Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Rhône-Alpes : l’Europe s’engage pour une région riche (...)

Rhône-Alpes : l’Europe s’engage pour une région riche !

Si on consulte une carte de l’Union européenne, il est clair que les régions les plus nécessiteuses en matière de fonds structurels sont celles des frontières extérieures (Portugal, Malte, ex-pays du bloc de l’Est...). Mais si ces régions sont largement financées par les programmes dits « de convergence », l’Union ne veut pas abandonner le rôle de moteur que jouent d’autres zones plus riches comme Rhône-Alpes ou la Bavière.

Au cours de la conférence sur les financements européens en région, qui s’est tenue à Lyon le 18 avril, le préfet Jacques Gérault a indiqué que plus d’1 milliard 200 millions d’euros seront investis par l’Europe sur l’ensemble de la région dans les sept ans à venir.

Moins de "saupoudrage" et des financements sur projets

Le grand changement par rapport aux programmes antérieurs sera le financement sur projets, avec des critères d’évaluation, et non plus un financement de structures, ce qui avait donné lieu à trop de "saupoudrage". Les projets devront clairement prendre en compte les notions de développement durable et avoir un caractère innovant.

Feder, FSE et Feader

Le directeur de "Région", la direction des programmes régionaux de l’Union, José Palma Andres est venu à Lyon pour présenter les nouveaux plans d’action, structurés autour de trois programmes :

- le Feder ou Fonds de développement régional engagera 334 millions d’euros dans des projets innovants en matière d’accessibilité aux technologies (fibre optique) et aux transports (ferroutage, liaison Lyon/Turin). Il financera des programmes de développement urbain et rural (actions sur les territoires des banlieues et les quartiers "sensibles") ; les projets devront favoriser le développement économique, la recherche et le tourisme. Le Feder intégrera un "plan Rhône", visant à requalifier le fleuve dans toutes ses fonctions, "d’environnement, de loisirs et de transport" ;

- le FSE (Fonds social européen) est le volet "humain" des programmes européens : doté de 359 millions d’euros en Rhône-Alpes, il regroupera les actions de formations, d’adaptation de zones sinistrées par la fermeture de grandes entreprises, l’innovation en matière de sciences humaines et sociales... C’est ce fonds qui permet de lutter contre les discriminations et de réduire les inégalités. Un fonds de "cohésion sociale" chargé d’accompagner les mutations économiques et l’adaptation des formations aux emplois proposés par les entreprises ;

- Le Feader enfin, ou Fonds européen agricole de développement régional, sera le plus généreusement doté. Avec 589 millions d’euros, il s’agira d’aider les agriculteurs à investir, en particulier dans la filière bois et le développement d’activités complémentaires (tourisme rural). La forêt représente près de 40 % du territoire de Rhône-Alpes et l’Europe estime qu’elle est "insuffisamment valorisée". Mais le Feader s’intéressera aussi à l’animation des zones rurales par le financement de festivals, d’associations, d’ateliers de création qui peuvent mettre en valeur ces territoires et favoriser leur développement.

Un objectif de communication

Pour le président de la région, Jean Jack Queyranne, "l’Europe, par son régionalisme, peut dérouter les Français traditionnellement attachés à une vision centralisée du pouvoir" ; il faudra donc communiquer beaucoup pour faire comprendre que l’Europe investit dans la région, mais aussi que la constitution des dossiers européens n’est plus aussi difficile qu’auparavant.

Un réseau de fonctionnaires a été installé directement à Lyon pour instruire et suivre les dossiers. Il n’est donc plus besoin de se déplacer à Paris ou à Bruxelles pour obtenir des fonds européens. La région, qui organise un "concours des jeunes Européens" participera à l’organisation le 21 juin des états généraux de l’Europe proposé par le Mouvement européen. Elle s’est aussi dotée d’un siège à Bruxelles pour rendre plus visible son action et valoriser ses entreprises auprès des autres leaders de l’Europe. Cette "vitrine" proposera régulièrement ce qui se fait de mieux en Rhône-Alpes. Elle devrait organiser prochainement une exposition d’artistes contemporains.
www.LYonenFrance.com

Moyenne des avis sur cet article :  3.77/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • dom y loulou dom 24 avril 2008 13:37

    ah ben quelques bonnes nouvelles ne mangent pas de pain hein

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

LYonenFrance


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès


Derniers commentaires