’est pas la première fois que le indiens achètent de l’armement français et chaque fois ils ont participé au plan industriel : est-ce que l’acquisition du M2000 sous licence il y a 30 ans leur a permis de concevoir un concurrent pour le Rafale ? Non la preuve.


                            • Croa Croa 2 février 2012 21:43

                              « l’acquisition du M2000 sous licence »

                              C’était au XXe siècle ! 

                              L’histoire ne se répète pas, elle se déroule.


                            • cyaxarte 2 février 2012 21:43

                              Bonne remarque. néanmoins, depuis 30 ans les choses ont changé. L’Inde a beaucoup évolué. Surtout, ce que je dénonce en premier lieu dans mon article, c’est l’absence de programme successeur français. On transfère la technologie à l’Inde parce qu’ici il n’y a plus de programme. c’est très habile de la part de Dassault qui va sauver son entreprise, mais c’est une catastrophe industrielle pour la France.


                            • titi 3 février 2012 00:15

                              « ce que je dénonce en premier lieu dans mon article, c’est l’absence de programme successeur français »

                              « Il faut tirer les dividendes de la paix » Laurent Fabius - 1990

                              Les gouvernements francais, et donc les électeurs, ont choisi à un moment donné d’étaler les projets d’armement sur des décennies pour un limiter l’impact sur les budgets annuels..=> les projets ont donc duré très longtemps et au final couté plus cher.
                              Dans le cas du Rafale, le produit final conçu 20 ans plus tot est donc obsolète, et très cher ;
                              Dans le cas du Leclerc, le produit final ne sert à rien ;
                              Dans le cas du CDG, le produit final ne sert à rien puisqu’il devrait être associé à un binome.

                              Moralité : il est temps que la France s’équipe en matériel US.


                            • Croa Croa 3 février 2012 09:04

                              « c’est très habile de la part de Dassault qui va sauver son entreprise, »

                              Il ne va sauver qu’une partie discutable des ses activités. La boite Dassault est aussi excellente dans les avions d’affaires de grand luxe ce qui restera une spécificité française.

                              Bon le grand luxe, surtout celui qui brûle beaucoup de pétrole, c’est discutable aussi... smiley


                            • cyaxarte 3 février 2012 20:27

                              @titi
                              Autant je suis d’accord sur le constat des dérives de calendrier des programmes militaires et leur surcoût associé, autant je ne partage pas votre conclusion. Associé à l’armement, nous avons un savoir faire unique de très haute technologie. beaucoup de PME sous-traitantes de Dassault ne peuvent survivre en faisant des produits d’extrême qualité que parce qu’elles bénéficient de programmes militaires. Si nous voulons garder une industrie de pointe, cela passe nécessairement par des programmes militaires de qualité. Acheter américain, c’est utiliser nos impôts pour permettre à l’Empire de se perpétuer...


                            • titi 6 février 2012 15:52

                              Le problème c’est qu’il faut choisir :

                              On ne perpetue pas un savoir faire en matière de porte avion, si on ne fabrique pas de porte avion.
                              On ne perpetue pas un savoir faire en matière d’avion, si on ne fabrique pas d’avions.

                              Or sur AV, je vois que personne ne veut plus payer pour fabriquer des portes avions, ou des avions. Très bien. D’autres pays s’en passe aisément.
                              Sauf qu’après faut pas venir se pleindre d’acheter des F18.

                              Je sais plus qui a fait un jour la démonstration que pour le prix du projets CDG + les Rafales M dessus, la France aurait pu construire 2 PA classique avec des F18. La France aurait alors 2 PA à la mer.

                              Où aujourd’hui est l’interêt de la France ?


                            • cyaxarte 6 février 2012 20:22

                              @titi
                              Votre exemple me semble mal choisi. Nous n’avons aucun intérêt à avoir 1 voire même 2 porte-avions. En effet, ces engins ne servent pas à la défense, mais à l’asservissement de pays faibles pour la projection de troupes sur des territoires étrangers. Par ailleurs, dans une vraie guerre, avec un ennemi digne de ce nom, l’espérance de vie d’un porte avion est de... 20mn. Il n’y a donc aucun intérêt à avoir ce genre d’engin. Par contre avoir des Rafale pour défendre le territoire est une autre histoire, utile elle.


                            • titi 9 février 2012 13:21

                              Le Rafale pour nous défendre ?
                              Et de qui  ? Depuis Saint Dié les Rafales nous défendent des Allemands ? Des Danois ? Des Belges...

                               

                              Pour votre info, sachez que de manière régulière le Mexique, le Brésil, les Comores et Madagascar tentent de faire valoir leurs revendications sur des « bouts de France ».... depuis Saint Dié, ca va faire un peu loin...


                            • cyaxarte 9 février 2012 20:59

                              @titi

                              Avoir des Rafales sur le territoire français nous protègera des guerres sur notre territoire. Il est illusoire de penser que nous sommes définitivement à l’abri des guerres chez nous. Cela nous défendra donc de l’attaquant le moment venu, quel qu’il soit.


                            • titi 12 février 2012 22:32

                              Tiens c’est marrant..
                              Trente ans plus tard on reparle des prétentions de l’Argentine sur les Malouines... Bah oui il y a des soupcons de présence de pétrole...

                              J’aimerai bien voir ce qui va se passer dans 10 ans : lorsque l’exploitation du pétrole de Guyane aura commencé... je parirai que le Brésil va venir nous casser les c******. Depuis Saint Dié ca va faire loin...


                            • lerenard lerenard 3 février 2012 12:14

                              je pense et dit depuis toujours que en matière d’armement il ne devrait pas avoir de socièté privé mais des arsenaux d’état qui travaille pour notre armée et pas celle des autres sauf nos allié européen qui pourraient bénéficier de notre savoir faire
                              nous avons un dassault qui vas délocaliser un lagardère qui en fera autant un de ces jours
                              il nous restera quoi ? de notre armement vas on faire comme en 36 se trouver sans arme devant un éventuel ennemi ? qui aura probablement de l’armement ex made in france


                              • soi meme 5 février 2012 11:35

                                Petit cadeaux Américain fait à notre pitoyable Larbin Président.
                                Jusqu’à présent aucun Rafale de vendue toujours battue par le doping Américain.
                                Et aujourd’hui 200 Rafales à l’Inde ? d’ailleurs pourquoi pas aussi au Pakistan eux aussi, ils ont des besoins Urgents ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

cyaxarte


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès