Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Un second plan de rigueur adopté en Grèce malgré son impopularité (...)

Un second plan de rigueur adopté en Grèce malgré son impopularité !!

Un second plan d’austérité vient d’être adopté par le parlement grec, ainsi sur près de 300 députés composant cette assemblée, le projet a reçu le soutien de 154 députés socialistes, tandis que 138 députés de l'opposition de gauche et de droite ont voté contre

On peut écrire sans se tromper qu’un plan de plus vient d’être adopté à une très courte majorité…Ce vote, a pour conséquence de débloquer le versement de 12 milliards d'euros d'aides par le FMI et l'Union européenne.

Pour l'union qui avait les yeux braqués sur le résultat de ce vote : « C'était un vote de responsabilité nationale" dixit le président permanent de l'UE, Herman Van Rompuy, et celui de la Commission, José Manuel Barroso.
 
Or le peuple ne veut pas de ces plans qui ne sont qu’une extension de la pauvreté, voir ici l’un de ses plans pour l’accroissement de la misère, datant du 2 Mai, de nombreux citoyens sont en grève, et montrent leurs colères face à ce désir de sabrer leurs niveaux de vie sociales et économiques, que nous connaissons tous c'est la fameuse politique de la terre brûlée.
 
A Athènes des heurts parfois très violents se sont déroulés entre les forces de l’ordre et les manifestants comme on peut le voir dans ces vidéos.
 

 

Toutefois là une question me taraude et elle est double est-il donc normal de dépecer un peuple et de voir des députés voter des projets comme la baisse des salaires, la mise en place de nouveaux impôts, des privatisations à profusion etc…alors que peuple n’en veut pas…

Depuis fin mai les "indignés" grecs protestent contre la politique de rigueur économique devant la place Syntagma, en face du parlement, ce peuple a fait savoir sur tous les tons son refus de plier face à ceux qui ont spéculés sur ce pays comme on peut le lire dans l’article de libération « L'Allemagne permet à ses banques de « spéculer contre les obligations grecques », a accusé lundi à Athènes le vice-Premier ministre grec Théodoros Pangalos lors d'un forum sur les investissements.
 
Selon le vice-Premier grec, l'Allemagne « en spéculant contre les obligations de son partenaire et ami (Athènes), et en permettant aux institutions monétaires et de crédit de participer à ce jeu misérable », permet à « des gens en Allemagne de gagner de l'argent ».
 
Et justement, un travail d’investigation sur la fameuse dette a été effectué par Aris Hatzistefanou, un journaliste, arrêté quelques jours seulement avant la publication du documentaire Debtocracy, dont le message est à contre-courant de la pensée dominante.
 
Dans le livre de Jacqueline de Romilly « Problème de la démocratie grecque » il y a une réponse quant à ma question sur comment est-il possible que des députés puissent ne pas représenter leurs peuples et mettrent ainsi toute une nation sous la tutelle de cette troïka qu’est la BCE, le Fmi et l’union européenne.
 
Ainsi on peut lire dans cet article sur le site Owen Jacqueline de Romily citant Aristote : « Le tirage au sort est considéré comme démocratique, l’élection comme oligarchique. […] le « peuple » ne représente qu’une classe sociale bien déterminée, qui n’avait accédé que depuis peu à la vie politique.
 
Le mépris des aristocrates pour son aveuglement en est naturellement plus vif et plus chargé d’amertume.[…] le peuple est ignorant, et s’aggrave avec l’expérience qui révèle en lui des passions violentes ».
 
Et ce point est terriblement vrai dans toutes nos démocraties, il y a l’idée qu’il y a des hommes supérieurs et les gueux le bas peuple….Nos "élites" l'ont très bien exprimés aussi en France lors de l'affaire dsk...
 
Ainsi s’explique très facilement l’idée qu’après tout ce peuple représente le danger, il ne sait pas ce qui est bon pour lui ainsi de suite, sauf que tout les ennuis, de ce peuple est que justement il ne gouverne pas, ne participe pas à sa démocratie, et ne collabore pas à la vie de la cité.
 
Les guerres, les crises sanitaires, économiques etc..sont le fait d'un nombre très restreint d’homme qui se pense être les dieux de l’olympe aux commandes de toutes les richesses et de toutes les décisions. Ces groupes se trouvent être à la source des problèmes et des différentes formes de paupérisations.
 
Ainsi un Grec sur quatre vit sous le seuil de pauvreté, le chômage affiche un taux de 15% et 'inflation grimpe à 5%, le Pib a reculé de 1.4 pour cent au 4eme trimestre 2010 par rapport au 3eme sans parler des hausses des prix et des coupes sanglantes dans les salaires, faisant ainsi de ce peuple, des morceaux de choix pour nos prédateurs les financiers et autres.
 
Maintenant à qui le tour après la Grèce de subir les foudres d’un mondialisme qui de toute évidence n’en a cure des peuples ?

Moyenne des avis sur cet article :  4.4/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

56 réactions à cet article    


  • Yvance77 30 juin 2011 09:59

    Salut,

    Ce qu’il faut saluer tient en peu de lignes dans l’édition du Wall Street Journal :

    « Wall Street a enchaîné mercredi une troisième journée de hausse consécutive, portée par le feu vert du Parlement grec à des mesures d’austérité susceptibles d’éviter un défaut du pays, mais les gains ont été entamés en fin de séance par des prises de bénéfices.
    ....
    Les députés grecs ont adopté mercredi le premier des deux volets du plan d’austérité destiné à éviter la faillite financière de la Grèce, un plan dénoncé par de nombreux Grecs qui ont encore manifesté par milliers dans le centre d’Athènes.

    Ce premier vote laisse entrevoir l’adoption du second pan du plan d’austérité régissant les modalités d’application afin de parvenir à dégager 28 milliards d’économies sur cinq ans.
    ... »

    Merci pour nos financiers ... faudrait pas que l’austérité gagne ces pauvres nécessiteux !!!

    Mais il parait que les grecs ainsi s’en sortiront ... morts ou pauvres à vie !!!


    • Roosevelt_vs_Keynes 30 juin 2011 10:09

      C’est pas si rose pour les financiers : personne n’est dupe !

      Extrait de http://www.csmonitor.com/World/Europe/2011/0629/Greek-austerity-squeaks-through-but-budget-woes-remain :

      "Yet analysts at Morgan Stanley, speaking anonymously, say that the new money and time bought by “kicking the can” is necessary as a measure to calm markets and allow for new solutions and adjustments to emerge.

      Philippe Waechter, chief economist at Natixis Asset Management in Paris, says the vote may be salutary but still doesn’t offer a long term answer.

      “Thanks to this vote we can avoid the problematic situation that would arise from Greece’s straight default,” Mr. Waechter argues, “but this vote, on a very, very drastic austerity plan, only allows for Greece to benefit from the Troika’s [EU, IMF, European Central Bank] next financing tranche. What is preoccupying is that a considerable effort is made to just meet a short-term deadline. What will happen tomorrow if Greece is again in the same situation, which will surely occur if nothing is done to tackle long-term problems ?


    • Yvance77 30 juin 2011 10:15

      R_vs._K

      Ca se nomme reculer pour mieux sauter (ou faire une meilleure culbute financière chez ces gens).


    • Roosevelt_vs_Keynes 30 juin 2011 10:06

      Les indignés espagnols et français commencent à exiger l’instauration au niveau mondial du Glass-Steagall : la fermeture définitive de Wall Street, de La City et de toute banque centrale privée.

      Faites-le savoir !

      Si des banderoles exigeant le Glass-Steagall (déjà proposé au parlement français en août 2010 et refusé par Lagarde) les médias ne pourront plus l’ignorer (comme ils le font depuis 2 ans).


      • Lorelei Lorelei 30 juin 2011 12:11
        Bjr à tous

        Je vais le faire circuler surtout que ses places de bourses servent de blanchissement d’argent sale drogues, prostitution 

      • FRIDA FRIDA 30 juin 2011 10:21

        Il nous faut un tribunal « Nuremberg » pour juger tous les responsables (escrocs voleurs et assassins déguisés en politiqiues et financiers) de cette catastrophe.
        c’est trop facile d’endetter les nations et de demander aux peuples de régler la facture.


        • Roosevelt_vs_Keynes 30 juin 2011 10:49

          En 1933, ce fut fait en quelque sorte sous la forme de la Commission Pecora, sous Franklin Roosevelt.

          En 2011, c’est en cours - également uniquement aux Etats-Unis pour l’instant. Mais contrairement à 1933, les médias n’en parlent pas.

          Ce premier semestre 2011, aux Etats-Unis, il y a eu d’abord le Rapport Angelides, qui a ensuite donné les bases pour attaquer les banques de Wall Street. Et le 12 avril 2011, Marcy Kaptur introduisait le projet de loi de reinstauration du Glass-Steagall ( qui fut créé le 16 juin 1933... suite à la Commission Pecora). Restaurée, c’est la fermeture de Wall Street et de La City, et le lancement de projets mondiaux type Nawapa.

          Le Parlement américain est pour. Le Sénat est contre, pour l’instant. Mais des émeutes commencent à éclater aux Etats-Unis, ce qui pourrait rapidement soit faire changer la donne, soit instaurer officiellement la dictature. En effet, Obama est passible de destitution depuis le 15 juin : une plainte de 10 congressistes bi-partisans et menée par un démocrate a été déposée contre le Barack Obama pour violation de la Constitution, relativement au War Powers Act.


        • Redrogers 1er juillet 2011 00:12

          Dommage, c’était intéressant jusqu’à ce délire Nawapa ! 

          Juste un extrait de votre lien :

          « Par l’intervention créatrice de l’homme, nous pouvons agir pour organiser et accélérer certains aspects de cette activité de la biosphère, ce qui donne naissance à un état encore plus élevé de son organisation que l’état à laquelle elle peut aboutir sans l’homme. »

          Visiblement, les leçons du passé (et du présent) ne servent à rien... Attention au retour de bâton.

        • Gabriel Gabriel 30 juin 2011 10:23

          Suite au premier plan d’austérité, 300 000 entreprises Grecques ont fait faillite. Ce second plan va pousser dans la misère et à la rue 70% de la population qui en sera réduit à faire les poubelles afin de survivre. Grands bénéficiaires, les financiers qui pourront racheter des pans entiers du pays pour une bouchée de pain et ainsi tout privatiser. Cette prise en otage, cette rigueur seront bientôt importée au Portugal, à l’Espagne puis à toute l’Europe. La mise en esclavage des peuples s’accélère, elle se fera en par le biais de la peur et de la spéculation. Ruinant ainsi les individus par la baisse des salaires, la suppression des acquis sociaux, l’augmentations des taxes, l’augmentation des matières premières et des produits alimentaires sous prétexte d’une fausse dette qu’ils ont fabriquée de toute pièce. Ils sont persuadés que cette dépendance sera le joug qui ôtera toutes velléités de révolte et qui leur permettra de régner sans partage. Ils sont entrain de créer la plus grande armée de révoltés de tout les temps et la révolution qui en découlera sera immense et incontrôlable. Quand on ôte toute sa dignité à un être humain on en fait une bête sauvage dont le seul but est survivre.


          • Robert GIL ROBERT GIL 30 juin 2011 10:27

            Les États, donc nous, ont investi des centaines de milliards pour soutenir l’activité.
            Ce qui a eu comme résultat l’envolée de l’endettement public. Nos gouvernants
            sautent sur l’occasion pour nous dire que cela va rendre indispensable les réformes
            que l’on repousse depuis 20 ans : à commencer par les retraites, puis la sécurité
            sociale. Les banquiers ont ruiné la planète, les contribuables ont payé prés de 3000
            milliards de dollars pour éviter l’effondrement du système, et l’on nous dit que les
            retraites vont être baissées et la sécu réformée car il n’y a plus d’argent pour les
            payer. Ceux qui sont responsables vont s’en sortir sans soucis, et les autres vont
            devoir se serrer la ceinture. Jusqu’à quand allons-nous l’accepter.Voir :

            http://2ccr.unblog.fr/2010/11/07/sus-a-la-crise/


            • jaja jaja 30 juin 2011 10:33

              Il n’y a qu’une solution pour les Grecs. Virer par la force du nombre ceux qui les ont mis dans cette situation : les politiciens professionnels et les financiers...

              Une fois virés du parlement et les banques nationalisées il ne resterait plus qu’à refuser d’honorer la dette immonde, qui n’est pas celle du peuple mais celle des capitalistes.

              Espérons que la rue ne va rien lâcher. Que si ceux que les Grecs appellent « les porcs » (les flics) continuent à réprimer le peuple ce dernier va répliquer durement. C’est le seul espoir d’une sortie par le haut pour ces valeureux Grecs qui sont un exemple pour nous....


              • lambda 30 juin 2011 20:12

                @jaja

                La violence populaire tout à fait légitime monte en puissance et je crains de voir débarquer pour aider le gouvernement grec à la répression de la population la milice crée par alliotMarie qui s’appelle l’EUROGENDFOR
                pour ceux qui découvre l’existence de cette armée répressive au service de l’UE avec d’énormes pouvoirs, voir lien ci-dessous :

                http://mai68.org/spip/spip.php?article2799


              • boris boris 30 juin 2011 10:41

                C’est simple, les Grecs vont appliquer la désobeissance civile en paralléle ils cassent tout.

                Ne payent plus rien, se servent et resistent aux forces de l’ordre qui finira pas rejoindre la majorité.

                Enfin, il faut espérer !


                • lloreen 30 juin 2011 10:53

                  Par Frida
                  Exactement.C’est aussi simple que cela.Ces corrompus, assassins, escrocs, bref la lie de l’humanité même s’ils sont en costard cravate pour les hommes, et avec des breloques étincelantes de 8 cm aux oreilles (diams et &) pour les « dames » ne méritent que cela : se retrouver devant les tribunaux pour crime contre l’humanité.

                  L’exemple de la Grèce est éclatant.Ils le savent.Partout, les citoyens leur font savoir qu’ils veulent qu’ils dégagent.Alors, les voir encore avec des tas de « dossiers » sous les bras, la mine sévère et le regard inquisiteur devant les « mauvais élèves désobéïssants » que nous sommes, est tellement anachronique que c’en est drôle !

                  Le décalage entre les images qui montrent les gens dans la rue et l’image lisse du journal de TF1 ou A2 est colossal.

                  Cela me rappelle les journaux de propagande de l’URSS où les gens, s’ils avaient envie de s’amuser un peu, regardaient les infos « officielles » !Deux mondes parallèles.On sait tous comment l’URSS a fini.Souhaitons le même « destin » à l’union dictatoriale européenne.

                  C’est le moment où nous devons nous émanciper de la tutelle de ces vauriens rapaces.


                  • Roosevelt_vs_Keynes 30 juin 2011 10:55

                    Que proposez-vous ?


                  • FRIDA FRIDA 30 juin 2011 11:49

                    A commencer par la désobeissance civile. Boycottons tous les produits superflus, leur média, trouvons d’autres moyens pour échanger nos besoins.

                    Tant que nous faisons les soldes et nous jetons des vêtements juste pour être dans la mode, tant que nous achetons des beaucoup de produits trop chers et qui ne sont pas indispensables, dans les superarchés nous trouvons des produits qui viennent d’Afrique de Sud, Mexique, le prix des fruits dépasse les 4€, la baguette est à 0,95 € (le 5 cent pour la psychologique), sans parler de l’essence, la taxe eco etc il y a de quoi les laisse avec leurs produits comme des cons, mais non nous achetons sans discernement,

                    la désobeissance civile est la moindre des choses sinon nous méritons ce qui nous arrive.


                  • Roosevelt_vs_Keynes 30 juin 2011 11:56

                    Ok pour ces moyens à court-terme, mais ma question est : que proposez-vous de constructif pour remplacer le système actuel, et qui soit applicable au niveau international ?


                  • FRIDA FRIDA 30 juin 2011 12:29

                    Utilisons le peu de liberté qui nous reste.
                     La liberté d’association et d’expression, le recours à la justice, regroupons nous et choisisons des personnes capables de porter nos demandes, faisons en sorte de les fiare connaître des citoyens, la société civile c’est nous et non les médias et leurs intellectuels faussaires
                    c’est ainsi que l’on peut obliger les politiques à stoper l’hémoragie sinon à reculer. Pourquoi attendons nous que les politiques décident pour nous, la potlitique c’est n’est pas un métier c’est une action citoyenne, donc c’est à nous de bouger, quitte à prendre sur notre temps de loisir, nos économies, faire l’effort de s’informer et d’informe, déjouer la désinformation,

                    Mais si nous ne participons pas à rien en attendons que cela tombe tout prêt, ce sera trop tard, le piège sera férmé sur nous, et le prix sera plus terrible (cela me rappelle le film Matrix), nous vivrons comme en Chine ou en Corée du nord. Si le peuple attend que les solutions viennent d’en haut c’est qu’ils se leurre tout seul, et il mérite ce qu’il arrive et c’est très dommage pour les génération à venir.


                  • Roosevelt_vs_Keynes 30 juin 2011 12:36

                    « des personnes capables de porter nos demandes »

                    Très bien, je vous suis. Quelles sont vos demandes, quelles sont vos propositions ?


                  • FRIDA FRIDA 30 juin 2011 13:04

                    vous en avez déjà cité quelqu’unes dans votre commentaire
                    « Les indignés espagnols et français commencent à exiger l’instauration au niveau mondial du Glass-Steagall : la fermeture définitive de Wall Street, de La City et de toute banque centrale privée. »

                    — imposer aux citoyens de s’intéresser à la rex publica, comme on les obligent à mettre une ceinture de sécurité ou à respecter une limitation de vitesse ;
                     
                    - Les Français ont dit non à la constitution européenne, il faut respecter le choix du peuple,
                    - demander des enquêtes et juger la corruption des financiers, des politiques et de médias
                    - remettre au goût du jour l’ostracisme, tous ceux qui se sont plantés dans leurs prévisions économiques, ou suspecter de collusion d’intérêts contre le peuple n’auront plus le droit (pendant un certain temps) aux médias,
                    - limiter les mandats en nombre et surtout dans le temps, après un certains les personnes ne peuvent plus se présenter même s’elles continuent leurs activités parce que cela génère des castes politiques et de clientélisme
                    - imposer aux citoyens de s’intéresser à la rex publica, comme on les obligent à mettre une ceinture de sécurité ou à respecter une limitation de vitesse ;
                     Cela peut parraître fantaisiste, mais pas autant que tout ce qui a été mis en place pour une Europe des peuples pacifiques et heureux et dernièrment tout ce qui a été mis en place(loi liberticide) contre des terroristes avec qui ils ont fini par négocié (Afghanistan), ou la mondialisation source de prospérité.

                    Tout est question d’estime de soi et de confiance, si l’on continue à estimer et à faire confiance dans une bande de malfrats, et bien nous sommes en quelque sorte complices de notre malheur, mais dommage pour les générations futurs auxquels on va leur laisser un monde détestable.


                  • Lorelei Lorelei 30 juin 2011 13:18

                    Une enquete sur les pratique de la bce avec des noms sur les politiciens véreux avec des noms et de comment se fait il que la bce achete aux banques privées de la monnaie à des taux super elevées pour l’a faire payer par les peuples, d’où cette dette une enquete faite par des gens venant de la société civile et virer à vie du monde politique quiconque se revelera un scelerat et un traitre à son pays


                  • Roosevelt_vs_Keynes 30 juin 2011 10:55

                    Nous parlons des grecs, comme si on parlait du dernier match de foot.

                    Nous savons tous que si la finance n’est pas séparée de l’activité réelle, notre tour viendra d’ici quelques mois.

                    Si nous ne sommes pas armés de propositions et d’un plan d’attaque politique, ce sera effectivement le chaos... ce qu’espère l’oligarchie.

                    La meillre façon d’aider les grecs, c’est de prendre dès maintenant les choses en main. Un peu comme un contre-feu : une fois l’incendie chez nous, le feu n’a plus rien à brûler car le peuple sait quoi faire et a déjà commencé le travail.


                    • Furax Furax 30 juin 2011 11:21

                      A partir du moment où les syndicats ont pris les choses en mains c’était fichu pour le peuple grec. Une grève de deux jours, il suffisait de tenir et de voter les gueux étaient roulés.
                      GREVE GENERALE ILLIMITEE, jusqu’au trait du plan et à la dissolution de l’assemblée


                      • Roosevelt_vs_Keynes 30 juin 2011 11:28

                        Que proposez-vous pour la suite ?


                      • Furax Furax 30 juin 2011 11:59

                        Sortie de l’UE, de l’Euro et reprise en main de sa création monétaire. ce qui sera de toutes façons le cas pour tout le monde dans un futur proche


                      • rosa luxemburg 30 juin 2011 12:08

                        Le danger dans tout cela c’est que la plupart des partis de gauche ,qui ne comprennent rien à l’économie, propose les nationnalisations,c’est à dire de prendre à notre charge la dette colossale des financiers privés.

                        Ils acceptent donc le fédéralisme et la mutualisation de la dette ,ils vont tout à fait dans le sens des financiers .Ils ne comprennent pas que le redressement judiciaire s’impose pour nous libérer de cette contrainte et que sans ce redressement, tous les peuples vont tomber dans la misère et l’anarchie.

                        Pensez vous ,que comme le front de gauche ,il le font consciemment ou sont ils stupides à ce point là ?

                        L’idéologie de l’europe et de l’internationnalisme ,sans comprendre que patriotisme économique n’est pas nationnalisme, cela n’est pas compris non plus .

                        Ils ne comprennent pas non plus à mon avis ,ce qu’est l’indépendance économique,des pays d’afrique avec des banques centrales publics pour des travaux d’infracstructure. Ils ne proposent tous que de mettre des petite taxes en occident pour les aider.

                        Le front de gauche ne propose pas de sortir des marchès,il veut emprunter à des taux d’usure sur les marchès européens et seulement sur ces marchès ,sans comprendre que les banques américaines ou européennes c’est la même chose.

                        J’ai bien peur qu’il ne tombe dans le mythe de la paritè fixe indexée sur la monnaie chinoise qui est loin de correspondre à l’envolée industrielle dont nous avons besoin mondialement,simplement par detestation des Etats-Unis. dans cette affaire les sentiments sont malheureusement plus forts que la raison clairvoyante et peuvent nous entrainer dans plus de chaos qu’en pensez vous ?


                      • Roosevelt_vs_Keynes 30 juin 2011 12:13

                        @ rosa luxemburg

                        Vous voulez annuler les dettes fictives des financiers ? Restaurer l’émission de crédit ? Des grands travaux ?

                        Mais c’est une utopie totale, votre truc. Jamais nos dirigeants le voudront : ils préfèreront mourir. Si j’avais tort, il l’auraient fait peut-être pas il y a 3 ans, mais lorsque DSK est tombé. Or, ils ne l’ont pas fait, donc ils ne le feront jamais et le peuple mourra.


                      • Lorelei Lorelei 30 juin 2011 13:03
                        Bjr rosaluxembourg

                        si les peuples meurent sont mis en esclagisme etc...il n’y a qu’une raison c’est à cause de nous, de cette majorité silencieuse qui ne dit pas mot pas assez fort pour changer le monde

                        regarder j’ai ecris e-camelotworld à cause de ça, nous sommes la raison du pourquoi le monde est aussi fou et pauvre

                        http://leplus.nouvelobs.com/contribution/150207 ;e-camelotworld.html

                      • rosa luxemburg 30 juin 2011 13:04

                        Donc si l’on part sur une grève illimitée,plus ou moins organisée,en prennant sur Paris les medias ,l’assemblée nationale,les sièges de 3 ou 4 grandes banques et compagnies d’assurances,,en banlieue les prefectures et les mairies de plus de 50000 habitants,en province en prennant les prefectures et les mairies,bien sûr on arrête pas les magasins d’alimentation,l’electricitè l’eau ,les hôpitaux et les transports en commun et les moyens pour approvisionner l’essentiel à la population.

                        Pendant les manifestations on eduque les gens au Glass steagall et au bretton woods afin de donner une substance à la lutte pour le changement radical,mais si ceux qui nous gouvernent s’en fichent qu’est ce qu’on fait ?

                        Pour l’instant ils sont certainement en train de vendre leurs obligations,puisque la bourse monte depuis 4 jours .Le problème est que l’on ne peut pas aller l’arrêter puisque les ordinnateurs sont à londres et pourtant le symbole aurait été fort pour leur faire comprendre que l’on ne veut pas mourir à cause de leur pingrerie.

                        N’oublions pas les 13 millions de Français qui jouent en bourse avec leurs assurances vies ,ils ne veulent pas que ça s’écroule,et si on fait une grève génèrale tout va tomber,ils vont être furieux !

                        Pourrions nous faire aussi un bank run,cela accélérerait le processus de désintégration et permettrait d’y voir plus claire.De toutes façons que ce soit nous qui demandions la faillite organisée plutôt que d’attendre le chaos ,c’est encore nous ,les révolutionnaires qui allons passés pour des brutes réactionnaires aux yeux des bienpensants,simplement parce que nous avons voulu sauver l’humanitè de la dictature

                        Faut il attendre l’hyperinflation alimentaire des prochaines se maines,les gens dévaliseront les magasins et l’oligarchie aura les moyens de rétorsions pour appliquer son plan de dépopulation rapide par l’entremise des médias qui pourra dire,« voyez nous sommes trop nombreux sur terre ces manifestants doivent être éliminés » ?

                        Vous dites l’élite ne fera jamais le glass steagall ,le redressement judiciaire, cela se comprend ils ont tous traffiqué dans les pires magouilles,Faut il attendre que les gens commencent à mourir de faim ,même dans les classes moyennes en Islandes c’est cette catègorie qui a demandè le changement parce qu’ils ont tout perdu mais pour l’instant çà tient et le bas peuple aura le temps de crever,que fait on ?

                        Je pense que la population demandera vengeance surtout que jour après jour les droits medicaux sont supprimès,la dernière en date ,tous les nouveaux hyper tension artèrielle ne seront plus pris en charge Xavier Bertrand sur Rmc LUNDI MATIN et ce n’est que le début de la fin.

                        En plus si il y a le chaos et beaucoup de bléssés nous n’avons plus les moyens de les soigner puisqu’au nom de l’écologie il ne faut pas produire,donc nous sommes arrivés au même niveau que certains pays d’AFRIQUE !

                        Avouez que la situation est digne d’un casse tête !


                      • Lorelei Lorelei 30 juin 2011 13:12

                        Moi je suis pour une greve illimitée dans toute l’europe dans le cas extreme mais avant je suis pour faire une pétition européenne sur facebook et autres outils du web demandant la fermeture de l’institution union europeenne tel quel la fin de la bce fmi oms omc enfin tous ses machins non démocratiques et qui sont l’expression de l’oligarchie


                        Pour faire ecrire une consitution avec des hommes et des femmes de la société civiles choisis pour leurs intelligences réelles pas supposées et un standard d’éthique elevé et pour les mettre autour d’une E-table ronde afin de mettre en place une constitution bédonnée dont le but est de mettre dans cette dernière l’impossibilité aux banques privées de creer la monnaie de mettre que toutes formes de speculations seraient vu comme un crime contre l’humanité que polluer plutôt que d’user des alternatives existant dans plein de domaines seraient aussi considérée comme un crime ainsi à la poubelle monsanto et toutes les compagnies de ce types, je suis pour dire qu’en dehors de raisons médicale sérieuse qu’il est interdit de rendre inconscient le corps d’un autre être humain etc...

                        Et du point de vue politique pour que nous elisions des députés de la société civile donc des ouvriers des gendarmes, des journalistes, même des pretres je m’en fiche à partir du moment qu’il jure sur la constitution de nous representer et le 1er qui est attrapé à representer un lobby de le virer fissa

                      • Roosevelt_vs_Keynes 30 juin 2011 13:54

                        "Pendant les manifestations on eduque les gens au Glass steagall et au bretton woods afin de donner une substance à la lutte pour le changement radical,mais si ceux qui nous gouvernent s’en fichent qu’est ce qu’on fait ?"

                        C’est assez simple, en fait.

                        Si on commence à nourrir les manifestations avec des banderoles et des tracts montrant que l glass-Steagall est demandé par les peuples à travers toute la planète, 1) les gens sauront sur quoi focaliser leur énergie, ce qui sera déjà une grande étape, au lieu de s’énerver de frustration. 2) Si les gens ne parlent plus que de ça, les médias ne pourront pas ignorer. 3) Armés du principe du Glass-Steagall, le mot d’ordre peut être lancé dans différentes villes où des groupes de gens, accompagnés de médias locaux, peuvent aller voir leur maire, et exiger de pousser le glass-Steagall.

                        Tout cela peut se faire sans violence. C’est très simple et efficace. C’est ce qui se fait aux Etats-Unis, par exemple, où des conseils municipaux de petites villes votent des résolutions (en France on dirat des motions) exigeant du parlement qu’ils réinstaurent le Glass-Steagall. L’enjeu est que ce phénomène se produise en masse dans tous les pays. Mais forcément, ça ne peut que commencer par... une personne ou deux motivées dans chaque ville : y a qu’à hollywood où le feu prendrait dans la seconde dans tout le pays !


                      • rosa luxemburg 30 juin 2011 14:06

                        Le problème avec la grève illimitèe c’est le manque de coordination entre les grèvistes car la plupart ne croient plus aux syndicats et surtout aux cadres,dans la boite ou je travaille les syndicats les plus corrompus comme la cfdt prennent de l’ampleur,tout comme à la sncf,parce qu’ils sont médiatisès,si nos ne prennons pas les médias nous sommes fouttus ,il n’y a qu’a voir les manifs de septembre octobre 2010,j’ai eté a toutes et on ne sentait pas les gens franchement politisés ,l’attitude bonne enfant et le fait que les gens n’étaient attachés qu’a la retraite comme revendication,a tout fait capoté.

                        Je milite depuis 20 ans et je m’aperçois que les gens ont peur de sortir de l’europe la propagande a fait son oeuvre.Les mesures minimalistes,comme ne pas consommer tel et tel produit ne fera pas changer le problème radicalement surtout qu’il compte sur çà pour enfin dire qu’il n’y a pas assez de nourriture et envoyer l’hyperinflation alimentaire comme cela les gens malnnutries mourront de maladie plus vite l’idée qu’il faut produire n’est plus dans les têtes.

                        Par contre oui a tout ce que vous dites sortie de l’europe de l’euro ,de l’omc ,de l’otan etc je crois que la plupart sont d’accord mais ou trouver les militants qui acceptent de commencer ce mouvement de grève de masse tant que les marchés ne sont pas tombés et qu’ils ont encore leurs retraites et allocations ,avec la chute de la bourse il n’y aura plus rien donc une faillite organisée comme roosevelt le propose s’impose ,mais nous ne pourrons faire passer le message que dans les médias et je ne pense pas que face book soit l’idéal la plupart des gens attendent quelque chose de la télè ou de la radio .

                        la révolution tunisienne et egyptienne ne s’est pas fait par les réseaux sociaux,c’est un mensonge elle s’est faite par la rue.quant aux associations elles sont retranchées dans leur doctrine elles regardent le monde par le petit bout de la lorgnette.

                        En ce qui concerne la constitution je la réecris depuis un an en prenant exemple sur l’ancienne constitution ,sur celle des Etats -unis, de l’allemagne et des divers demandes face aux évènements et la régulation de l’économie en fait partie,la proportionnelle et aussi de faire passer un test aux personnes qui se présentent au sénat ,aux législatives et à la présidence ,car un boulanger n’est pas forçèment malhonnete mais pas forçèment capable intelectuellement d’assumer la fonction ce n’est pas la classe sociale qui est importante mais les connaissances et l’intelligence,pas la malignitè.

                        pour servir dans une république il faut voir haut et juste dans son ensemble pour la patrie et pour le monde et comprendre les idées par hypothèse plutôt que par formalisme et pour cela il faut travailler son mental pour sortir des petites identifications corporatistes.


                      • FRIDA FRIDA 30 juin 2011 14:21

                        @Roosvelt vs Keynes

                        Vous êtes trop optimiste quant aux résultats d’une action citoyenne.
                        Je suis par contre très pessimiste, et je m’explique :

                        nous sommes faces à deux camps liés par un contrat politique. ;
                        le premier E (comme escroc), minoritaire, mais composé de la clique de racailles capitalistes et finacières, de politiciens verreux, marchands d’armes, de mort et de destruction etc.
                        le deuxième camp est le peuple.

                        Le premier camp a en son sein de divisions, des conflits d’intérêts qui peuvent être terribles, c’est des gens sans pitié. Mais cela ne les empêche pas de s’entendre quand il s’agit de rouler dans la farine le deuxième camp, appelons-le P (comme pigeon).
                        Ceui-ci, pour sa grande majorité, s’adapte à tout et ne voit pas plus loin que le bout de son nez. Il ne faut pas oublier qu’il est traversé par des divisions nombreuses et variées, parfois inconciliables, des religieux, des athées, des hédonistes, des je m’enfoutistes, des opportunistes etc. La grande majorité pense que les politiques du camps P veillent sur ses intérêts en attendant la prochaine élection, parfois, elle s’abstient même de voter.
                        Quant à la minorité, de ce deuième camps P, elle cherche à rétablir la justice, à révéler les tromperies, l’escroquerie du camp E. Mais désarmée, elle ne pourra pas aller plus loin. Au bout il y a toujours la confrontation avec le premier camps E qui a le monopole de la force que le premier camp P lui a cédée par la voie légale, la force qui sera utilisée pour réprimer la minorité du premier camp P, s’il lui vient à l’esprit de foutre le bordel dans ce contrat politique entre les camps E et P.


                      • Roosevelt_vs_Keynes 30 juin 2011 14:26

                        C’est marrant : vous me semblez déterminée et savoir ce qu’il faut faire, mais vous refusez de vous en donner les moyens.

                        Je dis « refuser » car vous n’avez pas dit que j’étais très optimiste, mais « trop » (sic !) optimiste. Ceci sous-entendant qu’un excès d’optimisme serait contre-productif. J’imagine que vous n’avez pas fait exprès d’employer ce terme. Toujours est-il qu’il est là dans votre discours :)

                        En tous cas, moi, j’ai commencé à agir... et ça marche. A bon entendeur :)


                      • FRIDA FRIDA 30 juin 2011 15:11

                        on peut être trop pessimiste et allez à la conquête de la justice, quitte à se faire traiter de donquichottisme,

                        dire que vous êtes « trop » optimiste ne préjuge ni de votre action ni de la mienne. Mais du résultat, et je le répète même en sachant qu’il n’y a pas de résultat, notre conviction et notre foi dans l’action que l’on mène nous pousse à faire comme sisyphe.

                        je ne comprends pas votre réaction smiley


                      • rosa luxemburg 30 juin 2011 16:15

                        Je crois qu’il veut dire que vous voyez les choses comme dans un microscope.

                        Aujourd’hui rechercher la justice sans voir les causes réelles à une échelle supèrieur ne sert à rien.Les petites luttes pichrocolines ne font pas avancer le processus de renaissance

                        Nous savons qui sont nos ennemis et roosevelts proposent des solutions pour les combattre,nous sommes dans le même état qu’avant la guerre 39-45,Roosevelt l’a fait en 33 nous nous avons du attendre 100 millions de morts pour que le CNR ET DE GAULLE le fassent en 45

                        notre époque est différente car nous avons,en moyenne plus de gens éduqués ,et plus de moyens d’informations donc la vague du Glass steagll pourrait être un tsunami très très vite

                        Votre peur est bien moindre que celle des oligarches,ils sont effrayés que ce qui se passe en GRECE arrive dans toute l’europe.En france ils sont environ 50000 leurs agents compris que peuvent ils faire contre 10 millions d’indignés et même 5 millions qui demandent un changement radical,surtout que lorsque nous aurons démarrer les autres40 millions suivront tellement le fait de voir qu’il y a des solutions concrètes les rendra grands.

                        Nous sommes DAVID ils sont GOLIATH.


                      • FRIDA FRIDA 30 juin 2011 17:02

                        Je ne pense pas que je vois les choses à travers un microscope.
                        Je parle de ce que j’ai tiré de mon expérience de vie. Autour de moi, au travail, la famille les voisins, les expériences des uns et des autres.

                        Je trouve vos projets trop optimistes, vous évacuez facilement les conflits de personnes, le retournement de situation, les désistements, le découragement la lâcheté face à la mort à la souffrance etc. Tout le monde n’a pas l’etoffe des héros.

                        Vous voyez les manifs, dès que la violence policière montre son visage, il ne reste pas grand monde, et c’est normal, que peuvent faire les gens désarmés face aux chars, des balles etc.
                        Vous faites appel à des évènements historiques, mais vous les dépouillez de beaucoup de paramettre, le CNR et De Gaulle avaient la légitimité pour faire ce qu’ils avait à faire, en plus de la légalité. Pareil Roosevelt.
                        Nous, nous ne sommes que des opposants à une politique, nous pouvons allez plus loin et descendre dans la rue, mais cela ne change rien. Ils savent que la rue ne gouverne pas, et c’est en cela réside leur force, et légale ( je ne dis pas légitime). la force psychologique et physique.
                        Ce que vous dites, je veux bien l’admettre et à supposer que cela marche, mais cela se terminera comme la Commune.
                        Le résultat, ils peuvent céder sur un point ou deux, reculer, mais ils ne lacheront pas le morceau. Tout simplement parceque un grand nombre de gens se soumet volontairement à la servitude et y trouve son bonheur et vous ne pouvez rien contre cet état de fait, à moins de faire la réeducation mentale des gens. Et là on dérive vers un autre monde.
                        « Votre peur est bien moindre que celle des oligarches,ils sont effrayés que ce qui se passe en GRECE arrive dans toute l’europe.En france ils sont environ 50000 leurs agents compris que peuvent ils faire contre 10 millions d’indignés et même 5 millions qui demandent un changement radical,surtout que lorsque nous aurons démarrer les autres40 millions suivront tellement le fait de voir qu’il y a des solutions concrètes les rendra grands. »
                        10 millions d’indignés, vous êtes sûr ?
                        Et même si c’est le cas, même si c’est plus, vous pensez que l’indignation suffit pour inverser le rapport de force ? vous êtes sûr que 40 millions vont suivre ?

                        Je ne pense pas, parce que entre s’indigner et donner de son temps, de son argent, se donner pour les autres, donner sa vie, celle de ses proches dans l’intérêt de gens ( certains ne le mérite même pas), il n’en a pas beaucoup.

                        Une question, pendant l’occupation, combien ont résisté frontalement et dans les maquis, en sachant ce qui les attendait avec la gestapo. Leur action n’est pas tant pour avoir un résultat immédiat ou pour eux même, mais ce fut essentiellement une lutte contre des principes auxquels ils étaient foncièrement contre.





                      • Lorelei Lorelei 30 juin 2011 17:13

                        Frida


                        il ne faut pas une majorité de gens pour changer le monde, mais assez de gens hommes et femmes qui diffuseront des idées positives, vous savez il y a eu tres peu de premiers résistants 1000 parait les premiers temps face au nazisme...
                         
                        je parle dans cette article de ça

                        en plus si nous nous mettions à user de facebook twitter etc...à notre tour pour faire des pétitions etc...on pourrait changer le monde peu à peu

                      • FRIDA FRIDA 30 juin 2011 17:38

                        @lorelei
                        La résistance sous l’occupation, par le nombre infime par rapport à un gouverement qui a capitulé et qui a collaboré n’a rien pu faire. Le résultat est plutôt morale, de montrer que malgré la terreur, il y en a eu ceux restent déterminés à donner leur vie contre une politique immonde. Les rapports de force ont changé dans le temps quand l’URSS a fait en sorte d’ouvrir un front contre l’Allemagne nazi, mais c’est le débarquement américain, anglais (avec des Français) qui a changé la donne.
                        Je persiste, quand les rapports de force sont déséquilibrés, le plus faible n’a aucun moyen pour contraindre le plus fort de changer son comportement. Ce n’est pas pour rien que dans le monde la pauverté persiste, en Inde, le naxalisme n’a rien pu faire contre des rapports d’exploitation, des rapports inégalitaires et injustes, quelques réussites n’ont jamais concrétisé quoique ce soit.
                        quasiment toutes les révolutions sont récupérer par la même catégorie ou une autre, mais les plus pauvre et les plus démunis payent le prix fort pour rien.


                      • rosa luxemburg 30 juin 2011 18:11

                        Mo aussi dans la vie j’ai eu des deceptions.Et même j’ai failli mourir 5 fois dont deux à cause de membres de ma famille et bien d’autres aventures je suis même handicapée ce qui ne m’empêche pas de me battre.

                        Tout est à faire sur terre il n’y a pas de paradis après la mort alors peut être vaut il mieux se mettre au travail maintenant

                        Vous parlez de la lâchetè des gens mais vous en faites partie et tout le monde n’est pas comme cela ,en tout cas j’en ai rencontrè qui s’accroche comme des bouledogues à leurs idéaux.

                        Si vous avez des enfants et des petits enfants c’est pour eux que vous devez combattre pour qu’ils ne soient pas esclaves et qu’ils aient une vie où ils pourront s’épanouir et pourquoi pas aller à la conquête de l’univers.

                        Si vous ne bougez pas vous êtes une complice collaborationniste du système et alors il ne faut pas venir pleurer que les autres n’agissent pas où sont lâches, vous êtes complice de la mort des enfants Irakiens et aujourd’hui des enfants libyens.

                        On vous donne les cartes en mains et vous dites non mais il faut se battre dans la vie pour la véritè et la vraie justice,faire du sophisme n’est pas la solution.

                        Ce n’est pas parce que les enfants africains meurent de faim qu’il ne vous faut pas manger de steack.se faire passer pour une victime ou une martyre ne fera pas qu’ils auront le ventre plein,c’est dénoncé leurs bourreaux et dire il faut les mettre en prison comme JEAN ziegler le fait et dire à chaque personne qui a des assurances vies ou des même une action qu’elle est complice d’assassinat.

                        Dire aussi qu’il y a des partis politiques qui agissent.Allez vous attendre de crever de faim ou de voir vos enfants mourir parce qu’il n’y a plus assez de medicaments pour agir ?

                        Roosevelt vous tends une perche saisissez là,il n’y a pas de hasard dans la vie tout est message à plus ou moins grande intensitè.Il faut se battre jusqu’à la fin et il faut cesser de regarder les autres c’est comme si vous regardiez votre nombril Demandez vous comment vous pourrirez les rendre meilleurs !

                        @lorelaî

                        Les petitions c’est pas mal mais à l’heure d’aujourd’hui ,selon les dernières directives de Bruxelles ne sont prises en compte que des petitions des 10% d’inscrits sur les listes électorales c’est à dire environ 4 430 000 signatures.

                        Si vous avez une stratègie je suis partante ,mais le gouvernement belge et les parlementaires viennent de voter la guerre en libye et le parlement français qui va se réunir ,sur cette question va certainement faire de même.

                        ILS faut qu’ils dégagent tous et seule une insurrection dans toute la france,suite au crash,,évitera une commune de paris que Frida redoute et permettra de les virer.

                        Il n’y a plus rien a attendre de ceux qui nous gouvernent c’est aux peuples ,comme en Grèce et en Espagne de se bouger !!! 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès