Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Une pétition pour l’installation définitive du Parlement européen à (...)

Une pétition pour l’installation définitive du Parlement européen à Strasbourg

Les pères fondateurs de l’Europe ont souhaité que le Parlement européen siège à Strasbourg. Telle est la volonté que veut aujourd’hui faire respecter la pétition One-City.eu. Le débat n’est pas nouveau, la pétition si. Ses initiateurs défendent l’idée que Strasbourg est un symbole fort pour la construction européenne : "ville biculturelle", la capitale alsacienne a "changé cinq fois de nationalité en moins de 75 ans pour cause de divisions humaines". Emblème de la réconciliation franco-allemande, Strasbourg devrait être considérée comme "le siège unique du Parlement Européen".

Cette initiative en faveur d’un siège unique pour le Parlement n’est cependant pas la première, mais d’habitude c’est plutôt Bruxelles qui a les faveurs des pétitionnaires. Ainsi, Cecilia Malmström, actuellement ministre des Affaires européennes en Suède, avait lancé lorsqu’elle était eurodéputée, la pétition "One Seat" qui a largement dépassé le million de signatures.

One City bénéficie du parrainage de Brigitte Fouré, eurodéputée française membre du groupe PPE-DE. Le choix de Strasbourg permettrait notamment de "rationaliser le fonctionnement du Parlement européen", en "regroupant l’intégralité de [ses] activités" dans une seule ville.

Dans la rubrique "pourquoi signer la pétition ?", d’autres arguments sont évoqués en faveur de la capitale alsacienne. Améliorer l’accessibilité de la ville en favorisant les connexions ferroviaires et faciliter l’accueil des parlementaires en augmentant la capacité hôtelière font partie des priorités à mettre en œuvre pour permettre à la ville de jouer pleinement son rôle de centre européen.

Le blogueur Cédric Puisney se prononce largement pour cette initiative. Il est clair pour lui que le siège de la démocratie européenne se trouve à Strasbourg et doit le rester. Pour étayer l’idée d’un siège unique en Alsace, Cédric Puisney s’appuie sur les traités, qui indiquent clairement que Strasbourg est la ville où siège le Parlement européen. Par ailleurs, cela mettrait un terme aux constants allers et retours des eurodéputés entre Bruxelles, Strasbourg et Luxembourg. Seul regret pour le membre des Jeunes Européens : le manque de soutien politique en faveur de la pétition en dehors de Strasbourg et parmi les eurodéputés, même français ! Il en appelle aux médias européens pour que ceux-ci "relayent le sujet et que la défense de Strasbourg ne soit plus l’apanage de quelques eurofédéralistes alsaciens ou allemands".

Un autre fédéraliste, le président des Jeunes Européens, Jan Seifert, ne partage pas l’avis de Cédric Puisney. Pour lui, la campagne "One City" est embarrassante. Un élément semble gêner Jan Seifert : le fait qu’il n’y ait qu’une eurodéputée (française) derrière ce projet et que celle-ci ne soit apparemment pas considérée comme irréprochable dans son travail parlementaire. Dernière pique lancée contre One City : l’absence de traduction de la pétition en allemand...


Moyenne des avis sur cet article :  3.26/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • beubeuh 11 juillet 2008 16:50

    Parce que toi tu sers à quelque chose, peut-être ??


  • ronchonaire 11 juillet 2008 16:03

    Si on veut mettre fin aux allers-retours incessants des députés et de leurs conseillers, le plus simple serait encore d’installer définitivement le Parlement à Bruxelles, non ?

    Je serais d’ailleurs curieux d’avoir une idée du coût pour le contribuable d’avoir les différentes administrations européennes éclatées sur plusieurs villes (car j’imagine que les frais de déplacement de nos eurodéputés leur sont bien évidemment remboursés). Sans parler du coût environnemental, la plupart faisant le trajet en voiture !


    • beubeuh 11 juillet 2008 16:56

      Le vrai scandale, c’est les services de traductions qui se trouvent...à Luxembourg !


    • Gilles BERTIN Gilles BERTIN 17 juillet 2008 11:12

      BRUXELLES croyez vous que c’est judicieux ?

      Vous voulez maintenir la capitalde UE dans un pays qui existera plus et qui devra renogocier son adhesion. A moins de de se ratacher au un membre de EU. ( Luxembourg ,France, Pays-bas A+


    • eugène wermelinger eugène wermelinger 11 juillet 2008 16:07

      Et les vidéos-sessions ? Ce sera pour la St Glinglin ?


      • beubeuh 11 juillet 2008 16:55

        Surtout les diffusions télévisées, comme à l’Assemblée Nationale. Cela nous permettraient de constater que certains eurodéputés qui parlent d’Europe à tord et à travers (comme de Villiers) n’y foutent jamais les pieds.


      • Internaute Internaute 15 juillet 2008 10:31

        @beuhbeuh

        De Viliers est présent mais on n’en parle pas, ce qui est différent. Par exemple, lors de la dernière intervention de Daniel Cohen Bendit, le JT a rapporté l’événement et nous a retransmis le discours du maoïste. Ensuite, en une seconde on a vu de Villiers entrain de parler mais le son a été soigneusement coupé. Seul est intéressant ce que veulent les maoïste (Cohen Bendit, Barroso, Joska Fisher…). Ce que dit de Villiers ne doit pas être écouté.


      • beubeuh 15 juillet 2008 11:42

        De Villiers est présent à un peu plus de 50% des sessions depuis qu’on a fixé ce seuil en dessous duquel on perd une partie de l’indemnité Parlmentaire. L’Europe ça ne l’intéresse que pour dénoncer.
        Bon après que le JT soit partial et anti-déontologique, je suis totalement d’accord avec vous. Moi, j’ai éteint la télé, ça rend aigri.


      • wesson wesson 11 juillet 2008 16:33

        voilà bien tout le trompe l’oeil de la démocratie à la sauce européenne.

        Pendant que l’on s’étripe sur une question totalement subalterne comme savoir quelle ville recevra ce parlement fantoche, les décisions se prennent dans la plus grande opacité ...

        A Strasbourg, Bruxelles ou catchoupiot ; on s’en fout, c’est d’une autre europe, pas celle des nervis du libéralisme, dont nous avons besoin.


        • beubeuh 11 juillet 2008 16:53

          Les procédures sont certes complexes mais pas plus opaques que celles qui régissent le pouvoir législatif au niveau national. Le Parlement est d’ailleurs plutôt moins orienté vers le libéralisme que le Parlement français actuel.
          Par contre les journalistes qui s’intéressent à ce qui se passe à Bruxelles se comptent sur les doigts de la main. Cela fait bien longtemps que TF1 n’y a plus de correspondant permanent.


        • wesson wesson 11 juillet 2008 21:26

          Tall,
          vous ici ...

          nous commencions à croire que vous vous étiez fait étriper par une horde de barbus !

          pour le reste, TF1 a peut-être un correspondant à l’europe, qui doit être nettement plus passionné par les histoires de fesse entre les députés que par la législation communautaire qui se décide en toute discrétion.

          Pour ce qui est du non libéralisme du parlement européen, permettez-moi d’en douter un peu. Ne vient-il pas de repousser ces derniers jours la durée hebdomadaire maximale de travail de 48 à 65 H ???



        • beubeuh 15 juillet 2008 11:50

          Attendez, je n’ai pas dit pas que le Parlement était de gauche ! Mais l’opacité et le libéralisme n’ont pas leur seul repaire à Bruxelles, Paris est très pro-actif sur le sujet, ces derniers temps. L’équation : "ce que fait la France, c’est toujous moins pire que ce que fait Bruxelles" est largement illusoire.
          Quand à la présence des journaleux à Bruxelles, je maintiens ce que j’ai dit : TF1 n’y a pas de correspondant permanent (il utilise un pigiste de LCI), les grandes chaînes et grands quotidiens français ne s’intéressent que de très loin à la politique européenne.


        • beubeuh 11 juillet 2008 16:59

          Les lobbies sont là ou est le pouvoir (n’accusez pas trop Bruxelles, ils sont aussi présents -et massivement- à Paris). En revanche les services de traduction, la Cour de Justice et la Cour des Comptes, sont à Luxembourg.


        • patrice patrice 23 juillet 2008 19:26

          Une ville-état indépendante, parfaitement bilingue (français-anglais)...

          Pour le reste, je suis d’accord pour dire que les strasbourgeois ont des raisons de s’inquieter de la crise belge. Avec un Bruxelles DC (ou HV comme vous voulez) il n’y auras plus aucune raison de maintenir séparées les institutions de l’UE.


        • brieli67 12 juillet 2008 15:15

          RIEN ne se fait à Bruxelles !   GB- of course !  Depuis le Congrès de Vienne la même rengaine.
          Le Caprice des Dieux c’est fini !
          L’Europe en a tellement marre des directives et des fonctionnaires. Le Bxl-DC ?  Un pétard mouillé une fois de plus pour sauver la royauté anachronique belge ? A force d’avoir trop tiré sur la corde d’avoir fabriqué à tours de bras du fonctionnaire par des diplomes que plus personne ne veut....

          Et puis c’est la guerre civile larvée entre vous  dans le royaume !
          Commencez donc par règler ce menu détail....et ne prenez pas l’Europe à partie.


        • zoé 11 juillet 2008 17:41

          @ l’auteur

          J’ai une position ambivalente à ce sujet. Je suis moi même alsacienne et dans mon fort intérieur je désire que le parlement reste à Strasbourg.

          Or "votre" Europe me fait littéralement chier !

          Quand vous parlez des pères fondateurs je suppose que vous faites références à ces "Monnet "et ces "Schuman" . Je vous signale que le journaliste britannique Pritchard a consulté il y a quelques années les archives déclassifiées du ministère des affaires étrangères de Washington. Elles ont révélées que vos chers pères fondateurs étaient financés par la CIA. Pas un mot , je dis bien pas un mot à ce sujet dans la presse francaise ! Rien , nada !

          Quant au parlement européen permettez moi d’être circonspecte. Il sert à quoi au juste ce parlement ? J’ai beau chercher je ne trouve pas ; Pouvez vous m’éclairer de vos lumières mister touteleurope ?
          Il n’ a pas le droit d’initier des lois et cela ne risque pas de changer avec le frere jumeau du TCE que l’on essaye de nous refourguer coute que coute en ne changeant pas le fond mais juste le nom : le traité de Lisbonne.

          Non seuleument ce parlement n’ a aucun pouvoir mais cela n’a pas l’air de suffir à nos cheres élites politiques. Le mode de scrutin des legislatives européenne va être reformé ( si cela n’est déja fait ) pour instaurer definitivement un système bipartiste dans le seul but d’empecher toutes les voix dissidentes de se faire entendre.

          Alors votre combat pour savoir où il est plus judicieux de placer un RIEN me consterne au plus au point !


          • gnarf 11 juillet 2008 21:21

            Il suffit de comparer Bruxelles et Strasbourg, au niveau infrastructures, presence de la commission europeenne et de toutes ses directions...ce serait inepte de garder le parlement a Strasbourg.

            Vous oubliez de parler du scandale du parlement de Strasbourg, qui est loue pour un prix exorbitant, bien au dela de sa valeur.


            • brieli67 12 juillet 2008 11:43

              NON !  acheté à Strasbourg et loué à Bruxelles. 
              Voulez  vous qu on vous refasse l’historique de cette bataille du siège du Parlement ?


            • ASINUS 12 juillet 2008 11:18

               yep pourquoi pas le kosovo vu que cette innovation etatique est issue de leur voeux
              a defaut de fourguernotre bel argent au mafieux locaux ils pourraient directement
              se payer sur la bete


              • non666 non666 12 juillet 2008 11:45

                Oui, les europeens avaient bien prévu au debut, dès le depart, l’instalation du parlement a Strasbourg.

                Mais dès depart, la France s’etait engagée dans des promesses d’infrastructure de transport (autoroute, tgv , aeroport qui n’ont été tenu que bien tard.

                Voyant cela les Belges, aidés par les anglais ont monté un "coup" en profitant de l’abstentionnisme legendaire des eurodeputés français.
                Un certain vendredi apres midi, alors que nos elus toursites etaient deja dans leur train depuis longtemps, les comploteurs ont mis au voix l’installation a Bruxelles...

                Pour les anglo-saxons, Bruxelles est beaucoup plus facile a controler que Strasbourg puisqu’ils y ont d’autres bras de levier(le QG de l’Otan depuis le depart du trocadero..).

                Avec une Europe qui, derriere Sarkozy, est en train de se soumettre aux etats unis, il est vrai que la diffrence n’est plus aussi flagrante desormais...


                • E-fred E-fred 12 juillet 2008 18:40

                  Bien vu Brieli
                  Bien vu non666

                  Vieux débat...

                  « L’Union européenne n’est pas hyper centralisée, ni fédéraliste. Elle est polycentrique et Strasbourg en est un symbole », affirment à l’unisson Pascal Mangin, adjoint au maire conservateur de la ville, et Pernelle Richardot.


                  • dom y loulou dom 14 juillet 2008 13:27

                    lol... quel bordel

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès