Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Transnistrie, prochain baril de poudre ?

Transnistrie, prochain baril de poudre ?

Il est assez déplorable comment, ces dernières années, nous sommes devenus de bons élèves de la "géographie militaire", nous souvenant des noms de régions, de provinces, de villes et villages parce que tous ceux-ci sont devenus des zones de combat, des champs de bataille ou des zones d'instabilité. Etait-ce Mark Twain qui dit : "Dieu créa la guerre afin que les étasuniens apprennent la géographie ?" Ou bien était-ce le Mal qui nous donnait toutes ces leçons ?

 

Un nouveau conflit semble doucement bouillir. Maintenant c'est la Transnistrie, une bande de territoire et un Etat, la République moldave du Dniestr [en moldave, Република Молдовеняскэ Нистрянэ en roumain : Republica Moldovenească Nistreană, en russe : Приднестровская Молдавская Республика, en ukrainien : Придністровська Молдавська Республіка et abrégé en RMN ou PMR, déjà avec tous ces noms, on s'imagine que cela va être simple, ndt.].

Ses frontières sont la rivière Dniestr et de l'autre côté, l'Ukraine. En 1990, cette région déclare son indépendance et se sépare de la Moldavie, se trouvant de cette manière fortement étreinte par d'un côté la Moldavie et de l'autre l'Ukraine. Pour maintenir la paix et la sécurité dans cette zone, un commandement uni et trilatéral de forces de la paix, comprenant des soldats russes, moldaves et des unités transnistriennes, fut établi en 1992, avec l'ajout de 10 observateurs ukrainiens en 1998. L'Ukraine fut aussi une partie lors de nombreuses négociations au sujet de la Transnistrie, incluant les dernières de 2006.

Jusque là, tout va bien, mais depuis quelques jours, Kiev a annulé les accords de 1995 qu'elle avait avec la Russie, concernant le transit militaire russe vers Transnistrie à travers l'Ukraine. Avec la Moldavie n'y étant pas obligée, cela signifie que les unités du maintien de la paix russes, sont de facto, emprisonnées. Le temps nous montrera si cette situation en est une sans issue, mais ces développements semblent extrêmement dangereux. Pour comprendre, un peu d'histoire.

Depuis l'époque soviétique, la Transnistrie est le lieu de résidence de trois groupes ethniques majeurs : les Moldaves, les Russes et les Ukrainiens, dont l'élément slave des Russes et des Ukrainiens constituent un large majorité d'à peu près 60 %. Ces gens parlent russe ou ukrainien ou les deux, depuis des temps immémoriaux, donc quand le Parlement Moldavie décida en 1989 que la langue officielle de la République serait le Roumain (le moldave) écrit en alphabet latin et que dans les 5 ans, tous les "non-roumains" devaient avoir appris cette langue, cela créa un large sentiment d'insécurité auprès des russophones et ukrainophones de Transnistrie.

Pendant ce temps, le nationalisme pan-roumain en Moldavie, avec comme idée la réunification avec la Roumanie, semblait être devenu une obsession qui avait atteint les sommets. A ce moment, avec "les suspicions que la Roumanie revenait à son passé fasciste", la Transnistrie déclara son indépendance de la Moldavie. Ce qui suivi fut une série de clashs entre chacun des côtés, culminant avec la plus violente de ce conflit armé, lorsque la base Russe en Moldavie de la 14e Armée fut emporté par la République qui venait de se détacher. Voici comment le général Lebed, alors commandant de la base de la 14e Armée, décrivait la situation en 1992 : "650 personnes ont été tuées et 4.000 blessées du côté transnistrien uniquement. Le nombre de réfugiés est de 120.000 à 150.000. Les usines, ci-inclus la raffinerie, l'usine bio-chimique et la brasserie, ont été mise en feu dans le Bendery, ou 50 % des maisons ont été détruites et les infrastructures médicales fortement endommagées, ne sont plus utilisées."

"Je puis confirmer officiellement", continue-t-il, "que sur le territoire de la Transnistrie, il n'y a pas de post-Communistes, pro-Communistes, neo-Communistes ou quoi que ce soit comme sorte de régime. Il y a simplement des gens qui y vivent, qui sont systématiquement brutalement annihilés. De plus, ils sont annihilés d'une manière que les SS d'il y a 50 ans, ressembleraient à des écoliers en comparaison... L'ombre du fascisme plane sur ce territoire. Je pense que notre autrefois grand pays devrait avoir connaissance de cela. Il devrait se souvenir de l'histoire et se souvenir de ce qui se passe quand on fait des concessions au fascisme." (Citation de Harold Elletson : “The General Against the Kremlin.”)

Mais revenons à la situation actuelle. Ce qui rend les derniers développements en Transnistrie dangereux, est le fait que contrôlé par les autorités de Transnistrie et garder par des soldats russes, il y a un énorme stock de munitions soviétiques, à 2 km de la frontière ukrainienne. Avec 22.000, ou même plus, tonnes d'équipements et de munitions militaires, c'est le plus grand stock d'armes en Europe. Un énorme baril de poudre, un volcan en dormance... Que se passera-t-il, s'il explose ?

Commentaire : Je tenais à signaler que Saakashvili, ancien président géorgien qui lanca une guerre stupide contre son peuple en 2008, dont la Russie écrasa les forces en quelques jours, vient d'être nommé chef de la région d'Odessa en Ukraine, voisine de la Transnistrie. Il reste rechercher internationalement pour crimes contre l'humanité, il avait emprisonné 60,000 opposants politiques dans son pays et avait de facto, légaliser la torture, il avait perdu les élections et avait fui le pays le lendemain. Il a ce week-end, renoncé à sa nationalité géorgienne et recu la nationalité ukrainienne et le même jour, le poste de gouverneur.

 

 

 


Yury Nickulichev est professeur à l'Académie Russe pour l'Economie et le Service Civil


 Traduit et publié par TJ, cet article peut être repris à conditions d'en donner les URL d'origine
http://vodkaetpelmini.blogspot.de/2015/06/transnistrie-prochain-baril-de-poudre.html
article source : http://russia-insider.com/en/politics/new-conflict-brewing-transnistria/ri7382

 

 

 

 

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.79/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • mario mario 3 juin 2015 14:35

    aucun pays de l’ex URSS ne decide de quoi que ce soit ( ni en Europe d’ailleurs) . ce sont les USA et les leurs larbins qui dictent l’ordre du jour « il faut détruire la Russie »
    je pense qu’ils sont assez cons pour aller jusqu’a la confrontation directe contre la Russie .
    les Russes attendent que cela.....,la violence sera foudroyante, de quoi faire passer l’envie a qui que ce soit de recommencer .


    • sls0 sls0 3 juin 2015 20:09

      @mario
      Un Hiver nucléaire apporterait un peu de fraicheur où je réside mais ce serait supportable.
      Russie, Europe et USA n’ont pas trop besoin de fraicheur et les russes en sont conscients.

      C’est certain les USA n’auront plus envie de recommencer.


      • berry 4 juin 2015 09:54

        @Olivier Perriet
        L’ancienne ministre de l’Intérieur de la Géorgie, Ekaterin Zgouladze, avait également renoncé à sa citoyenneté géorgienne il y a quelques mois et était devenue vice-ministre de l’Intérieur d’Ukraine !
         
        Elle est l’épouse de l’agent US Raphaël Glucksmann qui est conseiller de M. Saakachvili.
        http://www.ojim.fr/portraits/raphael-glucksmann/
         
        Le monde de l’OTAN est décidément petit.


      • Olivier Perriet Olivier Perriet 4 juin 2015 09:56

        @berry

        C’est dingue !


      • Jonas 4 juin 2015 07:41

        Pour certains sur ce site , le droit est à géométrie variable. 

        Ils soutiennent Poutine ,pour son intrusion dans les pays comme l’Ukraine , la Transnistrie etc. mais ne disent rien sur le massacre en Tchetchénie, Daguestan et Ingouchie. Ces pays veulent aussi leur autonomie que Poutine refuse par la force. désarmes. 
        On ne peut pas être pour une chose et son contraire. 

        • Olivier Perriet Olivier Perriet 4 juin 2015 09:55

          @Jonas
          Comment dire simplement ?

          Le raisonnement binaire « gentils » « méchants » n’est pas vraiment adapté à la situation de l’ancien espace soviétique.
          Poutine n’est pas un ange, mais l’UE et les USA ont la même politique que lui.


        • orage mécanique orage mécanique 4 juin 2015 10:30

          @Jonas
          Votre commentaire est tout a fait juste mais ce qu’on lit sur Agoravox n’est que de la propagande pro-Russe a commencer par cet article

          C’est compliqué effectivement mais une chose est sur, c’est que l’Europe dans cette affaire est surtout coupable de manque d’action (comme d’habitude) quand il aurait fallu soutenir l’Ukraine (il y a plusieurs années déjà quand la situation était encore à peu prés claire).

          Par ce manque, les actions de Poutine n’en sont démonstrativement que plus agressives. Justifiant les allégations de ceux qui disaient que la volonté de Poutine c’est la reconstruction de la Novorossia dont fait partie la Transnistrie.


        • Jonas 4 juin 2015 15:06

          @Olivier Perriet


          Il ne faut jamais mettre sur le même plan les pays démocratiques imparfaits , forcément imparfaits et des pays de dictatures où autoritaires.

           Les premiers sont sanctionnés lors des nombreuses élections , par une opinion publique vent debout , une opposition qui leur mène la vie dure et une presse libre , diverse et variée. qui ne leur fait aucun cadeau ( bien dans son son rôle) et les seconds avec des élections truquées , une opinion publique inexistante, une opposions décimée à coups d’assassinats et d’emprisonnements sous des prétextes fallacieux et une presse aux ordres , tout journaliste qui ose élever la voix est immédiatement jeté en prison . 
           
          Pour pouvoir faire ce distinguo . il faut avoir eu la chance professionnellement , s’entend , d’avoir travaillé dans ces derniers pays pour observer ces phénomènes que les habitants de nos pays démocratiques repus et inconscients ne peuvent même pas imaginer. 

          Les pays de dictatures et des régimes autoritaires ont besoin de héros comme dirigeants , Poutine, Raul Castro , Maduro , Bachar Al-Assad, Abdel Fattah Al-Sissi, ( ces trois derniers remplacent, Moubarak, Kadhafi-Saddam Hussein , Ben Ali etc.)) 

          Il faut voir, le jeune iranien qui est obligé de se grimer pour ne pas être reconnu et dénoncer, raconter sa vie quotidienne, le Russe pour ne pas être d’accord avec la politique de Poutine ,être licencié de son boulot., L’Egyptien trouvant que la police est identique que sous Moubarak ( pauvre printemps arabe) et de ce fait traité d’islamiste. L’Algérien , qui fait le malin en France , oublie que toute critique à l’encontre de Boutéflika mène directement au commissariat pour insulte à l’Etat. Les Tunisiens qui trouvent que les tortures sont toujours pratiquées comme sous Ben Ali et pour une telle phrase, il est bourré de coups par la fameuse police. . Au Maroc où la personne du roi est sacrée et devient une méthode de dénonciation pour se venger d’un adversaire etc. 

          La démocratie est un long processus qui ne sera jamais parfait ,chaque génération fera son boulot pour l’améliorer.« Et puis la nature ne m’a pas dit ne soit pas pauvre encore moins soit riche , mais elle me crie , soit indépendant , libre et responsable de tes actes ». 
          Vive la démocratie avec tous ses défauts et ils sont nombreux ! 

        • Jonas 4 juin 2015 16:04

          @orage mécanique


          Vous savez cette Europe et ces Etats-Unis sur qui tout le monde pisse , heureusement , qu’ils sont là. 

          Devant la misère , la pauvreté, les maladies , les catastrophes de la nature aveugle, les immigrés, etc ce sont les pays Occidentaux et les Etats-Unis qui volent au secours des millions d’êtres humains. L’ONU et ses différentes organisations , OMS, FAO, PNUD etc sont portés à bout de bras par EUX . 

           Sur les 193 pays présents à l’ONU voici rapidement le montant de chaque pays en pourcentage , pour la bonne marche de l’ONU. 

          - Etats-Unis : 22%
          -Allemagne : 7, 14 %
          -Australie:2, 07 %
          -France : 5,59%
          -Royaume-Uni : 5, 17%-
          -Italie : 4,44%
          -Canada : 2, 98%
          -Espagne : 2, 97% 
          Japon : 10, 83 % ( ce pays sans faire parie de l’Occident est un grand contributeur ) 


          Neuf (9) pays en comptant le Japon sur 193 , c’est 60, 17% du budget de l’ONU. et si je prends tous les pays Occidentaux le montant serai de + de 75 % 

          La Chine ne contribue que de 5, 14%, moins que la France.

          Sur 57 pays arabo-musulmans , le premier pays contributeur est l’Arabie saoudite : 0, 86%. Pourtant ce sont les pays arabo-musulmans qui sollicitent le plus l’ONU. 

          Pour votre gouverne : Le Qatar : 0,20%- le Kowët : 0, 27% -Emirats-du Golfe : 0, 59% 

          La Russie ne contribue que de 2,43% 

          L’Inde : 0,66%. etc. 

          Je n’ose pas donner le montant des pays Africains. 

          Et pourtant ce sont les pays Occidentaux et les Etats-Unis qui essuient les crachats et les critiques de tous les bords. 


        • toma 4 juin 2015 18:02

          @Jonas
          Pourquoi payer pour un machin, quand les USA partent en guerre sans mandat de l’ONU ? Alors qu’ils payent comme vous le dites si bien 22 % des frais de l’ONU, dont ils ne respectent pas le fonctionnement des lois qu’ils ont voté après 1945 ??

          Ca a été fait en Irak et en Yougoslavie.

          L’OTAN n’est pas le bras armé de l’ONU, madame Power est une honte pour cette institution, tout comme Obama quand il cite les 3 dangers mondiaux par ordre d’importance : la Russie, l’Ebola et l’IS, en pleine session publique de cette grande institution.

          La Chine a fondé aussi sa banque parce que cela va faire 15 ans que les USA, qui ont un droit de veto de facto, refuse de réformer cette institution qu’est le FMI, avec la BM en passant.

          Vous voulez donner des frais à payer dans une organisation qui sert à rien, l’ONU, quand on refuse d’en donner plus aux pays du 1/3 monde dans le cas très rentable du FMI et de la BM. 

          Rigolo. Soit on change les % dans toutes les institutions internationales, soit dans aucune.

          Soit on en crée des nouvelles, le droit international n’empêche personne de le faire. C’est ce que la Chine avec d’autres est occupée à faire.


        • edouard 4 juin 2015 10:43

          Les cons ça osent tout.....

          Les ricains croient qu’en agitant Saakhachvili dans une situation identique a celle de 2008 , l’ours russe va foncer comme un taureau à travers l’Ukraine pour sauver la Transnistrie.
          C’est une grave erreur de sous-estimer Poutine
          Ravitailler par un pont aérien ce territoire assiégé et dynamiter Odessa par des forces spéciales russes indétectables....c’est placer l’OTAN devant la nécessité de descendre des avions civils et d’engager une répression armée dans cette région...
          Au niveau communication une défaite cuisante. Et le début de la libération de toute la Novorossia
          Ils oublient , que l’Ukraine à part la Galicie est Russe et qu’ils jouent sur terrain adverse.
          Poutine ne veut pas raser l’Occident, il veut instaurer la multipolarité , le respect du droit international et de la souveraineté des nations.
          Mais s’il est obligé, il le fera....

          • toma 4 juin 2015 17:53

            @edouard

            Poutine ne veut pas raser l’Occident, il veut instaurer la multipolarité , le respect du droit international et de la souveraineté des nations.

            merci, ca résume assez bien les choses
            en passant, il faudra demander quelle fut la dernière fois que la Russie attaqua la France, l’Allemagne ou l’Angleterre ?
            A l’inverse, on demandera quand fut les dernières fois que la France (guerres de Napoléon) en fit autant avec l’Angleterre (guerre de Crimée) ou sans son aide, et dans le cas de l’Allemagne (1878, 1914, et 1939), ce fut pas mieux, la France en est témoin 3 fois, dont 2 guerres mondiales.

            A Paris, une station de métro s’appelle Sébastopol, pourquoi ? Sinon, la France et l’Allemagne sont grandes amies, parce que certains ont décidé ainsi, suffit de le faire au niveau politique aussi entre l’UE et la Russie ! Rien d’impossible là-dedans. Mais l’Europe a cette tendance que tant que les ricains et les banquiers disent pas OK, ils trainent des pieds au Parlement à Bruxelles, en gros, ils servent à rien nos élus ? 

            Sinon, la Russie a déplacé ses frontières aux bordures de l’OTAN, reste une autre manière de bien résumer la chose.


          • coinfinger 5 juin 2015 10:21

            Saakasvili il est au chomage , il s’est trouvé son job . Maintenant çà va pas étre facile pour lui . C’est une zone d’irréductibles . Russes et Ukrainiens cosaques ayant quelques habitudes d’autonomie .Mais aussi de tziganes et de juifs parce que c’était là que la Roumanie collabo faisaient ses camps d’indésirables , prndant la 2e guerre . Ils sont organisés sur un mode militaire . Une révolution orange est exclue . Il faudra donc attaquer ouvertement à la limite créer une fausse agression à la frontiére . une chose est sure ils vendront chérement leur peau et avec habileté .
            Si çà se fait c’est donc uniquement pour provoquer une réaction Russe . Poutine tombera t il dans un piége aussi grossier , j’ai un doute . Mais le grossier Saakashvili en est fort capable .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès