Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Un Airbus A400M s’écrase près de Séville, 21 ans après un A330 près (...)

Un Airbus A400M s’écrase près de Séville, 21 ans après un A330 près de Toulouse

En ces cérémonies rappelant le 8 mai 1945, demandez autour de vous quels sont les 3 ou 4 événements marquants du 20e siècle. Immanquablement les deux guerres mondiales, et la chute du mur de Berlin sortiront nettement, ainsi que les événements de 1968, qui ont pris des formes diverses en Allemagne, en France, aux Etats Unis ou en Tchécoslovaquie.

C'est que les événements sociétaux, nationaux ou internationaux tendent à être rythmés par des cycles de 20 à 22 ans (1918-1939, 1945-1968, 1968-1989). Dans les entreprises aussi, des événements tendent à survenir selon des cycles d'une même durée, celle d'une génération humaine.

Nos pensées vont d'abord bien sûr aux personnes à bord, et à leurs familles. Si les accidents en vols d'essais, comme en vols commerciaux, sont de moins en moins fréquents, c'est toujours pour les personnes concernées un accident de trop, bien entendu.

A400M en volEt nous devons être très prudents tant que les causes (techniques et/ou humaines et/ou organisationnelles) ne sont pas connues.

Cet accident ressemble cependant (un peu) au vol d'essais de l'A330, près de Toulouse, le 30 juin 1994, alors que les essais en vol visaient à obtenir la certification de l'avion. Il s'agissait alors d'un arrêt moteur, provoqué, pour vérifier le comportement du nouveau biréacteur d'Airbus.

La grosse différence réside dans le fait, essentiel, que l'A400M a justement été certifié, et qu'il a été livré à 12 exemplaires, dont la moitié à la France, qui est le seul pays d'ailleurs à ne pas clouer au sol ses 6 avions (mais seuls les vols « prioritaires en opérations » seront autorisés [1]).

Un coup dur pour l'A400M, dont Airbus se serait bien passé !

L'enquête devra notamment montrer s'il y a eu un problème technique susceptible de se reproduire. Et si le (récent) retard dans les livraisons n'aurait pas amené certains à relâcher un peu la vigilance dans la production ou le test de certaines pièces de cet avion emblématique d'un (timide) début d'une certaine Europe (industrielle) de la Défense.

Début d'Europe de la Défense encore timide, mais significatif (programme de 170 avions, 20 milliards d'euros), même s'il a été douloureux, du fait d'erreurs dans le management de projet, encore malheureusement trop souvent constatées dans certains projets européens.

L'A400M n'avait évidemment pas besoin de cette nouvelle péripétie : de nombreuses difficultés ont été rencontrées, essentiellement dans la façon de conduire ce projet rassemblant 7 pays, lors du développement de cet avion exceptionnel, notamment par sa très grande polyvalence, et en particulier ses caractéristiques d'avion à la fois 'logistique' (à long rayon d'action, comme le C-17) et 'tactique' (comme le C-130 Hercules ou le franco-allemand Transal) [2].

A330 ravitailleur MRTTPolyvalence qui marque l'aéronautique européenne militaire : les succès des avions de combat Rafale (français) et Gripen (suédois), ou du Multi-Rôle Ravitaillement et Transport A330 (MRTT) résultent de choix dictés par un budget très restreint, contrainte que n'ont pas les avionneurs d'outre atlantique.

Malheureusement, et comme nous nous y attendions, la presse française a tendance à en rajouter dans les remarques négatives. Même le sérieux Jean Guisnel s'y met [3], qui conclut par ces lignes : "L'accident de Séville n'est pas seulement un drame humain et technique. Il signe aussi, comme un symptôme éclatant, l'avalanche des avanies de ce programme. L'A400M se trouve dans un état critique. On connaîtra sans doute rapidement les causes du crash qui peuvent, comme toujours dans ces circonstances, reposer sur des causes humaines ou sur des raisons techniques. Dans tous les cas, c'est une catastrophe industrielle d'une ampleur considérable pour Airbus, qui se voit frappé dans l'un de ses programmes les plus emblématiques. Le mécontentement grandissant de ses clients, qui vont devoir clouer les avions au sol durant l'enquête, ne risque pas de retomber de sitôt, d'autant plus qu'il leur a déjà fallu mettre la main au portefeuille pour que ce programme perdure."

Il faudrait en fait reprendre les éléments point par point, pour montrer en quoi ces termes sont exagérés, ce que nous ferons un peu plus tard dans un autre article.

En attendant, reprenons quelques éléments publiés ailleurs "C'est un "bijou technologique", assurait en 2013 le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian, lorsque la France a pris livraison de son premier A400M.

L'A400M "va transformer la manière dont fonctionnent les opérations militaires", expliquait à l'AFP Ian Elliott, alors vice-président d'Airbus Military, car "pour la première fois, il permettra de livrer des équipements de combat directement sur place". ...

"Tous les pilotes qui ont volé sur l'A400M vantent les performances" de l'appareil, selon Bernhard Gerwert, directeur général d'Airbus DS.

Équipé de quatre turbopropulseurs, l'A400M peut transporter jusqu'à 37 tonnes sur 3.300 kilomètres, se poser sur des terrains non préparés comme le sable, avec à son bord des blindés ou des hélicoptères." [4]

21 ans, 22 ans : le temps d'une génération, qui remplace la précédente

Mais au-delà des questions habituelles, la date de l'accident pose une autre question, très différente, puisque heureusement ce genre d'accident est extrêmement rare : il survient 21 ans après l'accident de l'A330, soit avec un décalage d'une génération humaine.

De même que cet accident d'A330 en 1994 était survenu 22 ans après le premier vol du premier Airbus, en 1972 : l'A300. Vous me direz qu'il n'y a pas eu d'accident en 1972... C'est vrai : c'était la première fois qu'Airbus subissait un tel accident d'essai, puisque ni l'A300, ni l'A310, ni l'A320 n'a connu d'accident de ce genre (et nous nous en félicitons !). Mais dans ce questionnement sur des cycles et leur durée, il n'est pas aberrant de tenir compte d'une date où un tel accident aurait pu avoir lieu. Surtout qu'il concerne un avion gros porteur (l'A330), qui était celui que visait Airbus avec son premier avion, l'A300 (d'où ce nom, pour 300 passagers), sans avoir pu le réaliser notamment du fait de l'absence d'un réacteur suffisamment puissant.

Des multiples d'une vingtaine d'années, comme dans le spatial, ou dans l'aéronautique militaire

Atterrisseur Philae (mission Rosetta) et ses instruments scientifiquesDans un autre domaine, l'exploit européen de Rosetta Philae  [5], qui culmine en novembre 2014 avec l'atterrissage (mouvementé) sur la comète Tchourri, survient 45 ans (2 fois 22.5 ans) après l'atterrissage du LEM sur la Lune, en juillet 1969 [6]. Et l'idée d'un tel projet remonte à 30 ans en arrière, soit 20 ans après le discours de JF. Kennedy, qui annonçait le lancement du programme Apollo.

Pour en revenir à l'aéronautique, le F-35 nord américain a été lancé pour succéder au mémorable F-16 (4 500 exemplaires vendus dans le monde, en 40 ans), défi qui au passage est loin de se réaliser au niveau technique, car les concepteurs du F-35 ont oublié l'essentiel des principes [7] qui avaient permis l'extraordinaire succès du F-16. Tout simplement parce que les concepteurs du F-16 ne sont plus là, qu'ils ont tous été remplacés, deux générations après.

Le lecteur attentif, ou informé, aura remarqué que seulement 34 ans séparent les dates de premier vol du F-16 et du F-35, ce qui pourrait sembler affaiblir notre exemple. Mais du fait des énormes retards rencontrés par le F-35 (bien loin d'être terminés), la véritable mise en service opérationnelle est repoussée d'un grand nombre d'années, et l'écart sera probablement supérieur à 2 x 22 = 44 ans !

Dassault RafaleDe même, sur un autre registre, ces dernières semaines ont vu le succès à l'export, tant attendu en France [8], du Rafale, avec 3 ventes en 2 mois : 84-96 exemplaires, soit la moitié des 180 commandés en France. Ce qui semble reproduire, 48 ans après 1967 (2 fois 24 ans), le décollage des ventes du Mirage III, dont les qualités opérationnelles étaient apparues au grand jour au Proche Orient lors de la Guerre des 6 jours.

Le lecteur peut être surpris de cet ensemble d'exemples, qui pourrait effectivement être le fruit de coïncidences.

Mais le résultat coïncide excellemment avec la théorie de William Strauss et Neil Howe, théorie dont nous ne connaissions pas l'existence quand nous avons écrit en 2005 notre premier article à ce sujet en France. La théorie des cycles n'est pas nouvelle, mais leur étude sur plusieurs siècles en Angleterre et aux Etats-Unis aboutit à une durée de cycles élémentaires de 20 à 22 ans [9], ce qui est exactement ce que nous trouvons de notre côté.

 

JPEG - 4.1 ko
Airbus A400M en vol d’essai

 

[1] Les Echos, 10 mai 2015 "Crash de l'A400M : la France n'autorise que les vols « prioritaires en opérations  »"

[2] Sur l'A400M, voir la suite d'articles écrits il y a quelques années

[3] Le Point, 9 mai 2015 "Crash d'un A400M à Séville : Airbus dans de sales draps"

[4] L'Obs, 10 mai 2015 "Crash de l'A400M en Espagne : pourquoi c'est un coup dur pour Airbus"

[5] Exploit salué également par les américains : BFMTV, 12 novembre 2014 : "Rosetta : la Nasa salue l'exploit spatial européen" : "L'agence spatiale européenne a réalisé ce 12 novembre un exploit technique inédit en parvenant à faire atterrir un robot d'exploration sur une comète. Une prouesse qui a très fortement intéressé aux Etats-Unis. ... Cette prouesse technique exceptionnelle de l'agence spatiale européenne suscite l'admiration outre-Atlantique, où l'événement a été observé, comme en France, avec la plus grande attention.

L'atterrissage a été suivi en direct par toutes les chaînes d'information. Même les chaînes hertziennes américaines, dans leurs éditions du matin, ouvraient leurs journaux télévisés avec ce sujet.

Les images de la salle de Darmstadt, en Allemagne, où se trouve le Centre européen d'opérations spatiales, étaient même retransmises en direct sur le site de la Nasa, l'agence spatiale américaine cette fois.

Sur les réseaux sociaux outre-Atlantique, le sujet fait partie des sujets les plus discutés. Or, les internautes s'étonnent que cet exploit soit réalisé par les Européens, et non pas par les Américains."

[6] En attendant l'espéré réveil de Philae, qui ne recevait pas assez longtemps chaque jour de lumière solaire depuis son atterrissage, "le CNES a décidé de répondre à l'intérêt que le grand public a manifesté pour l'expérience. Le CNES a donc installé sur les Champs-Elysées, devant le Grand Palais, sous une bulle transparente et ouverte, (au métro Champs-Elysées-Clémenceau) une réplique grandeur nature du robot Philae que le public pourra venir voir au plus près, jusqu'au 25 mai."

[7] Voir les articles relatifs au F-35, dont les péripéties sont relativement peu connues en France

[8] Sur le Rafale et ses caractéristiques exceptionnelles, voir les articles que nous avions écrits, y compris qu'il pouvait l'emporter en Inde

[9] Wiipedia "Each turning lasts about 20-22 years"


Moyenne des avis sur cet article :  1.89/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

29 réactions à cet article    


  • morice morice 11 mai 2015 10:00

    « Les événements majeurs suivent des cycles de 20-22 ans »


    franchement, c’est complètement ridicule car en plus je ne vois pas en quoi un crash pourrait s’insérer dans ce concept nébuleux de « cycle »...

    vous reliez quelque chose qui n’a rien à voir à une théorie qui est déjà foireuse au départ...

    • Croa Croa 11 mai 2015 11:47

      À morice, « « Les événements majeurs suivent des cycles de 20-22 ans » »
      *
      Cet auteur devrait plutôt nous parler d’économie, en boniments c’est un bon smiley !


    • Laurent Simon 11 mai 2015 12:03

      @morice
      Que vous n’adhériez pas à ce que je dis, c’est bien sûr votre droit.

      Mais il y a de nombreuses théories sur les cycles, et je ne vois pas en quoi cela serait nébuleux. Surtout si les durées citées convergent. Avez-vous seulement regardé la page Wikipedia sur la théorie de Strauss Howe ? Eh oui, c’est en anglais, et je ne crois pas que ce livre a été traduit en français, cela ne contribue pas à la prise en compte en France de cette théorie, qui est très sérieuse, et s’appuie sur une analyse très détaillée, sur plusieurs siècles.

      Et comme vous n’avez probablement pas daigné lire les articles que je cite, voici pour la France ce que j’avais trouvé, avant la guerre de 1914-1918 ;
      - 44 ans avant : 1870 (2 x 22 ans)
      - 22 ans avant : 1848
      - 44 ans avant : 1804 Napoléon empereur
      - 11 ans avant : 1793

      Cela fait quand même beaucoup de multiples de 22 ans, non ?
      Je sais bien, on me dira, c’est facile avec une théorie d’expliquer ce qu’on veut. On trouvera toujours des événements a posteriori.
      C’est pourquoi j’ai bien posé la question dès le début ; demandez autour de vous les dates importantes, dans l’histoire récente de France, et vous tomberez sur les dates que je signale !

      Là où je vous comprends parfaitement, c’est qu’on puisse penser que les 22 ans cités entre les deux crashs ne peuvent être mis en relation avec cette théorie des cycles. De toute façon, nous saurons probablement très vite les raisons d’un tel crash.


    • Laurent Simon 11 mai 2015 13:47

      @morice
      Dire ’c’est ridicule’ sans avoir lu... Et 1815 : Napoléon revient, puis abdique... 11 ans après être devenu empereur, et 22 ans après 1793...
      Morice vous êtes capable de plus de curiosité, et de recul, si j’en juge d’après certains de vos écrits.


    • Laurent Simon 17 mai 2015 09:17

      @morice
      J’ai ajouté depuis un article, qui devrait être éclairant « Cycles de 22 ans. Pertinence ? Utilité ? D.Cameron vs F.Hollande ? Printemps arabes ? », pour répondre aux différentes objections et remarques faites sur cet article. Bonne lecture,


    • Rmanal 11 mai 2015 10:46

      Un point juste dans l’article est que la presse Européenne est toujours la première à tirer à boulet rouge sur son industrie. Il manque quand même un certain « esprit d’équipe » chez nous, quant on compare aux USA ou à l’Asie.
      Le but n’est pas de mentir, mais on lit des choses qui non seulement sont des extrapolations sans connaissances des sujets, mais en plus sont toujours négatives.
      On a une presse à l’image de nos politiques : aucunes idées, aucunes compétences, toujours critiquer l’autre.


      • fred.foyn Le p’tit Charles 11 mai 2015 10:54



        Source : International Civil Aviation Organization

        • fred.foyn Le p’tit Charles 11 mai 2015 11:04

          En moyenne et selon l’IC AO sur les 7 dernières années..le nombre d’accidents impliquant un vol commercial s’élève à 121 faisant environ 596 victimes chaque année...




        • fred.foyn Le p’tit Charles 11 mai 2015 12:39

          @Le p’tit Charles...Mon dieu...que certain sont con sur agora.. ?


        • Alex Alex 11 mai 2015 11:16

          On ne sait encore rien des circonstances de l’accident, mais il faut se dépêcher d’en parler... comme ces enquêteurs qui connaissent les coupables d’un attentat avent que la fumée se soit dissipée.
          En revanche, votre théorie du cycle des catastrophes se vérifie en France tous les 5 ans à l’élection de chaque nouveau président.


          • Laurent Simon 11 mai 2015 11:45

            @Alex
            Merci pour l’humour... même si ma théorie n’est pas celle des catastrophes...


          • L'enfoiré L’enfoiré 11 mai 2015 16:31

            @Laurent Simon

            En effet, un humour très parlant.
            Qui a inventé le quinquennat en France ? 

          • L'enfoiré L’enfoiré 11 mai 2015 16:34

            Quatre ans, deux fois maximum comme aux States

            un compromis très pragmatique à mon avis

          • Dom66 Dom66 11 mai 2015 22:55

            @Alex

            Ce qui est bizarre, c’est que (ou j’ai raté) je n’ai pas entendu les commentaires des grands spécialistes TV, comme par exemple le commandant de bord de la Germanwings avait aussi quitté le poste pour aller pisser au vol allé, ce qui avait permit au copi de répéter son geste, alors un gros problème de vessie le pilote !

             Répéter car le mec ne savait pas en tant que copi comment on fait monter ou descendre un avion en jouant sur un vario et l’alti selector !   Ils sont bons ces journaleux smiley  


          • bourrico6 11 mai 2015 12:14

            J’aime beaucoup ce qu’on peux lire sur la fiche auteur en haut à droite...

            AV permet aussi, et surtout, l’expression du n’importe quoi dans les grandes largeurs, permets aux plus sots de tenter de s’exprimer, comme l’illustre cet article. ainsi que son auteur.
            Combien de milliers de contres exemple peut on trouver à la théorie exposée ?

            Torche cul à l’image de son auteur, oui, c’est formidable AV.


            • Laurent Simon 22 mai 2015 18:54

              @bourrico6 Des précisions : Cycles de 22 ans. Pertinence ? Utilité ? pour prolonger et compléter cet article.

              « Combien de milliers de contres exemple peut on trouver à la théorie exposée ? » Pour éviter ce genre d’objections, j’ai bien pris soin de demander quelles sont les dates importantes dans le 20e siècle. Et franchement, je doute que vous trouviez des dates plus importantes que celles que je cite depuis 1793 : 1804, 1815, 1848, 1870, 1914 1918, 1939, 1945, 1968, 1990. Ce qui fait des multiples de 11 à très peu de choses près !

              Mais je ne demande que cela que vous me donniez d’autres dates importantes !


            • zygzornifle zygzornifle 11 mai 2015 12:57

              faudrait les rebaptiser Crashbus.......


              • Laurent Simon 11 mai 2015 13:02

                @zygzornifle

                Voici une réaction typiquement franchouillarde, dans ce que cela peut-être de pire !
                Au fait, savez-vous (par exemple) que l’A320 a eu un taux d’accidents, et de morts, bien inférieur au 737 de Boeing, très vite après son introduction ?


              • Jimmy 11 mai 2015 13:58

                si les américains ont le même genre d’avion à vendre ne cherchez pas plus loin la cause de ce mystérieux accident


                • mmbbb 11 mai 2015 19:19

                  a l’auteur Airbus A 400 Eurofighter et F 35 des projets militaires mis en commun et qui ne marche pas Chaque pays veut avoir et imposer ces propres caractéristiques d’ ou un cahier des charges difficiles a elaborer Dassault s’est retire et le Rafale est nettement plus performant que l avion de combat europeen ( une aile est fabriquee en espagne l’autre en italie doublement des couts ou presque ) La branche civile pose moins de probleme les taches sont reparties et un aviion de ligne doit bien voler et economiquement Le but est commun Quant aux cycles il y des cycles longs et courts mais pas de bol pour hollande il croyait que la croissance allait revenir des 2013 2014 selon la theorie des cylcles


                  • Laurent Simon 11 mai 2015 20:15

                    @mmbbb
                    Intéressant message. J’abonde : l’hélicoptère NH90 existe en ... 23 versions différentes !... mais pourquoi les projets militaires seraient-ils nécessairement condamnés par ce travers dramatique ? Si les pays en deviennent conscients, ils peuvent accepter des caractéristiques communes, et cela se produit : missile Météor par exemple.
                    Le point clé, c’est UN pays leader (ici le Royaume Uni) qui s’occupe d’obtenir un compromis OK pour tous, et cela marche très bien ! L’entreprise MDBA (missiles) donnent d’ailleures d’excellents exemples pour éviter les dérives des chaînes d’assemblage multiples (que vous citez pour l’Eurofighter, 4, pour 4 pays, un record !) : les tests sont faits par un autre pays que celui qui assemble, par exemple.

                    Le F-35 c’est tout autre chose, c’est la volonté de faire un seul avion capable aussi de faire des atterrissages et des décollages verticaux, c’est une aberration, parmi les nombreuses de ce programme insensé.


                  • Laurent Simon 11 mai 2015 20:20

                    @mmbbb
                    Quant aux cycles : oui FH croyait MECANIQUEMENT bénéficier d’un retournement de conjoncture, et pensait qu’il suffisait d’attendre !!! Mais l’économie ne marche pas comme cela, ni les cycles non plus !
                    Comprendre les cycles permet d’éviter des erreurs, de bénéficier d’une opportunité, mais ne permet pas de faire l’économie de réformes indispensables, par exemple ! Sans lesquelles le fameux cycle (éco) qui semble devenir plus favorable actuellement, ne profitera que très peu à la France, alors qu’il bénéficiera aux pays qui ont fait les réformes nécessaires !


                  • mmbbb 11 mai 2015 21:03

                    @Laurent Simon Le Missille Meteor a une seule fonction aller le plus loin possible et le plus rapidement et de surcroit etre adapte au nouveau radar AESA du Rafale Mais il y a certain projet comme la « mutualisation des competences » qui sont contre productive l eurofighter deja cite est plus cher que le rafale et si l’avion Jaguar a ete un succes c’est parce qu’il concernait deux pays qui avaient besoin pour le meme avion, des memes caracteriques Idem pour le Concorde qui a su reunir les excellentes competences des deux pays et a ete le laboratoire d’Airbus L’Eurofigter est plutot oriente surveillance aerienne ce qui explique son poids et sa motorisation mais qui commence deja a avoir des faiblesse de structure ( rivet de l’ empenage arrière ) C’est le probleme de l’europe avec des histoires et des geo politiques tres differentes La France c’est engage au Mali les autres pays europeens se sont contentes d’apporter une aides techniques ou financieres ; Dans le civil c’est pareil les grand projets comme le TGV centrale nucleaires sont jalousement gardes par chaque etat Salutations


                  • Laurent Simon 11 mai 2015 21:23

                    @mmbbb
                    Meteor est un authentique projet européen, le missile est compatible avec le Gripen, l’Eurofighter (donc pas besoin d’un radar AESA) et le Rafale. Rien n’empêche de mener les projets européens comme la coopération Meteor, ou comme le projet nEUROn dont la maîtrise d’oeuvre a été confiée à Dassault Aviation.

                    Si vous vous intéressez aussi à ces questions, dans le domaine militaire : http://europeagenda2010.free.fr/article.php3?id_article=223 (comment coopérer de façon efficace. Les exemples Rafale vs Eurofighter, et nEUROn.)


                  • izarn 14 mai 2015 18:27

                    @mmbbb
                    Le 400 est bien trop cher, trop compliqué. Bref a coté de la plaque.
                    Tout ceci pour aller au Mali ?
                    Un bon vieux Antonov ne suffit pas ?
                    Comme disait un général à la commission de défense du Sénat :
                    Je résume : « 15 NH90, j’en ai rien à foutre, il me faut 60 hélicos pour etre crédible »


                  • Laurent Simon 15 mai 2015 16:53

                    @izarn
                    Pour le prix et la complexité de l’A400M, lire la série d’articles.Quand un avion est conçu, rien ne permet de dire que la première utilisation de l’avion (Mali pour l’AA française) sera dans un contexte militaire plutôt ’simple’.
                    Et de l’autre côté de l’Atlantique, Boeing a été très vivement critiqué lors des débuts de l’avion de transport C-17-concurrent de l’A400M-, qui s’en souvient encore ? Les journalistes français ont malheureusement eu la mauvaise habitude d’avoir des articles ravageurs sur cet avion, qui est excellent, et ne mérite pas une telle infamie. C’est le management de projet qui n’a pas été bon !
                    Pour les hélicoptères NH90, je doute fort que le prix de 15 NH90 permettrait d’obtenir 60 hélicos ’simples’. Et si le programme NH90 peut être critiqué, c’est (là aussi) plus pour la gestion du projet et les 23 versions différentes (! Comment les entreprises franco-allemande Eurocopter, et italo-britannique Agusta Westland, ont elles pu accepter une telle aberration ? ), que pour sa complexité supposée trop grande.


                  • smilodon smilodon 13 mai 2015 20:54

                    AIRBUS veut des avions polyvalents. Comme DASSAULT !..... Les débuts sont « problématiques », certes !... Mais ils en vendront des A 400M qui feront « sous-marins » aussi !... Y’a qu’à regarder les dernières ventes du « rafale » qui voulait faire missile « sol-air » à ses débuts !.... Dans 30 ans on en reparle !!... Adishatz.


                    • smilodon smilodon 13 mai 2015 21:04

                      Je déconne, mais quand même.....D’un point de vue purement esthétique, et juste pour ceux qui ont des yeux pour voir, il est BEAU cet avion, quand même, non ??!!.... Il me fait penser à « l’Antonov AN 225 mriya » !.... En plus petit et avec des hélices, certes !... Mais « l’esprit » est là !.... J’adore les avions !... Celui-ci est beau. Faut absolument qu’il devienne « bon » !... Il est trop beau !....Le « Rafale » aussi est « beau » !.... C’est des « ferrari du ciel » ces oiseaux-là !..... Sans rire. Adishatz.


                      • izarn 14 mai 2015 18:18

                        L’avion a été peut-etre infecté par un virus ou une merde de com de l’OTAN...
                        Conseillons aux militaires français de débrancher toutes les saloperies otaniennes pour etre « opérable » avec le Pentagone.
                        Ben sur qu’un turbopropulseur peut lacher, mais 4 à la fois ça fait un brin bizarre....
                        Ou alors le pire : C’est comme le F35, il y a des bugs partout !
                        A vouloir faire le mieux, on a le pire !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès