Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Rouge Criquet

Rouge Criquet

Retour sur les camarades du PTB et leur porte-parole Jiminy "Raoul" Criquet*, qui accumulent les succès dans les domaines clefs de la mobilisation, de l'action et de la communication.

Vouloir mobiliser plusieurs milliers de personnes du royaume, non pas dans sa capitale si centrale mais sur la côte en ces temps de supposé conflit linguistique ; pour une manifiesta clairement politisée et de gauche décomplexée en ces temps de démission avérée pourrait sembler hasardeux.

Pas pour les valeureux militants du PTB qui dépassent allègrement les 7500 participants venus de toutes les régions ! Un événement des plus réussi réunissant autant les membres, forcément, que des sympathisants toujours plus nombreux grâce à une ouverture dont cette manifiesta démontre la mise en pratique.

C'est que le dernier parti unitaire de Belgique(1) a su ces dernières années se démarquer de la gauche gestionnaire et se faire remarquer par ses campagnes(2), prises de positions et actions concrètes.

Pour n'en citer qu'une, visitez le site de Médecine pour le Peuple qui fête ses 40 ans et découvrez comment, en plein antre du capital quelques médecins -sans attendre l'insurrection qui ne vient toujours pas- pratiquent ici et maintenant une médecine totalement gratuite pour les plus démunis. Découvrez aussi comment et pourquoi le sinistre "Ordre des Médecins" traîne ces médecins exemplaires en justice…

La communication est le domaine où le progrès est le plus visible, tout aussi forcément. Critiquées avant-hier pour un certain dogmatisme, voilà qu'un vent de jeunesse, de renouveau souffle sur la vénérable organisation et sa direction.
L'échiquier politique ayant glissé toujours plus à droite, les partis dits "de gauche" au pouvoir et en négociation s'engluant à ce point dans le consensus mou, qu'il n'y a plus de véritable débat, juste de régulières séances d'autocongratulations pathétiques.

Donc pour éviter que les téléspectateurs, auditeurs et lecteurs ne décrochent ou zappent nos gentils animateurs et rédacteurs invitent toujours plus régulièrement l'ex-moustique devenu criquet, j'ai nommé le camarade Raoul Hedebouw, le porte-parole au look d'Harry Potter marxiste et à l'accent dialectique du "sud". Son talent réside dans sa capacité à placer les bons arguments, de fond, de manière claire, pédagogique et non démagogique dans le peu de temps qui lui est accordé. Plutôt que de se contenter de jouer sagement le rôle anecdotique attendu.

Pour revenir sur sa dernière intervention au cours d'un énième pseudo-débat où l'on voyait un représentant du "PS" -magnétisé- abonder dans le sens du "patron des patrons". Sachez que jusque là l'émission se déroulait en mode TINA(3) et ses Bisounours Responsables, bref plus pénible qu'un "libertarien" sous coca-ligth.

Ensuite, juste après la première tirade du camarade il était, avouons le, jouissif de percevoir la surprise et la tension soudaine. Telle que l'on pouvait les entendre penser :"Mais, mais, mais ce gars dit des trucs de gauche, en live and direct ?! Il y a peut-être encore des gens qui écoutent !"(4)

L'avantage étant qu'ici, grâce à la structure, l'expérience, l'assise réelle et grandissante du PTB dans le monde du travail, peu de risque de revivre le facteur "Besancenot", victime et baudruche des médias sans réel électorat (bien malgré lui n'y change pas grand chose).

Mieux encore, ne se contenant pas de ponctuelles apparitions médiatiques et misant -depuis longtemps- sur un travail de fond, d'information, d'éducation et de diffusion, les camarades du royaume ont mandé leur bureau d'étude économique afin d'établir un dossier "spécial crise". Une petite bombe de chiffres et de lettres qui démontre que l'argent qui manquerait pour résoudre la "crise" n'a pas disparu : il est dans les coffres et sur les comptes offshores des grands patrons et banquiers, des actionnaires et autres traders. Via d'incroyables bénéfices records réalisés ces dernières années, via des salaires et autre bonus astronomiquement scandaleux, ce tout en licenciant et en exigeant l'austérité !

En 2009 les holdings d'Albert Frère ont payé 152 euros d'impôts pour un bénéfice de 3,3 milliards d'euros !

La droite a un sacré culot d'oser parler de "fraude sociale" quand on apprend que les 50 entreprises les plus avantagées fiscalement ne sont imposées que de 0,57% (en place de 33%), ce tandis qu'elles engrangent plus de 42 milliards d'euros de bénéfices ! Quand la part des dividendes distribués à l'actionnariat a triplé tandis que les travailleurs rejoignent les chômeurs dans la précarité ou pire ! En clair l'argent manquant pour payer un salaire décent à tous et assurer la sécurité sociale est monopolisé par les déjà trop riches. Il ne s'agit pas d'une "crise" mais d'un véritable hold-up !

Rappelons que si la Belgique -contrairement aux autres pays Européens- tire jusqu'ici plutôt bien son épingle du jeu, c'est précisément parce qu'en l'absence de gouvernement les mesures d'austérités réclamées par l'Europe ne sont toujours pas appliquées, CQFD ?

N'étant pas affilié, il n'est pas question ici d'un appel à prendre carte au parti et encore moins de vous en empêcher mais d'attirer l'attention sur ces citoyens qui démontrent que l'action politique collective de gauche existe toujours et porte de beaux fruits bien rouges.

D'agir pour qu'aux prochaines élections un ou des député(e)s réellement à gauche entrent au parlement et y propagent "l'effet criquet"(4).

Vous vouliez comprendre et disposer d'arguments ? En voici ! Vous voulez agir ?
Il suffit d'éteindre l'écran et d'aller à la rencontre de celles et ceux qui agissent déjà, ici et ailleurs.



Le site du PTB
(*) Voir la dernière intervention de Raoul Hedebouw dans le clip reprenant les extraits du débats ci-dessus.
(1) Le même pour les Francophones et les Flamands...
(2) Voir par exemple la campagne "S-E-X", ou celle de la "Taxe des Millionnaires".
(3)"There Is No Alternative" le fameux tube du duo "Margaret&Ronald".
(4) Notons au passage la remarquable performance de l'autre camarade, celui du syndicat chrétien qui se lâche et que l'on aimerait entendre plus souvent aussi mordant, poursuivant ainsi dans la brèche ouverte par Raoul Hedebouw. Voilà qui donne une idée du Jiminy-effect ou "effet criquet" sur un plateau TV, à quand au parlement ?


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (4 votes)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • akyrat 20 octobre 2011 22:00

    Merci pour cet article qui fait encore bien de rappeler que « En 2009 les holdings d’Albert Frère ont payé 152 euros d’impôts pour un bénéfice de 3,3 milliards d’euros ! »

    Heureusement qu’il reste encore des « Jiminy Criquet’ parmi cette bande de Pinocchio dont la Fée bleue qui les anime (cf Disney) est l’argent...

    Faisons le vœu que Gepetto nous crée dès à présent des jouets révolutionnaires vibrant aux chants des grillons...

    ps :
    Dans la langue de Shakespeare, l’expression »Jimney Cricket« était un euphémisme pour désigner »Jesus Christ" (JC) ;)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès