• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Varoufakis | Le FMI avoue avoir immolé la Grèce pour le compte de (...)

Varoufakis | Le FMI avoue avoir immolé la Grèce pour le compte de l‘Eurogroupe

Cette semaine [5-9/08/2016. NDR] a débuté avec un débat au parlement grec, lancé par l’Opposition Officielle (le principal – mais pas le seul – supporter de la troïka à l‘intérieur de la Grèce), avec pour objectif final de me faire inculper pour avoir osé contrer la troïka lorsque je fus ministre des finances durant les six premiers mois de 2015.

par Yanis Varoufakis

La troïka, qui avait organisé une panique bancaire avant même que je prenne pied dans mon ministère, qui m‘avait menacé de fermeture des banques trois jours après que j‘aie assumé ma charge ministérielle, et qui avait mis en œuvre la fermeture de nos banques, avait à présent décidé de m’accuser d’avoir…fermé les banques et imposé le contrôle des capitaux. Comme tout bon harceleur, la troïka s’est montrée plus que prompte à blâmer ses victimes, et à bafouer et vilipender tout qui oserait résister à ses violences.

Ma réaction aux accusations de la troïka et à la menace d’être entraîné dans une enquête judiciaire fut simple : « Allez-y ! » « Je vous affronterai, » les ai-je défiés, « dans l’arène que vous choisirez : dans un amphithéâtre, sur un plateau de télévision, même devant une cour de justice ! » Au final, ils se sont dégonflés, et la motion parlementaire a été rejetée lorsque quelques-uns d’entre eux (un petit parti qui est habituellement totalement inféodé à la troïka) ont fait le choix stratégique de voter contre elle.

Ensuite, pour parfaire la raclée essuyée par la troïka cette semaine, le rapport du Bureau d’Évaluation Indépendante du FMI (IEO en anglais) a été publié. C’est une évaluation brutale qui ne laisse aucune place au doute quant à la théorie économique triviale et à la diplomatie à la canonnière utilisée par la troïka. Ce rapport met en difficulté le FMI, la BCE et la Commission : soit ils restaurent un minimum de leur légitimité en admettant leurs erreurs et en se séparant de ceux qui portent le plus de responsabilité dans cette affaire, ou ils ne font rien, par la même décuplant le mécontentement des citoyens européens envers l’UE, accélérant ainsi la déconstruction de cette dernière.

Lorsque j’étais ministre, occupé à négocier avec ce genre d’individus, la presse pro-troïka (ou plutôt, la presse dépendant de la troïka) affirmait que j’étais indigne de conduire ces négociations parce que j’avais osé insinuer que, de 2010 à 2014, le FMI, la BCE et la Commission avaient soumis la Grèce à des simulations de noyade fiscale, provoquant une Grande Dépression inutile en raison de leur imposition violente de politiques macroéconomiques incompétentes. Les médias de l’establishment affirmaient que le ministre des finances d’une petite nation en faillite, soumise à des simulations de noyade fiscale par les fonctionnaires de la toute-puissante troïka, ne pouvait pas se permettre de dire, que ce soit en public ou même en privé, que l’on était en train de soumettre cette petite nation en faillite à des simulations de noyade fiscale.

Ma réponse fut que nous avions tenté le silence et l’obéissance de 2010 à 2014. Le résultat ? Une perte de 28 % du revenu national, et les raisins de la colère qui « …s’étoffaient et se faisaient de plus en plus lourd pour la récolte. » Il était donc temps de donner à la troïka des contre-propositions modérées, rationnelles, tout en refusant de continuer à hocher la tête devant leur tactique visant à « faire comme si. » Jamais on ne m’a pardonné d’avoir adopté cette position.

Un an après que la troïka ait réussi à me faire éjecter du gouvernement grec, en convaincant Alexis Tsipras à capituler devant eux contre les souhaits de 62 % des électeurs grecs, le « bureau des affaires internes » du FMI confirme maintenant que ma position était totalement justifiée, et non erronée ou peu diplomate. Dans son article du 29 juillet au sein du Daily Telegraph, Ambrose Evans-Pritcher a dit ceci à propos du rapport du Bureau d’Évaluation Indépendante du FMI :

Un sous-rapport sur la saga grecque révèle que le pays a été forcé de se soumettre à un resserrement écrasant, équivalent à 11 % du PIB sur les trois premières années. Ceci a déclenché une spirale négative auto-alimentée. Plus la situation se dégradait, plus la Grèce était forcée de sabrer – ce que l’ex-ministre des finances Yanis Varoufakis a appelé « simulation de noyade fiscale. » (Voir plus bas pour des citations pertinentes du texte d’Evans-Pritchard).

À présent, la question est : que va-t-il se passer ensuite ?

  • Quel intérêt y a-t-il à recevoir un mea culpa, si les politiques imposées au gouvernement grec sont les mêmes que celles pour lesquelles un mea culpa a été publié ?

  • Quel intérêt y a-t-il à avoir un mea culpa, si les officiels qui ont imposé des politiques aussi désastreuses et inhumaines restent en place et sont, en fait, promus en récompense de leur incompétence crasse ?

Pour résumer, il est urgent que des excuses soient adressées au peuple grec, pas seulement de la part du FMI, mais aussi de la part de la BCE et de la Commission, dont les officiels ont encouragé le FMI à procéder à la simulation de noyade fiscale de la Grèce. Mais des excuses et un mea culpa collectif de la part de la troïka seraient terriblement insuffisants. Cela doit être suivi du licenciement immédiat d’au moins trois fonctionnaires.

Le premier sur la liste est M. Poul Thomsen – le chef de la première mission du FMI en Grèce, dont l’échec retentissant (selon les propres rapport du FMI, jamais auparavant un chef de mission n’avait présidé à pire désastre macro-économique) a résulté en une promotion au poste de Responsable pour l’Europe au sein du FMI. Le second, fort proche du premier sur cette liste, est M. Thomas Wieser, le président de l’EuroWorkingGroup, qui a trempé dans toutes les politiques et tous les coups qui ont conduit à l’immolation de la Grèce et l’ignominie de l’Europe, qui sera, il faut l’espérer, rejoint dans sa retraite par M. Declan Costello, dont les empreintes se retrouvent partout au sein des instruments utilisés pour la simulation de noyade fiscale. Et, enfin, un gentleman que mes amis irlandais ne connaissent que trop bien : M. Klaus Masuch de la BCE.

Enfin, et c’est le plus important, ces excuses et ces licenciements ne serviront à rien s’ils ne sont pas suivi d’un revirement complet sur les politiques macro-économiques, fiscales et de réformes appliquées en Grèce et au-delà.

Est-ce que l’un au moins de ces éléments se produira ? Ou le rapport du Bureau d’Évaluation Indépendante du FMI ne fera-t-il qu’illuminer le ciel un instant, avant d’être vite oublié ? Les signes penchent pour la seconde voie. Dans ce cas, les chances de l’UE de regagner la confiance de ses citoyens, chances qui sont déjà trop minces, s’échapperont des mains de nos dirigeants comme du fin sable blanc.

Citations supplémentaires du texte d’Evans-Pritchard

« Le rapport du Bureau d’Évaluation Indépendante du FMI (IEO en anglais) passe au-dessus de la tête de sa directrice, Christine Lagarde. Il ne répond qu’au conseil d’administration, et les administrateurs d’Asie et d’Amérique Latine sont clairement révoltés devant la manière avec laquelle des initiés de l’UE ont utilisé le Fonds pour sauver leur propre, riche union monétaire et leur système bancaire. »

« Si les actions du Fonds étaient compréhensibles au centre de la crise, la dure vérité est que le programme de sauvetage a sacrifié la Grèce au cours d’une « mise en attente » destinée à sauver l’euro et les banques de l’Europe du nord. La Grèce a enduré le traditionnel choc d’austérité amené par le FMI, sans les remèdes de compensation du FMI que sont la réduction de la dette et la dévaluation monétaire pour rétablir la viabilité du pays. »

« Les plus hauts fonctionnaires du FMI ont trompé leur propre conseil d’administration, commis une série d’erreurs de jugement calamiteuses en Grèce, sont devenus des défenseurs enthousiastes du projet de l’euro, ont ignoré les signaux avertissant du déclenchement imminent d’une crise et, collectivement, ils ont échoué à maîtriser un concept élémentaire de la théorie monétaire. »

« De nombreux documents ont été préparés en dehors des canaux officiels connus ; la documentation écrite sur certains sujets sensibles n’a pas pu être localisée. »

« Le rapport de l’IEO décrit une ‘culture de la complaisance’, encline a produire des analyses ‘superficielles et mécaniques’, et retrace un effondrement de gouvernance choquant au sein du FMI, dressant un tableau trouble dans lequel on ne sait pas qui, en dernier recours, dirige cette organisation extrêmement puissante. »

 

Ici l'article sur le site de notre partenaire


Moyenne des avis sur cet article :  4.84/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

139 réactions à cet article    


  • Olivier Perriet Olivier Perriet 8 septembre 2016 09:44

    Dire que la gauche française (Hollande, Mélenchon et consorts) a espéré que les dirigeants « d’un petit pays soumis à des simulations de noyade fiscale depuis 5 ans » puisse, à lui seul, renverser la politique monétaire et financière suivie par l’UE.

    Quelle bonne blague !

    Quelle tartufferie !


    • wesson wesson 8 septembre 2016 13:00

      @Olivier Perriet
      Mon cher ami, si vous n’avez pas l’espoir minimal sur l’honnêteté d’un dirigeant, alors il ne vous reste plus qu’à prendre votre pétoire et à faire les choses par vous même. 


      Tsipras as à mon avis fait une énorme erreur politique, mais c’était au tout début de la négociation, qu’il aurait dû stopper au bout de 3 semaines. Au lieu de cela il a effectivement laissé traîner cela pendant 6 mois (tout en acceptant des conditions assez malheureuses dès le départ comme celle de ne rien décider unilatéralement) et s’est laissé effectivement étrangler par la BCE. 

      Et c’est exact que lorsqu’il a été acculé à la reddition, ne pas le faire n’aurait pas été du tout une partie de plaisir, même avec le soutient de sa population. Je vous assure que il aurait manqué de tout jusque dans les supermarchés - voire même peut-être de système de paiement. C’est le genre de chose qui ne peut durer plus d’une dizaine de jours avant l’anarchie, même sur une population préparée. 

      En attendant, la personne de gauche que je suis ira toujours voter pour ceux qui présentent un programme conforme aux grandes lignes de ce qu’est la gauche, quitte à se faire trahir par la suite. 

      Et à titre personnel, je puis dire que l’on soit de gauche ou de droite, si l’on attends que se soit quelqu’un d’autre qui règle vos problèmes et fasse changer les choses, c’est le meilleur moyen pour que au final il ne se passe jamais rien et rien ne change réellement. 

    • Olivier Perriet Olivier Perriet 8 septembre 2016 13:26

      @wesson

      je ne blâme veut pas blâmer les grecs ni leurs dirigeants, puisque je n’y peux rien.

      Je blâme ceux qui ont travesti les faits en donnant de bons conseils...aux Grecs, alors que la seule question qui se pose c’est qu’est-ce que la France aurait dû faire et devrait faire ?
      et qui au final, ont fait ce que vous dites : "attendre que ce soit quelqu’un d’autre qui règle vos problèmes et fasse changer les choses"


    • François Vesin François Vesin 8 septembre 2016 15:35

      @wesson
      Tsipras avait le soutien et la confiance du peuple Grec

      pour affronter l’Eurogroupe : il les a trahis !
      C’est faire affront à ce peuple que de laisser croire qu’il
      aurait sombré dans le désordre.
      En revanche, c’est faire beaucoup de crédit à cette euro-classe
      politique gangrenée de penser qu’à la fin elle n’aurait pas cédé !
      Il suffisait de menacer de claquer la porte à l’OTAN et immédiatement
      l’Europe aurait obéi comme toujours aux injonctions étasuniennes.

      PS : quand j’entends une personne de gauche me dire 
      qu’elle ira voter, je désespère de l’humanité !!!


    • Alren Alren 8 septembre 2016 17:45

      @Olivier Perriet

      Vous ne manquez pas d’air de mettre dans le même sac Hollande président de la république française, deuxième et bientôt première puissance de l’Ue et Mélenchon dans l’opposition !
      Mais bien entendu vous êtes de mauvaise foi et votre propos de ce fait est insignifiant.
      Il aurait suffi d’un mot ferme de Hollande pour entraver le mauvais coup préparé pour la Grèce. mais bien entendu il l’approuvait.

      Tsipras dont la souveraineté aérienne est régulièrement violée par le survol d’avions militaires turcs, donc de l’OTAN, a eu peur pour son peuple des mesures de rétorsion s’il refusait de se soumettre à l’horreur capitaliste. Il lui a suffi de voir le traitement de Cuba, du Venezuela et maintenant du Brésil pour imaginer ce que son petit pays allait endurer s’il redressait la tête.


    • Alren Alren 8 septembre 2016 17:50

      @François Vesin

      Il suffisait de menacer de claquer la porte à l’OTAN et immédiatement
      l’Europe aurait obéi comme toujours aux injonctions étasuniennes.

      Vous rigolez ?
      Les USA se moquent comme d’une guigne de la présence de la Grèce dans l’OTAN ! Elle préfère son ennemie de toujours, la Turquie, qui contrôle les détroits où doivent passer les navires russes de la Mer Noire pour se rendre en Méditerranée et en Atlantique.
      Au contraire, qu’on étrille financièrement un peuple pour le soumettre à la finance, ça leur convient parfaitement aux dirigeants US et à Wall Street.



    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 8 septembre 2016 20:38

      @wesson
      Il y a en Grèce un Mouvement qui s’appelle l’ EPAM, qui propose depuis des années, la sortie de l’ UE et de l’ euro, ainsi d’ailleurs que le Parti Communiste grec.


      Mais les médias ont censuré ces Partis au profit de Syriza qui ne proposait rien de tel. Quand on veut rester dans l’ UE, il ne suffit pas de faire de jolis programmes de Gauche, il faut savoir qu’il ne sera jamais possible de les mettre en œuvre...

      Quant à ce pauvre Varoufakis, il suffit de lire ses déclarations sur l’avenir de l’ UE, pour mesurer combien il y a de confusion dans son esprit.... « Varoufakis : que voulons nous faire de l’ Europe ? »
      La meilleure chose à faire, c’est d’en sortir définitivement.

    • jaja jaja 8 septembre 2016 20:46

      @Fifi Brind_acier

      Manque Antarsya, extrême gauche, dans votre recension des partis grecs pour la sortie de l’UE, de l’Euro et de l’Otan....


    • wesson wesson 8 septembre 2016 21:54

      @François Vesin
      Tsipras a trahi ? Oui, assurément. 

      Le peuple Grec qui est un grand peuple n’aurait pas sombré dans le désordre ? C’est pas certain du tout. 

      Les peuples, grands ou petits, ont une certaine tendance à très mal réagir lorsqu’ils sont en présence de magasins pleins à craquer de bouffe et de marchandise, et l’impossibilité de les acheter car leur carte bleue ou tout autre moyen de paiement ne fonctionnent plus .

      Parce que c’était cela que la BCE avait préparé : rendre le cours des Euros grec tout simplement illégal en Europe, et faire passer toute l’économie en mode « troc » jusqu’à ce qu’une autre monnaie prenne effectivement le relais. 

      Même pour les billets ça ne s’imprime pas n’importe comment, et je ne suis pas certain qu’il se soit trouvé une seule imprimerie en Europe qui aurait accepté de le faire. Sauf erreur de ma part il n’y en as pas en Grèce. 

      On sous-estime énormément ces aspects pratiques, et qui sont pourtant primordiaux. 

    • Poupou333 (---.---.170.178) 8 septembre 2016 21:57

      @wesson

      Oui mais les grecs, ont le régime crétois ils nous enterreront....


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 9 septembre 2016 00:22

      @wesson


      Qui contrôle la Banque, la Presse et l’Armée peut se faire élire tout a fait démocratiquement à sa 
      guise. C’est cette démocratie manipulée qui est l’arnaque, et dont seule peut nous débarrasser une révolution des individus«  : l »action spontanée non-cootdonnée d’une multitude d’individus pour qui la destruction du système actuel apparait prioritaire et donc plus importante que la promotion de leurs idées favorites et de leurs intérêts personnels. C"est une attitude irrationellle, et c’est pour cette raison que l’on craint tellement le fanatisme.



      PJCA



    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 9 septembre 2016 08:46

      @Alren
      La Grèce est une pièce maîtresse de l’ OTAN, c’est le porte- avion des armées de l’ OTAN en Méditerranée pour intervenir dans le Moyen Orient. ! C’est de la Grèce que sont partis les avions pour bombarder la Libye.


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 9 septembre 2016 08:54

      @Alren
      Cessez de nous enfumer... Podémos, Syriza, le PCF, Die Lincke, Mélenchon etc, sont tous rassemblés dans le même Parti réformiste européen dirigé par Pierre Laurent

      "Dès sa fondation, en 2004, plusieurs partis communistes influents ont refusé d’y adhérer  : les PC portugais (PCP), grec (KKE), tchèque (KSCM), chypriote (AKEL), italien (PdCI). D’autres ne l’ont pas rejoint : allemand, luxembourgeois, hongrois, slovaque, ou le Parti du travail de Belgique.

       

      Même des des partis de la « gauche radicale  » nordique refusent d’adhérer au PGE, pour garder leur indépendance de pensée critique vis-à-vis de l’UE : l’Alliance de gauche finlandaise, le Parti de gauche suédois, le Parti socialiste néerlandais, le Mouvement populaire contre l’UE danois.

       

      Le PGE représente ainsi seulement des formations anti-communistes comme SYRIZA en Grèce et le Bloc de gauche au Portugal et des formations en rupture avec l’héritage communiste  : PCF-PG-Front de gauche en France, PCE-Izquierda Unida en Espagne, Refondation en Italie – tous de la sinistre tradition euro-communiste – Die Linke en Allemagne.

       

      Rappelons que le PGE n’est pas synonyme du groupe parlementaire européen GUE/NGL. Le PGE est un parti politique européen, financé par la Commission européenne pour « faire la promotion de l’idée et de l’intégration européenne ». Comme le PSE ou le PPE."

      Je commencerai à prendre Mélenchon au sérieux, le jour où il annoncera que le Parti de Gauche sort du Parti de la Gauche européenne ...

       


    • Legestr glaz Ar zen 9 septembre 2016 09:09

      @wesson

      Il n’existe aucune possibilité de programme de « gauche » dans le cadre des traités européens qui incluent des dispositions économiques ultralibérales (dixit Frédéric Lordon et facile de le vérifier en lisant le TFUE et le TUE).

      Alors wesson, quelle conclusion tirer de ceci si l’on est rationnel ?


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 9 septembre 2016 09:53

      @Alren

      Mélenchon n’est certes pas en responsabilité comme Hollande.

      Remplacez donc « Mélenchon » dans ma phrase par « les supporters de Mélenchon qui nous expliquaient matin midi et soir ce que le gouvernement grec devrait faire, aurait dû faire, ou a bien fait de faire » pour voir ce que je veux dire.

      à force d’être transnational, on n’est plus rien.
      la France n’est pas la Grèce, et ce n’est pas à la Grèce de régler la politique française (et vice versa)


    • jmdest62 jmdest62 9 septembre 2016 09:54

      @Ar zen

      « quelle conclusion tirer de ceci si l’on est rationnel ? »
      On renégocie les traités et si , pas possible , on se casse (Voir à partir de 5’ 20)
      Limpide Non ?

      @+

      et si vous avez un peu de temps !


    • acetrip 9 septembre 2016 09:56

      @jaja
      recensement


    • jaja jaja 9 septembre 2016 09:58

      @acetrip

      Exact...Merci


    • Osis Osis 9 septembre 2016 10:19

      @wesson

       « ira toujours voter pour ceux qui présentent un programme conforme aux grandes lignes de ce qu’est la gauche » 

      Le problème étant bien sûr, ce que vous appelez la gauche !!

       
      Et je crains fortement que ce que vous appelez gauche, glissement sémantique finement orchestré, ne fasse absolument rien pour changer quoi que ce soit...
      La mission première de votre gauche étant défendre le donjon par n’importe quel moyen avec l’aise des complaisants avides de bonne conscience, il ne faut pas s’en étonner.

      Il est notable qu’il soit maintenant de bon ton, dans la société civile, de se prétendre de gauche...
       Cela ne vous engage à rien du tout puisque cela ne veut plus rien dire, mais cela vous donne une aura d’humanisme respectable du meilleur effet...
      Cela sans nuisances aucune sur son avenir, et surtout, sans avoir à ni militer ni à se syndiquer, faut quand même pas déconner.
       
       
      Il y a même de grands patrons, capitalistes dans l’âme, patrons de presse de surcroit, qui sont de cette gauche sucrée...

      C’est tout dire ...


    • Djam Djam 9 septembre 2016 10:31

      @wesson

      "En attendant, la personne de gauche que je suis ira toujours voter pour ceux qui présentent un programme conforme aux grandes lignes de ce qu’est la gauche, quitte à se faire trahir par la suite. 

      Et à titre personnel, je puis dire que l’on soit de gauche ou de droite, si l’on attends que se soit quelqu’un d’autre qui règle vos problèmes et fasse changer les choses, c’est le meilleur moyen pour que au final il ne se passe jamais rien et rien ne change réellement.« 

      Ce qui signifie, cher wesson, qu’à la fois vous acceptez de vous faire abuser par ceux-là mêmes pour lesquels vous irez re-voter et en même temps vous re-confiez à d’autres le soin de penser pour vous. Et tout ça, juste parce que »homme de gauche" vous n’imaginez même pas pouvoir penser autrement ?
      A ce stade, c’est soit de la gourmandise soit... du masochisme...

    • wesson wesson 9 septembre 2016 11:45

      @Ar zen
      Je suis d’accord avec cette proposition de Lordon. Mais Ce dernier va plus loin sur le sujet. Il y a les conditions que l’on se donne pour justement organiser une telle sortie.


      Tout ce que je veux dire, c’est qu’une sortie ça se prépare. 

      Faute de l’avoir fait, Tsipras aurait bien pu avoir à affronter une situation d’anarchie institutionnelle si il était effectivement sorti après son référendum. 

    • wesson wesson 9 septembre 2016 11:51

      @Djam
      ça veut dire qu’il faut être réaliste. 

      Les changements ça ne vient (quasiment) jamais de par le haut.
      Il faut certes porter au pouvoir des personnes qui ne sont pas fondamentalement opposés aux changements auxquels on aspire. Mais une fois qu’ils y sont si on attends les bras croisés que ça se passe, alors en général il ne se passe rien.

      Prenez l’exemple du front populaire. Ils arrivent au pouvoir sur un seul programme : barrer la route au ligues fascistes - rien de plus. 

      Mais ce qui a permis d’arracher les grandes avancées sociales de ce gouvernement, c’est un puissant mouvement social de grèves bon enfant, avec un pouvoir bien décidé à les laisser s’exprimer sans envoyer la troupe dessus. 
      Et c’est cette conjonction des 2 : pouvoir bienveillant et mouvement social puissant qui ont en 15 jours obtenu tout ce qui fait la matrice sociale de la France et que l’on nous envie encore à l’international (pour ce qu’il en reste).

      Et c’est vrai que très peu de temps après cela, les socialistes sont revenus à leur bonne vieille habitude de trahir le peuple qui l’as porté au pouvoir, mais l’essentiel avait été acquis et il a fallu très peu de temps pour cela. 

      L’autre solution, c’est la révolution avec son cortège de violences, de profiteurs et d’injustices. 

      Choisir l’un ou l’autre, c’est une question de gout.

    • JL JL 9 septembre 2016 11:59

      @Ar Zen,


      « Il n’existe aucune possibilité de programme de « gauche » dans le cadre des traités européens qui incluent des dispositions économiques ultralibérales (dixit Frédéric Lordon et facile de le vérifier en lisant le TFUE et le TUE). »
       
       Et pour cause : ils ont été élaborés précisément dans ce but ! 

    • JL JL 9 septembre 2016 12:03

      C’est ce qu’à l’époque j’appelais l’effet cliquet. La souveraineté populaire se conquiert par les armes. Les abandons de souveraineté sont sans retours possibles.

       
      Nos dirigeants successifs, bonnets blancs et blancs bonnets, nous ont systématiquement trahis.

    • Alren Alren 9 septembre 2016 12:05

      @Fifi Brind_acier

      Les USA peuvent aisément se passer de bases aériennes en Grèce ! Ils ont suffisamment de moyens avec leurs porte-avions et les bases en Italie et en Turquie pour opérer au Proche-Orient et en Afrique du Nord.


    • Alren Alren 9 septembre 2016 12:24

      @Fifi Brind_acier
      Cessez de nous enfumer...

       Je pourrais vous dire que je ne suis pas apiculteur (!), mais je préfère écrire que clairement vous n’avez pas pris connaissance des interventions de JLM qu’on lui concède aux compte-gouttes au Parlement européen !

      Elles ne vont pas dans le sens de ’faire la promotion de l’idée et de l’intégration européenne« , le moins qu’on puisse dire !
      Si vous connaissez un peu la situation, vous savez qu’il est nécessaire d’appartenir à un groupe pour »exister« dans des assemblées comme celle-là.
      Mais JLM s’est toujours revendiqué du GUE et d’aucun autre groupe.

      Quant à »l’héritage communiste« il faut bien de la mauvaise foi pour l’y associer : il n’a jamais été membre du PC ! Et déplore l’attitude des dirigeants de ce parti usé et poussiéreux, ce parti de vieux à tous égards (notamment les adhérents de base dans les »cellules« de la ruche) qui persistent à vouloir une »primaire de la gauche« comprenant éventuellement Hollande !

      Des millions de personnes ont voté pour JLM en 2012. D’autres millions voteront pour lui en 2017.
      Vous croyez qu’aucune d’elles n’est capable de voir que c’est le plus »sérieux" et le plus important candidat de la future présidentielle ?
      Qu’il n’y a qu’avec lui et les propositions de la France insoumise que la spirale descendante de la France peut s’inverser ?
      Tous les autres candidats, tous sans exception, y compris Le Pen feraient une politique économique à l’opposé des intérêts du peuple français. Un des pires serait Juppé.


    • Osis Osis 9 septembre 2016 17:31

      @Alren

      C’est quelqu’un de brillant, d’intelligent, de cultivé, de passionnant à écouter mais un peu long à la détente...
      Trente ans de socialisme et de trahisons avant de découvrir le mauvais gout de la soupe...
      Pourtant féru d’histoire, il ne pouvait ignorer le triste passé historique des socialistes en France ou ailleurs... (ex pour la carricature : Mussolini était le patron des socialistes)

      Ce n’est pas très clair d’autant, que, comme d’habitude, il régurgitera, au deuxième tour, son brouet dans l’auge de ses anciens complices de trente ans.

      Il excelle dans son rôle de bateleur et de rabatteur...
      C’est un bon camelot. 

       


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 9 septembre 2016 18:09

      @Ar zen
      Wesson ne répond jamais à l’UPR...


    • wesson wesson 9 septembre 2016 23:11

      @Fifi Brind_acier

      tout simplement parce que « don’t feed the troll ».



    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 10 septembre 2016 06:24

      @jmdest62
      On sait d’avance qu’il est impossible de renégocier les Traités ! Vous faites perdre du temps à tout le monde avec vos suppositions ! Il faudrait que les 27 pays soient d’accord à l’unanimité avec le programme de Mélenchon ! Combien de pays sont d’accord ? Allez, donnez la liste !


      Il suffit qu’un seul pays ne soit pas d’accord,( article 48 du TFUE), pour que rien ne change. Tant que vous n’en aurez pas 27/27 d’accord avec le programme de Mélenchon, vous ne pourrez pas changer une virgule dans les Traités.

    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 10 septembre 2016 06:33

      @wesson
      Merci de votre soutien au Parti le plus censuré de France ! J’attends le jour où vous écrirez quelque chose sur la défense de la démocratie et de la liberté d’expression ...


      Tous les Gouvernements violent impunément l’article 4 de la Constitution qui assure la liberté d’expression politique. Merci de reconnaître que vous êtes aussi démocrate qu’un vulgaire stalinien ! Rien de bien nouveau sous le pâle soleil de la Gauche.
      •  
      NB : 
      Vous pouvez aller discuter sur la page Facebook de l’ UPR, on vous répondra et vous ne serez pas censuré, alors que les blogs de Mélenchon ou du FDG censurent systématiquement les posts UPR.

    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 10 septembre 2016 06:35

      @wesson
      Le Front populaire, c’était du temps où les syndicats n’étaient pas affiliés à la Confédération européenne des syndicats et financés par Bruxelles ...


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 10 septembre 2016 06:40

      @JL
      « Les abandons de souveraineté sont sans retours possibles. »
      D’où sortez-vous cette idée ? Tous les pays qui ont appartenu à des Empires dans l’ histoire, en sont sortis...L’Empire colonial, l’ Empire romain, l’Empire austro-hongrois etc, se sont effondrés, les différents pays ont chacun repris leurs billes...

       

    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 10 septembre 2016 06:47

      @Alren
      Si vous ignorez que le Parti de Gauche est affilié au Parti de la Gauche européenne de Pierre Laurent, renseignez-vous ! Voilà la carte d’Europe des partis affiliés. Vous cliquez sur chaque pays.


      Il n’y a rien de secret, le Parti de la Gauche européenne reçoit chaque année de Bruxelles 1,6 million d’euros.

    • JL JL 10 septembre 2016 07:58

      @Fifi Brind_acier
       

       je parlais de souveraineté du peuple. Nuance.
       
       Pour mémoire : 

      - est souverain celui qui peut dire : parce que c’est mon bon vouloir. Le roi, ou le peuple.
      - est dirigeant celui qui doit rendre des comptes au souverain.
       
       La Révolution en a fini avec les rois. L’UE en a fini avec les peuples. Celui qui nous ferait sortir de l’UE et rendrait au peuple sa souveraineté n’est pas encore arrivé au pouvoir, et on peut toujours gloser.
       
       Dans tous les cas, ce n’est aucun des politiciens de la race de ceux qui nous ont trahis qui nous rendrait cette souveraineté, et même un Mélenchon serait, en UE comme hors UE, soumis aux diktats de la Finance et du Commerce.
       
       L’UE est un piège à rats, qui a fait en sorte que l’extérieur ne soit guère plus enviable que l’intérieur.

    • JL JL 10 septembre 2016 10:01

      @Fifi,

       
       L’Europe est constitutionnellement néolibérale  : « C’est (donc) l’interaction de la tutelle organisée des marchés financiers et de règles à la fois folles dans leurs contenus et illégitimes dans leur forme, qui est au principe d’une destruction volontaire de souveraineté probablement sans précédent dans l’histoire politique moderne. » F. Lordon
       
      Sortir de l’UE ce n’est pas ipso facto s’affranchir de la tutelle des marchés financiers : il restera du chemin à faire. 


    • wesson wesson 10 septembre 2016 13:42

      @Fifi Brind_acier
      Fifi je vais faire une exception et vous répondre sur la liberté d’expression. 


      Commençons par dire que votre liberté d’expression vas très bien, et que ce pourquoi vous vous battez n’est juste que le privilège d’avoir un accès réservé dans les médias de masse à votre auguste mouvement. 

      Rien à voir avec un combat pour la liberté d’expression, qui est par définition se battre pour que puisse s’exprimer des opinions qui nous soient intolérables. Là vous vous battez juste pour que vous puissiez étaler partout vos propres idées. 

      Et de ce que j’écrit découle une contrainte : laisser un espace suffisant pour que justement les opinions contraires puissent s’exprimer. Cela implique d’une part la concision, d’autre par l’originalité, et plus que tout la modération dans le nombre de contributions. 

      Et là on comprends tout à fait que vos interminables récessions, vos liens systématiques vers la parole du grand gourou, en un mot votre trollisme est la démonstration la plus éclatante du peu de cas que vous faites réellement de la liberté d’expression, vous accaparant la parole au détriment de celles des autres partout ou vos faibles moyens vous le permettent. 

      Une des première décision de Pétain fut d’annuler l’interdiction faite à la presse de tenir des propos antisémites. Eux aussi avaient invoqués la liberté d’expression pour le justifier. Est-ce que ça l’était ? Je ne pense pas.

    • jmdest62 jmdest62 10 septembre 2016 14:18

      @wesson

      Vous auriez du en rester à « don’t feed the troll » elle s’en fout de vos arguments il faut qu’elle fasse ses quotas...
      Vous avez craqué (je sais , ça arrive même aux meilleurs) => ça va la re-booster ..c’est vraiment pas sympa  smiley

      @+

      PS : Parfois je me demande si il ne s’agit pas d’un militant NPA , infiltré à l’UPR , pour en détruire l’image .


    • Alren Alren 10 septembre 2016 19:04

      @Osis

      Je parierai bien 100€ que cette fois, ayant compris la leçon de 2012, JLM n’appellera pas à voter pour le candidat du PS ... d’autant qu’il n’y aura pas de candidat PS au deuxième tour !

      Il n’a jamais été « complice » de Hollande au parti socialiste, puisque celui-ci pour agglomérer un maximum d’adhérents, se partage en « courants » qui sont souvent radicalement opposés sur des questions essentielles.

      Mélenchon a toujours été à la gauche du PS et Hollande dans un « centre » qui a toujours été à droite en ce sens qu’il ne veut pas l’abrogation du capitalisme et demeure européaniste malgré les dégâts que l’UE ne cesse de causer.


    • Allexandre 10 septembre 2016 21:22

      @François Vesin
      Bonsoir,


      votre PS est tout à fait juste. Je ne comprends même pas qu’un membre du ps, ou de tout autre parti d’ailleurs, ait encore le projet d’aller voter et de se rendre dans les meetings de ces candidats fantoches plus nuls en politique qu’ils sont brillants en escroquerie et en mensonges. Le vote est une lanterne prise pour une vessie. Qu’il y ait des millions de Français qui veuillent encore croire qu’un homme ou femme politique peut changer la face des choses me semble de la bêtise à l’état pur, ou de la naïveté du plus haut degré...ou les deux !!!

    • Osis Osis 11 septembre 2016 10:10

      @wesson

      « d’une part la concision, d’autre par l’originalité, »

      C’est tout vous... bien sûr.

       


    • Legestr glaz Ar zen 11 septembre 2016 21:00

      @jmdest62

      Merci vos liens. Le discours sur le sommet pour le plan « B » je l’avais déjà entendu.

      Passons donc à ce que dit Mélenchon à partir de 5’20.

      Il dit que le plan « A » consiste à « renégocier » sinon « il appuie sur le bouton » parce que « la France n’est pas la Grèce ». Figurez vous que les traités s’appliquent d’une manière pleine et entière aux 28 membres actuels. Aux petits pays comme aux grands pays. Nous en revenons, par conséquent, à cette option de « désobéir » aux traités, c’est à dire « désobéir » à la constitution, c’est à dire faire comme on veut de nos engagements internationaux. 

      Il dit que le plan « B » est de sortir de « l’euro » et non sortir de l’U.E. C’est même écrit en toutes lettres dans le commentaire sous la vidéo. 

      Conclusion. A aucun moment Jean Luc Mélenchon ne parle de quitter l’UE, c’est effectivement très limpide comme vous l’avez si bien dit. 

      Aucune politique de gauche n’est possible dans le cadre des traités européens puisque ceux ci contiennent des dispositions et des dispositifs d’action ultra-libéraux (dixit Frédéric Lordon). Si vous êtes rationnel vous devez en tirer toutes les conséquences. Parce que vous savez très bien que JLM ne pourra jamais faire infléchir 26 ou 27 pays pour les amener à accepter des traités qui supprimeraient ces dispositions et dispositifs ultra libéraux.

      Il n’y a qu’une seule façon de dire oui, c’est « oui ». Tout le reste veut dire « non » ! 

      Je terminerai en écrivant que je ne suis pas d’accord avec cette phrase prononcée par JLM : « le peuple est le souverain ». En principe cela devrait être vrai. Mais puisque l’article 55 de la constitution existe (lisez le si vous ne vous en rappelez pas) cela veut dire que c’est Bruxelles le souverain. 

      En ce qui concerne la « rénégociation des traités », une analyse en lien. 


    • germon germon 12 septembre 2016 14:26

      @Fifi Brind_acier

       mais quand c’est que tu part en vacance pour nous foutre la paix ?


    • baron 8 septembre 2016 11:32

      Il n’est pas la meilleur personne pour émettre des critiques, il avait le pouvoir de faire mieux et de ne pas obéir. Il a choisi les suivre les recommandations qui lui ont été formulées, il abuse donc en prétendant que d’autres que lui sont responsables. 


      • Olivier Perriet Olivier Perriet 8 septembre 2016 11:43

        @baron

        euh, vous auriez fait quoi à sa place ???


      • Milla (---.---.229.159) 8 septembre 2016 12:17

        @bâton C’est juste un imposteur comme Le FN ,Soral , Dieudonné ,Asselineau,De Villiers Dupon Gnangnan etc..


      • Milla (---.---.229.159) 8 septembre 2016 12:18

        @baron Excellent !


      • baron 8 septembre 2016 12:56

        @Olivier Perriet
        À sa place je serais sorti de l’euro, et j’aurais immédiatement tout remboursé avec la nouvelle monnaie fabriqué par ma banque centrale.

         Au minimum, j’aurais négocié des moratoires et une réduction des dettes, tout simplement quitte à utiliser le chantage les créanciers qui ont prétés ont pris des risques, c’est leur problème il ne fallait pas préter à un pays insolvable
         si la Grèce ne peut plus payer, c’est simple comme pour toute relation commerciale, c’est le plus fort qui mène la danse, dans ce cas précis un état même petit est plus puissant que des financiers pour la bonne et simple raison qu’il a un peuple et une armée derrière lui et qu’en plus c’est lui qui décide si il paie ou non. Si, la Grèce ne paie pas, que peuvent-ils faire ? c’est simple strictement rien.

      • Olivier Perriet Olivier Perriet 8 septembre 2016 13:09

        @baron

        vous auriez donc remboursé des dettes, que vous qualifiez d’illégitime (soit dit en passant) avec une monnaie de singe ?

        Vous pensez que la Grèce en loque était à même, toute seule, et sans casse, à faire face à tous, quelle blague !

        Mais ils ont négocié pendant 6 mois, et ont finalement reculé sur le point de quitter la baraque et ont été soumis à un embargo monétaire déguisé. D’ailleurs lors des référendums, les Grecs n’étaient pas d’accord pour l’austérité mais on ne leur a pas demandé s’ils voulaient garder l’euro.
        Je pense qu’ils n’ont pas abandonné l’idée d’un effacement de la dette.

        Vous ne voulez pas voir qu’ils suivent aussi leur propre logique et ont quand même bénéficié de l’euro, même au prix d’effets pervers.

        Vous vouliez que les Grecs soient les exécuteurs testamentaires du programme électoral que F Hollande s’est empressé d’oublier le temps d’un week-end ? Ce n’est pas aussi simple...


      • christophe nicolas christophe nicolas 8 septembre 2016 13:57

        @Olivier Perriet

        Le problème est en amont, il faut mener des politiques d’autosuffisance alimentaire, de préférence nationale industrielle et dans tous les domaine en utilisant la frontière ainsi, lorsque vous n’êtes pas d’accord, vous avez les moyens de résister sinon c’est le chantage au chaos par des pourris de chez pourris. Ca s’appelle être de droite et après vous pouvez avoir le cœur à gauche mais si vous faites l’inverse, c’est pire que de la prostitution, il suffit de relire Ezechiel 16.

        Dans la révélation, la loi est donnée avant l’esprit de la loi pour ne pas perdre la tête, il est dit que c’est l’esprit saint qui pousse à cela.

      • amiaplacidus amiaplacidus 8 septembre 2016 16:18

        @baron

        Yaka, foquon ...


      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 8 septembre 2016 20:40

        @baron
        Pour sortir de l’euro, il faut sortir de l’ UE, car il n’y a pas de clause de sortie à l’euro.
        Et Syriza ne voulait sortir ni de l’ UE, ni de l’euro.


      • Oceane 8 septembre 2016 21:27

        @christophe nicolas

        Tu as absolument raison. Cependant, il ne faut pas être de « droite » pour le comprendre, il suffit simplement d’user de son bon sens : on ne vit pas à crédit.


      • Oceane 8 septembre 2016 21:35

        @Fifi Brind_acier

        Mais Tsipras n’est pas seul en cause, les Grecs eux-mêmes ne voulaient pas sortir de l’Ue

        Ils voulaient « moins d’austérité ».


      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 9 septembre 2016 00:33

        @BARON


        Une gouvernance n’a de force que si on réussit - le plus souvent par des menaces - a la rendre monolithique, Elle ne peut rien quand une majorité effective sinon la totalité des gouvernants sont a vendre au plus offrant.

        PJCA

      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 9 septembre 2016 08:34

        @Oceane
        D’accord, mais c’était le travail de Syriza que de l’expliquer. Ce qu’il ne pouvait pas faire, puisqu’il est un Parti-leurre chargé de protéger l’ UE sous un discours de Gauche.

        Tsipras vient de déclarer que l’Europe était en danger ! Au lieu de s’en réjouir, il s’en désole.

        " Dans un entretien au Monde, le premier ministre grec Alexis Tsipras, évoquant « la crise des réfugiés, la crise sécuritaire et le terrorisme et la crise économique », tire la « sonnette d’alarme ». « L’Europe vit une crise profonde, elle est comme un somnambule qui marche vers la falaise », prévient M. Tsipras, qui organise, vendredi 9 septembre à Athènes, un sommet des pays d’Europe méditerranéenne, auquel doivent notamment participer le président français, François Hollande et le premier ministre italien, Matteo Renzi."

      • Olivier Perriet Olivier Perriet 9 septembre 2016 09:58

        @Fifi Brind_acier

        je suis d’accord avec Océane, vous buttez toujours sur la même chose :
        si les peuples ne votent pas comme vous le voulez, c’est parce qu’on n’a pas été assez pédagogue avec eux, que les médias sont truqués, etc etc

        Vous reprenez le même air que les idéologues les plus fous qui expliquent sans cesse que Oui ça veut dire Non, que « les gens n’ont pas répondu à la question posée »...


      • chantecler chantecler 9 septembre 2016 13:37

        @baron
        Fomenter un putsch de colonels ?


      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 9 septembre 2016 18:18

        @Olivier Perriet
        Regardez le temps consacré par les médias aux divers candidats à la primaire de droite et de gauche... Qui prend le temps d’expliquer les avantages du Frexit ? Personne.
        Où sont les débats contradictoires sur le Frexit ? Nada, wallou, rien du tout !


        Vous voulez un autre exemple ? Voici l’ensemble des programmes en 2007.
        Lisez pour chacun la Partie Europe, et dites-nous qui proposait la sortie définitive de l’ UE et de l’euro par l’article 50 ?

      • Olivier Perriet Olivier Perriet 9 septembre 2016 18:30

        @Fifi Brind_acier

        On est bien d’accord, mais pourquoi voulez-vous que les médias dominants fassent la pub de l’UPR ? La dissidence est par nature non soutenue par les institutions -> Vous ne pourriez pas passer à autre chose Vous faites votre job de militant, c’est comme ça... ;

        de plus ça s’est déjà vu que des personnalités l’emportent contre les médias : Chirac par exemple, n’a jamais vraiment été amis avec les médias qui lui préféraient Balladur, puis Jospin.
        Il est vrai que depuis Chirac, tous les chouchous ont été élus (Sarko puis Hollande)

        J’ajoute que la problématique n’est pas la même en France qu’en Grèce, pays qui n’a pas une souveraineté historique bien affirmée.
        Les Anglais ont pu voter par principe pour le Brexit, les Grecs, je ne sais pas (on ne le leur a pas demandé directement comme disait Océane ; si on le faisait je ne mettrais pas ma main à couper de la réponse)


      • gerald2 9 septembre 2016 22:53

        @Olivier Perriet
        le site « notre époque » a publié des études sur la relation entre médiatisation et résultats aux élections, une ici :
        http://notre-epoque.fr/2014/09/internet-et-temps-de-parole-mediatique-medias-et-elections-4/

        il ressort particulièrement compliqué d’avoir quelque poids politique sans aide des médias malheureusement. ça change un peu avec internet mais ça ne va pas bien vite ...

        l’UPR n’abandonne pas complètement l’idée d’avoir quelques passages médias parce qu’ils savent bien l’impact que peut avoir 1 minute de retransmission en « équivalent tracts, affiches et sueur ». et puis les journaliste reste des être humains, il n’est pas exclus que de temps en temps l’un d’entre eux ramasse un peu ses couilles. l’UPR doit être présent sur tous les fronts


      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 10 septembre 2016 06:53

        @Olivier Perriet
        Bien sûr que je fais mon travail de militant. Et vous, que faites-vous pour sortir la France et les Français de la mouise européenne ??


      • Olivier Perriet Olivier Perriet 10 septembre 2016 10:05

        @Fifi Brind_acier

        « réponse » hors sujet smiley


      • jaja jaja 8 septembre 2016 12:30

        La seule solution aurait été (et est toujours) d’exproprier les actionnaires capitalistes, sans indemnités ni rachat, de socialiser toutes les banques et institutions financières, sans exception aucune. Ainsi maîtresse du Crédit (et donc du financement) la société grecque pourrait annuler le remboursement du principal de la dette comme des intérêts et envoyer ses gros détenteurs se faire foutre....

        Ce ne serait que le début de l’expropriation des capitalistes....mais il faut bien un début !


        • Aristide Aristide 8 septembre 2016 18:56

          @jaja

          J’aime bien quand vous sortez le mot magique du NPA « socialisation » en place de « nationalisation ». C’est plus ... smart. Et l’avantage de ne pas se compliquer à chercher des solutions, par exemple comprendre que le monde n’obéira pas facilement à nos injonctions de socialisation de l’économie capitalistes .

          Quand l’incantation remplace le projet.



        • jaja jaja 8 septembre 2016 19:20

          @Aristide

          Socialisation veut dire sous le contrôle des travailleurs et de la population et s’oppose à nationalisation qui est le contrôle des fonctionnaires ou apparatchiks de l’État. Un système étatiste qui est porteur de toutes les dérives du socialisme réel tel que l’on a connu...

          Libre à vous de parler de « smart » ou d’incantation il n’empêche que chacun devrait comprendre la différence sans peine...


        • Legestr glaz Ar zen 13 septembre 2016 06:15

          @jaja

          Expliquez nous, dans le détail, comment vous comptez vous y prendre pour que les travailleurs contrôlent les outils de production ? Un jour « travailleur » un jour dans « le bureau » à examiner les commandes ? Un comité d’élus des travailleurs ? 

          Vous savez que dans n’importe quelle entreprise les rôles sont distribués, à chacun ses compétences. Le comptable n’est pas en mesure de faire le travail de l’usineur et inversement. 

          A quelle échelle pourrait marcher « la socialisation » des moyens de production ? Vous êtes dans l’utopie Jaja. C’est facile de poser des « mots » sur un papier« mais la réalité est bien trop complexe pour qu’elle cède à vos idées naïves. 

          A moins que vous ne veniez nous dire comment cela se passerait. Je suis très intéressé parce que, à titre personnel, je pense que cela n’est pas possible puisque tous les travaux nécessitent des compétences spécifiques et que les travailleurs ne sont pas interchangeables. Il me semble que le modèle donc vous parlez a été essayé en ex Union Soviétique. Ce sont les »apparatchiks" qui ont pris le contrôle du pays. 

          La juste répartition de la richesse produite par l’entreprise me semble être une meilleure voie. A chacun ses compétences et au bout de l’affaire, une répartition équitable de la richesse produite. Du balai les actionnaires gourmands et les patrons trop payés.

          Une juste répartition des richesses produites Jaja !

        • Milla (---.---.229.159) 8 septembre 2016 12:38

          C’est pas grave si nos élites nous trompent. !

          Le prochain attentat est déjà programmé par nos services secrets et vous serez main dans la main avec nos politiciens.


          • jakem jakem 8 septembre 2016 12:42

            Merci à Pressenza et à M. Varoufakis pour cet article que je vais imprimer et faire connaitre.

            Quant aux Baron-Milla, j’attends de lire leurs prescriptions économiques détaillées ( en grandes lignes ! je sais très bien qu’ils sont incapables d’en faire plus ).

            Varoufakis avait des responsabilités écrasantes et s’est toujours montré cohérent sans dissimulation.


            • baron 8 septembre 2016 13:03

              @jakem


              j’aurais fais comme tout les pays souverakns, je serais sortie de l’Euro et j’aurais battu monnaie pour rembourser. Les états ont toujours fait comme cela,et font toujours cela, les USA fabriquent des dizaines de milliards tous les mois,idem pour le Japon et l’UE,e t certainement que beaucoup d’autres font comme cela, personne ne dit rien.

            • jakem jakem 8 septembre 2016 14:21

              @baron
               N’importe quoi ! Si c’est ce que vous appelez un programme économique, il est heureux que vous ne soyez pas à la tête d’un état. Varoufakis a été loyal envers les Grecs et envers Tsiprass.

              Il avait imaginé mettre en circulation une nouvelle monnaie, mais avec d’incroyables difficultés ! Les ordis de son ministère étaient piratés par la Troïka, les téléphones sans doute aussi.

              Il n’y avait plus de papier monnaie vierge en Grèce ; quant aux imprimeries ??

              Parallèlement il avait imaginé des propositions à ses yeux réalistes et acceptables pour les Dracula de l’europourriture, mais il n’a pas pu aller au bout. Démission demandée par Tsiprass et refus d’être reçu par les Dracula, Schaüble en tête ; et c’est eux qui décidaient.

              Les EU et l’UE peuvent fabriquer de la monnaie de singe, ils sont de connivence avec les fricnanciers et savent que de toute façon c’est les populations qui payeront.

              En Grèce c’est très différent.
              Aucune richesse, pas de levée sûre de l’impôt, et un pays à reconstruire ( déjà à cette époque ).
              Manquait aussi la cohésion nationale, une majorité très importante souhaitant résolument la sortie de l’eurokratur et sachant à quoi s’attendre.

              Et vous n’auriez rien fait du tout, en tout cas pas mieux.


            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 8 septembre 2016 21:02

              @jakem
              Je crois que vous vous faites bien des illusions sur Varoufakis, excellent comédien et tragédien, au demeurant. C’est un euro-atlantiste pur jus ! Déclaration de Varoufakis au Huffington Post le 4 juillet 2015

              "Je crois que dans toute l’Europe il y a besoin de partis comme Syriza et Podemos, des partis à la fois critiques à l’égard du système mais en même temps pro-européens et démocrates. Ceux qui nous détestent veulent nous faire passer pour anti-européens, mais non, ce n’est pas vrai, nous ne le sommes pas.« 
              C’est clair, net et précis, la Grèce ne doit pas sortir de l’ UE, ni de l’euro.


              Varoufakis est proche de Soros ! C’est un cheval de Troie anti russe. 
               »Lorsque le peuple grec a profondément rejeté les mesures de sauvetage, Varoufakis ne voulait pas voir sa réputation ternie en restant dans une administration grecque dont il savait à l’avance qu’elle accepterait les demandes de l’Allemagne quoi qu’il arrive, il a abandonné la partie et laissé son ancien partenaire politique dans le crime − Tsipras − devenir à sa place le dindon de la farce détesté.

              Avec sa réputation préservée et même un peu mythifiée dans l’esprit de beaucoup comme un homme de morale, Varoufakis et ses partisans étaient désormais libres de planifier son retour inévitable. Cet agent a été initialement conçu pour fonctionner à l’intérieur du système et le mener sur le chemin de la ruine par son sabotage interne, mais après le référendum, un plan de repli a été improvisé en faisant de lui le chef d’un mouvement de résistance populaire contre les Euroméfiants − terme plus neutre employé par l’auteur pour désigner ceux que les médias éreintent comme Eurosceptiques. " (..)



            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 8 septembre 2016 21:13

              @jakem
              Revenir aux monnaies nationales, Jacques Sapir s’épuise depuis des années à l’expliquer à la Gauche ...
              « Les divers scenarii de sortie de l’euro », site Respublica, à télécharger.


              Murer, qui a travaillé à cette étude avec Sapir, explique tout les bénéfice qu’on peut tirer en revenant à la monnaie nationale, et en sortant de l’ UE, évidemment.

              « Il y a une vie après l’euro ! »


            • jaja jaja 8 septembre 2016 21:22

              @Fifi Brind_acier

              Jacques Sapir est l’économiste que s’arrachent les souverainistes. Dommage pour vous il en pince pour le FN... En tous cas il n’a rien d’intéressant à expliquer « à gauche » ! Il vire facho et termine sa longue dérive à droite où il vous retrouve !


            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 8 septembre 2016 21:35

              @jaja
              Faudrait voir à varier votre argumentaire ... Traiter Sapir qui est de Gauche, et les républicains et les démocrates de l’ UPR, de fachos, c’est reprendre les discours des antifas d’INDYMEDIA, financés par Soros, Ford et Rockefeller, que vous êtes censés combattre... Pas très glorieux pour vous, mais significatif du fait que vous n’avez rien à répondre sur le rôle de la monnaie, que de botter en touche


            • jaja jaja 8 septembre 2016 21:44

              @Fifi Brind_acier

              J’enmerde effectivement Soros, qui est sur ma liste du boycott pour sa participation à plusieurs entreprises en Palestine occupée) et les autres Ford et Rockfeller...

              Pour ce qui est de la monnaie, sur laquelle je n’aurai, selon vous, rien à répondre, je peux vous dire que celle qui me gêne le plus c’est le Dollar qui permet depuis les accords de Bretton Woods en 1944 à l’impérialisme US d’acheter les biens de ce monde avec du simple papier... dont la valeur est déconnectée de l’or....

              Battez vous plutôt pour mettre fin à son hégémonie sur cette planète son hégémonie est de plus en plus contestée et ça va dans le bon sens !

              En tous cas dans le sens de l’anti-impérialisme US que vous m’accusez faussement de soutenir...


            • glenco01 8 septembre 2016 22:02

              @jaja Les Etats-Unis cherchent à tout prix à dominer les pays d’Europe, dont la France, au moyen de la prétendue « construction européenne » et des projets de traité de libre-échange (TAFTA).


            • glenco01 8 septembre 2016 22:05

              @Fifi Brind_acier et @jakem de plus Varoufakis encense Macron.


            • jaja jaja 8 septembre 2016 22:17

              @glenco01

              C’est bien pourquoi le NPA est membre actif du Collectif StopTafta
              https://www.collectifstoptafta.org/

              Ceci dit les multinationales européennes militent également pour ce Traité pourvu que le Tafta abatte le protectionnisme US et leur laisse pénétrer le marché américain. Dans ce cas « nos » capitalistes n’auraient rien contre ce traité inique qui, lui aussi atteindrait les droits des salariés....


            • jakem jakem 8 septembre 2016 22:49

              @Fifi Brind_acier
               Négatoire, Frau Stahl ! je ne me fais pas d’illusions et ne vénère pas Varoufakis. Ce qui ne m’empêche pas de lire ce qu’il écrit ; je comprends ou pas , j’apprécie, j’entends un autre son de cloche.

              Vous évoquez un autre aspect de cette tragédie, je me suis contenté de répondre à Baron sur un point précis.

              Et ce que j’ai écrit correspond à des faits. Si en plus Varoufakis a réussi à instrumentaliser la commission Dracula afin de passer pour une victime, alors chapeau l’artiste !

              Qui a écrit le texte n italique ? quelle est sa fiabilité ? c’est fondé sur une analyse à partir de faits établis ou sur une impression ?


            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 9 septembre 2016 06:02

              @jaja
              Vous emmerdez Soros, mais vous utilisez sa rhétorique contre tous ceux qui veulent vivre dans un pays indépendant des USA..., dont l’ UPR et la Russie, cherchez l’erreur !

              "Battez vous plutôt pour mettre fin à son hégémonie sur cette planète son hégémonie est de plus en plus contestée et ça va dans le bon sens !« 

              C’est exactement ce que fait l’ UPR en voulant sortir la France de l’ UE, de l’euro et de l’ OTAN !
              Au lieu de soutenir l’ UPR vous lui crachez dessus sans cesse, et vous défendez »une Autre Europe", celle des travailleurs.


              Comme si des pays souverains ne pouvaient pas signer des accords de coopération favorables aux travailleurs ?! L’UNASUR en Amérique latine prouve bien que des pays souverains peuvent coopérer.
              Ils ne sont assez idiots pour copier l’ UE, ils ont tous gardé leurs frontières, leur monnaie nationales et leurs lois !

              Le NPA n’est que l’un des multiples leurres euro-atlantistes, sous couvert d’un discours de Gôoche révolutionnaire.



            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 9 septembre 2016 08:41

              @glenco01
              Je sais bien ! Et Macron a déclaré « qu’il manquait un Tchatcher à la France », la boucle est bouclée !
              Les « leurres sous des discours de Gauche » sont destinés à neutraliser l’électorat de Gauche, comme « les Partis leurres de droite et d’extrême-droite » sont destinés à neutraliser les électeurs de droite, en les faisant tous patienter avec des projets « d’Autre Europe ».

              Le but, c’est qu’ils n’arrivent jamais à se rassembler provisoirement pour sortir de l’ UE !


            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 9 septembre 2016 09:06

              @jaja
              Vous vous agitez comme une bouteille d’Orangina, en pure perte , comme d’ habitude...

              Pour TAFTA, l’ UE a activé l’article 218 du TFUE qui donne tous les pouvoirs de négociation à la Commission européenne. Les Gouvernements n’ont plus la main, jusqu’au Conseil européen, où peut-être une majorité qualifiée peut s’opposer ?? Mais rien n’est moins sûr, vu que Hollande, Merkel et d’autres sont pour !


              Donc même si la majorité des Français est contre TAFTA, même si Hollande était contre, si la majorité des pays européens est pour, TAFTA s’appliquera en France. Capito ?

            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 9 septembre 2016 09:07

              @jakem
              J’ai mis tous les liens qui contiennent les citations en italique.


            • jaja jaja 9 septembre 2016 09:14

              @Fifi Brind_acier

              Le leurre c’est le parti d’extrême droite UPR, dirigé par un énarque grassement payé pour construire un parti qui ne sert à rien ! Parti qui nous agite sous les yeux les marionnettes de la Commission européenne mais qui se garde bien de dire que ce sont les capitalistes qui les manipulent...

              Pour ma part oui je suis pour une Europe des travailleurs, dans un premier temps, avec comme souhait les États-Unis socialistes d’Europe...

              Rien à voir avec votre repli nationaliste sous direction des mêmes capitalistes qui dirigent déjà nos vies. L’ennemi des travailleurs c’est bien ce capitalisme que vous encensez ! 


            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 9 septembre 2016 09:17

              @jaja
              Blablablablablablablablabla.........


            • jaja jaja 9 septembre 2016 09:34

              @jaja

              « Donc même si la majorité des Français est contre TAFTA, même si Hollande était contre, si la majorité des pays européens est pour, TAFTA s’appliquera en France. Capito ? »

              Pas besoin d’être un grand révolutionnaire pour infirmer ce discours à la con ! Même un homme de droite comme De Gaulle avait la bonne réponse :

              « AP (Alain Peyrefitte) : Le traité de Rome n’a rien prévu pour qu’un de ses membres le quitte.

              GdG : C’est de la rigolade ! Vous avez déjà vu un grand pays s’engager à rester couillonné, sous prétexte qu’un traité n’a rien prévu pour le cas où il serait couillonné ? Non. Quand on est couillonné, on dit : « Je suis couillonné. Eh bien, voilà, je fous le camp ! » Ce sont des histoires de juristes et de diplomates, tout ça. »

              Donc si la majorité des Français dit ras-le-bol du Tafta et de toute cette merde de Traités au service des capitalistes on se casse et sans se préoccuper de vos âneries légalistes d’énarques à la con !

              Capito !


            • Ben Schott 9 septembre 2016 09:34

              @jaja
               
              « Jacques Sapir est l’économiste que s’arrachent les souverainistes. Dommage pour vous il en pince pour le FN... En tous cas il n’a rien d’intéressant à expliquer « à gauche » ! Il vire facho et termine sa longue dérive à droite où il vous retrouve ! »
               
              Vous avez décidément le niveau de conscience politique d’un adolescent. Plutôt que de faire des procès d’intention à Sapir, écoutez-le et comprenez-le si vous en êtes capable. Plutôt que de scander vos réductions simplistes (souveraineté = fascisme – non-sens total quand on a un minimum de culture historique –), essayez de comprendre que votre internationalisme est le mondialisme de nos maîtres, et que la meilleure défense des intérêts des peuples se fait dans le cadre de la nation. Posez-vous la question de savoir pourquoi Soros et la clique oligarchique qu’il représente partagent la même haine que vous de la nation, et qu’il n’auront de cesse de la détruire parce qu’ils savent que c’est le dernier verrou qu’il leur faut faire sauter pour l’hégémonie totale.
               


            • jaja jaja 9 septembre 2016 09:43

              @Ben Schott

              Le simpliste c’est plutôt vous...à hurler de rire votre com à la con !

              « Plutôt que de scander vos réductions simplistes (souveraineté = fascisme – non-sens total quand on a un minimum de culture historique » dites-vous après m’avoir mal lu. Vous avez un problème de comprenette.

              Vous sortez des inepties que vous mettez à mon compte. Vous êtes idiot ou quoi ? Je suis pour la souveraineté y compris nationale... Comme le disait un grand ancien « La révolution socialiste commence sur le terrain national, se développe sur l’arène internationale et s’achève sur l’arène mondiale. » ce qui veut dire que chaque parcelle de terre conquise par les prolétaires verra leur souveraineté s’exercer garantie par la force de leurs armes...
              Et la meilleure garantie de souveraineté c’est la souveraineté populaire débarrassée du capitalisme...

              Capito comme dirait Fifi ?


            • jaja jaja 9 septembre 2016 09:50

              @Ben Schott

              Quand au « mondialisme » des Soros et Cie cela ne veut rien dire... Ces gens ne travaillent qu’à la mondialisation capitaliste sous domination US... Ce à quoi répondent les résistances, larvées ou ouvertes, des autres impérialismes....

              Le mondialisme ne peut exister dans un monde multipolaire où la lutte pour les matières premières et les marchés fait rage entre les grandes puissances. Plus que le mondialisme ce qui nous guette c’est plutôt la guerre ouverte pour le repartage du monde et de ses richesses entre puissances impérialistes...

              Arrêtez de dire des conneries que même un adolescent ne peut croire !


            • Ben Schott 9 septembre 2016 09:53

              @jaja
               
              « 
              Je suis pour la souveraineté y compris nationale »
               
              C’est certainement la raison pour laquelle vous êtes, « dans un premier temps », pour « les États-Unis socialistes d’Europe » !
               
              Vous êtes complètement largué, mon vieux.
               


            • jaja jaja 9 septembre 2016 10:05

              @Ben Schott

              Et non seulement pour les États-Unis socialistes d’Europe mais aussi pour un monde sans frontières !

              Mais bon... il y a des étapes incontournables et bien entendu la première c’est l’échelon national comme vous auriez du le comprendre à la lecture de la phrase du grand ancien que j’ai cité !

              Je fais simple pour vous car vous ne semblez pas avoir la lumière à tous les étages pour répondre sur le même ton que celui que vous utilisez avec vos interlocuteurs... smiley


            • Ben Schott 9 septembre 2016 10:15

              @jaja
               
              « la guerre ouverte pour le repartage du monde et de ses richesses entre puissances impérialistes »
               
              Il n’y a qu’une puissance impérialiste. Et le monde multipolaire, justement, c’est un monde de nations libres, le seul qui a une chance de permettre la défense de l’intérêt général. Que vous l’ayez pas encore compris prouve que vous feriez mieux d’aller à la pêche, la politique c’est pas votre truc...
               


            • Ben Schott 9 septembre 2016 10:19

              @jaja
               
              « Et non seulement pour les États-Unis socialistes d’Europe mais aussi pour un monde sans frontières ! »
               
              Expliquez-moi comment on peut être à la fois pour « un monde sans frontières » et pour « la souveraineté y compris nationale »
               
              Complètement à la ramasse, le Jaja.
               


            • jaja jaja 9 septembre 2016 10:34

              @Ben Schott

              « Il n’y a qu’une puissance impérialiste » Celle là on ne me l’a jamais faite smiley

              Allez jouer avec les gamins de votre cour et lâchez moi la grappe... Ceci étant dit on n’est pas prêt de vous voir lutter contre votre propre impérialisme. L’impérialisme français... demandez aux Africains par exemple ce qu’ils en pensent et ce n’est sûrement pas mieux que ce que pensent les Amérindiens ou les peuples bombardés... de l’impérialisme US....

              Frantz Fanon qui était sans doute un imbécile parle bien d’états (au pluriel) et de pays impérialistes (toujours au pluriel) et comme ce grand penseur du Tiers-monde m’inspire je vous place ici une de ces citations sur la question :

              « Le colonialisme et l’impérialisme ne sont pas quitte avec nous quand ils ont retiré de nos territoires leurs drapeaux et leurs forces de police. Pendant des siècles les capitalistes se sont comportés dans le monde sous-développé comme de véritables criminels de guerre. Les déportations, les massacres, le travail forcé, l’esclavagisme ont été les principaux moyens utilisés par le capitalisme pour augmenter ses réserves d’or et de diamants, ses richesses et pour établir sa puissance. Il y a peu de temps, le nazisme a transformé la totalité de l’Europe en véritable colonie. Les gouvernements des différentes nations européennes ont exigé des réparations et demandé la restitution en argent et en nature des richesses qui leur avaient été volées [...]. Pareillement nous disons que les Etats impérialistes commettraient une grave erreur et une justice inqualifiable s’ils se contentaient de retirer de notre sol les cohortes militaires, les services administratifs et d’intendance dont c’était la fonction de découvrir des richesses, de les extraire et de les expédier vers les métropoles. La réparation morale de l’indépendance nationale ne nous aveugle pas, ne nous nourrit pas. La richesse des pays impérialistes est aussi notre richesse.[...] L’Europe est littéralement la création du tiers monde. »

              Bon j’ai à faire je vous laisse débiter vos âneries mon cher...


            • jaja jaja 9 septembre 2016 10:37

              @Ben Schott

              étapes mon cher... comprendre ce qu’est une étape et ce qu’est le but...

              Pas trop compliqué ?


            • Ben Schott 9 septembre 2016 10:41

              @jaja
               
              L’impérialisme français...
               
              Pfff, il serait temps que vous vous réveillassiez, mon pauvre ami.
               


            • glenco01 9 septembre 2016 14:42

              @jaja Si nous sortons de l’UE nous sortons automatiquement du TAFTA.


            • jaja jaja 9 septembre 2016 14:47

              @glenco01

              La lutte contre le Tafta c’est maintenant et une éventuelle sortie de l’UE par la voie légale c’est pas pour 2017... A moins que vous envisagiez la victoire d’Asselineau au deuxième tour de la Présidentielle ?... smiley


            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 9 septembre 2016 17:36

              @jaja
              Bien sûr on se casse, génial !! On perdra les milliards d’euros versés au budget européen, on se fâchera avec les autres pays européens ; les Députés européens, et les fonctionnaires français qui travaillent à Bruxelles ne seront plus payés, et quand on voudra signer des accords de coopération, les autres pays du monde diront que la France n’est pas un pays fiable, qu’elle viole les Traités qu’elle a signé, qu’on ne peut pas lui faire confiance, et ils iront voir ailleurs, génial !!


              PS : Du temps de de Gaulle, il n’y avait pas de clause de sortie aux Traités internationaux.
              Et puis, à quoi bon violer des Traités, puisqu’on a le droit d’en sortir légalement ?

            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 9 septembre 2016 17:56

              @jaja
              Il suffit de lire le programme de l’ UPR pour comprendre que votre jugement est erroné aussi bien que malveillant...
              - Renationalisation d’ EDF, GDF, France Télécom, sociétés d’autoroutes, TF1, TDF
              - Renationalisation de tous les établissements financiers qui ont été secourus par des fonds publics.
              - Annulation définitive de la privatisation rampante de la Poste
              - Inscription dans la Constitution des services publics stratégiques comme la santé et l’école.
              - Eviction de Goldman Sachs et JP Morgan du marché du gaz, et Vinci des autoroutes.


              Mais aussi :
              - Remettre en place le rôle de la Banque de France dans ses financements de l’ Etat et des Collectivités locales
              — Interdiction des lobbies en France. Contrôle du financement des Think tanks.
              - Contrôler les flux des mouvements de capitaux, des marchandises et des services.
              - Evincer les fonds d’investissements de toutes les Sociétés liées au service public.
              - Interdiction inscrite dans la Constitution d’une prise de contrôle d’un média de masse par des fonds de pension ou une multinationale.
              - Interdiction de posséder un média par une firme qui intervient dans un autre secteurs économique.
              etc, etc

            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 9 septembre 2016 18:23

              @jaja
              Faudrait vous réveiller ! La France n’est plus qu’une région de l’ Europe sous colonisation américaine, et Hollande, le Gouverneur de la province- France, chargé d’appliquer des décisions prises ailleurs...


            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 10 septembre 2016 06:57

              @Robert Lavigue
              Vous avez raison, Hitler aussi a violé tous les traités qu’il a signé, une bonne dictature, ya que ça de vrai, non ?? Merci de montrer votre vrai visage, les lecteurs apprécieront !


            • Et hop ! Et hop ! 10 septembre 2016 15:59

              @Fifi Brind_acier : L’accusation d’Hitlerisme, l’argument massu.


              Le traité qu’Hitler a surtout violé, c’est le Traité de Versailles, après de longues tentatives pour le renégocier.

              Mais le gouvernement français, en 1939, a violé la constitution en déclarant la guerre à l’Allemagne sans un vote préalable du Parlement. Le gouvernement Daladier était sorti de la légalité constitutionnelle, son régime de guerre n’était plus républicain, contrairement à celui de Pétain qui a été investi par un vote majoritaire du Congrès.


            • Allexandre 10 septembre 2016 21:27

              @Fifi Brind_acier

              Parce que vous n’aviez pas encore compris que Lavigne était un fasciste de la première heure ? Vous me décevez. Au bon vieux temps du nazisme, il aurait été SS à n’en pas douter. Les pathologies lourdes ça existe hélas !!!

            • Milla (---.---.229.159) 8 septembre 2016 14:09

              Les traîtres syndicalistes reprennent le manège et hop un attentat

              Loi Travail : les syndicats main dans la main pour la reprise des hostilités

              CGT et FO se retrouvent main dans la main contre la loi El Khomri promulguée en août. Sans grande illusion sur l’ampleur de la mobilisation. La CFDT qui défend le texte dénonce des « jeux de posture ».

              Par Denis Demonpion Philippe Martinez, le secrétaire général de la CGT, veut faire de mercredi 14 septembre, journée de protestation contre la loi Travail, promulguée début août, « un moment important ».


              • jaja jaja 8 septembre 2016 14:21

                @Milla

                Heu...c’est jeudi 15 septembre...


              • Milla (---.---.229.159) 8 septembre 2016 14:10

                « J’aurais battu monnaie pour rembourser. Les états ont toujours fait comme cela,et font toujours cela, les USA fabriquent des dizaines de milliards tous les mois, »"

                Bien sûr !


                • Reconciliateur Reconciliateur 8 septembre 2016 17:13

                  Ce mec a été professeur dans les universités américaines , c’est un agent déstabilisateur à la solde de l’oncle sam. Regardez ce débat https://www.youtube.com/watch?v=bfZ2FUCYHwc on le voit venir à 5000 avec ces gros sabots ..


                  • Milla (---.---.1.10) 8 septembre 2016 17:58

                    @Reconciliateur

                    Excellent !


                  • jakem jakem 8 septembre 2016 22:59

                    @Reconciliateur Exactement ! et même, pour enseigner dans LES universités US il a dû accepter l’implantation d’une double puce : l’une pour améliorer son anglais et l’américaniser, l’autre pour recevoir directement des instructions de Sam par des impulsions électriques. Pour les comprendre il a dû suivre un stage intensif ds le désert du Néguev, déguisé en bédouin.

                    Par ailleurs, rien que pour lui, les Américains ( là je ne sais pas exactement lesquels, alors je reste flou ) ont imaginé un statut spécial lui permettant d’enseigner dans LES universités US, librement comme « il voulait » ; càd en réalité comme Sam le lui avait ordonné.

                    D’ailleurs ses gros sabots sont bien connus là-bas ; il a même joué ds des westerns couscous-manioc, et ces accessoires chaussant sont apparus plusieurs fois en gros plan sur les écrans.

                    Il parait même que c’est un code secret pour certains, mais je pas sais qui.


                  • izarn izarn 9 septembre 2016 16:04

                    @Reconciliateur
                    Déja quand il dit que Lagarde lui donne raison, c’est louche !
                     smiley
                    Le FMI lui donne raison !
                    Faut-il etre andouille pour sortir une telle énormité !


                  • Reconciliateur Reconciliateur 8 septembre 2016 17:14

                    il est pote avec montebourg, ils ont du se rencontrer à la french american foundation smiley


                    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 9 septembre 2016 09:27

                      @Reconciliateur
                      Toute la brochette française des leurres souverainistes est invitée aujourd’hui à Reims à présenter leurs programmes de Made in France devant 500 chefs d’entreprises !
                      Tous ceux qui prétendent faire autre chose, sans sortir de l’ UE, sont invités, sauf Asselineau, évidemment !

                      "Yves Jégo, et le “Young Leader” de la FAF Arnaud Montebourg, qui sont les co-organisateurs avec la société Romain Mouton Conseil (un proche d’Yves Jégo) des “Assises du Produire en France” à Reims ces 8 et 9 septembre, ont décidé de consacrer la matinée du vendredi 9 septembre à un « Grand Oral de l’Élysée » pour permettre aux candidats à l’élection présidentielle de présenter, leurs propositions en faveur du patriotisme économique autour du thème de l’année, et cela devant notamment 500 chefs d’entreprises.

                      Or nous avons appris, fin août, que ce prétendu « Grand Oral » – relayé par la grande presse nationale – ne comporterait que 10 candidats présumés, présentés dans cet ordre : Alain Juppé, Arnaud Montebourg, Bruno Le Maire, Cécile Duflot, Jean-Luc Mélenchon, Marine Le Pen, Nicolas Dupont-Aignan, Jean-Christophe Lagarde, Bastien Faudot et Jacques Cheminade.« 

                      Mais ils refusent d’inviter François Asselineau qui leur aurait expliqué pourquoi les Traités européens empêchent de faire »du Made in France "


                    • izarn izarn 9 septembre 2016 15:59

                      @Fifi Brind_acier
                      Pfff ! Tu crois sincerement que ce « Grand oral » n’est pas qu’une fondamentale foutaise de propagande ?
                      Moi si j’étais Asselineau, j’aurais refusé de comparaitre à cette mascarade....
                      Le patriotisme économique ! Mais ça veut rien dire !
                      Si tu sors pas de l’UE c’est de la connerie !
                      Le patriotisme économique c’est de sortir de l’UE, en PRIORITE !
                      Mais c’est du n’importe quoi....
                      Le patriotique économique de Montebourg smiley
                      Mort de rire !
                      Le nombre de conneries qu’on lit ! Merci Agoravox, j’ai bien rigolé !


                    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 9 septembre 2016 18:07

                      @izarn
                      Mais Asselineau avait des choses intéressantes à expliquer aux chefs d’entreprises...800 emplois et 1 usine disparaissent chaque jour à cause de l’article 63 du TFUE. Toute cette brochette de vendus ne risque pas de leur expliquer. D’ailleurs, aucun de cite jamais le moindre article des Traités européens.


                      Mais ils ne veulent pas d’Asselineau candidat à l’ élection présidentielle ! Ils ne veulent pas lui donner la parole. Ils savent qu’il expliquera tout ce qu’ils cachent aux électeurs et au public, et démontrera qu’ils sont des menteurs et des vendeurs d’illusions !
                      Faut-il qu’ils aient la trouille ...

                    • zygzornifle zygzornifle 8 septembre 2016 18:01

                      c’est la France qui tenait le briquet et le Qatar aidé par l’Arabie saoudite qui ont fournis le pétrole.....


                      • jakem jakem 8 septembre 2016 23:07

                        @zygzornifle Vous êtes mal renseigné Monsieur Zyg ! pour la France et le briquet, OK !

                        Mais c’était pas du pétrole. L’incendie est dû à l’embrasement de djellabas, puis de tentes, et d’autres, et ça c’est propagé.
                        Et les flammes sont apparues parce que les Qatars et les Arsaoud ont voulu s’amuser : ils avaient bouffé plein de choses mélangées, dont des chippos de porc, et se sont couchés sur le dos, ont écarté les jambes et ont libéré des gaz intestinaux conformes au verset 38.14, alinea 3 du 36 ème haddith à gauche. Et comme la France avait allumé le briquet ...

                        Vous devriez vérifier vos sources au lieu d’écrire des inepties.


                      • baron 8 septembre 2016 19:40

                        wVarouflacis à été mis son poste pour ôter tout espoir de se sortir des mains de certains financiers, il a fait une pseudo démonstration qu’il n’existe aucune solution pour régler les problèmes.Toute personne honnête faisant preuve de bon sens sait qu’il existe une multitude de solutions,il fallait rendre une partie de la population irrationnelle, pour les pourris seul le marché est rationnel.

                        Au final,les deux ou trois partis politiques continueront à mener la même politique d’enrichissement sans des riches. Et, les nervis du NPA et d’ailleurs continueront à jouer leur rôle de caricature en proposant des politiques débiles au milieu de bonnes idées, pour occuper le terrain et empêcher la mise en place d’alternatives viables.


                        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 8 septembre 2016 21:07

                          @baron
                          Sauf qu’avant l’ UE, la Grèce était un pays avec 6,5% de croissance et 0 chômeur !
                          « C’était comment la Grèce avant l’ UE ? »


                        • babadjinew babadjinew 9 septembre 2016 11:28

                          Toujours cette même et stupide rengaine de sortie de l’Europe alors que c’est l’inverse qui devrait être mis en avant ! Mais une fois de plus le divisé pour mieux régner fonctionne plein pot !


                          Comment ce fait il que lorsqu’une oligarchie immonde et abjecte impose ni plus ni moins que l’assassinat d’un peuple notre seule réaction soit le repli identitaire derrière nos frontières ?

                          Ou étions nous lorsque au plus fort de la crise ces immondes individus imposaient à la Grèce au Portugal ou encore à l’Espagne ses potions économiques imbuvables qui n’ont que pour seule visée l’enrichissement de la caste du 1% !

                          C’est les citoyens de l’ensemble de l’Europe qui d’une seule voie devraient dire NON ! Une gréve à échelle Européenne voila la seule chose qui pourrait faire reculer ces vampires ! D’ailleurs si cela avait été fait jamais la loi El conerie n’aurait osez pointé le bout de sont nez ! La grece ayant aussi servit de laboratoire social pour déterminer jusqu’où on peut aller pour asservir un peuple ! 

                          Face à l’union des bankster seule l’union des peuples peut faire face !!!

                          Voila ce que le peuple grecque attendait de nous ! Ne plus ce sentir seul face au bankster ! 

                          Au passage un grand merci à ce même peuple qui aura été plus qu’accueillant pour un petit groupe de fadas poussant des caddie de supermarché de Nice à Athènes pour simplement signifier que non tous le monde ne regarde pas son propre nombril ! Je peux certifier que la générosité des grecques en pleine austérité durant l’hiver 2011/2012 fut un véritable baume au cœur comparé à l’égoïsme du sud de la France et du nord de l’Italie ou nous crevions littéralement de faim ! Alors encore merci à ces milliers de petits quidams grecques qui ont su partager le peu que les bankster leur ont laissé.

                          Wake Up !!!!!   





                           

                           

                          • izarn izarn 9 septembre 2016 15:53

                            @babadjinew
                            Andouille, tu ne peux rien dans l’Euro....
                            Il fallait que la Grece sorte de l’Euro. Mais c’est politiquement impossible avec l’OTAN dans le dos.
                            Les peuples ensembles : Hahahaha ! Surtout ensemble dans l’UE !
                            les peuples ne retournent pas vers un patriotisme barbare, mais il se protègent contre la barbarie de l’UE !
                            TAFTA, négociation secrète....Sanctions contre la Russie : Elle t’as fait quoi la Russie, explique ?
                            Bombarder la Syrie : Elle t’as fait quoi la Syrie ?
                            Foutage de tronche sur les referendum républicain...Etc...
                            Ton UE fous la toi dans le fion...
                            Personne n’en veut plus. C’est du canichisme néocon américain. Larbins lamentables.
                            On ne peut plus tomber aussi bas : Le RU s’est cassé....On pue trop la merde...


                          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 9 septembre 2016 18:28

                            @izarn
                            Ce n’est pas l’ OTAN qui empêche de sortir de l’euro, c’est le Traité de Lisbonne.
                            Rappel de la Commission européenne- 3 novembre 2011.

                            "Le traité européen de Lisbonne ne prévoit pas en l’état actuel qu’un pays puisse quitter la zone euro sans sortir aussi de l’Union européenne, a affirmé jeudi 3 novembre 2011 une porte-parole de la Commission européenne, alors que le débat sur un départ éventuel de la Grèce bat son plein. "

                             


                          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 9 septembre 2016 18:36

                            @babadjinew
                            Ceux qui prennent les décisions ne sont pas élus, ils se fichent des manifestations comme de leur première chemise... En France, 6 mois de manifs, en pure perte, alors que 60% des Français sont opposés à la Loi « Travaille & ferme-la ».


                            Les Grecs ont fait plus de 20 000 manifestations, ils sont ruinés.
                            Je sais, c’est difficile à admettre, mais l’ UE que vous aimez tant, c’est une dictature, mise en place sans les peuples, et contre les peuples. On se demande bien pourquoi tant de gens de Gauche tiennent à y rester et refusent d’entrer en résistance, ils sont masos ??

                          • gerald2 9 septembre 2016 23:10

                            @babadjinew
                            votre propos aurait peut être été valable il y a encore quelques dizaines d’années mais je pense que ce n’est plus le cas

                            ce que je vais dire va peut être vous paraître un peu trop « terre à terre » mais je pense que les peuples d’europe n’ont plus suffisamment de ressources « physiques » pour mener des manifestations efficaces

                            il n’y a presque plus d’ouvriers, il n’y a presque plus d’agriculteur (et ceux ci vivent sous le chantage des subvenions européennes), les usines produisent ailleurs... la manifestation n’est plus une menace efficace.

                            et je pense comme Fifi qu’il ne reste plus que la voie démocratique, l’UPR et le fait d’informer les gens. ça va être encore très long et dur mais cette méthode a déjà montrée qu’elle pouvait progresser de manière inlassable, lentement mais sûrement

                            de plus une bonne partie du travail a déjà été fait, et surtout, a été fait par des gens qui n’attendent rien en retour si ce n’est de pouvoir vivre libre et de pouvoir travailler de manière décente


                          • izarn izarn 9 septembre 2016 15:42

                            La noyade fiscale est une évidence. Quand les marchés hors controle de la BCE augmentent les taux de façon délirante.
                            Mais Varoufakis ne parle pas du pourquoi. Quand enfin, on a vu que l’euro allait exploser, pas que la Grece, et Draghi a fait du QE « illimité » ; hélicopter money....Comme aux USA...
                            Le pourquoi c’est que l’euro n’a jamais pu empecher l’attaque contre les obligations grecques.
                            Que l’euro ne défends pas les pays de l’UE. Pas meme l’Allemagne.
                            Mais, ni Tsipras, ni Varoufakis ne veulent l’entendre.
                            Ils ont eu la démonstration sous les yeux. Non ce n’est pas l’Allemagne, c’est l’Euro.
                            Il fallait qu’ils sortent de l’euro.
                            Mais bon Varoufakis continue son neuneu. Bien entendu que son principal ennemi était les USA, le dollar, et le FMI....Et l’euro, créature diabolique.
                            Soit c’est un crétin, soit il se fout de notre tronche...
                            De toutes manières, les QE c’est pas ça qui va nous sortir de l’ornière. C’est comme refiche de l’eau dans le tonneau des Danaides.
                            Varoufakis ferait mieux de relire ses fondamentaux....


                            • cathy cathy 9 septembre 2016 16:52

                              Le peuple grec est un peuple fort. Pour eux la dernière guerre a duré un peu plus longtemps que pour les autres. On leur a fait subir de grosses tortures, la famine, la soif, les bombes etc ; 

                              Cette fois-ci on s’assure que l’ancien peuple byzantin ne se relève pas. Plus jamais. Ce peuple aura affaiblit Rome qui causera sa chute un peu plus tard. Ce sont les grecs qui nous ont donné la Parole de Dieu au 1er siècle et au 16e siècle. Cela ne se pardonne pas. 

                              • gerald2 9 septembre 2016 22:56

                                Varoufakis a fait la moitié de sa carrière dans des pays anglo-saxon ... sa starification pendant la crise Grecque est une cynique mise en scène auquel le peuple Grec n’a vu que du feu


                                • Milla (---.---.1.10) 10 septembre 2016 00:00

                                  @gerald2 Bien sûr !


                                • lloreen 10 septembre 2016 10:59

                                  Je pense que monsieur Varoufakis est l’ exemple du preux chevalier sacrifié pour n’ avoir pas reconnu le champ de bataille. Comme beaucoup d’ autres avant lui.
                                  Le monde est devenu à maints endroits un cul-de-sac parce que la population n’ a toujours pas compris qui sont les véritables et où ils « nichent ».
                                  Pour en donner une idée, je vous invite à prendre connaissance de ce lien. Ceux qui dirigent en coulisses sont les donneurs d’ ordre et les piliers.

                                  https://www.youtube.com/watch?v=yvcI0JZUBfs&feature=em-share_video_user

                                  Tous leurs larbins travaillent pour eux, peut-être à leur insu mais cela n’ est en aucun cas une excuse car les exécutants, grassement rétribués, ne peuvent ignorer les conséquences de leurs malversations.
                                  Tous ceux qui sont à la tête des banques, des institutions et autres think tank SAVENT que la monnaie de singe imprimée par la FED est tirée du néant. Peu leur importe le montant des milliards avec lesquels ils « sauvent » leur système, tant que les naïfs se servent de la corde qui les étrangle : c’ est tout bénéfice pour les donneurs d’ ordre.

                                  Ce n’ est pas de l’ argent (métal) qu’ ils mettent en circulation mais une escroquerie : une pseudo dette qui n’ existe que dans leur esprit détraqué.
                                  Se poser la question de « sortir » c’ est encore se faire manipuler.

                                  La seule solution est la FIN DE LA PRIVATISATION de la monnaie fiduciaire.

                                  C’ est ce qu’ a reconnu le Canada en ANNULANT la loi Rothschild (1973), laquelle est également en vigueur en France depuis 1973 grâce à l’ agent des Rothschild (leur président Pompidou ayant été un ex-directeur de leur banque...) le 25 janvier 2015 pour inconstitutionnalité.

                                  http://www.alterinfo.net/La-loi-Rothschild-a-ete-annulee-au-Canada-le-26-janvier-2015—A-quand-la-France-video-3-57_a111672.html

                                  Il faut savoir que les nations souveraines sont régies par une constitution . La république française est une corporation privée régie par le CCU -code commercial uniforme ou droit maritime- qui n’ a AUCUNE LEGITIMITE pour voter des lois, une prérogative réservée à un parlement national.
                                  Le parlement de la république n’ est rien d’ autre qu’ une énième corporation privée, régie elle aussi par le CCU.

                                  Par conséquent, ces corporations ne font que voter des règlements intérieurs (applicables dans des sociétés commerciales privées) qui ne sont pas applicables à des êtres humains qui ne sont pas de la marchandise.
                                  Il faut savoir justement que tous ces règlements intérieurs s’ appliquent à des PERSONNES (=fiction juridique créée par le droit maritime) et NON PAS à des êtres humains, souverains et libres par nature.

                                  Les véritables terroristes sont les lignées satanistes qui tiennent les rênes de ces corporations à l’ aide de leur escroquerie de la dette.


                                  • lloreen 10 septembre 2016 11:03

                                    pardon :(...) les véritables terroristes
                                    le 26 janvier 2015:annulation de la « loi »Rothschild.


                                    • lloreen 10 septembre 2016 11:31

                                      Le république française est une corporation gouvernementale et comme toute société commerciale, elle est enregistrée auprès de la SEC américaine (security&exchange commission).
                                      En tant que société commerciale, elle est régie par le code commercial uniforme -droit maritime.
                                      Une société commerciale ne peut ni organiser des élections, ni voter des lois, ni percevoir l’ impôt, ni disposer du privilège de créer la monnaie, celui-ci étant réservé à un état souverain.

                                      Comment est-il alors possible à ces escrocs de prendre le contrôle des nations ?
                                      Tout simplement en trompant les individus qui peuplent les territoires sur ce qu’ ils sont : des sociétés commerciales qui USURPENT les prérogatives réservées aux états des nations souveraines.
                                      Une société commerciale est régie par un code (code du commerce), elle peut créer autant de règlements intérieurs qu’ elle veut pour vivre et prospérer dans la limite de ce qui lui est imposé par la LOI(=ensemble des règles régissant la vie en société).

                                      « L’humanité ou le genre humain ne vivra en paix que lorsqu’il ne formera qu’un seul corps, une Nation. »
                                      Anacharsis Cloots - 1755-1794 - La Révolution universelle

                                      Il est évident que pour l’ instant, il existe un semblant de nation française disposant d’ un territoire national géographiquement délimité : la France.
                                      Tout le monde connaît son histoire officielle, peu connaissent l’ histoire officieuse qui est l’ accaparement des institutions par une lignée d’ escrocs pour le contrôle des territoires nationaux, pas seulement la France, comme ont pu le remarquer ceux qui ont consulté le lien que j’ ai indiqué dans mon commentaire précédent.

                                      ll fut un temps où il existait une parité des monnaies avec l’ or. Celle-ci n’ étant nullement dans l’ intérêt des prédateurs qui ont imaginé le système de la dette (escroquerie), les agents agissant pour le compte du cartel de la haute finance (tous les dirigeants de corporations dirigées et contrôlées par la City de Londres, elle même partenaire du Vatican dirigé par les jésuites) ont mis fin à cet état de fait.
                                      Le dernier à le faire fut Nixon (1971), un agent des Rothschild à la tête de Washington DC (District of Columbia, une énième corporation gouvernementale, régie à ce titre par le droit maritime (CCU).

                                      Tous les dirigeants de corporations gouvernementales sont donc autant d’ IMPOSTEURS, édictant des règlements intérieurs INOPPOSABLES aux individus
                                      qui ne sont pas partie à ces contrats commerciaux.

                                      Les français ont voté NON au referendum de 2005 sur la constitution européenne.

                                      Ce qui est d’ ailleurs déjà un non-sens en soi dans la mesure où l’ Union Européenne (une autre corporation gouvernementale...et non pas un gouvernement légitime d’ une !) ne dispose d’ AUCUN TERRITOIRE NATIONAL.

                                      Par conséquent, il n’ y a pas à « sortir » d’ une fiction qui par définition n’ a pas d’ existence réelle.


                                      • Milla (---.---.203.218) 10 septembre 2016 11:33

                                        Qui possède la FED ? 

                                        La FED est née sous l’impulsion du « Baron Alfred Rothschild – petit fils de Mayer Amschel Rothschild et directeur de la Banque d’Angleterre » (source) . Selon Mullins (source), ces actionnaires sont : 

                                        Les Rothschild (pour 53% – source)  Les Frères Lazard (Eugene Mayer) ;  Israel Sieff ;  La Compagnie Kuhn Loeb ;  La Compagnie Warburg ;  Les Frères Lehman ;  Goldman Sachs ;  La Famille Rockefeller ; et  Les Intérêts de J. P. Morgan 


                                        • lloreen 10 septembre 2016 12:17

                                          @Milla
                                          Exactement. C’ est la brochette des véritables terroristes, les prédateurs, ceux qui sont à l’ origine de tous les crimes contre l’ humanité.
                                          Sans oublier qu’ ils servent le Vatican à la tête duquel se trouve le représentant de Lucifer (le pape noir, ou chef des jésuites).


                                        • lloreen 10 septembre 2016 13:47

                                          @Milla
                                          Et tous ceux qui appartiennent aux lignées satanistes.
                                          http://chaoscontrole.canalblog.com/archives/2014/08/09/30385050.html


                                        • Milla (---.---.1.10) 10 septembre 2016 14:20

                                          @lloreen

                                          Regarde jusqu’où ils peuvent aller

                                          VIDEO Frédé­ric Beig­be­der arrive complè­te­ment ivre pour sa première chro­nique sur France Inter - Voici http://www.voici.fr/news-people/actu-people/video-frederic-beigbeder-arrive-completement-ivre-pour-sa-premiere-chronique-sur-france-inter-606395


                                        • Milla (---.---.1.10) 10 septembre 2016 14:22

                                          Ne pas oublier que les Beig­be­der sont liés à la famille FN


                                        • lloreen 10 septembre 2016 11:38

                                          La« république française », l’ « assemblée nationale », les« ministères », les « tribunaux » la « police »....sont autant de corporations commerciales régies par le CCU et enregistrées comme telles auprès de la SEC américaine. Que ce soit en France ou ailleurs sur le territoire européen.

                                          UPIK® Record - L LRegistered company nameREPUBLIQUE FRANCAISE PRESIDENCE
                                          Non-registered name or business unit
                                          LD-U-N-S© Number542472212 LRegistered address55 R DU FAUBOURG SAINT HONORE LPost code75008 LCityPARIS
                                          CountryFrance WCountry code241
                                          Post office box number

                                          Post office box town
                                          LTelephone number142928100
                                          Fax number

                                          Name primary executive
                                          WActivity (SIC)9199 UPIK®-Search hit list To access the detailed information, you have to click on the company name. LASSEMBLEE NATIONALE126 RUE DE L UNIVERSITESingle locationPARIS LGROUPE RPR ASSEMBLEE NATIONALE126 RUE DE L UNIVERSITESingle locationPARIS LMUTUELLE PERSONNEL ASSEMBLEE NATIONALE126 RUE DE L UNIVERSITESingle locationPARIS LASS JEUNESSE ASSEMBLEE NATIONALE233 BOULEVARD SAINT GERMAINSingle locationPARIS LGROUPEMENT DES RETRAITES DE L’ASSEMBLEE NATIONALE126 RUE DE L UNIVERSITESingle locationPARIS LCHAINE PARLEMENTAIRE ASSEMBLEE NATIONALE106 RUE DE L UNIVERSITESingle locationPARIS LASSOCIATION DES MEMBRES DE LA MUTUELLE D U PERSONNEL DE L’ASSEMBLEE NATIONALE126 RUE DE L UNIVERSITESingle locationPARIS LSYNDICAT NATIONAL DES AGENTS ET FONCTION NAIRES DE L’ASSEMBLEE NATIONALE233 BOULEVARD SAINT GERMAINSingle locationPARIS LGROUPE DE LA GAUCHE DEMOCRATE ET REPUBLI CAINE (GDR) DE L’ASSEMBLEE NATIONALE126 RUE DE L UNIVERSITESingle locationPARIS LASSOCIATION DE GESTION DU GROUPE LES REP UBLICAINS DE L’ASSEMBLEE NATIONALE126 RUE DE L UNIVERSITESingle locationPARIS

                                          • lloreen 10 septembre 2016 11:55

                                            En ce qui concerne la RFA ( qui n’ est pas l’ Allemagne) c’ est la même chose...

                                            UPIK®-Search hit list To access the detailed information, you have to click on the company name. LBundesrepublik DeutschlandAlt-Moabit 101DBranchBerlin LBundesrepublik DeutschlandTaubenstr. 42-43BranchBerlin LBundesrepublik DeutschlandScharnhorststr. 34-37BranchBerlin LBundesrepublik DeutschlandDorotheenstr. 84BranchBerlin LBundesministerium für Gesundheit und soziale SicherungWilhelmstr. 49BranchBerlin LBundesrepublik DeutschlandAlexanderplatz 6BranchBerlin LBundesrepublik DeutschlandJerusalemer Str. 24BranchBerlin LBundesrepublik DeutschlandJägerstr. 9BranchBerlin LBundesrepublik DeutschlandBreite Str. 3BranchBerlin LBundesrepublik DeutschlandPlatz der Republik 1HeadquartersBerlin

                                            TOUS les dirigeants de ces corporations travaillent pour les Rothschild sans exception.
                                            « Voter » pour des dirigeants de sociétés commerciales est donc non seulement ILLEGAL mais c’ est de plus NUL ET NON AVENU parce que ces escrocs sont des IMPOSTEURS.

                                            Boycotter l’élection du président de la « république française » est l’ unique moyen de stopper cette imposture.
                                            La Déclaration des Droits de l’ Homme et du Citoyen, donne à chaque citoyen le droit de renverser un gouvernement illégitime, ce qui est le cas en l’ espèce.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès