Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

 Accueil du site > Actualités > Europe > Union Européenne : un pas de plus vers la dictature

Union Européenne : un pas de plus vers la dictature

Super-Maastricht ne doit pas passer

le nouveau traité européen est une véritable déclaration de guerre contre les peuples

Le 2 mars à été signé le traité sur la règle d'or interdisant les déficits, le 27 février Sarkozy écartait tout référendum sur le sujet, se félicitant que ce traité s'appliquera aux gouvernement « de droite , de gauche , du centre , ce que vous voulez » .

Ceux qui ont signé ce traité déclarent par là-même qu'ils s'acharneront contre les travailleurs pour rembourser à marche forcée la « dette publique », dette créée et creusée année après année par les subventions et les aides aux banques et aux grands patrons.Comme en Grèce !

Qu'impose ce traité ?

Le déficit autorisé passe de 3% à 0,5% du PIB !

Cela signifie concrètement 80 milliards d'euros de coupes budgétaires ou d’impôts nouveaux puisque le déficit de l'état français ne pourrait excéder 10 milliards d'euros.

C'est ce que signifie la règle d'or !

Combien de milliards d'euros ponctionnés sur le budget de l'éducation ou sur la santé ?

En cas de dépassement, un mécanisme correctif immédiat !

Concrètement, si le déficit dépasse la limite autorisée, des coupes budgétaires devront être appliquées immédiatement !

Avec une telle règle d'or, (elle n'est d'or que pour les banquiers) la nation abdique toute souveraineté et il n'y plus besoin de parlement.

Obligation de réduire de 5% par an la dette de l'état !

Comme la dette est aujourd'hui d'environ 1700 milliards d'euros, il va falloir ponctionner les budgets sociaux de 85 milliards d'euros supplémentaires chaque année ( 5% de 1700 milliards ) pour réduire de 5% la dette.

Il s'agit là d'une véritable déclaration de guerre contre les travailleurs !

Ils veulent ponctionner le budget de la nation de 215 milliards d'euros ( 80 de réduction du déficit et 85 pour la réduction de la dette auxquels il faut ajouter les 50 milliards du paiement des intérêts de la dette).

C'est impossible car il faudrait pour parvenir privatiser les écoles et les hopitaux.

Ces règles sont à inscrire dans chaque constitution nationale !

Que resterait-il de la souveraineté d'une nation ? Que resterait-il de la démocratie ?

Parvenir à de telles ponctions sur le budget de la nation implique d'écraser le peuple travailleur, à commencer par tous les droits sociaux et politiques arrachés ces dernières décennies.

Ils nous menacent d'un chaos social équivalent à celui de la Grèce !

Des « programmes de réformes structurelles » obligatoires sous la surveillance de la commission européenne.

En cas de dépassement du déficit autorisé, la commission européenne s'autorise à contraindre l'état fautif à mettre en œuvre un programme de réformes structurelles dont le contenu et le format seront définis par directives imposées par la commission.

Ce traité est une véritable déclaration de guerre contre les peuples, contre les travailleurs.

C'est pourquoi rien n'est plus important que de tout mettre en œuvre pour qu'il ne soit pas ratifié.



Sur le même thème

L'anticrise - Ce qui va nous sauver
Election Européenne : piège à con ?
La Pologne dans tous ses Etats
Contre l'Europe des patrons et le gouvernement PS-Médef ! Pour une Europe des travailleurs !
Ukraine : qui sème le vent ...


Les réactions les plus appréciées

  • Par skyrl (---.---.---.235) 13 mars 2012 04:44

    Seule solution après 32 ans de politiciens qui nous promettent « Une Autre Europe », quitter l’Union Européenne et en refaire une autre, culturelle, universitaire et artistique uniquement, bâtie sur le Conseil de l’Europe.

    De François Mitterand à Jacques Delors et après le TCE, tous nous on promis une autre Europe alors que jamais les Français n’ont demandé à participer à tel mécanisme. Maastricht n’a réuni que 34% des élécteurs inscrits, réalisant un petit 51% des voix en sa faveur grâce aux abstentionnistes.

    Alors qu’aujourd’hui Seguin passe pour un prophète, l’Europe sociale qu’ils nous avait promis n’est jamais venu et ils nous ont imposés l’Euro sans qu’on le choisisse.

    La France, fidèle à son histoire, a été conjointement aux Pays-Bas la lumière des nations européenne en s’opposant à 55% (moins de 25% des inscrits favorables) au Traité Constitutionnel Européen le 29 mai 2005.

    Au lieu d’en tenir compte et proposer une autre constitution, voire une constituante, les gouvernants européens et des 27 états ont bafoué le suffrage populaire en imposant le TCE à travers Lisbonne, contenant tous les articles du TCE, mis dans un ordre différent.

    On observe le résultat aujourd’hui. Une Europe fascisante, des états à l’agonie, une paupérisation et un chômage en pérpetuel acroissement depuis 30 ans, le trucage des chiffres pour maintenir le mythe virtualiste de l’Europe de la Paix.

    Ce n’est pas l’Europe qui a fait la Paix, c’est la Paix qui a fait l’Europe.

    L’Europe est par ailleurs la nouvelle guerre, invisible et économique contre les peuples. 800 emplois industriels détruits tous les jours en France, 800 agriculteurs qui se suicident tous les ans en France. Et toujours le chômage, la précarité, plus de SDF, 12.000 suicides, des services publics à l’abandon, la plus mauvaise redistribution des richesses depuis 1914, le bloc continental ayant la plus faible croissance au monde... Voilà leur Europe !

    Et leur rêve d’« une autre Europe » cent fois entendu n’y changera rien : les pouvoirs que les nations des 27 ont transférés à l’UE ne leur laisse plus aucune marge de négociation, sous peine de se voir réprimander par le Conseil Européen, ses ministres, ou directement la BCE. Maintenant, ce MES et les 6pack/2pack qui l’accompagne légitimerons encore plus la casse sociale qui va s’opérer.

    « L’Europe procède d’un despotisme doux et éclairé » disait Delors. Vas-t-on attendre comme des vaux de passer à l’abattoir ? Après les Grecs, le Portugal, L’Irlande, L’espagne, L’italie, combien de plans sociaux (3° en France) avant de réagir et reprendre notre destin en main ?

    Qui pourrait incarner ce changement ? Il existe un homme, énarque et HEC, qui dénonce la construction européenne et propose de démocratiser la France, renationaliser, établir un quatrième pouvoir pour les médias, mettre en place le référendum d’initiative citoyen, interdire le cumul des mandats. Il reprend point par point le programme du CNR de 1944 et propose de remettre en place tous les filets de sécurité qui ont été patiemment pilonnés par les directives européennes, le MEDEF, le FEP (Syndicat des 90 plus grosses entreprises française), par les acteurs économiques lobyistes et politiciens de carrière pratiquant l’entrisme et faisant du parlement et des gouvernements leur cour des miracles, mais aussi et enfin par les syndicats jaunes qui sont financés par le CES (Confédération Européene des Syndicats, qui leur diffuse leur doctrine sur inéluctabilité de la réforme des retraites tandis qu’il font un raoult d’honneur pour simuler un rapport de force qu’ils ont perdus depuis longtemps).

    Tout ceci est un scandale, et un seul homme le dénonce, muselé par les médias pour qu’un minimum de français connaisse ses idées, et qui fait par ailleurs tribune régulièrement sur Agoravox. Le Saviez-vous ? Son mouvement l’UPR réunit déjà 1330 adhérent, 4900 sympathisants, 40.000 abonnés, plus d’un million de vues cumulées, sur ses conférences et vidéos. Il est le 8° parti politique de cette campagne dans le classement indexé Alexa, 9° sur twitter selon Atlantico, malgré le fait qu’il ne dispose d’une audience nationale que depuis une semaine, au prix d’un acharnement sans relâche pour obliger les médias à l’inviter.

    L’espoir à un nom : François Asselineau

    Venez découvrir cet homme, son programme et ses idées, pour comprendre « Qui Gouverne la France », « pourquoi l’Europe est comme elle est », « Pourquoi ne faut-il pas avoir peur de sortir de l’Euro » et les « 10 raisons de sortir de l’Union Européenne » qui vous révéleront les incroyables mécanistes de verrouillage démocratique de l’Europe, asservissant les peuples à une dette mécaniquement exponentielle.

    Mieux : Rejoignez les 220 bénévoles qui recherchent ardement les dernières signatures qu’il lui faut au plus tard vendredi 16 mars, pour porter ce débat du MES, de l’UE dans les médias grâce à la règle de l’égalité du temps de parole qui s’appliquera dès le 20 mars.

    C’est l’avenir de la démocratie et de vos droits sociaux qui est en jeu ! Pensez aux Grecs ! Réinformez-vous sur l’Union Européenne, ce Léviathan qui fait la guerre contre nos cerveaux.

  • Par gorgonzola (---.---.---.224) 13 mars 2012 07:02

    Et après ce traité il y en aura un autre, et puis encore un autre, et puis encore un autre qu’il faudra à chaque fois combattre...

    Je sais que la pensée unique dit que... mais l’Union Européenne n’est pas la solution, c’est le problème.

  • Par Aldous (---.---.---.209) 13 mars 2012 11:12
    Aldous

    L’UE n’a été possible que du fait de cette corruption du système politique français, mais aussi, allemand, belge, Italien, grec etc.

  • Par Richard Schneider (---.---.---.167) 12 mars 2012 18:34
    Richard Schneider

    Très bonne analyse. 

    Sur ce point JLM et même MLP ont raison : ce nouveau traité européen est un un scandale !
    Dire que l’on voue aux gémonies Hollande parce qu’il demande (bien timidement) une petite révision de ce traité - en y incluant un simple § sur la croissance ! Au lieu de nous proposer un référendum sur la longueur des sucettes, Sarkozy, Hollande, Bayrou auraient sauvé leur honneur en organisant un grand débat national sur le MES et la règle d’or.

Réactions à cet article

  • Par Richard Schneider (---.---.---.167) 12 mars 2012 18:34
    Richard Schneider

    Très bonne analyse. 

    Sur ce point JLM et même MLP ont raison : ce nouveau traité européen est un un scandale !
    Dire que l’on voue aux gémonies Hollande parce qu’il demande (bien timidement) une petite révision de ce traité - en y incluant un simple § sur la croissance ! Au lieu de nous proposer un référendum sur la longueur des sucettes, Sarkozy, Hollande, Bayrou auraient sauvé leur honneur en organisant un grand débat national sur le MES et la règle d’or.
  • Par BOBW (---.---.---.43) 12 mars 2012 20:51
    BOBW

    Et surtout pour défendre la souveraineté du peuple français au lieu de bla bla bla pro libéraux-européens au service des banques commerciales privées.


    Une réserve envers MLP qui ne s’est guère « mouillée » à ce sujet.
  • Par ottomatic (---.---.---.60) 13 mars 2012 01:41

    Bref quelque soit le(a) président(e), on est dans la merde....

  • Par skyrl (---.---.---.235) 13 mars 2012 04:44

    Seule solution après 32 ans de politiciens qui nous promettent « Une Autre Europe », quitter l’Union Européenne et en refaire une autre, culturelle, universitaire et artistique uniquement, bâtie sur le Conseil de l’Europe.

    De François Mitterand à Jacques Delors et après le TCE, tous nous on promis une autre Europe alors que jamais les Français n’ont demandé à participer à tel mécanisme. Maastricht n’a réuni que 34% des élécteurs inscrits, réalisant un petit 51% des voix en sa faveur grâce aux abstentionnistes.

    Alors qu’aujourd’hui Seguin passe pour un prophète, l’Europe sociale qu’ils nous avait promis n’est jamais venu et ils nous ont imposés l’Euro sans qu’on le choisisse.

    La France, fidèle à son histoire, a été conjointement aux Pays-Bas la lumière des nations européenne en s’opposant à 55% (moins de 25% des inscrits favorables) au Traité Constitutionnel Européen le 29 mai 2005.

    Au lieu d’en tenir compte et proposer une autre constitution, voire une constituante, les gouvernants européens et des 27 états ont bafoué le suffrage populaire en imposant le TCE à travers Lisbonne, contenant tous les articles du TCE, mis dans un ordre différent.

    On observe le résultat aujourd’hui. Une Europe fascisante, des états à l’agonie, une paupérisation et un chômage en pérpetuel acroissement depuis 30 ans, le trucage des chiffres pour maintenir le mythe virtualiste de l’Europe de la Paix.

    Ce n’est pas l’Europe qui a fait la Paix, c’est la Paix qui a fait l’Europe.

    L’Europe est par ailleurs la nouvelle guerre, invisible et économique contre les peuples. 800 emplois industriels détruits tous les jours en France, 800 agriculteurs qui se suicident tous les ans en France. Et toujours le chômage, la précarité, plus de SDF, 12.000 suicides, des services publics à l’abandon, la plus mauvaise redistribution des richesses depuis 1914, le bloc continental ayant la plus faible croissance au monde... Voilà leur Europe !

    Et leur rêve d’« une autre Europe » cent fois entendu n’y changera rien : les pouvoirs que les nations des 27 ont transférés à l’UE ne leur laisse plus aucune marge de négociation, sous peine de se voir réprimander par le Conseil Européen, ses ministres, ou directement la BCE. Maintenant, ce MES et les 6pack/2pack qui l’accompagne légitimerons encore plus la casse sociale qui va s’opérer.

    « L’Europe procède d’un despotisme doux et éclairé » disait Delors. Vas-t-on attendre comme des vaux de passer à l’abattoir ? Après les Grecs, le Portugal, L’Irlande, L’espagne, L’italie, combien de plans sociaux (3° en France) avant de réagir et reprendre notre destin en main ?

    Qui pourrait incarner ce changement ? Il existe un homme, énarque et HEC, qui dénonce la construction européenne et propose de démocratiser la France, renationaliser, établir un quatrième pouvoir pour les médias, mettre en place le référendum d’initiative citoyen, interdire le cumul des mandats. Il reprend point par point le programme du CNR de 1944 et propose de remettre en place tous les filets de sécurité qui ont été patiemment pilonnés par les directives européennes, le MEDEF, le FEP (Syndicat des 90 plus grosses entreprises française), par les acteurs économiques lobyistes et politiciens de carrière pratiquant l’entrisme et faisant du parlement et des gouvernements leur cour des miracles, mais aussi et enfin par les syndicats jaunes qui sont financés par le CES (Confédération Européene des Syndicats, qui leur diffuse leur doctrine sur inéluctabilité de la réforme des retraites tandis qu’il font un raoult d’honneur pour simuler un rapport de force qu’ils ont perdus depuis longtemps).

    Tout ceci est un scandale, et un seul homme le dénonce, muselé par les médias pour qu’un minimum de français connaisse ses idées, et qui fait par ailleurs tribune régulièrement sur Agoravox. Le Saviez-vous ? Son mouvement l’UPR réunit déjà 1330 adhérent, 4900 sympathisants, 40.000 abonnés, plus d’un million de vues cumulées, sur ses conférences et vidéos. Il est le 8° parti politique de cette campagne dans le classement indexé Alexa, 9° sur twitter selon Atlantico, malgré le fait qu’il ne dispose d’une audience nationale que depuis une semaine, au prix d’un acharnement sans relâche pour obliger les médias à l’inviter.

    L’espoir à un nom : François Asselineau

    Venez découvrir cet homme, son programme et ses idées, pour comprendre « Qui Gouverne la France », « pourquoi l’Europe est comme elle est », « Pourquoi ne faut-il pas avoir peur de sortir de l’Euro » et les « 10 raisons de sortir de l’Union Européenne » qui vous révéleront les incroyables mécanistes de verrouillage démocratique de l’Europe, asservissant les peuples à une dette mécaniquement exponentielle.

    Mieux : Rejoignez les 220 bénévoles qui recherchent ardement les dernières signatures qu’il lui faut au plus tard vendredi 16 mars, pour porter ce débat du MES, de l’UE dans les médias grâce à la règle de l’égalité du temps de parole qui s’appliquera dès le 20 mars.

    C’est l’avenir de la démocratie et de vos droits sociaux qui est en jeu ! Pensez aux Grecs ! Réinformez-vous sur l’Union Européenne, ce Léviathan qui fait la guerre contre nos cerveaux.

  • Par gorgonzola (---.---.---.224) 13 mars 2012 07:02

    Et après ce traité il y en aura un autre, et puis encore un autre, et puis encore un autre qu’il faudra à chaque fois combattre...

    Je sais que la pensée unique dit que... mais l’Union Européenne n’est pas la solution, c’est le problème.

    • Par Aldous (---.---.---.209) 13 mars 2012 11:13
      Aldous

      Parce que vous croyez qu’on aura à nouveau droit à des référendums ?


      C’est fini ce temps la !
    • Par epicure (---.---.---.146) 13 mars 2012 18:27

      mais si on aura des référendums sur des sujets quine relèvent pas du référendum.
      Mais surtout aps de référendum sur des sujets majeurs concernant la souveraineté.

    • Par byle (---.---.---.8) 13 mars 2012 21:00

      genre un referemdum sur le halal ? (casher ? ah non, ça chut..)(casher ? c’est comme parler de l’extreme droite au pouvoir en israel quoi.. critiquons la notre, ici, qui ne fait rien de mal jusqu’à preuve du contraire, mais soutenons la pire de toute.. bon ok alors.. ) 

    • Par TOUSENSEMBLE retraité FRONT DE GAUCHE EX DP sante social (---.---.---.179) 16 mars 2012 18:05
      TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE

      NOUS AVONS DEJA TROIS GOGOLS A LA TETE DE L ’EUROPE...ASHTON....BARRRRROSO...VAN RAMPUY...S’IL FAUT EN PLIUS SE PAYER LES SENILO-FASCISTES ALLEMANDS...ANGLAIS...ESPAGNOLS...ITALIENS il vaut mieux dissoudre la CEE....merci merkel l’amie de sarko....

    • Par Aldous (---.---.---.209) 13 mars 2012 11:12
      Aldous

      L’UE n’a été possible que du fait de cette corruption du système politique français, mais aussi, allemand, belge, Italien, grec etc.

    • Par Balian of Ibelin (---.---.---.65) 13 mars 2012 11:33
      Balian of Ibelin

      Bonjour, Vani Shert

      Si, Si, le président a un max de pouvoir....
      Sauf qu’il l’utilise à mauvais escient...
      (vu qu’il est corrompu...)

      Quant à L’UE, je partage votre constat.
      C’est bien une dictature à la solde des USA...

      Bonne journée.

    • Par byle (---.---.---.8) 13 mars 2012 21:03

      y’a quand meme au moins un type qui en parle de tout ça.. sauf qu’il en parle dans son coin, évidement vu qu’on l’invite nulle part.. et on ne l’invite pas, évidement parce qu’il a les bonnes solutions hein.. enfin.. j’vais meme pas donner son nom tellement vous devriez savoir de qui je parle, vous ici lecteurs d’agoravox... 

      a gerber avec leur vote utile.. si ce n’est Asselineau (opus je l’ai dit..) ce sera n’importe qui au premier et Lepen au second tour, car elle risque bien d’y être face a l’un ou l’autre des candidats du système.. 
      beurk... 

  • Par Bibi32 (---.---.---.210) 13 mars 2012 10:08
    Bilou32

    Un de ces jours, il faudra tout péter... smiley

  • Par Tipol (---.---.---.184) 13 mars 2012 11:31

    La meilleure solution serait un TNG, Tribunal Non Gouvernemental, un TPE, Tribunal Populaire Expéditif ; certes, pour pendre un banquier par semaine, mais aussi pour passer à la moulinette tous ces terroristes des EtatsUnis d’Amérique et d’Europe USAE qui dirigent le monde via leurs Sociétés Anonymes Défiscalisées, multinationales défiscalisées.

  • Par Ariane Walter (---.---.---.52) 13 mars 2012 12:01
    Ariane Walter

    Bonjour Chapoutier et merci de votre article.
    je vais le communiquer autant que je peux.

    il est évident que le pb fondamental de ces élections est là : serons-nous dirigés par Goldman sachs ?
    Tout le reste est vraiment secondaire !

    Combien de Français savent ce qu’il en est de ce MES ? Ah ! Les yeux ronds quand on leur en parle et ensuite les têtes baissées !
    le Pen, sarko, hollande et bayrou sont des libéraux. Qui vote pour eux sait où il va.On y va par des chemins différents mais on y va.

    En fait nous vivons un cauchemar.
    le seul à proposer autre chose et à avoir une audience de plus en plus vaste est Mélenchon. D’où mon choix.

    • Par byle (---.---.---.8) 13 mars 2012 21:05

      ah ? vous arrivez a faire baisser des tetes ? moi ils me répondent la tete haute que ni pujadas au 20h, ni calvi n’en ont parlé a la télé, et que donc ça n’existe pas.. ou que j’ai mal compris, ou que .. je suis negationniste etc.. 

  • Par ubotugy (---.---.---.83) 13 mars 2012 12:20
    ubotugy

    Armes silencieuses pour guerre tranquille.

    Ces manipulateurs ne sont pas assez intelligents pour nous pondre autre chose qu’une forme bâtarde de USA bis avec mégas corporations, népotisme et rigueur pour tous (sauf eux) !

    Comme tu dis Bibi, comme tu dis...

  • Par stereo (---.---.---.12) 13 mars 2012 17:18

    Il faut vraiment être aveugle pour ne pas se rendre compte qu’à terme l’ Europe ne sera qu’une vaste dictature avec tout ce que cela peut impliquer, le bruit des bottes et des collabos frappent à notre porte...
    Les leçons du passé ne servent à rien, seules les formes changent, le fonds, lui, est malheureusement le même...
    Et un jour le sang coulera à nouveau, la résistance rennaîtra pour pouvoir reconquérir la liberté perdue...
    L’histoire est ainsi faîte, de cauchemars, de délivrances et d’espoirs... déçus.
     

  • Par kiouty (---.---.---.58) 13 mars 2012 17:25

    Bof, on voit très bien que de toute façon, les traités sont explosés soit par la force des circonstances, soit par les gouvernements qui n’en ont rien à faire et préfèrent les amendes...

    Evidemment, le MES est totalement scandaleux et doit être dénoncé comme tel, car il est le corps de l’idéologie néolibérale telle que l’avait définie les Chicago Boys sous la houlette du Hitler économique qu’est Milton Friedmann.

    C’est totalement prévisible depuis le début.

    Mais l’Europe implosera d’elle-même, c’est ça que ces gros futés n’ont pas prévu.

  • Par byle (---.---.---.8) 13 mars 2012 21:10

    bon en meme temps, pourquoi chialer et attendre la prochaine manif merguez organisée par la cgt qui bouffe au siècle ? on sait ou ils habitent tous ces pourris non ? on sait ou elles sont les tours de la défense ? chacun sait ou est son agence bancaire ? si je fous le feu tout seul a mon agence, je suis un terroriste, si on est 30 000 a foutre le feu, chacun a la sienne, on participe a une flash mob smiley 

    quoi ? incitation a l’émeute ? non, incitation a la légitime défense, et encore, nous serions bien trop soft a seulement foutre le feu a tout leur bordel.. 
  • Par Réflexion (---.---.---.120) 14 mars 2012 15:38
    Réflexion

    L’europe c’est donc le mal ?

    Pourtant je croyait que l’europe c’est mieux que URSS/Yougloslavie et Allemagne coupée en deux et que l’€ comme monaie unique et forte nous avais mis à l’abrit de la spéculations sur les devises

    L’europe c’est quand même la première zone économique mondiale, la première puissance commerciale mondiale, le berceau des plus grandes multinationales mondiales... Alors pourquoi ne pas continuer vers un « pays » européen plutot que de vouloir sortir de l’europe et de sa monaie ?

  • Par Magali - ContreLaCour (---.---.---.1) 14 mars 2012 19:18
    Magali - ContreLaCour

    Bonsoir et bravo pour article.
    Il faut informer et mobiliser l’opinion sur ces questions.

    Des petites remarques cependant :
    - la limitation à 0,5% concerne le déficit structurel (le déficit conjoncturel reste limité à 3%)
    - nous ne savons pas encore ce qui se cache derrière le « mécanisme de correction ».
    - la réduction de la dette (d’un vingtième en effet), si celle-ci depasse 60% du PIB, ne fait pas partie des mesures faisant l’objet de la règle d’or
    - la règle d’or doit être introduite en droit interne dans la Constitution ou un texte à portée équivalente.

    Ce Pacte budgétaire, TSCG, est bien sur dangereux pour la démocratie nationale.
    Mais il fera l’objet d’un débat national, car il doit être ratifié.

    Ce n’est pas le cas de la réforme du pacte de stabilité et de croissance qui se fait au niveau communautaire sans que les Parlements nationaux en soient associés.
    Je vous invite vivement à vous intéresser au Six-Pack et au Two-Pack. Ce dernier instaure également le principe de la règle d’or.

    Cdlt

    Voici tous les liens :
    - sur le Pacte budgétaire : http://contrelacour.over-blog.fr/pages/tout-savoir-sur-le-pacte-budgetaire-6766505.html
    - sur la réforme du pacte de stabilité et de croissance : http://contrelacour.over-blog.fr/pages/tout-savoir-sur-le-six-pack-6766402.html

  • Par Jacques (---.---.---.236) 25 mars 2012 09:11
    Jacques

    Si le traité est ratifié, toute la politique du pays sera dirigée, cadrée, fixée par l’obligation de respecter la « règle d’or », avec pour conséquences : privatisations, gel des salaires, baisse des pensions, attaques contre le système de protection sociale, précarité généralisée...

    Ce traité n’est pas amendable. Il forme un tout construit pour piller les peuples au profit des banques.

    Alors la question qui devrait être au centre de la campagne électorale en cours est simple : « Pour ou contre la ratification du traité ». Tous les candidats se déclarant de la démocratie et du mouvement ouvrier ne devraient ils pas alerter et alerter encore sur les menaces que contient ce traité pour mobiliser le peuple contre la ratification ?

    Tout autre débat est illusoire si le traité doit être ratifié.

  • Par chapoutier (---.---.---.91) 25 mars 2012 09:28

    d’accord avec vous à 100%100
    d’où cet autre article
     http://www.agoravox.fr/tribune-libr...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

chapoutier


Voir ses articles

ECRIVEZ UN ARTICLE !





Les thématiques de l'article


Palmarès