Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Secteur automobile : Sarkozy capitule sans conditions !

Secteur automobile : Sarkozy capitule sans conditions !

Nicolas Sarkozy en sauveur de l’industrie automobile française et des emplois localisés en France, voilà le conte qu’on nous a vendu dans les médias ces derniers jours.

En échange de l’aide de l’Etat, le président aurait exigé de Renault et de PSA qu’ils maintiennent leurs unités de production sur le territoire national en gelant pendant 5 ans toute délocalisation vers Europe de l’est.

Et bien ce conte est faux.

Vous ne le savez sans doute pas, mais un nouvel accord a été négocié avec la commission de Bruxelles, qui s’est traduit par la capitulation sans conditions de Nicolas Sarkozy.

Dans un communiqué, la commission indique en effet très clairement  :

"Les conventions de prêt avec les constructeurs automobiles ne contiendront notamment aucune condition relevant de la localisation de leurs activités ou de l’approvisionnement en priorité auprès de fournisseurs installés en France".

La commission ajoute même avoir été informée par Paris que les mesures d’aides n’affectaient pas "la liberté des constructeurs de développer leurs activités économiques dans le marché intérieur et notamment n’empêchent pas les constructeurs d’adapter leur production à l’évolution du marché, en révisant si besoin leurs plans stratégiques".

En d’autres termes, le gouvernement a accepté de verser des milliards d’euros aux constructeurs français sans avoir la possibilité de contrôler la localisation des activités dans le pays.

Le libre-échange intégral euro-libéral l’a encore emporté par KO.
L’Europe de Bruxelles persévère dans la même voie, celle du laisser-faire et du laisser-aller, à l’heure précisément de la crise radicale de ce modèle.
Les politiques économiques ne doivent suivre qu’un seul principe, celui de la libre concurrence. Dans un marché unique aussi divers que l’Europe, où certains pays affichent des coûts de production bien plus bas qu’en France, cela se traduit mécaniquement par des délocalisations, qui ne font que s’accentuer avec la crise.

Ni l’UMP, ni le PS, ni le Modem n’ont jugé bon de dénoncer cet accord de dupes, montrant ainsi leur incapacité à se défaire de vieux réflexes européistes et libre-échangistes.

Une question importante se pose aujourd’hui : Nicolas Sarkozy a-t-il réellement tenté d’imposer son plan à Bruxelles, sans succès, ou savait-il dès le départ qu’il ne serait jamais appliqué ? 
Dans la seconde hypothèse, il se serait une nouvelle fois rendu coupable d’une tentative de manipulation de l’opinion publique par enfumage généralisé.

Dans tous les cas, les salariés de l’automobile, et les contribuables qui financent ce plan d’aide, apprécieront.

http://www.levraidebat.com


Moyenne des avis sur cet article :  4.6/5   (70 votes)




Réagissez à l'article

77 réactions à cet article    


  • Alpo47 Alpo47 2 mars 2009 10:15

    Oui, étant donné que notre industrie automobile délocalise à tout va et va continuer, les milliards d’aide des contribuables Français vont aller aider les usines et salariés tchèques, roumains et autres..
    On voit bien là l’absurdité d’une démarche, imaginée à la hate, et dont on n’a pas pesé les aboutissants.
    Mais le plus tragique, c’est bien qu’aucun parti ou politique ne relève le fait.

    Il faut absolument que nous prenions conscience que les décisions prises actuellement visent à puiser dans les tirelires des "pauvres" pour maintenir, sinon enrichir, les riches patrons et actionnaires. Et c’est le cas de toutes ces aides, un peu partout dans le monde.

    N’étant plus représentés et défendus par les partis ou les élus, il ne reste plus que la rue pour réagir et agir. Les 95% de population concernée en sont ils encore capables. Pour ma part, je ne le crois pas.


    • plancherDesVaches 2 mars 2009 16:13

      Je ne serais pas aussi pessimiste que vous, Alpo.
      Le Notre Président passe son temps à enfoncer la gauche car il la craint.... pour 2012.
      D’ici qu’il change faussement son fusil d’épaule dans sa logique de conquérant, il peut finir par nous faire une politique de gauche, ce charmant politicien dangereux.
      D’ailleurs, son "modèle" américain vient de lui exploser entre les mains...

      C’est un prédateur redoutable, ne l’oublions pas.


    • Alpo47 Alpo47 2 mars 2009 21:42

      Sans leader crédible et divisée notamment par Besancenot, la gauche n’est plus un adversaire de taille pour Sarkozy en 2012.
      Son véritable adversaire pourrait bien être Bayrou.
      Mais si notre économie et société s’écroule avant, ce qui est très probable, Sarkozy pourrait bien jouer le rôle de l’homme providentiel en imposant un état d’urgence.

      Les dés sont jetés et ne sont pas encore retombés.


    • Thierry LEITZ 2 mars 2009 10:24

      Le Président avec son équipe d’experts, "les meilleurs", devait savoir que Bruxelles n’avaliserait pas ce plan protectionnniste ou interventionniste contre le marché, qui tend forcément vers l’intérêt financier des décideurs. Ceux-ci se tournent instinctivement vers la main d’oeuvre bon marché, avec sous-protection sociale et de préférence pas trop loin, comme les ex-pays de l’est, nouvel eldorado de l’industrie en quête de rentabilité forte.

      Il ne reste plus qu’à cesser la diffusion d’images d’ouvriers amers et vindicatifs traumatisantes pour l’opinion. Si çà ne passe pas à la télé, çà n’existe pas (selon K.Rove). Bien que le report d’audience vers le net et la radio perceptible en France ne fasse mentir ce postulat de propagandiste, ouf.

      Alors, pourquoi NS persiste-il à jouer à SuperDupont ? Mystère...


      • Mougeon Mougeon 8 mars 2009 18:52

        "Le Président avec son équipe d’experts, "les meilleurs""

        Il faut lui pardonner il n’avais pas encore recruté les 2 dernier experts, David Douillet, et Gilbert Montagné.


        Maintenant il n’a plus droit à l’erreur...


      • Pourquoi ??? 2 mars 2009 10:29

        Eh bien moi je crois que si les médias traditionnels faisaient leur boulot en disant clairement certaines vérités sur les conséquences réelles des gesticulations présidentielles, il y a longtemps que les 95 % de la population concernée serait dans la rue et y camperait.



        • Dzan 2 mars 2009 18:04

          Il ne faut pas compter sur les centaines de milliers qui ont été vider leur tirelire, sur les tire...fesses.


        • fhefhe fhefhe 2 mars 2009 10:38

          Et un Mensonge de plus.... !!!!
          TSARkosy ne peut rien contre le Pouvoir de l’Argent....qui est , avec les Médias , l’arme des Politiciens.... !!!
          Le 19 Mars , la gréve ne durera que 24 Heures , car les Français devront continuer à payer leurs crédits....
          qui ont

          C analisé (leur)
          R evendications. (Les)
          E sclaves
          D ’aujourd’hui (sont )
          mpuissants (face au )
          T sarkosisme....

          Seule , la , Vraie , FAIM , fera sortir les Loups des bois.....
          En attendant , la MédiaCratie et les Banksters , sont les alliés de Nôtre Kaiser .....
          Il a verouillé les Médias , et a placé ,dans l’une des plus importante Banque ,un de ses "Lieutenants"....

          Faudra t-il 45 % de nos Jeunes au chômage en "Métropole" , 30 % d’assistés sociaux comme aux Antilles pour que la Gréve dure plus de 24 H ????

          Prix d’une "Twingo" sans option.....10450€ !!!!
          Avec les 6 Milliards d’aide à nos constructeurs , comment va t-il empêcher les ventes du constructeur Indien avec des voitures à 5 000€..... ??? ( qui sont vendus en Inde 1 500€ !!!!)

          Les Mensonges de Nôtre Président ne l’empêcheront pas d’Etre Réelu en 2012....tant les partis de l’opposition....sont "Ternes"... !!!!





           


          • Polemikvictor Polemikvictor 2 mars 2009 10:45

            En cas de plan social ,quel qu’en soit la cause, le prefet a un "pouvoir d’influence"par ce biais il peut mener la vie dure aux sociétés qui fermeraient des sites en France pour une délocalisation plus ou moins directe.

            En outre il peut agir de façon formelle, via la direction départementale du travail sur : 
             Le déroulement du plan social, conformité réglementaire, absence de delit d’entrave 
             Participation à la reindustrialisation du bassin d’emploi, 1 à 4 SMIC par emploi détruit, selon l’appréciation du prefet.. 

            Et par le biais de la Drire sur la remise en etat du site.
             
            Cela lui donne quelques moyens pour agir.


            • Louisiane 2 mars 2009 13:38

              Le préfet est nommé et destitué par le gouvernement, voire par M. Sarkozy soi-même. Ca calme les ardeurs !


            • Polemikvictor Polemikvictor 2 mars 2009 13:52

              Je me suis sans doute mal expliqué. Je voulais dire que contrats d’assistance conformes aux souhaits de L’Europe ou pas, notre gouvernement par le biais des prefets a le moyen de compliquer le mise en oeuvre d’une restructuration.


            • Dzan 2 mars 2009 18:08

              @pilémikvictor ;


              Vous pouvez citer un exemple ?

              Sachant que les préfets sont des "jetables" pour Sarkoléon, je serais très étonné d’en voir un se mettre en travers des désidératas d’un délocaliseur.

              Moulinex, vous vous rappelez ?


            • geko 2 mars 2009 10:59

              L’Europe est devenue une entreprise d’escroquerie aux profits de puissances multinationales via le lobbying ! Ce plan de sauvetage ressemble de plus en plus à une destruction des nations et des quelques règles sociales qui y subsistaient !


              • Fergus fergus 2 mars 2009 11:13

                Merci pour cet article édifiant, Sébastien. Je crains effectivement que Sarkozy n’ait, une nouvelle fois, délibérément menti aux Français dans cette affaire.
                Comme l’ont montré différents papiers ces derniers jours, il ne s’embarrasse même plus d’une communication alambiquée pour masquer ses mensonges : il y va carrément dans une stupéfiante fuite en avant.
                Combien de temps ses électeurs des classes populaires seront-ils encore dupes ?


                • Internaute Internaute 2 mars 2009 11:23

                  C’est triste mais évident.

                  On aura remarqué qu’aucun des chefs politiques ne veut remettre en cause l’OMC, l’UE, le mondialisme et le système monétaire actuel.

                  J’ai suivi un pot-pourri de la télé sur les déclarations des chefs politiques en campagne pour les européennes. C’est absolument affligeant. Le niveau du message se limite à des envolées lyriques sans aucun détail, sans aucun plan d’action, sans aucune conduite, en bref ils noient le poisson et sont à côté du sujet. Le seul message c’est "plus d’Europe sociale", "l’Union fait la force", "Il nous faut l’Europe des peuples", "Une Europe démocratique" mais ces formules creusent ne nous disent absolument rien de ce qu’ils veulent faire. Je suis convaincu qu’ils n’en ont eux-même aucune idée, à part plaire aux médias pour continuer à être visible sur le Paf.

                  Pourtant les questions sont simples et brûlantes ? Messieurs Sarkozy, Aubry et Béru, expliquez-nous pourquoi il faut endetter encore plus l’Europe, pourquoi il faut nous mettre en concurrence inutile et déloyale avec les moins-disants, pourquoi il faut faire rentrer la Turquie dans l’Union, pourquoi les droits de douanes doivent être supprimés dés 2010 avec l’Afrique du Nord, pourquoi nous devons uniformiser nos vie et subir une immigration intouchable.

                  Je n’ai pas entendu le début d’une réponse sur aucun de ces sujets.


                  • millesime 2 mars 2009 11:46

                    heureusement il existe un parti politique trans-européen en l’occurence NEWROPEANS dont un des leader est Franck Biancheri qui est à l’origine de la création d’Erasmus en Europe
                    son activité principale étant l’animation du Think Tank LEAP/2020

                    voici le site de NEWROPEANS
                    www.newropeans-magazine.org/

                    pour ma part je voterai en juin pour le candidat présenté par NEWROPEANS


                  • Julius Julius 2 mars 2009 11:35

                    Peut-être, Nicolas Sarkozy a compris comment ça fonctionne dans le monde réel :

                    1) Vous ne pourrez pas garder un emploi en France, en obligeant Renault de ne pas créer des usines dans d’autres pays européens. Le seul résultat sera que les gens ne vont pas acheter Renault (parce que trop cher), mais Skoda-VW (par exemple), qui continuera à produire ailleurs. Et Renault va faire faillite. Vous perdez de l’emploi et de Renault.
                    Vous pouvez certainement mettre une taxe sur les voitures importées (Skoda-VW ,...) pour sauver Renault. Une taxe à l’importation pour les produits français suivront dans d’autres pays. Et tout le monde va perdre.

                    2) Si vous obliger Renault à quitter la République tchèque, il peut retourner au Japon et non pas à la France. C’est Renault-Nissan. L’ensemble de l’Europe va perdre.

                    3) Si vous obliger Renault à quitter la République tchèque, la République tchèque peut demander à GDF, Carrefour, BNP, ... pour revenir à la France aussi. Encore une fois, tout le monde va perdre.


                    • geko 2 mars 2009 11:49

                      Dans ce cas là ils n’ont pas besoin de l’impôt français pour financer le dumping social ! Quand aux marques françaises elles sont déjà vendues plus chères en France qu’à l’étranger !

                      Les français n’ont pas à payer d’impôt pour financer la croissance étrangère, ou alors on paie un impôt européen qui profitera aux européens !


                    • Mouche-zélée 2 mars 2009 11:59

                      Julius

                      Ce n’est pas faux .
                      Comment expliquer que Renault investisse massivement en Israël pour construire la voiture électrique de 2010 sachant que le SMIC, les charges import export, le transport sont équivalentes financièrement à ce que cela couterai de faire cet investissement en France ?

                      Sarkozy est un menteur invétéré qui pond des effets d’annonce comme je me torche les fesses : Intoxiquez, il en restera toujours quelque chose, même si la vérité est faite par la suite .

                      "un mesonge répété 1 000 fois devient la vérité" ,selon son ami Goebels avec qui il partage les propos sur "le gène de la délinquance juvénile" .
                      Hé oui c’est Srakozy qui a osé parlé de géne de la délinquance, il faut le faire !



                    • Julius Julius 2 mars 2009 12:07

                      Je suis d’accord que la subvention pour l’industrie automobile est une mauvaise idée. Il leur permet de continuer dans la production de voitures dont personne ne veut. Ils doivent modifier leur production ! Je pense qu’il ya une réelle crise dans la production de voitures. Crise financière a montré ce problème plus clairement.

                      L’industrie automobile doit changer. Cela va aggraver le chômage. C’est inévitable. Nous devons aider les chômeurs, et non l’industrie automobile. En aidant l’industrie automobile, nous ne résolvons pas le problème.


                    • Internaute Internaute 2 mars 2009 12:10

                      Rien compris.

                      Les multinationales restent multi-nationales. Il n’y a aucune raison d’obliger Renault à quitter la Tchéquie ni Toyota à quitter la France. Je crains que vous ne mélangiez tout. Il s’agit simplement de rétablir les garde-fous minimums pour que les industries puissent se développer sur leurs marchés. On n’a aucun besoin qu’une usine Renault en France vive de l’exporation. Cette histoire de commerce mondial nous a coûté des millions d’emplois. On s’en fiche d’exporter. D’abord, notre commerce extérieur nous a coûté 100 milliards de pertes entre 2007 et 2008. A combien faut-il arriver de pertes pour satisafire nos élus ? à 10 mille milliards ? On va continuer juqu’à quand ?


                    • Julius Julius 2 mars 2009 12:28

                      > Comment expliquer que Renault investisse massivement en Israël pour construire la voiture électrique

                      Il ya essentiellement deux raisons :
                      1) Israël a la meilleure expérience dans la technologie électrique, mais pas dans l’industrie automobile. Ainsi, le mariage est logique.
                      2) Indépendance sur petrol est cruciale pour Israël, tout est importé des pays (potentiellement) hostiles. C’est pourquoi le gouvernement d’Israël, soutient le développement de la technologie électrique (incitations fiscales, par exemple). Oui, c’est une violation du "marché libre", mais je crois que la France peut faire cela aussi. Et il vaudrait mieux que payer pour la destruction de voitures.


                    • faxtronic faxtronic 2 mars 2009 12:30

                      Tout d abord, il est absurde d aider l industrie automobile, ni aucune industrie. Il faut certes de l investissement publique, mais pas sur des projets passeistes :


                      - Investissement sur les systemes verts (automobile, energie, nourriture)

                      - Nouvelle technologies

                      - Formations des gens

                      Une crise, c est la destruction de l ancien monde (cf mettallurgie europeenne). Il ne faut mettre sous perfusion l ancien monde, mais aider le nouveau monde a naitre.

                      Finnacer la mettallurgie et la chrabonnerie ne l a pas sauve, cela a juste pllombe le reste.

                      Il faut laisser tomber les industries traditionnelles, qui sont amenes a delocaliser de toute facons, developper les nouvelles technologies, et FORMER LES GENS !!!!!!!!!!!!!

                      Sinon la merde s amplifiera


                    • Mouche-zélée 2 mars 2009 11:45

                      Personnellement j’ai une solution à la crise mondiale allant exactement dans le sens de nos élites : Pour qu’un pays se porte bien il faut consommer à ce qu’il parait.

                      Hé bien commençons par TOUT casser comme si c’était la guerre, les morts en moins, à partir de ce moment nous relancerons la consommation et les liquidités sur le marché .

                      Cela peut sembler ridicule ou extrême, mais c’est la démonstration la plus évidente que la croissance infinie est un sport de Junky.
                      Là dessus nous pouvons créer nous même le plein emploi, les liquidités sur le marché et tout ce qui fait qu’un pays fonctionne .

                      Ce n’est pas compliqué, cassons tout ce qui est possible il faudra bien reconstruire et acheter de nouveau pour continuer à vivre .

                      Une sorte de révolution douce avec les gens mais dure avec le matériel .
                      Totalement en adéquation avec la loi du marché, pour dire, ce serai même un acte civique en ces temps de crise !
                      La véritable relance de la consommation.

                      Casser quoi et ce qui appartiens à qui ?
                      C’est très simple, nous connaissons les entreprises qui abusent du système et délocalisent même en faisant des bénéfices de nababs, commençons par celles-là !

                      Commençons par tout ce que possède le PDG de Renault, il délocalise la sous traitance actuellement, ce avec les aides financières de l’état Français .
                      Ce Monsieur Carlos ghosn ne touche qu’un modeste salaire de 1 400 années de SMIC en un an .
                      (En un an il gagne de quoi faire vivre 20 personnes pendant 70 ans)

                      Je pense qui ce Monsieur perdait nombre de ses biens matériels par accident, il pourrai les renouveler rapidement et sans peine.
                      Car ce type là ne consomme pas 4200 repas par jour que je sache, donc son niveau de salaire de la honte n’est pas réinjecté dans l’économie réelle .

                      Voilà une solution pour une révolte pacifiste qui bénéficierai au plus grand nombre.
                      Aux citoyens pour l’activité et l’emploi, aux entreprises pour produire encore, et aux états parce qu’ils auraient moins d’aides sociales à fournir .

                      Nous voilà au bout de LEUR logique de la croissance infinie.
                      A force de grossir, non pas pour être bien mais juste pour grossir, on finit par attraper des maladies cardio-vasculaires et par en crever .

                      J’ai bien appris ma leçon d’économie contemporaine non ?
                      Ha ha ha


                      • A. Nonyme Trash Titi 2 mars 2009 11:51

                        Il y a des règles, il faut les respecter. Le projet initial est apparu trop protectionniste. Parfois l’Europe nous emmerde, mais à nous de nous adapter et de savoir ce que nous voulons. Pas de quoi en faire un article en tout cas !

                        Ce qui est sûr, c’est qu’on attend le plan de relance européen, histoire de montrer, enfin, que cette belle idée peut servir à quelque chose d’autre que de créer des normes pour le fromage de chèvres.


                        • faxtronic faxtronic 2 mars 2009 12:24

                          Jamais il ne viendra ton plan europeen.


                        • A. Nonyme Trash Titi 2 mars 2009 13:10

                          Ouaip, on est d’accord. Donc on en revient à la question : à quoi sert l’Europe si même dans le cadre d’une crise sans précédent, elle n’a rien a proposer ? Ce serait pire sans l’euro ? Ça nous fait une belle jambe ! Et après ?
                          Il va être intéressant de suivre les discours des uns et des autres en vue des éléctions européennes...


                        • Le pirate des caraibes 2 mars 2009 11:52

                          Très bon article !

                          On voit encore une fois le but rechercher par l’europe : faciliter les delocalisations, aider les lobbys et supprimer tout pouvoir de decisions aux etats !

                          Et avec la complicité de tous les partis politiques ! Je ne m’etonne meme plus des montres à 10 000 euros du PS ....


                          • millesime 2 mars 2009 11:53

                            Sarkozy est un manipulateur d’opinion, narcissique et paranoïaque (comme bien des chefs d’Etat)


                            • Alpo47 Alpo47 2 mars 2009 14:00

                              La plupart des hommes politiques nationaux, des dirigeants d’entreprise, généraux ... sont de dangereux psychopathes.
                              Lorsque ce trouble est le fait d’une personne "du peuple", on la médicalise avec la "camisole chimique", lorsqu’il nait "au bon endroit", il deviendra un manager, dirigeant, leader ...

                              LIBERTE (dans le mesure où vous ne remettez pas en cause l’ordre établi), EGALITE (faut il vraiment développer ?), FRATERNITE (une utopie qui reste à réaliser)


                            • nervyoko nervyoko 2 mars 2009 11:54

                              @ l’auteur , vous avez tout à fait raison de souligner cela !

                              Le Sarkozy n’est en fait que le "guignol" des patrons, comme d’habitude, l’argent, gratuitement distribué aux entreprises est une manière d’appauvrir l’Etat Français, et par là même l’argent du contribuable !
                              Ceux qui paient toujours , ce sont bien les plus pauvres,et ceux qui gagnent, c’est bien sûre les plus riches .
                              C’est un fait ! 

                              A croire que le président Français veut dépouiller les français de la base pour ressembler au pays Etatsuniens !
                              Les américains et leur économie basée sur les dettes montre à quel point la France est en retard au niveau des dettes... c’est pour ça qu’il y a un effet d’accélérations des dettes des ménages françaises ... et oui , la distribution gratuite de l’argent des Français servent à "nourrir les plus riches".

                              Zut de zut, nous sommes trop en retard par rapport aux américains ! Vite ressemblons à des américains, uniformisons un peu plus le model des vivants humains, vive la mondialisation, un nouvel ordre mondial, vite vite ! nous sommes en retard sur le programme !  serait-ce la pensée du sarko ?

                              Mais attentions, à trop vouloir aller vite, les Français sont moins crédules que les mangeurs d’hambourgers(bouffe chimique irradiée à la Mac do), ils sont plus contestataires, du moins , je l’espère :/

                              nous sommes en garde !


                              • Sébastien Ticavet 2 mars 2009 11:55

                                Merci de vos commentaires.

                                A ajouter depuis la rédaction de cet article, cette question d’une journaliste de Canal+ hier à Martine Aubry : "Ne faut-il pas continuer d’accepter les délocalisations en Europe par solidarité européenne ?". Et la Dame du nord de ne pas répondre, de ne pas s’étrangler devant une question aussi dégueulasse, de ne même pas démentir...

                                Rendons nous bien compte de la situation dans laquelle nous sommes : une journaliste se demande si les salariés français ne doivent pas faire un "petit effort" - c’est à dire perdre leur boulot, et plonger dans la misère- pour que les Roumains et les Tchèques continuent de voir les usines s’implanter chez eux...Et la responsable socialiste ne dit rien...
                                Personne ne lui demande à cette journaliste payée des ponts d’or si elle accepterait "par solidarité européenne" de voir une journaliste roumaine francophone enregistrer son émission depuis un studio de Bucarest...

                                Sont-ils devenus fous ? Je veux bien qu’on porte la misère du monde entier sur nos épaules le jour où il n’y en aura plus en France. C’est loin d’être le cas. Au contraire, ça déborde.

                                Il est vraiment temps d’ouvrir les yeux des derniers gogos du Système.

                                http://www.levraidebat.com


                                • Traroth Traroth 2 mars 2009 12:02

                                  A quoi servent ses aides, dans ce cas ? Parce que des entreprises qui délocalisent, si on leur donne de l’argent, et bien elles délocalisent plus vite ! Grâce à l’argent de nos impôts, ils vont pouvoir supprimer nos emplois encore plus vite. Merci hyper-menteur ! smiley


                                  • Mouche-zélée 2 mars 2009 12:16

                                    Traroth

                                    Je ne cesse de dénnoncer l’état providence à l’attention d’intérêts multinationaux privés .

                                    Je propose également un plan de relance économique "pragmatique" :

                                    Personnellement j’ai une solution à la crise mondiale allant exactement dans le sens de nos élites : Pour qu’un pays se porte bien il faut consommer à ce qu’il parait.

                                    Hé bien commençons par TOUT casser comme si c’était la guerre, les morts en moins, à partir de ce moment nous relancerons la consommation et les liquidités sur le marché .

                                    Cela peut sembler ridicule ou extrême, mais c’est la démonstration la plus évidente que la croissance infinie est un sport de Junky.
                                    Là dessus nous pouvons créer nous même le plein emploi, les liquidités sur le marché et tout ce qui fait qu’un pays fonctionne .

                                    Ce n’est pas compliqué, cassons tout ce qui est possible il faudra bien reconstruire et acheter de nouveau pour continuer à vivre .

                                    Une sorte de révolution douce avec les gens mais dure avec le matériel .
                                    Totalement en adéquation avec la loi du marché, pour dire, ce serai même un acte civique en ces temps de crise !
                                    La véritable relance de la consommation.

                                    Casser quoi et ce qui appartiens à qui ?
                                    C’est très simple, nous connaissons les entreprises qui abusent du système et délocalisent même en faisant des bénéfices de nababs, commençons par celles-là !

                                    Commençons par tout ce que possède le PDG de Renault, il délocalise la sous traitance actuellement, ce avec les aides financières de l’état Français .
                                    Ce Monsieur Carlos ghosn ne touche qu’un modeste salaire de 1 400 années de SMIC en un an .
                                    (En un an il gagne de quoi faire vivre 20 personnes pendant 70 ans)

                                    Je pense qui ce Monsieur perdait nombre de ses biens matériels par accident, il pourrai les renouveler rapidement et sans peine.
                                    Car ce type là ne consomme pas 4200 repas par jour que je sache, donc son niveau de salaire de la honte n’est pas réinjecté dans l’économie réelle .

                                    Voilà une solution pour une révolte pacifiste qui bénéficierai au plus grand nombre.
                                    Aux citoyens pour l’activité et l’emploi, aux entreprises pour produire encore, et aux états parce qu’ils auraient moins d’aides sociales à fournir .

                                    Nous voilà au bout de LEUR logique de la croissance infinie.
                                    A force de grossir, non pas pour être bien mais juste pour grossir, on finit par attraper des maladies cardio-vasculaires et par en crever .

                                    J’ai bien appris ma leçon d’économie contemporaine non ?
                                    Ha ha ha


                                  • Traroth Traroth 2 mars 2009 12:25

                                    Ton idée reste dans la logique libérale, basée sur le gaspillage comme moteur de la consommation. Il faut en finir avec cette logique. Sur quoi est-elle basée ? Sur l’idée que les gains de productivité profient exclusivement aux entrepreneurs, et que donc, pour que la machine ne s’arrete pas, il faut que les produits soient détruits après un temps. Sinon, le marché se sature et tout se grippe. La solution, c’est de partager plus équitablement les gains de productivité.


                                  • Mouche-zélée 2 mars 2009 12:33

                                    Traroth

                                    Je suis d’accord avec toi mais mon exemple est justement ironique pour dénoncer ce système débile dans lequel les plus pourris, aveugles et cyniques tentent de nous maintenir en disant : "il n’y a pas de solution de rechange" .

                                    Décroissance ne signifie en rien cesser de produire et de consommer, il ne faut pas faire d’amagames .
                                    La recherche et l’éducation se financeraient exatement comme maintenant.

                                    Si nous ne créons pas de nouveaux besoins inutiles nous ne créons pas de baisse du pouvoir d’achat, si le pouvoir d’achat stagne les prix se stabilisent et la consommation également .

                                    Décroissance ne veut pas dire ne plus faire de bénéfices mais signifie faire un bénéfice constant et fiable en opposition au bénéfice exponnentiel d’une année à l’autre, on ne sait même plus pourquoi .

                                    La croissance signifie faire plus de fric que l’année précédente, la décroissance signifie faire un bénéfice raisonné avec des vues sur le long terme et en tenant compte de la qualité de vie, des conditions de travail, de la qualité de produits, de l’environnement et de la santé .

                                    La croissance exponentielle agit sur tous les postes précités, ils ne sont pas pris en compte dans la globalité de la croissance et truquent totalement le ratio bénéfices / conséquences en plombant le budget de l’état, qui lui, paye les conséquences sanitaires et sociales .


                                    Si nous relativisions les jolis chiffres de la croissance des entreprises par rapport aux conséquences sur le social, la santé, la qualité de vie, l’environnement, le travail, l’alimentation, il est fort à parier qu’au final la croissance infinie nous coûte bien plus cher que ce qu’elle nous rapporte .

                                    Le concept de croissance infinie c’est l’asservissement d’une majorité pour le bonheur d’une minorité, qui je vous rassure, reste bien à l’abri des conséquences .
                                    Cette minorité ne mange pas d’industriel et n’achète pas ses meubles en kit chez "pas cher"

                                    Le but n’est pas d’avoir plus et de moins bonne qualité, mais assez et de bonne qualité

                                    Il existe un juste milieu, tuer ses vaches ou détruire sa production pour consolider le prix du marché est ce que je connais de plus stupide .



                                  • Julius Julius 2 mars 2009 17:13

                                    > Tuer ses vaches ou détruire sa production pour consolider le prix du marché est ce que je connais de plus stupide.

                                    Cela a été l’un des éléments fondamentaux du New Deal, qui est admiré par nos économistes.


                                  • Le péripate Le péripate 2 mars 2009 21:06

                                     Très bon, Julius. 


                                  • faxtronic faxtronic 2 mars 2009 12:32

                                    Financer l industrie automobile au depends du reste, c est finanacer la crise. L industrie automobile c est du passe en europe !!


                                    • faxtronic faxtronic 2 mars 2009 12:33

                                      Il faut finacer l innovation, demarrer de nouvelle technologie, plus verte, plus adapte a notre temps, faire que ces innovations puisse germer a vitesse grand V.

                                      Mais pas financer les usines jutse pour eviter de s adapter !!!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès