Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Terrorisme = islamisme ?

Terrorisme = islamisme ?

Une stigmatisation assez fréquente depuis le 11 septembre 2001 qui trouve son démenti cinglant dans la réalité du terrorisme européen d’aujourd’hui. Un rapport d’Europol publié fort discrètement il y a trois mois apporte pourtant des indications assez claires sur le sujet en confirmant une évolution depuis quelques années.

Les attentats du 22 juillet 2011 en Norvège, commis apparemment par un individu particulier se réclamant de l’extrême droite, a fait resurgir l’angoisse déjà bien ancienne des attentats islamistes, angoisse que les Parisiens connaissent depuis les années 1990 avec un terrorisme d’origine algérienne.

C’est par un détour de propos que celui qu’on estime être un expert en terrorisme, Alain Bauer, a évoqué dans l’émission "C dans l’air" du 25 juillet 2011 sur France 5 le contenu du dernier rapport publié par Europol le 21 avril 2011 sur le terrorisme en Union Européenne.

Europol est l’Office européen de police, une agence qui permet la coopération et la coordination des polices au sein de l’Union Européenne. Elle est dirigée par l’Anglais Rob Wainwright (voir photo) et son directeur adjoint, le Français Michel Quillé. Son siège est à La Haye, aux Pays-bas. La lutte contre le terrorisme est l’un des sept objectifs d’Europol avec la lutte contre le trafic de drogues, l’immigration clandestine, le trafic des voitures volées, la pornographie enfantine et plus généralement la traite des êtres humains, les faux-monnayeurs et enfin, le trafic de matières radioactives et nucléaires.

yartiEuropol42

Quant à Alain Bauer, 49 ans, qui peut parfois agacer un certain nombre de personnes par sa suffisance et son assurance à la limite de l’arrogance, il est non seulement reconnu pour être un criminologue patenté qui a conseillé un large éventail de ministres (de Jean-Pierre Chevènement à Nicolas Sarkozy en passant par Michel Rocard), mais est aussi un spécialiste de la franc-maçonnerie, par ses anciennes fonctions de grand maître du Grand Orient de France à l’âge de 38 ans avant de quitter les loges en septembre 2005. Sa connaissance sur ces sujets en a donc fait un interlocuteur avisé pour comprendre ce qu’il s’est passé à Oslo puisque le tueur en série était également franc-maçon.

yartiEuropol39

L’intérêt est de mettre en perspective ce rapport sur les statistiques du terrorisme en Europe de l’année 2010 avec un rapport paru l’année dernière qui a mené la même enquête pour les trois précédentes années (2007 à 2009), ce qui donne une période de quatre années (2007 à 2010).

Que disent ces rapports qui semblent ne pas avoir été beaucoup médiatisés ? Que les auteurs des attentats ne sont pas forcément ceux auxquels on pourrait penser.

Europol a répertorié les différents attentats (ou tentative d’attentats) par motivations ou origines. Et le résultat pourrait beaucoup surprendre : sur 1 565 attentats ou tentatives d’attentats commis sur le sol européen, seulement 6 sont d’origine islamiste, soit 0,4%.

La grande part des attentats en Europe proviennent de l’ETA et du FLNC. L’ensemble des causes séparatistes est à l’origine de 1 326 attentats ou tentatives d’attentats (84,7%). Viennent ensuite les groupes d’extrême gauche et, en bien moins grande ampleur, les groupes d’extrême droite. Le tableau de 2010 est agrandissable à ce lien et celui de 2007-2009 à ce lien.

yartiEuropol03

yartiEuropol41

0,4% seulement d’attentats islamistes ? Il faut évidemment pondérer cette information car les évolutions sur la situation au Pays Basque et en Corse peuvent modifier énormément les statistiques, notamment lorsqu’il y a des reprises d’attentats. Par ailleurs, il n’est donné que les attentats et absolument pas les conséquences humaines des attentats (nombre de décès et de blessés) et certains attentats islamiques ont fait beaucoup de victimes (Madrid : 191 morts le 11 mars 2004 ; Londres : 56 morts le 5 juillet 2005 etc. mais ceux-ci n’ont pas été pris en compte dans ces études sur la période récente). Enfin, ces statistiques ne sont indiquées que pour le sol européen et pas pour des intérêts européens à l’extérieur de l’Union Européenne, ni plus généralement les attentats commis dans le monde entier où le terrorisme islamiste fait encore beaucoup de ravages.

Donc, si ce pourcentage très faible ne correspond probablement pas à la réalité en terme de victimes dans le monde, il reste néanmoins un indicateur précieux pour mieux comprendre l’évolution du terrorisme en Europe.

L’une des explications avancées d’ailleurs à ce faible taux, c’est que les polices des pays européens ont réussi à éviter les attentats islamistes en amont, en arrêtant de nombreux terroristes islamistes bien avant qu’ils ne réalisent leur funeste projet. En effet, il y a eu sur les quatre années en question (2007 à 2010) 677 arrestations de suspects pour terrorisme d’origine islamiste sur les 2 792 arrestations au total pour terrorisme, soit 24,2%, un peu moins du quart.

yartiEuropol47

Effectivement, toute l’action des polices a été focalisée sur le démantèlement de réseaux terroristes islamistes et son efficacité a par ricochet une incidence positive sur la réalité des attentats ou tentatives d’attentat.


Amalgames et stigmatisation

Alain Bauer faisait très justement remarquer que la situation du terrorisme évolue assez vite et que le terrorisme islamiste est devenu résiduel en Europe au contraire du début des années 2000. C’est cette évolution qu’a tenté de faire comprendre Europol aux gouvernements européens lors d’une conférence à La Haye. D’autres risques terroristes bien plus graves émergent qui n’ont rien à voir avec le fanatisme islamiste, et la recrudescence des attentats d'extrême gauche en Grèce et en Espagne, ou les attentats du 22 juillet 2011 en Norvège en sont quelques signes les plus tragiques.

L’amalgame a toujours été la force des extrémismes censés exacerber les clivages dans une société.

Après les attentats du 11 septembre 2001, la tentation a été forte pour certains de confondre terrorisme et islamisme, et même pire, terrorisme et islam, alors que la très large majorité des musulmans sont bien évidemment aussi écœurés que les autres (athées, agnostiques ou d’autres croyances) par les assassinats commis par de fanatiques islamistes car ils sont avant tout des humains qui n’aspirent qu’à la paix et au bonheur comme tout le monde.

Cette équivalence est non seulement une malveillante façon de voir l’islam qui, au regard de ces nouvelles études, est dénuée de signification. Elle est aussi intellectuellement malhonnête que dire que les Corses seraient des terroristes, ou que les Basques seraient des terroristes, ou encore que la franc-maçonnerie voire l’Église évangélique et luthérienne de Norvège seraient responsables des actes délirants et sanguinaires d’Anders Behring Breivik.

Les trois grandes religions monothéistes n’ont d’ailleurs jamais recherché ni encouragé la haine. Au contraire, leur principal message est l’amour. Dès l’Ancien Testament, par les Dix Commandements, la consigne délivrée a été très claire : « Tu ne tueras point. ».

Si dans l’Histoire, des individus ou des groupes d’individus ont tué voire massacré au nom d’une religion, la religion n’en a été que prétexte au profit d’enjeux très temporels, que ce soient politiques ou même économiques et financiers, mais qui n’ont rien à voir avec le spirituel.

Considérer que les musulmans seraient tous des fanatiques islamistes, et, tant qu’on y est, qu’ils seraient tous des terroristes en puissance, c’est au contraire renforcer l’extrémisme islamiste, lui donner reconnaissance sinon raison, et en provoquer des dérives activistes qui pourraient terminer dans un bain de sang.

Et c’est stigmatiser des citoyens en raison de leur seule religion. En clair, tout le contraire de la loi du 9 décembre 1905 qui a instauré en France la liberté pacifiée du culte et son respect au sein de la communauté nationale.

Ceux qui confondent laïcité et islamophobie font un tort considérable à cette règle du savoir-vivre ensemble qui a plus d’un siècle d'expérience dépassionnée car ils en dénaturent l’esprit.


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (30 juillet 2011)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Rapports d’Europol sur le terrorisme (2010 et 2011).
Site officiel d’Europol.

Les valeurs de la République.

Islamophobie d’État ?



(Les tableaux et graphique proviennent des rapports d’Europol).


Documents joints à cet article

Terrorisme = islamisme ?

Moyenne des avis sur cet article :  2.05/5   (42 votes)




Réagissez à l'article

45 réactions à cet article    


  • Michel Maugis Michel Maugis 30 juillet 2011 08:10

    Terrorisme = Christianisme . point d’ affirmation.



    • xray 30 juillet 2011 16:49


      NORVÈGE 

      La tuerie du 22 juillet 2011,
      Il est peut probable qu’une telle action soit l’œuvre d’une personne isolée. 
      Dans le passé, on a souvent prêté ces actes à un illuminé de passage. Cela n’a jamais été vrai ! Derrière,  il y a toujours de la manipulation,  une fourniture d’armes, des spécialistes, un suivi.

      Contrairement à ce que l’on nous fait croire,  dans ce pays riche, la Norvège, tout n’est pas rose. Loin s’en faut. 
      Le gouvernement gaspille beaucoup d’argent sur les marchés financiers (encore eux). 

      De plus, la richesse de ce pays réfractaire à l’euro est convoitée par l’Europe des curés. 


      Cette affaire pue la manipulation. 
      Anders Behring Breivik est étiqueté « extrême droite », mais il n’appartenait plus à aucun mouvement. Il était donc manipulable par n’importe qui. 
      Derrière tout cela, l’armée n’est pas loin. 

      Le 9/11 
      Une opération menée par l’armée américaine. 
      http://mondehypocrite501.hautetfort.com/ 

      Une maison a t-elle un devoir de mémoire ? 
      http://mondehypocrite.midiblogs.com/archive/2009/06/21/une-maison-a-t-elle-un-devoir-de-memoire.html 



    • Michel Maugis Michel Maugis 30 juillet 2011 08:16

      Grande et heureuse Nouvelle !


      Le grand guide de la Révolution libyenne semble avoir reprit les villes de Benghazi et Misrata.

      Le CNT de la crapule Sarkosy est en débandade 

      Michel Maugis

      • jullien 31 juillet 2011 12:18

        Il y a eu 10 personnes pour « plusser » ce message ?
        Certes, la grande majorité des Agoravoxiens est hostile à la guerre en Libye mais faut-il pour autant approuver ce qui est manifestement du grand n’importe quoi (regardez une carte de la Libye : si les troupes loyalistes avaient vraiment repris Benghazi, cette guerre serait finie).


      • lemouton lemouton 7 août 2011 11:57

        même si je sais que ce « grand guide de la Révolution libyenne » n’est peut être pas aussi déjanté que l’on veut me le faire croire..

        Il a quand meme, collée au c*l, une petite m***de qui s’appelle Lockerbie.. non ??


      • bluerage 30 juillet 2011 11:40

        Encore une fois l’auteur nous pond un tissus de conneries dont on se demande si il ne le fait pas exprès tellement c’est à la limite de la désinformation.

        Comment comparer les attentas en Irak, Afghanistan, Pakistan, Inde etc des islamistes qui font chaque fois des dizaines de victimes avec les bombinettes du FLNC ou de l’ETA qui tuent si rarement (car les terroristes previennent souvent ou les font exploser la nuit) .

        Comment nier la réalité des centaines de milliers de barbus fanatisés et abrutis par la religion, qui veulent imposer le fanatisme et l’intégrisme à tous leurs coreligionnaires (et massacrer les infidèles en prime) jusqu’en France avec certains imams que l’on doit surveiller par les RG tellement ils prêchent la mort de l’occidental. Voir des jeunes nés en France porter barbe et djellabas et se balader avec des bouquins dans leurs voitures qui ne parlent que d’Islam, je trouve cela personnellement inquiétant, un beau terreau à kamikazes.

        Pour qui roulez vous donc ?


        • ak47 30 juillet 2011 18:04

          terrorisme   = resistance ?irak etc... ?


        • ak47 30 juillet 2011 18:11

          berluscogno a peur que le grand guide de libye mettent sa tète a prix, qu’il ce rassure, beaucoup le ferais gratis et pareil pour le roquet élyséen, perso je le laisserais ce faire bouffé par un rottweiler a la diet depuis 3 jour,rRRRhhhHHH, ouaf ouaf fait sarko ! 


        • mick_038 mick_038 31 juillet 2011 01:04

          La tête du nain a déjà été mise à pris par Kadaf. ça a été diffusé dans pas mal de news africaines et arabes. Aux alentours de 100 millions d’euros je crois, et autant pour obama.
          Evidemment, il fait tout pour que cela ne se sache pas... Sinon ce serait une véritable chasse à l’homme


        • lemouton lemouton 7 août 2011 12:19

          L’intégrisme islamique est un problème des musulmans...
           A eux de le résoudre, et de nettoyer leurs furoncles..

          Actuellement il y a des pustules en europe, car elles servent les politiques en place, en leur permettant d’avoir un epouvantail sous la main..

          mais un jour si l’ européen de la rue doit s’occuper de ce problème...... cela ne serait pas la première fois....

          Ce sera triste.. mais cela prendra des airs de reconquista


        • Pyrathome Pyrathome 30 juillet 2011 12:12

          Terrorisme= CIA


          • lemouton lemouton 7 août 2011 12:24

            Il me semble que vous surestimez la CIA.. smiley

            y a aussi le Mossad, l’ex-Kgb, le MI5, la DGSE, le Vatican.. smiley
            tous des terroristes !!!


          • hacheii 30 juillet 2011 13:50

            Parce qu’il y a un attentat commis par un norvégien, c’est un démenti de tous les attentats commis par les islamistes, ces attentats n’existent plus ?


            • titi 30 juillet 2011 14:02

              Chez les poissons, il existe des poissons volants. Mais c’est l’exception.

              A l’école, mes profs me disaient qu’il y a avait partout dans le ville des méchants fascistes au crane rasé qui passaient leur temps à agresser les pauvres immigrés...

              Sauf que des actes violents des « fascistes » dans le journal y’en avait pas. 
              Aujourd’hui encore j’en vois pas beaucoup.
              De mémoire le dernier attentat avant le cas norvégien c’était la gare de Bologne il y a 31ans.

              Mes profs par contre ne me parlait jamais d’Action Directe, de la Röte Armee Fraktion et autres. Pourtant dans les années 70-80 le terrorisme c’était l’extrème gauche.
              De là a pensé que mes profs soutenaient ces actions. Surement pas ma bonne dame.

              Ces derniers ce sont bien calmés. Et c’est amusant car ce calme est arrivé en même temps que le bloc de l’Est s’est effondré... Mais non c’est sûr il n’y a aucun lien. (Et d’ailleurs à l’époque le PCF s’est payé l’immeuble du Colonel Fabien uniquement grace à la vente de muguet le 1er mai). Si je vous le dis ma bonne dame.

              Alors maintenant vous nous dites qu’il est faux d’affirmer que terrorisme = islamisme.
              Les reliquats d’action directe des guerillas maoistes dans le monde prouve bien entendu que terrorisme <> islamisme.
              Par contre on peut sans se tromper que Islamisme => terrorisme.

              Et d’ailleurs ce qui s’est passé en Norvège n’est que l’action d’un fêlé qui ne supportait plus de voir son pays envahir.
              Aujourd’hui c’est une personne qui est passée à l’acte. Demain lorsque le nombre d’immigrés aura doublé combien de personnes excédées passeront à l’acte ?

              On ne mélange pas l’eau et l’huile. C’est de la physique.
              On ne mélange pas l’islam et l’occident. C’est de la simple intelligence.


              • OMAR 30 juillet 2011 16:48

                Omar 33

                Titi : "On ne mélange pas l’eau et l’huile. C’est de la physique.

                Faux, mon ami : Pour mélanger l’eau et l’huile, on ajoute des tensio-actifs. Ils sont généralement constitués d’une partie hydrophobe (longue chaîne alkyle) et d’une tête hydrophile (fonction acide, basique, polaire ...)

                Titi : On ne mélange pas l’islam et l’occident...

                Faux, aussi, la religion ne répond pas obligatoirement à une norme géographique...
                Le christianisme est bien né en Orient....
                Et l’Islam est bien présent au coeur de l’Europe (Bosnie, Albanie, Kosovo, Chypre, etc...).

                Titi :C’est de la simple intelligence.

                Etre islamophobe c’est simplet et pas du tout une preuve d’intelligence...


              • Tiberius Tiberius 30 juillet 2011 17:45

                @ OMAR 33

                « On ne mélange pas l’islam et l’occident... Faux, aussi, la religion ne répond pas obligatoirement à une norme géographique... »

                Vous avez entièrement raison. Tous les mélanges sont possibles. La preuve : les Haïtiens ont mélangé l’animisme avec le christianisme ça a donné le Vaudou haïtien, une religion fascinante à bien des égards. A ce propos, le Vaudou étant devenu une religion occidentale du fait des Antilles françaises, le mélange du Vaudou et de l’islam de France serait donc le bienvenu non ?

                Bien sûr il va falloir réinterpréter vos préceptes, mais le vaudou est très malléable il peut prendre la forme de n’importe quelle religion sans se corrompre. Je suis d’ailleurs sûr que les musulmans de France seraient fascinés par un islam à la sauce vaudou, avec tambours, danses, cérémonies d’envoutement et bien sûr, grandes séances de magie avec changement d’humain en chien ou en oiseau de feu. Évidemment, on mettra à Mahomet le masque de Shango et Aïcha apparaîtra sous les traits de Yemanja afin que nous poussions glorifier la déesse de la mer tout en priant Allah en rythme avec nos prêtresses dénudées (pardon nos imames dénudées). Admettez que ça redonnerait un peu de vie et de jeunesse à votre vieille religion fatiguée non ? La jeunesse reprendrait goût à l’islam smiley


              • Lord WTF ! Lord Franz Ferdinand Of F. In S. 30 juillet 2011 18:27


                Oh, mais le vaudou ou autre religion afro-américaine, n’a pas attendu l’époque contemporaine pour opérer le mélange syncrétique non seulement des religions africaines, et du christianisme mais aussi de l’islam…

                 

                Certes si on fait l’impasse sur la composante musulmane, somme toute importante entre 15% et 30% minimum, chez les Africains déportés aux Amériques : on s’imagine alors que les religions syncrétiques afro-américaines ne doivent rien à l’islam : ce qui est faux. Vous citer la tradition vaudou : et bien, dans les traditions vaudous antillaises, caribéennes, vous trouverez assez souvent su sommet de la hiérarchie des Loa : les Loa Senegal (représenté avec turban blanc, en mémoire aux Peuls, Mandés, etc… musulmans déportés aux Amériques) Loa Senegal que l’on salue généralement d’un « salam aleikoum » dans les écoles vaudou les intégrant ; au Brasil les références à Allah ou « meu bom Ala » sont aussi présentes dans les cultes afro-brésiliens…

                 

                So le mélange ou rencontre aux Amériques entre traditions africaines et islam non seulement s’est produit dés les origines, mais surtout à précéder l’arrivée aux Amériques, des Africans déportés animistes, de religions africaines traditionnelles mais aussi musulmans : la Sénégambie une des régions « privilégiées » par les négriers de la Traite Atlantique étant été islamisée dés le Xè siècle, et au pic de la Traite Atlantique était témoin de la construction de royaumes afro-islamiques autant que des « jihad » peul, haoussa ou mandé…l’importance des esclaves musulmans (dont nombre d’entre eux étaient lettrés (madrasa) dans la constitution des religions afro-américaines est loin d’être insignifiante puisque la pratique centrale du fétiche , dans les cultes afro-américains, a toujours été associée à la figure du « marabout » (celui-ci généralement devant savoir écrire : ce qui dans la Sénégambie mais aussi dans le domaine yoruba (les princes yorubas s’entourant généralement autant de lettrés musulmans (haoussa, peul, mandé) que de marabours musulmans, dont la connaissance de l’écriture semblait pour eux garantir une plus grande efficacité en matière de pouvoir magique des fétiches, dont ils étaient couverts assez souvent des pieds à la tête)  des périodes de la Traite Atlantique était généralement (voir uniquement) le cas des Africains Musulmans (ce qui d’ailleurs leur donna une position autant centrale que privilégiée dans les x révoltes d’esclaves africains aux Amériques, au point que les Espagnols pendant des siècles ont tenté d’interdire l’importation de Wolofs, Peuls ou Mandingues ; les Français eux étrangement ont favorisé l’importation aux Antilles d’Africains musulmans (principalement Mandingues) : qui leur semblaient plus disciplinés que les autres, en raison de leur austère pratique religieuse : bref pas d’alcool par exemple).

                 

                Bref, seul l’effacement de cette histoire « musulmane » américaine permet de supposer que les traditions afro-américaines n’ont rien à voir avec l’islam…l’élément musulman apparaît même lors de la Révolution Haïtienne : les chroniques de l’époque évoquant les « turbans blancs » ainsi que l’« étrange langue » ou « signes » (langue arabe) qu’ils utilisaient dans leurs communications ; le Brésil quant à lui offre encore plus d’exemples (le dernier (ex)esclave musulman étant mort dans les années 30).      


              • Tiberius Tiberius 30 juillet 2011 19:56

                Je ne peux parler que pour le vaudou que je connais, c’est-à-dire celui de Antilles, mais à mon avis il n’y a pas eu de syncrétisme avec l’islam ou alors il n’en reste rien. Il n’y avait pas de musulmans parmi les esclaves aux Antilles car à ce qu’on dit ici la conversion les mettait à l’abri de la traite. Pour ce qui est du nom des esprits (les puissances animales, le maître des masques) nous les avons tous associés soit à des saints chrétiens, soit plus récemment à des divinités hindoues. Du reste, les puissances supérieures de notre mythologie changent de nom d’une île à l’autre alors il paraîtrait audacieux aujourd’hui d’y voir un syncrétisme lointain avec l’islam. 

                Mais au fond tout cela n’est pas très important car la mythologie n’est pour nous rien d’autre qu’une métaphore pour comprendre et utiliser les forces de l’autre monde. Beaucoup de profanes aux connaissances livresques du vaudou font l’erreur de nous confondre avec des polythéistes. C’est vrai que l’emploi des mots dieux ou déesses, n’est pas fait pour faciliter la compréhension mais contrairement aux vrais polythéistes, chez les vaudou, les dieux n’ont pas d’existence réelle, pas plus que les mythes qui leurs sont associés. Ils sont en fait des métaphores qui décrivent ce que l’on pourrait appeler dans un langage occidental, une version alternative de la réalité, c’est-à-dire une part du monde qui échappe par nature à la compréhension humaine et qui ne peut donc être appréhendée que par des métaphores : d’où les mythes.

                Cela dit, je pense très sincèrement que nous pourrions fusionner avec n’importe laquelle des grandes religions, l’islam y compris et ça ne m’étonnerait donc absolument pas qu’il y ait eu déjà syncrétisme en Afrique avec l’islam. Ce serait le contraire qui serait étonnant ! Et si ça ne s’est pas encore fait aux Antilles, ça viendra bientôt j’en suis sûr. Nous avons une sorte de capacité naturelle d’absorption des autres cultes qui défie l’imagination. Il faut dire que l’idée de vérité absolue n’a pas de sens pour nous : Il est illogique de chercher un absolu dans un monde que l’on ne perçoit qu’à moitié et dont on est contraint de décrire par des métaphores la partie qui nous est cachée. Donc pas de vérité absolue et toutes les religions peuvent trouver leur place dans la nôtre. smiley


              • Lord WTF ! Lord Franz Ferdinand Of F. In S. 30 juillet 2011 21:03

                Je ne peux parler que pour le vaudou que je connais, c’est-à-dire celui de Antilles, mais à mon avis il n’y a pas eu de syncrétisme avec l’islam ou alors il n’en reste rien. Il n’y avait pas de musulmans parmi les esclaves aux Antilles car à ce qu’on dit ici la conversion les mettait à l’abri de la traite.

                Sur le fait qu’il n’en reste rien, je vous rejoindrai, quoique je préciserai qu’il n’en reste rien de « manifeste » : mais bon, à moins de disserter anthropologie culturelle/religieuse aux Antilles et dans le domaine créole, je dirai que certaines pratiques, coutumes, etc… créoles ont effectivement une racine afro-musulmane. Par contre, sur votre affirmation qu’il n’y aurait pas eu de musulmans parmi les esclaves Africains déportés aux Antilles : là je me vois obligé de vous contredire : en effet, considérant que ce sont les Français qui pour ainsi dire ont lancé la mode de l’esclave africain musulman : il serait étonnant que les Africains déportés aux Antilles et colonies françaises des Amériques et Caraïbes n’aient pas eu une importante composante musulman : les Mandingues ayant été parmi les favoris des Français : or les groupes mandés, l’empire du Mali dont ils étaient issus, ainsi que les groupes dioulas étaient non seulement islamisés, mais été aussi des propagateurs de la foi islamique ailleurs en Afrique Occidentale.

                Sur l’explication que vous fournissez sur le fait que les Africains musulmans auraient été mis à l’abri de la Traite par leur conversion à l’islam : cela se tient certes, si l’on considère que seuls les groupes Maures, ou royaumes afro-musulmans fournissaient les négriers européens : or cela n’était pas le cas : bref pour faire simple : les guerres inter-africaines fournissaient pléthore d’esclaves, et les Africains musulmans n’étaient protégés que si ils étaient vainqueurs ou dans le camp des vainqueurs : les états animistes eux n’avaient absolument aucune raison de mettre à l’abri leurs prisonniers musulmans…cela à mettre en relation avec les périodes où la Traite fût la plus intense, qui coïncide avec l’émergence de nouveaux états africains musulmans, et la multiplication des « jihads » dans les ethnies peul, mandé, haoussa, etc… en conflit avec par exemple les principautés ou royaumes du domaine yoruba. Ces guerres mettaient sur le marché de la Traite nombre de vaincus : non-musulmans du côté des royaumes afro-musulmans et musulmans chez les autres états africains d’Afrique de l’Ouest.

                Pour le reste, je vous rejoins, je n’ai pas une vision caricaturale du Vaudou, à coup de zombie et , rhum et de Papa Legba fumeur de Havane…mais je vous inviterai à noter que cette pré-éminence d’esprits rend encore plus difficile de déceler les relations passées avec l’islam que ce soit en Afrique, ou plus tard dans les colonies : la croyance aux djinns étant une composante essentielle de l’islam, composante d’ailleurs qui a permis la naissance de nombreux courants dans l’islam africain, assez souvent syncrétique, et généralement beaucoup plus tolérant que d’autres formes d’islam.

                Ce qui d’ailleurs me permet d’en arriver à cette énigme de la disparition de l’islam en tant que religion après arrivée aux Amériques : d’un la nature de l’islam africain à l’époque, souvent diffusé par les marchands Dioula (mandé)  de manière pacifique, puisque dans les écoles islamiques d’Afrique de l’Ouest, à ces époques, la conversion ou le prosélytisme à l’attention des non-musulmans n’était pas la règle, ni même stimulée par les chefs spirituels, pour des raisons autant religieuses que de coexistence pacifique avec les autres groupes africains : les Dioula étant souvent marchands, disposant de comptoirs dans des royaumes animistes ou de religion traditionnelle africaine : donc minoritaires : un prosélytisme appuyé les aurait mis alors en situation périlleuse, dans une Afrique Occidentale, déjà en état de guerre plus ou moins constante. Bref, vu que les Africains musulmans déportés aux Amériques appartenaient principalement à ces écoles musulmanes, à l’arrivée, ils ont conservé cette réserve quant au prosélytisme ou conversion des esclaves non-musulmans dont ils partageaient le sort. Ajoutez à cela, la forte dominance du soufisme, qui en lui-même, est syncrétique, par essence : au point que certaines écoles soufis n’ont plus rien d’islamique à l’arrivée.

                Ensuite, en plus de cette caractéristique de l’islam africain d’origine ( syncrétique, non prosélyte), ajoutons le fait que l’islam africain était une religion de l’Ecrit, structuré et organisé autour d’écoles avec chefs spirituels : l’impossibilité pour des esclaves de reformer ce type de structures outremer, de même que l’interdiction pour les esclaves de posséder livres, ou même apprendre à lire ou écrire, limitait à elle seule la perpétuation de cet islam génération après génération : puisque l’islam est aussi une religion familiale, vous savez sans nul doute que la préservation de la structure familiale chez les esclaves n’était pas vraiment une préoccupation de leurs « maîtres »…

                Puis, dans le domaine français, et catholique en général, différence majeur avec le domaine protestant (hollandais, britannique, puis US) : la conversion forcée des esclaves au Catholicisme était assez souvent la norme (c’est d’ailleurs pour cela que les archives et documents d’époque nous permettent, en effet, d’attester de la présence importante de musulmans aux Antilles françaises ; les dits « mahométans » étant ceux qui présentaient la plus grande résistance à ces conversions, et se révolter assez souvent).

                Disons qu’il y a toute une somme de facteurs autant propres à l’islam africain qu’au système esclavagiste qui ont fait que de fait l’islam des Africains musulmans déportés a disparu : seule une recherche appuyée, permet de déceler ici ou là, une origine afro-musulmane dans telle ou telle pratique, coutume, voir habillement,etc… (ici, je pourrai citer la propension chez les Afro-américains à se couvrir la tête de foulards, qui si je retourne en Afrique de l’Ouest, est bien plus caractéristique des groupes musulmans que des groupes animistes ou traditionnels qui eux généralement soit se rasent la tête, soit arborent des coiffes ou coiffures élaborées : c’est d’ailleurs assez souvent une façon de distinguer un groupe africain musulman d’un autre que l’usage du turban, voile, foulard, etc…)

                Quant à votre conclusion, sur la perspective vaudou, et son rapport avec l’Absolu, je la partage totalement et c’est pour cela, que je pense que celui-ci non seulement a intégré la composante musulmane autant qu’animiste, traditionnelle, ainsi que chrétienne aussi facilement et produit une spiritualité autant originale que rappelant ses origines africaines : qui n’ont rien de polythéiste, mais se fonde bien sur les religions traditionnelles africaines qui sont quasi-toutes des monothéismes sans le poids de la « révélation », des « prophètes », des « dogmes », etc…bref vivantes et évoluant en même temps que les peuples qui les professent.  


              • Tiberius Tiberius 30 juillet 2011 23:59

                Je ne crois pas qu’il y ait eu d’esclaves musulmans en tout cas pas en Guadeloupe ni en Martinique. Je me suis intéressé pas mal à la question de mes origines et vous devez probablement vous douter que si le vaudou existe encore dans ma famille c’est que nous n’étions pas musulmans. Mais je n’ai jamais entendu parler de quoi que ce soit, aucun document attestant l’entrée d’esclaves musulmans sur notre île. Pouvez-vous me préciser à quels documents vous faîtes référence car j’aimerais bien m’intéresser à cette question. Je trouve étrange que le vaudou ai perduré tandis que l’islam aurait été complètement annihilé.

                Cela dit, à propos des superstitions musulmanes, ça n’a rien à voir avec le vaudou. Ce que nous appelons des esprits, ce ne sont pas des esprits réellement tels que l’entendent Chrétiens et Musulmans. Il faut comprendre que la base du vaudou, c’est l’existence d’un monde magique qui coexiste avec le monde réel. En d’autres terme, rien n’est QUE ce qu’il paraît être, une part de toute chose nous échappe. Et ce que nous appelons un esprit, ce n’est pas une pensée dénuée de corps, c’est cette réalité de nous, cette réalité des animaux voire des choses qui nous entourent, cette réalité qui nous échappe car elle n’est pas accessible à l’entendement humain. Donc l’emploi du mot esprit est une métaphore, nous donnons une réalité accessible à notre entendement à une chose que nous savons ne pas être de ce monde. Un esprit ne pense donc pas comme nous et ne voit pas le monde comme nous, c’est même tout l’intérêt de s’allier à lui. smiley


              • OMAR 31 juillet 2011 00:05

                Omar 33

                Tiberius :"Tous les mélanges sont possibles....

                Faux, Prenez votre propre exemple, vous vous présentez plus sioniste que Theodor Herzl,
                plus islamophobe que le pasteur Terry Jones, ça ne peut pas faire de vous un juif.
                Désolé, on nait juif par la mère. Confirmez avec un rabbin.

                Par contre il vous reste le bouddhisme, et je vous vois bien réincarné en chien...


              • Lord WTF ! Lord Franz Ferdinand Of F. In S. 31 juillet 2011 00:40

                je pourrai vous fournir des sources ainsi que documents historiques étayant mes propos, concernant les Antilles françaises, si cela vous intéresse vraiment. Pour commencer, je vous inviterai à vous intéresser aux travaux de Sylviane Diouf (une des rares universitaires qui s’intéresse à cette histoire) http://www.sylvianediouf.com/ et dont les livres fournissent une vision autant large que détaillée sur cette histoire occultée ou oubliée, ainsi qu’une bibliographie exhaustive de sources, documents, archives, etc... historiques.

                Sur les raisons de la « disparition » de l’islam, qui semble vous faire considérer qu’il n’existe pas de relation entre islam et vaudou, les influences islamiques comme précisées auparavant ont été syncrétisées et complètement intégrées aux divers rituels, pratiques, etc... que l’on retrouve dans les religions afro-américaines que ce soit vaudou, santeria, candomblé,etc...mais pour revenir à l’exemple donné, à savoir celui des Loa Senegal, et leur représentation avec turban blanc, pour être plus précis, et voir de quel manière, de manière diffuse, nous pouvons détecter une influence islamique passée, dés lors qu’on s’intéresse à décrypter les détails : lorsque le hougan invoque les Loa Senegal, comme dit il use de la formule « salam aleikoum », il les saluera d’un « salam, salam » et le reste du rituel le verra se prosterner à genou et adopter la même gestuelle que les musulmans lors de leurs prières, dans certains cas, l’évocation du nom d’Allah a même été noté. les Loa Senegal étant supposés parler arabe. Bref, cela est un exemple parmi d’autres : à l’évidence, nulle raison de voir apparaitre cela au sein de pratiques vaudou, par génération spontanée...

                quant à votre remarque, ou précision, sur la manière dont les Loa, Orisha, et autres entités spirituelles peuplant les représentations cosmologiques des religions afro-américaines (candomblé, santeria, obeah, vaudou, etc...) le parallèle que j’établissais avec les djinns musulmans ne visaient pas à confondre traditions islamique, africaine animiste/traditionnelle, et afro-américaine(s) mais simplement à expliquer un des éléments qui a facilité autant la diffusion de l’islam en Afrique Occidentale que la formation d’un islam africain « syncrétique »...à savoir la proximité de certaines croyances ou concepts : les djinns par exemple...ce que votre explication quant à la coexistence de deux mondes, l’un visible/réel, l’autre invisible/magique ne fait en fait que supporter : puisque les djinns sont bel et bien réputés vivre dans un monde invisible aux hommes, autant qu’ils sont intrinsèquement connectés aux forces/élements naturels, autant qu’à l’idée que nous ne percevons qu’une partie de la Réalité...

                enfin, ne vous-êtes vous jamais interrogé sur les fétiches ? et leur plus qu’évidente proximité avec les talismans musulmans, qui sont pour ainsi dire stricto sensu la même chose : or les fétiches à l’origine contiennent bien une invocation, protection écrite : dans le domaine africain subsaharien, avant la colonisation européenne, ce sont chez les seuls groupes musulmans que nous retrouvons l’écrit. Le marabout invoquant ou conjurant esprits ou djinns, tout comme le houngan le fait avec les Loa, etc...il y aurait long à développer, par exemple l’habillement du houngan traditionnel, les codes de couleur, l’usage de chapelets, etc...où bien évidemment apparaissent évident les liens avec l’Afrique et ses cultures/religions traditionnelles mais aussi, dans le cas qui nous intéresse, avec les pratiques/coutumes/etc... des groupes afro-musulmans.

                 





              • Lord WTF ! Lord Franz Ferdinand Of F. In S. 31 juillet 2011 01:14

                 quelques exemples, quant aux Antilles Françaises :

                 Le Père Chevillard, Jésuite basé en Guadeloupe (année 1658) exprime ainsi son opinion sur les esclaves africains musulmans sénégalais : "nous voyons que les noirs du Cap-Vert (note : esclaves sénégambiens musulmans) sont « teintés » de mahométanisme, mais ils écoutaient rarement le marabout , étant d’un esprit si stupide, matérialiste et brut que c’est une douleur insupportable pour les instruire…Mais les nations de Gorée et Angola ( note : ici les esclaves non-musulmans), ont un esprit plus subtil, apprenant facilement la langue, comprenant quand on leur enseigne, et de bons Chrétiens quant ils adhèrent avec affection à la religion (chrétienne)."  

                 Remarque : ici, le père jésuite prête pour cause de la réticence de ces "teintés de mahométanisme" quant à l’enseignement  et adhésion à la religion chrétienne, l’idée qu’ils seraient trop stupides pour apprendre et non pas le fait que tout simplement ils pouvaient refuser avec entêtement l’enseignement de ceux qu’en tant que musulmans, ils considéraient comme infidèles. Comportements et pratiques trés bien répertoriés dans d’autres espaces (colonies britanniques ou portugaises) et typique des esclaves musulmans : qui d’ailleurs se réfèrent rarement dans les textes qu’ils ont laissé aux mâitres européens comme des maîtres « blancs » mais bien comme soit des « chrétiens », soit des « infidèles » : leur rapport avec l’esclavage étant alors vécu ou perçu trés différemment que chez les non-musulmans : ils étaient esclaves des « infidèles » : dimension religieuse importante.  

                 

                Dix années plus tard,  c’est un certain Révérend Jean-Baptise Dutertre, basé aux Antilles françaises (donc Martinique, Guadeloupe) qui se réjouit dans ses chroniques de la conversion de 15000 esclaves au christianisme, il écrit  concernant ces 15000 convertis"…qui n’auraient jamais connu le vrai Dieu, dans leurs contrées, et qui seraient morts misérablement dans (la croyance) l’impiété et les erreurs de Mahomet, dont ceux qui sont amenés d’Afrique sont infectés"

                j’imagine que les descendants de ces 15000 musulmans convertis au Christianisme en 1667 doivent bien exister aujourd’hui aux Antilles.


                Sources :

                 

                Gabriel Debien, Les esclaves aux Antilles françaises XVIIe–XVIIIe siècles (Pointe-à-Pitre : Societe d’Histoire de la Guadeloupe, 1974)

                 

                Jean-Baptiste Dutertre, Histoire généralé des Antilles habitées par les François.(1667)

                 

                 

                 


              • Lord WTF ! Lord Franz Ferdinand Of F. In S. 31 juillet 2011 01:26

                Quelques autres exemples pour les Antilles françaises :

                 Source : Jean-Baptiste Labat, Voyage aux îles de l’Amérique 1693–1705

                 "Presque tous les nègres sont idolâtres. Seuls ceux du Cap-Vert (note : se réfère à l’espace sénégambien) dont nombre sont musulmans. Quant amenés sur les îles, mieux vaut ne pas les prendre, car jamais ils ne se convertissent à la religion chrétienne"

                 La raison étant à nouveau facile à comprendre : ils refusent de se convertir à la religion des Infidèles chrétiens.  

                 Un demi-siècle plus tard, c’est le Père Vicaud, vicaire générale de la mission des Dominicains aux Antilles françaises, qui défend ses maigres résultats en matière de conversion (au christianisme) des esclaves africains aux Antilles ; il écrit : "si ils ont cru les superstitions du paganisme, n’est-il pas nécessaire qu’ils y renconcent avant d’être baptisé, spécialement ceux qui viennent des contrées mahométanes ? Car ces derniers ont une sorte de religion, et plus de difficulté à renoncer à Mohamed."  

                 

                Nous sommes toujours aux Antilles françaises…bref, les documents, sources, témoignages etc.. historiques ne manquent pas. Il suffit de chercher…

                  

                 


              • Lord WTF ! Lord Franz Ferdinand Of F. In S. 31 juillet 2011 02:30

                dans le com précédent ces exemples aux Antilles, le dernier paragraphe évoquant « fétiches » et talismans musulmans, se référait à ce qu’on appelle communément grigri dans le Vaudou, et non pas au vocable « fétiche » dans son acception générale. 


              • Tiberius Tiberius 31 juillet 2011 02:38

                D’accord je vais voir ce que dit cette dame. Je vous remercie. smiley


              • Tiberius Tiberius 31 juillet 2011 03:00

                A propos des grigris, ce n’est pas du tout ce que vous croyez. Nous avons pour habitude pour nous fondre dans la masse de reprendre les rituels des autres cultes afin de les adapter à la lumières de nos connaissances pour en tirer quelque chose d’intéressant. Ainsi, de diverses façon nous pouvons faire la même chose. Ce sont juste des habits différents et trompeurs pour cacher quelque chose que nous voulons garder pour nous seuls. smiley

                Mes ancêtres noirs n’ont inventé ni la roue ni l’écriture mais durant des générations, ils ont exploré un monde dont ils n’avaient de l’existence qu’une intuition. L’eau bénite reste de l’eau bénite sauf si l’ont sait comment faire pour qu’il en soit autrement. Un poignée de main ne saurait faire de mal à personne sauf si l’on sait comment faire pour qu’il en soit autrement. Pareil pour le fétiche. Les chrétiens consacrent des médailles nous aussi, mais de façon un peu différentes et c’est cela qui change tout. smiley

                Cela dit, c’est assez amusant d’imaginer que l’islam ait pu être anéanti aux Antilles et que le vaudou ait survécu. C’est un peu la morale du chêne et du roseau.  smiley


              • Lord WTF ! Lord Franz Ferdinand Of F. In S. 31 juillet 2011 03:18

                le chêne et le roseau, effectivement analogie pertinente..C’est que j’essayais de vous montrer en évoquant les diverses contraintes qui ont conduit à la disparition « manifeste » de l’islam africain, pas juste aux Antilles mais dans tout le Nouveau-Monde...pour résumer : a) contrainte de l’Ecrit, un apprentissage traditionnel en Afrique long, nécessitant et maître et madrasas : impensable aux Amériques (bien qu’au Brésil et dans certaines îles (Sea Islands) des côtes de Caroline, Géorgie, Floride aux US : de véritables madrasas ont fonctionné selon le modèle africain d’origine, ainsi que quelques autres attestées en Jamaïque, et Trinidad) b) contrainte de l’islam « religion familiale » : l’éclatement par ventes interposés des x membres d’une famille, fratrie, etc...limitant alors la transmission intergénérationelle (la mémorisation par exemple du Coran chez les néo-arrivants d’Afrique en dépit de l’absence de madrasas aurait pu dans un modèle préservant les cellules familiales la transmission de la religion, même sans l’Ecrit) c) la nature de l’islam africain : non prosélyte, assez souvent déjà syncrétique en Afrique donc facilitant sa dissolution future dans une culture religieuse afro-américaine propre. 

                Bref, ces contraintes ont en effet donné à l’islam transporté depuis l’Afrique, une rigidité, que les religions traditionnelles africaines n’avaient pas : leur survivance doit autant à la capacité/créativité des esclaves à justement se fondre dans le « décor » par récupération de symboles des maîtres chrétiens, mais aussi et surtout par une transmission orale beaucoup moins contraignante que l’enseignement coranique traditionnel, autant que culturellement connue et pratiquée par tous les groupes africains animistes autant que musulmans (ici, je parle des traditions, superstitions, légendes, etc...bien entendu, qui font que les afro-musulmans déportés avaient un pied autant dans l’Oral que l’Ecrit : sans l’Ecrit : la tradition orale a repris le dessus, le caractère syncrétique ou soufi de l’islam africain a achevé le travail de dissolution). 

              • Lord WTF ! Lord Franz Ferdinand Of F. In S. 31 juillet 2011 03:32

                 bon, un petit p.s. pour évoquer aussi une particularité des esclaves musulmans, c’est que dans de nombreux cas (cela est attesté en Jamaïque, Trinidad, et au Brésil), le fait qu’ils étaient souvent lettrés, leur permettaient de gravir dans la hiérarchie : finissaient souvent contremaître dans les plantations (on a même plusieurs cas de plantations complètement gérés par des esclaves musulmans avec comptabilité en arabe), 


                quand d’autres cas leur mode de vie « austère » faisaint qu’ils parvenaient (cas nombreux répertoriés dans le domaine brittanique et brésilien) à économiser (par exemple : pas d’achat d’alcool) et à acheter leur liberté : nous avons alors de multiples d’exemple alors « d’associations d’ex-esclaves musulmans » qui s’employaient soit à financer l’émancipation d’autres esclaves musulmans, soit à financer le retour de certains d’entre eux (impensable de financer le voyage retour pour tous), soit racheter à l’arrivée des navires négriers leurs correligionaires juste débarqués d’Afrique...

                bref au fil des siècles, de véritables réseaux d’ex-esclaves musulmans se sont formés entre les deux rives de l’Atlantique : notamment dans le cas du Brésil, un retour massif d’ex-esclaves musulmans en Afrique ( nombreux quartiers de villes nigérianes ainsi que des villes nigérianes ont été fondés par ces ex-esclaves musulmans retournés au pays). Ces cas sont plus typiques du domaine britannique (ex:Jamaïque) ou brésilien que dans le domaine français...bien que la Révolution Haïtienne ait eu une importante composante musulmane : le retour vers l’Afrique n’a pas eu lieu : on peut considérer qu’il s’agissait là de musulmans nés aux Amériques, sans attache africaine ; pour les US on a quelques exemples de voyages retour...

                cordialement,  

              • Lorelei Lorelei 31 juillet 2011 14:59

                omar 33 le monoheisme n’est pas occidental il est oriental et ça se voit, de plus il est sumérien, si on regarde mon article sur lucifer on apprend juste que les 3 machins sont un copié collé des tablettes sumériennes e


                pour l’occident il s’agit rien d’autre que de religions imposées, à la base l’occident est celtique, paienne et non monotheiste, et le monotheisme n’est rien d’autre qu’une idéologie de soumission 

                enfin " terme d’« islamophobie », calqué sur celui de xénophobie, a pour but de faire de l’islam un objet intouchable sous peine d’être accusé de racisme. Cette création, digne des propagandes totalitaires, entretient une confusion délibérée entre une religion, système de piété spécifique, et les fidèles de toutes origines qui y adhèrent. Or une confession n’est pas une race, pas plus que ne l’est une idéologie séculière : l’islam, comme le christianisme, est révéré par des Arabes, des Africains, des Asiatiques, des Européens, de même que des hommes de tous pays sont ou ont été marxistes, libéraux, anarchistes. Jusqu’à preuve du contraire, on a le droit, dans un régime démocratique, de juger les religions mensongères et rétrogrades et de ne pas les aimer. Se méfier de l’islam comme on a pu en d’autres temps se méfier du catholicisme, juger inquiétant son prosélytisme agressif, sa prétention à la vérité unique, son penchant sacrificiel, c’est manifester un sentiment qu’on estimera légitime ou absurde, ce n’est pas faire preuve de racisme. Faut-il parler de « libéralophobie » ou de « socialistophobie » parce qu’on est contre le règne du marché ou la redistribution des richesses ? Ou faut-il rétablir le délit de blasphème, aboli en 1791 par la Révolution, comme le réclame chaque année l’Organisation de la conférence islamique ainsi qu’en France, en 2006, un député UMP, Jean-Marc Roubaud, soucieux de punir tout ce qui bafoue ou calomnie « les sentiments religieux d’une communauté ou d’un Etat quel qu’il soit ». Le pari des sociétés ouvertes, c’est de concilier la coexistence pacifique des grandes croyances avec le droit à la libre expression. La liberté de culte est garantie et la liberté de critiquer les cultes également. Les Français, échaudés par des siècles de domination cléricale, souhaitent un affichage discret des croyances. 


              • titi 31 juillet 2011 23:55

                @Omar 33

                « Pour mélanger l’eau et l’huile, on ajoute des tensio-actifs. »
                Jadis en Yougoslavie on a ajouté des tensio-actifs pour mélanger l’islam et l’occident. Cela s’appelait le communisme.
                Le problème c’est que dès que le tensio actif perd de l’efficacité, le mélange ne prend plus.
                Et peut même exploser.
                Autant ne pas prendre de risque et laisser la nature séparer l’eau et l’huile.

                « Faux, aussi, la religion ne répond pas obligatoirement à une norme géographique... »
                Je ne parlait pas géographie. Je parlait civilisation.

                « Le christianisme est bien né en Orient.... »
                Le christianisme disparait peu à peu d’occident. La preuve que ca ne prend pas.

                « Et l’Islam est bien présent au coeur de l’Europe (Bosnie, Albanie, Kosovo, Chypre, etc...). »
                Oui. C’est d’ailleurs dans ces contrées charmantes où l’on brule les églises et où ce sont produits les derniers déplacements de population de ces 30 dernières années.
                La encore le « tensio actif » perd sa force. Le mélange ne tient plus.

                « Etre islamophobe c’est simplet et pas du tout une preuve d’intelligence »
                Admettre dans notre pays des populations, qui dans leur pays d’origine sont incapables de vivre en paix, en espérant qu’elles le feront sur notre territoire c’est intelligent peu être ?
                Admettre dans notre pays des pratiques qui ont été combattues il y a 105 ans par la force militaire en espérant qu’elles s’atténueront toutes seules c’est intelligent peu être ?

                 


              • titi 1er août 2011 00:05

                @Omar 33

                Aujourd’hui si un chrétien dit « je fais carème » on lui rit au nez en le traitant d’attardé et d’extrémiste.
                Si un chétien dit je suis pour la messe en Latin c’est pareil.

                Par contre 71% des musulmans de France font ramadan...
                Les prêches sont en Arabe même chez ceux dont ce n’est pas la langue...

                Et vous pensez que le mélange peut prendre ? C’est une plaisanterie.


              • OMAR 30 juillet 2011 16:28

                Omar 33

                Salut Sylvain :" ces rapports qui semblent ne pas avoir été beaucoup médiatisés...

                Et qui détient ces médias, d’aprés-vous ? 


                • Tiberius Tiberius 30 juillet 2011 17:07

                  Troll smiley


                  • Lorelei Lorelei 30 juillet 2011 20:19

                    comparer les terrorisme en faisant un mélange entre tous se nomme propagande et je ne crois pas un mot de tous ce qui vient de la cia interpol et compagnie, quand on sait qu’eux mêmes sont derrière les pires crimes


                    • Giordano Bruno 31 juillet 2011 08:18

                      « Après les attentats du 11 septembre 2001, la tentation a été forte pour certains de confondre terrorisme et islamisme »

                      Plutôt entre terrorisme et oligarchie.


                      • Lorelei Lorelei 31 juillet 2011 15:00

                        c’est en effet idiot de confondre les deux mais soyons clair aussi les 3 monothéismes restent des idéologies dangereuses criminogene, et sexistes


                      • vinvin 1er août 2011 00:08

                        Non, mais attention là a ne pas faire d’ amalgame !


                         Il y a les terroristes musulman, qui veulent nous enc*ler, pour des raisons de choc des CULtures, choc des civilisations, différences de religions, exploitation et annexion de leurs pays pour raisons Stratégiques et/ou/ économiques, guerres préventives, etc, etc...

                        Alors là(bien sur je condamne l’ action de ses terroristes, mais on peut cependant dire qu’ il y a une explication rationnelle dans leurs actes, (je crois que juridiquement cela s’ appelle un « mobile »,).

                        Par contre j’ ai beaucoup de mal a comprendre les motivations de l’ enculé qui a commis les attentats en NORVÈGE.

                        Mais ce fils de p*te étant devenu cimetière ambulant a lui tout seul, je serais ( exceptionnellement,) pour le rétablissement de la peine capitale le concernant.

                        Non, mais vous comptez le nombre de morts, plus le monde de familles endeuillés a cause de cette ordure ?

                        Alors on prend un courte corde, et on le pend haut et court !



                        Je sais que tout est relatif, car les « bobos » vont me pondre que cela ne fera pas revenir les morts.

                        Mais pendre le coupable soulagera la conscience des familles qui ont perdu un être cher, ( pour la plupart des jeunes...).



                        A méditer......





                        VINVIN.

                        • lemouton lemouton 7 août 2011 12:33

                          En France je doute qu’il aurait été capturé vivant  smiley


                        • vinvin 1er août 2011 00:18

                          Meme, je ferais mieux que « chat » !...


                          Si j’ étais le président de NORVÈGE, j’ appellerais mes électeurs a se rendre sur la plus grande place de la capitale, puis une fois le peuple rassemblé, je ferais descendre le « CONdamné » par hélicoptère afin de le livré a la foule qui en ferait ce qui voudrait, pendant que j’ irais boire mon 102 !

                          (102= double 51) !


                          Après la voirie n’ aurait plus qu’ a passer l’ aspirateur !.....




                          VINVIN.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès