Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Résultats des élections en Grèce : les chiffres, les évolutions #grece (...)

Résultats des élections en Grèce : les chiffres, les évolutions #grece #elections

RÉSULTATS DES ÉLECTIONS EN GRECE : RIEN N’EST RÉSOLU.

Syriza emporte les élections législatives en Grèce.

La droite, qui reconnaît sa défaite, maintient ses forces, Aube Dorée, dont les chefs sont accusés de crimes, arrive en troisième position. Le PCG connaît un léger progrès. L’ Unité Populaire n’est pas certaine d’être représentée au Parlement (Vouli). Et le vote en faveur de Syriza est l’expression d’un choix du moindre mal aux yeux de nombreux Grecs.
Surtout 47% des Grecs se sont abstenus, révélant l’écœurement d’une large partie de la population.
Il faudra bien sûr regarder ce que ces résultats impliquent en sièges et les alliances qui se feront pour dégager une majorité gouvernementale.
Reste que rien ne permet au soir des élections d’envisager la résolution de la grave situation où se trouve les travailleurs et le peuple grec. Le pays est sous « protectorat » colonial de l’UE qui, demain comme hier, impose la loi d’airain du capital sous tutorat allemand à ce pays martyrisé.
Le combat des ouvriers, des paysans, des couches moyennes continue après ces élections.
Forger une vaste « Alliance populaire » proposée par le PCG reste l’objectif qui permettra à la Grèce de sortir de l’étau qui la broie. Un vaste Front pour l’indépendance nationale et l’émancipation sociale comme le peuple grec a su le forger durant l’occupation nazie avec l’EAM initié et animé par les communistes. Ce front implique les sorties de l’euro, de l’UE et de l’OTAN qui ouvriront la voie au socialisme.

Commission internationale du PRCF 20 septembre 20h30.

Résultats des élections en Grèce : les chiffres, les évolutions #grece #elections

Retrouvez en chiffre les résultats des élections grecques. www.initiative-communiste.fr met en évidence chiffre à l’appui les évolutions constatées lors de ce scrutin.

Retrouvez le communiqué du PRCF publié le 20 septembre à la connaissance des premiers résultats des élections en Grèce. Résultats des élections en Grèce : Rien n’est résolu

Résultats des élections en Grèce : les chiffres

 

Ce scrutin de septembre 2015, mené après une campagne éclair voulue par Alexis Tsypras pour obtenir sa confirmation dans les urnes avant que ne se fassent sentir l’effet des mesures antipopulaires du troisième memorandum qu’il venait de signer avec la Troika, malgré que le peuple se soit prononcé contre se traduit par :

  • une forte augmentation de l’abstention qui progresse de +7.3 point, soit plus de 700 000 électeurs
  • une augmentation des votes blancs qui sont multipliés par deux, et un recul des votes nuls

Dans ces conditions, l’analyse des chiffres commande de pouvoir s’appuyer sur les variations du nombre d’électeurs de chacune des différentes formations.

  Nb d’inscrits Nb de votants Exprimés nuls blancs abstention
2015 sept 9825005 5556477 5422196 69959 64322 4268528
    56,55% 55,19% 0,71% 0,65% 43,45%
             
2015 janv. 9911495 6330786 6181274 114703 34809 3580709
    56,06% 54,71% 63,87% 62,36% 1,16%

 

Résultats des élections en Grèce : les évolutions

  • un fort recul en voix de Syriza : – 323 258 voix soit une perte de 14.3% de ses électeurs de janvier
  • un recul de la droite parlementaire : -195 347 voix soit une perte de 11% de ses électeurs pour nouvelles démocratie. Cela infirme le battage médiatique voulant faire peur et alimenter – comme en France avec le PS – la machine à faire voter Syriza développé par certain, parti de la gauche européenne en tête.
  • la stagnation à un niveau inquiétant des néo-nazis d’Aube Dorée qui perdent près de 10 000 voix mais progressent en pourcentage des exprimés d’un peu plus d’un demi point gagnant un siège. A noter que si on compte les voix du parti d’extrême droite LAOS de janvier 2015, l’extrême droite perd 70 000 votes soit environ 16% de ses électeurs
  • Le centre social démocrate pro UE DIMAR/PASOK gagne 21 000 voix, soit une progression de 6%
  • L’Union du Centre, pro UE, progresse de 60% et gagne 75 000 électeurs
  • Le KKE ne progresse pas. Stable en pourcentage des exprimés et en nombre de siège, il perd lui aussi des voix (- 40 000 soit environ 10% de ceux qui avait voté pour lui en janvier dernier) souffrant probablement de la concurrence d’Antarsya, de l’EPAM et d’ Unité Populaire favorisant l’éparpillement à gauche.
  • To Potami, le parti du centre pro UE est laminé et perd près de la moitié de ses électeurs. La progression du DIMAR et de l’Union du Centre ne saurait masquer que le centre pro UE a en fait – encore – très fortement reculé.
  • l’allié de droite de Syriza (ANEL) à la réthorique « souverainiste » mais qui dans les actes comme Syriza à fait le choix de la dictature de l’UE du capital contre le peuple est également laminé, perdant le tiers de ses électeurs.
  • La gauche ayant quitté Syriza tel unité populaire récemment, ou antarsya auparavant, ne franchissent pas le seuil de représentation au parlement. Unité Populaire réunit tout de même 155 000 électeurs, Antarsya 40 000. L’EPAM mouvement se prononçant également pour la sortie de l’UE rassemble également 40 000 électeurs. par rapport au vote de janvier, c’est donc 235 000 électeurs de plus qui se sont exprimés clairement pour la sortie de l’euro, soit 4 points de plus en termes de suffrage exprimés.

De fait, en termes d’électeurs et au delà de l’augmentation massive de l’abstention, c’est bien une modeste dynamique – pleinement compréhensible au regard du contexte de campagne électorale éclair – de sortie de l’UE par la porte de gauche qui s’est exprimée lors de ce scrutin, avec une perte importante du nombre d’électeurs des parties pro-UE et une augmentation du nombre d’électeurs, à gauche, pour la sortie de l’euro et de l’UE.

JBC pour www.initiative-communiste.fr site web du PRCF


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • foufouille foufouille 21 septembre 2015 18:23

    « Surtout 47% des Grecs se sont abstenus, révélant l’écœurement d’une large partie de la population. »
    il reste tout de même 30% de couillons qui veaute à gôche.


    • taktak 22 septembre 2015 09:46

      @foufouille

      1°) 30% x 55 % = 16.5% des grecs qui ont effectivement voté pour Syriza

      2°) il y a pire, les pourris qui votent pour la droite et l’extrème droite. En espérant pouvoir piétiner la gueule de leur voisin. Le résultat c’est qu’ils crévent la gueule ouverte

      De toute façon, si la grèce ne sort pas de l’UE et de l’euro, et c’est valable pour la france aussi, les élections ne servent à rien puisque le programme du gouvernement est déjà écrit à Bruxelles : baisser les salaires, baisser les salaires, baisser les salaires.
      augmenter les impots des travailleurs
      brader les actifs publics auprès des riches
      baisser les impots des riches

      C’est cela l’europe du capital.

      Ca suffit !

      www.initiative-communiste.fr


    • foufouille foufouille 22 septembre 2015 10:09

      @taktak
      ta gauche vient juste d’entuber les veaux grecs de gauche.
      donc ya pas pire comme crétins.


    • taktak 22 septembre 2015 17:00

      @foufouille

      ce n’est pas « ma gauche » et ce n’est d’ailleurs pas « la gauche »

      pas ma gauche, car je suis de ceux qui ont averti depuis des années que Tsipras et Syriza feraient ce qu’ils ont fait.
      Car entre l’UE des patrons et le peuple il faut choisir

      pas la gauche, car on ne peut pas être de gauche et vouloir rester dans l’Union Européenne qui condamne à une politique de droite.

      www.initiative-communiste.fr


    • foufouille foufouille 22 septembre 2015 17:44

      @taktak
      sissi c’est la gauche et ce sont des faux culs.
      rien à voir avec le reste, europe, etc.


    • flourens flourens 21 septembre 2015 20:17

      élections piège à con, jamais cette affirmation n’a été aussi juste


      • leypanou 22 septembre 2015 10:34

        Les pourcentages de jan 2015 nuls blancs et abstentions sont incorrects.


        • taktak 22 septembre 2015 10:56

          @leypanou
          oui.
          Ils ont été corrigés sur l’article original


        • zygzornifle zygzornifle 22 septembre 2015 11:28

          sacré grecs ..... faut vraiment être masochiste .....


          • Miville Miville 28 septembre 2015 21:48

            Qu’avez-vous contre le parti « Aube Dorée » ? C’’est le seul qui dise un franc non au Mémorandum et à la mise en tutelle de leur pays. Ce ne sont pas des Nazis, au contraire ce sont les fils des militaires ayant donné le plus de leur sang pour chasser les Allemands et qui entendent prendre les armes contre l’Allemagne une fois de plus si nécessaire. La gauche, dans tous les pays où elle a pris le pouvoir, a mis au pouvoir les mêmes dégénérés moraux. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès