Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Un accord confidentiel Commission Européenne/Turquie ouvre aux turcs la (...)

Un accord confidentiel Commission Européenne/Turquie ouvre aux turcs la bureaucratie européenne

La commission européenne, qui n'a en théorie aucun pouvoir de décision, vient de passer un accord discret avec la Turquie pour permettre à des experts de ce pays d'être détachés dans les services de l'Union européenne (source). 

A l'origine simple secrétariat technique, la Commission européenne n'a cessé de voir augmenter ses pouvoirs au fil des traités successifs. Elle dispose maintenant d'un monopole de l'initiative législative ainsi que d'un pouvoir de "gardienne des traités" qui en fait le censeur des Etats-membres et lui permet de les traîner devant la Cour de justice. C'est dans les discrets rouages de ce pouvoir non élu mais souvent irrésistible que la Turquie est en train de s'insinuer.

En 2005, Jacques Chirac avait introduit dans la constitution française un "verrou référendaire" : promis, juré, craché, la France aurait besoin d'un référendum pour pouvoir accepter l'adhésion de tout nouveau pays à l'Union européenne. Le verrou a sauté en 2008 sous Sarkosy.

La Turquie tente depuis des années de forcer l'entrée dans l'Union européenne, avec l'aide de tout ce que la région compte de pouvoirs non élus, non mandatés pour cela, ou étrangers, dont le président Obama, qui s'ingérait là grossièrement dans les affaires intérieures des pays de l'Union.

La Turquie a longtemps été un ferme soutien d'Israël dans la région, avant que les relations entre ces deux pays ne deviennent détestables, la Turquie ayant par deux fois apporté son soutien à des frégates tentant le forcer le blocus de Gaza, et Israël ayant arraisonné lesdites frégates.

Les grands médias ont oublié d'en informer le public. La nouvelle est sortie discrètement, par un communiqué du ministère turc des Affaires européennes adressé aux membres du Parlement de Strasbourg. Parmi ceux-ci, Geert Wilders a décidé de protester et d'ébruiter l'affaire.

Citons le communiqué du ministère turc :

" This recent development is a ‘milestone’ for Turkey-EU relations since through this secondment, Turkish bureaucrats will work together with the Euroaucrats in policy making and implementation of the EU politics. In other words, Turks will have a role in shaping EU's future politics and legislation. "

In French :

"Ce récent développement constitue un jalon entre les relations Turquie-Union européenne ; au travers de ces détachements, des bureaucrates turcs vont travailler avec des eurocrates à l'élaboration et à la mise en oeuvre de la politique de l'Union européenne. En d'autres termes, des turcs vont avoir un rôle pour façonner la future politique et la future législation de l'Europe".

Geert Wilders, Président du Parti pour la démocratie et la liberté (PVV), un Parti dit "populiste" fortement représenté au parlement néerlandais a été le premier à dénoncer l’accord en ces termes :

« De cet accord, il apparaît que la Commission Européenne a perdu la tête en laissant entrer le cheval de Troyes islamique, et laisse maintenant aux turcs le droit de participer à l’élaboration des lois européennes (qui seront -aussi- valables pour les Pays-Bas) ... il est grand temps une fois pour toutes de mettre fin à cette mascarade, et de dire aux turcs qu’ils ne sont pas les bienvenus au sein de l’Union Européenne. Ni maintenant, ni demain, ni jamais ! » 

Geert Wilders et Barry Madlener (un autre député du PVV) rappellent la politique guerrière de la Turquie dans la région.
 
On se souvient qu'en 1974, par l'opération Attila, la Turquie a envahi Chypre, dont elle occupe toujours la partie nord. Elle y a fait venir une population d'Anatolie, et tente de perenniser sa conquête, en particulier par la création d'une République de Chypre du Nord qu'elle tente (en vain jusqu'ici) de faire reconnaître internationalement.
 
Le conflit a rebondi récemment à l'occasion du conflit gazier : comme Chypre (la vraie Chypre, celle du sud, membre de l'Union européenne) entendait exploiter un gisement gazier dans ses eaux territoriales, la Turquie s'y est opposée et a envoyé sa marine de guerre.
 
Longtemps laïque, la Turquie s'est maintenant donné un premier ministre (Recep Erdogan) considéré comme un islamiste modéré, bien qu'il ait eu l'occasion d'écrire : 
 
"Les mosquées sont nos casernes, les minarets nos baïonnettes, les dômes nos casques et les croyants nos soldats"

En visite en France, Erdogan a encouragé ses compatriotes immigrés à prendre la double nationalité sans toutefois s'assimiler, pour peser dans les affaires françaises en faveur de la Turquie :
 
"Pour l’intégration, il n’y a pas de problème mais je suis contre l’assimilation", a-t-il déclaré devant 6.000 de ses compatriotes. "Personne ne peut vous demander d’être assimilé. Pour moi, le fait de demander l’assimilation est un crime contre l’humanité (…)La France vous a donné le droit à la double nationalité : pourquoi vous ne la demandez pas ? Ne soyez pas réticents, ne soyez pas timides, utilisez le droit que la France vous donne. Prendre un passeport français ne vous fait pas perdre votre identité turque (nationalité)"
 
Dans le même ordre d'idées, il déplora l'absence de double nationalité en Allemagne et y réclama la création d'écoles turques.
 
La Turquie exige plus d'immigration en Europe.
 
Lors des violences anti-chrétiennes de fin 2010 en orient, le ministre des Affaires étrangères turc ne les condamna pas spécifiquement, mais les noya dans une supposée problématique d'extrémismes qui se renforcent mutuellement, et on profita pour dénoncer "l'islamophobie".
 
Dernièrement, les Frères musulmans d'Egypte ont demandé l'association de l'Egypte et de la Turquie pour un nouveau califat.

Moyenne des avis sur cet article :  3.64/5   (47 votes)




Réagissez à l'article

47 réactions à cet article    


  • Bulgroz 5 octobre 2011 11:45

    Les turcs se foutent du monde, ils menacent de lancer leurs bateaux de guerre contre un membre de l’UE.

    « La Turquie riposterait immédiatement au lancement par la République de Chypre, qu’elle ne reconnaît pas, d’explorations de gaz au large de l’île divisée entre communautés grecque et turque, a déclaré lundi le ministre de l’Energie Taner Yildiz.

    M. le ministre de l’Energie et des Ressources naturelles de Turquie, M. Yildiz a signé un accord de coopération énergétique avec son homologue de la République turque de Chypre du Nord, Sunat Atun. »

    Petit problème : Les Turcs n’ont pas peur du ridicule, la République turque de Chypre du Nord est un pays reconnu par personne sauf la Turquie.

    Il est urgent de boycotter la Turquie.


    • GLANDU 5 octobre 2011 11:53

      Tout à fait
      la turquie doit quitter Chypre, reconnaitre le génocide Arménien, cesser ses provocations en méditérannée.
      le régime turc n’est pas fiable.


    • hans 7 octobre 2011 13:30

      glandu, il y a tout proche un ex-allié de la Turquie qui doit lui aussi quitter la Palestine, et cesser de foutre le bordel dans le monde entier mais j’ai oublié son nom ?


    • foufouille foufouille 5 octobre 2011 12:43

      les turcs, ca doit faire plein de travailleur pas cher


      • el barbar 6 octobre 2011 15:00

        10 votes pour ce commentaire ?
        L’ignorance est souvent le plus grand maux de notre époque il semble...

        Saviez-vous que la Turquie est un de nos principaux pays où nous exportons et qui permet à la France d’avoir un avenir économique à l’exportation ?

        http://www.econostrum.info/La-Turquie-un-Eldorado-pour-les-entreprises-francaises_a7112.html

        Saviez-vous que la Turquie est un des seuls pays musulmans avec lequel on peut espérer développer un futur équilibre entre le monde occidental et le monde musulman ?

        http://blog.lefigaro.fr/geopolitique/2011/09/la-turquie-boite-a-outils-pour.html

        Saviez vous que, Quand Sarkozy fait croire qu’il est le principal instigateur de l’aide à la libération de la Lybie, le Turquie quand à elle, se bat bien plus que nous pour la libération de la Syrie ?

        http://www.rfi.fr/europe/20111006-turquie-envisage-mettre-place-propres-sanctions-contre-syrie

        Voilà, continuez à voter pour des commentaires sans intérêts, si vous préférez rester dans une profonde ignorance...
        Mais ce n’est pas vous qui feront avancer le débat.


      • Mohamed Pascal Hilout Mohamed Pascal Hilout 5 octobre 2011 13:25

        Il me semble que la première phrase du document « source », est peu crédible : 


        Selon l’accord, « les bureaucrates turcs vont dorénavant participer, avec les Eurocrates, à l’établissement des règlements et l’implantation de la politique Européenne ».

        Pensez-vous que les Eurocrates et les bureaucrates turcs soient si lucides qu’ils se désignent en tant que tels ?!

        Moi je n’y crois pas.

        • Catherine Segurane Catherine Segurane 5 octobre 2011 16:35

          Salut Pascal,


          Tu as vu le lien comme moi.

        • Catherine Segurane Catherine Segurane 5 octobre 2011 17:30

          je recopie le communiqué en plusieurs morceaux sinon il ne passe pas :


          Dear Members of the European Parliament, 

Please find enclosed the statement by H.E. Egemen Bagis, the Minister for European Union Affairs and Chief Negotiator of Turkey, regarding the secondment of Turkish officials at the European Commission.
           
          Kind regards,
           
          Basak Ilisulu
          Act. Director
           
          Ministry for EU Affairs
          Directorate of Civil Society, Communication and Culture


        • Catherine Segurane Catherine Segurane 5 octobre 2011 17:30

          Ministry for EU Affairs
          Directorate of Civil Society, Communication and Culture
           
          T : +90 (312) 218 14 19
          F : +90 (312) 218 13 75
          E : bilisulu@ab.gov.tr 
           
          REPUBLIC OF TURKEY 
          MINISTRY FOR EU AFFAIRS
          Ankara, 28 September 2011
           

        • Catherine Segurane Catherine Segurane 5 octobre 2011 17:31

          “TURKISH EXPERTS WILL BE EMPLOYED AT THE EUROPEAN COMMISSION”
          Turkey has signed a key agreement with the EU that will broaden new horizons.
          A memorandum of understanding for the secondment of Turkish officials at the European Commission is signed in Strasbourg on the 28th of September, 2011 by the Minister for EU Affairs and Chief Negotiator Mr. Egemen BAĞIŞ and Vice-President of the European Commission in charge of Inter Institutional Relations and Administration Mr. Maroš ŠEFČOVIČ.
           
          As agreed between Turkey and the European Commission, Turkish national experts will be employed at the Commission as “Seconded National Experts” and “National Experts in Professional Training”. This recent development is a ‘milestone’ for Turkey-EU relations since through this secondment, Turkish bureaucrats will work together with the Euroaucrats in policy making and implementation of the EU politics. In other words, Turks will have a role in shaping EU’s future politics and legislation. 


        • Catherine Segurane Catherine Segurane 5 octobre 2011 17:32

          The network created in the corridors of the European Commission and other European institutions between Turkish bureaucrats and Eurocrats, will not only contribute to mutual learning and socialization, it will also remove misperceptions and misjudgments against Turkey’s membership in the minds and hearts of some Europeans.



          _______________

          Voilà, c’est fini


        • zany 5 octobre 2011 13:30

          Le problème avec les turques c’est qu’il veulent revenir au niveaux de leurs ancien empire...

          Ils « pète plus haut que leurs cul » , sa sent la bastonnade dans tous les Balkans tous ça...

          Sa sent le bordel à plein nez tous ça


          • Aldous Aldous 5 octobre 2011 13:40

            C’est également l’éléphant que les USA souhaitent faire entrer dans le magasin de porcelaine européen pour mieux empecher toute formation d’un bloc européen cohérent.


          • zany 5 octobre 2011 15:07

            L’éléphant, exacte je crois, c’est pour nous lier les mains pendant qu’il nous ferons faire leurs guerres à la noix.

            Il faut envoyer tous ça au diable, UE et otan, dans tous les cas de figure nous sommes trop dépendant des US qu’il faut lâcher sans état d’âme.

            Selon certain commentaire la grèce c’est du frics contre armement, sa donne à réfléchir sur les intentions de l’otan ou de l’europe, qui ne font qu’un je crois.

            Et la Turquie est juste là pour nous les briser menu,

            Faut rester sois neutre, sois pro russe !

            Pro US et pro otan même pas j’y pense, ce serais une catastrophe.


          • Aldous Aldous 5 octobre 2011 13:38

            La présidence tournante de l’UE va passer en 2012 à la République de Chypre... Qu’Ankara ne reconnait pas officiellement et avec laquelle elle refuse tout contact depuis l’invasion de Chypre en 1974 par l’armée turque.

            La Turquie a dors et déjà commencé à monter au créneau pour que la présidence soit retirée à Chypre en agitant diverses menaces diplomatiques concernant les relations entre l’UE et la Turquie.

            Ces contacts au niveau à la base bureaucratique sont manifestement une astuce destinées à contrebalancer la rupture de contact diplomatique au sommet que la Turquie ne manquera pas de provoquer lors de la passation de la présidence aux Chypriotes.

            La Turquie mène un politique foncièrement intolérante vis à vis des Chypriotes, basée sur un endoctrinement raciste des masses turques et une négation des droits des « infidèles » chypriotes.

            La neutralité de l’UE vis à vis de cette politique violant de façon outrancière les sacrosaints « principes » de l’UE montrent que ces principes ne sont qu’une devanture que l’UE est toute disposées à écraser si ils gênent ses projets politiques.


            • zany 5 octobre 2011 14:06

              Bien plus inquiétant, ma compréhension géostratégique concernant la Syrie et ankara

              http://lesmoutonsenrages.fr/2011/10/05/assad-a-davutoglu-6-heures-me-suffisent-pour-enflammer-le-moyen-orient/

              3 iéme guerre mondial les gars, là sa vas chier, réellement je doute que la Russie laisse faire !

              Commencer déjà les provisions, remplissez vos bidons d’essence, acheter vous un vélo.

              Damas c’est comme Paris pour les musulmans, et ankara est pro US jusqu’au fond du slip...

              Ont auras surement pas le temps pour arrêter tous ça, brillant pour assad, là je ne sais pas honnêtement qui vas gagner si sa péte...(quand sa vas péter)


              • rosa luxemburg 5 octobre 2011 14:09

                 C’est surtout que la Turquie à la plus grosse armée d’europe ,la mieux équipée et la mieux entrainée et les occidentaux en ont besoin pour occuper le magrheb et le moyen orient.

                Tout cela parce que les socialistes et écologistes européens critiquent le régime militaire turque depuis des décennies et ont préféré mettre un intégriste mystique à la tête de ce grand pays,ils n’ont rien compris à l’histoire et leur démarche nous conduit à ce qu’il se servent des militaires turques pour le nouvel ordre mondial.

                En criant « on veut la paix » ils promeuvent la guerre pour servir leurs interêts prédateurs et je dois dire que les militaires turques qui sont bien plus lucides que les occidentaux ne sont pas d’accord avec ce principe.

                Quant à chypre elle est la conséquence du traité de versailles de 1923 que les occidentaux qui avaient perdu la guerre des dardannelles,qu’Atta turc a gagné avec seulement 500 000 hommes, ont avec une grande fourberie promut cette île comme paradis fiscal britannique.

                Quand au soit-disant génocide arménien ,à l’époque c’était l’empire ottoman ,dirigé en sous main par l’empire britannique ,et qui refusait la république ,les puissances europeennes créeaient des conflits ,les arméniens ne participaient pas à la guerre car ils étaient protégés par le pacha ,mais les turques de base oui. Durant ces conflits les arméniens en profitaient pour prendre les terres et tuer et violer ,les femmes des hommes turques qui étaient au front, quand ses derniers sont rentrés de la guerre il y a eu retour de bâton ,ce qui est logique et parler de ce conflit en accusant seulement les turcs et pas les occidentaux est par trop minimaliste.

                Encore aujourd’hui les arméniens ne font pas l’armée et se partagent le gateau avec les juifs dans la plupart des entreprises de ce pays ils adorent en particulier spéculer sur l’or et ont souvent plus de droit que le turc musulman.

                Croire que les turcs sont plus barbares que les français est un mythe qu’il faut casser ,qu’avons nous fait au rwanda et que faisons nous en Lybie ,il est vrai que Ségurane confond arabes musulmans et musulmans d’asie centrale ,il faut voyager ma grande surtout que votre mentor jean marie le pen est allé rencontrer le premier ministre erbakan en 1995 ( septembre,octobre) et il criait haut et fort à la télè turque que cette rencontre était fructueuse pour lui ,il n’arrêtait pas de faire des louanges.Par la suite cet Erbakan a étè incarcéré pour divers motifs.

                L’europe est viscéralement zombifiée et je pense que les turcs pourraient contribuer a inscinérer le cadavre puisque les hommes politiques européens n’en ont pas le courage ,même Pinochette ne veut pas se départir de la Bce il est vrai que comme députè européenne elle ne va pas couper la main qui la nourrit .

                Cesser d’avoir peur des musulmans ayez plutôt peur de vos peurs et j’espère que les TURCS achéveront le cadavre en putréfaction !!!


                • zany 5 octobre 2011 14:19

                  Les turques, sont plus ou moins pro us, dans leurs intérêts propre, si guerre il y à la Russie voir la chine/pakistant/coré du nord entre dans le jeux par le fait des alliances !

                  En temps normale je dirais que tous devrais se calmer rapidement, dans le cas contraire, sa vas enflammer l’asie, le moyent orient, et les balkans !

                  « L’europe est viscéralement zombifiée »

                  deux guerres mondiale grâce aux alliances, des millions de morts.

                  vous parler du rwanda, c’est pas français le rwanda, je vous laisse a vos avis, et les turque ne ferons pas long feu si la russie entre dans le match, les armés turque sont nombreuses oui, mais de qualité médiocre et armé par les us.

                  Si sa pète sa vas faire grèce/serbie/russie/syrie/iran, et je ne parle pas de l’asie ma grande

                  Israël n’aura même pas besoin de bouger le petit doigt .


                • Aldous Aldous 5 octobre 2011 18:33

                  Les Arméniens protégés des Pachas et profiteurs de guerre ???

                  Qu’est-ce qu’il ne faut pas lire comme c... racistes et nationalistes !

                  Vous délirez complétement.

                  Le rédime Ottoman faisait des Arméniens (et des autres chrétiens) des dhimmis : des sujets avec moins de droits que les musulmans.

                  La « protection » consistait surtout à payer les djizîa et kharâj, deux impôts spécifiques aux non-musulmans.

                  La « protection » consistait à rechaper au sort réserve par le coran aux « infidèles » : la mort.

                  A chaque fois que les « dhimmis » ont tenté de se soulever contre le « gentil » sultan ils ont été massacrés, hommes femmes et enfants.

                  C’est ça la véritable histoire des hotomans.


                • el barbar 6 octobre 2011 11:52

                  Merci Rosa
                  +1
                  Les français s’imaginent tellement de choses sur les turcs que cela en devient une obsession que de les rejeter !
                  La turquie, un de nos seul interlocuteur valable pour un jour faire en sorte que l’on arrête de stigmatiser l’Islam et les musulmans.
                  La plupart des commentaires prouvent le peu de connaissances politiques et économiques que les français ont sur la Turquie, je n’ai qu’un conseil, avant de poser un avis, il faut connaitre le sujet.


                • Montagnais Montagnais 5 octobre 2011 14:09

                  Ou tout simplement 


                  ..des bonnes et des mauvaises nouvelles..


                  Minister : Violations of Cyprus’ air space by the Turks is an everyday phenomenon

                  A quand des brigades internatinales pour libérer Chypre. 

                  Et BHV, qu’est-ce-qui fait ? Serait plus utile la-bas qu’à emmerder les libyens.

                  • Aldous Aldous 5 octobre 2011 18:35

                    L’armée turque ne viole pas que l’espace aérien Chypriote.

                    Il viole aussi régulièrement celui de la Grèce, ce qui a conduit à la collision avec un chasseur grec en mai 2006, provoquant la mort du pilote grec.

                    Et l’UE ne dit rien.


                  • zany 5 octobre 2011 18:53

                    Et un F-16 turque abattu par un mirage grecque,

                    bref c’est chaud


                  • Spip Spip 5 octobre 2011 14:14

                    L’émergence de la Turquie sur la scène internationale est un fait, et pas seulement à l’occasion du blocus de Gaza. Depuis la chute du Mur, existence en Asie Centrale d’états turcophones importants, (tant par leurs positions géostratégiques que par leurs ressources du sous-sol) dont la Turquie se verrait bien leader historique (après tout, ils viennent de là). Les gouvernements turcs précédents ont hésité entre cette option et l’adhésion à l’Europe. Celle-ci tardant...

                    « la Turquie ayant par deux fois apporté son soutien à des frégates tentant le forcer le blocus de Gaza... » Petit détail : pour autant que je me souvienne, il ne s’agissait pas de frégates (bateaux de guerre) ce qui aurait constitué une attaque militaire, mais de petits bateaux civils et d’un ferry, grosse nuance.

                    Pour ce qui est d’avoir une guerre avec un état membre de l’UE, ça semble relever plus de la gesticulation politique que de la réalité, sans oublier que la Turquie est aussi membre de l’Otan. Ceci dit, dès qu’il y a apparition de ressources énergétiques dans une zone donnée, il y a de quoi fâcher les meilleurs alliés, alors les Turcs et les Chypriotes...

                    Quant à la Commission Européenne, le problème, pour moi, s’inscrit dans un contexte plus général, partout : celui du fonctionnement d’institutions « techniques » au départ, qui s’affranchissent de tout contrôle démocratique jusqu’à ÊTRE le pouvoir, au lieu de le servir.


                    • Scual 5 octobre 2011 14:17

                      « la Turquie ayant par deux fois apporté son soutien à des frégates tentant le forcer le blocus de Gaza, et Israël ayant arraisonné lesdites frégates. »

                      Oui, bien sur... Voila une manière bien singulière de présenter le massacre d’un convoi humanitaire.

                      "On se souvient qu’en 1974, par l’opération Attila, la Turquie a envahi Chypre, dont elle occupe toujours la partie nord. Elle y a fait venir une population d’Anatolie, et tente de perenniser sa conquête, en particulier par la création d’une République de Chypre du Nord qu’elle tente (en vain jusqu’ici) de faire reconnaître internationalement.« 

                       »la vraie Chypre, celle du sud, membre de l’Union européenne"

                      Bravo au moins on sait que vous ne savez absolument pas de quoi vous parlez... C’est un problème bien plus compliqué que ça et les turques ne sont pas moins vertueux que les grecs dans cette histoire.

                      Imaginons que demain le Roussillon déclare l’indépendance et que les Catalans appuyés par l’Espagne se mettent à tuer les Français... si l’armée Française intervient, elle « envahi » le Roussillon et c’est une armée « d’occupation », les Français de Perpignan depuis des générations sont des "populations ramenées du Bassin parisien«  ?

                      Mais je crois que le pompon c’est quand même la conclusion :

                       »Dernièrement, les Frères musulmans d’Egypte ont demandé l’association de l’Egypte et de la Turquie pour un nouveau califat."

                      Cette phrase n’a aucun rapport avec le sujet, aucun intérêt, amalgame les fondamentalistes d’un pays à un autres pays qui n’a rien à voir là-dedans et n’a rien demandé. C’est de l’anti-information. Que viennent donc faire les fantasmes et déclarations de frères musulmans égyptiens même pas au pouvoir ni majoritaires dans un sujet sur la Turquie ? Et en conclusion de l’article en plus ! Je n’ai même pas de mots pour décrire une telle tentative de manipulation...

                      Bref de la pure propagande xénophobe et islamophobe, avec des petites touches frôlant le révisionnisme concernant Chypre et y allant franchement concernant la mission humanitaire pour Gaza : la croisade de Catherine Segurane semble avoir repris de plus belle.

                      Sinon en ce qui concerne la Turquie de Erdogan, elle a effectivement pas mal de choses a se reprocher mais a plus de bons cotés que ce que l’on aurait pu en attendre. Quand au mauvais points, ils ne sont pas pires que ceux de la France criminelle de Sarkozy. On n’a donc aucune leçon de morale à leur donner, et pourtant ça vole pas haut !

                      A part ça, c’est la politique et les institutions de droite de l’UE le problème, et rien d’autre. Alors dans ce système, qu’on coopère avec la Turquie ou la Lituanie, pour nous c’est pareil : chômage, pauvreté, haine xénophobe, corruption, défiance de la politique, retour à la religion, insécurité, Catherine Segurane etc... tant que ça ne changera pas, on continuera d’aller de Charybde en Scylla.


                      • Spip Spip 5 octobre 2011 14:48

                        Effectivement, le problème que m’a posé cet article tient à l’amalgame de situations historiques, mal maitrisées apparemment, pour déboucher sur des conclusions assez orientées.

                        La teneur de certains commentaires va logiquement dans le même sens. On réagit dans l’émotionnel, sans connaissance historique. Ça semble être la loi du genre sur le Net...


                      • zany 5 octobre 2011 14:55

                        " c’est la politique et les institutions de droite de l’UE le problème, et rien d’autre. Alors dans ce système, qu’on coopère avec la Turquie ou la Lituanie, pour nous c’est pareil : chômage, pauvreté, haine xénophobe, corruption, défiance de la politique, retour à la religion, insécurité, Catherine Segurane etc... tant que ça ne changera pas, on continuera d’aller de Charybde en Scylla."

                        Droite ou gauche ont est dans l’otan et l’ue, donc lier par des accord de défense mutuel !

                        En cas de conflits tous ce petit monde entre dans le match !

                        Ont as les pays suivant qui vont rentrer en guerre si invasion de la Syrie arrive

                        syrie/iran/pakistan/chine/coré du nord/russie/irak (peuple)/vénézuela

                        Otan + indes ??? coré du sud , colombie etc...

                        Plus de pays qui ont la bombe !

                        Sa explique pourquoi les us sont au pakistan !

                        Les mouvements de troupe ont augmenter au us...

                        Bref si ont reste dans l’otan ont se fait oblitérer par l’asie+russie.


                      • Aldous Aldous 5 octobre 2011 18:42

                        @ scual
                        Imaginons que demain le Roussillon déclare l’indépendance et que les Catalans appuyés par l’Espagne se mettent à tuer les Français...

                        Vous racontez n’importe quoi. Chypre est un état indépendant siégeant à l’ONU.

                        Rien à voir avec le Roussillon.

                        La Turquie occupe Chypre illégalement, ce n’est pas moi qui le dit c’est l’ONU.

                        Nous avons un gros pays militariste - la Turquie- et raciste qui occupe un petit pays démocratique et démilitarisé -Chypre - pour y pratiquer l’apartheid et de colonisation (ratée).

                        C’est ça la réalité.

                        Si la Turquie n’était pas idéologiquement raciste il y aurait déjà une solution de cohabitation entre les deux population.


                      • Scual 5 octobre 2011 21:44

                        Je vous conseille de vous renseigner sur la fin de l’empire Ottoman et la longue et douloureuse séparation entre les Turques et les Grecs dont la partition de Chypre n’est que le prolongement.

                        La comparaison avec le Roussillon est bel et bien pertinente puisque j’ai bien dit qu’il déclarait son indépendance... Chypre était pour les turques comme la Corse pour les Français si vous préférez. Si la Corse déclare son indépendance vous pensez qu’il se passera quoi entre les Corses d’origine et les Français d’origine ? Vous croyez que la France regarderait sans rien faire si les corses s’en prennent au Français, et même s’ils font partie de l’ONU depuis un an ou deux ? On peut même imaginer L’Italie et la France soufflant sur les braises pour préserver ou accroitre leur influence sur l’ile... C’est ce qui s’est passé entre la Turquie et la Grèce sur l’ile de Chypre. Encore une fois la folie meurtrière du nationalisme instrumentalisé, rien de plus.

                        Attention je ne dit pas que ce qu’ à fait la Turquie est formidable, je dis seulement qu’en face c’était pareil et que la lecture propagandiste occidentale de cette histoire est tout simplement fausse. Quand au « démilitarisé » du sud, on en reparlera le jour où les anglais s’en iront.

                        Désolé mais il n’y a pas de gentils ou de méchants dans cette histoire. On ne peut pas se servir de Chypre pour montrer la Turquie du doigt... au contraire de la question Kurde mais ça n’intéresse pas Segurane, c’est des musulmans. Pourtant là-dessus y a vraiment beaucoup à dire, et ça se conjugue au présent.


                      • Aldous Aldous 6 octobre 2011 08:51

                        C’est vous qui devriez réviser vos cours d’histoire. Chypre n’a jamais fait partie de la République Turque.

                        Chypre était une colonie BRITANIQUE au moment de son indépendance sans les années 1960.

                        Indépendance reconnue et garantie par un traité multilatéral signé aussi par la Turquie.

                        Déjà vous reculez du Roussillon à la Corse, mais en réalité vous devriez aller jusqu’à l’Algérie...

                        Et encore, il faudrait que l’Algérie ait été colonie Britanique avant de devenir indépendante.

                        Au passage, votre baratin sur les douloureux épisodes de la fin du régime ottoman c’est une façon de masquer la réalité d’une décolonisation dans le sang.

                        Chypre en 1960 était peuplée de 70% de Grecs, 15 % de turcs, le reste étant des Arméniens, des juifs et des latins.

                        La mainmise de la Turquie sur cette ile est illégitime vis à vis du droit international, autant qu’elle le serait sur la Bulgarie ou l’Arabie Saoudite.

                        Le fait que ce furent autrefois des colonies ottomanes ne donne aucun droit à la République Turque contemporaine.


                      • Scual 6 octobre 2011 14:45

                        Oui si vous voulez vous pouvez voir les choses comme ça. Ça se tient d’autant plus que c’est si simple...

                        Mais ce que je dis se tient aussi que vous le vouliez ou non. Je n’avance que des faits historiques. Franchement ça m’emmerde un peu de devoir défendre un de ces deux camps qui pour moi se valent tout à fait.

                        Bref vous dites que Chypre est colonie Britanique ? Oui et avant ça Ottomane. Comme vous le dites vous même, et contrairement aux Britaniques, il y avait des turques là-bas, beaucoup et depuis 400 ans quand même, ça fait longtemps que c’est plus des « colons »...

                        De toute façon vous vous enfermez dans des considérations légales, ce qui n’est déjà pas bon signe. En plus vous semblez quand même « un peu » prendre parti avec cette république de Turquie qui serait apparue sans avoir d’histoire, de passé ni de droits mais une Chypre qui elle serait dotée d’une histoire justifiant sa nature hellénique et donc son bon droit... Oubliez donc ces histoires d’États reconnus par l’ONU ou pas. C’est juste du papier et des batailles d’influence ça.

                        On est dans un contexte, de décolonisation et de guerres nationalistes pour créer des États nations. Les Grecs et les Turques sont encore à couteaux tirés. Il n’y a pas un seul coin de l’ancien empire Ottoman où Grecs et Turques ne se sont pas massacrés et les gigantesques déplacements de population et déracinements qui ont suivi sont là pour que la haine perdure, mais bon, les frontières sont tracées et la guerre et finie... mais il reste Chypre puisqu’elle a été prise par les Britaniques qui ont empêché cette guerre nationaliste d’atteindre l’ile.

                        Puis Chypre dans le contexte de la décolonisation devient donc indépendante et on se retrouve avec une ile peuplée de grecs et de turques chauffés à blanc, où la guerre n’a pas encore eu lieu, n’a pas encore pu avoir lieu. Ben ce qui devait arriver et qui a été reporté à fini par arriver et voila tout.

                        Les Grecs puisque nationalistes voulaient que Chypre se réunisse avec la Grèce et bien évidement les Turques imaginant bien quel serait leur sort ne voulaient pas. Dans ce contexte il ne reste plus qu’à se battre pour savoir où passera la frontière... exactement comme entre les deux mère patries.

                        Si vous voulez faire croire que c’est la Turquie qui a jeté la première pierre quand ils sont arrivé sur l’ile pendant la renaissance, ça ne regarde que vous mais pour moi quand ça dépasse une dizaine de générations, y a plus de culpabilité qui tienne ou alors on devrait encore en vouloir à Jules César d’avoir colonisé la Gaule.

                        A partir du moment où Turques et Grecques sont entré en guerre civile, chacun pour son pays, chacun pour les siens et pourtant contre ses compatriotes, et que les deux factions sont soutenues par des État nations peuplés des mêmes nationalités et qui se sont entretués pour les mêmes raison juste avant... prendre parti contre les crimes des uns, c’est aussi prendre parti pour les crimes des autres.

                        Je le répète il n’y a pas de gentils ou de méchants dans cette histoire. A la limite, y a que des méchants.


                      • zany 5 octobre 2011 14:46

                        Rien que pour Chypre sa craint

                        Ont as la Turquie dans l’OTAN, avec un bout de Chypre, l’autres bout est dans l’UE lier par des accord de défense.

                        C’est contradictoire !
                        La Grèce se feras éjecter de l’UE et là la guerre commencera les accords de défense étant caduque dans ce cas là.

                        Avec les mickey qu’on as au gouvernement qui ne reconnaisse pas leurs droite de la gauche ont est hors course,

                        Il faut sortir urgemment de l’otan, dans le cas contraire ce sera la guerre !

                        (qu’on perdra inévitablement sur le long terme)

                        Sa doit s’activer à l’ONU/OTAN en ce moment, je sais pas ce qu’on nous prépare mais sa pue.


                        • jean 5 octobre 2011 18:38

                          Bon, allez pour faire simple, usrael veut le Turquie dans l’Europe donc ...
                          mais , la Turquie plus démocratique que nos pays fera elle un référendum , et les Turcs
                          surtout conscients de ce qui se passe près de chez eux , sont à 68% contre..
                          Donc on en reparle dans 3 ou 4 générations. smiley


                          • Aldous Aldous 5 octobre 2011 18:45

                            Vous vous trompez
                            Les Turcs veulent enter dans l’Europe, mais pas parce qu’ils se sentiraient Européens.
                            Si on leur demande de voter ils seront pour.

                            Si vous voulez savoir ce qui les motives relisez les déclarations d’Erdogan.


                          • gaspadyn gaspadyin 5 octobre 2011 20:27

                            Il doit bien y avoir 10 ou 15 millions d’Anatoliens pauvres, et dont un bon nombre est analphabète, qui attendent l’ouverture des frontières.

                            Il reste plein de boulots au noir à prendre dans les pays les plus développés de l’UE$$, et les soins médicaux ainsi que les prestations sociales ne sont pas négligeables.

                             

                             

                             


                            • baska 5 octobre 2011 20:46

                              « Les mosquées sont nos casernes, les minarets nos baïonnettes, les dômes nos casques et les croyants nos soldats », si la fausse bouddhiste vérifiait ses infos elle aurait dû se rendre compte que ce copié-collé repris en boucle sur le sites et forums d’extrême-droite est extrait d’un poème de Ziya Gôkalp datant du début du 20e siècle. Peut-être que ce Ziya s’est réincarné en Erdogan, le premier ministre turc. Qu’elle est ridicule cette fausse bouddhiste !

                              Lorsque le porte-parole de l’union européenne, javier solona, a déclaré que « l’état juif (sic) est partie prenante à tous les programmes de l’UE » et qu’il en est « un membre », la fausse bouddhiste a-t-elle pondu un article dénonçant cette adhésion en douce ? Non !
                              Et son héros hollandais, le décoloré wilders, s’est-il opposé à l’intégration programmée de l’entité criminelle dans l’UE ? Au contraire, le cheval de Troie du sionisme en Europe qu’est cet individu est un militant acharné de l’admission de cette entité dans l’union.
                              Récemment, israel est devenu un membre associé du CERN (centre européen pour le recherche nucléaire) :
                              Comment une entité qui a toujours refusé de signer le traité international sur la non-prolifération des armes nucléaires et qui s’est opposé à toute inspection des nations-unies sur son arsenal et ses moyens nucléaires peut-elle être membre du CERN ? L’AIEA (l’agence international de l’énergie atomique) a d’ailleurs épinglé cette entité criminelle :

                              Voilà un sujet à traiter miss fausse bouddhiste !
                               

                              • mbdx33 mbdx33 5 octobre 2011 21:44

                                @baska
                                Derrière le pseudo Catherine Segurane se cache Mr Vardon de Nissa rebella, qui est un groupe identitaire (ndlr lisez extrême droite), vous comprendrez ainsi bien des choses concernant les ources "objectives de cet article et de la plupart des commentaires postés avec.
                                Inutile de perdre son temps à leur répondre. C’est peine perdue.
                                Bien amicalement.


                              • baska 5 octobre 2011 23:40

                                Qu’est-ce qui vous a gêné dans mon post ? Pourquoi l’avez-vous replié ? 

                                Est-ce le fait que j’ai souligné les conneries que vous écrivez ou votre condamnation sélective ? 
                                Quand le conseil des ministres des affaires étrangères de l’UE a entériné il y a 3 ans « l’accord » pour faire d’israel le 28 état membre de l’union, pas de trace de la moindre dénonciation de votre part. Alors, arrêtez de prendre les gens pour des cons !
                                A l’occasion du nouvel an juif, le parlement européen s’est transformé en synagogue :
                                Qu’en pense notre bouddhiste ?

                              • Sacotin Sacotin 5 octobre 2011 22:52

                                Edifiant ! Début de l’article : « La commission européenne, qui n’a en théorie aucun pouvoir de décision . » Mais où va-t-on ? 

                                 

                                • mbdx33 mbdx33 6 octobre 2011 00:07

                                  mon précédent post ayant été replié j’en ptofite pour préciser qu’il est conforme à la charte.
                                  il ne corresponds à aucun de ses points :

                                  •  Toute insulte ou attaque personnelle est proscrite ;
                                  •  Aucun règlement de compte ou provocation n’est toléré ;
                                  •  L’acharnement flagrant contre un auteur ou un commentateur, même en absence d’insulte, est interdit.
                                  •  Les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, négationnistes, sexistes ou en général contraires à la loi ne sont pas acceptés
                                  •  L’usurpation d’identité est interdite, ainsi que l’utilisation de comptes multiples
                                  •  La publicité et le prosélytisme n’ont pas leur place dans les forums
                                  •  Le détournement du nom ou du pseudo de son interlocuteur dans le but de l’humilier n’a pas lieu d’être dans les forum.
                                  •  Les interventions organisées par des groupes, pour détourner et empêcher les discussions constructives dans les forums sont proscrites.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès