Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Référendum Grec : nouveau moment totalitaire de Sarkozy et Juncker

Référendum Grec : nouveau moment totalitaire de Sarkozy et Juncker

L’annonce gaullienne d’Alexis Tsipras d’un référendum sur la proposition indécente de ses créanciers a été accueillie par une volée de bois vert de la part des eurobéats, au premier rang desquels Nicolas Sarkozy et Jean-Claude Juncker. Une attitude révélatrice du fond totalitaire des euro-élites.

 
Apprentis autocrates critiquent méchants Grecs
 
La ligne de défense des eurobéats est risible. Ils peignent les Grecs comme les méchants de l’affaire alors que la dernière proposition des créanciers était aussi indigne sur le fond que sur la forme. Puis, ils parlent d’une catastrophe pour les Grecs s’ils votent non (Jean-Claude Juncker gagnant le prix du plus ridicule avec « il ne faut pas se suicider parce qu’on a peur de la mort  »), alors que l’histoire économique démontre l’exact contraire. Mais surtout, beaucoup d’entre eux dénient aux Grecs le droit de s’exprimer sur les négociations en cours. Le président de la Commission a dénoncé « les égoïsmes, les jeux tacticiens, voir populistes  », avant de se dire « trahi  »… par le recours à la démocratie.
 
Mais le comble de l’indécence a sans doute été atteint par Nicolas Sarkozy qui a rappelé que « lors du G20 de Cannes, en 2011, M. Papandreou nous a aussi menacés d’un référendum et nous l’avons dissuadé avec Angela ». Faire du refus de faire voter démocratiquement les citoyens un fait d’arme, tout en se prétendant l’héritier du gaullisme ! Sarkozy ose tout. Il faut dire que toute sa carrière démontre une capacité à défendre tout et son contraire. Pour être républicain, il faut aussi être démocrate, et quelqu’un qui n’a pas respecté le vote de son peuple en 2005, puis qui se vante d’avoir imposé à un premier ministre de ne pas consulter son peuple est tout sauf un républicain, ou un gaulliste.
 
L’UE est bien un projet autoritaire
 
Hervé Nathan, de Marianne, a souligné que « quand l’oligarchie européenne n’aimait pas le résultat d’une consultation électorale, elle faisait revoter le peuple. Ou bien, pour le contourner, se tourner vers les élus plus dociles et conciliants. Désormais, quand est prononcé le mot ‘référendum’, c’est tout un pays qui est exclu  ». La seule chose qu’ils réussiront à faire, c’est faire détester l’Europe et accélérer le renvoi de ces dirigeants qui soutiennent ces politiques. Régis Soubrouillard, toujours dans Marianne, a dénoncé « les éditorialistes de la presse parisienne sont tous d’accord pour dire que la Grèce n’a qu’une voie pour s’en sortir : celle de la soumission, bien évidemment  ».
 
Ce faisant, les dirigeants européens font preuve d’un despotisme mal avisé puisque ce qu’ils réclament est une poursuite des politiques qui ont totalement échoué depuis cinq ans, envoyant une grande partie de la population Grecque dans la misère. Cette Union Européenne est profondément intolérante à l’égard de la volonté populaire et devient de plus en plus despotique dans son mode de fonctionnement, comme on peut le voir avec tous ces traités qui ligotent les dirigeants de l’UE (certes, souvent de leur plein grès). Tout ce qu’Emmanuel Todd avait dénoncé dans « Après la démocratie  » est illustré dans cette crise Grecque, du refus de la démocratie aux actes autoritaires de l’Eurogroupe.
 

Le seul avantage de cette séquence, c’est qu’elle devrait pousser les Grecs à voter contre le plan proposé par la troïka, alors qu’à l’origine, une majorité voulait voter « oui », car, comme le dit Panagiotis Grigoriou, « voter ‘non’ est désormais une question de dignité  ».


Moyenne des avis sur cet article :  4.63/5   (38 votes)




Réagissez à l'article

25 réactions à cet article    


  •  C BARRATIER C BARRATIER 30 juin 2015 15:49

    Gonflé !
    Comment classer SARKOZY dans une quelconque élite, lui qui s’est comporté en profiteur menteur, qui a essayé de mettre la justice à sa botte, lui qui vient du contraire d’une quelconque élite, un aristocrate prétendu noble par sa caste de profiteurs hongrois.
    En table des news :

    Sarkozy rattrapé par la justice qu’il voulait à sa botte ?

     

    http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=78


    • zygzornifle zygzornifle 1er juillet 2015 09:10

      @C BARRATIER

       « lui qui s’est comporté en profiteur menteur, qui a essayé de mettre la justice à sa botte » .... Comme tout président avec plus ou moins de vigueur en fonction des sales affaires en cours....


    • JBL1960 JBL1960 30 juin 2015 17:09

      Excellente analyse.
      En fait, quand ils entendent le mot « référendum » les zélites, Hollandouille, Sarkoziii, Junker etc, sortent quoi ? Le revolver...
      On vous voit ; On n’oubliera jamais, on pardonnera jamais !
      En tout cas moi je n’oublierai jamais ! NON c’est NON !
      Je ne m’habillerai jamais en TAFTA, non plus, trop vieille, trop moche, trop grosse, trop qque chose depuis tout le temps en fait. Je ne suis rien, mais c’est pas grave ; Je préfère n’être rien dans ce monde de merde, qu’être quelqu’un dans ce monde de merde, non ?


      • colza 30 juin 2015 17:46

        L’arrogance obscène des élites auto-proclamées.

        Tsipras a mis un coup de pied dans la fourmilière et ça ne plaît pas aux fourmis qui se prenaient pour des phoenix.
        Ils sont juste pitoyables.

        • Jeff84 30 juin 2015 17:52

          Annonce GAULLIENNE ? Depuis quand De Gaulle est synonyme de « ne pas honorer ses dettes », lui qui a toujours tenu à ce que la France paye toutes ses dettes rubis sur l’ongle ?


          • Allexandre 30 juin 2015 23:02

            @Jeff84
            Quand je te disais que ta compréhension des choses était un peu limitée au bout de ton nez !!! La référence à de Gaulle n’est pas pour la dette, mais pour l’utilisation fréquente du référendum !!!!! Sans rancune !


          • Jeff84 1er juillet 2015 07:27

            @Allexandre
            Rien à voir avec ce que j’ai dit. Je m’en fout des motifs ras-du-front de l’auteur. Mêler De Gaulle à cette mascarade malhonnête reste du plus mauvais goût.


          • César Castique César Castique 1er juillet 2015 11:35

            @Allexandre

            « La référence à de Gaulle n’est pas pour la dette, mais pour l’utilisation fréquente du référendum !!!!! »


            Cinq fois en dix ans, soit une fois tous les deux ans...

            « Sans rancune ! »

            Pareillement smiley

          • jakem jakem 30 juin 2015 20:07

            D’accord avec L. Herblay.

            MAIS que veulent réellement Tsipras et Varoufakis ?

            J’ai moi-mm une ou deux fois projeté mes propres envies en interprétant ce qu’il ME semble se passer en Grèce, et souhaité qu’ILS sortent de l’Eurokratur ( comme : Kommandatur — € heil ! ).
            Mais le veulent-ils ? continuent-ils à « jouer au poker » ? préparent-ils la sortie avec un pays allié ?
            La population est-elle majoritairement consciente des causes et des effets ?
            Les Grecs sont-ils prêts à reconnaître leur erreur en abandonnant l’€ ?
            Sont-ils d’accord, très majoritairement, pour retrouver leur dignité, mais devenir « pauvres » pendant un certain temps ? ( je sais, beaucoup d’entre eux le sont déjà - et s’ils choisissent de rester ds l’Europourriture ils seront non seulement pauvres mais aussi assujettis aux salopards jusqu’à la prochaine guerre mondiale au moins ).
            Réformer leur pays, réinventer la drachme, travailler et gagner modestement leur vie afin de faire un pied-de-nez à tous ces salopards d’euro- fachos ?
            Auront-ils le courage et la détermination ?

            Quant aux deux mafieux euro-fachos sur la photo, pas la peine d’en parler ; c’est comme une grosse bouse puante pleine de vers et de mouches au milieu d’un chemin tapissé d’herbe fraiche. Et ombragé par de solides feuillages d’essences variées. Dans lesquels vivent, s’abritent et se reposent un tas d’animaux qui,eux,n’ont pas inventé l’EURO-POURRITURE ! merde !


            • elpepe elpepe 30 juin 2015 23:57

              je pense que le seul vote utile aujourd hui est le vote anti-europe, je voterais pour celui qui est le plus radicale a eradiquer l europe


              • malitourne malitourne 1er juillet 2015 08:15

                @elpepe
                Mieux, tu peux adhérer à l’UPR et t’engager politiquement pour un retrait de l’UE


              • lloreen 1er juillet 2015 08:54

                « Une attitude révélatrice du fond totalitaire des euro-élites. »

                Ces escrocs sont des tyrans et des désaxés. Ils ont une peur bleue de la solution envisagée à voix de plus en plus haute par les populations de tous les pays assujettis à l’ escroquerie de la dette, que de plus en plus d’ individus commencent à comprendre et à dénoncer parce qu’ ils (leurs enfants ou leurs petits-enfants) en font les frais directement.

                La question de base est celle de la souveraineté des nations et des populations et la liberté est la condition sine qua non pour exercer sa souveraineté.
                Le moins que l’ on puisse dire et que les populations n’ ont jamais été libre depuis que quelques escrocs à la tête d’ un système financier prédateur ont fait main basse sur les prérogatives étatiques de façon totalement illégitime et arbitraire.
                Ces escrocs se sont organisés en cartels et en lobby, ce qui est totalement contraire aux principes d’ égalité et de liberté inscrits dans la Déclaration des droits de l’ homme et du citoyen qui a valeur supra légale.

                Quant aux traités et accords qui peuvent avoir cours entre deux entreprises privées, ils ne sont pas opposables à une nation ou à des individus qui n’ ont aucun lien avec elles.


                • zygzornifle zygzornifle 1er juillet 2015 09:08

                  gang de requins .....


                  • zygzornifle zygzornifle 1er juillet 2015 09:13

                    Aucun politique n’en avait parlé car ils doivent tous en avoir largement profité  :

                    Nicolas Sarkozy accompagnait ses clients fortunés pour gérer leurs affaires en Suisse.

                    http://rue89.nouvelobs.com/2009/04/02/quand-sarkozy-lavocat-ne-meprisait-pas-les-paradis-fiscaux


                    • BA 1er juillet 2015 09:18

                      Mercredi 1er juillet 2015 :

                      Référendum en Grèce : un sondage donne le « non » gagnant.

                      Du côté des sondeurs, le rapport de force est inversé : un sondage réalisé par l’institut ProRata pour le quotidien Efimerida Ton Synatkton donne une nette avance au camp du « non », crédité de 54% des intentions de vote, contre 33% en faveur du « oui ».

                      http://www.europe1.fr/economie/la-grece-est-officiellement-en-defaut-de-paiement-1362872

                      Rappel :

                      Depuis 1918, il y a eu 67 créations d’union monétaire. Et à chaque fois, l’union monétaire a fini par éclater.

                      67 tentatives … et au final 67 explosions.

                      L’économiste danois Jens Nordvig a répertorié qu’entre 1918 et 2012 quelque 67 unions monétaires ont volé en éclat. Toutes les tentatives d’États indépendants de constituer une monnaie commune unique ont fini par échouer. On ne connaît pas de contre-exemple.

                      http://www.lefigaro.fr/vox/economie/2015/06/29/31007-20150629ARTFIG00142-referendum-grec-vie-et-mort-des-unions-monetaires.php


                      • jakem jakem 1er juillet 2015 11:16

                        @BA 54 % c’est pas beaucoup, surtout si on tient compte des abstentions.

                        Pour un tel enjeux, une réelle alternative, il faudrait que les Grecs aillent voter massivement d’une part, et que d’autre part le « oui » ou le « non » l’emporte à au moins 65% afin de provoquer un consensus national.

                        Moi je souhaite 80% de « non » au moins. Et voir les sales gueules des eurofachos à l’annonce des résultats.


                      • lloreen 1er juillet 2015 11:43

                        Tant que le système bancaire tel qu’ il existe depuis le XVIème avec son escroquerie intrinsèque (émission de davantage de billets qu’ il existait d’ or en dépôt) et les manipulations exponentielles pour masquer cette arnaque jusqu’ à nos jours dont l’ escroquerie de l’argent-dette constitue un aspect , tous les requins, les opportunistes et leurs complices mettront tout en oeuvre pour en renforcer tous les piliers, dont les multinationales gouvernementales ( forcloses depuis le 25.12.2012).

                        C ’est donc évident que les« avocats d’ affaire (s) » - pour utiliser leur langage diplomatique que je vous laisse décoder avec votre propre grille- sont payés par les escrocs pour élargir de plus en plus leur champ d’ action et monsieur Sarkozy est un exemplaire de cette espèce en voie d’ explosion.

                        Ces gens sont à la tête d’ entreprises privées et leur escroquerie consiste aussi à appliquer leurs règles et leurs lois aux populations peuplant les nations en créant des multinationales dont l’ UE,ce qui est totalement contraire à la plus élémentaire règle de droit qui est celle des peuples à disposer d’ eux-même.

                        Si ces requins ont la liberté d’ entreprendre ils n’ ont pas celle de spolier et de détruire les autres et leur« liberté » ( crimes et délits) finit là où commence celle des autres.

                        Je souhaite que le peuple grec fiche dehors les escrocs qui se sont emparés des centres décisionnels par la ruse, l’ intrique, le vol et le crime dont Goldman-Sachs, le bras droit des intérêts des Rockefeller, ce que n’ ont pas su faire les français en destituant Sarkozy qui a utilisé l’ arme anti démocratique caractérisée par l’ art. 49, al.3 de la constitution de 1958.

                        Un président est le mandataire pour exécuter la volonté des populations résidant sur un territoire et non pas un tyran qui manipule à son profit et à celui de ses obligés les règles fixées par une constitution, qui n’ est d’ ailleurs valable qu’ aussi longtemps qu’ elle sert les intérêts généraux et qui peut et doit être changée suite au referendum et certainement pas par des décisions arbitraires.

                        Tout reste à faire et à défaire.Aussi bien en Grèce que partout ailleurs où ces prédateurs servant les intérêts du cartel financier international nuisent à la liberté et écrasent la volonté des peuples.

                        Personne qui ne le veut pas n’ est obligé de se laisser dicter la loi de cartels parce que celle des multinationales est forclose.
                        Les apparatchiks auto proclamés et co-optés et toutes leurs agences et leurs directeurs-présidents n’ ont aucune légitimité et leurs pseudo lois qui sont en réalité les règlements applicables dans les cartels et leurs filiales (qui ne constituent pas des états) sont nulles et non avenues.


                        • Jean-Louis CHARPAL 1er juillet 2015 11:49

                          Excellente analyse.

                          L’ultra libéralisme est par nature totalitaire puisqu’il a instauré la dictature des marchés et le pouvoir de non élus dont les politiciens sont les larbins.

                          Les « zélus » européens y compris Sarkozy et Hollande sont ultras libéraux et partisans fanatiques de cette Europe là.

                          L’Europe actuelle est donc purement et simplement une dictature de fait, qui ne respecte plus aucun des critères de la démocratie.

                          Partisan d’une Europe et d’un euro au service des peuples , je réalise que ces deux créations ont été complètement instrumentalisées et détournées par les ultras libéraux pour devenir détestables.

                          J’en viens à me dire que tant que la sauvagerie ultra libérale mondialisée n’aura pas mordu la poussière et gangrènera l’Europe je vais haïr de plus en plus l’Europe et l’euro. 


                          • jakem jakem 1er juillet 2015 17:07

                            @Jean-Louis CHARPAL
                             Pas d’accord avec vous M. Charpal. Le roi-solex et la racaille de Neuilly ne sont pas ultra-libéraux ; ils n’ont pas délesté l’Etat de toutes ses prérogatives ( telles que nous Français l’entendons en général), ils en ont mm rajouté.

                            En ce qui concerne l’exécrable chanoine je ne sais pas quels sont ses objectifs, à part être réélu, se mettre à l’abri et nommer des potes-salopards à lui à des postes stratégiques. Il n’a aucune vision d’avenir pour la France. Et comme il n’a aucune conviction il pourrait tt aussi bien vanter le communisme à condition qu’il y trouve du pognon, du pouvoir, de la renommée, des conflits... bref tout ce qui motive un sociopathe.

                            En revanche, l’ex Premier Secrétaire des Pourris Socialeux devenu RoiSolex, lui il a une vision : une espèce de social-démocratie pervertie par l’adhésion pleine et entière ( non avouée en totalité) à l’Europourriture. Laquelle professe l’euro-libéralisme compatible avec le libéralisme US, donc acceptable ds une certaine mesure par les salopards -fricnanciers internationaux ( leurs seules patries sont les parasites fiscaux, même s’ils sont titulaires d’un passeport légal).

                            Moi je me sens social-démocrate depuis bien longtemps ; il-y-a des similitudes avec le gaullisme social. Et je suis anti kolkhoze, favorable à la liberté d’entreprendre dès lors que certaines règles sont respectées.
                            Et je ne me retrouve pas ds les objectifs ( ni les discours - je ne peux pas le voir mm en peinture non figurative- ni les hésitations ni les décisions à l’emporte-pièce ni les magouilles et mensonges et manipulations ) de cet espèce de poussah fourbe et lamentablement lâche.

                            Restons des Gaulois : grande gueule et désordre organisé : Souveraineté Liberté Laïcité Egalité Equité Fraternité Allez Bobbé !


                          • fcpgismo fcpgismo 2 juillet 2015 10:39

                            Sarkozy ce gnome malfaisant, et dire que cette chose a été élu comme chef de l’Etat finalement c’est le terme chef qui lui va le mieux ; chef mafieux petit chef,flamby son élève ?


                            • lloreen 2 juillet 2015 18:49

                              @fcpgismo
                              « Sarkozy ce gnome malfaisant, et dire que cette chose a été élu comme chef de l’Etat ».

                              Monsieur Sarkozy n’ a jamais été élu chef de l’ état mais président de la république, ce qui est très différent.

                              La république française présidence est une MULTINATIONALE GOUVERNEMENTALE c ’est à dire une entreprise privée sous le contrôle des Rothschild qui sont à la tête de la City de Londres(=la Couronne) et qui contrôlent la monnaie émise par leur institution privée (la FED américaine qui est aussi fédérale que la république est nationale...).
                              Cette multinationale gouvernementale est inscrite auprès de la SEC américaine (Security Exchange Commission).

                              La preuve est en lien.

                              UPIK® Record - L

                              LRegistered company nameREPUBLIQUE FRANCAISE PRESIDENCE
                              Non-registered name or business unit
                              LD-U-N-S© Number542472212 LRegistered address55 R DU FAUBOURG SAINT HONORE LPost code75008 LCityPARIS
                              CountryFrance WCountry code241
                              Post office box number

                              Post office box town

                              Telephone number

                              Fax number

                              Name primary executive
                              WActivity (SIC)9199

                              Le président de la république est donc directement placé sous l’ autorité du cartel financier international. Il est un usurpateur dans la mesure où il s’ arroge des prérogatives qui reviennent au président de la France et au gouvernement qu’ il nomme qui sont mandatés pour défendre les intérêts de la nation française.

                              La monnaie de la France est le franc. La monnaie de singe des escrocs à la tête de l’ arnaque de la pseudo dette est l’ euro .
                              Leur première escroquerie a consisté à détourner des milliards à leur profit en : par 6 les francs pour obtenir un euro...

                              Comme cela n’ a pas suffi, ils ont poursuivi sur leur lancée en s ’attaquant aux acquis sociaux de façon à paupériser toujours plus les salariés en les obligeant à s’ endetter.

                              Contrairement à une fausse croyance, les banques ne rechignent pas à prêter et se fichent de savoir si elles seront remboursées ou pas, dans la mesure où elles font saisir les biens en cas de défaillance des emprunteurs.
                              Comme depuis 2007 et le « sauvetage des banques » (escrocs) elles appliquent une autre de leurs arnaques qui est la privatisation des profits et la socialisation des pertes... les banques sont gagnantes sur tous les tableaux.

                              Si elles ne prêtent pas c ’est uniquement pour se débarrasser d’ entreprises qui desservent leurs intérêts (concurrence) ou alors pour obliger celles qui les intéressent à n’ avoir que le ’choix« d’ être rachetées pour être dépecées plus tard (délocalisations).
                              Peu leur importe aussi que les territoires se vident et se transforment en déserts économiques parce qu’ elles agissent au niveau mondial.

                              Un territoire désertifié à un endroit se transforme en pépinière ailleurs. Les populations vieillissantes sont pressées de leur dernier jus en devenant de la chair à prestataires de »services à la personne« ...et les jeunes ont le »choix« de s’ expatrier ou de végéter tout en faisant les choux gras des entreprises vendant de »l’ emploi" comme d’ autres vendent des légumes ou des aspirateurs.
                              La différence entre les premiers et les seconds étant que les premiers sont des marchands d’ illusion ayant remanié quelque peu à leur avantage l’ adage connu : leur espoir me fait vivre..

                              Cette escroquerie de la dette qui s’ appuie sur un réseau de multinationales gouvernementales en expansion (l’ extension de la zone euro à de plus en plus de territoires) doit être dénoncée parce que ces structures sont forcloses depuis le 25.12.2012.

                              Le but doit être le retour aux monnaies et à la souveraineté nationales.
                              La dette est illégitime et les traités accords lois et règlements de ces multinationales le sont tout autant.


                            • France Europe République Marco Rel 2 juillet 2015 14:05

                              Espérons que les grecs montrent l’exemple dimanche prochain, en bottant le train au FMI et autres mafiosi...


                              • lloreen 2 juillet 2015 18:59

                                En parlant de monsieur Sarkozy d’ ailleurs, qui voulait un temps placer son fils à la tête de l’ Ile de France, il vous intéressera peut-être de savoir que l’ Ile de France est aussi une république donc une multinationale gouvernementale inscrite auprès de la SEC américaine au même titre que la république française présidence.

                                La preuve en lien :

                                UPIK® Record - L LRegistered company nameILE DE FRANCE REPUBLIQUE
                                Non-registered name or business unit
                                LD-U-N-S© Number584400071 LRegistered address19 RUE DE VIENNE LPost code75008 LCityPARIS
                                CountryFrance WCountry code241 WPost office box number 50029 WPost office box townPARIS
                                Telephone number

                                Fax number

                                Name primary executive
                                WActivity (SIC)6552

                                Si le coeur vous en dit vous pourrez faire toutes les recherches personnellement en tapant les données dans Dun & Bradstreet et vous découvrirez que TOUS les pays de l’ UE y sont inscrits.


                                • David Heyo 2 juillet 2015 21:31

                                  Sarkozy,Lagarde, Draghi, et Juncker viennent juste d’acheter leur billet pour figurer dans le paragraphe « fascisme » des futurs dictionnaires. Fascisme dans son sens originel et mussolinient, càd le corporatisme, l’intégration des services de l’état et du privé, pour l’exclusif bien d’une élite galvanisant le travail forcé comme la plus extrême des vertus 


                                  • robert 6 juillet 2015 09:56

                                    aujourd’hui ils rigolent pas du tout, caramba ! encore loupé

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès