Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Union bancaire, austérité : l’Europe va dans le mur et accélère (...)

Union bancaire, austérité : l’Europe va dans le mur et accélère !

Comme à chaque sommet, nous avons droit aux déclarations enthousiastes de Pierre Moscovici qui annonce dans le Monde que les décisions prises sont historiques. Par-delà le ridicule qu’il y a à dire cela à chaque sommet, l’analyse détaillée des détails de l’accord démystifie ses déclarations.

La grande illusion de l’union bancaire
 
Pour être honnête, tout n’est pas à jeter dans l’accord sur l’union bancaire. Il est sain, par exemple, de partir du principe que les actionnaires et les créanciers doivent être les premiers contributeurs. C’est un principe beaucoup plus sain que les 1000 milliards d’euros prêtés à 1% par la BCE aux banques de la zone sans la moindre contre-partie. Il n’est pas normal que le secteur bancaire ait droit à une ligne de crédit bon marché pour la protéger de ses erreurs. Mais de cela, l’accord sur l’union bancaire ne dit rien et cela est dommage car du coup, il laisse à la BCE toute lattitude pour aider les banques.
 
Et par delà le fait que l’Allemagne ait obenu tout ce qu’elle voulait, cet accord pose trois problèmes qui ont été assez peu identifiés. Le premier, c’est que l’UE met en place un mécanisme de résolution d’une crise bancaire sans traiter les causes de ces crises. En clair, elle traite les conséquences et non les causes. Pourtant, ce n’est pas faute d’avoir eu du temps – cela fait plus de cinq ans que la crise financière s’est déclenchée – ni même d’exemples – les Etats-Unis, la Grande-Bretagne ou la Suisse ayant produit des réglementations spécifiques additionnelles aux normes Bâle 3.
 
Mais le point le plus incroyable qui n’a pas été identifié, c’est que le mécanisme mis en place serait inutile en cas de crise systémique comparable à celle de 2008. En effet, rien n’empêche le jeu de dominos des faillites car les banques sont créancières les unes des autres et la faillite d’une d’entre elle aurait des conséquences pour toutes les autres. En outre, la mise en place d’un fonds de 55 milliards (sur 10 ans) est le summum du ridicule quand on sait que cela ne couvre même pas la facture de la crise bancaire espagnole. Enfin, l’institutionalisation de la saisie d’une partie de l’épargne est choquante.
 
« L’austérité acte III »

L’autre point du sommet européen, c’est qu’absolument rien n’est fait pour remettre en cause les politiques d’austérité. Certes, beaucoup d’objectifs ont été repoussés, mais c’est parce que ces politiques sont contre-productives, l’austérité générant une baisse des recettes et qu’il y a quand même des limites aux mesures qui peuvent être prises, même si cela n’arrête pas la troïka dans la mise en place de politiques inhumaines. Cela fait plus d’un an et demi que François Hollande et son gouvernement nous bassine avec une politique de croissance européenne. On a bien vu en 2013 son résultat.

Romaric Godin, journaliste à la Tribune, qui rend compte de manière pédagogique et vivante des sommets européens a bien raison de parler d’une « austérité acte III ». En effet, ce ne sont pas les quelques milliards d’investissement, dérisoire à l’échelle de nos économies, Krugman ayant parlé, avec justesse, de « pistolet à eau contre un rhinocéros qui charge  », qui vont changer quoique ce soit. Et il est effarant que l’on parle encore d’ajouter de nouveaux mécanismes austéritaires, sachant qu’il en existe déjà le six pack, le two pack, et le TSCG, pas moins de trois camisoles budgétaires pour les Etats.
 
Mais ce que l’Allemagne veut… A mille lieues des espoirs délirants du PS, le SPD s’est aligné sur la position très dure d’Angela Merkel dans leur contrat de gouvernement. Cela veut dire que jusqu’en 2017, le seul et unique souci de Berlin sera de récupérer l’argent avancé par les fonds européens pour éviter de déclencher les garanties auxquelles elle s’est engagée. Ce n’est pas incompréhensible, mais cela montre aussi que l’euro pousse à des politiques délirantes, l’Allemagne demandant aux pays « aidés » de baisser leurs salaires et leurs dépenses alors qu’elle fait exactement l’inverse à domicile !

En fait, ce sommet, loin d’être une réussite, montre que l’UE est dans une impasse totale. Alors que nous ne parvenons pas à vraiment sortir de la crise depuis 5 ans, nous persistons dans les mêmes politiques qui ont échoué dans le passé. Signe que ce système ne fonctionne pas et qu’il faut l’abattre.


Moyenne des avis sur cet article :  4.27/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • claude-michel claude-michel 21 décembre 2013 09:57
    Union bancaire, austérité...non collaboration de notre gouvernement avec l’Allemagne (en 45 tous ces collabos auraient été fusillés)... !

    • Jimmy 21 décembre 2013 10:27

      il faudrait peut-être aussi un peu se mettre à leur place
      étant donné que la seule bonne solution serait de virer tous ces clowns à grands coups de pompe dans le derrière, ils ne pouvaient dès lors nous proposer que des mauvaises solutions


      • izarn 21 décembre 2013 23:47

        Le crétinisme ontologique de ces gens les conduit au naufrage...Il n’y a rien à esperer d’eux...Il faut attendre que le Titanic coule...
        Ils mourront dans l’eau glacé de leur crétinisme intersidéral...
        Merci, iceberg....


      • colza 21 décembre 2013 18:02

        Union bancaire, ça veut dire que, comme d’habitude, les banques en cas de problème diront aux dirigeants des pays :« payez, car si on coule, vous coulez avec ! », règles ou pas règles.

        Et hop, passez muscade !

        • Arnaud69 Arnaud69 21 décembre 2013 18:20

          @ Colza

          C’est encore mieux car en cas de problème les banques auront même bientôt le droit de taxer votre épargne !


        • GrandGuignol GrandGuignol 21 décembre 2013 19:29

          Si on touche à 1 euros de mon compte bancaire, je paye plus mes impots !
          Et je tire au canon de 150 sur celui qui s’approche pour me saisir !


        • Arnaud69 Arnaud69 21 décembre 2013 19:40

          GrandGuignol

          Alors un conseil avisé je me suis sauvé à toute jambes d’une banque B.. qui me taxait à mort dès que je retirais mon argent. Après 10 ans à plus 250€/an de frais bancaires, un seul découvert en 10 ans et ils m’ont fait une leçon de morale.

          Depuis c’est Crédit Municipal mes frais bancaires n’ont plus rien à voir...  smiley
          2014


        • izarn 22 décembre 2013 02:19

          Non, on ne coulera pas avec les banques. Ce sont les politiques au pouvoir qui font couler les états au maximum avant d’etre virés.
          Cela c’est passé en Argentine. Mais aussi en Russie.
          On aurait pu éviter le pire, mais les Moscovicieux et autres farceurs économistes iront jusqu’au bout de la ruine, pour vous prendre le max de fric... Une fois que vous serez ruiné, il se casseront. Et laisseront un gouv comme celui des Kirchner pour relever la situation face à d’énormes dettes insolvable bien entendu, et ou la seule solution est de faire défaut.
          Ils vont vous essorer. Quand il n’y aura plus rien, il laisseront le pouvoir à n’importe qui, et iront se bronzer à l’Ile Maurice....Avec leur fric aux Iles Vierges.


        • colza 22 décembre 2013 09:18

          Bof, on ne peut pas tondre un oeuf... smiley

          Ceci dit, par la grâce du gel des barêmes, je me suis retrouvé à payer près de 400 euros d’IR alors que je n’en payais pas jusqu’à présent.
          Et, deuxième effet Kisskool, je viens de recevoir un courrier de la Caisse d’Allocation Vieillesse, m’annonçant que comme je paye des impôts, je suis désormais redevable de la CSG et de je ne sais plus quoi, ce qui fait qu’un plus de payer un impôt, je vais voir ma retraite diminuée de près de 7.5%.
          C’est bien d’avoir un Président de gauche, non ?

        • GrandGuignol GrandGuignol 21 décembre 2013 19:25

          Ce Moscovichie de la merde austéritaire par la bouche et en fout plein son plastron.
          Dégommer ce parasite serait de salut public.
          La lutte contre la fraude fiscale il en parle plus mais la solidarité des banques c’est important pour favoriser les évasions fiscales..des ses petits copains, tous ces Cahuzacs qui continuent à se pavaner sans être inquiétés le moins du monde !


          • izarn 22 décembre 2013 02:23

            C’est surtout l’ami de DSK, du FMI. Oui celui qui viole les femmes de chambres et est copain avec dodo la saumure.


          • GrandGuignol GrandGuignol 22 décembre 2013 02:53

            Dodo la saumure....

            http://www.francetvinfo.fr/societe/justice/affaire-du-carlton-la-cour-d-appel-a-confirme-le-renvoi-en-correctionnelles_485552.html

            Je le connaissait pas celui là tiens...lol

            Dsk,dodo la saumure, Mosco, et combien d’autres encore ? Si on rajoute les pédophiles, on nage en plein délire...ça devient glauque.


          • millesime 22 décembre 2013 05:34

            Non seulement, un règlement en euro ne contient aucune obligation concrète de justice, mais les gouvernements qui devraient en rendre compte à leurs citoyens sont délestés de tout moyen d’agir par la non-localité d’un dépôt monétaire et par la non-souveraineté d’institutions politiques financièrement indistinctes.
            Ceci est permis par le fait que le principe de libre circulation des capitaux sur le territoire de la zone euro et par l’application dans la zone euro de la réglementation financière du dollar et de la livre sterling qui sont le pivot du système monétaire international depuis 150 ans...
            La démocratie est de la sorte « falsifiée » par le dollar et la livre sterling.
            à la demande des allemands et avec la complicité des élites politiques et économiques latines, l’euro a introduit le nominalisme monétaire anglo-saxon dans les pays de droit latin.
            La responsabilité financière morale des Etats a été abolie ...afin de libérer les élites dirigeantes européennes de la charge de l’impôt et de l’obligation de contribuer au financement du bien commune et de la justice.
            La cour de Cassation française (dans l’affaire Kerviel) a l’avenir de la démocratie entre ses mains...
            à suivre
            lire
            http://millesime.over-blog.com


            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 22 décembre 2013 07:28

              Rien ne sera en place avant 10 ou 15 ans..., en attendant l’ Allemagne a protégé ses caisses d’épargne régionales « Comment l’Allemagne a saboté l’union bancaire » .

              Et Mr Pinsolle qui ne cesse de nous décrire toutes les turpitudes de notre belle Europe des banksters, nous invite à « abattre l’ Europe », sans donner le mode d’emploi... ?
              On fait comment pour abattre l’Europe ?

              Par contre, il existe un moyen simple et légal de sortir la France de cette usine à gaz, c’est l’article 50.


              • colza 22 décembre 2013 09:21

                Pardon, Fifi,

                Je voulais vous plusser et je « m’est gourré » smiley

              • millesime 22 décembre 2013 10:42

                Lire

                Crise Mondiale 
                En route pour le monde d’après
                France-Europe-Monde
                dans la décennie 2010-2020
                éditions : ANTICIPOLIS

                de Franck BIANCHERI (aujourd’hui décédé hélas)

                http;//millesime.over-blog.com


              • Arnaud69 Arnaud69 22 décembre 2013 11:52

                Attali disait « somalisation de la France » tout un programme faire de la France un camp de réfugiés géant ...


              • baldis30 23 décembre 2013 22:32

                Il n’y a pas que l’article 50 ...il y en a d’autres . Sans aller à la guerre bien sûr , mais en donnant séchement une leçon technique , au bon moment . Lorsque les allemands et leurs deux alliés européens ( eh oui il y en a deux, prêts à créer un euro à deux vitesses) auront compris que la nostalgie du IIIème reich il faut ne plus y penser alors les choses seront claire : l’usine à gaz qu’est bruxelles s’effondrera toute seule .
                Y aura-t-il un grand fracas.... pas sûr ..... seule l’hypocrisie technocrate en souffrira.

                Vu l’immoralité dans laquelle l’Europe se débat, est-il grand besoin de respecter une légalité avec des moyens qui ne sont pas interdits .....mais qui sont bien percutants .


              • zygzornifle zygzornifle 22 décembre 2013 18:09

                Comment voulez vous que l’Europe fonctionne , elle à a sa tête les politiques qui saignés les citoyens de leur pays, on ne met pas directeur de prison un ancien taulard ou directeur des fiances un ancien perceur de coffres ...


                • Arnaud69 Arnaud69 22 décembre 2013 21:24

                  GrandGuignol


                  UE : Les banques en faillite pourront siphonner les comptes des déposants

                  Merci l’Europe, merci papa de m’avoir dit qu’avec l’Europe tout serai plus beau !

                  Tu t’en fous tu es retraité je sais, après toi la fin du monde ...


                  • zygzornifle zygzornifle 25 décembre 2013 18:54

                    Pendant la révolution françaises certaines têtes ont finies au bout d’une pique, la il faudra en relancer la fabrication à l’échelon européen .......

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès