Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Un éléphant, ça trompe énormément !

Un éléphant, ça trompe énormément !

Depuis quelques jours, les positions des éléphants du Parti socialiste sur la question de la ratification par voie parlementaire du nouveau traité européen se précisent.

Troisième épisode du feuilleton du Canard républicain (11/11/07) : la ratification par voie parlementaire du nouveau traité européen, dit traité "simplifié".

"De tous les sophistes, notre propre raison est presque toujours celui qui nous abuse le moins." (Rousseau)

Avant de faire le point sur les positions des éléphants du Parti socialiste sur la question de la ratification par voie parlementaire du nouveau traité européen, pour déjà en tirer quelques conclusions, il me semble souhaitable de rappeler une partie du projet socialiste de la dernière élection présidentielle :

Partie IV de leur projet ("faire réussir la France en Europe et dans le monde") - samedi 1 juillet 2006 - :

"C- Elaborer un nouveau traité constitutionnel

L’Europe élargie ne pourra demain décider de façon efficace et peser dans le monde qu’avec d’autres institutions que celles du traité de Nice. Nous refuserons une ratification du traité constitutionnel européen tel qu’il a été rejeté le 29 mai, même s’il est accompagné d’un nouveau préambule. Nous proposerons l’élaboration d’un traité strictement institutionnel qui organisera efficacement les pouvoirs, avec un Parlement européen exerçant ses pleines responsabilités législatives et budgétaires, un président de la Commission élu par le Parlement, un Conseil européen avec à sa tête un président de l’Europe. Une fois renégocié, un tel traité sera soumis au peuple par référendum." (1)

Tout d’abord, commençons par M. François Hollande, premier secrétaire du PS, député et maire de Tulle : il votera "oui" lors du vote au Parlement pour la ratification du nouveau traité (2).

Continuons avec la dernière candidate à l’élection présidentielle : Mme Ségolène Royal, ancienne députée, ancienne ministre des gouvernements Bérégovoy et Jospin, actuellement toujours présidente du conseil régional de Poitou-Charentes, a estimé que la procédure la plus rapide était préférable, sans référendum donc, contrairement à sa position sur ce sujet lors de la dernière campagne présidentielle (3).

M. Pierre Moscovici, militant strauss-kahnien, ancien ministre délégué chargé des Affaires européennes du gouvernement Jospin et ancien représentant français à la Convention européenne présidée par M. Giscard d’Estaing, actuellement député du Doubs, s’était déjà exprimé début septembre 2007 en faveur d’un "oui" lors de la ratification parlementaire (4).

Dans le clan des "oui" lors de la ratification parlementaire, on peut rajouter le maire de Paris, M. Bertrand Delanoë, mais aussi Mme Elisabeth Guigou, ancienne ministre du gouvernement Jospin (5).

Pour terminer sur cette petite liste bien incomplète qui me demandera une mise à jour, je tiens à la terminer avec un éléphanteau : M. Arnaud Montebourg. Ce dernier avait soutenu la fédéraliste européenne Mme Royal lors de la dernière présidentielle, mais avait été partisan du "non" à la Constitution européenne de 2005. Quelle est sa position sur le nouveau traité européen qui n’est qu’une copie de la Constitution de 2005 ((re)voir la note : "VGE : c’est la reprise de la Constitution européenne à 90%") ? M. Montebourg n’ira "pas au Congrès à titre personnel. Politiquement, c’est une manière de laisser passer ce traité", mais aussi "de ne pas se substituer aux Français". En rajoutant que si un référendum était organisé, il voterait "oui" (6). Le refrain qui lui sied le mieux est celui de la chanson L’opportuniste de Jacques Dutronc.

Conclusion... Je reprendrai tout d’abord les termes de M. André Bellon : "La ’social-démocratie’ n’est même plus démocrate." (7) De plus, elle n’est plus sociale depuis fort longtemps. En effet, M. Pierre Mendès France soulignait dès 1974 que cette Europe-là est une "Europe libérale, fondée sur la seule concurrence" (8). Comme l’a souligné un ancien soutien à Mme Royal, Ségolène ne s’appelle pas Constance (9). Il serait temps de s’en apercevoir... Enfin, nous sommes à la veille d’un coup d’Etat : "Il ne saurait être question de transiger avec les principes fondamentaux des droits du peuple. Un vote a eu lieu. Il doit être respecté. Seul un nouveau vote populaire pourrait légitimer un nouveau traité. Les instances politiques actuelles n’ont aucun droit à s’y substituer. Dans le cas contraire, il s’agirait d’un véritable coup d’Etat." (10)

(1) Voir le site : Projet du Parti socialiste

(2) Dépêche AFP et Reuters lue sur LEMONDE.FR, le 29/10/07 : "François Hollande votera ’oui’ au traité simplifié"

(3) Article du Monde de Claire Ané, du 09/11/07 : "Traité européen : au moins quatre positions coexistent au PS"

(4) Article d’Anna Borrel dans Marianne, du 12/09/07 : "Pierre Moscovici : ’Le traité simplifié n’est pas une mauvaise chose’"

(5) Article du Monde de Claire Ané, du 09/11/07 : "Traité européen : au moins quatre positions coexistent au PS"

(6) Ibid

(7) "Traité : le retour" par André Bellon

(8) Voir la note "Une Europe libérale, fondée sur la seule concurrence" selon Mendès France

(9) Voir la vidéo : Ségolène ne s’appelle pas Constance

(10) Idem que (7)

P.S. :


Moyenne des avis sur cet article :  3.86/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

43 réactions à cet article    


  • Vilain petit canard Vilain petit canard 12 novembre 2007 10:46

    Arrêtons les âneries : le Parti Socialiste n’existe plus depuis longtemps déjà, il ne rassemble que des hauts fonctionnaires (Hollande, Royal, DSK) et/ou des politiciens professionnels à la recherche d’une carrière (Fabius, Lang), entourés de quelques stars de second ordre avides de gloire (Montebourg) et de serviles féaux (les fameux « courants » : fabiusiens, jospinistes, royaliens, et autres « copinistes »).

    Jospin lâche ses troupes en pleine campagne 2002 puis fait le Retour du Colonel Chabert en 342 épisodes. Fabius, un fin sourire aux lèvres, rappelle récemment à la télé, « qu’en son temps, il était l’homme le plus sexy de France » (1984, un bail), tout en hésitant que le « oui » ou le « non » : qu’y a-t-il à y gagner ? Lang halète et lève la patte devant le nouveau Maître. Kouchner, c’est le plus fort : il a fait croire à tout le monde qu’il est au PS depuis tout ce temps, en fait il est pour lui-même. Royal a pu faire illusion un temps, sa diction liturgique détonant par rapport aux discours ampoulés des autres éléphants (« crocodiles » serait plus approprié). Aucun ne s’est encore remis de son passage au pouvoir avec le Vieux Singe, la tête leur en tourne encore. Il nous brandissent leur prêt-à-penser et leurs idoles (Jaurès...), alors qu’ils ne pensent qu’à leur Safrane de fonction.

    Ils sont tous en fin de carrière ou presque, et aucun ne pense à la retraite. Chaque idée n’est étudiée qu’en fonction de qui et combien s’y rassemblent pour abattre untel ou untel. L’esprit de clan comme substitut à la pensée politique. Si Sarkozy a gagné, ce n’est pas qu’il est génial, comme on voudrait nous le faire croire, mais à cause de la tragique nullité de cette « opposition », qui s’entredéchire, et maintenant, va à la mangeoire ou crache sa bile. L’UMP, au moins, c’est « une seule tête », ça aide pour une campagne.

    Ils se ramassent une pelle aux suffrages (2002, 2005, 2007) ? Ils arrêtent de proposer quoi que ce soit pendant six mois et s’accusent par livres interposés de leur échec (dernier en date : Julien Dray). Electro-encéphalogramme plat, juste quelques convulsions réflexes.

    Faudrait tout raser, mettre une bonne fois pour toutes tous ces éléphants à le retraite et recommencer à zéro.

    PS (! !!) : je précise que pour moi, l’UMP et sa « tête unique », c’est pas terrible non plus comme temple de la pensée politique. C’est presque toute la vie politique française qui est tragique. Et c’est (partiellement) ce qui fait que Sarkozy est passé.


    • COLRE COLRE 12 novembre 2007 11:30

      @vilain petit canard,

      Pour une fois, je ne suis pas d’accord avec vous. Une fois de plus, vous êtes de ceux qui font comme à la télé et dans l’ensemble de la presse française, et qui pipolisent le monde politique. Depuis le temps, maintenant, sans que personne ne réagisse, c’est fait ! la classe politique, c’est juste les guignols de Gala ou Paris Match.

      Un parti, ce ne sont pas seulement ses élites pipolisées. C’est un ensemble de citoyens qui y croient, se bougent, donnent, parlent, agissent. Qu’ils se sentent assez mal représentés par ses chef(e)s qui ne sont vus que par le filtre pipolisant des médias (y compris ici !), c’est vrai ! mais de grâce : un peu de recul et de mémoire ! en 86, on donnait déjà la gauche foutue, perdue, morte ! on a vu en 88. En 93 : même chose, après Mitterrand, le PS n’existait plus. On a vu en 97. Et en 2002 ? foutu le PS, absent au second tour ? on a vu aux élections régionales, cantonales, européennes suivantes ! une gosse claque pour la droite.
      - Alors vous nous refaites le coup du PS qui n’existe plus en 2007 ? Allez ! rdv dans qques années...

      Cordialement, néanmoins.


    • Vilain petit canard Vilain petit canard 12 novembre 2007 11:50

      COLRE, oui, j’ai pipolisé à mort, et j’assume. L’époque s’y prête, et le sujet de l’article porte d’ailleurs sur les éléphants, pas sur les militants, qui ont eux, toute ma sympathie. Se dévouer toute l’année pour voir ses chefs se donner en spectacle, il faut de l’abnégation...

      Je suis d’accord avec vous (vous voyez...), il faut bien distinguer :

      - les chefs
      - le parti (et donc ses « militants »)
      - ceux qui votent pour le parti (et/ou pour le chef présenté par « l’élite du parti »)
      - et « la gauche »

      Mais avouez qu’il y a « de quoi se la prendre et se la mordre » quand on voit cette bande de nuls. Je ne vote pas particulièrement PS, mais c’est désolant de voir une opposition dans cet état. Pour la vie démocratique en France, et au-delà de l’idéologie, ça ferait du bien qu’on change les bases (je ne parle pas de « refondation », le terme a déjà été pris par un clan en mal de pouvoir).


    • COLRE COLRE 12 novembre 2007 12:01

      @ vilain petit canard, je dois vous avouer que je n’ai pas eu le temps, encore, de lire l’article (pardon à l’auteur !), je n’ai plus le temps de perdre mon temps sur Agoravox. C’est donc votre réaction, ô combien banale, par les temps qui courent, qui m’a interpellée.

      OUI, moi aussi, je suis dégoûtée du spectacle, mais justement : c’est un spectacle ! et ce ne sont pas les « chefs qui se donnent en spectacle », ce sont les médias qui les mettent en scène ! Je peux vous assurer que j’ai observé et écouté à de nombreuses reprises les chefs PS sur des plateaux, venant parler de politique, et qui sont SYSTÉMATIQUEMENT arrêtés et cantonnés dans le pipole, les petites phrases, les jugements sur leurs petits camarades (détournés ou non par Sarko), les questions genre : alors là, vous êtes d’accord avec Sarkozy ? alors là vous dites bravo ? et maintenant ça recommence avec l’Europe !

      MARRE, MARRE de cette presse de merde !!!! Alors je supporte de plus en plus mal que des gens comme vous dont j’apprécie généralement la modération et la réflexion, suivent le mouvement et participent de la MANIPULATION des masses !


    • Vilain petit canard Vilain petit canard 12 novembre 2007 13:37

      C’est sûr que si les medias passaient plus d’interviouves de militants, ça donnerait un meilleur éclairage sur ce qui se passe dans un parti. J’entends bien votre colère, et je l’approuve, mais avouez (allez, un peu) que les chefs ne sont pas uniquement poussés par les medias, ils y mettent un peu du leur, non ?

      Ceci dit, psychologiquement, on doit être quand même plus à l’aise militant au PS que militant à l’UMP.


    • COLRE COLRE 12 novembre 2007 14:15

      Oui, je vais l’avouer, et facilement : y a des chefs qui y mettent du leur, oui, ok. Mais y en a qui ne veulent pas jouer ce jeu, alors ils sont ostracisés (pas invités, on ne les voit pas du tout, par ex. Guigou) ou poussés à bout sur les plateaux et ils finissent par céder, et faire là où on attend qu’ils fassent (genre Montebourg), ou encore, même invités, ils ont la sagesse de ne pas céder à la manipulation programmée (Royal, par exemple).

      Puisque vous parlez de psychologie, est-ce qu’on peut se rendre compte de ce que ressent une « tête connue » au PS qui se rend sur un média, et dont il sait qu’il sera soumis à la curée, au lynchage, aux questions ignobles, aux blagues méprisantes, à l’humiliation ? Tout cela infantilise. On le voit bien, il passe sont temps à se défendre (alors on lui dit : mais, vous ne prenez pas conscience de vos erreurs ??) ou alors à ne plus se défendre (et alors on titrera : autocritique de machin, machin avoue que...). Quoi qu’il fasse, il est foutu !

      Bref : c’est de la manipulation antidémocratique, de la part d’une presse aux ordres, arrogante, et qui se croit tout permis, alors que ce sont des petits caniches du pouvoir en place et de leurs intérêts financiers et de carrière.


    • Vilain petit canard Vilain petit canard 12 novembre 2007 14:44

      Hier soir j’ai entendu Dray (que j’aime bien, curieusement) se faire charcuter par Elkabbach sur Europe 1, pour aller dans votre sens. Il a pas mal résisté, je dois dire. Elkabbach est vraiment odieux : il coupe la parole, il insinue, il est arrogant avec ce qui ne rentre pas dans le moule sarkoballadurien, c’est une honte, ce mec. Quand je pense que je le vois faire le pitre bien informé depuis plus de trente ans, ça me scie les pattes.

      A cette heure, je ne connais qu’un homme politique a avoir rembarré le pouvoir médiatique en pleine action, et de façon pertinente, c’est Bayrou pendant la campagne. Il a été un peu excessif, mais il avait raison, et la mère Chazal ne doit pas s’en être totalement remise. On manque de ce genre de réactions.


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 13 novembre 2007 07:10

      @ vilain petit Canard : considérant la « tragique nullité » dont vous parlez et que le mot coup d’État jaillit sou votre plume, je vous propose ce petit essai sur la généralisation du nettoyage, tel que d’ailleurs on nous en avait parlé... http://nouvellesociete.org/5171.html

      Pierre JC Allard


    • JL JL 13 novembre 2007 09:12

      Vilain petit canard : «  »A cette heure, je ne connais qu’un homme politique a avoir rembarré le pouvoir médiatique en pleine action, et de façon pertinente«  ».

      Vous oubliez Georges Marchais et son célèbre :

      « Taisez vous Elkabach ». smiley


    • JL JL 13 novembre 2007 09:14

      Pardon, j’avais oublié de titrer. smiley


    • Vilain petit canard Vilain petit canard 13 novembre 2007 15:29

      JL, je n’appelle pas ça « rembarrer de façon pertinente » : là c’était plutôt une tirade au fidèle faire-valoir, un dialogue entre Auguste et Clown blanc, et une démonstration d’arrogance inouïe, au passage. Maintenant, on n’ose plus envoyer ch... les journalistes comme ça. On les fait virer au petit matin, sans témoin.


    • JL JL 13 novembre 2007 18:58

      Vilain petit canard, je ne le sais que trop bien, c’est pourquoi le smiley.

      Ce que vous dites me rappelle un dessin, peut-être de Faizant. On y voyait un François Mitterrand jouant du pipeau et un Georges Marchais tenant à la main une trompette et disant :

      « Dites moi m’sieu Mimitte, comment vous faites pour faire plus de bruit qu’moi avec un instrument si petit » ?

      Et Mitterrand : « C’est que je connais la musique depuis plus longtemps que vous, monsieur Mamar » !.


    • ZEN ZEN 12 novembre 2007 11:04

      Comme Vilain Petit Canard...

      Merci pour le lien vers Mendès-France et ses propos sur l’Europe, que je ne connaissais pas.Intéressants, rétrospectivement.


      • Le péripate Le péripate 12 novembre 2007 11:12

        Pour être juste envers le PS, il faudrait quand même dire qu’il y a eu 20 voix contre, et 36 voix pour lors du vote au BN.

        Mélanchon n’est pas si isolé que ça.


        • JL JL 12 novembre 2007 11:34

          Dès que cette félonie sera consommée, ce président décidément bien encombrant dans les milieux chics de la haute société, pourrait bien se trouver isolé. Ce n’est pas ça qui me fera de la peine.

          On ne le dira jamais assez, la Charte des droits fondamentaux devrait s’intituler :

          « Charte des droits des consommateurs assujettis, de leurs gourous et de leurs prédateurs ».

          Je crains que cette Charte ne nous amène ce qui se trouve de plus déplorable dans les banlieues britanniques. Et je vois dans cet état de fait la raison pour laquelle les anglais dont on pouvait craindre qu’ils exigeraient un référendum en ont été exonérés.

          Car la question au sujet de cette Charte est bien là : Si cette Charte est un progrès pour les peuples, alors comment expliquer que les anglais en soient privés, eux qui sont déjà très réticents pour le reste ?

          http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=31254


          • manusan 12 novembre 2007 12:02

            « Car la question au sujet de cette Charte est bien là : Si cette Charte est un progrès pour les peuples, alors comment expliquer que les anglais en soient privés, eux qui sont déjà très réticents pour le reste ? »

            Mince, j’était persuadé que les anglais voulait faire de l’UE uniquement une zone de libre échange et que l’Europe politique ne les intéressaient pas. Vous avez surement raison, pas de politique juste une jungle, y en a qui savent déjà si retrouver.

            L’argument anglais en faveur du NON : bof.


          • JL JL 12 novembre 2007 12:22

            bonjour la pub !

            Mako, que pensez-vous de l’affaire de l’Arche de Zoé ?


          • grangeoisi 12 novembre 2007 12:31

            Que les caciques du Parti socialiste et les parlementaires de tout bord votent ce nouveau traité quoi de plus naturel.On se rappelle que tout ce beau monde faisait campagne pour le oui, lequel devint un non sorti des urnes. Quel camouflet !

            Une seule façon de « se venger », et merci NS d’y avoir pourvu, le vote décisif par les parlementaires...non mais alors !

            Vous avez bien une attitude de girouettes Mesdames Messieurs les « représentants » du peuple ! Et surtout ne respectez pas un résultat de référendum ! Foulez-le au pied ! Méprisez l’expression du peuple !

            Mais méfiez-vous les vents vont être difficiles à suivre dans les prochains mois. Celui qui esbrouffe en ce moment risque peut-être de ramasser sa valise en toute urgence et d’avoir quelque meute à ses trousses et vous aurez bonne mine d’avoir été des béni-oui-oui !


            • JL JL 13 novembre 2007 17:53

              Grangeoisi, au fond, la théorie selon laquelle les français auraient voté contre Chirac n’est pas dénuée de fondement et je la reprendris bien à mon compte, mais pour l’utiliser comme ceci :

              La seul raison de dire oui à ces traités scélérats ce serait éventuellement parce que la classe politique française est corrompue et toute cette néobourgeoisie hexagonale n’a pas d’autres valeurs que le fric.

              A coté, les millionnaires de Londres font figure d’aristocrates.


            • tvargentine.com lerma 12 novembre 2007 12:51

              Ce parti est déjà mort et permettez moi ici d’avoir bien rigolé en entendant ce week-end ce troskiste défroqué collectionneur de montre de millionaire,venir nous donner des leçons de morales : Julien Dray

              Oui,ce parti est mort et nous allons l’achever aux municipales car il ne représente que des intérets particuliers dont nous avons pu lire dans la presse les enrichissement personnel (J P Huchon et sa femme)

              Il convient de rebatir un parti socialiste moderne et non libéral dirigé par des curés défroqués ou des troskistes


              • Zalka Zalka 12 novembre 2007 13:25

                Je parie que vous voyez Eric Besson en prendre la tête !


              • Ploum 12 novembre 2007 13:57

                Juste parce que vous utilisez ce mot environ 200 fois par jour et que 200 fois par jour vous faites la même erreur, on ne dit pas « troskiste », mais « TroTskiste », car cela vient de Léon Trotsky (ou Léon Trotski en russe).

                En fait je sais bien que ne savez pas du tout qui est Trotsky, ni même ce qu’est le trotskisme et encore moins ses spécificités, mais un peu de culture et d’exactitude ne fera pas de mal.


              • Zalka Zalka 12 novembre 2007 14:02

                Pour lerma, l’étiquette « sale rouge » est suffisante pour tout savoir d’une « pourriture socialiste ».


              • haddock 12 novembre 2007 18:21

                Moi qui croyais qu’ on devait écrire Layon Trod’skis ( avec les bâtons )

                L’ incuculture , la vraie !


              • T.REX T.REX 12 novembre 2007 13:54

                Les partisans du « Non » sont représentés par Laurent Fabius, comme lors du référendum pour le projet de constitution. Ce n’est pas un scoop, rien n’a changé depuis, à part ségolène qui n’en finit pas de renier tout ce qu’elle a dit lors de la présidentielle, à tel point que j’ai honte d’avoir voté pour elle !

                Malheureusement, j’ai pour principe de ne pas soutenir un politique qui a trempé dans des affaires et depuis l’affaire du sang contaminé, je ne peux plus lui faire confiance. En clair, il n’y a plus de salut possible avec le PS et j’espère que BESANCENOT va créer le nouveau parti de rassemblement de la gauche dont il parle car sans lui la gauche est dévastée !


                • COLRE COLRE 12 novembre 2007 14:19

                  @T.Rex

                  « ségolène qui n’en finit pas de renier tout ce qu’elle a dit lors de la présidentielle ».

                  Vous pourriez donner un peu plus de précisions ??? Bon dieu ! renseignez-vous, vous et les autres, avant de colporter n’importe quel ragot ! vour prenez vos sources chez Lerma ?


                • T.REX T.REX 12 novembre 2007 15:03

                  vous voulez un exemple : Après les présidentielle elle a dit que le SMIC à 1500 € elle ne trouvait pas cela raisonnable, c’était dans son programme pour faire plaisir au parti (et aux électeurs aussi, bien sûr).

                  Et ce n’est pas le seul point, mais je dois avouer que je ne m’intéresse plus du tout à ce qu’elle peut dire ou faire depuis. Une page est tournée.


                • Blackeagle 12 novembre 2007 15:26

                  C’est l’acte finale de l’instauration d’une dictature de l’intelligencia sur le peuple qui avait refuser ce traité par référendum. Dans une réelle démocratie, ce qui est fait ou défait par référendum ne peut étre défait ou refait que par référendum.

                  Les democrates ne peuvent plus voter pour les partie dits republicain, precisement parcequ’ils ne sont plus et n’ont que faire de l’avis du peuple et ne le respecte pas. Ils nous prennent pour une masse d’abrutis. Lorsqu’une partie de la population n’est pas d’accord avec eux, c’est qu’ils n’ont pas compris et qu’il faut faire d’avantage de pédagogie. Il n’ont aucun respect pour nous et se croit les seuls eclairés.

                  Plus jamais je ne voteraient PS. J’espérait que le nombre de voix PS à l’assemblée leur permettrai au moins d’assummer leur role d’opposition au rare moment ou elle aurait été utile (car il faut une grande majorité > à l’UMP seule pour voter le texte). D’autant plus qu’ils auraient eu mendat populaire pour le faire.


                  • HELIOS HELIOS 17 novembre 2007 15:35

                    C’est génial ce que vous dites, car si tout le monde vous suit, alors les petits candidats non inscrit vont enfin avoir leur chance. Donc Nous allons être obligé de lire les professions de foi de ces « petits » candidats, apprendre à les connaître, a apprecier leur idées (souvent bien plus intelligentes) et voter pour DES PERSONNES et non pas des PARTIS !

                    Enfin, la démocratie va revenir !


                  • dan 12 novembre 2007 16:38

                    Les soit-disant socialistes ont trahi la France et le socialisme et collaboré avec le capitalisme mondialiste en votant pour ce mini-traité TCE bis comme ils l’avaient fait en 40 en votant pour l’investiture de Pétain et collaboré avec le capitalisme nazi------------------------L’histoire bégaie.


                    • Zalka Zalka 12 novembre 2007 17:31

                      J’ai du louper le passage du TCE qui stipule l’éradication des juifs et des tziganes en Europe. Vous pourriez m’indiquer son emplacement ?


                    • saint_sebastien saint_sebastien 12 novembre 2007 16:40

                      dur d’être de gauche aujourd’hui en france.

                      Le ps , j’y crois plus , pour moi c’est juste un parti de carriériste sans projet , et qui ne joue même pas son rôle d’opposition à fond , je suis plus très sur que ses dirigeants aient encore des convictions...

                      BESANCENOT , j’y crois moyen , le problème de l’extrème gauche est que sa structure est incompatible avec l’exercice du pouvoir , car être aux affaire c’est savoir faire des concessions , et travailler avec les grands argentiers , car le monde est tel qu’il est.

                      En fait , la france est dans la situation de l’italie à l’époque Berlusconi , une gauche peu crétidible , une droite insolente faute de mieux.


                      • Adama Adama 12 novembre 2007 17:38

                        St Sébastien, vous n’avez pas tort à mon humble avis.

                        Shalom.


                        • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 13 novembre 2007 08:09

                          Chacun sait que dans un référendum les électeurs répondent au moins autant à la question de savoir s’ils sont favorables ou non à celui qui la pose (le président de la république) qu’au contenu de la question posée.

                          SR n’est pas présidente de la république alors qu’elle faisait de son élection le condition d’un nouveau référendum sur un nouveau texte constitutionnel ; les électeurs lui ont préféré NS qui leur avait clairement promis, ainsi qu’à nos partenaires européens, qu’il n’y aurait pas de nouveau référendum sur un texte qui n’est plus formellement considéré par eux comme une constitution.

                          C’est un compromis diplomatique sur un traité européen et chacun sait que la diplomatie ne se fait pas sur la place publique, sauf à faire échouer sa mise en oeuvre.

                          Si les électeurs avaient élu SR la situation aurait été différente en effet et le référendum aurait eu un autre sens.

                          Ce sont les élections présidentielles et donc les électeurs qui ont tranché la question, ce qui vaut toujours mieux que les sondages d’opinion. Il est anti-démocratique de le regretter : la sondagite est une perversion populiste de nos institutions...


                          • JL JL 13 novembre 2007 18:03

                            à Sylvain Reboul, je n’aime pas copier coler mes posts dans un même fil mais je ne résiste pas pour vous :

                            La théorie selon laquelle les français auraient voté contre Chirac n’est pas idiote et je la reprendrais volontiers à mon compte, mais pour l’utiliser dans l’autre sens, le bon :

                            La seule raison qu’on aurait de dire oui à ces traités scélérats ce serait éventuellement parce que la classe politique française, celle dite de gouvernement est corrompue et toute cette néobourgeoisie hexagonale n’a pas d’autres valeurs que le fric.

                            Mais ce serait une grossière erreur : ces gens savent mieux que nous où est leur intérêt, à tel point qu’ils prétendent savoir aussi pour nous. C’est pourquoi je n’ai pas d’états d’âme pour condamner ces traités.


                          • HELIOS HELIOS 17 novembre 2007 16:00

                            Mr Reboul, permettez moi de m’incrire en faux face a votre intervention. Je ne suis pas le seul a le dire et à le redire : Le fait d’avoir elu NS comme president de la république ne veut pas dire qu’on est d’accord avec TOUT ce qu’il a promis. Sinon, il est parfaitement inutile de garder un parlement entre deux elections, il suffit d’un cabinet technique, rédigeant la volonté du président et l’érigeant en loi.

                            Les electeurs ont choisis entre deux candidats et non pas entre deux partis. Ils ont elu celui qu’ils pensaient le mieux representer la France et le plus a même a faire fonctionner les institutions qui, je vous le rappelle, puisque vos propos semblent le demontrer, fonctionnent avec un parlement et des règles que je qualifierais de « déontologiques ». Ces règles demandent que lorsque le peuple a rejeté par référendum, c’est a dire DIRECTEMENT un projet, ce ne peut qu’etre DIRECTEMENT également qu’on puisse revenir sur le sujet.

                            Or, que le traité soit mini, different etc ne change rien au problème, d’autant plus qu’au dela de sa forme et de son ampleur, il s’agit d’un traité qui va DIMINUER la souveraineté du peuple lui-même. Je me demande d’ailleurs dans quelle mesure il est constitutionnel d’utiliser les representants du peuple pour retirer de la souveraineté au peuple, qui plus est non pas pour se l’attribuer, mais l’attribuer a d’autres, hors du pays.

                            Vous ne pouvez pas considerer le traité pour l’Europe comme un simple reglement (du ressort de l’administration) ou une simple loi pouvant être voté au mois d’Août à 11 heures du soir portant sur la date de début des vendanges ou la quantité de sucre a rajouter au jus de raisin !

                            Je m’etonne d’ailleurs de votre position, reiterée, a croire que tous les députés et les "élites qui sont ostenssiblement pour, et que vous n’en faisiez partie. Ceci me semble particulièrement louche et dans ma petite tête, je fini par me demander où est le piège que je n’ai pas encore compris, toutes les explications fournies jusqu’a present étant vraiment trés loin de justifier une telle unanimité !

                            Si vous pouvez m’explique en quoi un parlement européen si peu democratique, un modèle economique si injuste livré a la prédation d’entreprises mondiales peut être d’une importance telle que nous devrions en perdre notre âme... alors peut être que je defendrais l’idée de ce traité.

                            ... et ce ne sont pas les éléphants, éléphantaux et autres crocodiles qui m’ont jusqu’a présent convaincus.


                          • HELIOS HELIOS 17 novembre 2007 16:17

                            Mr BlackEagle... Globalement je vous suis dans votre intervention, j’aimerai juste rajouter que dans votre démonstration, vous semblez affirmer que NS, elu avec 30%, resumerai que seuls 30% des gens sont POUR la ratification parlementaire.

                            Je pense que vous ne pouvez pas associer les chiffres que vous citez a des opinions, car dans les électeurs de SG il y a surement des partisants de ce type de ratification.

                            Nous ne pouvons pas savoir quel est le taux d’approbation du type de ratification.

                            Pour le reste, nous sommes donc d’accord et il me semble donc impératif de respecter l’esprit de la constitution et de la démocratie et de soumettre au peuple les decisions qui lui revienne, surtout lorsque celles ci sont déjà engagées et qu’elles concernent directement nos libertés.

                            Vous pouvez lire plus haut dans ce sujet ma réponse a Mr Reboul.


                          • Totoro 20 novembre 2007 22:51

                            Delors, Rocard, Badinter, Barre...une belle bande de corrompus avides et nuisibles ne pensant qu’à leur interet. Bel aveuglement. De plus, la démocratie représentative n’est pas moins légitime que la démocratie directe : les électeurs peuvent trancher aux élections suivantes...en votant pour un parti souverainiste par exemple. Nous verrons donc.


                          • Blackeagle 13 novembre 2007 10:31

                            « Chacun sait que dans un référendum les électeurs répondent au moins autant à la question de savoir s’ils sont favorables ou non à celui qui la pose (le président de la république) qu’au contenu de la question posée. »

                            Qui etes vous donc pour faire interprétation du vote des Français. Une question leur été posé, un texte leur a été distribué, deux bulletin étaient possible : oui ou non.

                            La reponse est claire, c’est non. Si je te demande si tu aimes les haricot verts et que tu me reponds non, je vais pas me dire : en fait c’est moi qu’il aimes pas. Pourquoi, dés qu’il s’agit du peuple, dés qu’il répond à une question dans le sens qui n’était pas celui voulu par l’intelligencia considére on alors que soit :
                            - il n’a rien compris
                            - il n’a pas repondu à la question qu’on lui pose.

                            Comment ose on dire des choses pareils.

                            Dans c’est cas là, moi je pense que lors de l’élection presidentielle, les français n’ont pas désigné celui qu’ils pensent être le plus apte à diriger la france où celui qui leur propose le modéle de société le plus proche de celui qu’il voudraient pour leur pays. Non moi je pense que le sens de ce vote c’était : nous peuple français pensont que nicolas sarkozy portent les plus belles cravattes.

                            Oh fait, vous vous faites partie du peuple français. A quelle question avez vous repondu lors du referendum ?

                            IL FAUT ARRETER DE PRENDRE LES GENS POUR DES ABRUTIS. SI VOUS CONTINUEZ COMME çA JE VOUS PROMET UNE BONNE GROSSE REVOLUTION BIEN SANGLANTE DANS QUELQUE TEMPS. PARCEQUE PERSONNE N’AIMES ETRE PRIS POUR UN ABRUTIS. A FORCE DE MEPRISER LE GENS, ON RECOLTE LE MEPRIS, çA EXPLIQUE LA MONTEE DES EXTREMES ET LA DEFIANCE VIS à VIS DE l’UMP ET DU PS.

                            PS. Le soir du referendum j’ai jamais rien vu de plus choquant ou indecent en politique que les discours que tenaient une bonne partie de l’ump et du ps sur les plateaux télé. Si on resume leur pensée et leur dire, c’était : Chirac aurait jamais du faire de référendum, maintenant ça va être difficile de faire comme si les gens avait dit oui. En fait on aurait du poser la question au parlement (ou 80% des députés auraient répondu oui.....où est la représentativité ?). Je n’ai jamais vu un tel mepris d’une décision democratique par des personnes se disant démocrates...... OH mais oui, tout est claire maintenant, ils sont pas democrate....tout ce qu’ils veulent c’est diriger le pays comme eux ils l’entendent....que les gens soit d’accord ou pas.....toute façon il peuvent se le permettre le systéme électorale rend trés difficile l’accession au pouvoir d’autre formation que le PS ou l’UMP. Tout c’est gens on instorer une vouvelle monarchie. Chirac, De Gaulle , Mitterand, eux au moins respectaient la democratie et l’avis du peuple lorsqu’il se prononce.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès