Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Sondage FIGARO sur L’UE - Chronique d’un article (très) (...)

Sondage FIGARO sur L’UE - Chronique d’un article (très) orienté

Aujourd'hui plusieurs quotidiens diffusaient un sondage sur le ressenti des Français vis-à-vis de l'UE et de l'euro. Devant des résultats particulièrement catastrophiques, certains médias essaient encore de faire bonne figure. Regardons comment.


• pour ratifier Maastricht :

En 1992 =======> 51 % OUI 49% non

Aujourd'hui =====> 36% oui 64% NON

 

• L'UE va-t-elle dans la bonne ou mauvaise direction ?

En 1999 ========> 53% BONNE 42% mauvaise

Aujourd'hui ======> 33% bonne 67% MAUVAISE

[pas de commentaire particulier à faire sur ces résultats, les chiffres parlent d'eux-mêmes]

-----------------------------------

• L'euro a-t-il été un handicap face à la crise ?

Le Figaro signale que pour 45% des Français, l'euro a été un handicap face à la crise. Mais ce qu'ils oublient de compter, ce sont les "neutres".

Je vais donc inverser leur rhétorique en disant que 23% des Français pensent que l'euro a été un atout face à la crise...

(du coup, l'on mesure très rapidement combien de Français pensent encore que l'euro nous a aidé face à la crise).

Au passage, je tiens à souligner une phrase de l'article dont la tournure est particulièrement troublante :

"...Mais la France active dans son ensemble porte aussi un jugement très négatif sur la décision la plus audacieuse d'union monétaire de l'histoire économique du XXe siècle."

C'est donc en ces termes que les journalistes du Figaro parlent de l'euro... "la décision la plus audacieuse d'union monétaire de l'histoire du XXe siècle"...

(pas très journalistique tout cela, on dirait une plaquette promotionnelle tout droit sortie d'une banque...)

-------------------------------------

• L'euro a-t-il eu des conséquences positives ou négatives ?

Sur l'économie Française ====> NEGATIVE 61%

Le chômage ==============> NEGATIVE 63%

Le niveau des prix =========> NEGATIVE 89%

 

Une fois de plus, si l'on inverse la rhétorique utilisée nous obtenons des résultats encore plus spectaculaires.

 

Donc selon le sondage, 24% des Français pensent que l'euro a amélioré la compétitivité économique du pays, 6% qu'il a amélioré le marché de l'emploi et 5% qu'il a fait baisser les prix....

--------------------------------------

• Le "paradoxe Français" ou quand le Figaro invente des questions qui n'ont pas été posées...

47% des Français pensent malgré tous que l'UE est une bonne chose pour le pays (contre 27%).

 

"Le projet souverainiste d'un retour à la France d'avant le traité de Rome n'est pas jugé crédible"

 

Outre l'utilisation une fois de plus de mots colorés "retour à la France d'avant..." sous entendu "la France du passé", nos cher journalistes nous expliquent dans leur article que les Français ne jugeaient pas crédible le projet souverainiste...

Sauf que la question ne leur avait pas été posée...

(voir le lien ifop ci-dessous)
http://www.ifop.com/?option=com_publication&type=poll&id=1978

 

Encore plus fort dans la malhonnêteté intellectuelle :

"Les sondés restent lucides sur le coût d'un retour au franc..."

 

Et bien.... l'honneur est sauf, les Français se plaignent à longueur de sondage que l'UE et l'euro leur ont pourri la vie depuis 20 ans pour l'un, 10 ans pour l'autre, mais tout de même, ils sont lucides...

Lucides sur quoi au fait ?

"le coût d'un retour au Franc"

Ah bon ? personnellement j'aimerai beaucoup que le Figaro nous présente des résultats INDISCUTABLES sur le coût pour le pays d'un retour au Franc.

Car jusqu'ici, je suis désolé de dire que nous sommes bien obligé de croire sur parole que les "honnêtes gens"... les européistes...

 

Bien sur, en guise de bouquet final, nous avons eu l'allusion à un parti qui ne proposait ni la sortie de l'UE, ni la sortie de l'euro (voir profession de foi des présidentielles et législatives), et qui bien entendu, amalgamait les questions économiques avec la viande Halal, histoire de bien associer, la sortie de l'UE et de l'euro avec des idéaux nauséeux...

============

CONCLUSION

============

Ce sondage est d'une implacable froideur sur ce que pensent les Français de l'UE et de l'euro. Lorsqu'on leur demande de répondre sur du concret, les sondés vont toujours contre l'euro et l'UE (chômage, coût de la vie, etc...).

Par contre, dès qu'on leur demande de baser leurs réponses sur un raisonnement, nous voyons que les peurs ressortent et qu'ils sont contre le changement.

Il ne veulent pas sortir de l'euro, et pensent que l'UE est un bonne chose pour la France.

Comment, sérieusement, à la vue de ce sondage, quelqu'un pourrait-il dire que l'UE et l'euro sont bonnes pour la France ? Si ce n'est des personnes à qui l'on a TOUJOURS expliqué que c'était bon pour eux ?

(source) http://www.lefigaro.fr/politique/2012/09/16/01002-20120916ARTFIG00197-vingt-ans-apres-maastricht-les-francais-doutent-toujours.php


Moyenne des avis sur cet article :  4.82/5   (44 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • bigglop bigglop 18 septembre 2012 02:31

    Bonsoir à tous,

    Merci pour cet article synthétique et démonstratif.
    La classe politique va tout faire pour relativiser le résultat de ce sondage, s’il est largement diffusé.

    Lors de son séjour en Espagne, Hollande s’est dit impressionné par les efforts de l’Espagne (austérité), tout en affirmant avec Rajoy que l’Euro était « irréversible ». Tous deux répétant comme des perroquets les paroles de Draghi.

    En ce moment, on commence à parler de souveraineté, mais peu sont d’accord sur la définition.
    Je vous propose celle de Hollande à propos de la situation en Espagne :
    "L’Espagne, c’est sa souveraineté d’en décider, ou du principe ou du moment« , a dit François Hollande : »c’est la responsabilité pleine et entière de l’Espagne mais je peux comprendre que l’Espagne puisse attendre qu’il y ait des clarifications" sur le mécanisme d’aide proposé car Rajoy procrastine à fond les manettes (comme tous les politiques européens), faisant des pieds et des mains pour retarder l’échéance d’un nième plan d’austérité imposé par la Troïka

    Elle est pas belle, leur Europe de l’oligarchie financière !!!!


  • cyrilcab cyrilcab 17 septembre 2012 21:05

    Démosphére, il me semble que c’est justement ce que Schweizer voulait dire en parlant de « maitrise de sa politique monétaire »...

    Après il est bien entendu que sortir de l’euro sans changer radicalement de politique économique et sociale ne veut rien dire. 
    Tout comme vous le soulignez il faudra également régler le problème de la dette en demandant aux Français ce qu’ils comptent faire des 1400 milliards d’euro d’intérêts que nous avons payé aux marchés privés...
    Personnellement, je pense que nous devrions déclarer cette dette en « dette odieuse » comme cela s’est déjà fait des dizaines de fois dans l’histoire. 

  • dadascope dadascope 17 septembre 2012 22:09

    "Comment, sérieusement, à la vue de ce sondage, quelqu’un pourrait-il dire que l’UE et l’euro sont bonnes pour la France ? Si ce n’est des personnes à qui l’on a TOUJOURS expliqué que c’était bon pour eux ?"
    Bien conclu.

     Schweizer souligne un point essentiel. Et effectivement Demosthene et cyrilcab, il faudrait abroge cette loi de 1973 et reprendre le controle de la politique monetaire. Ne pas reconnaitre cette dette fabriquee de toute pieces, action soutenue par tout nos dirigeants politiques mediatises. Sortir de l’euro, donc de l’UE (car juridiquement impossible autrement), en vertu de l’art 50 et cela sur 2 ans comme prevu dans les textes du traité de lisbonne (non, l’euro n’est pas irreversible Mr Mario Draghi ).

    Dans 4 ans ce serait bien trop tard, le plus tot sera le mieux !!!!!

    Bien a vous.


  • justice99 justice99 17 septembre 2012 21:33

    Et dire que c’est le site d’information le plus visité de France.
    Quelle honte.

    Le figaro est sur une ligne atlantico-sioniste, lisez les articles ainsi que les commentaires...


    • ykpaiha ykpaiha 18 septembre 2012 00:53

      De la meme facon que l’euro n« a pas eu besoin de nous pour creuser ses déficit,
      L »europe se passera de notre avis en implosant.
      Je lis ici ou la de reprendre notre ceci ou cela, mais qui en serait capable aujourd’hui ? Vous ? Moi ? ou les circonstances ?
      Ne comptez pas sur nos moineaux appeurés, tant que la fete durera il y aura assez de matraques (audiovisuelles), de lacrimogenes pour enfumer le bon peuple, et de chausses trappes pour les bonnes volontés.
      Pour le reste laissons l’histoire se charger d’elle meme de ce fatras d’idiots cupides.
      Qui des grands hommes ou de l’Histoire se choisi ? Hasard et necessité font de grand destins d’un petit caporal a un général de brigade nul n’aurait un instant pensé que...et pourtant !!
      Inversement qui aurait imaginé que de hugo a Maleraux on glorifie des BHL et autres Lobotomisés.

      Ainsi donc hasard et necessité, nous ont conduit ici, bien, je ne ferais rien qui puisse le faire durer, puisque je n’ai rien a y voir ni a dire.
      Je ne suis pas chez moi en France, je suis chez eux ; banquiers, américano-sionistes, corrompus libidineux, eurobéats, immigrés, homos, vert alcolos, menteurs et laches qui font et défont ce qu’ils ont dit et fait la veille, sans meme s’en souvenir en croyant se renouveler.

      Je serais chez moi lorsqu’on me demandera mon avis et que j’aurais le sentiment d’avoir été entendu, d’ici la que le navire coule je m’en contrefout, je ne suis pas dessus.


      • Denzo75018 18 septembre 2012 10:44

        Comme tous les articles des Journaux : Le FIGARO, Libération, Marianne etc. Ils sont très orientés voir même très engagés !

        Mais tous ceux qui les achètent, ne les achètent-ils pas exactement pour ces raisons !?


        • anar75 anar75 18 septembre 2012 15:05

          Ils les achètent car ils regardent tf1 le soir, alors il ne faut pas trop réfléchir la journée aussi...


        • latortue latortue 18 septembre 2012 12:19

          Sortons vite de cette usine a gaz qui nous ruine a petit feu


          • CHIMERE 18 septembre 2012 13:08

            Vu les résultats de ce sondage,qui a pourtant dû être « bricolé »,on ne risque pas d’avoir droit à un réferendum sur l’UE....


            Ce droit,il nous faudra le prendre de force,malheureusement....

            • xmen-classe4 xmen-classe4 19 septembre 2012 22:16

              on se fait un boeuf et l’on érige des barricades ? une greve nationale ?


              • cyrilcab cyrilcab 23 septembre 2012 20:07

                Sinon, à part sortir des calomnies gratuites, vous avez des arguments ? 


              • cliquet 28 septembre 2012 11:35

                @ Judas Bricot
                Vous avez parfaitement le droit de ne pas être en accord avec cet article, mais vous devez donner les raisons pour lesquelles vous contestez son bien fondé. Dire « ça pue » ou toute expression similaire d’une façon péremptoire ne peut servir de démonstration. Si vous voulez critiquer la démarche de F Asselineau, faites le d’une manière rationnelle et si possible avec des faits avérés


              • cliquet 28 septembre 2012 09:04

                Ce n’est qu’un aspect supplémentaire de la manipulation de l’opinion à laquelle se livre tous les médias vivant de la publicité. Le tiercé du 20ème siécle et du début du 21ème s’énonce ; « finance, médias, politiques » Les ressources de la finance servant à contrôler les médias qui répandent les idées et permettent de faire élire les politiques qu’ils ont préalablement cooptés.
                Il ne faut pas s’étonner aprés si les gouvernements changent mais les lignes d’ actions politiques restent les mêmes.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

cyrilcab

cyrilcab
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès