Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Une Europe aliénée aux Etats-Unis se prépare dans notre dos

Une Europe aliénée aux Etats-Unis se prépare dans notre dos

François Hollande n'en a pas parlé, mais la France est bientôt lourdement engagée pour des décennies dans ce projet d'un accord entre l'U.E et les U.S.A pour la libéralisation générale du commerce entre les deux ensembles. Et cette fois, ce n'est pas un accord commercial classique mais un véritable marché global intégré et dérégulé qui se prépare dans notre dos.

L'initiative (qui s'en étonnera ?) est venue d'Angela Merkel d'accélerer ce projet qui était tapis dans l'ombre. Quel candidat s'en émouvait durant la dernière campagne présidentielle ? M. Hollande, M. Sarkozy, Mme Le Pen ? Non. Il faut rendre grâce à M. Mélenchon qui lui l'a fait, et M. Dupont-Aignan à sa traîne, informés de cet ouvrage de Cherenti et Poncelet.

commander

Ainsi, le 1er Février 2013 M. Barack Obama s'est entendu avec MM. Barroso et Van Rompuy pour accélérer l'extension du TTIP (Accords de libre échange transatlantique en anglais).

Pourquoi n'y a-t-il pas de débats nationaux organisés sur cette question majeure ? Parce que dans les Traités qui font fonctionner l'Europe, la Commission européenne a une compétence exclusive sur les accords commerciaux, donc pas de débat ! Ce sera une fois de plus une marche forcée menée dans notre maison de redressement Bruxelloise. Ce sera une fois de plus des menottes en plastique que nous consenterons à porter.

Comme le dit très bien Laurent Mafféis ci-dessous (directeur de la collection "Politique à gauche" aux éditions Bruno Leprince) ce sera l'Union Européenne en pire, avec moins de capacité normative, plus d'exposition à la concurrence commerciale des produits U.S et en premier lieu, du Dollar, qui profitera de son avantage compétitif avec l'Euro... heures sombres pour le chômage en perspective. 

 

Avec le risque de délocalisation vers les U.S.A, les citoyens des divers pays d'europe verront assez vite les conséquences sur leur vie quotidienne. Notre chère Exception culturelle et les dispositifs d'aides publiques à la création seront menacés pour bien sûr ne pas faire d'ombre aux productions U.S, mais aussi l'industrie classique, l'agriculture intensive et même les marchés financiers, plus liés que jamais à l'agressivité des "Colony capital" et autres mastodontes de la Finance privée.

 

Aux U.S, les normes environnementales sont moins élaborées qu'en Europe, il faudra donc encore s'aligner sur le moins-disant : Bœuf aux hormones, volailles lavées au chlore, forage pour les gaz de schiste, intrants chimiques etc...

 

La seule gloire à mettre au compte de la Commision europeéenne va fondre dans l'encre des signatures.

C'est toute la chaîne de la qualité écologique alimentaire qui en fera les frais. Ironie de l'histoire, c'est au travers les normes environnementales (ISO 9001 etc.) que cette volonté transnationale et consensuelle est devenue la grande vitrine politique de l'Europe. Vitrine positive dont Europe-Ecologie-les Verts fait des gorges chaudes, et sur la base desquelles les autres divers partis écolo-européistes ont été fondés ! Après 2015, les U.S.A demanderont l'ouverture de forages en Europe ou de construction de centrales nucléaires U.S au nom de la libre ouverture des marchés, et nous ne pourrons nous y opposer...

Comme toujours, la logique néo-libérale reviendra à la baisse sur ces normes sacrifiées sur l'autel de la libre concurrence. Les droits de douane étant globalement moins élevées pour les importations U.S qu'elle ne le sont aux Etats-Unis pour nos produits, cet accord se fera unilatéralement en leur faveur. Sinon, les américains sont pragmatiques, ils ne le feraient pas...

 

Menottes en plastique

L'enjeu stratégique est aussi pour les Américains du nord de prendre de vitesse le déclin de leur influence dans le monde, en s'aliénant économiquement l'Europe contre le bloc des pays émeergents et en particulier la Chine, disons-le clairement. La France, elle, après son intégration par M. Sarkozy dans le Commandement intégré de l'OTAN, n'aura décidément plus aucune marge de manœuvre militaire, de crédibilité diplomatique, ni de pouvoir de négociation dans ses intérêts commerciaux ou industriels (si tant est qu'elle en ait encore). Autant désarmer tout de suite, et cesser d'entretenir à grands frais notre arsenal nucléaire. Ne sommes-nous pas en temps de crise ? Allons, voyons...

 

Ce n'est pas un mince affaire pour les Etats-Unis. Leur perte d'influence mondiale est bien réelle. Souvenons-nous qu'au lendemain des premiers bombardements d'Israël sur la Syrie M. Nethanyaou a dû se rendre à Pékin, et non plus à Washington. Signe des temps.

L'enjeu pour la Gauche est d'attirer l'attention des Français sur ces véritables coups d'Etat permanents qui se jouent loin des medias et des débats démocratiques. 

 

Il faut d'ores et déjà annoncer un débat national et international au moins aussi important -et dans sa continuité- de ce que nous avancions déjà en 2005 lorsque le Front de Gauche était encore épars mais où toute la Gauche, en passant par la base des militants du P.S, était unie contre le Traité Constitutionnel Européen.

 

M. Laurent Mafféis, à la source de ce billet, expose cela dans une vidéo très synthétique

 

 

Plus de précisions le site Parti de Gauche 

Théorie du tout : http://www.theorie-du-tout.fr/2010/08/billet-chroniques-transatlantiques-4.html

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.79/5   (75 votes)




Réagissez à l'article

89 réactions à cet article    


  • Alpo47 Alpo47 1er juin 2013 08:57

    Mondialisation ... libéralisation ... précarisation ... le monde à venir se construit sans nous et n’est pas vraiment POUR nous.
    Quelque part, des « penseurs », au service d’un groupe tout puissant, ont imaginé la nouvelle société, toute entière dédiée à consolider le Pouvoir des « élites ». Ne nous trompons pas, derrière les politiques et haut fonctionnaires, simples exécutants très bien récompensés, se cachent le vrai pouvoir, celui de quelques ultra-riches qui construisent un monde à leur dévotion. Barroso, Van Rampouille, Obama ou Flamby ne sont que des comparses, souvent grotesques. Recherchez donc qui sont les actionnaires de la banque de France et vous aurez nos « élites locales ».
    Se construit actuellement le cauchemar des pire fils de science fiction et sans que les masses lobotomisées en aient conscience. « Belle » manipulation en cours pour construire une société dictatoriale et fasciste.

    Heureusement, je crois que ces manipulateurs, maîtres du jeu actuel, n’ont pas tout prévu. Certaines données humaines ne peuvent être mises en équation et leur Système va s’écrouler avant qu’ils aient pu le finaliser.

    Nous sommes au pied du gouffre et le sol s’effrite sous nos pieds. Très incertain est l’avenir.


    • Anaxandre Anaxandre 1er juin 2013 15:59

       « Or, nous devons percevoir clairement ce principe, fort impopulaire dans tous les pays occidentaux : le libéralisme économique, c’est-à-dire l’acceptation des lois de la concurrence sur le marché mondial, est à l’origine de la plupart des maux de la civilisation moderne. On ne peut créer une civilisation européenne sans qu’il y ait d’abord un marché fermé « européen ». La fermeture la plus stricte des frontières de l’Europe devant les produits, les affairistes et les idées de l’étranger est la base indispensable de toute construction de l’avenir. Si nous nous y refusons, l’Europe, quoi qu’on dise, quoi qu’on fasse, n’a pas d’autre destinée que d’être un État satellite de l’Amérique (...)« 

        Maurice Bardèche, Sparte et les sudistes (1969)

        Ou pourquoi la République nie l’existence, voire même jette en prison certains intellectuels »fascistes" !


      • Pour échapper à ce terrible désastre auquel les peuples ne pourront échapper, il faudra FUIR. Cultiver son individualité entre les tentacules de la pieuvre. Tracer son propre chemin, en dehors des clous.

    • taktak 1er juin 2013 21:23

      Pour le coup, le GMT ca met une fin définitive à l’illusion de la réforme de l’UE. Cette construction européenne qui ne sert qu’à détruire un à un tous les acquis sociaux, mettre en concurrence et opposer les peuples.

      Sortons de l’UE, de l’euro de l’Otan et du capitalisme pour construire une république sociale et les coopérations internationales progressistes dont nous avons besoins


    • kimbabig 2 juin 2013 16:28

      Bien vu taktak, sorties de l’ue, de l’euro, de l’otan pour enfin sortir du capitalisme, c’est la solution qui s’impose !


    • Ben Ouar y Villón Brisefer 3 juin 2013 11:32

      @anaxandre  : Bon sens !
      Fichte avait écrit « L’Etat commercial fermé », tabou moderne, mais qui n’exclut en aucun cas les échanges culturels, universitaires, les voyages, les libertés fondamentales etc.
      (source Frédéric Lordon, « La Crise de trop ». éd. Fayard)


    • Anaxandre Anaxandre 3 juin 2013 18:24

       Bonjour Brisefer, si ce n’est déjà fait, lisez Nuremberg, ou la Terre Promise (facilement téléchargeable gratuitement) de Bardèche, une lecture indispensable à tout esprit libre soucieux de comprendre le monde actuel. Mais attention ! Des vérités si fortes qu’elles sont sans retour...


    • Le Canard républicain Le Canard républicain 1er juin 2013 09:51

      - Marché & Union transatlantique sur Radio Aligre :
      http://www.lecanardrépublicain.net/spip.php?article651

      - En route vers l’Assemblée transatlantique ! :
      http://www.pouruneconstituante.fr/spip.php?article284

      J.G.


      • 59jeannot 1er juin 2013 10:41

        NON au G.M.T.
        NON à l’envahisseur (USA)
        VIVE LA LIBERTE


        • files_walker 1er juin 2013 12:05

          US go home !


          • CASS. CASS. 13 juin 2013 07:56

            De Gaulle le dernier qui a dit us go home et les saynim avec


          • jef88 jef88 1er juin 2013 12:20

            Nos dirigeants européens sont d’IMMENSES NAÏFS  !

            Ils rêvent à une Amérique qui brutalement ne serait plus protectionniste ...
            Les USA c’est et cela sera toujours « faites ce que je dis et pas ce que je fais »


            • TARTOQUETSCHES TARTOQUETSCHES 1er juin 2013 12:36

              Non Jeff.


              Pas naïfs, mais complices, ou traîtres si tu préfères...
              L’europe a été créé pour être le croupion des USA.
              La commission y veille depuis sa création.

            • marco1960 1er juin 2013 16:15

              Mais...... Attends JEF, nos dirigeants européens sont EUX MEME des américains !!!. Ils viennent soit de GOLDMAN SACHS, soit de LEMAN B ou de la CIA !!!

              Malheureusement tout était déjà écrit et les naïfs ne sont pas ces gens mais NOUS, le pov peuple qui a cru en cette belle Europe. Combien de fois j’ai entendu des gens me dire à l’époque du premier vote pour l’Europe, « mais siiiiii, il faut voter OUI à l’Europe, ça ne peut être que bien !!! » ba oui jvois ça c’est formidable !!! un véritable délice, un monde merveilleux, qui d’ailleurs n’a absolument rien résolu en terme d’équilibre sur le plan militaire, Une Europe pacifiste et sécurisée, car dotée d’une force commune de plus de 20 nations ! mais cependant dirigée par les US !!! c’est magifique !!!
              La construction de l’’Europe constitue le fiasco le plus terrible que ce continent ait pu connaître, et même s’il fallait passer par des périodes horribles de par la sortie et la mise à la poubelle de l’Euro, ces moments seraient certainement moins « hard » que ce qui nous attend. Je plains nos enfants si nous ne jetons pas ce tas merde à l’égout en s’assurant que ses salopards de dirigeants (non élus faut-il le rappeler) y glissent avec. NOUS AVONS DE LA MERDE DANS LES YEUX, ET AVONS PERDU LE SENS DU MOT COURAGE !!! Encore une fois que dira t-on à nos descendants ? Qu’on a rien vu venir ? Qu’on a pas eu les C......... ? 
              La victoire de 1945 nous aura décidément coûté les yeux de la tête, et ce n’est pas fini !!! le début en était le plan Marshall et ça continue avec le plan Baroso ! mais celui-ci nous mène à la ruine, financière et sociale définitive.
              Que ce soit les uns ou les autres, MERCI messieurs nos dirigeants. Ceux que l’on nomme « L’ELITE » Que du bonheur..... Et l’on nous fait CHI-ER pendant des semaines avec le mariage pour tous !!! Mais quelle bouffonnerie !!!


              • Voilà plus de 70 ans que le ver US est entré avec voracité dans le fruit européen puis mondial. Et il n’a pas attendu l’Europe et sa Commission servile pour bouffer à en crever de l’Européen avec la complicité de tous ceux, avides de fric et d’honneurs, ont bâti une espèce qui pullule partout et surtout en France. Sans oublier bien sûr les anglo-saxons, c’est à dire les anglais et les allemands toujours aussi faux jetons. Heureusement pour moi lorsque cette Europe et surtout cette France que j’ai tant aimées seront contaminées à en crever je ne serai plus là.

            • kimbabig 2 juin 2013 16:37

              M.Diacono,

              La France que vous avez tant aimée ne crèvera pas si elle en prend conscience qu’elle a l’avenir dans ses mains, justement par les relations qu’elle entretient de par le Monde.

              Par contre, à terme, l’union européenne va crever, et c’est tant mieux, il faut juste s’en débarrasser au plus vite, car elle nous entraîne vers le déclin et tend à compromettre notre avenir.


            • gaston gaston 3 juin 2013 02:19

              À Henri Diacono.


              Entièrement d’accord avec vous. Cependant,il faudrait peut-être
              penser à nos petits enfants...

            • agent orange agent orange 1er juin 2013 15:01

              Il y a plus que jamais URGENCE à sortir de l’UE.


              • viva 1er juin 2013 15:14

                Sortir de l’UE est remettre les usa à la place qu’il n’aurait jamais du quitter, c’est à dire une colonie européenne. Rapprochons nous des grandes nations historiques, les usa vont retomber dans les poubelles de l’histoire. Déjà certain état sont prêt à quitter le giron de l’état fédéral, ce n’est qu’une question de temps, mais leur déchéance va aller très vite, ils nous entrainent dans leur déroute c’est tout ce qu’ils font pour nous.


                • mario mario 1er juin 2013 15:17

                  @ce que vous évrivez est vrais, mais c’est une tentative....

                  parce que ,les russes et les chinois ne laisserons pas faire !

                  comment ? deja les menaces fusent : mises sur le marché des milliers de milliard de dollard qui aura pour conséquense de mettre a genoux les usa et l’europe .

                  ceux qui jouent avec les civilisations anciennes....n’ont que les coui...(comprener dollard papier toilette) pour essayer de réussir et c’est justement la qu’il sont visés.

                  ce sont des petits joueurs face aux maitres des échecs et du jeu de go

                   


                  • Grandloup74 1er juin 2013 22:09

                    Esperons que vous ayez raison !


                  • BlackListed BlackListed 1er juin 2013 15:34

                    Une alliance commerciale transatlantique est le meilleur remède à la crise.

                    Avec ce projet, on peut attendre un gain de PIB combiné de 180 milliards d’euros en cinq ans. C’est très important pour la France en particulier, qui est la première destination des IDE (investissements directs à l’étranger) américains.

                    Non seulement il créerait de l’emploi et améliorait la compétitivité des entreprises par la suppression des droits de douane, mais surtout il ferait bouger les rapports de force. 

                    Aujourd’hui, 15 millions de voitures sont fabriquées des deux côtés de l’Atlantique, contre 18 en Chine, qui a donc l’avantage. Si demain on réunit les Etats-Unis et l’Europe, ça fait 30 millions contre 18. 

                    Les règles et les standards commerciaux seront définis par la zone transatlantique, cette alliance et le meilleur moyen de combattre la crise et la Chine !



                    • Wald 1er juin 2013 15:42

                      Si les US « combattent » la Chine, qui va désormais acheter la dette américaine ? Vous ne pensez pas que les Européens mettraient leur bille dans cette monnaie de singe ?


                    • marco1960 1er juin 2013 16:35

                      Ba Oouiiiiiii !!! BEN VOYONS !!!!!! comme ça la FRANCE sera pour les USA ce que le BENGLADESH est pour la FRANCE. 

                      Vous êtes sans doute un grand économiste, devin de surcrît....
                      Pfffffffffffffff MAIS FRANCHEMENT N’IMPORTE QUOI. On s’est déjà fait bien ENC.... depuis la création de l’Europe, je vois qu’il y en a qui adore ça pour en redemander à ce point !!! c’est pas banal...

                    • BlackListed BlackListed 1er juin 2013 17:17

                      Ce qui a détruit la France, ce sont les années de socialisme qui ont nourris un état obèse.

                      Ce qui détruit la France c’est plus de la moitié des étudiants qui ambitionnent de devenir..........fonctionnaires.



                    • marco1960 1er juin 2013 17:36

                      Mais... Blacklisted, la politique socialiste ou umpiste à l’égard de la problématique européenne est scrupuleusement la MEME !!!. 

                      Il faut regarder les choses en face, nous payons tout simplement la liberté que nous ont vendus fort cher les ricains, c’est tout. Je l’écrivais plus avant, il y a d’abord eu le plan Marshall, maintenant c’est le plan Baroso. Et si nous ne faisons rien et encore pire acceptions cette alliance, nous deviendrons des esclaves !!! Comme certains pays le sont pour l’Europe, par ex le Bengladesh puisque c’est d’actualité !!!
                      Le dollar aujourd’hui ne vaut plus rien, l’économie là bas tien à coup de planche à billet (QE) qu’ordonne la FED et son singe à cervelle de bulot Mr Bernanke, (le même que le nôtre d’ailleurs, le narcissique Dragui qui décide « de nouveaux billets » rien que pour y voir sa signature) Et vous voudriez instauré une alliance avec un état qui paie avec des billets de monopoly ? 
                      ça vous tente ? ET BIEN PAS MOI, et cette décision devrait relevé d’un REFERENDUM, pas comme le dernier évidemment, mais un qui retient la voix du peuple et non pas celle d’un nabot autocrate !!!



                    • Fifi Brind_acier Pilou Camomille 1er juin 2013 18:05

                      Black listed

                      Barack Obama : « Cet accord renforcera le pouvoir de nos multinationales... »
                      Les lobbys de Bruxelles ne semblent pas suffisants, il faut en rajouter une couche !

                      Ces accords vont permettre aux multinationales d’attaquer les gouvernements qui mettraient en place des lois qui feraient baisser les profits distribués aux actionnaires.

                      Au Québec, le gouvernement , qui a prononcé un moratoire sur les gaz de schiste, est traîné en justice par une entreprise américaine qui lui demande 250 millions de dollars.

                      C’est la Commission européenne qui est mandatée pour signer ses accords. Plus vite nous sortirons de l’ UE, mieux ce sera.


                    • chantecler chantecler 1er juin 2013 18:14

                      Je ne vois pas comment avec un euro fort garanti par l’Allemagne et un $ variable , affaibli et adossé à que dalle , ce traité pourrait favoriser nos exportations .
                      Et puis les Etats Unis ont toujours roulé pour eux , pour ce qui les favorise .
                      Effectivement il y a de quoi être méfiant par cet énième avatar .
                       De Gaulle se méfiait des Américains , des Anglais et d’Israël .
                      Il avait raison sur ce point .
                      Quand il a quitté le pouvoir , ça a été la reprise US de notre pays par tous les moyens dont la finance . Pompidou et d’Estaing c’était ça .


                    • Ben Ouar y Villón Brisefer 3 juin 2013 11:37

                      « Et vous voudriez instaurer une alliance avec un Etat qui paie avec des billets de Monopoly ? » Pas moi ! smiley


                    • alinea Alinea 1er juin 2013 15:48

                      Vous auriez dû employer le conditionnel ; certes en vain, mais en 2005, contre toute attente, nous avons réussi à informer le péquin ; de même devrons nous faire pour cette horreur qui nous guette ; il y a du boulot car il ne faut pas compter sur les médias !! Soyons confiants en nos capacités, et comme un homme averti en vaut deux, nous ne nous laisserons pas, cette fois-ci, voler notre victoire :
                      NON AU MARCHÉ TRANSATLANTIQUE


                      • taktak 1er juin 2013 21:33

                        Pour ne pas nous laisser voler notre victoire, l’expérience nous montre qu’il faut dire non seulement non au GMT, mais aussi sortons de l’UE. Ce sera l’occasion, sur la base de la souveraineté d’un peuple ayant dit merde au totalitarisme voulue par sa classe dominante de construire une République sociale et de vraies relations internationalistes aux services des peuples et non de leurs exploiteurs.


                      • Traroth Traroth 3 juin 2013 14:53

                        Les Français ont voté contre le TCE, et pourtant, le TCE est quand même entré en vigueur. Les Français étaient contre la « règle d’or », et pourtant elle quand même été mise en place. Et qui s’est énervé, finalement ?


                        Ils ont trouvé la solution : ne plus nous demander notre avis.

                      • taktak 3 juin 2013 17:24

                        l’abstention a crue, de même que le vote FN...
                        Dans le même temps, NPA, FDG sont restés totalement inopérant sur la question européenne en défendant une Europe sociale illusoire. On a vu ce qu’il en a été du plan B réclamé à grand cri par le FdG naissant : le plan B c’était de faire passer au parlement le plan A refusé par le peuple. C’est le principe de l’UE que de ne servir que ses maitres, la classe capitaliste, en écrasant les travailleurs.

                        Alors que le PCF versé dans l’eurocommunisme, alors que JLM était encore au PS, les militants du PRCF et au-delà les communistes, ont poursuivi le combat pour la sortie de Maastricht dont les critères de convergences (pour l’Euro) ont conduit au plan juppé, puis à la politique sociale désastreuse de la gauche plus rien (privatisation, libéralisation à tout va...à. En 2005, nous faisions campagne contre toute constitution européenne sachant pertinemment qu’il ne pouvait pas y avoir de plan B.... De façon constante, l’UE via la BCE et la CE impose toujours plus d’autérité pour les travailleurs, toujours plus de profits pour les capitalistes et pour pouvoir obtenir ce toujours plus a besoin du toujours moins de pouvoir aux Nations, où la voix du peuple leur serait fermement opposée

                        Ce qu’il faut désormais, c’est sortir de l’UE par la gauche. Et vite, pour retrouver notre souveraineté et que le peuple puisse ainsi imposer une politique progressiste.


                      • alinea Alinea 3 juin 2013 21:22

                        taktak : lisez le dernier blog de Mélenchon, vous comprendrez pourquoi, comme vous dîtes, « ils » rechignent" à sortir de l’Europe !


                      • vinuxx vinuxx 5 juin 2013 20:31

                        Après l’époque des dictatures par la force et la propagande, voici venu le temps de la dictature qui s’installe par l’ennui et la totale incapacité des citoyens à comprendre les mécanismes du monstre qui s’empare de leur pays. 
                        C’est bien de pointer du doigt, mais pointe on encore correctement ?
                        Une nouvelle europe, c’est du délire qu’on nous vend depuis le début.
                        Une sortie de l’europe, c’est l’espoir qui passe par la réappropriation de notre souveraineté perdue.


                        Je rappelle que les personnes qui dirige réellement la France actuellement n’ont été élus par PERSONNE. D’ailleurs la plupart des français ne les connaissent même pas. Ca ne facilite pas la canalisation de l’indignation grandissante. :) 

                      • Pierre Régnier Pierre Régnier 5 juin 2013 22:54

                        vinuxx

                         

                        Nous devons, effectivement, nous réapproprier notre souveraineté perdue. Mais le faire sans avoir préalablement défini ce que nous en ferons, et comment nous nous organiserons face à tous ceux qui, mondialement dominants, voudront notre perte, ce serait pire encore que de rester dans l’Europe mortifère actuelle.



                      • vinuxx vinuxx 7 juin 2013 17:29

                        Je ne suis pas d’accord avec la crainte que vous évoquez.
                        La preuve en est simplement le cas de l’Islande. C’est par le courage des décisions politiques contre les puissances que vous désignez que ce pays semble entrain de se sortir d’une situation de crise économique.

                        La sortie de l’Europe n’est pas tant la condition nécessaire à une amélioration de la situation que la réponse au problème lui-même. La majeur partie de nos problèmes auraient trouvé des solutions si nous n’étions pas enchaînés à tant de pays qui n’ont pas la même vision politique que nous. 

                        La sortie de l’Europe ne fera pas empirer la situation. Tous les pays qui l’ont refusé ou partiellement s’en sortent mieux voir beaucoup mieux aujourd’hui (Suisse, Suède, Danemark, Norvège, Islande).
                        Il ne faut pas avoir peur de cette sortie. C’est par la peur que nous sommes privés de notre souveraineté, progressivement depuis un demi-siècle. 

                        De toute façon si l’on en sort pas, elle explosera et ce sera pire. L’Allemagne souhaite en sortir au plus vite, ce n’est que par la pression des USA qu’elle y reste. Nous sommes un des pays où l’on parle le moins de cette sortie dans les grands médias et c’est bien dommage.

                        Aucun des problèmes qui nous touchent au quotidien ne sera résolu sans la récupération de notre souveraineté. C’est un pari lucide que je fais et que beaucoup d’autres font. smiley


                      • Jean-Paul Foscarvel Jean-Paul Foscarvel 1er juin 2013 16:18

                        S’ils traitent l’Europe comme ils traitent l’Amérique latine, il y a de quoi avoir peur !

                        De toute façon, c’est au minimum la garantie de la mal-bouffe, l’interdiction de semer son jardin, la fin du lait cru, la fin des garanties sociales, la fin de la sécurité sociale, remplacée par des assurreurs-escrocs, la fin des garanties sur les produits, l’introduction massive de produits nocifs dans les biens de consommation, la fin du droit du travail, etc.

                        Aucune aide ne pourra intervenir dans aucun domaine, que ce soit agriculture, transports, énergie, santé. Tout devra être privatisé, et la concurrence sera obligatoire, avec l’arrivée des capitaux américains dans tous les domaines.

                        Peut-être les armes elle-mêmes seront en vente libre sans toute l’Europe !

                        C’est un vrai cauchemar.

                        C’est une régression sans précédent, mais que la commission anticipe en exigeant, au nom de la dette, de détruire notre modèle social, enfin ce qu’il en reste.

                        Barroso furioso met définitivement le cap au pire.


                        • byle 2 juin 2013 10:10

                          Les armes en vente libre ? Ce serait le bonheur.. ! On pourrait enfin « se battre » contre l’oligarquisechiedessus à armes egales.. Et on pourrait gagner, vu le nombre..

                          Mais non, je n’y crois pas une seconde.. Ils travaillent a desarmer les americains, peuple pourtant deja bien endoctriné, ce n’est pas pour armer les europeens, legerement plus cultivés, mais surtout beaucoup plus « revoltés ».. Des flingues en europe et c’en est fini de l’elite..

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès