Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Ukraine : des raisons de rester sereins

Ukraine : des raisons de rester sereins

Poutine, pris de court, joue son va-tout. Lavrov explique que l'Ukraine fait partie du continent européen. Contradiction ? Voilà des éléments de réponse.

Ukraine : des raisons de rester sereins

A s'en tenir aux apparences, la situation en Ukraine devient de jour en jour plus dangereuse. Alors que le nouveau pouvoir révolutionnaire s'organise et assoit son autorité dans les parties ukrainophones, la Crimée (russe à 60%, ukrainienne à 25% et tatar à 12%) est à ce jour prise en main par des milices pro-russes armées et épaulées par les troupes russes. Celles-ci utilisent le port de Sébastopol aux termes d'un traité prolongé en 2010 par Ianoukovitch pour 32 ans.

Si l'on rajoute à cela les manoeuvres de l'armée russe qui mobilisent 150000 hommes aux frontières orientales de l'Ukraine et la présence de l'ancien président ukrainien à Rostov en Russie, on est tenté d'imaginer le pire, à savoir une bonne vieille intervention sur le modèle géorgien de 2008.

Examinons les données du problème. Quelles raisons pourrait avoir Poutine d'annexer de facto la Crimée ? Et quelles raisons aurait-il d'entretenir le gouvernement en exil de son petit voisin ? 

La base navale de Sébastopol permet à la Russie d'avoir un port en eaux profondes en Mer noire. Cependant, elle est en train de construire un port de remplacement à Novorossiisk, non loin de Sotchi. Dans une quinzaine d'années, elle n'aura plus besoin du port criméen. D'autre part, annexer la Crimée rendrait définitivement hostile tout gouvernement ukrainien qui se respecte. 

Quant à abriter le président déchu, c'est le moins que puisse faire Poutine pour ne pas perdre définitivement la face dans cette affaire. Mais il ne sera pas question d'autoriser la formation d'un gouvernement en exil, ce qui remettrait en cause tous les traités et accords entre les deux pays.

En fait, Poutine n'a pas vu venir les évènements. Contrairement à l'affaire géorgienne, où c'était lui qui avait conduit à la quasi annexion de deux provinces autonomes du pays caucasien en tendant un piège a Saakachvili.

Les initiatives qu'il prend depuis quelques jours - les manoeuvres, le survol du sud de la péninsule par des hélicoptères, les chars russes sur les routes qui mènent à Sébastopol, le soutien concret aux milices anti-Maïdan – dont certaines sont une violation caractérisée du droit international, ces initiatives visent à montrer sa force pour arriver à une transaction acceptable par toutes les parties, Ukraine, Russie et Union européenne. 

Les items de cette négociation pourraient être les suivants :

– retour à la loi désignant la langue russe comme deuxième langue du pays.

– respect de l'autonomie de la république de Crimée, avec rattachement de la ville de Sébastopol.

– réaffirmation de la validité du traité concernant la base navale de Sébastopol.

– accord tripartite avec l'Union européenne dans le domaine économique. 

 

Moyenne des avis sur cet article :  1.54/5   (52 votes)




Réagissez à l'article

37 réactions à cet article    


  • claude-michel claude-michel 1er mars 2014 12:39

    bof...les moulinets de Obama-Fabius-Merkel-et le Polo-niais de service ne dérange en rien Poutine...qui laisse les « Chiens » aboyer...A part lui..personne n’est en mesure de sauver l’Ukraine et ses 30 milliards (minimum) de dette... !


    • aliante 1er mars 2014 12:59

      qui est legitime actuellement ??les gens ont fait un coup d’etat avec l’aide de l’otan contre un président controversé certes mais élu démocratiquement
      il reste 1 an ou plus de mandat pourquoi l’opposition n’a pas attendu sure de sa force dans l’électorat les nouvelles écheances ?? 
      on voit la même situation au Venezuela ,un président élu démocratiquement Maduro face à des insurgés à la solde de l’opposition pro américaine dans les rues
      la vieille technique du chaos contrôlé ou des contras comme en Syrie et quelques temps en Libye


      • Ouallonsnous ? 1er mars 2014 22:40

        Qui est legitime actuellement ?? Certainement pas les fauteurs de guerre américains et leurs valets à la tête des Etats-Unis ( ? ) d’Europe, s’ingérant partout dans le monde en fomentant des troubles fabriqués pour diviser les populations !


      • howahkan howahkan Hotah 1er mars 2014 13:30

        Avant de mourir , ils sont presque liquides les plus déments des usionistonéo-cons essayent de réaliser leur cauchemar.. : conquérir la planete.....

        pour faire quoi ? euh......rien .........on sait pas encore !!


        • asterix asterix 1er mars 2014 13:39

          La richesse d’Agoravox, c’est la pluralité des opinions. Je voudrais pour la paix en Europe que celle de l’auteur soit vraie, mais je n’y crois pas une seconde. La Russie, et elle a bien raison, n’abandonnera pas une partie de ses fils en Crimée. Après tout, si l’anti-Moscou est aujourd’hui majoritaire en Ukraine, ce n’est pas dans toutes les régions et le peuple n’en a pas moins voté pour l’actuel Président, fut-il déchu, corrompu et criminel. Il n’avait qu’à choisir Madame Tchimochenko, par ailleurs toute aussi corrompue mais ’ de sang ukrainien, mais ne l’a pas fait. A lui d’assumer ses choix et surtout de ne pas faire des seuls russophones des boucs émissaires de la corruption. Hors Tchernobyl, l’Ukraine est d’abord malade de ses propres choix et la clé de la résolution du problème passe par la tolérance de l’autre. celle-ci étant encore moins vérifiée chez les pro-européens que chez les pro-Russes. Est-elle capable de dire : oui, on se sépare correctement et on oublie tout entre voisins nécessairement amenés à partager un destin commun ?
          A mon avis, la réponse est non à cause des fauteurs de guerre américains et de leurs valets à la tête des Etats-Unis ( ? ) d’Europe.


          • Jean-Paul Foscarvel Jean-Paul Foscarvel 1er mars 2014 14:34

            Si l’Occident veut avoir raison à tout prix, ce qui semble être le cas, alors le prix à payer peut être l’élimination définitive des témoins qui savent ce que l’Occident est vraiment devenu.

            Comme ces témoins sont partout sur la planète, cette élimination définitive sera celle de la planète et de la seule espéce à pouvoir s’en souvenir, l’être humain.

            Et Obama est prix Nobel de la paix. Belle récompense pour le liquidateur.


            • Loatse Loatse 1er mars 2014 14:46

              On va essayer de rester sereins :)

              Concernant l’Ukraine, m’est avis que si Poutine n’est pas intervenu au début des troubles, il ne le fera pas, laissant à ce pays divisé le soin de régler son problème lui même.. Il n’y a que Ianoukovitch, a qui il a offert l’hospitalité qui pète les plombs et qui aimerait bien voir les chars russes envahir Kief..

              Par contre la Crimée, c’est une toute autre histoire... Une population russophone qui fait corps et des volontaires qui affluent de tout le pays pour sécuriser aeroports et gares afin d’éviter l’infiltration d’agitateurs...

              et donc démonstration de forces du grand frère russe, renforcement des dispositifs de sécurité destinée à bloquer tout tentative de « soulèvement populaire »... qui permettront pendant ce temps là, de négocier au niveau de l’ukraine et des accords gaziers... (l’europe devra prendre le relai pour payer la facture, préparez vous à une hausse d’impots...)

              Reste le Venezuela...(ou une autre révolution « colorée » se prépare)

               Tout ceci ressemble comme deux gouttes d’eau à une partie de poker...avec des joueurs dont on ne sait pas vraiment quelles sont les cartes qu’ils dissimulent dans leur manche...(alliés potentiels, armement de pointe..)

              Une chose est sûre, c’est que Poutine n’est pas homme à se laisser dépouiller...et que si bras de fer il y a avec l’europe et ses alliés, je ne suis pas sûre que nous l’emporterons sans y laisser des plumes...


              • izarn 1er mars 2014 21:45

                L’Europe va lacher les US dans cette affaire. L’Allemagne a trop à perdre, mais aussi la France qui en ce moment livre deux porte-hélicoptères de la classe Mistral à la Russie.
                Il en était prévu 4, ce qui faisait du boulot pour nous, mais hélas...Peut-etre que Sarko à l’époque...Je sais que Hollande a annulé le 4ieme PH Mistral pour la France (700 millions d’euros)...
                Economies à la con ? Ca faisait du travail pour nos chantiers, et une crédibilité supérieure pour notre armée...
                Et si les US essayaient de fiche le bordel en Europe ? Parceque l’Amérique coule ?
                Il parait que les financiers de JP Morgan se suicident....Voir Jovanovic :http://www.jovanovic.com/blog.htm
                C’est pour dire, ce n’est pas forcement les russes les perdants....Au contraire.


              • baldis30 2 mars 2014 22:30

                @izarn

                l’Allemagne ne lâchera pas ... pour au moins deux raisons

                a) son attitude vers l’Est est conforma à son passé celui qui commença explicitement avec Bismarck, et se poursuivit

                b) c’est l’allié privilégié des U.S.A ( le dogue si l’on préfère) plutôt que la Grande-Bretagne ( le caniche, je vous l’accorde) avec bien des intérêts industriels communs. Le maître-chien tient les deux en laisse, l’ennui c’est qu’en face il y a un ours .... 


              • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 2 mars 2014 22:39

                Baldis ,vous avez raison ...Le rôle des teutons dans ces affaires européennes à l’est depuis la chute du mur n’est pas blanc-bleu .


              • BA 1er mars 2014 15:28
                Vous avez aimé la Géorgie en 2008 ?

                Vous adorerez l’Ukraine en 2014.

                Lisez cet article :

                Crimée : Poutine demande au Sénat d’envoyer des troupes.

                Crimée : toutes les étapes d’une annexion en bonne et due forme semblent être une à une franchies par la Russie dans cette région ukrainienne. Suivez les événements minute par minute.

                15h - 

                Poutine demande aux sénateurs russes d’autoriser l’envoi de troupes.

                Vladimir Poutine demande au Conseil de la Fédération (la chambre haute du Parlement) d’approuver « le recours à l’armée russe en Ukraine » jusqu’à la « normalisation de la situation ».

                14h15 - 

                20.000 pro-Russes tentent de prendre une administration à l’est de l’Ukraine.

                Des dizaines de personnes ont été blessées à Kharkiv, à l’est de l’Ukraine, en marge d’une manifestation pro-russe qui a dégénéré en prise d’assaut de l’immeuble de l’administration régionale. 

                Les violences marquées par des jets de pierres, de grenades assourdissantes et de tirs ont éclaté en marge du rassemblement de 20.000 pro-Russes dans le centre de la ville. Quelque 300 manifestants ont lancé l’assaut contre le siège de l’administration régionale où se seraient barricadés des partisans des nouvelles autorités pro-européennes.


                • Martha 1er mars 2014 16:04

                   Tout le monde a intérêt a ce que l’Ukraine se développe harmonieusement et reste indépendante, sur le modèle de la Suisse qui a réussi à le faire, pour son plus grand bonheur - exceptés les Picrocoles teigneux et les marchands d’armes.
                   Kiev est à égale distance des limites les plus à l’Est et des plus à l’Ouest du pays, il faut mettre un grand chapeau sur la place Maïdan et que des deux côtés, ceux qui prétendent être pour le bonheur de sa population, mettent chacun 15 milliards d’Euros. On discutera après.

                   Ca coutera moins cher qu’une guerre imbécile. L’Ukraine fera un très bon coussin pour séparer les deux blocs, dans un monde apaisé.

                   On verra tout de suite les intentions de chacun et ce qu’il est capable de faire pour construire la paix.


                  • zygzornifle zygzornifle 1er mars 2014 16:57

                    Les Ukrainiens sont capables de se déchirer entre eux sous l’influence Russe....


                    • CASS. CASS. 1er mars 2014 22:25

                      Vous pratiquez l’inversion accusatoire maintenant zygzonifle ?, vous n’avez pas vu bhl et des représentants du mossad sionazis fascistes liés à leurs frères néo nazis ukrainiens. la merde qui est mise en Ukraine est signée comme d’hab.


                    • howahkan howahkan Hotah 1er mars 2014 17:23

                      des nouvelles

                      ici .... et enfin aussi...........

                      russia today bien sur..........


                      • Grandloup74 1er mars 2014 17:36

                        L’occident a proclamé le Kosovo indépendant en violation des normes internationales sous prétexte que les habitants Albanais en majorité voulaient créer leur propre état.
                         C’est comme si la Californie demandait son indépendance puisque les Méxicains majoritaires le demandaient...
                         La même chose doit être possible en Crimée et dans l’Est Ukrainien, puisque la population en majorité russophile le demande.
                         Au nom de quoi les Russes ne pourraient faire à leur frontière ce que les US/OTAN se sont permis de faire sur un autre continent à des milliers de km de chez eux ?
                         Non, mais, de quoi je me mêle ?
                         Au Kosovo, les Russes avaient prévenu : Vous ouvrez la boîte de pandorre, et il n’y a donc pas de raison de ne pas rééditer ce genre de manoeuvre dans d’autres circonstances. Ce qui fut d’ailleurs fait en Ossétie du sud. Quel mérdia ose t il rappeler ces circonstances ?
                         Et puis si la « démocratie » si chère aux yankees doit triompher à Kiev, pourquoi ne devrait elle avoir le droit de se prononcer en Crimée ?
                         Qui, à cette lumière, peut encore croire en la crédibilité US ??? (Et FabiusHollandesque...)
                         (A part les incultes, ça va de soi.)
                         
                         


                        • epicure 2 mars 2014 18:05

                          oui le Kosovo, la Yougoslavie de manière générale, chaque fois cela s’est fait au dépend des intérêts russes.

                          Pour la Russie il y a un long contentieux avec l’OTAN en Europe de l’est :

                          Chaque fois que des musulmans ont voulu se séparer de l’allié serbe, l’OTAN a accouru avec avions, bombes etc....

                          Par contre quand c’est des russophones qui veulent se rapprocher de la Russie, ah non c’est pas possible.
                          Sauf que là c’est aux portes de la Russie, et que la donne géopolitique a changée depuis la fin des années 90.

                          Il est fort possible que moscou en a marre des changements par la force toujours au profit de l’OTAN et ses alliés, et donc joue l’épreuve de force, sachant qu’en occident on ne mourra pas pour Sébastopol.

                           Les USA ne sont plus l’hyperpuissance qui pouvait tout se permettre, toutes leurs opérations dernières opérations réussies se sont faire avec le soutient local.(kosovo, lybie etc.... ), ce qui ne serait pas le cas en Crimée, et ils n’avaient pas l’armée russe en face. Il y a peu de chance qu’il y ait une riposte militaire de l’OTAN, qui se traduirait par un affrontement armé antre des troupes russes et de l’OTAN.

                          Donc poutine a les coudées franches et la volonté pour jouer sur l’épreuve de force pour imposer sa volonté aux pays de l’OTAN.

                          Les américains à force de jouer avec les russes, les voyant se décrépir après la chute de l’URSS, vont être pris à leur propre jeu. Surtout que poutine en bon autoritaire n’est pas un tendre, même s’il ne cherche surement pas la guerre.

                          Après le 11 septembre, ce qui va se passer en Ukraine pourrait être un nouveau marqueur des changements géopolitiques dans le monde depuis la fin de la guerre froide, que l’issue soit pacifique ou militaire.
                          C’est un peu la suite de l’impuissance face à la Syrie, où Moscou a su imposé son point de vu aux américains et à l’OTAN.

                          La suite repose en grande partie sur les épaules du tsar russe, qui face une opposition occidentale faible, peut presque tout se permettre en Ukraine.
                          S’il lance un assaut en règle, il y a peu de chance qu l’armée ukrainienne fasse le poids.
                          Poutine ce n’est pas un gentil, mais ce n’est pas un fou non plus, et il semble tenir aux populations russes en Crimée, donc il devrait avoir plus intérêt à jouer l’intimidation que faire tonner les cannons.


                        • Pyrrhos 2 mars 2014 22:17

                          Au Kosovo, il y a eu justement une série de méfaits commis par le régime serbe et par de nombreux éléments de ses forces militaires.

                          Je précise, en outre, que les méfaits en question relevaient du nettoyage ethnique, du crime de guerre et du crime contre l’humanité.
                          A ce propos, je suis bien au fait des articles qui prolifèrent dans les médias inféodés au Kremlin, des thèses négationnistes qui y circulent. Nul besoin de me les soumettre (à nouveau), je les renvoie au néant dont sont issus tous les mensonges. En revanche, moi, avec votre permission, je vous mettrai ceci sous le nez : http://www.crdp-montpellier.fr/ress...

                          Mais, pour en revenir au propos, là où la « jurisprudence Kosovo » tombe complètement à plat, c’est qu’en Ukraine, personne ne s’en est pris aux populations russes, personne n’a touché à un seul de leurs cheveux.

                          D’ailleurs, Vladimir Poutine est parfaitement d’accord avec moi sur ce point. De fait, ni la Douma (qui est devenue sa bouche) ni Lavrov, ni Ianoukovitch, ni même lui-même n’ont fait état du moindre acte de violence à l’encontre de ressortissants russes ou d’Ukrainiens d’origine russe aujourd’hui en Ukraine.

                          Je ne vous l’apprend pas, la police n’arrête pas les gens sur des extrapolations et les juges ne les condamnent pas pour "suspicion d’intention criminelle".

                          En revanche, si le gouvernement russe avait réellement des craintes sur le sort de la minorité russe en Ukraine, il aurait fait valoir ses arguments devant l’Assemblée des Nations Unies et devant le Conseil de Sécurité de l’ONU — qui justement devait se réunir en juin.

                          Mais ne nous arrêtons pas là, voulez-vous ? J’aimerais que vous me disiez comment, d’après vous, se justifie l’intervention russe en Ukraine sans mandat, sans résolution de l’ONU, alors que ce même gouvernement, cette même administration, a posé son véto contre des résolutions à l’encontre du dictateur syrien dans un cadre similaire ?

                          Où donc est donc passé le Poutine rigoriste, partisan d’une application stricte et fidèle de la Charte des Nations Unies ?

                          Où est donc le fameux principe de non-ingérence dans cette affaire ?


                        • epicure 3 mars 2014 16:50

                          Poutine comme les américains font appel au droit international quand ça les arrange, sinon ils regardent ailleurs.

                          Moi je te parlais du point de vu géostratégique tusse, avec l’affaiblissement de son allié yougoslave puis serbe au profit de revendications séparatistes.

                          Enfin c’est sûr que pour l’instant il n’y a pas eu encore de violences généralisées contre les russophones. C’est un prétexte pour avancer ses pions dans la partie d’échec. Les intérêts de la russie avant les intérêts des ukrainiens russophones, il n’est pas plus philanthrope que les américains.

                          D’ailleurs je pense qu’il a obtenu ce qu’il cherchait : une négociation où il pouvait se placer en position de force.

                          En gros les autres vont se présenter à la table de la négociation avec des dossiers en papier, et lui il s’amènera avec un flingue posé sur la table.

                          Il cherchera sûrement d’avoir des garanties du gouvernement ukrainien, alors que les dernières mesures allaient dans un sens contraire. Sinon il fera peser la menace d’une partition sûrement.


                        • Pyrrhos 3 mars 2014 19:27

                          L’ennui, c’est qu’il ne fait pas que « faire peser la menace d’une partition », il est en train de la mettre en oeuvre. Ce qu’il a en tête, c’est visiblement de priver l’Ukraine de tout son littoral. La Crimée n’est donc pas un simple levier en vue de négociations, c’est simplement une étape.

                          Poutine ne négocie pas, il veut alors il prend. Et quand il prend, il annexe — il crée une république fantôche. Il se fiche totalement du droit international.


                        • izarn 1er mars 2014 21:26

                          Si on élargit le problème au niveau mondial, on peut désormais se demander ce que la Russie a à faire avec l’UE. Avec les USA, on sait, c’est une sorte de guerre froide ou on fait semblant de sourire, tout en essayant de poignarder dans le dos l’adversaire. Ce qui c’est fait pendant Sotchi, ou Poutine soignait son image de marque.
                          Effectivement pendant une période de trève comme les JO, ces messieurs des USA, ces mollusques de l’UE, trouvent la période idéale pour faire chier les russes.
                          Je crois que la planète entière à visé qui sont les enfoirés depuis déja 20 ans...
                          On se demande ce qu’est cette histoire totalement débile ou des ukrainiens, visiblement réduit à la mongolie infèrieure par les merdias de l’ouest, preferent 600 millions et la Troika genre austérité à la grecque qui tue les vieux, les enfants, et rends à la misère 50% des jeunes, contre 15 milliards offert par Poutine, sans aucune condition !
                          Faut etre taré du cerveau pour croire à cette révolution débile, organisée par des fachos payée par Georges Soros, Kissinger et autres vieilles merdes du siècle dernier, dont David Rockefeller et les autres connards du Bilderberg.
                          Poutine à raison d’envoyer l’armée pour virer tout ces salopards, les flinguer jusque dans les chiottes.


                          • CASS. CASS. 1er mars 2014 22:45

                            on se demande que vient faire une UE madin us impérialiste dictatoriale sionazis fascistes usuriers destructrice et bouffeuse juqu’à l’os de tous les pays et peuples souverains sur le continent européen dont la Russie (qui a retrouvée sa culture grace à Poutine) fait partie et absolument pas les us.les oblabla bushiens et leurs dits hébreux ? sionazis ashkénazes rothschildiens windsordiens et cie feraient mieux de fermer leurs gueules,ça fait longtemps puis progressivement que leur sale imposture escroquerie et toutes leurs immondes saloperies sont connues.


                          • Martha 1er mars 2014 22:11

                             Cliquer sur : upr

                             Lire l’article du jour : « Les Etats-Unis et l’UE jouent avec le feu..... »
                             Excellent commentaire, de F.Asselineau sur les conséquences désastreuses du coup d’état imbécile, récent, à Kiev, manifestement organisé par les forces atlantistes, pendant les jeux olympiques. Un comble !

                             Il serait temps de se calmer : ne sommes-nous pas en train d’assister à la mise en place du combats des coqs du rabbin Rav Ron Chaya ?
                             Première urgence pour la France : dire pouce, STOP ! on ne suit pas ! => demande en express de l’application de l’article 50 du TUE. Ne pas le faire est criminel.

                             C’est le meilleur moyen de désamorcer cette bombe qui va nous péter au nez. Je ne vois pas en quoi cette imbécilité nous concerne. Tout Français sensé ne peut être que contre cette provocation, évidente, totalement contre productive. Dans quoi veut-on nous embarquer ?

                             Pour notre gouvernement ne pas dénoncer ces manoeuvres atlantistes en Ukraine et participer à leur propagande mensongère, une fois de plus, est un faute grave, vu les conséquences catastrophiques de ce dérapage facho.

                             Au juste, qu’a-t-on à gagner à marcher dans cette crétinerie Daltonesque ?

                             


                            • berry 1er mars 2014 23:10

                              Les fouteurs de merde, c’est les états-unis, pas la russie qui ne fait que défendre ses intérêts vitaux.

                              Voyez les dépenses militaires mondiales en 2010 :
                              Etats Unis : 43,0 %
                              Russie : 3,6 %

                              http://www.planetoscope.com/comptes-publics/294-depenses-militaires-dans-le-monde.html
                               


                              • filo... 1er mars 2014 23:25

                                « ...nouveau pouvoir révolutionnaire s’organise... »

                                Que est ce qu’une révolution pour vous ?

                                Depuis quand une révolution se fait par extrême droite interposée ?

                                A la fin de votre article vous prenez vos aberrations mentales pour de la réalité.


                                • soi même 2 mars 2014 02:06

                                  En fait, Poutine n’a pas vu venir les événements.
                                  J’en suis moins sûr que vous pour l’affiner.

                                  Souvenez vous comment Poutine est intervenue en 2013.

                                   ( Le New York Times assume la tribune de Poutine

                                  La tribune de Vladimir Poutine dans le New York Times, publiée mercredi 11 septembre
                                  et intitulée « Un plaidoyer pour la prudence en Syrie, ce que Poutine a à dire aux Américains »,
                                  n’est pas passée inaperçue. )

                                  http://www.ojim.fr/le-new-york-times-assume-la-tribune-de-poutine/

                                  Je crois qu’il y a un jeux beaucoup plus subtil qui est en train de s’opérer, qui risque de bien finir en pantalonnade pour les Européens.

                                  Il y a pas plus ridicule intervention de BHL et Fabius, kerry en Ukraine qui revient à soutenir des néo nazis.

                                  DELIRIUM TREMENS. Vidéo : l’incroyable discours de BHL-Botul à Kiev, en Ukraine http://allainjules.com/2014/02/10/delirium-tremens-video-lincroyable-discours-de-bhl-botul-a-kiev-en-ukraine/comment-page-1/

                                  De facto, cela discrédite le bloc Occidental Pro Européen.

                                  http://www.rferl.org/content/ukraine-west-concern-russian-troops/25281903.html



                                  • baldis30 2 mars 2014 22:39

                                    Poutine a attendu

                                    a) parce qu’il y avait les J.O., ça c’est de l’évidence temporelle

                                    b) plus subtilement pour s’organiser et savoir qui était de son côté, qui était opposé et quels étaient les attentistes... cela permet de frapper de façon bien plus sûre même si on passe pour avoir été surpris... ce qui m’étonnerait fort ou alors les services secrets russes ne sont plus ce qu’ils étaient


                                  • vesjem vesjem 2 mars 2014 10:34

                                    première règle avant la lecture d’un article (en ces temps de désinformations de circonstance :
                                     VERIFIER L’ANCIENNETE DU REDACTEUR , CAR IL PEUT ETRE PARFOIS UN NOUVEL « AGENT » DE PROPAGANDE


                                    • aliante 2 mars 2014 13:58
                                      1. Les Russes n’ont pas de services secrets ni satellites pour se rendre compte que les usa entrainaient des néo nazis en prévisions de la prise de Kiev dans des pays comme la Pologne ou la Lituanie,et encore plus proches d’eux les takfristes tatars ??
                                      2. Tout ça n’est pas sérieux ,les Russes ont attendu que L’OTAN avance ses pions sereinement et en épargnant les jeux de Sotchi pour avancer leurs pions et disons qu’ils ont fait un coup de maitre géopolitiquement parlant au rythme ou vont les événements ils vont neutraliser l’encerclement voulu par les usa en plus d’avoir enfin montrer la face de l’ue ,qui n’est qu’un assemblage artificiel pour servir les intérêts américains et l’otan ce que F Asselineau écrivait il y a quelques années sur l’union européenne c’est la guerre

                                      • Pyrrhos 2 mars 2014 22:17

                                        Attention, le Point Godwin a été atteint !


                                      • baldis30 2 mars 2014 22:46

                                        sans aucun sentiment positif ou négatif vis-à-vis d’Asselineau , le point 2 résulte traditionnellement de toute stratégie de reconquête, quelque soit le jeu ( y compris le jeu de c...) auquel on participe.

                                        par contre les américains une fois de plus n’ont pas compris un état d’esprit qui n’est pas strictement dicté par la devise du dollar ( In God we trust... « tous les autres payent cash ») en l’occurrence la slavitude, comme il existe la latinité. Ils croient encore que tout s’achète .... en y mettant le prix - ce qui est la définition même de la corruption . Au besoin on tue - voir Aldo Moro en Italie.


                                      • Rincevent Rincevent 2 mars 2014 18:17

                                        Au delà des grands discours enflammés, les nouveaux dirigeants ukrainiens vont être (sont déjà) confrontés aux réalités pures et dures. La désignation du nouveau premier ministre (ex ministre de l’économie) en est un signe patent : http://fr.wikipedia.org/wiki/Arseni_Iatseniouk

                                        La dette vis à vis de la Russie est toujours pendante : http://www.liberation.fr/economie/2014/03/01/l-ukraine-a-une-enorme-dette-de-gaz-la-russie-indique-gazprom_983805 Quant à faire pression sur les russes parce que leur gazoduc traverse le pays Poutine a déjà trouvé la parade : http://fr.wikipedia.org/wiki/Nord_Stream et http://fr.wikipedia.org/wiki/South_Stream


                                        • agent ananas agent ananas 2 mars 2014 18:28

                                          Rester serein lorsque le clown de la Maison Blanche et ses caniches européens jetent de l’huile sur le feu ?
                                          A vouloir chatouiller l’ours, ils ont réveillé le peuple russe et Poutine a reçu un vote unanime du Russian Council Federation (l’équivalent du Sénat) qui l’autorise à déclarer la guerre. Un vote sans précédent.
                                          Tenez vous prêts pour la vitrification.


                                          • Pyrrhos 2 mars 2014 22:18

                                            ENCORE UN FANATIQUE...


                                          • baldis30 2 mars 2014 22:48

                                            @ si tu n’as rien compris ce n’est pas la peine d’étaler ton manque de réflexion


                                          • arnulf arnulf 3 mars 2014 10:52

                                            scylax « Poutine pris de court, joue son va-tout », c’est idiot. Vous nous prenez pour des benêts en voulant nous faire gober ça. Poutine ancien officier du KGB, au pouvoir depuis es années et dans un pays de joueurs d’échecs avec les anciens pays du bloc de l’ouest qui depuis des années l’enserrent chaque jour un peu plus aurait été surpris c’est idiot !


                                            • FYI FYI 3 mars 2014 12:01

                                              Zbigniew Brzezinski, un jésuite appartenant à une famille de la « noblesse noire » provenant de Brzezany, Ukraine, est le cerveau derrière le conflit Ukrainien.

                                              Le plan des Jésuites est de soutenir les factions Illuminazis (Bush + Rockfeller) et sionistes (Rothchild) dans leur soif de guerre, dans l’espoir d’aspirer Poutine dans un conflit direct.

                                              Poutine, à la place, sera uniquement de tenir sa position, en la protection des citoyens russes à l’intérieur de l’Ukraine en pleine conformité avec les accords russo-ukrainiens.

                                              Les Forces ukrainiennes en Crimée se sont rendus sans un seul coup de feu et désertent en masse l’armée nationale d’Ukraine. (déjà 5 hauts dignitaires militaires ne soutiennent plus le gouvernement fantôche de Kiev et ont juré fidélité au gouvernement de Crimé).

                                              La Cabale ne sera plus autorisée à interférer dans les affaires intérieures de pays souverains étant donnée que l’Alliance de l’Est ait sa propre vision d’un monde multipolaire : http://www.cnsnews.com/news/article/patrick-goodenough/russia-seeks-access-bases-eight-countries-its-ships-and-bombers

                                              Malheureusement, en Ukraine, la situation n’est pas encore résolue et beaucoup de gens fuient le pays : http://rt.com/news/ukrainians-leave-russia-border-452/

                                              PS : Poutine n’a pu intervenir plus tôt car il était trop occupé de s’assurer du bon déroulement des JO de Sotchi contre toute forme d’attentat orchestré bien sûr par la cabale avec l’OTAN. Désormais il a les mains plus libre et le fait savoir.

                                              Soyez positif, il n’y aura pas de conflit mondial, ce sont les derniers soubresauts de la cabale.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès